Machine à voter : danger pour la démocratie !

iDam

  • ᕦ(ò_óˇ)ᕤ !!!!!!!!
  • Modos
  • ▃ ▅ ▆ ▇ ▆ ▇ ▅ ▃
  • Messages: 11 922
Machine à voter : danger pour la démocratie !
« le 25 Mars 2007 à 15:41 »
Tout le monde a entendu parler des ordinateurs qui vont permettre aux électeurs de quelques villes françaises de pouvoir voter sur un écran tactile, comme ce fut déjà le cas à Issy les Moulineaux pour le référendum européen (j'ignore si tout s'était bien déroulé). Mais n'existe-il pas un risque de bug ? Ou un risque de piratage du vote pour bourrer les urnes ? Qui tiendra les renes de ce système ? Autant de questions qui méritent qu'on s'y arrete un peu.

Le point aux Pays-Bas où il y eu un couac...

D's©
- Tu viens à la pistoche ?
- Je peux pas, j'ai véloche et cueillette de noisettes aux mûres !

MCL80

  • Modos
  • Messages: 3 504
Re: Machine à voter : danger pour la démocratie !
« Réponse #1, le 25 Mars 2007 à 18:33 »
Pour moi, ces machines à voter, ça peut permettre de faire le "crime parfait" au niveau des trucages, et c'est ça qui m'inquiète. Je vois de multiples failles possibles:

- Si les machines sont en réseau:
Bon ben là, c'est clair, ça ne peut que devenir du n'importe quoi, avec des votes qui apparaissent, disparaissent, changenent...

- Si les machines ne sont pas en réseau (quelle est la garantie qu'elles ne le sont pas d'ailleurs? le wifi, c'est pas fait pour les chiens):
C'est tout aussi mal barré, avec des risques de traficotages au moment du vote (qu'est-ce qui garanti que la machine a réellement enregistré le choix qu'à fait l'électeur? Il est si simple d'imaginer un programme qui permet des bascules discrètes, et aléatoires, implémenté directement dans la machine par les organisateurs.) Des magouilles peuvent aussi avoir lieu au moment de l'agrégation des données des machines. Et le pire, c'est que si les programmes de modification des résultats ont été bien conçus, même une expertise de la machine après coup peut ne rien révéler.

Bref, la présence de scrutateurs devient totalement inutile, puisqu'ils ne peuvent mettre en évidence une quelconque fraude... Surtout si elle est décidé par l'organisateur du scrutin... Le ministère de l'intérieur. :whistling2:

Et surtout, au final, il n'y a aucun moyen d'avoir un deuxième compte des voix en cas de contestation. Avec les bulletins papier malgré ce qu'en disait un élu favorable au vote électronique sur France Info, il reste une trace. Si on les stocke dans des boites plombées ou scellées, il peut y avoir un recompte. Avec les machines à voter, le premier résultat, même totalement trafiqué est le bon...

De plus, ces machines permettent très facilement d'enregistrer l'heure exacte d'un vote (à la seconde près, comme tout bon ordinateur). Il suffit donc de mettre une vidéosurveillance avec horodatage dans le bureau de vote pour "raisons de sécurité", et adieu l'anonymat du vote.

Bref, si j'ai ce type de machines dans mon bureau de vote, je ferais demi-tour illico.
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Kian

  • Admin
  • Messages: 12 369
Re: Machine à voter : danger pour la démocratie !
« Réponse #2, le 26 Mars 2007 à 14:22 »
Entierement d'accord, ces machines sont un grand danger pour la democvratie et je remarque qu'enormément de gens connaissant un minimum l'informatique ne veulent pas voir ce genre de machines dans leur bureau de vote et souhaitent qu'elles disparaissent.

http://www.recul-democratique.org/

Petition contre ces machines : http://recul-democratique.org/petition/
Posted on: Sunday 25 March, 21:10:08
Comment savoir qui vote qui avec une récepteur radio :


Interview interessante sur CNN à propos de ces machines :

C'est très inquietant, ça mérite d'être vu.

Wingman

  • True Detective
  • Waffou
  • Nulla Salus Sine The Hives
  • Messages: 4 257
Re: Machine à voter : danger pour la démocratie !
« Réponse #3, le 26 Mars 2007 à 18:18 »
Sur le papier c'est intéressant, on ne fourgue pas des millions de papiers à la con (puisque bien sur faut normalement tous les prendre), ça réprésente beaucoup tous ces papiers mis à bout.
Mais à côté de ça l'énorme soucis vient de la fiabilité des machines et de leur possible piratage.

C'est dommage, mais bon je trouve que l'interêt est existant.

questiti

  • Potos
  • teckel ascendant poils durs
  • Messages: 94
Re: Machine à voter : danger pour la démocratie !
« Réponse #4, le 26 Mars 2007 à 19:08 »
mais ces machines sont en reseau justement, c'est leur seul interet, donner un depouillement direct sur un terminal...

cependant moi je vois avant meme le risque de piratage les problemes lies a l'utilisation frauduleuse possible.
n'oublions pas qu'une grande partie de la population francaise n'est pas habilituee aux "nouvelles technologies" le systeme des ecrans tactiles est encore tres tres mal gere par la clientele de la SNCF qui en ce moment tente d'ameliorer l'ergonomie des interfaces d'utilisation... c'est un exemple tres riche car ces machines ont a mon avis beaucoup de chance de passer par un ecran tactile!
et donc augmente les chances d'erreurs non verifiees au moment de valider son choix (une des specialites dans le e commerce par exemple avec des gens qui achetent deux exemplaires d'un produit, ce n'est pas rare!)

un individu mal intentionné (et la je vous retrouve, a assurement meme sans piratage durant les votes) peut facilement occulter des votes (de nombreux problemes de ce type ont ete recenses sur le territoire americain qui est deja un "grand utilisateur" de ces machines) compter 99/100 ca peut ne pas etre apercu mais au final ca pese lourd...

et plus simplement les erreurs machine non detectees (et c'est pas rare, les gens qui bossent dans l'info de ce forum doivent le savoir mieux que personne...) ou les pannes en cours peuvent etre aussi destructrices quant aux votes...
une erreur humaine est verifiable car il y a un depouillement en groupe mais une erreur machine n'est que constatable... mise a part une update ou un patch pour les fois suivantes, rien n'est faisable...

enfin un probleme reste pour moi, qui peut controler le fonctionnement des machines durant le vote? nous assurer une fiabilite aussi elevee que pour le vote a bulletin?

d'ailleurs:
http://www.commentcamarche.net/actualites/le-systeme-de-vote-des-usa-dans-la-tourmente-2379663-actualite.php3


et pour le site recul deùmocratie, tres interessant, belle trouvaille

Kian

  • Admin
  • Messages: 12 369

harsiesis

  • Waffou
  • Thank you, and good night.
  • Messages: 527
Re: Machine à voter : danger pour la démocratie !
« Réponse #6, le 29 Mars 2007 à 21:51 »
J'ai beau être jeune, vivre avec mon temps et avoir une certaine foi en l'informatique et la technologie, il y a des cas où le papier est plus fiable que la technologie... moi aussi je me pose pas mal de questions là-dessus, et suis pas très confiant au vu des articles sur le sujet
Citation
De plus, ces machines permettent très facilement d'enregistrer l'heure exacte d'un vote (à la seconde près, comme tout bon ordinateur). Il suffit donc de mettre une vidéosurveillance avec horodatage dans le bureau de vote pour "raisons de sécurité", et adieu l'anonymat du vote.
ah ouais quand même :unsure:

AZB

  • Waffou
  • Messages: 8 924
Re: Machine à voter : danger pour la démocratie !
« Réponse #7, le 29 Mars 2007 à 22:03 »
Citation
Il suffit donc de mettre une vidéosurveillance avec horodatage dans le bureau de vote pour "raisons de sécurité", et adieu l'anonymat du vote.
Ouais ben franchement, si on en arrive là, même plus je vote  :lac:
Si ça ne marche pas comme vous voulez, plaignez-vous jusqu'à ce que vous obteniez satisfaction :o

MCL80

  • Modos
  • Messages: 3 504
Re: Machine à voter : danger pour la démocratie !
« Réponse #8, le 29 Mars 2007 à 23:33 »
Sauf que la vidéo est peut-être déjà installée. Quand on voit la taille des caméras, et la taille de l'orifice nécessaire pour l'objectif, on se dit qu'on pourrait même l'intégrer dans la machine à voter (bon là, il faudrait lui prévoir un disque dur... ou une connection Wi-fi. Mais bon, toutes les machines à voter... tous les ordinateurs en sont équipés maintenant, non?)

Au passage qui peut me garantir que les isoloirs ne seront pas sous vidéosurveillance... Même pour le vote papier. :peur:

Moi, parano?...
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Kian

  • Admin
  • Messages: 12 369

MCL80

  • Modos
  • Messages: 3 504
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Kian

  • Admin
  • Messages: 12 369

MCL80

  • Modos
  • Messages: 3 504
Re: Machine à voter : danger pour la démocratie !
« Réponse #12, le 22 Avril 2007 à 12:19 »
Allez, un petit article du quotidien Le Monde pour la route:
(cliquez pour montrer/cacher)
Les machines à voter d'Issy-les-Moulineaux ont été discrètement remplacées
LEMONDE.FR | 18.04.07 | 05h19  •  Mis à jour le 18.04.07 | 11h17


Issy-les-Moulineaux, dimanche 22 avril, on votera sur des machines électroniques. Mais la municipalité a dû renvoyer in extremis les nouvelles machines i-Votronic qu'elle avait acquises en février et se faire livrer, lundi 16 avril, une soixantaine d'anciens modèles. La dernière génération de machines à voter, sur lesquelles se sont récemment entraînés les présidents et assesseurs, n'est toujours pas agréée. En d'autres termes, son utilisation est illégale.

Le "règlement technique fixant les conditions d'agrément des machines à voter" indique que les "modifications relatives au fonctionnement de la machine à voter (...) doivent faire l'objet d'une procédure d'agrément et donc d'une demande auprès du ministère de l'intérieur".

ES&S (Election systems and software), le fabricant américain d'i-Votronic, a introduit de nouvelles fonctionnalités : un "boîtier déporté" permettant au président du bureau des élections d'avoir à éviter de se lever, et d'entrer dans l'isoloir, avant chaque vote, afin de réenclencher la procédure (à la manière du levier actionné sur les urnes transparentes). Ces modifications l'obligeaient à faire une demande d'agrément. Ce qu'elle n'a pas obtenu faute de temps.

 "Nous avons lancé le processus d'agrément en novembre 2006, reçu le rapport positif du bureau Veritas [chargé de l'audit technique] le 16 mars, mais ça prend du temps, et le ministère nous a prévenus le 2 avril que l'agrément ne serait pas délivré à temps pour la présidentielle", explique Denis Murthon, directeur commercial d'ES&S Europe au Monde.fr.

ES&S a alors mis en œuvre son "plan B" : 200 exemplaires du modèle précédent, qui avait été agréé en 2005, avaient été stockés "au cas où". Après avoir fait l'objet d'une nouvelle inspection, dimanche, par Veritas, ils ont été livrés, lundi, aux mairies concernées.

DÉFAUT DE COMMUNICATION

Les municipalités de Voreppe, Ifs et Wissous, équipées des nouvelles machines i-Votronic, ne font pas mystère de la situation et reconnaissent sans trop de difficulté que les machines neuves qu'elles avaient achetées ont été remplacées par "une ancienne version".

Alors que le défaut de transparence est précisément l'un des principaux arguments avancés par les opposants au vote électronique, la mairie d'Issy, qui a largement médiatisé le fait que ses bureaux de vote seront "100 % électronique" cette année, aurait semble-t-il préféré se passer de cette mauvaise publicité.

Répondant par e-mail à nos questions, elle estime ne pas avoir à "commenter les allégations mises en avant à partir de machines de démonstration" et précise que "les machines à voter qui seront utilisées lors du scrutin de dimanche sont bien agréées par le ministère de l'intérieur et respectent le code électoral".

Jean Marc Manach

Agrément des machines Nedap, une semaine avant le scrutin
Contrairement aux nouvelles machines i-Votronic, les machines Nedap, commercialisées par la société France Election, qui ont été modifiées en 2006, ont fait l'objet d'un agrément publié au Journal officiel... samedi 14 avril. Le vote des non-voyants est facilité.


Posted on: Wednesday 18 April, 18:36:43
Encore un article du journal Le Monde:
(cliquez pour montrer/cacher)
Pressions judiciaires sur les machines à voter
LEMONDE.FR | 21.04.07 | 11h11  •  Mis à jour le 21.04.07 | 11h11


Selon les résultats d'une étude de l'université Paul Verlaine – Metz, les machines à voter posent "d'énormes problèmes d'accessibilité aux déficients visuels et seront pour eux une vraie source de discrimination. (...) Nous estimons qu'avec ces machines, 25 % des électeurs risquent de se tromper de candidat, de ne pas arriver au bout de leur vote ou de rebrousser chemin. Ce qui représente pour cette élection pas moins de 375 000 électeurs !" Et autant de recours potentiels.

Plus le scrutin sera serré, plus le risque de contentieux judiciaire sera élevé. D'autant que la jurisprudence de la Cour de cassation n'est pas très favorable à ce type de scrutin. En 2003, elle avait annulé les élections des représentants d'un conseil d'administration d'une société de HLM au motif que le vote électronique utilisé ne garantissait pas la confidentialité du vote.

Le site Ordinateurs-de-vote.org, dont la "pétition pour le maintien du vote papier" dépasse ce vendredi les 73 000 signatures, appelle les électeurs à signaler les incidents aux présidents des bureaux de vote et à faire annexer leurs remarques sur les procès-verbaux du vote, ou d'écrire à leurs élus.

A Noisy le Sec, Issy-les-Moulineaux, Colombes ou encore Boulogne-Billancourt, des élus ont également appelé à un moratoire sur l'utilisation des machines à voter, ou laissé entendre qu'ils allaient déposer des recours concernant les appels d'offres et décisions des conseils municipaux, certains maires les ayant mis devant le fait accompli, ou ayant oeuvré en catimini.

DES OPPOSANTS CONDAMNES PAR LA JUSTICE

Les responsables du site Betapolitique.fr, qui propose un modèle de "class action en ligne" et un "mode d'emploi pour protester contre les machines à voter le jour du scrutin" , estiment que des centaines de recours ont d'ores et déjà été déposés par des particuliers, et que de nombreux autres sont à prévoir.

L'exercice peut s'avérer risqué : saisi par deux habitantes de Courdimanche dans le Val-d'Oise, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a rejeté ce mardi leur recours visant les machines à voter, tout en les condamnant à 800 euros au titre des frais de justice. Benoît Sibaud, dont le site web regorge d'informations, et de questions, concernant les machines à voter iVotronic utilisées à Issy les Moulineaux, a quant à lui fait l'objet de "diverses insultes et pressions en privé par des conseillers municipaux (dont une menace d'arrestation)".


Saisi ce vendredi matin, le juge des référés du tribunal de Grande Instance de Paris a, dans la soirée, condamné Lucile Schmid, conseillère régionale (PS) des Hauts de Seine, et son suppléant, conseiller municipal à Issy les Moulineaux, Laurent Pieuchot, à cesser de distribuer un tract, "Ne laissons pas la place aux machine, votons massivement".

Ce dernier évoquait les problèmes de sécurité des machines à voter, et expliquait comment faire part de ses doutes sur le procès verbal du scrutin. Ils étaient poursuivis pour "information mensongère" par André Santini, le maire (UDF) d'Issy, qui leur reprochait également de porter atteinte à l'image de marque de la commune.

Mr Santini a été débouté de ses demandes financières et de publicité du jugement sur les panneaux électoraux. Les deux élus condamnés ont décidé de faire appel.


Jean Marc Manach

Et ce matin, j'ai entendu sur Rance Info "C'est pas des ordinateur, c'est des machines électronique" Ben voyons! :thumbdown2:
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Nico

  • Waffou
  • I'm an IBF Fada and you ?
  • Messages: 3 215

  • Une personne qui n'a jamais commis d'erreurs n'a jamais tenté d'innover. - Albert Einstein

  • La terre n'est pas un don de nos parents, ce sont nos enfants qui nous la prêtent...


Flavien

  • Modos
  • Un bon temps pour un bombardement
  • Messages: 3 250
Re: Machine à voter : danger pour la démocratie !
« Réponse #14, le 22 Avril 2007 à 22:33 »
Le conseil constitutionnel a par ailleurs autorisé de manière unique et exceptionnelle la prolongation du vote afin de palier aux queues dans les centres où les machines à voter foutent le bordel.
" En France, les peines d'argent durent plus longtemps que les peines
de coeur et se transmettent de génération en génération. "

( Silhouette du scandale )
Aymé, Marcel