Emmanuel Macron Président de la République

FinalBahamut

  • Troll n' roll, go go go ^_^
  • Waffou
  • Messages: 5 704
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #345,  »
Il y a plusieurs problèmes.

1/ La 5ème République est plus qu'à bout de souffle : dans les mains d'un pouvoir faible aux abois, elle fait office de kalachnikov dans les mains d'un bébé. Et Macron est un grand enfant.

2/ Manifestement, le mouvement social va aboutir à un échec. Pour les syndicats qu'on prétend "revigorés", va quand même falloir poser la question de leur utilité puisqu'ils n'ont eu strictement aucun succès depuis 2006.

3/ on a une classe politique au pouvoir qui a encore le cerveau dans les années 80. Bernard Tapie ne nous serait pas d'une grande utilité en 2023.
Il est frappant de voir à quel point Macron, pourtant un jeune président, semble guère plus moderne que Giscard.
Il n'en a d'ailleurs pas que repris les idées, mais aussi la com' : quand on va faire des interviews à Pif Gadget ou dans Play Boy (pour Marlène...), ça sent la naphtaline.
 
4/ Enfin, et le plus grave, la colère n'a aucun débouché politique. C'est grave car, quand t'as pas de débouché politique et que la pression est maximale, c'est évidemment la fille du borgne qui rafle la mise (et on peut imaginer que les rafles, dans cette famille, on doit pas trop être allergique).
J'ajoute que le confusionisme à des fins purement carriéristes de Darmanin, en mettant de fait un signe égal entre le Bataclan et Sainte-Soline,
en faisant passer les militants contre les méga-bassines pour des simili-kouachi, c'est évidemment dérouler le tapis rouge à l'extrême droite.

Bref.
Déliquescence partout.
Heureusement, on a une jeunesse qui semble convaincue qu'il va falloir être radical, que le dialogue social, ça marche pas des masses.
Seulement, il va y avoir de la casse, et ça aurait été cool de s'épargner ça.


... et Omni me fit pourvoyeur en anus fruités :classe:

MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 672
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #346,  »
Il est très difficile de dire ce qu'il va se passer réellement et l'évolution des rapports de force. Le gouvernement est discrédité et aura du mal à passer l'été. Il semble compliqué que l'assemblée dure encore 4 ans, mais, il est très délicat de voir au-delà de ça.

Très clairement, le monde salarié est traversé par une vraie colère. Soit les syndicats s'y associent (ce n'est pas un hasard si la CFDT est restée dans l'intersyndicale: la base pousse très fort) en se "radicalisant", comme dirait notre cher ministre de l'intérieur, soit ils disparaissent (d'autres se créeront alors immanquablement sur d'autres bases, pas forcément moins "radicales").

Après, politiquement, il n'y a effectivement pas actuellement de débouché évident, alors que les frustrations se multiplient. Ce qui veut dire que la pression monte dans la cocotte-minute sociale. La trajectoire risque donc d'être de passer de manifestations globalement pacifiques à des émeutes ou à des révoltes de plus en plus violentes. Si le gouvernement reste dans une pure logique de répression, alors le risque d'escalade deviendra réel et dans ce cas, il n'y aura que 2 solutions: le gouvernement gagne en écrasant la révolte sous la botte de la police, ou bien la rue gagne en balayant le gouvernement (ce qui ne veut pas dire obligatoirement plus de démocratie, hein).

En tout cas, sur la stratégie politique, Manu' ressemble à Poutine: Le second pensait régler le sort de l'Ukraine en 3 jours pour son plus grand bénéfice alors qu'il s'y embourbe depuis des mois sans perspective de victoire nette à terme. Le premier pensait que sa réforme passerait moyennant peu de vagues après le COVID alors qu'au final son gouvernement et lui-même y sont embourbés depuis des mois, ont gagné un crédit politique proche du néant et ruiné une bonne partie de leurs perspectives.

Je suis d'accord qu'une partie de la jeunesse a compris qu'il faut changer de braquet, mais il faut voir sur quelles bases: crier ACAB en jetant des pavés sur les policiers traduit probablement une frustration, mais ne mène pas forcément à grand chose politiquement…
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #347,  »
Qui aurait pu croire il y a ne serait-ce que 3 mois que des préfets interdirait les dispositifs acoustiques portatifs… casseroles pour complaire au président? Le pauvre a décidément les oreilles bien délicates. Pourtant, taper sur une casserole n'est pas un acte révolutionnaire (ou alors on m'a caché quelque chose). Bruyant, dissonant, peut-être, mais révolutionnaire, il faut pas exagérer.

Le gouvernement est vraiment en train de sombrer dans le ridicule total.
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Battou

  • Papaya Mango
  • Waffou
  • Respectable Housewives.
  • Messages: 8 791
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #348,  »
Honnètement, avec la tiktokisation de la société, tout sur une vague de hype peut devenir l'instrument so hype du symbole de la lutte contre le fachisme. Donc peut-on leur en vouloir de s'en prémunir ?
Et puis que va t'il advenir de ces casseroles au teflon impossibles à recycler et encore moins à utiliser tellement on aura taper dessus ? En racheter d'autres chez Lidl made in Ouighours ?
Le Président pense à préserver l'environnement.
Le Président à préserver l'outil principal et favori des Femmes.
Ragez, les gauchistes, Loué soit il.
Stupid snake ! You won't be having Jesus Christ Lizard today, will you ? Shame on you ! :o

MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 672
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Battou

  • Papaya Mango
  • Waffou
  • Respectable Housewives.
  • Messages: 8 791
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #350,  »
Citation de Flavien le 2 Juin 2023 à 09:28
Citation de MCL80 le 1er Juin 2023 à 17:23
Je crois qu'il ne faut pas fantasmer sur Manu' en 2032. C'est dans 9 ans et vu le contexte d'instabilité global qui ne va pas aller en se réduisant, il peut vraiment arriver plein de choses. Mais je crois surtout que le corps électoral mettra beaucoup de temps à digérer la réforme des retraites, en particulier dans les petites villes ou les campagnes… et ça, ce sont des électeurs qu'il a probablement définitivement perdu.
Ah ça, je suis d'accord. C'est la première fois que j'ai vu des proches, des amis battre le pavé et surtout marquer une telle aversion pour un président.
Ma compagne, un peu plus macro compatible que moi, est définitivement braquée contre lui.
Sa ligne "c'est moi ou le chaos", a plutôt bien tenu jusqu'à présent. Si c'est justement le chaos qui lui fait suite en 2027 (RN ou ce qui prendra le relai de la NUPES) il pourra tenter la carte du retour salvateur.
Comme vous le dites, neuf ans, c'est long et beaucoup d'eau peut couler sous les ponts d'ici là.

Stupid snake ! You won't be having Jesus Christ Lizard today, will you ? Shame on you ! :o

MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 672
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #351,  »
La probabilité d'un come-back dans 9 ans est très faible. Déjà il est détesté à la fois pour sa politique (ce n'est pas le premier président dans ce cas) et pour lui-même (ce qui est nouveau à un tel niveau) par une part non négligeable de la population. Et je pense que c'est ce dernier point qui sera le plus dur à effacer.

Ensuite, si Le Pen arrive au pouvoir en 2027, il en sera comptable (après 10 ans de présidence tu peux toujours prétendre que c'est pas ta faute, il n'y aura pas grand monde pour y croire) et ça a toutes les chances de le disqualifier aux yeux des opposants de Le Pen pour la suite… d'autant qu'il ne faut pas préjuger de la suite car il me semble qu'une bonne partie de l'appareil d'État (des hauts fonctionnaires) n'aurait aucun état d'âme à bosser pour Le Pen. Ce qui voudrait dire que (bien que je la vomisse ainsi que toute sa clique), que son mandat ne serait pas forcément un naufrage pour elle et qu'elle aurait peut-être la possibilité de se faire réélire… là, on est bien loin dans les hypothèses.

Mais on verra déjà ce qui va se passer en 2027, sachant que l'absence de majorité stable à l'assemblée sape le gouvernement a petits feux et que s'il n'y a pas de dissolution d'ici là, je parie pour une motion de censure votée entre 2025 et 2027 (au plus tard à mon avis sur la procédure budgétaire 2027, certains députés voulant alors se refaire une virginité avant les élections). Tout ça alors que les appétits s'aiguisent déjà dans son camp pour sa succession.
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

FinalBahamut

  • Troll n' roll, go go go ^_^
  • Waffou
  • Messages: 5 704
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #352,  »
Macron a joué "moi ou le chaos",
ben on a eu Macron ET le chaos.

Le "renflement brun" de Le Maire annonce la peste brune en 2027.

J'ai l'impression que de moins en moins de gens croient que le prochain enjeu, ce sont les élections en 2027.

Tout est déjà joué d'avance : on aura soit une copie de Macron (Edouard Philippe) qui fera la même chose, soit le FN.
Et pour reprendre ce que dit MCL, les hauts-fonctionnaires n'auront aucune difficulté à travailler avec Le Pen.

Je dirais même que les médias préparent déjà les esprits.

L'air médiatique ambiant nous montre le RN comme bien plus républicain que la gauche.

Non vraiment, je ne vois rien d'autre que la peste brune sortir des urnes.

De toute façon, avec ou sans Le Pen, une tendance lourde s'est d'ores et déjà installée : le droit de manifester aboli de fait (sauf à risquer un oeil), c'est sous Macron.
Une partie des forces de l'ordre gangrenée par l'extrême droite qui se comporte comme une milice en roue libre, c'est sous Macron.
L'assemblée nationale contournée de manière aussi humiliante, c'est sous macron.
Une jeune fille qui a évoqué des casseroles devant  Macron et qui a vu la gendarmerie venir l'interroger dans son lycée, c'est sous macron.

Bref, il y en a tellement partout qu'à force de voir Le Pen comme le diable qu'il faut éviter à tout prix,
on en vient à ne pas voir l'extrême droite qui est déjà en action, en 2023.

Ceci étant, il y a quelque chose de fascinant de voir une démocratie se perdre dans l'autoritarisme sans que personne ne moufte.

Moi je suis Macron, j'irais encore plus loin : suppression des congés payés après la réforme des retraites ?

Remplacer le monde d'hier par le monde d'avant-hier, fallait y penser.

Même un centriste aussi peu dangereux que Rosanvallon s'inquiète.

"Macron est empreint d’une « arrogance nourrie d’ignorance sociale et de méconnaissance de l’histoire des démocraties. »

https://www.bfmtv.com/politique/pour-l-historien-pierre-rosanvallon-la-france-traverse-la-crise-democratique-la-plus-grave-depuis-la-fin-du-conflit-algerien_AN-202304180415.html


... et Omni me fit pourvoyeur en anus fruités :classe:

MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 672
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #353,  »
Ne pas oublier tout de même que Macron n'est pas seul. Les ministres, les députés de la majorité relative, les membres des cabinets ministériels… on a une impression qu'aucune voix même à peine critique n'existe, que personne n'ose dire non, même sur des sujets secondaires. Quand les journalistes tendent des micros, on a l'impression d’entendre une armée de perroquets qui sortent les éléments de langage qu'on leur demande, sans même les comprendre. Soit ces personnes sont totalement d'accord avec ce que fait Macron, soit elles tiennent tellement à leur place que la servilité obséquieuse est leur seule stratégie.

Il est tout de même fascinant que Panier-Runacher, qui est loin d'être une rebelle, ait été agonie par ses "amis" pour ne pas avoir fait bloquer la proposition de loi du groupe LIOT par le bureau de l'assemblée comme lui demandait le chef. Ceci alors que tout le monde sait que cette proposition n'ira jamais plus loin que l'assemblée.

Bref, la verticalité du pouvoir semble être très largement acceptée (souhaitée?) par tous ceux qui soutiennent le pouvoir et ce, y compris au prix de leur humiliation (comment parler d'autre chose quand le ministre de l'éducation nationale est relégué au rôle de pot de fleurs pendant que le président fait des annonces sur le fonctionnement des services de son ministère et la rémunération de ses fonctionnaires?). Même si les ministres sont depuis longtemps habitués à être des faire-valoir, j'ai vraiment l'impression qu'on est bien plus loin que d'habitude. Les députés de la majorité qui avaient toujours un petit peu d'autonomie (pas beaucoup, mais tout de même du simple fait de indépendance du parlement, ils avaient souvent un tout petit peu de liberté dès lors qu'ils votaient les textes que le gouvernement voulait) semblent de fait totalement caporalisés.
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

FinalBahamut

  • Troll n' roll, go go go ^_^
  • Waffou
  • Messages: 5 704


... et Omni me fit pourvoyeur en anus fruités :classe:

MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 672
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #355,  »
Citation de FinalBahamut le 4 Juin 2023 à 08:22
et celui de poutine de "démocratie musclée"
"Démocratie virtuelle" était déjà pris comme concept? Sinon je propose "autocratie démocratique".

Après, les journalistes découvrent les règles de la Ve République… il serait temps.
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #356,  »
Bon, je suppose que la nuit qui vient sera pas plus calme que la précédente (tirs d'artifice jusqu'à plus de 1h30 la nuit dernière dans mon quartier)
Le gouvernement et les commentateurs patentés des chaînes info semble découvrir ce que sont les émeutes. Soit ils n'ont pas lu Zola dans leur jeunesse, soit ils sont de mauvaise foi (cela peut être les deux raisons d'ailleurs). Je crains que tout l'été soit très agité.

Je ne doute pas que la police à coup de matraque, de flash-ball, voir à tir réel ne vienne à bout des émeutes en cours… jusqu'à la prochaine fois. Sauf si une politique sociale cohérente est mise en place (mais ça va à l'encontre des principes du gouvernement, donc ça ne risque pas d'arriver)

En tout cas, le ministre de l'intérieur serait bien inspiré d'envisager la dissolution de certains syndicats de la police qui publient des communiqués factieux. Il devrait aussi envisager une réorganisation de la police: dans les quartiers populaires, la majorité des gens attendent une police de proximité, en contact avec la population, présente quotidiennement. Les descentes ponctuelles de robocops pour faire des coups aussi éphémères que médiatiques ne servent à rien.
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Alaiya

  • Modos
  • OTP FTW !_\o/
  • Messages: 5 779
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #357,  »
Aujourd'hui, je suis allée au commissariat pour poser une main courante. Il y avait du monde, beaucoup plus que d'habitude (non pas que j'ai l'habitude d'y aller, mais entre les trucs persos et les trucs pros, j'y vais au moins une ou deux fois / an) et notamment deux gars, qui ne se connaissaient pas mais qui venaient pour la même chose : surprise au matin, leur voiture a cramé dans la nuit (les Terres Neuves à Bègles, encore une "réussite" de renouvellement urbain). Les gars en question étaient tous les deux des maghrébins. C'est affligeant : ces petits cons cassent tout, et réussissent à foutre dans la merde ceux pour qui soit-disant ils se révoltent et qui n'ont rien demandé. juste à avoir au matin leur moyen de déplacement pour aller bosser.

Je n'ai aucune espèce de compassion pour les casseurs qui eux-mêmes n'en ont pas grand-chose de leur "frère" Nahel. Parce que je vois pas bien le rapport entre piller un magasin Lacoste du sol au plafond (et pas la Halle aux vêtements, bizarrement) et le fait qu'un gamin de 17 ans se fasse tuer juste parce qu'il roulait sans permis.

Quand on voit que les fournisseurs de mortiers de feu d'artifices sont en rupture de stock quasi dès le début des émeutes, je m'interroge tout de même : c'est à se demander si derrière tout ça, il n'y aurait pas un truc parfaitement organisé, qui se tient prêt, à chaque fois qu'un prétexte surgit, pour foutre le bordel.

Après, le problème n'est pas nouveau, ça dure depuis les années 60, on n'a jamais rien résolu et on ne résoudra jamais rien tant qu'on on continuera à parquer ensemble des gens en fonction de leurs origines (étrangères) et de leur pouvoir d'achat (faible) et à juger que ces "enclos" ne méritent pas la même considération que le reste du pays. T'es considéré comme un citoyen de seconde zone, tu te comportes comme un citoyen de seconde zone, point barre.

Et pas merci aux USA, ainsi qu'aux réseaux sociaux.

MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 672
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #358,  »
Les émeutes urbaines sont une explosion et leurs effets ne peuvent être analysées par la rationalité: pourquoi attaquer une médiathèque, une maison des jeunes, voir un immeuble d'habitation? Cramer des bus, des trams, des voitures?

Je ne dis pas qu'il n'y a pas de responsabilités individuelles derrière, mais on voit qu'il n'y a pas de logique globale (même s'il y a des effets d'aubaine pour certains… mais il n'y a pas que des apple store qui ont eu des problèmes. Des kebabs ont cramé aussi… et ils ont probablement été plus nombreux) en dehors de créer le désordre.

Après, je ne crois pas à une préparation (sinon, les fournisseurs d'artifice auraient eu tout le stock nécessaire pour faire durer le plaisir). Mais la presse sensationnaliste et les réseaux sociaux poussent aussi à une sorte de compétition dans la violence entre les quartiers/villes qui aggrave les choses… et le pire c'est que la presse, même locale, est loin de faire un compte-rendu exact de ce qui se passe: à Lyon, la presse locale a évoqué de manière sibylline l'incendie d'un tram… en fait, trois trams ont été incendiés (à priori pas trop gravement) dans des endroits différents. Sans avoir un décompte des voitures cramées par quartier, savoir où il y a eu des choses qui se sont passées est la base de l'information.

Les émeutes n'ont de toute manière aucune perspective politique donc quels que soient les dégâts, elles finissent toujours par s'arrêter et le plus souvent sans que rien ne change… ce qui fait qu'elles recommencent 5, 10, 15 ou 20 ans après.

J'espère juste que ça va se calmer vite et qu'il y aura pas une bavure policière pour rallumer le feu dans le mois qui vient.
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

FinalBahamut

  • Troll n' roll, go go go ^_^
  • Waffou
  • Messages: 5 704
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #359,  »
En matière de luttes sociales,
je n'aborde jamais les "violences" sur le plan moral (personne ne veut individuellement les subir, c'est pas mon propos).
Le faire, c'est se condamner à avoir le résultat de la lutte contre la réforme des retraites : défaite sur défaite.

La seule question qui importe, c'est est-ce que ces "violences" sont utiles sur le plan stratégique pour faire avancer sa cause.

Et là, s'agissant de ces émeutes, la réponse est évidemment non.

On aurait pu parler des violences policières, mais on ne va parler que des violences urbaines, et l'extrême droite en ressort grande gagnante. Défaite sur toute la ligne.

C'est le problème quand la violence est une fin en soi (ce qui est le cas avec ces émeutes), et non un moyen pour obtenir quelque chose (par exemple, la suppression de cette loi de 2017 qui permet des choses comme la mort de Nahel).

Ces émeutes urbaines sont "nihilistes", et en matière de luttes sociales, c'est zéro sur toute la ligne.

(je mets "violences" entre guillemets, devenu un mot servant uniquement à désigner les violences des classes populaires)


... et Omni me fit pourvoyeur en anus fruités :classe: