Multiples attentats à Paris en 2015 et maintenant à Bruxelles

Ryô

  • Sociologeek
  • Waffou
  • Chuck norris peut casser le bras de Rayman
  • Messages: 2 936
On est tous le con de quelqu'un d'autre

Un appendice ne sert pas forcément à rien. Chez moi, TOUS les appendices servent  :classe:


Mise a jour du blog le 27/12/06

RoiLion.Thom

  • Dilettante
  • Waffou
  • Raw! Raw! Fight the power!
  • Messages: 9 703
Re : Multiples attentats à Paris
« Réponse #16, le 16 Novembre 2015 à 09:20 »
Je vais bien, je n'étais pas à Paris ce ouikende. J'ai pris le train Gare de Lyon vers 14h30 et il est parti avec 15 minutes de retard suite à une évacuation de Vigipirate. Bien sûr les gens se sont plaints en disant que c'était inutile... Forcément, puisqu'il n'y a rien eu. C'était le début, en fait...

Bon autour de moi personne ne manque à l'appel en tout cas. Mais je pense qu'il va nous falloir un petit moment pour nous remettre, là.

Et tous ces mouvements "je n'ai pas peur"... Je ne comprends pas. Bien sûr que si on a peur, c'est juste qu'ils ont moins peur en groupe. Mais bon quand on voit ce que ça provoque comme Place de la Rép dimanche... Il faut avoir peur, c'est normal comme réaction !

Perso c'est pour les gosses que j'ai le plus peur.... Le monde qu'ils vont avoir, une fois adultes.... brrrrrr...
"Je suis un intoxiqué.
- Intoxiqué de quoi ?
- De la vie. Je m'y suis adonné tout petit et je ne peux plus m'en passer."

T. Pratchett, Sourcellerie, Les Annales du Disque-Monde, livre V.

The WormLord

  • Waffou
  • Messages: 1 023
Re : Multiples attentats à Paris
« Réponse #17, le 16 Novembre 2015 à 13:56 »
"Ne pas avoir peur" c'est juste pour dire qu'on va continuer à vivre à peu près comme avant. Bien sûr qu'il y aura de l'appréhension, mais c'est simplement le fait de dire que rien ne changera dans nos occupations.
Je vous sers un ver ?

MCL80

  • Modos
  • Messages: 3 503
Re : Multiples attentats à Paris
« Réponse #18, le 16 Novembre 2015 à 19:07 »
Moi, ce qui m'inquiète pour l'avenir, c'est l'état d'urgence et ce qui en découle. Au nom d'une prétendue lenteur de la justice (La France à l'un des budgets les plus faibles de l'Europe sur ce ministère… Ceci peut expliquer cela) on est en train de confier des pouvoirs de plus en plus large à la police en dehors du contrôle de la justice et même de tout contrôle démocratique.

L'état d'urgence, cela commence pour 12 jours, puis on prend 3 mois et on prolonge… un peu comme vigipirate qui devait être ponctuel et qui dure depuis plus de 20 ans (les attentats de 1994). Il y a quelques commentateurs qui ont rappelé que l'état d'urgence pour être prolongé n'a pas obligatoirement besoin d'une loi: Il suffit que le président invoque l'article 16 de la constitution et il peut prolonger par décret.

Une campagne électorale sous état d'urgence, qui interdit de fait les rassemblements, cela me semble en tout cas particulier et problématique.

Derrière le discours sur la protection de la démocratie, on voit qu'il y a un grignotage… On peut sans problème glisser vers une dictature "soft" à la Ben-Ali, avec des "services" (en arabe moukhabarat) tout puissants et hors de contrôle.

Je trouve aussi pathétique le discours de Sarkozy qui prétend que la police doit être réorganisée de fond en comble… Il est pour le moins étrange qu'il attende d'être dans l'opposition pour s’apercevoir que la police qu'il a largement remodelée n'est paraît-il pas efficace.
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

FinalBahamut

  • Troll n' roll, go go go ^_^
  • Waffou
  • Messages: 5 255
Re : Multiples attentats à Paris
« Réponse #19, le 16 Novembre 2015 à 20:17 »Modifié le 16 Novembre 2015 à 20:31
Moi, je suis quand même assez sidéré d'entendre tous ces discours sur "que faire des jeunes qui reviennent de Syrie", ou "que faire des jeunes qui se radicalisent".

Mais aucun homme politique ne se demande comment on fait pour retenir ces jeunes qui partent en Syrie, comment on les empêche de se radicaliser.

C'est assez effrayant le néant politique actuel.

On réagit de la pire des façon en accentuant seulement la guerre contre Daesh,

De façon court termiste, comme pour tout.

Je ne dis pas qu'il ne faut pas lutter militairement contre ces terroristes.

Mais ça ne saurait suffire.

Quand on ne donne pas de futur, de projet, d'idée, de cap, d'espoir, à la société française en général et à la classe française la plus défavorisée en particulier, on peut supprimer Daesh, on aura toujours un vivier potentiel de jeunes qui n'ont rien à perdre car ils n'ont ni présent ni futur, un vivier de jeunes prêts à suivre un sauveur providentiel qui leur donnera un cap, un projet, une direction, fusse-t-elle la pire.

Il n'y a que ceux qui ont quelque chose à perdre qui ont peur de la situation actuelle.

Parce que, pour être honnête, toutes les manifestations de bons sentiments bien sirupeux, s'ils sont légitimes, ne sont que la manifestation d'une catégorie de français, ceux qui ont quelque chose à perdre.

Posté : 16 Novembre 2015 à 20:04

Ceci étant, je reconnais qu'il est bien plus facile de faire de Daesh la seule et unique source de nos problèmes de terrorisme.
Et niveau communication, c'est pratique : on aime bien les choses simples, manichéennes, binaire.

C'est commode et ça évite de se remettre en cause.

PS : Notez qu'il ne s'agit pas, dans mon message, d'excuser, d'exonérer, d'atténuer quoi que ce soit dans ce 13/11 tragique. En aucun cas il ne peut y avoir aucune excuse devant cette boucherie et ces innocents tués lâchement.
Il ne faut pas non plus y voir de l'angélisme.
Mais tout ca ne doit pas nous empêcher de nous poser les bonnes questions pour garder nos jeunes en France.


... et Omni me fit pourvoyeur en anus fruités :classe:

Alaiya

  • Modos
  • OTP FTW !_\o/
  • Messages: 5 039
Re : Multiples attentats à Paris
« Réponse #20, le 16 Novembre 2015 à 20:41 »
Citation
Mais aucun homme politique ne se demande comment on fait pour retenir ces jeunes qui partent en Syrie, comment on les empêche de se radicaliser.
En effet. Si on occupait le cerveau de ces jeunes à autre chose, on n'y laisserait pas la place pour que s'y installe l'endoctrinement. L'absence de perspectives, économiques et sociales, de projets dans lesquels ils pourraient se reconnaître induit les effets qu'on connaît. Même chose pour ceux qui échouent en tôle à un moment donné et qu'on livre pieds et poings liés à ceux qui les lobotomisent consciencieusement.

Ceci étant dit, si prise de conscience il y a, les effets bénéfiques ne se verront qu'à moyen voire à long terme. Mais c'est une nécessité.
Citation
De façon court termiste, comme pour tout.
Sauf que là, on n'a pas le choix, et il est impératif d'agir pour le court terme. Parce qu'en face, ils ne vont pas attendre qu'on crée un nouveau projet de société. A court terme, on n'a pas d'autre choix que de s'asseoir sur nos principes et de serrer la vis. En ce sens, je ne partage pas l'avis de MCL dans le sens où nous devons modifier notre façon de faire compte tenu de la façon d'agir des terroristes et surtout, surtout, de leur conception des choses. A un moment donné, pour se faire comprendre, il faut parler le même langage.

Je suis pour la mise en oeuvre du principe de précaution, puisque parler d'innocence jusqu'à preuve du contraire pour des mecs listés pour leur radicalisation, leurs "voyages touristiques" et leurs fréquences hautement douteuses, juste... non, quoi. La preuve du contraire, ça veut dire quoi? On attend qu'ils tuent une centaine de personnes pour dire ensuite "ohbenalorsahbenouiilssontcoupablescestpasbienhein"? Et accessoirement, les brebis galeuses sont *toujours* connues dans leur communauté et ça c'est valable dans n'importe quelle communauté (mais vraiment n'importe laquelle, je sais de quoi je parle): alors à un moment donné, il faut faire le ménage chez soi si on ne veut pas être mis dans le même sac que la vermine. Ce sera cent fois plus efficace que tous les discours appelant à ne pas faire l'amalgame, mais aussi, un vrai complément à l'action de l'Etat.

Je ne pense pas qu'il existe de risque, en France, de dérive sécuritaire comme celles évoquées par MCL en parlant de certains pays du Maghreb. Institutions différentes, cultures différentes.

FinalBahamut

  • Troll n' roll, go go go ^_^
  • Waffou
  • Messages: 5 255
Re : Multiples attentats à Paris
« Réponse #21, le 16 Novembre 2015 à 20:55 »
Citation
En effet. Si on occupait le cerveau de ces jeunes à autre chose, on n'y laisserait pas la place pour que s'y installe l'endoctrinement. L'absence de perspectives, économiques et sociales, de projets dans lesquels ils pourraient se reconnaître induit les effets qu'on connaît. Même chose pour ceux qui échouent en tôle à un moment donné et qu'on livre pieds et poings liés à ceux qui les lobotomisent consciencieusement.
Oui, il faut tout simplement réarmer culturellement, intellectuellement, philosophiquement ces jeunes.
L'éducation populaire est la meilleure arme.
On l'a un peu oublié.

Quant à la dérive sécuritaire, faut quand même bien se rendre compte qu'on ne hurle pas parce qu'il s'agit d'Hollande qui dit ce qu'il a dit devant le congrès de Versailles, et que c'est un républicain bon teint, n'est-ce pas.

Mais Le Pen aurait dit la même chose, elle se serait faite traiter de fasciste.

Le duo liberté/sécurité est un dosage certes difficile. Sauf que là, Hollande a repris toutes les idées de la droite voire de l'extrême droite. Le Pen a même du avouer que ça allait dans le bon sens, c'est dire.

On ne prend que rarement de bonnes décisions dans l'urgence, car l'urgence est incompatible avec la réflexion.
Réfléchir, ça prend du temps.

Il est assez amusant que la droite, sur le plan économique et sécuritaire, s'est complètement faite doubler sur sa droite par les socialistes.

Tout fout le camp, ma pauv' dame. Le pays des lumières est au bout du rouleau.
Re : Multiples attentats à Paris
« Réponse #22, le 16 Novembre 2015 à 20:58 »
Sur l'éducation populaire : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ducation_populaire
Citation
À la Libération, les horreurs de la seconde guerre mondiale ont remis au goût du jour cette idée simple : la démocratie ne tombe pas du ciel, elle s’apprend et s’enseigne. Pour être durable, elle doit être choisie ; il faut donc que chacun puisse y réfléchir. L’instruction scolaire des enfants n’y suffit pas.

L'éducation à la démocratie des jeunes adultes doit permettre que Vichy, et tous les régimes autoritaires ne reviennent pas.


... et Omni me fit pourvoyeur en anus fruités :classe:

Ryô

  • Sociologeek
  • Waffou
  • Chuck norris peut casser le bras de Rayman
  • Messages: 2 936
Re : Multiples attentats à Paris
« Réponse #23, le 16 Novembre 2015 à 21:09 »
Ouais, ben bon courage. Vous ne vous rendez pas compte du désert intellectuel que constitue par exemple le Centre Bretagne.

Là, je me bagarre avec des élèves qui mettent au ban de la classe une des leurs parce qu'elle est... Lesbienne. Un autre a fait un scandale, ça a tourné à la baston parce qu'il a une boucle d'oreille et qu'il est donc... Homo, cela va sans dire...

On est super vigilants évidemment actuellement sur les amalgames divers et variés auxquels on pourrait très vite se retrouver confrontés. On a du bol, cette semaine le groupe est petit, c'est pas compliqué à gérer. Mais quand reviendront les grands couillons de terminale, avec leurs certitudes toutes parfaites, là on va vraiment rigoler. Eux disent clairement qu'ils voteront Le Pen en 2017. Sans ambages.

Je ne dis pas que je baisse les bras, loin de là. Mais faut vraiment s'accrocher. La culture agri, c'est pas qu'une image d'Epinal. D'ailleurs, on a récemment ouvert une filière "gestion forestière" en BTS. Et ben le distinguo avec notre BTS historique, les "gestion des équipements agricoles" est vite fait. Tu peux enfin avoir des conversations qui dépassent le "état de merde", "tous les bougnoules à la mer" et vraiment avoir un échange constructif.

On est réellement pas aidés à essayer de changer les choses. On est quelques uns à faire de notre mieux. Mais je soupçonne (euphémisme) certains de mes petits camarades de tenir en sous main des propos à peu près équivalents de racisme ordinaire.
On est tous le con de quelqu'un d'autre

Un appendice ne sert pas forcément à rien. Chez moi, TOUS les appendices servent  :classe:


Mise a jour du blog le 27/12/06

FinalBahamut

  • Troll n' roll, go go go ^_^
  • Waffou
  • Messages: 5 255
Re : Multiples attentats à Paris
« Réponse #24, le 16 Novembre 2015 à 21:13 »
Nan mais le centre Bretagne, ça n'a rien à voir.

On ne peut pas demander à la lumière de se libérer d'un trou noir massif.


... et Omni me fit pourvoyeur en anus fruités :classe:

Ryô

  • Sociologeek
  • Waffou
  • Chuck norris peut casser le bras de Rayman
  • Messages: 2 936
Re : Multiples attentats à Paris
« Réponse #26, le 16 Novembre 2015 à 21:17 »
Je sais pas. Ca doit être pour ça que je suis reparti en thèse. La crainte de devenir un cul terreux :hypocrite:
On est tous le con de quelqu'un d'autre

Un appendice ne sert pas forcément à rien. Chez moi, TOUS les appendices servent  :classe:


Mise a jour du blog le 27/12/06

tinou

  • Waffou
  • First hipster
  • Messages: 6 991
Re : Multiples attentats à Paris
« Réponse #27, le 16 Novembre 2015 à 22:29 »
L'Etat d'Urgence de trois mois, c'est plus vraiment l'urgence au bout d'un moment.

Vu de l'etranger on se dit, peut etre avec un peu de lachete, qu'on est pas trop mal a 10.000 km de tout ca...

Courage a tous! Quel monde de merde.
"Honey badger don't care"

Flavien

  • Modos
  • Un bon temps pour un bombardement
  • Messages: 3 247
Re : Multiples attentats à Paris
« Réponse #28, le 17 Novembre 2015 à 06:53 »
Citation
Oui, il faut tout simplement réarmer culturellement, intellectuellement, philosophiquement ces jeunes.
L'éducation populaire est la meilleure arme.
Considérant le peu de moyens de l'Etat -et les perspectives à venir-, je suis d'accord. Il faut refaire marcher les mécanismes de solidarité entre groupes de personnes en fonction de l'âge, des moyens, des connaissances...

Maintenant, je suis sidéré par le discours de droite qui applaudit des deux mains le discours très radical et sécurité du président... Tout en rajoutant des couches ahurissantes de connerie. Par exemple, je ne sais plus quel député de droite a dit "créer des milliers de postes à la justice et à la police, c'est très bien mais il faudra choisir aux dépends du recrutement des profs".
Et là, voilà, :oo: :yaisse: :shifty: :sweatdrop: :o :scrogneugneu:. On sent que les mecs ont tout compris.

" En France, les peines d'argent durent plus longtemps que les peines
de coeur et se transmettent de génération en génération. "

( Silhouette du scandale )
Aymé, Marcel

kgeg

  • Naturellement riche en fibres
  • Waffou
  • Il en perd sa moumoutte le mamouth !
  • Messages: 5 788
Re : Multiples attentats à Paris
« Réponse #29, le 17 Novembre 2015 à 09:47 »
Citation de Alaiya le 16 Novembre 2015 à 20:41
Citation
Mais aucun homme politique ne se demande comment on fait pour retenir ces jeunes qui partent en Syrie, comment on les empêche de se radicaliser.
En effet. Si on occupait le cerveau de ces jeunes à autre chose, on n'y laisserait pas la place pour que s'y installe l'endoctrinement. L'absence de perspectives, économiques et sociales, de projets dans lesquels ils pourraient se reconnaître induit les effets qu'on connaît. Même chose pour ceux qui échouent en tôle à un moment donné et qu'on livre pieds et poings liés à ceux qui les lobotomisent consciencieusement.
Un texte d'Akhenaton suite aux attentats ( que je ne retrouve plus ) est assez intéressant là dessus.
Citation
" Il y a quelques jours, je regardais un documentaire dans lequel était interviewé un jeune homme qui participait à la fameuse "marche des beurs" en 1983. Un de mes fils, qui a 18 ans, me fit remarquer que ce jeune homme s'exprimait extrêmement bien, clairement et connaissait parfaitement son sujet. Je lui répondis que dans ces années là, les jeunes des quartiers étaient politiquement "conscientisés", qu'ils étaient capables de s'organiser au delà d'émeutes tiers-mondistes, et qu'ils pensaient en conjuguant tous les verbes avec "nous". Et pour moi, voilà le terrible changement auquel nos sociétés, principalement urbaines, doivent faire face : l'ultra-individualisme...

Et le 11 septembre 2001 a scellé le côté irréversible de ce changement, car le premier support culturel de notre pays qu'est la télévision a complètement basculé dans un flot d'informations tragiques et effrayantes, de publicités rassurantes et de téléréalité absurde. L'information se délecte de faits divers violents qui étaient cantonnés aux colonnes de la sixième page du journal local il y a 30 ans. Et tous les Français se disent," mon Dieu, que ce pays est devenu violent !". Violent ? Des aînés me racontaient l'autre jour comment ils se battaient dans les années 60, à 400 gars contre 400 bougres, ou à l'époque des "blousons noirs", comment le public s'affrontait à coup de chaises et de barres de fer pendant un concert de... Johnny ! Cela renvoie le grand méchant "gangster rap" français, si souvent décrié, dans la catégorie "musique pour enfants", si ça se passait aujourd'hui, ces "bastons" feraient la une du JT de 20 heures, et pour peu que les protagonistes soient des "caïds de cité - noirs - arabo - musulmans - armés jusqu'aux dents", on en aurait pour 6 mois...

Effectivement, les gamins des quartiers n'ont majoritairement plus aucune conscience sociale, ni politique. Ils veulent ressembler à "monsieur tout le monde", mais version riche. Car les formidables émissions télé qu'ils affectionnent leur rabâchent que l'apparence est primordiale, la forme l'emporte sur le fond. Du coup, ils veulent la femme avec la parfaite plastique, l'appart, la grosse voiture, les vêtements chers, et si possible: la rolex... Et si certains d'entre eux sont délinquants pour pouvoir accéder à leur idéal, ce ne sont pas des "robin des bois", ce sont des délinquants ultra-libéraux.

Ah... pour s'intégrer, ils se sont bien intégrés! Puis, lorsqu'ils s'aperçoivent que le modèle libéral ne fonctionne pas pour tous, ils partent en quête d'un idéal des origines, qu'ils ne connaissent pas pour la plupart, et le trouvent dans la voie des interprétations extrêmes car c'est la seule qui les valorise à leurs yeux, c'est la désintégration.

Dans tous ces changements de cap, les maître-mots sont "s'en sortir". Seul. Les réseaux sociaux sont là pour l'attester, tout comme les forums, les commentaires correspondent souvent à un gonflement de l'égo. Un quotidien coincé entre clics, buzz, tweets, et vues...

D'un autre côté, chez certaines personnes qui vivent un rêve gauchiste en habitant dans le 19ème à Paris ou au Panier à Marseille, qui vont aux "sardinades" comme les prolos, et qui nous distillent à nous les gens du Hip-Hop, des leçons de comportement à longueur de temps, on ne fait aucun effort pour cerner cette jeunesse. Puis vient la tarte, bien lourde, un dimanche, en rentrant chez soi, et on se fait voler son portable dans la foulée, les dangers du 19ème n'est-ce pas ? Ils étaient de gauche... jusqu'à l'agression.

Pour finir, dans cette France "profonde" ou on se jalouse, ou on vole la veste du petit camarade de son fils sur le portant de l'école maternelle tout en pestant contre les immigrés, ou on se délecte de voir des "stars" déchues de la télévision s'exploser dans une piscine en sautant de quinze mètres, on est convaincu que le pays sombre dans la violence. Oui, toute cette violence exhibée dans les médias est un formidable outil promotionnel, elle engendre la peur et la peur engendre la division, le désir de sur-consommation et la désignation de "l'autre" comme coupable d'une hypothétique situation critique. On s'isole, on essaie de "faire son trou" et les nouvelles valeurs télé-réalité-esques nous disent qu'on peut tricher, dénoncer, critiquer, faire des sale coups : c'est cool ! C'est le jeu ! Chacun sa mère comme on disait quand on était minots ! En bout de chaîne, les hommes et femmes politiques se sont adaptés à ce système, ils "squattent" les antennes radio, télé à tel point qu'on a le sentiment que c'est cela leur boulot finalement. Non, leur boulot c'est d'exécuter les tâches qu'ils ont promis d'accomplir quand ils ont été élus, à moins qu'ils ne travaillent depuis un bureau à BFM, i>Télé ou RTL... Auto-promo permanente... Il faut savoir se placer.

Dans tout ce chaos, je ne sais même pas ou me situer, je ne dis pas que je suis meilleur, je tombe certainement dans un de ces cas de figure parfois. Mais j'essaie de lutter contre, de penser au pluriel, éduquer mes enfants correctement, exprimer mon amour aux miens quotidiennement et faire des choses qui me semblent bien autour de moi constitue un premier pas. J'espère en tout cas, que notre beau pays dans les espoirs, les luttes et les épreuves qui l'attendent, conjuguera son futur avec "nous"..."

Akhenaton du groupe IAM
Vous n'avez aucune passion.