Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.

Messages - FinalBahamut
1
Cela ne saurait surprendre, mais c'est quand même à signaler : alliance LREM-LR-RN permettant à 2 députés RN d'obtenir 2 vice-présidences.

"17h50 : Près de 200 députés non RN ont voté pour l'extrême droite aujourd’hui"
(il y a 90 députés RN...)
Citation
17h55 : « Nous avons la démonstration que LREM a appelé à voter Front national »

Les écologistes Julien Bayou et Cyrielle Chatelain, co-présidents du groupe EELV, ont dénoncé les votes de la majorité en faveur du Rassemblement national. « En provoquant ce vote, on a mis à jour le fait que LREM a appelé à voter pour le Front national », a déclaré Julien Bayou qui estime que « leurs leçons sur la démocratie sont à présent tout à fait irrecevables ».

« C’est nous qui avons fait barrage au second tour de la présidentielle (…) et là on a démasqué le fait que LREM s’accommode parfaitement, et même soutient, l’accession à la vice-présidence de députés Front national », ajoute-t-il.
https://www.20minutes.fr/politique/3317315-20220629-direct-elisabeth-borne-soumettra-vote-confiance

=> Dit autrement, LREM et LR ont préféré 2 députés RN à 2 députés écolos.
2
En ce jour un peu sombre pour les droits des femmes aux states, un bon vieux petit Joan Jett pour décoiffer la mèche de Trump ^^


https://www.youtube.com/watch?v=_uOcx10o6Yg
3
Je comprend la stratégie : faire porter la responsabilité du « chaos » aux oppositions et, dans quelques mois, dissoudre l’assemblée en se faisant l’homme de la raison.
Sauf que, et c’était frappant hier,
Il fait mine de ne pas comprendre qu’il n’a pas été élu sur un projet mais sur un rejet
Pire, il fait mine de ne pas comprendre que celui qui était visé par le résultat de ces législatives, c’était lui.

Je vois en gros la stratégie,
Mais elle est grotesque.
4
Vu qu'il a le programme de Giscard,
et la com' de Giscard,

Peut-être qu'il va finir comme lui


https://www.youtube.com/watch?v=5KBo4dGAF8c
5
Le contrôle fiscal, mais quelle horreur.
Le contrôle des chômeurs, oui.
Mais le contrôle fiscal... soyons sérieux ^^
6
Le front républicain, c'est démodé.

"Assemblée : Eric Woerth veut éviter que la présidence de la Commission des finances revienne aux Insoumis"

«Les Insoumis ont visiblement en tête de faire du contrôle fiscal. Ce que je n'ai pas entendu au Rassemblement National.»

https://www.lefigaro.fr/elections/legislatives/assemblee-eric-woerth-veut-eviter-que-la-presidence-de-la-commission-des-finances-revienne-aux-insoumis-20220621?utm_medium=Social&utm_campaign=echobox&utm_source=Twitter&origine=VWT16001#Echobox=1655824660-1
7
C'est d'ailleurs la même chose pour le FN.
C'est une chose de dire qu'il faut "considérer" ses électeurs,
s'en est une autre d'euphémiser ou d'embrasser des thématiques de haine.
Comprendre n'est pas excuser ^^
8
Citation de Flavien le 20 Juin à 19:39
Maintenant, dans le champ de la recherche, on fait de tout. Maintenant, on peut se poser la question de la publicité et du moment d'en parler/du timing...
Exactement.

Il ne faut évidemment pas s'interdire des recherches.
Évidemment pas.

Mais "comment" et "quand" on en parle, ça, on peut se maîtriser...

Là, le Nouvel obs a un sacré sens du timing ^^
9
(au début, j'ai cru à un article du Gorafi.
Mais non)
10
On n'est pas bien, là, en France ? Il y a un drôle de fumet, en ce moment...

https://www.nouvelobs.com/ce-soir-a-la-tv/20220620.OBS59944/quand-l-extreme-droite-resistait-1939-1945-a-rebours-des-cliches.html
Citation
« Quand l’extrême-droite résistait - 1939-1945 », à rebours des clichés
Un documentaire qui apporte un éclairage inédit et nuancé sur la période complexe de la l’occupation de la France par l’armée allemande.
 (« Quand la gauche collaborait » sera diffusée le 27 juin).
Au fil des décennies, la mémoire collective a schématisé l’engagement de femmes et d’hommes pris dans les tourments d’une époque ambiguë. Ainsi, la gauche est associée à la Résistance quand l’extrême droite passe pour synonyme de collaboration. « Il est plus facile de transmettre l’idée que les bons restent bons et les méchants, méchants que de transmettre la complexité des chemins et des itinéraires croisés », décrypte Pascal Ory
J'attends les volets 3 et 4 de la série sur Himmler et Goering, afin d'explorer toute la complexité de ces personnages bien trop méconnus et injustement vilipendés, qui avaient, peut-être, leur part d'ombre.
Mais qui n'a pas de part d'ombre ?
11
Ah, mais on a tout à fait le droit de croire que l'arrivée en force de l'extrême droite à l'AN est un épiphénomène sans aucune conséquence sur le débat politique ni influence sur la société.

Que, finalement, ça n'est pas plus dangereux que "l'extrême gauche." (cf. ce que je disais justement plus haut, nos fameux "les extrêmes").

On peut.

D'autres ont aussi pensé ainsi avant.
12
(en fait, je n'attendais rien de cette élection,
mais voir les fachos aussi hauts,
à cause de la stratégie de la victoire à la Pyrrhus de notre président... ça énerve. Macron va laisser un champ de ruine derrière lui)
13
Beaucoup de compassion ce soir pour ceux qui ont voté Macron contre le Pen en avril dernier...
14
Objectivement, Mélenchon a limité la casse pour la gauche. Il a fait ce qu'il a pu.
Sans cette union, la gauche aurait été laminée.

Mais comment ne pas avoir la nausée devant la stratégie de Macron qui a volontairement amalgamé Le Pen et Mélenchon (les extrêmes, ils sont pareils...).

Résultat : Le Pen a 89 députés.
Bravo ! Beau travail !

C'est effrayant.

Macron restera dans l'histoire celui qui aura servi de marche-pied aux fachos.

Et honnêtement, ça fait peur. Parce que Macron semble le genre de personne à se dire, perdu pour perdu, allons à fond à droite pour conserver le pouvoir coûte que coûte.

Une honte pour le parti dit "de la raison".

(sinon, à votre avis : la dissolution, ça sera quel mois de l'année prochaine ?)
15
Ce soir, c'est vertigineux.
Dupont Moretti ne voit aucun problème à faire appel aux voix des députés RN pour voter avec eux, ponctuellement, leurs textes.

Ce qui se passe sous nos yeux, c'est une fuite en avant de Macron vers la peste brune.