Messages récents
1
Télévision / Re : La loi des séries
« Aujourd'hui à 13:11 par Urumi »
Citation de Alaiya Aujourd'hui à 07:28
@ Urumi :

(cliquez pour montrer/cacher)
Le personnage joué par Cantona est tout sauf sympathique. On peut avoir de la compassion pour lui au départ mais très vite, on se rend compte que sa situation n'excuse pas tout et qu'au fond, le bonhomme est un salaud qui ne vaut pas plus que ceux qu'il a piégés. Et de là à penser que lorsqu'il était lui-même DRH, il ne s'embarrassait pas de certains scrupules... C'est peut-être ça, au fond, que j'ai apprécié : un "héros" qui n'en est pas un du tout, une absence de morale au sens noble du terme, et l'idée qu'au fond l'homme est le produit de la société dans laquelle il vit et que cette société, décidément, n'est pas très reluisante.
Oui je comprends ton idée, mais
(cliquez pour montrer/cacher)
je pense que ce n'est jamais complètement assumé. Comme pour l'intrigue, on est toujours un peu entre deux chaises. D'un côté ses méthodes sont plus que discutables, d'un autre, il continue à se lamenter sur l'importance de sa femme dans sa vie. De même il semble prévoir trois coups d'avance, mais n'avait pas prévu que ce serait compliqué en prison. Bref, il y a un manque de cohérence dans le personnage selon moi.

Et du coup, je me demande au final quel est le propos réel de la série et de ce que ça cherche à dire. Je n'ai pas parlé de la fin que je n'ai pas comprise non plus, mais j'imagine qu'elle présageait d'une deuxième saison qui n'aura pas lieu, donc ça tombe un peu à plat.

@ tinou : dommage pour The Eddy, mais c'est vrai qu'on est converti à Damien Chazelle de base. C'est un peu comme Nolan c'est difficile d'être critique. :D
2
Télévision / Re : La loi des séries
« Aujourd'hui à 08:40 par RoiLion.Thom »
Citation de tinou Aujourd'hui à 06:10
Unorthodox
Je n'ai vu qu'un seul episode, et c'est plutot reussi selon moi, j'ai hate de voir comment cette mini-serie va se poursuivre. En tout cas la premiere sequence est montee comme un film de suspense type Sicario, avec une belle montee en tension.
On m'a glissé dans l'oreillette récemment que c'est bien, et bien fait, mais quand même pas mal romancé, surtout sur le comportement du mari.
3
Télévision / Re : La loi des séries
« Aujourd'hui à 07:28 par Alaiya »
@ Urumi :

(cliquez pour montrer/cacher)
oui, beaucoup d'invraisemblances, dont la principale est la temporalité, plusieurs fois je me suis surprise à froncer les sourcils en me disant que tout cela n'est pas possible. Idem pour le procès avec l'absence de témoins clés.

Le personnage joué par Cantona est tout sauf sympathique. On peut avoir de la compassion pour lui au départ mais très vite, on se rend compte que sa situation n'excuse pas tout et qu'au fond, le bonhomme est un salaud qui ne vaut pas plus que ceux qu'il a piégés. Et de là à penser que lorsqu'il était lui-même DRH, il ne s'embarrassait pas de certains scrupules... C'est peut-être ça, au fond, que j'ai apprécié : un "héros" qui n'en est pas un du tout, une absence de morale au sens noble du terme, et l'idée qu'au fond l'homme est le produit de la société dans laquelle il vit et que cette société, décidément, n'est pas très reluisante.
4
Jeux vidéo / Re : Vos derniers jeux testés !
« Aujourd'hui à 07:10 par Ryô »
Ok, merci de ces retours.
Pour ma part:

Jedi fallen order
J'ai passé un excellent moment sur ce jeu. Le mode de personnalisation est sympa, l'évolution de l'histoire est intéressante et les modes de combat m'ont plu. Des passages difficiles qui m'ont de temps en temps donné du fil à retordre. Taper comme un bourrin n'est pas utile, la stratégie prend progressivement toute son importance.

Final fantasy VII Remake
Je n'avais pas joué à l'original qui m'avait rebuté, tandis que le VIII m'avait beaucoup plu.
Mon dernier opus était le XV qui m'avait profondément touché.

Excellent, pour mon avis.
Le système de combat est le même que dans le XV, ce qui autorise un combat dynamique où la stratégie, via les changements de personnage et l'utilisation des materias, prend toute sa place.

J'attaque Assassin's Creed odyssée, puis ce sera sûrement au tour de the last of us... Et peut être que je vais finir par me mettre à Red dead rédemption 2 un jour
5
Télévision / Re : La loi des séries
« Aujourd'hui à 06:10 par tinou »
Unorthodox
Je n'ai vu qu'un seul episode, et c'est plutot reussi selon moi, j'ai hate de voir comment cette mini-serie va se poursuivre. En tout cas la premiere sequence est montee comme un film de suspense type Sicario, avec une belle montee en tension.

The Eddy
Pour le coup, on a pas trop accroche, contrairement au post enthousiasme de Urumi. Nous n'avons vu qu'un seul episode et on a pas eu le courage de voir la suite...
6
Les traducteurs
Passez votre chemin, film horrible, mal joue, improbable, mal ficele... certaines scenes sont absurdes.

J'accuse
Beaux costumes, c'est sur. Bons acteurs aussi, sans doute. Mais... que c'est plan-plan? Cela n'a aucun souffle, le film semble se reciter en mode : "il s'est passe ci" " puis apres il s'est passe ca" "ah et puis aussi il s'est passe ca"...

Broken City
J'ai trouve l'intrigue un peu molle et deja vue. Qu'il est loin le temps de Gladiator pour Russell Crowe! Et Mark Whalberg enfile quand a lui un nouveau film tres oubliable a sa deja foisonnante carriere.
7
Jeux vidéo / Re : Vos derniers jeux testés !
« Aujourd'hui à 03:57 par tinou »
Du coup, je continue mes sessions gaming en mode confinement :peur:

Uncharted 4
Le meilleur episode de la série a mon avis, tout les potards sous réglés au maximum : paysages grandioses, scènes de course-poursuite, scènes d'actions, séances de voltige au grapin, etc. Des moments sont vraiment renversants (je retiens le chapitre 15). Le seul défaut de ce jeu est celui de la licence : en dehors de la dichotomie exploration - gunfights, il n'y a aucune proposition, rien. Les plateformes d'atterrissage et les prises murales sont trop visibles, cela fait parfois un peu ridicule puisque cela s'incruste dans des décors minéraux ou végétaux forts réussis. Le plus gros point fort selon moi réside dans la modélisation des visages, le jeu d'acteurs, qui sont clairement ce que j'ai vu de mieux jusqu'à présent, c'est franchement une réussite. Les cinématiques sont très belles. Même en 2020, ce jeu reste il me semble LE benchmark technique de la PS4.

Côté grinding : j'ai commencé le jeu directement en mode crushing (pour limiter les playthrough) et à part une ou deux séances (séquence de l'ascenceur du chapitre 17 et séquence du ship graveyard du chapitre 20) c'est largement accessible. Certains trophées sont sympa : Peaceful Resolution qui impose de ne tuer personne du chapitre 13 au chapitre 15 ; Ghost in the Cemetery qui impose de réussir une infiltration coriace, entre autre. Les moments d'infiltration en crushing sont sympa car l'IA ennemie est vraiment retorde et on a aucun gimmick prévenant du niveau d'alerte de l'ennemi. En mode explorer par contre cela fait un peu daté, on a l'impression d'être revenu à l'époque de MGS3 en 2005. Le trophée le plus difficile / roboratif a été le Speedrun pour moi.


Abzû

Un chef d'oeuvre dans la droite lignée de Journey. Une expérience et une ambiance uniques, difficilement explicable tant à mon avis il faut le vivre manette en main. Si tu aimes faire des tonneaux en t'accrochant sur un Great White Shark, ce jeu est fait pour toi :notworthy:
Ce jeu offre clairement l'opportunité de s'évader en cette période de confinement.
8
Cinéma / Re : On se re-fait un cinoche ^^
« Hier à 22:27 par Urumi »
Je parlais de Dérapages, dans le topic séries, qui aborde la question du chômage et des extrémités auxquelles il peut pousser parfois.

Dans le même genre, on a vu récemment La mécanique de l'ombre. Après un burnout, deux ans de chômage et un passage par l'alcoolisme, le personnage principal, joué par François Cluzet se voit proposer une offre d'emploi un peu particulière, "au service de l'Etat" : retranscrire des entretiens téléphoniques à la machine à écrire. Même s'il tente au début d'accomplir son travail de manière automatique, il va rapidement être intrigué par le contenu des entretiens qui trouvent écho dans l'actualité du moment. Et se faire progressivement entraîner dans une machination pour laquelle il n'avait pas vraiment signé.

On est dans un très bon film noir, bien joué (François Cluzet, mais également Denis Podalydès sont excellents), très efficace avec une économie de moyens. Je recommande.
9
Télévision / Re : La loi des séries
« Hier à 22:15 par Urumi »
Citation de Urumi le 17 Mai à 22:20
Citation de Urumi le 1er Mai à 16:40
Citation de Alaiya le 1er Mai à 16:25
la descente aux enfers d'un cinquantenaire au chômage prêt à tout pour retrouver du travail, quitte à sacrifier sa propre famille.
Mmm, je vais passer mon tour pour l'instant. :peur:
Moui, on a tenté et j'ai arrêté après dix minutes, j'ai senti que ça n'allait pas le faire. À revoir lorsque j'aurai signé un CDI. :sweatdrop:
Bon, en désespoir de cause, on a fini par redonner sa chance à cette série. On a assez bien aimé la première partie, même s'il faut reconnaître qu'on a vu mieux comme jeu d'acteurs (c'est quand même mieux que Marseille). Par contre, plus ça avance, plus le peu d'empathie que j'avais pour le personnage principal diminue et plus les invraisemblances et les réactions des personnages ont commencé à m'agacer.
(cliquez pour montrer/cacher)
Au final, c'est un croisement entre La loi du marché et Casa de Papel. On a la trame dramatique du chômeur en fin de droits poussé dans ses derniers retranchements par les dérives néolibéralisme d'un côté, et de l'autre, la partie d'échec entre David et Goliath. Sauf que ces deux trames n'arrivent pas à bien cohabiter. J'ai du mal à comprendre comment un gars geignard et dépressif parvient à monter un coup pareil en 15 jours, au point de sembler avoir tout prémédité jusqu'aux moindres recoins. Or, la partie d'échec, pour que ce soit brillant, il faut que ce soit vraiment bien exécuté (du genre de Miss Sloane), sinon on est largué rapidement. Et ici ça manque de subtilité et de crédibilité et ça ne fait que rajouter des couches à une lasagne déjà bien garnie. Le personnage joué par Cantona est un manipulateur fini, qui ne cesse de trahir sa famille tout en réclamant tout d'elle. Et le pire, c'est qu'elles sont trop connes pour l'envoyer bouler une bonne fois pour toutes. Comment parvenir à avoir un minimum d'empathie pour un sale type pareil, je ne sais pas très bien. Le procès qui évacue trop facilement toute une série de questions : ces témoins qui font des révélations fracassantes n'ont-ils pas dû faire de déposition au préalable ? Pourquoi n'essaie-t-on pas de savoir à quoi ont servi les 25.000 euros ? Pourquoi on n'a pas vu les témoignages des deux employés de l'agence de consulting, y compris la blonde qui est venue cafter et qui aurait bien pu servir les intérêts de la défense. Et ne parlons même pas des rôles féminins qui sont rangés soit dans la catégorie "pauvres faibles femmes à protéger" soit "garces".

Sinon, j'ai halluciné d'apprendre que la prise d'otage en guise de jeu de rôle était basée sur des faits réels. Ça s'est passé il y a quelques années à France Télévisions. Charmant. Un employeur me fait un jour un coup pareil, je porte plainte pour harcèlement et dommages psychologiques.
En tout cas, il n'y aura pas de saison 2. Le scénariste s'étant opposé au casting de Cantona, il s'est retiré du jeu et a fait capoter le projet de suite initialement prévu.
10
Actualités / TC
« Hier à 19:22 par MCL80 »
Pour les plans types, tu en trouvera peut-être sur Gallica… sinon, il y en a qui traînent sur internet (par exemple sur cette page)
Il faut bien imaginer le confort: très rarement l'eau courante (uniquement dans quelques zones urbaine), avec un puits, des toilette à l'extérieur. L'électricité ou pas selon la période (peu fréquente avant la seconde guerre mondiale). Et un petit bout de jardin pour faire des cultures vivrières.

Pour le reste, tu dois trouver des récits sur internet. La plupart du temps, jusqu'après la seconde guerre mondiale, la garde-barrière était la femme d'un cantonnier (comme ça la compagnie logeait deux employés d'un coup et qui en plus travaillaient sur le même secteur.)