Emmanuel Macron Président de la République

FinalBahamut

  • Troll n' roll, go go go ^_^
  • Waffou
  • Messages: 5 498
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #165,  »
Ryo>> Pour faire vite : à partir du moment où tout, sur les chaînes de télé, n'est vu que sous l'angle éco ou sécuritaire... le mec même très modérément de gauche peut légitimement se sentir étouffé par le bruit médiatique actuel.

Ce que disait MCL : Bercy et Beauvau. La rigueur et le flashball. Au-delà de cela, c'est le désert.
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #166,  »
Ils ont beau jeu maintenant de tous s'indigner de ce qui s'est passé ce soir (et hypocrites, car Jadot et Hidalgo feraient pareil) :

https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/police/violences-policieres/insupportable-hallucinant-les-reactions-se-multiplient-apres-l-evacuation-de-migrants-place-de-la-republique-a-paris_4193499.html

J'ai envie de dire, c'est un peu tard. C'est la suite logique de ce qu'il se passe ces dernières années. Et cela est amené à se reproduire.

Et alors Schiappa, toujours aussi brillante comme intellectuelle que comme écrivain :
Citation
"Les migrants sont des personnes qui doivent être traitées avec humanité et fraternité", souhaitent rappeler les ministres de la Citoyenneté Marlene Schiappa et du Logement Emmanuelle Wargon,
Qu'on soit obligé de le préciser devrait nous dire dans quel état nous sommes...


... et Omni me fit pourvoyeur en anus fruités :classe:

Kian

  • Admin
  • Messages: 12 555
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #167,  »
Citation de Ryô le 24 Novembre 2020 à 08:46
Citation de FinalBahamut le 24 Novembre 2020 à 07:27
Dimanche soir, je tombe sur une émission, une des rares qui n'est pas complètement sous la botte de Macron
Au risque encore une fois de provoquer tout et n'importe quoi, qu'est-ce qui te permet/pousse/autorise une assertion aussi définitive?
Le fait qu'il n'en écoute pas d'autres ?

Au dirait du Manon Aubry dans le texte.

Ryô

  • Sociologeek
  • Waffou
  • Chuck norris peut casser le bras de Rayman
  • Messages: 3 147
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #168,  »
Citation de FinalBahamut le 24 Novembre 2020 à 12:55
Ryo>> Pour faire vite : à partir du moment où tout, sur les chaînes de télé, n'est vu que sous l'angle éco ou sécuritaire... le mec même très modérément de gauche peut légitimement se sentir étouffé par le bruit médiatique actuel.
Le si peu que je regarde à la télévision ne m'a pas l'air tellement pro Macron, à dire vrai.
Enfin, mon avis sur la question est loin d'être quelque chose de très objectif...
On est tous le con de quelqu'un d'autre

Un appendice ne sert pas forcément à rien. Chez moi, TOUS les appendices servent  :classe:


Mise a jour du blog le 27/12/06

MCL80

  • Modos
  • Messages: 3 879
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #169,  »
Il est en tout cas extrêmement inquiétant qu'un pouvoir, quel qu'il soit, donne un blanc-seing à sa police. Les signaux en ce sens se multiplient. On a déjà eu la répression des gilets jaunes (et avant, la répression dans les banlieues: regardez le rapport du défenseur des droits sur "l'affaire Théo". Dans cette affaire, c'est liberté, égalité, impunité à tous les étages, ce qui montre que c'était et que c'est probablement encore des pratiques courantes). On a les lois diverses et variées sur la sécurité, les vannes des primes ouvertes en grand, l'abandon de la dissolution pourtant annoncée d'une compagnie de police pourrie jusqu'à l'os en Seine-Saint-Denis, un abandon de l'interdiction de la clé d’étranglement, un ministre "qui s'étouffe" quand on lui parle de violences policières, et j'en passe.

Sauf qu'un pouvoir politique qui couvre tout ce que fait sa police en devient l'otage, et c'est extrêmement inquiétant, car en premier, ce sont bien sûr les populations les plus faibles qui trinquent, mais au fur et à mesure que les policiers sentent qu'ils seront couverts, c'est une partie beaucoup plus étendue de la population qui subit leurs voix de fait.

Et pour en remettre une couche, ce n'est pas pour rien que jusqu'à Sarko', il y avait deux forces de maintien de l'ordre dans deux ministères différents, avec des statuts totalement différents. Cela permettait au pouvoir de créer un équilibre qui permettait de maîtriser les tentations de toute puissance d'une des deux forces. Le regroupement des deux au sein d'un même ministère ne pouvait rien présager de bon.
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

FinalBahamut

  • Troll n' roll, go go go ^_^
  • Waffou
  • Messages: 5 498
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #170,  »
Citation de Kian le 24 Novembre 2020 à 14:31
Citation de Ryô le 24 Novembre 2020 à 08:46
Citation de FinalBahamut le 24 Novembre 2020 à 07:27
Dimanche soir, je tombe sur une émission, une des rares qui n'est pas complètement sous la botte de Macron
Au risque encore une fois de provoquer tout et n'importe quoi, qu'est-ce qui te permet/pousse/autorise une assertion aussi définitive?
Le fait qu'il n'en écoute pas d'autres ?

Au dirait du Manon Aubry dans le texte.
J'ai lu Martine Aubry :mdr:

Savoir si j'ai vu plus qu'une seule émission à la télévision... j'ai un pénis de 25 cm, ça devrait suffire pour toute réponse.

Quand je mets pro-macron, j'aurais dû mettre "pro-lesréformesnécessairesqu'ilsfautfaireetquetoutlemondelesaitmaisquepersonnenalecouragedefaireparcequecestpaspopulaire".
Mais c'est trop long.

Ou bien alors pro  François Villeroy de Galhau (entendu sur france culture ce matin, le mec il peut voir passer dix guerres mondiales et quatre génocides, tu le ressors du formol et il te ressort les mêmes trucs)

Ou alors pro-dominique seux (le mec qui pense que, parce que la voiture consomme moins qu'il y a 40 ans, on pollue moins... bah non)

Ou alors pro-François Langlet (quelle voix, mon dieu quelle voix, c'est le téléphone rose qu'il devrait faire)

Ou bien pro VGE, pour ceux qui sont nés dans les seventies (et c'est bien)

Ou bien pro Yves Montand, pour la rigueur en chantant (vive la crise !)

Ou encore Jean-Pierre Jouyet (joli trait d'union entre les derniers présidents)

Bref, pro-toute cette fumée qui intoxique le bruit médiatique depuis... 40 ans ?

Macron n'étant finalement que le dernier produit frelaté proposé d'une longue lignée, avant le prochain (Hidalgo ? Jadot ? Ca se périme de plus en plus vite, ces trucs)


... et Omni me fit pourvoyeur en anus fruités :classe:

RoiLion.Thom

  • Dilettante
  • Waffou
  • Raw! Raw! Fight the power!
  • Messages: 9 896
"Je suis un intoxiqué.
- Intoxiqué de quoi ?
- De la vie. Je m'y suis adonné tout petit et je ne peux plus m'en passer."

T. Pratchett, Sourcellerie, Les Annales du Disque-Monde, livre V.

FinalBahamut

  • Troll n' roll, go go go ^_^
  • Waffou
  • Messages: 5 498
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #173,  »Modifié
Vu que certains n'aiment pas l'expression "violences policières", on pourrait appeler cela "ratonnades" ?

On a à peine digéré les vidéos de la place de la République que les images d'un lynchage d'un producteur par une dizaine de policiers choquent, scandalisent.

Encore une fois.

Tout y est : tabassage gratuit, insultes racistes répétées, et pour finir faux procès verbal.

La totale. La complète. Le package.

Et sans la vidéo de surveillance, nul doute que cette personne, qui a la mauvaise couleur, aurait fini - le comble - inculpée pour "outrage" etc.

Le sentiment d'impunité, aujourd'hui, on n'est plus vraiment sûr de quel côté il se trouve.
On va finir par s'habituer à ces images.

A se demander si quelqu'un contrôle les forces de l'ordre.


... et Omni me fit pourvoyeur en anus fruités :classe:

MCL80

  • Modos
  • Messages: 3 879
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #174,  »
Disons qu'il n'a pas fallu une semaine pour démontrer combien la loi sur la "sécurité globale" était une loi faite pour flatter les forces de l'ordre dans le sens du poil et combien cela a conforté certains dans leur sentiment d'une impunité totale.

Ceci dit, malgré les moulinets du ministre, les voyous pris la main dans le sac ne sont pas encore radiés, et nul doute que le "syndicat" Heil Hans fera défiler des cortèges de voitures toutes sirènes hurlantes pour les défendre. Quand on voit que pour les agresseurs de Théo en 2016 on en est juste à la demande de renvoi devant les assises, on peut penser que la dernière affaire en date sera jugée entre 2025 et 2027 au plus tôt.

Tout aurait été si facile s'il n'y avait pas eu de caméras: le "coupable" aurait été jugé en comparution immédiate et aurait été mis en prison pour quelques semaines ou quelques mois, condamné à des dommages et intérêts à verser à ses "victimes" sur la base du témoignage de ces braves et honnêtes policiers dont l'État aurait payé la défense au nom de leur protection fonctionnelle. Alors que là, il va falloir enquêter longuement pour décider si c'est un tribunal correctionnel ou une cour d'assise qui va devoir juger, puis chaque acte de procédure va être soigneusement contesté et ainsi de suite…
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

FinalBahamut

  • Troll n' roll, go go go ^_^
  • Waffou
  • Messages: 5 498
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #175,  »
Citation
Tout aurait été si facile s'il n'y avait pas eu de caméras: le "coupable" aurait été jugé en comparution immédiate et aurait été mis en prison pour quelques semaines ou quelques mois, condamné à des dommages et intérêts à verser à ses "victimes" sur la base du témoignage de ces braves et honnêtes policiers dont l'État aurait payé la défense au nom de leur protection fonctionnelle. Alors que là, il va falloir enquêter longuement pour décider si c'est un tribunal correctionnel ou une cour d'assise qui va devoir juger, puis chaque acte de procédure va être soigneusement contesté et ainsi de suite…
Cet article 24, c'est un article pour avoir le droit de réaliser des exactions comme celles du week-end dernier, comme ça s'est toujours fait, en toute tranquillité.

Il n'a aucun autre intérêt.

N'empêche, on a beau savoir que ça existe, la violence du déchaînement est insoutenable. Je comprends que la victime ait eu du mal à croire qu'il s'agissait de la police. D'où l'importance capitale de la vidéo.

On remarquera quand même que les forces de l'ordre ont le sens du timing niveau communication. Deux faits aussi terrifiants alors que la loi passe dans les assemblées... c'est dire si certains se sentent au-dessus des lois.
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #176,  »
Ce dernier fait a au moins le mérite d'être relayé par quelques "stars" :
Citation
A l’instar d’Antoine Griezmann ou Jules Koundé, Kylian Mbappé a vivement réagi aux violences policières dont a été victime un producteur de musique, samedi, à Paris.

Parmi les premiers à partager son émotion, mercredi, après le décès de Diego Maradona, Kylian Mbappé s’est de nouveau exprimé sur les réseaux sociaux, jeudi, pour crier son indignation après la diffusion dans la journée d’une vidéo montrant les violences policières dont a été victime un producteur de musique de couleur, samedi, dans le 17e arrondissement de la capitale.

« Vidéo insoutenable, violences inadmissibles », a-t-il écrit avant de reprendre des paroles de la chanson « Ma France à moi » de Diam’s. « Ma France à moi elle a des valeurs, des principes et des codes…Ma France à moi ne vit pas dans le mensonge Avec le cœur et la rage, à la lumière, pas dans l’ombre. Ma France à moi elle se mélange, ouais, c’est un arc-en-ciel Elle te dérange, je le sais, car elle ne te veut pas pour modèle», a-t-il ainsi ajouter avant de conclure son message par un «  STOP AU RACISME ».

Kylian Mbappé n’a pas été le seul à partager son indignation. Avant lui, Jules Koundé, Antoine Griezmann ou Benjamin Mendy ont ainsi réagi pour dénoncer ces violences policières. « J’ai mal à ma France », a notamment écrit la star du FC Barcelone en apostrophant Gérald Darmanin, le Ministre de l’Intérieur. Ce dernier a de son côté demandé au préfet de police la suspension à titre conservatoire des trois policiers incriminés par les images les montrant entrer dans un studio d’enregistrement du 17ème arrondissement pour rouer de coups le propriétaire des lieux.
D'autant plus courageux que le fond de l'air est bleu-marine.

Ca n'aboutira probablement pas à grand chose, mais c'est courageux médiatiquement de prendre position contre autre chose que "pour la paix, contre la faim" et toutes ces conneries sans fin qui ont surtout pour vocation à ne désigner aucun coupable et à ne rien changer.


... et Omni me fit pourvoyeur en anus fruités :classe:

Ryô

  • Sociologeek
  • Waffou
  • Chuck norris peut casser le bras de Rayman
  • Messages: 3 147
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #177,  »
J'aurais bien envie de donner un autre son de cloche, parce que tout ça, c'est bien beau. En tant qu'humaniste, a priori, j'aurais tendance à être de votre avis, bien sûr. C'est dégueulasse, ces débordements. C'est honteux, et franchement, si les coupables de telles exactions ne sont pas punis, il y aurait vraiment fort à faire. Et révolution, allons-y.

J'admire vraiment votre capacité à vous forger des opinions arrêtées sur tous les sujets, vraiment. Je ne sais pas comment vous faites, j'en suis de moins en moins capable. En fait, et c'est un reproche que vous pouvez me faire facilement, je me fais docte et ramène ma poire quand je m'y connais vraiment sur un sujet. Donc dans ces moments-là, j'adopte peut-être un ton qui ne vous plaît pas, ou une manière d'écrire, en tout cas, qui peut vous paraître désagréable. Je vous prie de m'en excuser, mais j'aurais du mal à faire autrement. En effet, quand je la ramène sur un sujet donné, c'est que je m'y connais.


Alors oui, j'y vais, et je vous donne un autre avis. Regarder tout ces événements assis confortablement dans son petit chez soi, de sa petite lucarne, quand on n'est pas tellement concerné, en fait, c'est bien gentil, mais ça mène à quoi?

Je veux bien entendre tous les argumentaires que vous voulez, hein. Pas de souci. Je veux bien entendre qu'il faut être vigilant quant à tout glissement des pouvoirs vers une forme d'autocratie ou quoi que ce soit. Je me battrais volontiers pour défendre les droits à la liberté.

J'exècre tout abus d'autorité. Après, bon, j'ai pas super envie de faire mon sociologue trop longtemps, là, donc je vais me contenter de vous inviter à lire Michel Foucauld et Max Weber pour vous rappeler qu'à un moment donné, le pouvoir se dote des moyens de son existence, que cela comprend une violence légitime, et qu'en tant que membre d'un Etat, nous cédons au pouvoir l'usage de cette violence légitime pour notre bien à tous. Voilà, j'arrête là pour le côté sociologue relou.

Ces campements avaient-ils le droit d'être là où ils étaient? Non.
Les forces de l'ordre ont-elles fait leur travail? Oui.
Devaient-elles pour cela user de tels effets? Non.
Et c'est cela qui est condamnable et doit être condamné.
Point.

Pour ce qui concerne les forces de l'ordre, elles sont de deux types. La police et la gendarmerie. La gendarmerie, c'est l'armée. Une erreur massive a été par un des gouvernements passés de réunir ces deux corps sous la bannière du ministère de l'Intérieur. Connerie apparente parce que cela contribue à troubler une vision déjà largement floue des corps de violence légitime d'Etat. Parce que dans les faits, rien n'a changé. Les policiers sont des civils soumis à une autorité différente des gendarmes qui sont des militaires et, partant, soumis à des règles différentes. Par exemple, ils n'ont pas le droit de manifester, ou de mettre en place un syndicat, contrairement aux forces de Police.

Maintenant, pour ce qui concerne cette loi chelou, elle doit être questionnée, le sera et probablement, au fil où vont les choses, ne sera pas appliquée.

Sans doute que je devrais taire ce que je vais dire là, et sans doute que si elle le sait elle va m'engueuler. Tant pis.
Ce que je sais à titre personnel est la chose suivante. Ma compagne est militaire. Infirmière, oui, mais militaire. Issue des corps de la gendarmerie, qui plus est. Elle finira sa carrière dans quelques années et partira finir sa vie professionnelle dans le civil, comme tous les militaires ou presque.

Elle trouve les débordements abusés. Elle se demande si les gens qu'elle voit agir sont vraiment des forces de l'ordre et se méfie drôlement des médias qui parfois font bien dire ce qu'ils veulent aux images, en les coupant, notamment, et parfois en ne montrant pas les raisons qui ont produit l'acte de force gendarmique mis en scène par les médias (soit disant, du coup, aux ordres du pouvoir).

Comme l'ensemble des corps militaires, elle a interdiction de se balader en tenue en ville, ne serait-ce que pour récupérer notre fille. Elle a interdiction de commander à Amazon, ou en click and collect, ou  en livraison à domicile. Parce que des attaques ont eu lieu sur des forces de l'ordre, des crachats dans la bouffe, des attaques physiques parce que ces personnes font partie du corps gendarmique ou militaire.

Elle trouvait cette loi chouette. Pas parce qu'elle autorisait des violences policières ou de gendarmes à se faire sans contrôle. Juste parce que si un jour elle doit se retrouver en soutien à l'arrière et que sa tête apparaît à la télé, elle n'a pas envie de la voir partir sur les réseaux sociaux et que ça finisse par une agression sous le prétexte qu'elle est militaire.

Parce qu'en vrai, son job, c'est de soigner les gens.

Voilà, c'est tout. Je n'ai pas d'avis définitif sur cette loi, je suis pas tellement pour les violences policières gratuites, je suis même carrément contre. En revanche, j'ai un avis assez personnel sur la mère de ma fille, ma compagne.

Et voir des avis arrêtés comme ça, de gens non concernés en privé, ben ça me casse bien, bien les couilles.
On est tous le con de quelqu'un d'autre

Un appendice ne sert pas forcément à rien. Chez moi, TOUS les appendices servent  :classe:


Mise a jour du blog le 27/12/06

RoiLion.Thom

  • Dilettante
  • Waffou
  • Raw! Raw! Fight the power!
  • Messages: 9 896
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #178,  »
Mouais. C'est bien gentil ça. Bien sûr qu'il y a toujours des bons militaires, on ne dit pas ça. Comme bien sûr il y a toujours des personnes pas concernées par des lois*. Mais là, cette loi de sécurité globale ne "vise" pas les personnes comme ta compagne. Elle arrive uniquement pour couvrir les violences qui pullulent depuis 1 ans maintenant. Il suffit de regarder le nombre de mutilés depuis le début des gilets jaunes, et le peu de cas qui est fait des enquêtes internes.

Donc dire ça, c'est un peu de la mauvaise foi. En vrai, si quelqu'un fait un reportage sur une infirmière gendarme et que tout se passe bien, à la fin le journaliste lui demande l'autorisation et c'est bon.

C'est un peu comme dire "moi j'ai rien à me reprocher" sur les lois qui obligent à dévoiler la vie privée. Le problème n'est pas là.
Encore une fois, heureusement qu'il y a des "bons" gendarmes, ce serait triste sinon. Mais ces forces de l'ordre sont censées protéger le peuple, et là on est dans un climat où le peuple en a peur (comme le prouve les attaques dont ils sont victimes et que tu cites), et ce "floutage" n'aide pas à aller dans l'autre sens.
D'autant qu'à côté de ça, le numéro d'identification n'est pas toujours visible ! Je lisais une proposition intéressante d'amendement : flouter les visages oui, mais dans ce cas que le numéro d'identification soit parfaitement visible de face, de dos, comme un maillot de foot. Dans ce cas ok. C'est pas tant le visage qui intéresse, mais l'identification de la personne.

* C'est un peu comme quand on a interdit de fumer dans les bars, t'avais des gens qui disait "oui mais moi j'en fume qu'une seule dans toute la soirée". Ben oui d'accord, mais c'est pas toi qui est visé par la loi.
Citation
Elle a interdiction de commander à Amazon, ou en click and collect, ou  en livraison à domicile
Ah ouais ? Je ne savais pas ça ; punaise c'est moche...

"Je suis un intoxiqué.
- Intoxiqué de quoi ?
- De la vie. Je m'y suis adonné tout petit et je ne peux plus m'en passer."

T. Pratchett, Sourcellerie, Les Annales du Disque-Monde, livre V.

FinalBahamut

  • Troll n' roll, go go go ^_^
  • Waffou
  • Messages: 5 498
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #179,  »Modifié
Ryo>>
A titre personnel et par principe, j'adore lire/entendre/écouter des discours différents/contraires du mien, aucune ambiguïté là-dessus. Plus il y en a, mieux je me porte. Je m'en nourris. Donc te lire est toujours une excellente chose, même quand c'est un poil trop mâtinée d'une certaine "vigueur"" on va dire, même si le mot n'est pas le bon, je n'en ai pas d'autres sous la main. ^^

Un truc qui me gêne, tout de même (oui, je sais, c'était si bien parti :mdr:)

Si je résume (tu m'excuseras de caricaturer, c'est pour aller vite) : "si tu ne sais pas, tais-toi".
Ca me fait penser à une interview de Jacques Attali. Un journaliste lui fait remarquer que, si on fait ce qu'il demande, c'est donner le pouvoir aux experts. La réponse fuse, violente : "Je préfère la République des experts à la République des imbéciles".

Ca me fait aussi penser à "Jojo le gilet jaune" (une des très nombreuses marques d'affection de Macron envers la population).

Je suis désolé, mais notre vitalité démocratique crève justement du fait qu'on n'a eu de cesse d'éloigner le citoyen de ce dont il devrait s’occuper au plus haut point (cf la commission citoyenne "écologie" dont on savait dès le départ que les dirigeants se torcheraient avec le rapport).

Prenons un exemple récent, en parlant des experts sur la crise du COVID : y associer un pole "citoyen" pour balancer un peu le poids de ces experts n'aurait-il pas été pertinent ? Parce que quand on fera le bilan de la crise, on va peut-être regarder d'un œil perplexe ces experts et leur gestion de la crise.

Donc, oui, le citoyen lambda, surtout s'il n'est pas connaisseur, il faut l'inciter à s'emparer des enjeux de la vie démocratique.

A fortiori sur le rôle de sa police, chargée d'appliquer les lois.

Je travaille avec des élus toute la journée, donc j'ai forcément un léger tropisme. On ne leur demande pas d'être des "experts" dans leur domaine. Ce n'est pas pour cela qu'ils ont été élus. C'est à nous, fonctionnaires territoriaux de "traduire" leur volonté politique.

De même, les experts doivent être là pour traduire en acte la volonté politique, et normalement donc, la volonté du peuple. Les experts sont au service du peuple, comme la police.

Donc bien sûr que oui, selon moi, la population doit s'intéresser plus à ces sujets là. C'est à elle de décider ce que la police a le droit de faire ou ne pas faire.

C'est à elle de décider si la police peut-être filmée ou non.

J'ajoute qu'opposer la protection du policier à celle du citoyen, c'est quand même curieux quand la police est censée protéger le citoyen.

Concernant "la violence légitime", l'Etat en revendique le monopole, certes. Mais il se doit d'être exemplaire.
S'il ne l'est pas, on doit pouvoir le questionner.
Si on ne peut pas le questionner, on a changé de régime.

On peut tout à fait estimer que ces faits divers, c'est un peu comme "on ne fait pas d'omelette sans casser d’œufs".

On peut juste douter que, passé un certain stade, la population continue d'estimer la violence de l'Etat légitime.
Et là, ça devient dangereux.

Parce quand on utilise la violence en lieu et place d'une réponse politique (ce qui est peu ou prou le cas ces dernières années), on met en tension toute la société.

C'est un calcul de court terme (comme d'hab) qui nous prépare un avenir des plus glorieux.

Quant à l'utilité de cet article 24, j'ai bien de la peine à croire qu'il s'agit d'autre chose qu'une commande syndicale pour justement éviter qu'un Michel qui se fait tabasser puisse arriver sur les chaînes de télévision.

Quand bien même cette mesure me semble de toute façon inapplicable.

Quant à ta compagne, avec ou sans cette loi, le risque qu'un salopard divulgue son tél sur les réseaux sociaux sera strictement le même.

Ce sont en fait deux problèmes différents, l'un étant le cache-sexe de l'autre (je vous laisse devine qui est qui).


... et Omni me fit pourvoyeur en anus fruités :classe: