Emmanuel Macron Président de la République

MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 323
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #240,  »
Le gouvernement se met à parler de "grande sécurité sociale". Soit une sécurité sociale qui couvrirait enfin la totalité des dépenses de santé, sans avoir besoin de payer individuellement en plus une mutuelle.

Sauf que le rapport qui vient de sortir sur le sujet expliquerait que ça coûterait 20 (ou 22) milliards et qu'il faudrait augmenter les impôts… Mais What?! Tous les salariés cotisent pour la sécu et maintenant quasiment tous cotisent aussi pour une mutuelle (couverture quasi-obligatoire dans le privé et en bonne passe de le devenir dans le public). Dans le principe (même si je me doute qu'on peut arriver à construire une usine à gaz), "il suffit" de basculer les cotisations mutuelles vers la sécu. Au pire, c'est un jeu à somme nulle, et au mieux c'est une baisse de cotisation pour les salariés.

Pour ma part, je suis 100% pour une sécu qui couvrirait à 100%. Ça m'éviterait de payer une mutuelle qui paye des voiliers avec mon fric et qui a des frais de structure à plus de 20% (la sécu a des frais de structure à 7%). Sans compter les magasines qu'elle m'envoie tous les mois et dont je me baleck'. En plus, ça simplifierait le circuit des remboursements et des prises en charge. Pourtant, certains commencent à chouiner sur les milliers d'emplois qui disparaîtraient si ça se faisait… Pourtant je croyais qu'il suffisait de traverser la rue pour en retrouver un… :hypocrite:

Maintenant, pour revenir à la réalité, je ne crois pas un instant que le gouvernement fasse cette réforme (qui aurait dû être faite dès la création de la sécu). Il y a bien trop de fric en jeu…
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #241,  »
Je dois avouer que j'ai rigolé: https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2021/12/20/derriere-la-rumeur-sur-brigitte-macron-la-crainte-de-la-trumpisation-des-debats-en-france_6106782_4355770.html

Franchement, certains devraient arrêter le LSD tout de suite. Et quand bien même, que Manu' soit marié avec Brigitte ou Jean-Michel, comme disait avec élégance un de ses prédécesseurs: "ça m'en touche une sans faire bouger l'autre."
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Urumi

  • Monomaniaque
  • Waffou
  • HD-ready
  • Messages: 4 907

MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 323
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #243,  »
Juste une remarque, depuis la monarchie républicaine de la Ve république (mais on pourrait remonter à la révolution), la femme du président a toujours été moquée (oui, depuis de Gaulle)… Quand c'est pas le président lui-même (Je dois dire qu'Hollande et son scooter ont placé la barre haut).

L'intelligence qui serait derrière le trône fait aussi beaucoup fantasmer. Les gens adorent se moquer des puissants (ou présumés tels) et inventer des histoires à leur sujet. Je pense que le/la conjoint(e) du prochain/de la prochaine président(e) sera aussi l'objet de railleries.
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Ryô

  • Sociologeek
  • Waffou
  • Chuck norris peut casser le bras de Rayman
  • Messages: 3 330
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #244,  »
Le pouvoir est critiqué en France et moqué, aussi, depuis au moins Louis XVI.
C'est culturel, c'est tant mieux. Les femmes sont également largement critiquées, alors qu'elles n'exercent pas le pouvoir étatique. Ça questionné drôlement la mentalité, "comme même".
On est tous le con de quelqu'un d'autre

Un appendice ne sert pas forcément à rien. Chez moi, TOUS les appendices servent  :classe:


Mise a jour du blog le 27/12/06

MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 323
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #245,  »
Si Pécresse est élue, on verra si monsieur sera moqué une fois qu'il sera derrière le trône… J'espère au moins qu'il tirera la chasse de temps en temps, le prince qu'on sort. :hypocrite: :mdr:




 :jesors:
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #246,  »
Deux articles à lire sur les cabinets de conseil et comment ils infiltrent le plus haut niveau de l'État.

Ce qui est frappant, c'est qu'on taille dans les effectifs de fonctionnaires et donc, lorsqu'il y a besoin de faire des activités, même permanentes, plutôt que de recruter, on fait bosser ce genre de boîtes.

https://www.lemonde.fr/politique/article/2022/03/17/les-cabinets-de-conseil-une-machine-installee-au-c-ur-de-l-etat_6117909_823448.html

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2022/03/17/le-cabinet-de-conseil-mckinsey-accuse-d-evasion-fiscale-en-france_6117905_4355770.html
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Urumi

  • Monomaniaque
  • Waffou
  • HD-ready
  • Messages: 4 907
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #247,  »
Ben oui, mais à force de se plaindre depuis un siècle qu'il y a trop de fonctionnaires, voilà ce qui se passe.
Citation
la politique en termes d’emploi public, « présentée comme le fruit d’une contrainte budgétaire et non comme un choix politique, […] n’en révèle pas moins une vision de l’État » (p. 198), dans la mesure où le choix de contractuels plutôt que de titulaires et le renforcement des effectifs dans le secteur de la sécurité, alors que ceux de l’éducation, du logement et des affaires sociales diminuent, vont de pair avec un recours croissant à des cabinets de conseil privés dans l’élaboration des politiques publiques.
(...)
L’historien rétorque qu’au contraire, les effectifs de la FPE ont diminué de près de 10 % entre 2005 et 2015, sachant que la plupart des nouveaux postes ont été créés en dehors du statut et que le pouvoir d’achat des fonctionnaires a diminué de près de 10 % entre 2000 et 2017.
Un point que l'article ne mentionne pas (je ne sais pas si c'est pareil en France), en plus du manque de ressources humaines, c'est le manque d'expertise et de compétences, lié à la difficulté de recrutement et au manque d'attractivité du secteur public, qui paie moins et qui a une plus mauvaise image que le privé. Je pense donc que la sous-traitance est inévitable.

Alaiya

  • Modos
  • OTP FTW !_\o/
  • Messages: 5 610
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #248,  »
la FP, c'est un sujet éminemment politique, en effet. Et la politique - pas la version noble, hein - c'est du court-termisme. Donc la FP est gérée de la même manière. Ce que cite Urumi est très vrai, on voit la FP comme un poids financier plus que comme un outil d'utilité publique. C'est effarant.

Et, oui, la FP souffre d'une image - dûment fabriquée par des décennies de "politique"  - poussiéreuse et datée, de fonctionnaires ternes et aigris, enfermés dans leurs bureaux, qui forcent doucement le matin et pas trop le soir, qui ne comprennent rien à rien au monde de l'entreprise privée, et dont les moyens et les compétences techniques laissent à désirer. En bref, une corporation à l'agonie.

Entretenir cette idée dans l'esprit des gens permet de faire plus facilement passer des "réformes" ou, ici, le recours à des cabinets privés et le cercle vicieux finit par s'auto-alimenter.

De mon point de vue, pour travailler en collaboration avec les services de l'Etat : en terme de compétences, c'est comme partout, il y a des gens compétents et d'autres qui le sont moins. Avec les premiers, ça roule, avec les seconds, c'est très compliqué car ils se réfugient derrière les textes puisqu'ils ne comprennent rien techniquement et de fait, les délais s'étirent dans une proportion inimaginable et surtout incompatible avec les réalités du privé, ça c'est vrai. Est-ce que pour autant la faute de la personne ? Non, c'est la faute d'un système qui met les mauvaises personnes au mauvais endroit. Exemple : les inspecteurs des installations classées. Ils ont une formation scientifique en base, avec une ou deux spécialités. Ils passent le concours, sont titularisés. Avec un peu de chance, ils sont affectés à des sujets qu'ils maîtrisent et là, c'est magique pour tout le monde. Avec pas de chance, ils doivent traiter des sujets auxquels ils ne comprennent rien et là, c'est le drame. Et pire : ils apprennent sur le tas, gagnent en compétence au fil du temps et paf, deux ou trois ans après, on les change de service parce qu'ils ne faudrait pas que des "accointances" se forment avec les industriels dont ils sont en charge ! Belote et rebelote, et on n'avance pas.

Les délais s'allongent aussi par manque de personnel, ça c'est é-vi-dent. Quand la réforme de l'étude d'impact est entrée en vigueur, avec la mise en place des dossiers de demandes d'examen cas par cas, ils étaient trois - TROIS - pour instruire tous les K/K d'Aquitaine. Or, le délai légal, c'est 35 jours. Des lois et des décrets sortent, mais les moyens de les appliquer ne sont pas mis en face.

Les compétences existent, l'Etat est fondé à embaucher ces gens et à constituer une task force efficiente. Après, est-ce que les modalités d'embauche - les concours - sont toujours en phase avec le 21ème siècle ? On peut se poser la question. Ensuite, les salaires. Quand on voit le prix à la journée d'un consultant, même en enlevant la marge, on imagine assez bien le salaire qu'il y a derrière : quelqu'un qui a les compétences, à choisir entre le cabinet privé et la grille de salaire de la FP, il va préférer quoi ?

Tout est fait pour détruire la FP à terme, et on doit effectivement s'en inquiéter au regard de la déontologie et des conflits d'intérêts propres aux cabinets de consulting. L'Etat se doit d'être indépendant et de n'oeuvrer que dans l'intérêt public.




MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 323
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #249,  »
Je pense que la question du concours n'est pas le problème (le contenu du concours peut l'être). Dès lors que tous les citoyens peuvent accéder à un poste de fonctionnaire, que dans ses activités, le fonctionnaire est sensé faire preuve d'impartialité, il faut un mode de recrutement qui soit neutre.

Après, je ne peux que partager ce que vous dites. On voit aussi que l'administration se concentre sur les compétences "d'administration administrante" en délaissant progressivement toutes les questions techniques qui sont transférées aux collectivités locales (les routes par exemple), mises dans des établissements publics (les voies navigables par exemple), ou privatisées lorsque ça peut rapporter quelque chose (l'ancien "contrôle des mines" pour les véhicules, ou les procédures de mise en relation avec l'État pour l’établissement des cartes grises pour lesquelles les possibilités d'accès ont été volontairement dégradées pour permettre à des parasites de s'implanter). Or se concentrer sur la bureaucratie est le meilleur moyen de ne pas savoir de quoi on parle, même quand on est sensés faire du "contrôle de deuxième niveau" (contrôler les contrôleurs) et donc sans connaissance technique on se couvre en appliquant la lettre stricte des textes, y compris si cette application est l'inverse de l'idée du législateur lorsqu'il l'a voté. Au final, cela renforce l'image de l'administration incompétente et hors sol.

Et surtout, les citoyens ne voient plus à quoi sert l'administration, planquée dans ses bureaux. Historiquement le cantonnier de la DDE était moqué pour son indolence, mais au moins on le voyait et on savait à quoi il servait. Maintenant, on voit le long des routes des engins marqués Vinci, Colas… et ce sont toujours les impôts qui les payent, mais ça ne coûte pas moins cher, bien au contraire.
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

tinou

  • Waffou
  • Messages: 7 289
"Honey badger don't care"

Ryô

  • Sociologeek
  • Waffou
  • Chuck norris peut casser le bras de Rayman
  • Messages: 3 330
On est tous le con de quelqu'un d'autre

Un appendice ne sert pas forcément à rien. Chez moi, TOUS les appendices servent  :classe:


Mise a jour du blog le 27/12/06

MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 323
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #253,  »
Manu' a paraît-il dit qu'il avait changé (comme Sarko' à l'époque) qu'il serait moins jupitérien… Ça doit être pour ça que c'est lui qui choisi les candidats "renaissance" pour les élections législatives… chassez le naturel, il revient au galop.

Bref, tout change mais rien ne change, même le premier ministre.
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…