Pendant ce temps aux antipodes de là: La Nouvelle Caledonie.

Kamen

  • Waffou
  • What lies behind the mask...
  • Messages: 8 012
Re: Pendant ce temps aux antipodes de là: La Nouvelle Caledonie.
« Réponse #90, le 5 Décembre 2008 à 09:55 »
Personne n'a jamais emis l'idee que le vieux etait gateux, non? Dans ce cas, s'il etait le seul temoin, qu'il n'avait vraissemblablement aucun interet a defendre l'accuse (sauf si depuis il roule en Ferrari, mais bon, ca se serait remarque), et en l'absence d'arme du crime... je ne vois pourquoi ils s'acharnent comme ca. Et Vili est le seul suspect dans l'histoire? Rancunes personnelles avec la victime? :unsure:
: Vendredi 05 Décembre 2008, 09:18:25
Je viens de lire qu'il a ete acquitte!
永遠に、あなたのモノ・・・

Jaxom

  • Waffou
  • Messages: 1 842
Re: Pendant ce temps aux antipodes de là: La Nouvelle Caledonie.
« Réponse #91, le 5 Décembre 2008 à 10:02 »Modifié le 5 Décembre 2008 à 10:06 par Jaxom
Moi il m'avait l'air bien lucide, le vieux, quand on l'a auditionné en début d'année. Pas comme certains jeunes dont tu te rends compter immédiatement qu'ils sont complètement pétés au canabis...

Outre le problème entre les mélanésiens et les wallisiens, il y a des affaires politiques et coutumières derrière tout ça dans la communauté wallisienne même : l'accusé, c'est le fils du chef coutumier qui dirigait la communauté à l'époque des faits, or il était de tendance "loyalistes". Depuis, suite au fait que les famillles wallisiennes et les quelques futuniens qui habitaient avec eux aient quitté l'Avé Maria, la communauté a éclaté et la direction est passée à un autre clan plus orienté indépendantiste (dont la famille a été étrangement épargnée au cours des heurts). Les tensions entre les deux clans étaient déjà sous-jacentes à l'époque des faits et c'est justement la seconde famille qui a orienté l'enquête (via des rumeurs et des on-dits) sur l'accusé.

Ensuite reste un problème culturel : c'est le fils du chef. Dans la société polynésienne guerrière (voir les maoris), grosso-modo on pourrait le considérer comme un Héros antique investi d'un pouvoir semi-divin. Donc pour ses cousins et ses potes, il n'y a pas de doute : il dit qu'il a tiré sur qqun et il y a eut un mort, c'est donc clair, ca ne peut être que lui qui a accompli cette prouesse guerrière. Et personne, n'a cherché d'autres solutions... Qu'il soit disculpé ou définitivement acquitté, peu importe, dans l'inconscient collectif c'est forcément lui qui a blessé mortellement l'ennemi qui essayait d'envahir leurs terres.

Après reste l'enquête, qui a elle-aussi été complètement baclée.

EDIT - ET BEN TANT MIEUX ALORS !!  :w00t2:
Et que cette #~[{# de procureur générale n'y revienne plus, c'est elle qui a foutu sa merde pour faire un procès en appel.
"Un chien, un chat et un rongeur, c'est la recette du bonheur !"

Kamen

  • Waffou
  • What lies behind the mask...
  • Messages: 8 012
Re: Pendant ce temps aux antipodes de là: La Nouvelle Caledonie.
« Réponse #92, le 5 Décembre 2008 à 10:06 »
C'est dingue ca! Ce coup du "c'est le fils du chef, donc pouvoirs semi-divins, donc il est meurtrier".

Mais le "meilleur", si j'en crois le site du comite de soutien, c'est que le bonhomme est mort a l'hopital 25 jours apres le tir, des suites d'un raid auquel il aurait pris parti. Donc, la legitime defense, l'incompetence de l'hopital... sont des choses qui ne rentrent pas en compte? :peur: :peur: :peur:
永遠に、あなたのモノ・・・

Jaxom

  • Waffou
  • Messages: 1 842
Re: Pendant ce temps aux antipodes de là: La Nouvelle Caledonie.
« Réponse #93, le 7 Janvier 2009 à 08:21 »
Si tu veux l'histoire en long et en large je ne suis pas rendu...

On va résumer en disant que, arrivé à la fin de l'ultimatum d'1 mois lancé par les mélanésiens qui leur ordonnait de quitter les terres qu'ils occupaient de puis près de 50 ans, la communauté wallisienne était sur la défensive. Il y avait eut des coups de feu durant toute la nuit entre les deux bords de la rivière toute la nuit. Au petit matin la victime et son oncle prenaient le petit déjeuné près de la rivière* quand un coup de feu tiré depuis l'autre coté a touché la surface de l'eau près d'eux. Ils ont décidé d'aller voir de plus près et après avoir fouillé le secteur n'ont rien trouvé, c'est alors que la victime a décidé de monter le petit talus qui surplombe la berge pour aller voir les positions adverses. Alors qu'il était à couvert derrière un arbre un tir l'a touché à la hanche et il s'est éffondré ; il a été récupéré par son oncle qui se trouvait en contrebas et avec l'aide d'autres personnes a été transféré à l'hopital. Ayant été touché par un calibre de chasse semi-bindé et de l'aveu même du medecin grosso-modo tous ses organes dans la zone du bassin ressemblaient plus à de la bouillie. C'est même miraculeux qu'il ait survécu aussi longtemps.

Je pense que tu auras plus de détails en recherchant les archives du journal sur cette affaire, il me semble également que les articles lors du premier procès étaient plus complets.

*Alors là faut pas chercher à comprendre. Grosso-modo de part et d'autre on a affaire à des chasseurs qui savent très bien les dégâts qu'une arme peu faire mais aussi étrange que cela puisse parraitre, aucune des parties en présence ne semblait compris qu'on peut tuer un humain de la même manière qu'un cerf avec. Il est de plus fort étonnant qu'il n'y ait eut qu'un mort et que quelques blessés légers (erraflures) après une nuit d'échanges de tirs "intenses" (celon le rapport de la gendarmerie).
: Vendredi 05 Décembre 2008, 10:37:59
Ou l'on apprend encore du nouveau 6 mois plus tard : http://lnc.nc/articles/article_70645_234740.htm

Ce que je reproche à la manière dont les procès en assise sont menés c'est qu'en tant que juré on ignore le contenu du dossier ; ainsi c'est bien la toute première fois que j'entends ici parler du 2nd blessé dans l'échange de coups de feu. Et vi contrairement au président du tribunal, au procureur, et aux avocats, les jurés, eux, ne découvrent l'affaire que durant le cours du procès et uniquement ce qui est révélé suivant l'orientation et l'évolution des débats. Ainsi donc seule une petite partie de l'énorme dossier de l'affaire leur est exposé... difficile de se faire une opinion correcte après... Mais bon en même temps c'est difficile de faire un procès qui dure 3~4 jours si on commence à explorer toutes les pistes.

Note : apparement ils n'ont pas eut besoin de commander des pizzas eux... diantre 1h seulement de débats ? Dire qu'on en a discuté en long, en large et en travers...
Posted on: Monday 08 December 2008, 20:55:04
Apparement un reportage de M6 nous a montré sous un jour un peu plus favorable que la réalité : http://www.lnc.nc/articles/article_70734_237235.htm
N'ayant pas vu le reportage en question (ici M6 est seulement disponible sur le bouquet Canal Sat local et je n'y suis pas abonné), je ne sais pas s'ils ont passé sous silence les divers problèmes sociaux et ethniques sans parler de l'opposition virulente de toute ce qui est syndicat envers les travailleurs venant de l'extérieur et encore plus de "zoreillie".
"Un chien, un chat et un rongeur, c'est la recette du bonheur !"

Kamen

  • Waffou
  • What lies behind the mask...
  • Messages: 8 012
永遠に、あなたのモノ・・・

Jaxom

  • Waffou
  • Messages: 1 842
Re: Pendant ce temps aux antipodes de là: La Nouvelle Caledonie.
« Réponse #95, le 7 Janvier 2009 à 10:31 »
Il y a 10~15 ans les kiwis, toujours au fait de l'écologie, se proposaient de rajouter du complément alimentaire dans le fourage de leurs boeufs et moutons pour essayer de diminuer la quantité de gaz que ces derniers produisent. J'ignore où ça en est resté cette affaire.
"Un chien, un chat et un rongeur, c'est la recette du bonheur !"

MCL80

  • Modos
  • Messages: 3 884
Re: Pendant ce temps aux antipodes de là: La Nouvelle Caledonie.
« Réponse #96, le 7 Janvier 2009 à 19:32 »
C'est pas parti en fumée cette idée? :hypocrite:
Un peu comme celle de JC à l'époque où il était maire de Paris, et il voulait que les croquettes pour chiens soient reformulées pour permettre un meilleur fonctionnement des motocrottes.
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Jaxom

  • Waffou
  • Messages: 1 842
Re: Pendant ce temps aux antipodes de là: La Nouvelle Caledonie.
« Réponse #97, le 8 Janvier 2009 à 06:30 »
Citation de Squekky
Sinon j’ai vu le reportage de M6 c’est que blabla la personne qui trouve un job en une heure c’est le pote de mon colloc et il a mis deux moi à avoir ce taf.

Bref M6 comme d’hab c’est que de la connerie. Ici au taf ca fait scandale car c’est que des conneries qui ont été dit.

 
Youpiiiiiiiiiiiiiii
"Un chien, un chat et un rongeur, c'est la recette du bonheur !"

squekky

  • Adulescent inside
  • Waffou
  • what's my age again
  • Messages: 3 810
Re: Pendant ce temps aux antipodes de là: La Nouvelle Caledonie.
« Réponse #98, le 8 Janvier 2009 à 07:50 »
Pour completer Jax

D'abord tire des nouvelles
Citation
Mieux qu’une agence de recrutement…
Conséquence immédiate de la diffusion du reportage de l’émission Capital  sur « l’eldorado calédonien » : un afflux massif de candidatures spontanées chez les agences de recrutement et d’intérim. Pas forcément toutes très sérieuses. Et le sujet a fait manger son chapeau à plus d’un responsable syndical…

« Bonjour, je recherche un emploi de chef pizzaïolo au feu de bois. » Point barre. C’est le genre de courrier pour le moins léger tombé dans la boîte mail d’Elite, une agence de recrutement nouméenne. Et des missives de ce type sont légion depuis le début de la semaine. « Certains candidats nous expliquent qu’ils ont vu le reportage de Capital à la télévision (diffusé dimanche soir en Métropole, NDLR) et que cela leur a donné envie de venir en Nouvelle-Calédonie », explique Emmanuel Jeanjean, responsable de la structure. Mais entre le désir impulsif de partir sous d’autres latitudes et la réalité, il y a un léger fossé. C’est ce que s’échinent à expliquer les professionnels du recrutement aux Métropolitains qu’ils ont au bout du fil depuis le début de la semaine.

« C’est dangereux de réduire la Calédonie à un eldorado où tout est beau et où règne le plein-emploi… »

Car l’inflation des propositions en provenance de l’hiver métropolitain est un phénomène que toutes les agences d’intérim ont observé depuis le début de la semaine. Par exemple, la consultation des offres d’emploi sur le site internet de Manpower a littéralement explosé : 2 600 nouvelles visites pour la journée de mardi, alors que le chiffre plafonne en général à 200 en temps normal. Idem chez Adecco, où l’on indique que la réception de courriers électroniques est multipliée par dix. « Mais il s’agit plus de demandes de renseignements », indique Danièle Brault-Delahaie, responsable d’Adecco-Nouvelle-Calédonie.
« La mer turquoise, le soleil toute l’année et le plein-emploi, tels que décrits dans le reportage ne sont effectivement pas passés inaperçus », reprend-on chez Manpower. « Mais résumer la Nouvelle-Calédonie à cela, c’est un peu dangereux », précise Emmanuel Jeanjean, de l’agence Elite. Le son de cloche est le même chez tous les professionnels. « On demande à nos interlocuteurs s’ils se sont vraiment renseignés sur le contexte calédonien et les conditions de travail, qui restent très différentes de celles de la Métropole », explique Danièle Brault-Delahaie. Histoire d’expliquer que l’hypothétique plein-emploi au soleil ne se fait pas en un claquement de doigts…
« A mon avis, le phénomène va retomber aussi vite qu’il est venu », estime Emmanuel Jeanjean. Mais le contexte métropolitain quelque peu morose, combiné à de rudes températures hivernales, pousse les chômeurs et travailleurs à envisager leurs possibilités de recrutement sous des horizons lointains. Si seulement le même genre de reportage pouvait faire débarquer en masse les touristes…
Maintenant vision d'un zoreille sur le cailloux.

Alors parler de la calédonie c'est bien voir meme genial mais de cette facon c'est immonde.
Car meme ma boite mail a explosé quel soit pro ou perso par des potes qui sont aux chomages ou d'autre qui me contacte via des transferts.

La calédonie ici je vous en parlez assez souvent et il y a deux visions entre Jax et moi meme. Un loca et un expat qui au final arrive sur les meme conclusions.
Mais ce reportage c'est comme dire que " Staline n'a pas fait des goulags mais des clubs med", c'est la meme chose. En caledonie on manque de personnel qualifié c'est vrai. Mais il y a l'emploi local avant tout et aussi il faut aimer le coté roots car ici on a le plein emploi car si tu es au chomage tu es mort on a aucune aide. Tu n'as pas de job et bien tu es bon pour quitter ton appart que tu touches 2 million ou 150 000 francs tu ne toucheras que 70 000 francs. Et ici un loyer sans charges c'est 50 000 donc faite le calcul ca fait pas beaucoup pour vivre ( 1 euros = 120 francs)

Ensuite ici c'est 39h et non 35h, tu viens de France il faut que tu bosses 5 ans si tu veux que tes années en calédonie soit reconnue pour ta retraite si tu quittes le pays. Donc il faut bien gerer.

Apres hormis le travail on ne recrute pas dans tous les domaines, c'est des domaines spécifiques qui sont en manque de personnel comme en metropole. Je prends l'exemple de Cegelec des électriciens on en a assez ce qu'on ne trouve ce sont des automaticiens C-O-N-F-I-R-M-E capable de s'adapter. Ca fait six moi qu'on a plus d'autom et on s'adapte on est deux à jouer les jokers pour palier à ce manque.
Tout comme en BE des dessineux c'est ok mais des responsables de projets on est que trois un par secteur et defois on aimerait etre deux.
Mais voila c'est pas l'eldorado on est payé un peu mieux que la metropole mais on travaille plus ( moyenne 50heures) avec un coup de la vie exessivement cher.
Et puis pas besoin de me justifier il y a qu'a lire mes precedent post mes chroniques. Sur tous les mails que j'ai recut de potes pour en savoir un peu plus j'en vois aucun s'acclimater ici. Tout comme sur le fofo, je ne veux pas être mechant mais si on est pas roots la caledonie c'est pas pour nous car hormis nouméa il y a rien et quitter le pays c'est se faire faire un deuxieme anus.
Exemple Nouméa Sydney pour le concert de Coldplay j'en ai pour 1000 euros un demi salaire youpee non ??

Donc oui il y a du taf mais oui il faut etre accrocher du slip car des patissier des boulanger on en cherche mais pas à Nouméa c'est dans la brousse ou le zoreille est tres mal vu.

Pour le technique si tu ne t'adaptes pas vite et bien tu vas te degouter et voir que rentrer à la maison c'est impossible car le prix du billet d'avion est de 2500 euros.

Bref une belle carte postale qui va vite faire dechanter les aventuriers du dimanche.

C'etait un poste pour accompagner Jax.

Mais bon j'ai bien rigoler ce fut un beau reportage carte postale
You're pretty when i'm drunk.

MCL80

  • Modos
  • Messages: 3 884
Re: Pendant ce temps aux antipodes de là: La Nouvelle Caledonie.
« Réponse #99, le 8 Janvier 2009 à 18:09 »
Le message que tu cites m'a fait un peu rigoler par certains cotés. C'est vrai que nos cher télé ne savent guère que présenter des dépliants publicitaires donc fatalement, quand ils passent par les cases Antilles-Polynésie-Nouvelle Calédonie (pour eux, c'est un peu tout pareil) le résultat est plein de clichés.

Mais ce qui m'affole le plus, c'est que des gens y croient encore. Il n'y a pas vraiment de raison pour que la vie soit plus facile parce qu'il y a le soleil, la plage et la mer… C'est différent, simplement, mais pas forcément plus simple, ni plus compliqué. Le pire, c'est que ce sont les personnes qui ont le moins de qualification qui bougent, alors qu'en général, il n'y a aucune possibilité sérieuse pour elles. Vu que l'essentiel de l'humanité est plutôt peu qualifiée, ils se trouvent en concurrence directe avec les locaux, avec le handicap d'être "étranger". En revanche, c'est vrai qu'un cadre expérimenté, qui a en général une vie de famille, qui tient à ses RTT, même si le soleil et la mer le tente, il a pas forcément envie d'une vie un peu frugale.

Ceci dit, en métropole, le phénomène de migration existe aussi "en interne"… Les scientifiques qui se la pète un peu parlent d'héliotropisme. C'est ainsi que le Languedoc-Roussillon a un taux de croissance de la population à tout casser… Mais qui sait que l'économie de cette région repose plus sur la redistribution par le biais du RMI que sur la viticulture en dehors des spécialistes? :peur:

Enfin bon, un billet de train pour Montpellier a plus facilement un retour qu'un vol Paris-Nouméa en cas d'échec… Et, la Nouvelle Calédonie, c'est tout de même beaucoup le nickel or vu la conjoncture économique mondiale (et l'évolution de la production industrielle), il y a tout de même une certaine probabilité pour que l'économie du "Caillou" ne soit pas épargnée…
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Jaxom

  • Waffou
  • Messages: 1 842
Re: Pendant ce temps aux antipodes de là: La Nouvelle Caledonie.
« Réponse #100, le 28 Janvier 2009 à 10:04 »
Les cours sont en chute libre. D'ailleurs j'attends de voir ce que ca va donner pour les 2 projets d'usines qui tiraient justement la croissance vers le haut. Car désormais ces boites vont probablement se serrer un peu la ceinture, j'imagine donc qu'elle seront moins d'accors pour que tout un chacun ici essaie de leur pomper le maximum de frics comme ils le font depuis des années (voir l'épisode des Simpsons sur le tournage du film Radioactive Man à Springfield pour comprendre).
: Jeudi 08 Janvier 2009, 20:37:35
Et hop on remet ça sur le tapis :
http://www.lnc.nc/articles/article_70782_238455.htm
http://www.lnc.nc/articles/article_70782_238453.htm
"Un chien, un chat et un rongeur, c'est la recette du bonheur !"

MCL80

  • Modos
  • Messages: 3 884
Re: Pendant ce temps aux antipodes de là: La Nouvelle Caledonie.
« Réponse #101, le 3 Février 2009 à 18:24 »
Alors il paraît qu'en Nouvelle Calédonie on ballade les coraux:
(cliquez pour montrer/cacher)
En Nouvelle-Calédonie, les géants du nickel déplacent les coraux pour ne pas les détruire
LE MONDE | 03.02.09 | 16h08  •  Mis à jour le 03.02.09 | 16h08

NOUMÉA CORRESPONDANCE

Peut-être les dieux ont-ils été trop généreux ? Non seulement la Nouvelle-Calédonie abrite près d'un quart des ressources mondiales de nickel, mais elle est aussi sertie d'une barrière de corail, inscrite en juillet 2008 au patrimoine mondial de l'humanité de l'Organisation des Nations unies pour la science, l'éducation et la culture (Unesco). Faire cohabiter cette industrie lourde et l'exceptionnelle biodiversité du "Caillou" est un véritable défi.
En Indonésie, le récif corallien se remet du tsunami

Les récifs coralliens indonésiens endommagés par le tsunami de 2004 se reconstituent plus rapidement que ce qu'escomptaient les spécialistes. Des experts de la Wildlife Conservation Society ont examiné soixante sites du littoral de la province d'Aceh.

"Le suivi scientifique montre une croissance rapide des jeunes coraux dans les zones où le tsunami a provoqué des dégâts, mais aussi le retour de nouvelles générations de coraux dans des zones qui avaient été endommagées par des méthodes destructrices de pêche", a indiqué un responsable de l'organisation américaine. Les scientifiques estimaient que dix années seraient nécessaires à la régénération des récifs coralliens, dont un tiers avait été endommagé par le tsunami. - (AP.)
Sur le même sujet

Pourtant, ce voisinage engendre parfois d'heureuses initiatives : afin de limiter la destruction des coraux, plusieurs géants du nickel ayant élu domicile dans l'archipel se sont lancés dans des opérations de déplacements de colonies coralliennes. "La première tentative remonte à 1979, à Hawaï, mais cette technique est toujours expérimentale. Seul un petit nombre d'applications existent de par le monde", explique Sandrine Job, ingénieur-consultante en écologie récifale. A sa connaissance, aucune expérience n'avait jusqu'alors été menée dans le cadre de l'industrie minière.

En 2006, le groupe brésilien Vale, qui achevait la construction d'une usine métallurgique de nickel d'une capacité de 60 000 tonnes par an, avait essuyé les plâtres. L'unité est installée en bordure d'une somptueuse baie du Grand Sud calédonien, au richissime patrimoine naturel. Et son chantier a alimenté moult conflits et polémiques avec les populations locales kanakes et les associations environnementales.

A la demande des autorités, Vale a "compensé" les destructions induites par la construction d'un port, puis par le trafic maritime en transplantant 2 000 colonies coralliennes dans des zones protégées. Munis de marteaux et de burins, des scientifiques ont alors détaché les coraux des fonds sous-marins. Entreposés dans des caisses arrosées en permanence, les coraux ont ensuite été réinstallés.

"On fait du jardinage, en recréant des paysages sous-marins. On utilise du ciment pour fixer les coraux au substrat", indique Sandrine Job. Trois ans plus tard, 90 % des coraux ont survécu, mais par endroits, leur stress a attiré des étoiles de mer, qui les ont envahies.

Plus au nord, à Vavouto, l'anglo-suisse Xstrata a compensé, en juillet 2008, une partie des dommages provoqués par le creusement d'un chenal de 5 kilomètres de long menant à son usine, qui devrait ouvrir d'ici à 2012. Dans cette zone, l'opération s'est révélée plus délicate. "Il y avait des pinacles coralliens de 10 à 12 mètres de haut, avec des colonies de plusieurs mètres de diamètre, datant de centaines d'années et d'une valeur écologique inestimable", se souvient Sabrina Virly, cogérante du bureau d'études Environnement de la mine et du récif.

Les coraux ont été détachés avec une scie hydraulique, puis "emmaillotés" et remorqués à l'aide d'énormes bouées. "Les deux sites récepteurs vont être suivis pendant cinq ans. Pour le moment, l'un a bien pris, tandis que l'autre a souffert de destructions, vraisemblablement causées par des gros poissons, tels des perroquets à bosse, qui y ont donné des coups de dents", constate Sabrina Virly.

Alors que ces initiatives ont été très médiatisées par les industriels, les écologistes jugent qu'elles jouent le rôle de l'arbre qui cache la forêt. D'autant que, malgré un texte en cours de modernisation, la législation minière néo-calédonienne est largement dépassée.

"C'est mieux que de ne rien faire, mais il faut que les collectivités aient les moyens d'imposer des compensations à surfaces égales, estime Raphaël Mapou, leader du Comité autochtone Rheebù nùù. C'est un raisonnement que l'on a avec le carbone, il faudra y venir pour tout l'environnement."
Claudine Wéry
Article paru dans l'édition du 04.02.09.

Je me demande si c'est viable à long terme ce genre d'opérations… :mouais:
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Jaxom

  • Waffou
  • Messages: 1 842
Re: Pendant ce temps aux antipodes de là: La Nouvelle Caledonie.
« Réponse #102, le 22 Juillet 2009 à 00:50 »Modifié le 22 Juillet 2009 à 00:53 par Jaxom
Aucune idee cependant il est leger de penser qu'une activite liee humaine (encore plus une entreprise lourde) ne vas pas sans concequence pour la faune et la flore d'a cote. En meme temps si on en fait rien... les memes qui se pleignent pour leur envirronement viendront apres se pleindre que chez eux c'est le 1/3 monde et qu'y a pas de sous (et vi c'est comme ca les gens).

Dans le meme genre, un incident c'est produit dans l'usine du sud il y a qq mois et plusieurs centaines de litre d'acide on ete deverses dans le creek (petite riviere) d'a cote et la les gens se sont rendus compte que les accidents... ca arrive... (nan c'est pas possible). bien sur l'enquete a semble-t-il montre que c'etait la faute de l'entreprise mais bon la reaction des gens a ete interressante et consternante a voir.
Pis je suis sur, on a tous une pensee pour les degats envirronmentaux occasionnes par les industries lourdes qui creent les metaux et fondent nos composants electroniques quand on joue sur PC ou console, qu'on ecoute de la musique sur notre mobile ou notre lecteur MP3 ou qu'on regarde des films, DVD, BR-D ou la TV ou qu'on va au cinema, idems pour les concert etc... Autant aller elever des chevres dans le Lazarc a ce rythme si on ne veut pas avoir d'impact sur la planete (et encore... cf les kiwi avec les problemes d'emanation de gaz de leurs moutons... pis apres tout les chevres sont en partie responsables de la desertifications des pays du pourtourt mediteranneen... cf Grece et Moyen Orien).

Mais bon quant a savoir si les coraux survivront apres... qui vivra verra. Si ca marche tant mieux, si ca marche pas... L'important c'est qu'ils ont reussit a faire raquer une grosse entreprise...

Bon allez... histoire de se requinquer : GREATEST ECLIPSE ! prevue pour cet aprem.

http://www.meteonc.com/eclipse.php

Enfin pas tout a fait, car ici on est sur le bord mais le ciel devrait s'assombrir un peu.
Re: Pendant ce temps aux antipodes de là: La Nouvelle Caledonie.
« Réponse #103, le 28 Juillet 2009 à 10:35 »
http://www.lnc.nc/articles/article_71280_254249.htm

Un sommet international qui ne déchaine pas les foules (c'est le moins que l'on puisse dire). M'enfin l'interrêt c'est que "pour des raisons de sécurité" on sera fermé vendredi (vi les employés ont interdiction de venir au boulot), une première sachant qu'on avait pas faity autant  de précautions pour les visites de Chirac ou même le sommet général de l'OMS pour la zone Asie-Pacifique il y a quelques années...
"Un chien, un chat et un rongeur, c'est la recette du bonheur !"

MCL80

  • Modos
  • Messages: 3 884
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…