Pendant ce temps aux antipodes de là: La Nouvelle Caledonie.

squekky

  • Adulescent inside
  • Waffou
  • what's my age again
  • Messages: 3 757
Pendant ce temps aux antipodes de là: La Nouvelle Caledonie.
« le 18 Juin 2007 à 08:32 »Modifié le 19 Juin 2007 à 03:38 par squekky
Alors perdu entre l'Australie et la Nouvelle Zelande, on a la Nouvelle Caledonie.



Mais qu'est ce que ce bout de terre ? En quelques chiffres c'est :
-9 heures de décalages horaires avec Paris
-22 heures d'avion
- plus de 5 communautes
-18575 km²
- 230000 habitants
-22.5 degres de temperatures moyenne
-un sommet de 1628 m
-12.5 hab au km²
-28 dialectes
-1774 la date de sa decouverte

Mais c'est quoi d'autre ?

Tout d'abord ce petit ilot n'est ni un Dom ni un Tom. Et ceci depuis 1998. La Nouvelle Caledonie est un POM (Pays d 'outre mer). Et la question de l'independance, est une question qui divise le territoire. De plus le sort en sera jeter lors des prochains referendums en 2014 ou 2018. Mais avant d'en arriver là faisons un petit retour en arriere vitesse x48.
Nous sommes en pleine ere galciere, l Australie, La Nouvelle Zelande, La Nouvelle Guinée et La Tasmanie ne forme qu'un seul et unique continent : Sahul. C'est de ce continent qu 'emergea la Nouvelle Caledonie.

LA CREATION ET SA DECOUVERTE

Bon n 'ayant pas de Doloreane et Doc ayant contacté une fievre subintestullaire, je me fit au bouquains et autres legendes urbaines. On est en -3000 environs, ok on peut mettre une marge de +/- 200 si vous voulez. Donc on est en -3000 avant notre tres Jean Claude que la Nouvelle Caledonie se peuple par des... Austronesiens. Famille linguistique des dialectes parles de Taiwan à Madagascar. Et pour prouvé cela on a retrouve des poteries ( a mon avis ca devait etre des repondeurs de l'epoque avec option GPS).
Donc ces poteries ont permis au historiens ( non pas de l'epoque, quoi que) de definir deux periodes dans la prehistoire de l'archipel. Celles ci se nomme La periode Kone et la periode Nai Oundjo.
Mais je reviendrais plus tard sur ces deux periodes. Je prefere pour le moment vous offrir une legere introduction.

On continu notre voyage dans le temps pour arriver en 1774 avec la decouverte de l'ile par le Capitaine Anglais James Cook. Et oui en Septembre 1774, a bord de son navire le Resolution que Cook accoste au nord de l'ile. Ca decouverte il a doit à sa legere dévaition de sa route habituelle qui le menait de Nouvelle Zelande en Australie. Mais cette decouverte met fins à des anes de recherches et d'utopie à propos de l'hypothetique continant austral.
Apres lui de nombreux marins partiront à la decouverte de ces iles encore non cartographiées.

Ensuite nous passons en 1822, bien sur entre 1774 et 1822 de nombreux navigateurs vont s'interesser à l'ile. Parmi eux on a D'Etrecasteux, Huon de Kermadec, mais c'est à Jules Sebastien Dumont d'Urville que nous allons nous interesser.
Ce capitaine est parti arpenté les mers du sud à la recherche du célebressime commandant La Perousse ( Un Albigeois comme moi ^^). Cependant ce n'est pas lui qui localise le site du naufrage. Mais Dillon un commandant Anglais, cette découverte il l'a doit à un Prussien qu'il aurait auparavant sauvé et apres abandonné aux larges des cotes de Vanikoro.
Bon je sais on s'eloigne avec toutes ces histoires maritimes, mais il faut savoir que l'Astrobale et la Boussole ont bien été retrouvé mais que des campagnes de fouilles sont régulierement lancé pour comprendre les raisons du naufrage.
Certes le sujet n 'est pas là mais ces histoires maritimes sont liées avec le cailloux. Et du cailloux parlons et retournons y.

1840 L'INSTALLATION EUROPEENES ET LE RATTACHEMENT FRANCAIS

Ce sont d'abord deux missionnaires qui s'instalerent en Nouvelle Caledonie. Mais face aux tribus ils furent massacres dans les nobles relges de l'art de l'époque. Et il faut attendre 1843 qu'une mission catholique s'installe sur la cote est pour permettre l'arrivé d'européens. De plus cette même année Napoleon III rattache officiellement la Nouvelle Caledonie à l'empire Francais. Contrant par la même occasion l'egonomie anglaise dans les mers du sud.
De plus il s'inspire des anglais pour peupler cette nouvelle terre. En prenant exemple sur l'Australie, il cre un penitencier. Et les premiers balncs à arrivé sur l'ile de sont d'autres que des bagnards. En 1854 sort de terre Fort Constantine mais aussi Port de France qui deviendra plus tard Nouméa. Mais cette presence occidentale n'est pas au gout de tous le monde. Et les tribus Kanaks se montrent hostile à cette invasion. Et des heurts explose comme l'atteste l'attaque des missions de Saint Louisou de Mont Doré. Mais ces élans d'agressions n'empeche pas l'arrivé de nouveaux bagnards, qui servent de mains d'oeuvre gratuite pour l'état Francais. Et c'est ainsi que entre 1864 et 1897 plus de 22 000 prisonniers vont etre envoyes dans les differents bagnes de l'ile.
Pour les plus chanceux cette nouvelle terre leur permet de pouvoir repartir à zero. létat leur offre des terres et la liberte. Mais ces terres n'appartiennent pas du tout aux Francais mais aux Kanaks. Et c'est ainsi que la violence rerentre dans la danse.
L'insurection éclate et elle durera plus de sept mois. A la tête de ce mouvement on trouve Atai chef du village de Kowalé qui menera les combats dans les regions de Foa et de Bourail.
Ce soulevement provequera la mort de plus 200 colons mais aussi de 2000 Kanaks. Mais durant ces événements un autre va changer radicalement le visage de l'île à tout jamais. En 1864 Jules Garnier découvre le trésor de ces terres caledoniennes. Ce tresor c'est le Nickel, et ce minerais sera exploité convenablement en 1874 et en 1880 se cre la SLN.

la suite demain
You're pretty when i'm drunk.

Sentinel

  • Ombre
  • Modos
  • Messages: 1 445
Re: Pendant ce temps aux antipodes de là: La Nouvelle Caledonie.
« Réponse #1, le 18 Juin 2007 à 16:40 »
Intéressant, ce compte-rendu... :jap:

Pour l'aspect juridique de la chose, concernant le statut:
Citation
Tout d'abord ce petit ilot n'est ni un Dom ni un Tom. Et ceci depuis 1998. La Nouvelle Caledonie est un POM (Pays d 'outre mer).
En fait ce n'est plus un POM, mais un "pays à souveraineté partagée". Concrètement c'est un statut provisoire qui devra conduire à terme à son émancipation au plus tard en 2018, c-a-d son indépendance. Elle accéderait ainsi à la pleine souveraineté et deviendrait, avec l'accord de sa population, un Etat associé à la France ^^

A part ça, j'espère que tu nous réserves une ch'tite galerie de photo? ;)

squekky

  • Adulescent inside
  • Waffou
  • what's my age again
  • Messages: 3 757
Re: Pendant ce temps aux antipodes de là: La Nouvelle Caledonie.
« Réponse #2, le 19 Juin 2007 à 03:41 »
Je croyais que POM et pays a souverainete partagée c'etait la meme chose. La caledonie a son propre parlement et sa propre politique qui est identique à la france. Et lors du referendum de 2014 ou 2018 la france n'aura plus aucun pouvoir sur les descison interne caledoniennes mais pour tout ce qui est defense et relation etrangere la Nouvelle Caledonie sera toujours rattaché à la France.
You're pretty when i'm drunk.

ariane

  • Parisien en tongues !
  • Messages: 11

squekky

  • Adulescent inside
  • Waffou
  • what's my age again
  • Messages: 3 757
Re: Pendant ce temps aux antipodes de là: La Nouvelle Caledonie.
« Réponse #4, le 20 Juin 2007 à 04:21 »
Ben pour d'autre photos il faudra attendre ce week end pour que je joue au touriste. Vu que ici c'est l'hiver, la nuit tombe vite, tres vite.

Bref voici ce que j'ai pour le moment ce sont les vues de ma chambre :)



You're pretty when i'm drunk.

Atlas

  • Waffou
  • "All those moments will be lost in time..."
  • Messages: 1 796

Kamen

  • Waffou
  • What lies behind the mask...
  • Messages: 8 012
永遠に、あなたのモノ・・・

Yukochan

  • Potos
  • Messages: 219

squekky

  • Adulescent inside
  • Waffou
  • what's my age again
  • Messages: 3 757
Re: Pendant ce temps aux antipodes de là: La Nouvelle Caledonie.
« Réponse #8, le 20 Juin 2007 à 22:58 »
Oui 9h en été et 10 en hiver. Pour le numero de tel normalement je l'ai ce soir. Enfin victoire....

Sinon a part ca ici c'est l'hiver donc la nuit tombe vite et Nouméa la nuit c'est un peu mort. Bon on verra par la suite. De toute facon je penses faire un saut en Australie avant la fin de l'année.
You're pretty when i'm drunk.

iDam

  • ᕦ(ò_óˇ)ᕤ !!!!!!!!
  • Modos
  • ▃ ▅ ▆ ▇ ▆ ▇ ▅ ▃
  • Messages: 11 895
- Tu viens à la pistoche ?
- Je peux pas, j'ai véloche et cueillette de noisettes aux mûres !

Yukochan

  • Potos
  • Messages: 219

squekky

  • Adulescent inside
  • Waffou
  • what's my age again
  • Messages: 3 757
Re: Pendant ce temps aux antipodes de là: La Nouvelle Caledonie.
« Réponse #11, le 17 Août 2007 à 07:06 »
Le 13 tu quittes definitivement l'Australie ou c'est juste un A-R pour revoir Damsou ???

11h  whaow ca va le faire pour les conversations msn, je croyais que c'etait 10. Bon pas grave de toute facons.
: Jeudi 21 Juin 2007, 04:25:56
Allez des apercut sur les sentiers de rando sur les hauteurs du Kogi pres de Nouméa. Plus de quatre heures d'ascension. Je peux dire qu'on les sens passé. Mais une fois la haut  :w00t2: :w00t2: :w00t2:.

Allez j'arrete de parloter place au tof...






les sentiers



un apercu du lagon


les monts kogi


Voila quelques clichés de cette nature sauvage ^^. Bon pour Kian il y a pas mal d'araigné de la taille d'un poing et elles sont bien immonde.
Re: Pendant ce temps aux antipodes de là: La Nouvelle Caledonie.
« Réponse #12, le 11 Septembre 2007 à 01:53 »
le KAVA c'est plus fort que Toi  :P

Bon quand j’étais en métropole, le soir c’était sorti entre potes dans les pubs, ou on pouvait savourer ce doux breuvage qu’on nomme bière. Et le must du must pour moi c’était la Guiness. Rien que d’en parler je revois devant mes yeux une pinte tout juste remplie, ou l’éclat noir de cette substance m’attire. Mais bon ici la Guiness il faut l’oublier tout comme la Strongbow, la Kierk ou encore la Welscoth. Triste réalité, mais c’est comme ça.
Mais pour les moments de détentes vu qu’il n’y a pas de pub, ou alors ce sont des avants boites huppes et sans cachets, on se retrouve entre amis dans des Nakamal.
Et dans les Nakamals on lève notre shell de Kava.

Alors qu’est ce le Kava ? C’est tout d’abord des racines du poivrier sauvage. Issu de la culture du Vanuatu le Kava est une substance issue du pressage de ces racines. Au début réservé à des offices religieuses. Mais aujourd’hui cette boisson a perdu tout son sens de tradition. Car à la base les racines ou rhizome étaient mâché par des enfants puis ensuite recraches sur des feuilles de bananiers. Ainsi la pâte produite sécher pour ensuite être filtré avec un peu d’eau. Puis cette étrange mixture est servi dans des shells ( moitié de noix de coco évidé). Aujourd’hui tout le coté traditionnel à disparut. Mais la consommation se fait toujours à l’aide de shells. Cependant cette banalisation est insultante pour les communautés du Vanuatu mais aujourd’hui on peut consommer du Kava à Hawaï ou il porte le nom de ‘awa au Samoa ou c’est ‘ava ou encore au Fidji ou on le retrouve sous le sobriquet de yaqona.
Néanmoins restons en Nouvelle Calédonie, ou il fut introduit durant les années 80, par des communautés du Vanuatu qui avaient fuit l’indépendance. Voici pour la petite histoire passons maintenant a ce qui nous intéresse tous l’ambiance et les effets de cette boisson.

Alors les Nakamal, sont facilement identifiable par les lupiotes rouges qui illuminent les entrées. Les gens se retrouvent dans ces espaces en fin de journées. En métropole à la sortie du boulot on allait boire un coup, et bien ici on va lever. Et oui on ne boit pas le Kava on le lève, et on le boit cul sec. On est peu obliger car le goût est aigre et amer, comme si vous buviez de la terre. Mais il a des propriétés relaxantes, euphorisantes ou encore anesthésiantes. Mais attention ce n’est pas une drogue. Même si en France il est considéré comme un stupéfiant. Pour simplifier il a des effets légèrement identiques à une douille de beu sans provoquer d’effet d’accoutumance. Ces effets qui permettent de bien décompresser après une bonne journée de travail et d’appercier la soirée qui se profile. Surtout que les Nakamal sont tous à ciel ouvert. Et le fait de lever sous les étoiles donne une autre atmosphère à la situation. Les Nakamal peuvent facilement ressembler à des salons de thés ou de narguilés. L’ambiance est très calme et sereine. Vous entendrez personne crier, et si il y a un fond de musique celui-ci est alors discret. Bref tout est là pour vous faire aimer la vie du pacifique.

Donc si vous venez dans le pacifique sud et qu’une personne vous propose de lever, accepter et n’oubliez pas de dire Oletti ( merci). Et pour les craintifs au niveau du goût. N’ayez pas peur on vous propose des petits gobelets de sirops qui vous permettront de mieux apprécier le goût. Surtout qu’il y a plusieurs tailles de shell qui vont de cinquante à cinq cent. Je ne saurai pas vous dire la capacité car ici la valeur du contenu ce compte directement en franc. Pour cinquante francs on un petit shell et pour cinq cent le maouss costo.

Voilà a défaut de trouver des pubs on a les Nakamal ou on se retrouve entre amis un soir sur deux ou l’on profite pleinement d’un ciel étoilé dans une ambiance plus qu’amicale.

pour en savoir plus sur les nakamal c'est ici http://lecriducagou.canalblog.com/. Car chaque fois que j'y vais j'oublie mon apn ><.
Re: Pendant ce temps aux antipodes de là: La Nouvelle Caledonie.
« Réponse #13, le 4 Novembre 2007 à 00:27 »Modifié le 4 Novembre 2007 à 11:21 par squekky
Bon avec le pont de la toussaint j'ai put me faire le tour de la Kanaki avec ma super 205 retapé.
Etat du parcours
Nouméa-->Bourail

Bourail--->Houilou

Houilou---> Ponerihouen

Ponerihouen---> Poindimié

Poindimé--->Hiengene

Hiengene-->Pouebo

Pouebo--->Poum

Poum-->Koumac

Koumac-->Poya

Poya-->Koné

Koné-->Nouméa


Grand week end de la toussaint, j’avais donc quatre jours pour faire le tour de la nouvelle Calédonie. Au programme halte a Bourail la ville des cow-boys, traversé de la chaîne, remonté jusqu’à l’extrême nord de l’île par la façade est et faire halte à Koumac pour rendre hommage au scketch de Patrick Timsit.
C’est ainsi que le jeudi matin nous primes la route du nord, direction Bourail. Le départ ne fut pas très glorieux. Car d’après la météo la chaîne serait sous les nuages et les risques de précipitations étaient assez élevés. Mais bon, ce n’est pas ceci qui allait nous faire peur. Certes à peine avoir longés les monts Koghi qu’on eut droit à une belle pluie d’été. Visibilité nulle de quoi nous dire : « super le week-end commence bien ».
Mais après être sortie de cette mésaventure, la RT1 était face à nous et 170 kilomètres d’asphalte nous séparaient de notre première destination.



Bourail la ville du bétail calédonien, l’Abilene caldoche, ici tout est fait pour replonger dans le far west. Les gens circulent à cheval et la ville est construite selon les mêmes principes que les villes du grand ouest américain. Mais Bourail c’est aussi ces plages et sa roche percée. Cette dernière sculptée par la force des vagues ressemble à un bonhomme. Cependant l’intérêt sur ce cailloux ne se porte pas que sur son esthétique car à ces pieds on peut admirer des tortues qui viennent ici se pour se reposer. Malheureusement aucune tortue à l’horizon, c’est dommage mais ça sera pour une autre fois. Donc on préfère se poser ici pour le midi et profiter des joies de la plongés sous marine.





Maintenant d’un coté historique, Bourail c’est aussi la première ville arabe de l’île. Cette présence s’explique par la déportation de révoltés Kabyles lors des événements de 1871. Internés sur les différents bagnes de l’île ces personnes d’origine magrébines sont les pionniers de cette communauté arabes en terre Kanacks. Et aujourd’hui Bourail est devenu leur fief. On y trouve un cimetière musulman et depuis 10 une mosquée est sortie de terre. Même le col qui précède l’arrive dans la ville porte le nom de col des arabes.
Quand on vous dit que la Calédonie c’est une terre de métissage, ce ne sont pas des paroles dans le vents. Voici pour le petit aparté historique, l’après midi est bien entamé et on encore plus de deux heures de routes pour rallier la coté est par la transversale de Houialou.

Voila un petitmoment de détente à regarder le bleu de l’océan avant de reprendre la route vers l’est et rejoindre Houialou par le col des roussettes.

You're pretty when i'm drunk.

Nico

  • Waffou
  • I'm an IBF Fada and you ?
  • Messages: 3 215

  • Une personne qui n'a jamais commis d'erreurs n'a jamais tenté d'innover. - Albert Einstein

  • La terre n'est pas un don de nos parents, ce sont nos enfants qui nous la prêtent...