Multiples attentats à Paris en 2015 et maintenant à Bruxelles

Urumi

  • Monomaniaque
  • Waffou
  • HD-ready
  • Messages: 4 338
Re : Multiples attentats à Paris en 2015 et maintenant à Bruxelles
« Réponse #75, le 16 Juillet 2016 à 12:46 »
Citation de Ryô le 16 Juillet 2016 à 10:44
Finissons en donc directement avec l'humanité plutôt que de mettre la faute sur l'autre en permanence.
Suffit d'attendre un peu, l'humanité s'en chargera bien d'elle-même.
Mettre la faute en permanence, on dirait que c'est devenu la norme. Des enquêtes ont eu lieu en France et en Belgique sur les récents attentats. Des dysfonctionnements par ci, des services de renseignements inefficaces par là, mais aucune solution n'est proposée. Qu'il y ait des problèmes, soit, identifions les et allons de l'avant bordel. Mais non, il faut attaquer l'état en justice pour négligence pour des choses qui ne peuvent pas se prévoir. À croire que ça rassure les gens de penser qu'on peut de prémunir de tout, qu'avec des gens suffisamment compétents au pouvoir, il n'y aura plus d'accidents.

FinalBahamut

  • Troll n' roll, go go go ^_^
  • Waffou
  • Messages: 5 252
Re : Multiples attentats à Paris en 2015 et maintenant à Bruxelles
« Réponse #76, le 16 Juillet 2016 à 22:10 »
Citation de Ryô le 16 Juillet 2016 à 10:44
Finissons en donc directement avec l'humanité plutôt que de mettre la faute sur l'autre en permanence.
Pour ça, l'humanité n'a pas besoin qu'on la pousse dans le précipice, elle se débrouille très bien toute seule :mdr:

Au-delà du comportement de nos journalistes, de nos politiques (Henri Guaino et son bazooka, je crois que même mes enfants auraient pu comprendre la bêtise du propos), de ces égarés qui se lancent dans des attaques suicides (bien vite "labellisées" daech, ça doit arranger pas mal de monde au gouvernement)...
Ce qui ressort de tout cela, c'est une immense perte de sens de la vie, de l'homme, du vivant, de la nature chez le journaliste, chez le politique, chez le financier, chez les "fous de dieu", chez tout le monde finalement.
On croirait voir le monde se désagréger sous nos yeux.

Mais que l'on se rassure, on va mettre plus de militaires dans les rues de France, on va balancer encore plus de bombes sur des civils syriens/irakiens, on va crier "unité ! unité", et tout va rentrer dans l'ordre ^^


... et Omni me fit pourvoyeur en anus fruités :classe:

MCL80

  • Modos
  • Messages: 3 429
Re : Multiples attentats à Paris en 2015 et maintenant à Bruxelles
« Réponse #77, le 17 Juillet 2016 à 18:48 »
Je voudrait juste remarquer plusieurs trucs.

Le premier, c'est que côté politique on est dans un délire total. Un givré qui fonce dans le tas au volant d'un véhicule, c'est pas la première fois que ça se produit (et c'est probablement pas la dernière, vu la publicité donnée à ce qui s'est passé. Ça va donner un paquet d'idée aux psychopathes) OK, il a fait un carnage. Après, sérieusement, on fait quoi? Si par exemple tous les marchés de France doivent être cernées par des glissières en béton pour être "sécurisés", ça va être ingérable. Ce que je remarque aussi, c'est que c'est arrivé à Nice, ville qui dépense un pognon dingue en police municipale et vidéosurveillance. Ça en est tout juste s'ils ne peuvent pas zoomer pour lire le tatouage du chien qui viens de déposer sa crotte sur le trottoir. Résultat de tout ce pognon dépensé: zéro utilité. Moi, je serai l'ancien maire de cette commune, je m'écraserai, car demander plus de fric et de moyens alors qu'après Monaco, Nice doit être une des villes les plus fliquée, vu le rapport qualité/prix, il n'y a pas de quoi pavoiser.

La deuxième, c'est que je ne vois pas le sens de maintenir l'état d'urgence. En gros, on a un gouvernement qui explique qu'il n'y avait aucun moyen d'identifier le risque que ce type perde les pédales, mais dans le même temps, il explique qu'il faut maintenir l'état d'urgence. Lorsqu'il a été mis en place, certains avait dit que le gouvernement le maintiendrait (au moins) jusqu'aux élection présidentielles et c'est bien ce qui se prépare. Dans quel but? De toutes façons, les militaires et les policiers, il va bien à un moment les laisser un peu souffler donc maintenir ad-vitae l'état d'urgence revient à le vider de son sens, tout comme l'est vigipirate permanent depuis des années et qui est plus un logo triangulaire collé partout qu'autre chose.

La troisième, c'est que la réaction de la presse n'est pas nouvelle. Il y a toujours eu une presse sensationnaliste (dite populaire mais de qualité) au début du XXe siècle, il n'y avait pas de photos, ni de vidéos, mais certains journaux populaires mettaient des gravures "selon réel" des crimes ou faits divers en couverture. Cela se vendait très bien. À côté de ça, il y avait la presse "sérieuse": Pas de photos, pas de dessins, pas de faits divers (les "chiens écrasés"), mais des articles d'analyse avec un fond politique (dans la tonalité éditoriale du journal)

Il est vrai que la presse sensationnaliste avait été quasiment liquidée suite à sa collaboration active la seconde guerre mondiale. Même certains titres "sérieux" trop ouvertement collabos ont aussi été interdits. La presse papier populaire a progressivement (à partir des années 1970) été remplacée par la télévision. Celle-ci a eu l'évolution qu'on connaît: course à la rentabilité par l'audience avec réduction des coûts de production associée.

À mon sens, ce qui se joue plutôt en ce moment c'est, que par la suite de l'affaiblissement économique de la presse "sérieuse", cette dernière, après être tombée aux mains de quelques grands capitalistes, se lance dans la même course que la télévision: réduction des coût->baisse de la qualité. Cela a deux conséquences. La première la baisse du nombre de lecteurs, car pourquoi payer 2€ un journal pour avoir le même contenu que LCI ou BFM? La seconde est une perte de repères totale sur ce qu'est un journal de qualité. Le lecteur n'attend pas d'un journal de qualité qu'il démente les intox diffusées sur Facebook, il attend une mise en perspective des évènements, avec des analyses à froid (les analyses à chaud, il y a BFN)

Et ce qui se passe est finalement très inquiétant: il y a 15 ou 20 ans, la presse papier nationale essayait de tirer les connaissances du lecteur vers le haut (tout en faisant passer son message politique) Le lecteur était à la fois informé et instruit. Maintenant, elle essaye de se mettre au niveau du lecteur (tout en faisant toujours passer son message politique) le lecteur/auditeur/téléspectateur est informé, mais il n'est plus instruit. S'il n'a pas les clefs de lecture d'un évènement, il ne saura pas en saisir l'importance. Il n'en saisira que l'émotion. C'est ça qui est grave: Comment le citoyen peut avoir un avis éclairé si on le l'aide pas en contextualisant l'information? Jouer la carte de l'émotion pure, c'est faire le jeu du populisme.
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Kamen

  • Waffou
  • What lies behind the mask...
  • Messages: 7 978
Re : Multiples attentats à Paris en 2015 et maintenant à Bruxelles
« Réponse #78, le 17 Juillet 2016 à 19:49 »Modifié le 17 Juillet 2016 à 20:35
Billet passionnant, comme toujours. Concernant l'histoire de la presse, aurais-tu des references a conseiller? Merci d'avance!

Ps: Ma soeur me parlait souvent de BFN et HeilTV, je lis que ce sont des acronymes connus. Ici, nous avons The Scum (Rupert Murdoch(TM)).
永遠に、あなたのモノ・・・

Flavien

  • Modos
  • Un bon temps pour un bombardement
  • Messages: 3 222
Re : Multiples attentats à Paris en 2015 et maintenant à Bruxelles
« Réponse #79, le 18 Juillet 2016 à 09:50 »
Rien à redire non plus, ou juste ajouter effectivement que les medias post 1881 utilisaient avec délectation leur liberté et proposaient notamment des caricatures ou des feuilletons qui feraient de  Charlie Hebdo un journal terne ("la libre parole" notamment).  Et que pour l'absence de perspective intellectuelle, de contextualisation et dans la continuité du "projet" de société actuel où le divertissement a pris une telle part dans les esprits (et pas forcément dans les faits !) que la population ne cherche même pas à "savoir" ou à "comprendre". Seulement dans des moments clés... Mais là, ils seront dirigés par de l'information de mauvaise qualité ou par des mauvais esprits. Je pense par exemple à l'indicible horreur de la ronde des plateaux des ténors de chaque parti (PS, LR,  FN) qui chantent la guerre et autres stupidités malsaines.

A noter que "media et opinions publiques en France de 1881 à nos jours" est un cours d'histoire de terminale G. Il est aussi passionnant que misérable à proposer. Passionnant car très intéressant, misérable car sur une classe de 35, tu en as 3 qui comprennent et les 32 autres te regardent tels des chiens battus, jamais confrontés à une once de réflexion distanciée.

En parlant de distance... Je ne sais pas pour vous mais j'ai vécu très différemment cette attaque. Lorsque je l'ai apprise, je sortais d'un bar un peu avant minuit, ça m'a totalement desaoulé... J'ai suivi jusqu'à 1h du matin. Le lendemain, j'ai suivi mais avec beaucoup moins d'émotions. Et je crois que c'est ce qui me choque le plus (envers moi même). Cette terrible banalisation que connaissent parfaitement les populations qui sont souvent soumises au terrorisme, j'ai l'impression qu'elle survient. Or cela me choque comme je disais car s'il faut faire preuve de résilience (cf les billets de Pascal Boniface là dessus), on ne doit pas tourner la tête. Et j'ai l'impression de le faire. Je le regrette moi-même.
" En France, les peines d'argent durent plus longtemps que les peines
de coeur et se transmettent de génération en génération. "

( Silhouette du scandale )
Aymé, Marcel

FinalBahamut

  • Troll n' roll, go go go ^_^
  • Waffou
  • Messages: 5 252
Re : Multiples attentats à Paris en 2015 et maintenant à Bruxelles
« Réponse #80, le 18 Juillet 2016 à 13:00 »
Citation de MCL80 le 17 Juillet 2016 à 18:48
Le premier, c'est que côté politique on est dans un délire total.
Sarko s'y met aussi, genre héros de série B américaine : "c'est entre eux et nous".

Tout le monde perd les pédales : on ne sait toujours pas si l'attaque est liée au "terrorisme islamiste" quand bien même Hollande l'a annoncé la nuit-même http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/attaque-de-nice/20160718.OBS4811/terroriste-islamiste-a-nice-le-gouvernement-a-t-il-parle-trop-vite.html
Citation
La deuxième, c'est que je ne vois pas le sens de maintenir l'état d'urgence. En gros, on a un gouvernement qui explique qu'il n'y avait aucun moyen d'identifier le risque que ce type perde les pédales, mais dans le même temps, il explique qu'il faut maintenir l'état d'urgence. Lorsqu'il a été mis en place, certains avait dit que le gouvernement le maintiendrait (au moins) jusqu'aux élection présidentielles et c'est bien ce qui se prépare. Dans quel but? De toutes façons, les militaires et les policiers, il va bien à un moment les laisser un peu souffler donc maintenir ad-vitae l'état d'urgence revient à le vider de son sens, tout comme l'est vigipirate permanent depuis des années et qui est plus un logo triangulaire collé partout qu'autre chose.
A leur décharge, politiquement, ils ne pouvaient pas ne pas le maintenir après cette attaque. Ils se sont retrouvés piégés : l'état d'urgence aurait du être levé bien avant juillet. Là, niveau timing, ils ne pouvaient pas faire autrement sur le plan politique, à moins d'avoir envie de se faire éviscérés par l'éditocratie, l'opposition, etc.
Ceci étant, sur le plan de l'efficacité, je suis d'accord avec toi : ça n'apportera rien de plus.
Citation
La troisième, c'est que la réaction de la presse n'est pas nouvelle.
Le coeur du problème, c'est la disparition de la presse "sérieuse". Qu'il y ait une presse sensationnaliste, ça ne me choque pas.
Le problème, c'est la disparition de la presse "sérieuse".
A ce sujet, je vous invite à lire le dernier livre de Patrick Champagne "la double dépendance", qui évoque la double dépendance des journalistes au monde politique et économique, en focalisant sur le cas emblématique du Monde et son évolution vers la presse "sensationnaliste"
Qu'un journal comme le Monde fasse sa une sur les histoires de cul de DSK, ça en dit long.

Maintenant, comment éviter cette double dépendance ? Parce qu'il n'est pas possible de maintenir à flots une presse sérieuse soumise à l'économique (un patron de presse ne va évidemment pas tolérer tous les points de vue, il veut que son journal serve ses affaires) mais pas non plus au politique pour des raisons évidentes.

Une solution était proposée dans le monde diplo : https://www.monde-diplomatique.fr/2014/12/RIMBERT/51030

Comme le dit Rimbert, tu ne peux pas "penser l'information comme un bien public, et la produire comme une marchandise".

Il y a aussi le problème de formation des journalistes, pour lesquels l'expression "petits pois" de Sarko collerait très bien.

Enfin, sur le comportement du journaliste qui interroge l'homme à côté du cadavre de sa femme, pour moi, c'est encore autre chose : on est dans le "moral". On a l'impression que l'on fait sauter toutes les barrières psychologiques, du respect d'autrui, et c'est à mon sens quelque chose qui tient plus de l'évolution de la société, symptomatique de sa désagrégation.

Et c'est peut-être ça qui menace le plus notre monde.


... et Omni me fit pourvoyeur en anus fruités :classe:

MCL80

  • Modos
  • Messages: 3 429
Re : Multiples attentats à Paris en 2015 et maintenant à Bruxelles
« Réponse #81, le 18 Juillet 2016 à 20:36 »
Citation de Kamen le 17 Juillet 2016 à 19:49
Billet passionnant, comme toujours. Concernant l'histoire de la presse, aurais-tu des references a conseiller? Merci d'avance!
Pas vraiment de références à conseiller, mais plus un constat fait à partir des expos que j'ai pu voir et de mon vécu (je suis lecteur occasionnel du Monde depuis pas loin de 30 ans). Sur le site de la BNF, dans les collections numérisées, je pense qu'il doit y avoir un certain nombre de titres. En cherchant vite fait, j'ai trouvé ceci pour illustrer mon propos, mais ce n'est qu'un exemple.

Sinon, pour mesurer l'évolution de la presse "sérieuse" (et là, j'inclus même la PQR) en 30 ans, c'est de mesurer comment a augmenté la place qu'elle réserve aux sports business sur cette période. Il y a 30 ans, un journal comme Le Monde ne parlait de sport qu'à minima. C'était moins d'une page par jour. Un journal de la presse régionale, c'était 2 pages maxi (plus le tiercé, faut pas déconner non plus) Maintenant, c'est souvent 3, 4 voir 5 pages.

Ceci dit, l'évolution de la presse sur 30 ans mériterait une analyse approfondie en prenant en compte en particulier la façon dont a évolué la mise en contact entre les enfants et la presse d'actualité. À mon époque, il fallait lire les même journaux que les adultes. On ne comprenait pas tout, ce qui a dû décourager pas mal de gamins, mais les analyses mettaient en perspective et au bout d'un certain temps on arrivait à comprendre plus de choses grâce aux connaissances accumulées. Depuis on est passé à des journaux "adaptés" aux enfant qui du coup sont enfermés dans le créneau "actualité pour les gamins" avec passage par le tamis de psychologues et tout le toutim. Après ce passage à la moulinette, je ne suis pas sûr que les gamins les plus en avance n'aient pas l'impression qu'on leur vend de la soupe…
Citation
Ps: Ma soeur me parlait souvent de BFN et HeilTV, je lis que ce sont des acronymes connus. Ici, nous avons The Scum (Rupert Murdoch(TM)).
BFM est une télé bien à droite. C'est un fait largement connu. Ceci dit, je me suis rendu compte d'un truc ce WE, c'est que BFM est redoutablement plus efficace que ses concurrentes pour apporter l'essentiel de l'info en 5 secondes et sans le son. J'étais dans un resto où je n'avais que l'image, et en fait, peu importe qu'il y ait à l'écran un présentateur accompagnée ou non d'une potiche présentatrice, un commentateur patenté, une image filmée avec un portable (LCI a réussi à mettre les 3 sur le même écran. Le résultat était pas gégé)… Il y a toujours le bandeau en gros qui dit ce qui se passe. Une fois que le bandeau est lu, tout est dit, pas besoin des images ou d'entendre la logorrhée des présentateurs et autres experts (dites vous bien qu'un "expert" disponible pour la presse un pont de 14 juillet, c'est un looser sérieux. Les vrais, ils sont soit en congé grâce à leurs émoluments gagnés le reste de l'année, soit auprès des autorités pour les conseiller et ils ont pas le temps de hanter les plateaux télé)
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

The WormLord

  • Waffou
  • Messages: 980
Je vous sers un ver ?

MCL80

  • Modos
  • Messages: 3 429
Re : Multiples attentats à Paris en 2015 et maintenant à Bruxelles
« Réponse #83,  »
Bof, statistiquement, le risque est très faible. Les accidents de la route, le cancer, les violences conjugales et autres joyeusetés tuent chacun beaucoup plus, y compris à Strasbourg, chaque année. Sauf que les accidents de la route, les cancers… ne font pas l'objet d'une édition spéciale tous les jours sur toutes les télés et radios.

Après, je comprends que les gens aient du mal à se dire ça, que le préfet chie dans son froc s'il rouvre le marché et que le tireur revient, mais on ne peut ni empêcher les dingues d'être dingues, ni les gens d'avoir une vie la plus normale possible.
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

The WormLord

  • Waffou
  • Messages: 980
Je vous sers un ver ?