Ness

  • Catalogue « Les 3 Suisses »
  • Loch Ness' Blue Dragoon
  • Messages: 379
Histoire des Civilisations
« le 26 Juillet 2005 à 12:30 »
Voilà un topic qui manquait au rayon culture......   

bon, Dam's, au lieu de flooder : au boulot !

apprends-nous quelque chose    :Msn:   :punk:   :Msn:
Turn a Whiter Shade of Pale

Joué, pris des risques et ... peut-être gagné :mrgreen:

iDam

  • ᕦ(ò_óˇ)ᕤ !!!!!!!!
  • Modos
  • ▃ ▅ ▆ ▇ ▆ ▇ ▅ ▃
  • Messages: 12 265
Re : Histoire des Civilisations
« Réponse #1, le 26 Juillet 2005 à 14:53 »
'Va y avoir du transfert dans l'air ^^ ... j'en profiterais ensuite pour évoquer d'autres sujets  :smile:

D's©
- Tu viens à la pistoche ?
- Je peux pas, j'ai véloche et cueillette de noisettes aux mûres !

Ness

  • Catalogue « Les 3 Suisses »
  • Loch Ness' Blue Dragoon
  • Messages: 379
Turn a Whiter Shade of Pale

Joué, pris des risques et ... peut-être gagné :mrgreen:

iDam

  • ᕦ(ò_óˇ)ᕤ !!!!!!!!
  • Modos
  • ▃ ▅ ▆ ▇ ▆ ▇ ▅ ▃
  • Messages: 12 265
Re : Histoire des Civilisations
« Réponse #3, le 28 Juillet 2005 à 10:55 »
En attendant les transferts, petite visite de l'esplanade Sacrée de Jérusalem :)

Un plan d'ensemble



Le mont du temple (en hébreu, Har Habayit, en arabe Haram esh Sharif, le Noble Sanctuaire) est identifié dans les traditions juives et islamiques comme le mont Moriah où Abraham offrit son fils en sacrifice (Genèse, 22: 1-18 ; Coran, sourate al Saffat; 37:102-110).

C'est là que, il y a près de 3.000 ans, le roi Salomon construisit le premier Temple qui fut détruit par les babyloniens en 586 avant notre ère. Sous le règne d'Hérode, les juifs rentrent d'exil et édifièrent le second Temple au même endroit. Des traces iconographiques sont visibles sous forme de fresques murales dans une synagogue du IIIe siècle découverte en 1932 et située à Doura-Europos en Syrie



Dans la tradition musulmane, ce site est identifié comme le sanctuaire éloigné (Masjid al Aksa) d'où le prophète Mohammad, accompagné de l'Archange Gabriel, effectua le voyage nocturne vers le trône de Dieu (Coran, sourate al Isra, 17:1).

Après la destruction de Jérusalem en 70, le site est laissé à l'abandon par les Romains puis les Byzantins. En 638, la cité est conquise par le calife musulman Omar ibn al Khattab qui ordonna le déblaiement du site et la construction d'une maison de prière.

Une cinquantaine d'année plus tard, le calife umeyyade Abd al Malik édifia le Dôme du Rocher pour abriter un rocher qui aurait servi au sacrifice d'Isaac par Abraham sur le mont Moriah. Ce calife, (ou son fils, al Walid I) construisit aussi la grande mosquée située à l'extrémité sud du Haram el Sherif, appelée par la suite el Aksa, d'après le nom coranique attribué à l'ensemble du site.

L'accès à cette esplanade fut longtemps interdit aux non-musulmans jusqu'au milieu du XIXe siècle avec la visite du prince de Galles, le futur Edouard VI, en 1862.

----
Le Dôme du Rocher (Qubbat al Sakhra)



Édifiée entre 687 et 692 sur ordre du calife umeyyade Abd el Malik, il est le plus ancien monument religieux connu est sert de reliquaire pour le rocher sacré, également nommé la Pierre de fondation.



En effet, Ce serait depuis cet endroit que le Prophète aurait effectué son ascension vers le ciel (Miraj) sur une monture céleste (Al Buraq, l'Éclair) mais aussi le lieu du sacrifice d'Isaac par Abraham, la pierre où l'Arche d'Alliance repose dans le Saint des Saints et enfin la zone où se dressait vraisemblablement l'autel des sacrifices du Temple juif édifié par le roi Salomon. Ce monument, détruit par Nabuchodonosor en 586 avant notre ère, est rebâtit par Hérode avant d'être à nouveau rasé par les Romains en 70. En 638, le calife Omar ibn al Khattab fit érigé une austère mosquée de bois.

Les raison de sa construction visaient probablement à éclipser les églises chrétiennes, notamment celle du Saint-Sépulcre, mais également détourner le pèlerinage de la Mekke où un rebelle, Abdullah inb al Zubayr, s'était emparé du pouvoir.

Le monument octogonal dans lequel s'inscrivent deux déambulatoires concentriques, est bâti sur l'Esplanade Sacrée (Haram el Sherif) et est dominé par une coupole en bois à double coque de 20 mètres de diamètre, portée par un haut tambour percé de seize fenêtres. Ce dôme est supporté par un tambour formé d'un cercle de colonnes provenant de temples romains. Les feuilles d'or du dôme de cuivre ont été restaurées en 1994. Cette technique des coupoles en bois, d'origine typiquement syrienne, remonte aussi bien à la basilique byzantine de Saint-Siméon le Stylite (Qalat Seman) qu'à la cathédrale de Bosra.

L'édifice est doté en outre de quatre portes d'accès, ouvertes dans les murs extérieurs de l'octogone et regardant vers les poins cardinaux.

La décoration extérieure, constituée de panneaux de marbre en partie basse et de revêtements de céramiques colorées en partie haute, est le fruit de dons et de restaurations d'époques diverses, en particulier sous le règne de Soliman le Magnifique. Les carreaux extérieurs ont été restaurés pour la dernière fois en 1963.




L'intérieur présente une arcade, où alternent trois colonnes pour un pilier et comportant seize arcs, qui supporte le dôme. Une seconde arcade, octogonale celle-là, l'entoure. Elle est formée d'alternances de deux colonnes pour un pilier d'angle et compte ainsi vingt-quatre arcs.

L'espace abrite des remplois de colonnes antiques en marbre, en granit ou en porphyre de couleurs diverses et des chapiteaux corinthiens dorés supportant des arcs à claveaux alternés noirs et blancs.

De nombreuses mosaïques à la manière byzantine figurent des pampres et des ramures jaillissants, sur fond d'or, de canthares, ou vases contenant originellement l'eau lustrale, symboles d'immortalité. Ce décor se complète d'un riche parement de marbre, travaillé à la manière de placage à veinures symétriques, également polychromes.

Enfin, ce dôme renferme en ses murs la première citation coranique connue : il s'agit d'une frise épigraphiée de deux cents quarante mètres de long et qui domine l'ensemble du décor de l'octogone intérieur. Elle donne, outre la date de 691, des textes portant sur la reconnaissance de Jésus et de Marie, les chrétiens comme faisant partie des "gens du Livre", le voyage nocturne de Mohammad ou encore l'affirmation que seule la vraie Foi est celle révélée au prophète de l'Islam.

Ce monument forme un symbole de l'unité et de la continuité de la foi abrahamique, juive, chrétienne et musulmane.

----

La mosquée al-Aksa




Il s'agit à l'origine d'une basilique chrétienne construite par l'empereur Justinien (527-565) en l'honneur de la Vierge. Réaménagée en mosquée en 715, le bâtiment subit un tremblement de terre en 785 avant de faire l'objet d'une importante restauration en 1187 sous le règne de Saladin. Les opérations de conservation et de préservation les plus récentes remontent à 1938-1942. Elle reprendront à titre exceptionnelle en 1969 et réparer les dégâts importants d'un incendie criminel qui détruisit entre autre un minbar  incrusté de bois de cèdre qui avait été offert par Saladin.

Le nom de la mosquée provient d'un verset de la sourate 17 du Coran : "La plus éloignée".

L'édifice est composé d'une large nef axiale, allant de la façade vers le mur du fond, où se creuse la niche du mihrab, qui est accosté de sept nefs latérales (quatorze bas-côtés au début du VIIIe siècle).

Les charpentes qui couvrent le vaisseau médian sont décourées de panneaux sculptés, datables de l'époque des Umayyades.

Des retouches ont été effectuées à partir du XIIe siècle avec l'aménagement d'un transept dans le fond de l'oratoire et de l'élévation d'une coupole en avant du mihrab.

Les parties visibles les plus anciennes sont d'époque fatimide (façade, abside et mosaïque de l'arc). les autres structures datent des Croisades ou sont modernes. Elles imitent le style de la construction primitive.

Saladin l'Ayyubide rajoute une medersa à la mosquée.

----
Et pour finir, le Mur des Lamentations



Haut de quinze mètres, ce mur forme une frontière avec le quartier juif et est constitué d'immenses blocs de pierre de taille surmontés par une maçonnerie datant des époques mamelouks et turques.

Il est l'unique vestige du Temple de Jérusalem du roi Salomon (950 avant notre ère) reconstruit par Hérode avant d'être pillé et incendié par les troupes romaines de Titus en septembre 70, conformément à une prophétie donnée par Jésus dans l'Évangile selon Matthieu (24:2) : "Comme Jésus s'en allait, au sortir du temple, ses disciples s'approchèrent pour lui faire remarquer les constructions. Voyez-vous tout cela ? Je vous le dis en vérité, il ne restera pas ici pierre sur pierre qui ne soit renversée."

Le temple est finalement détruit par les Romains en 135, et les juifs sont chassés de la ville. Seul subsiste ce mur de soubassement du temple dont sa place est actuellement occupée par le Dôme du Rocher. Les juifs y viennent y pleurer les malheurs de leur peuple.

Des fouilles au XIXe siècle ont constaté que le mur se poursuit 15 mètres en dessous du sol. Il est prévue d’abaisser le niveau de l’esplanade afin d’exposer le mur dans toute sa grandeur. Il s’agit d’une tâche délicate et complexe qui pourrait, selon les estimations, exiger vingt ans de travaux.

De 1948 à 1967, l'occupation jordanienne interrompit les pèlerinages. Ils reprirent avec une ampleur extraordinaire après la Guerre des Six Jours, qui fit passer toute la ville sous le contrôle israëlien et, dégageant les abords du mur, transformèrent l'étroit cul-de-sac en une vaste promenade.


D's©
- Tu viens à la pistoche ?
- Je peux pas, j'ai véloche et cueillette de noisettes aux mûres !

Ness

  • Catalogue « Les 3 Suisses »
  • Loch Ness' Blue Dragoon
  • Messages: 379
Re : Histoire des Civilisations
« Réponse #4, le 28 Juillet 2005 à 13:13 »
aaaaaaaaaaaaahhhhhhhhh....    ça fait du bien...   merci Dam's....     :yaisse:
Turn a Whiter Shade of Pale

Joué, pris des risques et ... peut-être gagné :mrgreen:

iDam

  • ᕦ(ò_óˇ)ᕤ !!!!!!!!
  • Modos
  • ▃ ▅ ▆ ▇ ▆ ▇ ▅ ▃
  • Messages: 12 265
Re : Histoire des Civilisations
« Réponse #5, le 4 Août 2005 à 14:58 »Modifié le 4 Août 2005 à 15:07 par Damien
ALEP



Une ancienne carte de la ville

Ville de la Syrie septentrionale située sur la grande route de caravanes passant par Babylone et qui fut au second millénaire avant notre ère un des centres de l'Empire hittite.
Le premier texte mentionnant Alep, dans les archives hittite d'Hattousa (Bogazköy) la fait remonter au XXe siècle avant notrer ère, "mais comme elle est alors la capitale d'un État d'une certaine importance, l est évident qu'elle a derrière elle, dès cette date reculée, un très long passé [...]; nous sommes ici devant l'une des plus anciennes villes du monde qui soient encore habitées et florissantes." (J. Sauvaget, "Alep. Essai sur le développement d'une grande ville syrienne des origines au milieu du XIXe siècle", Paris, 1941). Les éléments de cette pérennité sont sans doute la position défensive exceptionnelle que constitue sa citadelle et le fait qu'elle est située au coeur d'une région prospère. Son rôle historique tient à la position stratégique qu'elle occupe, entre l'Anatolie et le plateau syrien, rôle qu'elle joua particulièrement au cours de trois conflits : entre Byzantins et Sassanides, entre Byzantins et musulmans, entre croisés et musulmans.

Alep passa sous domination assyrienne (738 avant notre ère), perse (conquête de Cyrus en 539 siècle avant notre ère) et séleucide (IVe siècle avant notre ère). Ces derniers y fondèrent de 301 à 281 la nouvelle ville (en grec Béroia).
Conquise par les Romains en 65 avant notre ère et intégrée à l'Empire byzantin, Alep fut plusieurs fois détruite par des tremblements de terre. En 540, Chosroès incendie la ville que Justinien reprend et rebâtit. En 637, les troupes arabes commandées par Hâlid ibn al Walid s'en emparèrent. La ville connait ensuite une certaine stagnation jusqu'en 944 où elle devient la capitale du Hamdânide Sayf al Dawla. L'activité de l'émir en fait un prestigieux centre littéraire et le point chaud de la lutte entre les musulmans et les byzantins. A de brillants succès obtenus au cours de rapides incursions en territoire byzantins succèdent de lours revers : en 962, Alep est prise et incendiée par Nicéphore Phocas. La ville est reprise et reconstruite sans recouvrer sa splendeur puis tombe aux mains des Seldjoukides en 1078.

Vainement assiégé par les Croisés en 1124, elle fut prise par Saladin en 1183. Sous les Ayyubides, Alep est un grand centre de vie intellectuelle et religieuse , de nombreuses madrasa y sont élevées; sa citadelle et ses muraillles sont rebâties. Cependant, elle ravagée par les Mongols en 1260, 1280 et 1400 avant de devenir turque en 1517. Elle devient à partir du XVe siècle une grande place commerciale entre l'Orient et l'Occident, pratiquement surtout le commerce de la soie. Au XVIIe siècle, le déclin des voies commerciales terrestres entrel'Extrême-orient et le Proche-Orient entraîne celui de la ville.

Au XIXe siècle, Alep joue un rôle dans la renaissance arabe : c'est de la cité qu'est originaire le grand réformateur al-Kawakibi. Occupée par les Égyptiens de 1832 à 1840, puis par les Britanniques en octobre 1918, elle constitue un territoire autonome de 1920 à 1924 avant d'être englobée dans la Syrie sous mandat français. Après l'évacuation des troupes françaises en 1945, elle fut d'abord capitale d'un des Etats syriens avant de devenir chef-lieu d'une des province dela République de Syrie.

Actuellement; Alep est le seconde ville de la Syrie et retrouve son ancienne activité commerciale ; son artisanat traditionnel est toujours florissant. On y trouve de nombreuses industries : transformation des produits agricoles de la plaine voisine, filatures, tissage.


Sa citadelle :



Construite sur une colline à l'époque hittite ou assyrienne pour servir d'acropole au début du premier millénaire avant notre ère, la citadelle surplombe des rochers d'une cinquantaine de mètres de haut dont les flancs ont été régularisés de main d'homme. Elle est située sur une colline de 450 mètres de long et 325 mètres de large. Elle est entourée d'une fosse large de 30 mètres et de 22 mètres de profondeur creusé au XIIe siècle.

Cette forteresse militaire destinée à protéger les champs agricoles des alentours fut reconstruite à plusieurs reprises dès la conquête arabe de 637. Les Séleucides y édifièrent une première forteresse ainsi q'un temple pour le dieu syrien Hadad. Au Xe siècle, le prince Sayf al Dawla (944-967) y habita, puis le siècle suivant vit le grand prince d'Alep, Nour ed Din (1147-1174), y séjourner avant que Al Zâhir al Ghâzi (1186-1216), fils de Saladin, ne prenne la place au XIIe siècle. Durant la première décennie du XIIIe siècle, la citadelle sert de lieu résidentiel (palais et bains), religieux (mosquée) et militaire (arsenal de défense, fossé). Son aspect actuel général date de la seconde moitié du XIIIe siècle, après la destruction du site par les Mongols.

A ce titre, la grande mosquée de la citadelle est l'oeuvre d'Al Zâhir al Ghâzi en 1214 qui est placée au plus haut lieu de la colline fortifiée avec son minaret de 21 mètres. Ce dernier joue également un rôle militaire et permet d'avoir une vue d'ensemble d'Alep et ses environs sur plusieurs kilomètres.

L'entrée de la citadelle est un des plus beaux ouvrages militaire du Moyen-Orient demeuré intact. Elle fut érigée dans les dernières années du XIIe siècle par Al Zâhir al Ghâzi. On accède à la porte d'entrée par un pont supporté par huit arches élancés que défendait un ouvrage avancé surmonté d'une bretèche au-dessus de l'entrée. Deux grandes tours commandent l'extrémité du pont. La grande porte est située de côté pour que les assaillants ne puissent pas l'enfoncer du pont à l'aide de béliers.

Le pont franchi, il faut suivre les cinq coudes d'un couloir coupé de trois portes. A remarquer sur les portes des bas-reliefs représentant des serpents et des lions. A droite, on peut voir l'entrée de la salle du trône qui fut rattachée aux deux tours au XVe siècle.

A l'intérieur de la citadelle, sur la droite, une salle souterraine servait de citerne aussi bien que de prision, puis, sur la gauche, la mosquée d'Abraham (1167). De l'autre côté de la citadelle au Nord, on peut voir les vestiges de la Grande Mosquée construite par Zâhir Ghâzi, avec son minaret de 21 mètres de haut. Il existe encore une fontaine de 60 mètres de profondeur et datant du XIIIe siècle.

En 1986, elle est intégrée au patrimoine mondial sous l'égide de l'UNESCO avant de faire l'objet d'une restauration depuis 2000 notamment au niveau du palais ayyubide et des murs de fondation.


Et enfin, sa Grande Mosquée :

Elle fut fondée en 715 sous la dynastie des Umeyyades et reconstruite vers 1175 après un incendie. A cet emplacement s'élevait jadis une cathédrale byzantine. Son nom se réfère à Zacharie, père de Jean-Baptiste.

Le minaret, commencé en 1090 sous le règne de Malik Shah, achevé en 1095 sous celu del'atabeg Tutush, demeure un des rares vestiges syriens de l'époque seldjoukide. Haut d'une cinquantaine de mètres, élevé sur plan carré selon la tradition syrienne, il est divisé en cinq étages :

1) L'étage inférieur, sans aucune décoration, est surmonté d'un entablement tripartite dont la frise porte un texte en caractères coufiques fleuris attribuant la construction à Malik Shah : "Au nom d'Allah [...] a été reconstruit à neuf ce minaret sous le règne de notre maître, le sultan auguste, roi des rois suprêmes, le seigneur des peuples, le maître des Arabes et des non-Arabes, le sultan de la terre d'Allah, le pilier de l'Islam et des musulmans, abul-fath Malik Shah, fils de Muhammad, le bras droit de l'émir des croyants _ qu'Allah glorifie sa souveraineté".

2) Le second étage, cantoné de pilastres à rainures, est orné sur chaque face d'une moulure trilobée.

3) Le troisième étage présente un entablement avec une rangée de petites conques sur l'architrave, une inscription en caractères naskhis sur fond de rinceaux sur la frise et un mince bandeau denticulé sur la corniche.

4) Le quatrième étage présente sur chaque face deux arcs surhaussés à sept lobes enserrant chacun un petit oculus entourée d'une moulure à six lobes. Au-dessus, la frise porte un texte de dévotion au douze imams.

5) Au centre des côtés du cinquième étage, une grande fenêtre rectangulaire s'ouvre au-dessus d'un garde-corps ajouré. Un ruban mouluré en rehausse l'embrasure, s'épanouit en arc trilobé au-dessus de la baie et s'enroule autour d'arêtes. La frise dont le texte évoque l'achèvement du monument sous le règne de Tutush est surplombée d'une corniche fortement saillante.

6) Au sixième étage, un petit édicule de pierre dissimule l'arrivée de l'escalier intérieur.

Selon E. Hezfeld, "ce minaret érigé juste avant la premier croisade est d'une importance unique. D'n côté il nous permet de reconnaître comme représentants d'une grande unité et d'une norme, les monuments, autrement isolés et incompréhensibles, du onzième siècle en Égypte, en Syrie et en Mésopotamie, et ceux qui continuent cette tradition durant le douzième siècle. Malgré toutes les transformations qu'elles a subies, cette architecture est enconre essentiellement antique [...]; elle est un produit de la civilisation de la Méditerannée. En dessinant le développement des quatre côtés de ce minaret sur le même plan, on croit voir la façade d'un palazzo vénitien. [Il] symbolise l'impression que le contact musulman a produite, pendant les croisades, sur l'esprit européen."

Dans la salle de prières, le minbar du XVe siècle est en bois sculpté et, à gauche du mihrab, on peut voir le tombeau supposé de Zacharie, père de Saint Jean-Baptiste.


D's©
- Tu viens à la pistoche ?
- Je peux pas, j'ai véloche et cueillette de noisettes aux mûres !

Kian

  • Admin
  • Messages: 12 565
Re: Histoire des Civilisations
« Réponse #6, le 4 Août 2005 à 14:59 »
Redimensionne les images et utilise ImageShack au lieu de hotlinker  :smartass:

Flavien

  • Modos
  • Un bon temps pour un bombardement
  • Messages: 3 366
" En France, les peines d'argent durent plus longtemps que les peines
de coeur et se transmettent de génération en génération. "

( Silhouette du scandale )
Aymé, Marcel

iDam

  • ᕦ(ò_óˇ)ᕤ !!!!!!!!
  • Modos
  • ▃ ▅ ▆ ▇ ▆ ▇ ▅ ▃
  • Messages: 12 265
- Tu viens à la pistoche ?
- Je peux pas, j'ai véloche et cueillette de noisettes aux mûres !

Flavien

  • Modos
  • Un bon temps pour un bombardement
  • Messages: 3 366
" En France, les peines d'argent durent plus longtemps que les peines
de coeur et se transmettent de génération en génération. "

( Silhouette du scandale )
Aymé, Marcel

iDam

  • ᕦ(ò_óˇ)ᕤ !!!!!!!!
  • Modos
  • ▃ ▅ ▆ ▇ ▆ ▇ ▅ ▃
  • Messages: 12 265
Re : Histoire des Civilisations
« Réponse #10, le 4 Août 2005 à 15:34 »
Citation de strangler le 4 Août 2005 à 15:26
Bah je te demande, car c'est quand même sacrément volumineux ^^
Tu trouves ?

Moi pas.

Bon, parle nous du musée où tu te trouves, de son histoire et des objets remarquables qu'il possède, ça m'intéresse !

D's©
- Tu viens à la pistoche ?
- Je peux pas, j'ai véloche et cueillette de noisettes aux mûres !

Flavien

  • Modos
  • Un bon temps pour un bombardement
  • Messages: 3 366
Re : Histoire des Civilisations
« Réponse #11, le 4 Août 2005 à 18:12 »
Oui, c'est vrai que ce n'est pas une thèse...

Je commence le 16. Pour faire une brève présentation, il se concentre sur la période de l'Occupation (donc juin 40-juin44), sur la résistance corrézienne, la personnalité d'Edmond Michelet et la propagande de l'époque (apparement pro-nazi et anti-nazi, une collection de 380 objects, ce qui serait unique en France).

On verra en détail quand j'y serai puisque je dois participer (modestement vu que celà ne dure que deux semaines) à la transformation de ce musée en musée d'histoire. (ce que je rappelais dans 36-15 ma vie). Ce qui est amusant, c'est que le directeur (il ne s'est pas proclamé conservateur) est assez jeune (il n'a pas l'air de dépasser les 35 ans) et a une formation historienne.

 
" En France, les peines d'argent durent plus longtemps que les peines
de coeur et se transmettent de génération en génération. "

( Silhouette du scandale )
Aymé, Marcel

Bilal

  • Voix sensuelle de Mana
  • Tête en l'air
  • Messages: 488
Re : Re : Histoire des Civilisations
« Réponse #12, le 4 Août 2005 à 18:27 »
Citation de Damien le 28 Juillet 2005 à 10:55
Une cinquantaine d'année plus tard, le calife umeyyade Abd al Malik édifia le Dôme du Rocher pour abriter un rocher qui aurait servi au sacrifice d'Isaac par Abraham sur le mont Moriah. Ce calife, (ou son fils, al Walid I) construisit aussi la grande mosquée située à l'extrémité sud du Haram el Sherif, appelée par la suite el Aksa, d'après le nom coranique attribué à l'ensemble du site.
Attention Damien, dans la religion Musulmane ce n'est pas Isaak qu'Abraham à failli sacrifier mais Ismaël ;)
Citation
Enfin, ce dôme renferme en ses murs la première citation coranique connue : il s'agit d'une frise épigraphiée de deux cents quarante mètres de long et qui domine l'ensemble du décor de l'octogone intérieur. Elle donne, outre la date de 691, des textes portant sur la reconnaissance de Jésus et de Marie, les chrétiens comme faisant partie des "gens du Livre", le voyage nocturne de Mohammad ou encore l'affirmation que seule la vraie Foi est celle révélée au prophète de l'Islam.
Premières citation ? tu veux parler des premiers verset du Coran ? La 1ere Sourate (chapitre) révélé fut "Sourat al Iqra'" alors quand dans les Calligraphies extérieur il est pas questions de cette sourate...
Citation
Il s'agit à l'origine d'une basilique chrétienne construite par l'empereur Justinien (527-565) en l'honneur de la Vierge. Réaménagée en mosquée en 715, le bâtiment subit un tremblement de terre en 785 avant de faire l'objet d'une importante restauration en 1187 sous le règne de Saladin. Les opérations de conservation et de préservation les plus récentes remontent à 1938-1942. Elle reprendront à titre exceptionnelle en 1969 et réparer les dégâts importants d'un incendie criminel qui détruisit entre autre un minbar  incrusté de bois de cèdre qui avait été offert par Saladin.
A noter que ces mosquées sont devenue des Eglises pendant les croisades, enfin jusqu'a la reconquete par Saladin.
Citation
Le nom de la mosquée provient d'un verset de la sourate 17 du Coran : "La plus éloignée".
Oui c'est la sourate qui raconte l'ascension du Prophète Mahomet vers les cieux.




iDam

  • ᕦ(ò_óˇ)ᕤ !!!!!!!!
  • Modos
  • ▃ ▅ ▆ ▇ ▆ ▇ ▅ ▃
  • Messages: 12 265
Re : Histoire des Civilisations
« Réponse #13, le 5 Août 2005 à 08:47 »
Citation
Premières citation ? tu veux parler des premiers verset du Coran ?
Non, non. Je disais que c'était la première fois qu'apparaîssait une décoration calligraphique dans l'histoire de l'art musulman.

Merci pour la correction concernant Ismaël

Tu sembles trés intéressé par tout ce qui touche l'histoire de ta religion, c'est bien !

D's©
- Tu viens à la pistoche ?
- Je peux pas, j'ai véloche et cueillette de noisettes aux mûres !

Ness

  • Catalogue « Les 3 Suisses »
  • Loch Ness' Blue Dragoon
  • Messages: 379
Re : Histoire des Civilisations
« Réponse #14, le 5 Août 2005 à 23:53 »Modifié le 6 Août 2005 à 00:35 par Ness
Turn a Whiter Shade of Pale

Joué, pris des risques et ... peut-être gagné :mrgreen: