Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.

Messages - squekky
1
Livres & BD / Re : Thorgal
« le 16 Février à 12:33 »
Bon on continu notre lecture de l’univers de Thorgal. Pour cette poursuite plusieurs changements sont à noter à savoir
-   Van Hamme a enfin lâché le navire
-   Sente prends la suite avec Yann et Dorisson (sur Thorgal et Kriss)
-   On lance l’univers étendus avec 3 séries (Thorgal / Kriss / Louve)
-   On change le héros à l’amorçage.
Je ne vais pas me lancer dans les résumés mais comme précédemment dans le ressenti. Sur la série mère Thorgal ou nous avons actuellement 10 tomes qui sont sortis et qui découpent plusieurs arcs et les spin off lié au 1er arc.
-   L’arc Aniel (qui inclut Jolan)
-   Des aventures stand alone
-   Un nouvel arc enfant des étoiles (1 tome de sorti)
Sans aller dans le résumé nous restons sur l’histoire d’aventure. Et je vais m’attarder un peu sur l’arc Aniel surtout dans son approche de scénario. Car nous avons ici 3 branches pour une histoire. Une nouveauté de mise en œuvre chapeauté par Sente. Cette approche permet de mettre en avant des personnages effacés comme Louve, mais aussi de pousser le sentiment commun de cette vingtaine de tome qui est la solitude et l’introspection.
 Sur ce point la série mère le met bien avant avec une course poursuite qui remet Thorgal en avant dans une aventure ou il est spectateur des événements. Partir à la poursuite des ravisseurs d’un fils qui ne connait pas. Découvrir une intrigue qui le dépasse dans un monde qui le dépasse lui aussi. Et se poser la question sur sa vie !
Ce sentiment se retrouve auprès de sa femme dans les tomes de Louve ou de son fils Jolan dans les tomes de Kriss Valnor.
-   Thorgal part encore en terre inconnue pour sauver un fils qu’il ne connait pas, seul face à un destin qui le met encore à l’épreuve.
-   Jolan devient un homme et se demande comment vivre et mettre son destin au service de son peuple.
-   Louve en pleine crise d’adolescence à la recherche d’une figure paternelle imaginée (elle a grandi sans connaitre son père) et se retrouve prise entre le statut de la femme en terre Viking et son envie de vivre au plus près de la nature (j’en parlerais dans la saga louve)
-   Aaricia, elle se retrouve en mode femme au foyer, une vision qu’elle recherche depuis le début de saga. Elle fait face à une famille au destin marqué. Seule face à une réalité elle affronte l’absence des hommes (Jolan et Thorgal) et doit faire face à une jeune ado qui ne rêve que d’une vie d’aventure.

Cet arc sera aussi la fin de l’aventure de Rosinsky qui nous livre avec le tome le feu écarlate un magnifique album.
Alors que dire on retrouve du bon Thorgal, avec ces 3 branches mais au final on retombe sur les travers de l’univers et les raccourcis. Pour généraliser on fait un gros appel aux fantastiques ! La famille déboule chez les Dieux (Jolan va latter Loki, Louve met à défaut Tyr et Niddohg, Kriss de Valnor s’amuse avec Freia). Euh… Ok mais au final on sort des aventures vikings avec un minimum de fantasy. Là on passe sur du multi-couche. C’est dommage. Cependant pour un nouveau lecteur qui commencerait par ces arcs l’approche est géniale (sans se payer les 1er albums so 70’).
Sortant de cet arc on temporise, la raison de ces deux tomes est de mon avis suite aux problématiques entre Rosinsky et Dorison. Un changement dans la vision de l’enfant des étoiles et remettre en place les éléments avant de lancer un nouvel arc.
Un arc qui repart dans les iles des mers gelés avec l’équipe au complet (Thorgal / Jolan / Kriss) pour repartir sur l’intrigue enfant des étoiles. A croire qu’il faut repartir à chaque fois dans cette direction pour donner de la profondeur aux aventures.
C’est dommage quand on connait les tomes précédents.




Le Spin off Kriss de Valnor… Alors à sa sortie j’était tout fou je pensais qu’on allait sur une direction à la XIII the mystery avec un focus sur un perso à la fois. Et je me voyais déjà avec un tome sur Tjaal, Pied d’arbre ou encore Vrath en terre Qa. Et la lecture du 1er tome m’a totalement dit ouep je me suis fait des films, tout en comprenant qu’on attaquait une série sur la célèbre mercenaire. Et les 2 premiers tomes m’ont totalement séduit. Découvrir son enfance pleine de violence, voir la lâcheté autour d’elle. Il n’y a rien à jeter Yves Sente a bien cerné le personnage. Et son histoire nous explique comment elle est devenue cette personne sans attache. Ces deux tomes sont importants pour mettre en valeur ce personnage de l’univers de Thorgal.
La suite elle me fait malheureusement serrer des dents. Nous avons une sexualisation à outrance de Kriss de Valnor dont je ne comprends nullement l’intérêt. Et surtout la continuité dans l’histoire.
Elle se rapproche de Jolan car ils ont la même volonté ok, mais de là à faire d’elle son épouse… Euh non Yves (le scénariste) a un moment il va falloir raccrocher les wagons et surtout éviter de faire de l’hollywood en mode série sur le déclin. Car tous ces rebondissements sont là juste pour donner du polish sur des éléments qui ne servent à rien dans l’histoire. Car cette histoire sur Kriss de Valnor est découpée en plusieurs arcs… Oui cela devient compliqué pour un spin off.

1er arc sa jeunesse là ok rien à dire (hormis le fantastique)
2éme arc la guerre (bon on tape dans la milf et on partage l’affiche avec Jolan)
3éme arc la mère (là oui l’approche d’une sensibilité de mère)

Troiséme chemin scénaristique avec Louve qui prend ici le rôle d’héroïne ! Et là oui la série est une réussite ! On retrouve cette jeune adolescente à la recherche de père et qui va en suivre les pas ! On bascule dans du fantastique avec comme ce fut le cas avec le tome l’enfant des étoiles. On plonge dans la mythologie nordique et on retrouve des personnages de la série principale comme la gardienne des clés. Cette aventure nous montre un personnage qui dans la série principale était très en retrait (laissant place à Thorgal et Jolan). Ici elle prend les devant et part pour ces aventures. Comme pour le spin off de Kriss là aussi nous aurons droit à plusieurs arcs dont le 1er qui est celui de l’arc de Tyr (le meilleur à mon avis).
Découpé en 3 volumes nous suivons Louve dans la quête du Dextre de Tyr. Une aventure qui fera ressortir d’elle son coté sauvage tout en mettant aussi en avant qu’elle soit une descendante du peuple des étoiles et qu’elle peut provoquer de gros dégâts dans le monde des divinités.
Le dessin de Surzenko est fidèle à l’imagerie de l’univers de Thorgal et il sert un scénario de Yann parfaitement ancrée dans ce que doit être une aventure héroïque fantasy (scénario sous la supervision de Sente afin de coller tous les morceaux).

Alors au final, oui Thorgal a bien perdu en prestance et en consistance cependant la lecture de l’arc Aniel si on n’est pas collectionneur n’est pas aisée. Il faut quand même lire plus de 20 tomes pour bien comprendre l’aventure en alternant entre Thorgal, Kriss de Valnor et Louve.
Nous sommes sur une série qui doit rester mise en avant mais qui n’a plus rien à raconter…

L’idée de la famille qui s’aggrandit était génial mais on a du mal à s’en séparer.
Si je devais conseiller qu’une chose c’est lire uniquement les 3 premiers tomes de Louve.

2
Anime et manga / Re : Vos découvertes Anime / Manga
« le 16 Février à 11:06 »
M'en parle pas je suis toujours en quête du tome 16 de Triage X >< .
3
Anime et manga / Re : Vos découvertes Anime / Manga
« le 15 Février à 19:59 »
Alors eyeshield 21 ca va etre la croix et la banniere pour trouver certains tomes.

Apres Beck est en cours de reedition et c est un super manga. Meme pour toi.

Je rejoins la loutre sur jjk.

Ensuite en shonen Fma dbsuper spy familly.
4
Anime et manga / Re : Vos découvertes Anime / Manga
« le 14 Février à 19:55 »
Tu es sur quoi de l'anime ou du livre !

Pour un jeune garçon (Lucas est passé par là ;) ) en vf de notre époque
- Gundam Wing
- Beck
- bleach / Naruto / One piece
- Trigun

en vost
Fire brigade
black butler

Aujourd'hui Lucas est sur :
 - Gantz
- Jujutsu kaisen
- deadman wonderland
- black lagoon
5
Livres & BD / Re : Thorgal
« le 28 Janvier à 12:06 »
Bien je vais attaquer l'arc des 3 branches avec Jolan en trame principale, Kriss de Valnor et Louve en spin off.
Et je ferais là mon retour sur tous ces tomes avant de clôturer avec la nouvelle ligne.

Pour la jeunesse de Thorgal il faut que je me procure les 3 derniers tomes à voir en Fevrier. Mais tu auras mon retour sur tout l'univers.

Mais si tu y replonges tout comme Thomas je serais curieux de voir vos avis avec vos regards de personnes "matures et  responsables :mdr2:" :p
6
Livres & BD / Re : Thorgal
« le 28 Janvier à 11:40 »
En ce beau mois de janvier (ironie inside) je me suis replongé dans Thorgal. Là je viens de finir les 29 tomes de la saga scénarisé par Van Hamme (de la sorcière trahie au Sacrifice).
Avec du recul j’ai abordé ce classique de la BD avec un autre regard. C’est surtout le fait de m’être posé à lire d’une traite les différentes aventures de l’enfant des étoiles.

Bon à la fin de cette lecture j’ai constaté quand même plusieurs choses :
-   Thorgal est le plus grand poissard de la planète
-   Aariccia est bel et bien une princesse en détresse
-   Sur les 14/15 ans qu’on suit l’aventure, cette famille est aussi poissarde (prisonniers, esclaves, déportés, bref ils morflent)

Sur ces trois faits que dire sachant que tout a été déjà dit, écrit et débattu.
Donc place à mon ressenti. Un ressenti surtout sur les derniers albums que j’avais que survolé lors de mes 1ères lectures. Dés la fin de l’arc Shaigan, on a assisté à une belle descente en termes de scénario sur l’aventure. Et surtout à du gros gachis comme le royaume sous le sable.
Dans ces tomes le seul qui relevé le niveau est Kriss de Valnor. Mais bon détaillons un peu.
Le royaume sous le sable est pour moi une tentative d’essayer de se raccrocher avec un des meilleurs arcs de la bd à savoir celui du pays QA. Une fresque qui regroupait SF, fantastique et aventure épique.
Sauf que là on nous fait un gros copié collé de l’histoire de la naissance de Thorgal (distillé sous plus de 10 tomes) en quelques que 48 pages. L’aventure n’a aucune saveur et on se retrouve avec toujours la même formule.
-   Famille en galère
-   Rencontre d’étranges sympas mais qui au final ne le sont pas
-   La famille est prisonnière et voué à un destin tragique
-   Thorgal accepte le deal ou va de son propre chef sauver sa famille
-   Aide de l’entourage du méchant
-   Il sauve sa famille
-   Retour au point initial
Ces quelques lignes résument aussi Arachnéa, le mal bleu, le royaume sous le sable, barbare, le sacrifice.
Et c’est dommage de limiter Thorgal à cette trame mais c’est ce qui en ressort au fil des lectures et qui m’a permis de lister les 3 point d’introduction.  Ce qui sauve ces tomes c’est pour ma part le tome du sacrifice avec un Rosinski qui s’amuse au dessin. Les planches de ce tome sont sublimes mais tout ce travail ne réhausse pas le coté léger et simpliste du scénario. Bon a cette époque le monde de la bd était en plein cœur du Van Hamme arrête (XIII / Largo / Thorgal) ou à chacune de ces histoires on ajoutait un clou supplémentaire à son départ.

Sur mes lectures il n’en demeure pas moins que les auteurs ont quand même réussi à mettre en avant un héros et une famille qui tiennent la route dans les aventures.
Nous l’avons déjà listé dans précédents postes vieux de plus de 15 ans avec des tomes comme Alinoe ou la marque des bannis.
C’est comme le tome de la couronne d’Ogotoi qui après sa lecture me donne l’effet d’avoir lu un remake de l’arc trunk de DBZ avec un Jolan adulte qui me donne cet écho.
Je n’aborderais pas le coté ligne des voyages temporels que Van Hamme ne maitrise nullement (le maitre de la montage plein de paradoxe et idem pour la couronne d’Ogotoi). Et avec du recul et un regard plus mature on voit toutes ces faiblesses lors de nos lectures. C’est bien dommage car pour la trame aventure et épique l’ambiance est là. Jusqu’à la cage tout va bien car les derniers tomes présente un Thorgal absent et un Jolan qui prend le lead. Mais le reste… Oh mon dieu. Et c’est là avec le peuple sous le sable ou j’ai dit durant ma lecture il y avait quelque chose pourquoi le gâcher à ce point.
On avait la possibilité de découvrir un peu plus sur le peuple des étoiles et aussi le fait de faire quelque chose de bien comme une ellipse sur ce peuple avec leurs vie (oui cela aurait fait aussi écho à Superman avec l’histoire de Krypton). Découvrir autre chose que la dernière journée de ce peuple sur terre. Voir apparaitre le coté domination et colonisation. Ben non on entre dans la caricature avec un groupe de rescapé ou l’histoire est compressé et une vision je suis très méchant agrougrou !
Ce tome est pour ma part une réponse des auteurs aux lecteurs en mode vous voulez de la SF et du peuple des étoiles, voilà c’est fait on ferme toutes les portes et on passe à autre chose. Cet autre chose qu’on voit bien arriver. Car les personnages secondaires présentés ont une durée de vie de 1 tome. Les deux atlantes qui servent au final de bouclier (vie supplémentaire) pour éviter de tuer Thorgal et ajouter de la tension dramatique, mais qui ne fonctionne pas (aka Leila et Darek).
Et cette approche c’était vue à la fin de Arachnéa avec la disparition de Muff (dû à la mort du chien de Rosinki). Muff ou comment se faire poignarder dans chaque tome ou il apparait c’était devenu un running gag…
Donc oui Thorgal est une superbe BD adolescent ! Cependant ils auraient dû arrêter soit à la forteresse invisible ou à la cage (avec pour le premier une fin amère ou le héros redevient une page blanche ou un départ vers un monde sans la folie des hommes pourquoi pas à ajouter une page de la traversé et une arrivée au Vinland pour laisser une porte ouverte).
Car dans ces lectures nous avons un héros qui n’aime pas tuer et qui le dit ! Et qui au final est comme aujourd’hui avec le personnage de Undertaker de Mayer et Dorisson, un sacré meurtrier…
Et c’est dommage de mettre le personnage avec ces principes mais qui les cassent dés le début juste pour servir le scénario. Ou sont les éléments forts des 1er tomes… Rien que les archers avec le sous-entendus du viol(collectif) de Kriss quand elle est retenue par les brigands (nous sommes dans les années 80 à ce moment-là).
Ou est la vision du fanatisme et de l’exploitation humaine par les puissants ? Toutes ces approches ont été compressé et ont perdus de leurs saveurs.
Rien qu’entre les lecteurs (tout âge confondus ayant suivi la saga dés le début ou en cours) ce qu’il en ressort des aventures de Thorgal c’est toujours le même cycle… Celui du Pays Qa. Et qu’on retrouve sur Shaigan et sur le nouvel arc du dernier tome sorti en 2021.
Nous sommes arrivés à un stade ou le personnage n’est devenu que l’ombre d’un succés passé mais qui reste ou doit rester dans le paysage de la BD (c’est quand même la tête de pont du lombard).
La force de Thorgal reste non plus le personnage mais sa famille ! Famille qui pris tome par tome a une forte présence et aura… Mais vu dans la globalité devient un poids scénaristique dans ces interactions dans le monde qui compose l’univers de Thorgal. Et pour fini en rebouclant avec mes premiers points voici le destin de Aariccia  :
-   Enlevée dans l’ile des mers gélés (T2)
-   Enlevée dans les vieux d’Aran (T3)
-   Enlevée dans la galère noire (T4)
-   Prisonnière pendant 2 ans dans la chute de brek Zarith (T5)
-   Capturé et mise en sacrifice dans la cité du dieux perdus (T12)
-   Prisonnière dans entre terre et lumière (avec Thorgal) (T13)
-   Prisonnière dans la gardienne des clées (T17)
-   Bannis prisonnière et esclave dans la marque des bannis la courronne d’Ogotai et géants (T20, 21 et 23)
-   Prisonnière dans le mal bleu (T25)
-   Prisonnière dans le royaume sous le sable (T26)
-   Prisonnière et esclave dans le barbare (T27)
-   Prisonnière et esclave dans Kriss de Valnor (T28)

Sur 28 volumes dont 19 ou elle est présente elle est 14 fois dans la position princesse en dangers et par moment humilié, esclave sur 4 tomes.
Bref à un moment il va falloir songer à faire autre chose, mais bon c’est pas demain la veille… (conflit Rosinski et Dorssion qui ont mis fin à une autre ouverture plus mature et adulte).
7
Tu verras elle est géniale à construire !!!

Reçu à Noel Dernier pour ma part, je l'ai couplé avec le présentoir de l'ecto1 de Ideas pour avoir les 4 personnages à cotés.
Je t'invite à te jeter sur la batmobile de 89 qui est une tuerie !
8
Le Comptoir / Re : [Cultures G] Retour sur 2021
« le 3 Janvier à 16:40 »
Allez petit passage pour dire que 2021 fut aussi riche !

Cinéma :

-   Justice League Snyder Cut. Alors on l’attendait comme le messie et le il a apporté la bonne parole. Rien à voir avec la version de Wheddon. Le film est bien plus pertinent et les actions bien menées. L’ensemble des protagonistes ont un rôle et il n’y a pas cet humour à la con. Une bonne réussite.

-   Palm Spring, un jour sans fin remis au gout du jour avec un Adam Sandlers qui fait du Adam Sandlers. J’ai passé un bon moment. Un bon film pop corn du dimanche soir.

-   Godzilla vs Kong… C’est de la merde next

-   L’armée des morts de Snyder, bon du bon pop corn. Scénario sur un timbre-poste, mise en avant de la faculté à faire de beaux plans et de beaux ralentis. Le tigre zombie est super ! Pour le reste je m’attendais à quelque chose d’autres. Pas déçu mais l’impression d’être passé à côté de quelque chose pour que je puisse me dire superbe film (oui on parle de zombies, d’un casse ubuesque)

-   Dune, bon une vraie adaptation du livre (certains passages ont été omis et je me demande comment le rattrapage va se faire), je me suis régalé que ce soit dans mise en scène comme dans la photographie. Chaque plan est magnifique

-   James Bond, très bon moment et magnifique épilogue à l’ère Daniel Craig !

-   SOS fantômes 3, bon on tire un trait sur le précédent et on revient au fondamentaux. Malgré un démarrage un peu lent, le film est bien. Très bon divertissement pour une suite reboot.

-   Matrix Résurrections… Bon on refait Matrix 1 et on dit que c’est une suite…

-   Dont’look up, ben là… Comment dire que j’ai envie de tuer des gens et de me rouler en boule…

-   Kaamelott, on reste dans l’ambiance dans la série avec cette fois ci des moyens et des choix un peu incongrus. Passé un bon moment (avant-première au grand rex ca aide)

Musique

-   Los dissidentes del sucio motel, 4éme opus pour les strasbourgeois qui là change complétement de style. Enfin le stoner est là mais ils ont pris un virage plus prog. Et cela se sent. L’ensemble des critiques sont unanimes sur l’album. Mais de mon coté j’ai du mal à accrocher. Malgré plusieurs écoutes, la puissance des précédents albums est bien loin.

-   Bring me the Horizon, avec leur nouvel album Post Human (je sais sorti fin 2020). J’avais commencé à décrocher avec l’opus That’s spirit et totalement avec AMO. Là je les redécouvre avec cet album (qui est un condensé de feat en tout genre). Pas de grande révolution mais un album qui retrouve la pêche et l’énergie du début (malgré le fait que le coté métalcore ait bien disparu).

-   Rob Zombie, alors là aussi je suivi l’actualité du mec (toujours aussi prolifique que ce soit en ciné tout comme en live). Et là pouf un nouvel album. Bon c’est du Rob zombie en puissance. Le gars est bon dans son approche métal fraise tagada 70’s hardocre. Ouais titre à rallonge. Le mec sait ce qu’il fait et il le fait bien surtout qu’aujourd’hui c’est sur scène qu’il faut le voir pour le show et toute l’ambiance Freak Show.

-   Wolf Alice, Blue Week end. Je ne les attendais pas à ce niveau-là. Je me suis pris une de ces claques avec cet album. Un savant mélange de pop et de grunge teinté de ballade nocturnes. Je suis resté sur une écoute complète et l’album tourne à fond régulièrement. Fan du titre lipstick on the glass. Le Quatuor a réussi le passage du 3éme album avec une maestria magnifique. Pour ceux qui veulent s’évader cet album est pour vous.

-   Cléopatrick, Bummer. Eux ca fait quatre ans que je les suis avec leurs deux premiers EP. Et là enfin l’album !!! Ils ont un peu perdu le coté garage qu’ils avaient sur leurs EP mais les titres sont bon surtout Familly Van !!! Un bon retour au bon rock garage sans artifices sans rien.

-   Orelsan, Civilisation. Du Orelsan pur jus on sent la maturité dans les textes (il faut dire qu’il approche lui aussi la quarantaine).  Un titre que je retiens c’est Manifeste (plus de 7 minutes qui tiennent aux tripes)

Je vais pas tous les faire mais il y a eut le dernier Twenty one pilots, Garbage, Limp Bizkit, Gojira.

Concert :

-   Woodkid à Bordeaux, unique concert de l’année mais bon 2022 s’annonce plus chargé (Wolf Alice, Hans Zimmer, Gros 4, RATM,…). Un superbe moment et un spectacle énorme. Nous avons passé deux heures de pure folie avec un public qui en redemendait.

Bandes dessinées :

-   Les 5 terres, série qui a un rythme de parution assez rapide et qui nous plonge dans un grand monde d’intrigue politique. Bon c’est un grand Trône de Fer animalisé et sans la menace zombies. Mais l’écriture des personnages et toutes les intrigues qui y sont liées sont bien menées et nous tiennent en haleine.

-   Muertos, un one shoot ambiance noir & blanc  au début du XX siècle au Mexique ou une armée de Zombies déferlent sur le pays et nous suivons un groupe constitué de riches propriétaires terriens qui vont tenter de traverser le pays pour survivre. Un on shoot qui vaut de l’or.

-   Crusaders, un space opéra par Bec. L’humanité en conquête de l’espace face à des intelligences qui la dépasse. On y retrouve un coté mass effect pour l’aventure dans le vide spatial. Pour le reste c’est une autre facette de l’univers et de ce qu’il renferme.

-   Wanted Lucky Luke par Mathieu Bonhomme, j’avais fait l’impasse sur l’homme qui tua Lucky Luke. J’ai profité de la sortie de ce dernier pour le prendre. Et au final une belle surprise, on est dans l’ambiance Lucky Luke mais avec une approche plus mature et plus adultes que la série originel. Ok on est loin des standards actuels en western (ce n’est pas un Blueberry, Durango ou Undertaker), mais cela offre un nouvel univers pour ce personnage sacré de la BD.

-   Fukushima, un roman graphique sur la catastrophe du même nom. Mais cette fois ci vécu par les employés sur le site avec les phases d’incompréhension, le déni des supérieurs sur les situations. Beaucoup d’éléments et clés pour comprendre ce qu’on vécu les gens au cœur de l’accident. Une très belle surprise et un très bel ouvrage.

- Goldorak, là une belle réussite du Quintet d'auteurs. L'épilogue à la série animée et bien réalisé avec un dessin cinématographique. Cette Bd est une réussite qui surfe bien sur la vague nostalgique. Et une chose est sure elle n'appellera pas un tome 2 !!! Barjam repart sur UW2 (il a trois tomes de retards)

- Nautilus, pour le moment 2 tomes sur les 3 de prévus. Une suite à 20.000 lieux sous les mers.

Ensuite toujours avec Undertaker, Conan le Cimerien, Il faut flinguer Ramirez, Sillage, Raven, le nouveau Marini avec Noir, Michel Vaillant, la Venin, le Convoyeur, Olympus Mons, Blacksad, Largo Winch, Thorgal. Et je continu à compléter mes classiques tels que les tuniques bleues, spirou et fantasio et j’ai rebasculé sur les chroniques de la lune noire avec la lecture du 2éme arc.

Mangas

-   Gannibal, alors là ça été mon manga de l’année une immersion dans un village isolé via un policier et sa famille fraichement muté. Le village cache un terrible visage. Ces habitants seraient cannibales. Mais qui est la proie ? Qui sont les alliées. Honnêtement le manga se lie et nous laisse sur notre faim ou chaque attente entre les tomes font monter l’angoisse. Et le tout sous un dessin soigné et très dynamique

-   Rent a girl friend, alors petit manga bien sympa qui me fait replonger plus de 20 ans en arrière. J’y retrouve un coté Love Hina avec ces situations bien ubuesque.  Le manga ne révolutionne rien mais ce côté frais et vie de tous les jours me fait bien sourire.

-   Triage X, avec du retard car nous sommes déjà au tome 28/29 je crois. Bref dans la mouvance de son auteur petite culottes et rebond sous une ambiance de milice de justicier qui font régner l’ordre à grand coup de frappe chirurgicale. Un bon divertissement pour mettre le cerveau en off. (et je suis en recherche du tome 16 >< plus édité et qui coute une blinde sur les marchés paralléles)

-   Trinty seven, là aussi du fan service en mode harry potter au pensionnat des filles. (je suis faible i know) mais l’histoire se suit bien et l’ambiance est bien barrée. J’ai fait l’acquisition de toute la collection pour 40 balles dans un cash converters (18tomes) et qui ont été lu qu’une fois (la bonne affaire). En tout cas je m’amuse à lire ce titre très eichi mais qui permet de mettre le cerveau sur off et en ce moment cela fait du bien.

-   Burn the witch, nouveau manga dans l’univers de Bleach. Pour le moment 1  tome mais tras sympathique. On sort des Hollows pour entrer dans le monde de la sorcellerie.

-   Sky high Survival, un survival horror dans les gratte-ciel en mode battle royal.

-   Bucket list of the dead, un survival Zombie en mode ultra barré.

-   Infection, oui on reste dans le zombie en mode petite culotte cette fois ci. Je retrouve dans ce titre l’ambiance de High school of the dead. Des étudiants une infection de zombie et des situations ubesques.

-   Masamune-kun's Revenge, une histoire de vengeance dans le milieu scolaire en mode petit gros sur le retour. Du no brain mais qui est très plaisant à lire.


Cette année ce fut la fin de Prison School (nulle la fin), World end harem j’ai aussi rattrapé mon retard dans GTO avec Paradise Lost. Dans l’univers de l’attaque des titans j’ai fini Before the fall, la serie mére, My hero academia, la fin de StS G, Magical girl holy shit, Boruto, Db Super, Raw Heros, One piece
Après des années de recherches j’ai enfin pu mettre la main sur l’intégrale VF des Ikkitousen (et je maudis Pannini mangas)

Comics :

-   The boys, j’ai enfin fini la série (merci la réédition grâce à la série TV). Je m’étais arrêté au tome 2 car j’avais du mal avec le dessin. La série TV m’a permis de me replonger de voir que le comics il n’est pas là pour rigoler.

-   Injustice 2, avec beaucoup, beaucoup de retard je viens de me finir les 6 tomes du prélude au jeu du même nom. On garde les même et on recommence avec de bonne baston des familles et un focus bien mené sur Damian/supergirl et Blue Bettle. Et aussi un cross over avec He Man qui est très bien fait et bien amené.

-   Walking dead l’étranger, un spin off en one shot dans l’univers de walking dead qui se place en Espagne au début de la pandémie. Un autre regard sur l’invasion autre que celui des américains

-   SunStone, après ma lecture de Harleen j’ai été séduit par le dessin de Stjepan Šejić. Donc j’ai regardé ce qu’il a fait auparavant et je tombe sur SunStone un comics sur le BDSM. Bon soyons honnête on est plus sur une love story et les rapports entre gens que sur bondage à tour de bras. Les dessins sont bien sûr à tomber et l’ambiance est ultra colorée. J’ai passé un bon moment de lecture à m’attacher (oui ramucho) à l’histoire des personnages avec leurs interrogations sur leurs vies sexuelles et les rapports qu’ils ont par rapports aux autres.

Romans

-   Dévorer les ténèbres : Roman sur l’enquête de la disparition et meurtre de Lucie Blackman au japon en 2000. Livre très dur sur une affaire très méconnu à ce moment.

-   Dune nouvelle traduction, bon rien de neuf sous le soleil

-   Conan le Cimmerien nouvelle traduction, idem

Série TV

-   Pacific Rim Dark, un anime dans l’univers de Pacific Rim. Rien de fou et trop gamin malgré que madame ai adoré. On est dans un univers qui est canon. Mais cette approche génétique et manipulation m’a complétement fait décrocher. On est loin du PR 1 avec ces grosses bastons en tout genre. Là nous avons tous les cotés teenagers en plus qui ont pour ma part n’ont pas leurs places ici.

-   Wandavision, malgré un début assez ou vont-ils nous mener j’ai été pris par la serie. Le coté 1 épisode = 1 ambiance et époque de série m’ont bien plus tout comme tous les clins d’œil au MCU.

-   Invincible, adaptation du comics de Kirkman en mode dessin animée. Bon le coté violent est toujours présent. Cependant l’adaptation est bien fidèle et cette saison 1 nous laisse sur notre faim !!!

-   Falcon et le soldat de l’hiver, un bon spin off malgré tout ce que les critiques ont pu dire. La série se laisse voir et le focus sur ces deux protagonistes est bienvenu. Tout comme la mise en avant de dans quel état est la terre après le grand effacement. La série n’est pas obligatoire pour comprendre le marvel universe et elle se suffit à elle-même.

-   Godzilla singular point, une série animée de bonne facture dans sa réalisation mais vide dans le scénario… Déjà ou est Godzilla ? Le spitch une énième approche du célébre Kaiiju avec une approche très scientifique ou des gamins encore eux vont découvrir de nouvelles équations. Bref de la masturbation cérébrale inutile. Chose qui sauve le pitch le générique (très punchy) et le personnage de l’IA. On est loin de l’approche post Apo de la trilogie Netflix qui avait apporté un souffle nouveau.

-   Alice in Borderland avec un peu de retard, adaptation bien fidéle du manga et qui est bien plaisante à regarder. Ambiance Battle royale bien gore tout en donnant des ficelles pour l’entraide

-   Squid Game, bon série évenement de Netflix. J’ai bien aimé. Mais là ils annoncent un saison 2 et c’est non !

-   Dopesik sur Disney +. Ma série de l’année sur comment les big pharma on rendu accroc l’Amérique aux antidouleurs. La serie (tiré de faits réel) fait froid dans le dos. On suit sur 8 épisodes et pendant 20 ans,
Un procureur et son équipe qui vont tout faire pour faire tomber le big pharma
Le big pharma et ces équipes de commerciales et leurs approches
Un médecin de campagne qui va vivre et subir ce fléau
Un agent de la DEA qui va assister à toute la mérdiocratie américaine
Cette série porté par Michael Keaton est superbe par son ambiance et son découpage (dommage qu’il n’y ait pas d’image d’archive).

- The Witcher saison 2, on reste dans l’ambiance avec un gros level up par rapport à la saison 1.
Je me suis régalé car fidèle aux matériaux d’origine et mise en place « enfin » des intrigues politiques.

-   HOT ZONE, la aussi mini serie sur l’épidémie d’EBOLA à Washington (oui oui ebola au US) tiré de fait réel, comment l’armée va lutter pour éviter la propagation à la population tout en tenant l’ensemble sous silence avec en parallèle la découverte du virus en Afrique. Là aussi 6 épisodes qu’on dévore d’une traite (juste dommage là aussi qu’il n’y ait pas d’image d’archive).


Jeux vidéo

-   Dragon Ball Z kakarot, alors là ce fut la bonne surprise un RPG dans le monde de dragon ball ou on incarne les différents protagonistes durant les événements qui sont compris de l’attaque des Saiyens à Buu. J’ai soudé le jeu. Je me suis amusé comme un gosse et j’ai eu les 1000G bref j’ai soudé.

-   Mass Effect Andromeda, beaucoup décrié pour un jeu qui au final fait le game. J’ai passé plus de 100 heures à écumer la galaxie d’Andromède. Une histoire qui met du temps à se lancer mais qui donne un acte final assez épique. Dommage qu’il n’y ait pas de suite à la quête de Ryder et son combat contre les Kerts.

-   Formula 1 2020. Là aussi je me suis pris au jeu de créer mon pilote et mon ecurie et  de les faire progresser sur différentes saisons en essayant de gagner des courses obtenir des podiums pour pouvoir obtenir de meilleurs moteurs, sponsor et pilotes de renom. Un bon jeu de F1 dans la ligné de 2019 (rien de nouveau hormis la gestion d’écurie et des graphismes +).

-   Need for speed heat, oui j’ai fait du bas du front. Mais jouer à çà en sortant de Mass Effect permet de voir autre chose. Après c’est du NFS à la fast and furious en mode paye ton jacky pour faire le show. Le coté jour nuit donne une autre ambiance au jeu. Ce qui n’est pas déconnant.

-   Dragon Quest XI, bien je m’amuse je replonge dans le JRPG avec une histoire pas trop mal et des personnages attachants. Le fait de retomber sur du combat tour par tour m’a fait l’effet d’un grand bon en arrière. Mais l’histoire et ces dérivés m’ont plongé à souder le jeu. (Pour info j’avais commencé le tales of vesperia mais j’ai décroché rapidement, même si je dois m’y remettre)

-   Assassin Creed Vahalla, la grosse claque pour ma part j’ai attendu d’avoir ma serie X pour m’y lancer et au bout de 180 heures de jeux j’ai fait plus de 98% de l’univers et obtenus les 3 fins (attention ce ne sont pas 3 fins alternatives mais 3 fins sur des arcs de jeux à savoir l’histoire en elle-même avec Eivor, l’histoire dans le présent, et la clée de compréhension des Izu). J’ai poncé cette nouvelle trilogie avec Origins et Odyssey et avec ce troisième volet je me suis régalé que ce soit dans l’intrigue globale, les mécaniques de jeux et ce monde ouvert bien vivant et cohérant. La découverte de la conquête de l’Angleterre, la mise en place de raids sur les rivages anglais et la guerre des royaumes à cette époque. Ubisoft ont fait très fort, certes ils y vont comme d’habitude avec leurs cotés politiquement correct dans leurs personnages mais ceci ne coupe pas l’immersion et l’envie de fouiller dans toutes les légendes.

-   Forza Horizon 5, alors jeux de voitures dans le Mexique très beau, très fluide. Mais j’ai à peine joué (AC en cours)

-   Age Of Empire IV, belle réussite de la part de Crosfot. Ce nouvel opus est un régal surtout sur la partie Histoire. Le jeu se picore très bien et offre de nouvelles mécaniques qui nous changent, surtout quand le remaster du 2 a à peine 1 an .

-   Diablo 2 ressurected. Bon j’ai pas réussi à aller au dela de Anaroch. L’ambiance est toujours là mais les mécaniques sont trop veille par rapport à aujourd’hui. C'est comment dire... Comme revoir une exe aprés 10 ans et qui te présente ces gamins alors que à coté il y a la soeur qui est plus funky

Bon en tout cas 2022 s'annonce tout aussi intense !
9
Livres & BD / Re : Comics
« le 13 Août 2021 à 13:56 »
Je viens de finir ce tome issu de l'univers de Injustice.

Il prend suite à la fin du jeu Injustice 2 tout en laissant une grande zone d'ombre (peut être pour Injustice 3)


Donc une rencontre entre Musclor et l'équipe de Batman pour lutter contre une invasion cosmique et les manigances despotiques de superman.

Vous ne connaissez pas l'univers Injustice passez votre chemin.
Vous avez mangé les 13 comics de Injustice et les 6 de injustice 2... Foncez !!!
10
Anime et manga / Re : Bleach
« le 9 Août 2021 à 07:41 »
Alors ton avis sur ce retour ?

Ca fait quand même trés "boruto" dans le lancement.
11
Cinéma / Re : les séances Vayaudai et Strimigue
« le 6 Août 2021 à 09:06 »
Sur Amazon Prime, je viens de retomber sur GITS, Stand Alone Complex...
Et plus de 15 ans aprés l'anime n'a pas pris une ride !

Certes certains épisodes ont eu des traitements différents dans le graphisme mais d'autres sont toujours des pépites que ce soit dans l'animation tout comme dans la mise en scène et scénario.

Je n'avais que lointain souvenir de l'arc rieur que là je plonge à nouveau dans toutes ces intrigues high tech et manigances à tout va.
Et puis la VF elle est toujours aussi excellente avec ce choix de voix pour les Tachikoma.
12
Musique / Re : Vos 20 albums préférés
« le 4 Août 2021 à 12:01 »
Pour le top par année, oui je te rejoins Bast, car oui on évolue et nos attentes musiciale aussi. On a écouté découvert de nouveaux artistes ou d'autres qui au fil des années l'amour qu'on avait c'est essoufflé ou d'autres qu'on écoutait de façon nonchalante on aujourd'hui une meilleure place. Car plus riche en émotion et musicalement plus en adéquation que nos écoutes post adolescente...
2006 = 23 ans
2021 = 38 ans (oui ca fait un gap !!!)

Et là quand je vois les albums qui tournent soit sur la platine en mode posé fond de canap ou dans la voiture entre 2 podcasts il y a un gouffre.
Donc album 100% studios, pas de live pas de complil
Je me suis amusé à mettre aussi les dates de parution.

20 albums
1- Soundgarden : Badmotorfinger (1991)
2- Indochine : Dancetaria (1999)
3- Killer be Killed : killer be killed (2014)
4- Mass Hysteria : Failles (2009)
5- Nine Inch Nails : Fragile (1999)
6- Depeche mode : Spirit (2017)
7- Nujabes : Metophorical music (2003)
8- BRMC : Baby 81 (2007)
9- Pearl Jam : Ten (1991)
10- My Own Private Alaska : MOPA (2007)
11- Ez3kiel : Barb'ry (2003)
12- Deftones : White Pony (2000)
13- Tool :10 000 days (2006)
14- los disidentes del sucio motel : arcane (2013)
15- Wolf Alice : My love is cool (2015)
16- Prodigy : Invanders must die (2009)
17-The Rolling Stones : Let i bleed (1969)
18- Twenty one pilots: Vessel (2013)
19- Kasabian : West Ryder Pauper Lunatic Asylum (2009)
20-Architects : Daybreaker (2013)


13
Cinéma / Re : Godzilla
« le 23 Avril 2021 à 11:55 »
Vu hier soir,

C'est de la merde. Voilà c'est dit...

Pour développer :
-   L’histoire, tuer les scénaristes c’est quoi cette approche débile et ce côté children save the world. Aujourd’hui j’en ai plus que marre des intrigues avec des gosses qui ont 16 ans et un bac+25 en physiques, expert en armes et ayant grandis auprès de passe muraille et arséne lupin.
Ce focus sur ces deux gosses, une en mode je communique avec kong c’est mon ami et j’a sa peluche m’a directement fait sortir du film. Et l’autre en mode je suis les théories complotistes et je vais m’infiltrer dans la plus grande usine ultra high tech au monde (on parle d’espionnage industriel). Et là cela ne sert à rien le scénario mais rend le tout très lourd et fait sortir le spectateur du film.

- Godzilla vs Kong c’est l’affrontement entre deux grosses bestioles, qu’on passe en mode JLA car il ne faut froisser personnes ok. Qu’on mette méchagodzilla ok. Si on va voir ce type de film c’est qu’ils se mettent sur la tête et qu’ils cassent du décor.
Certes le 2 avec un méchant eco friendly était too much mais cela ne bloquait pas le film et justifiait l’apparition de King Gidorah. Qui était la menace ultime avec de vrais scène de combat. Le réveil de Rodan et la bataille de Boston. On sentait la menace de la bestiole, le coté vicieux et malsain. Le monstre il n’était pas là pour aller à la dinette.
Ici c’est tout le contraire on met en avant du conspirationnisme une multi corporate, une source d’énergie qu’on clone. Mais merde qu’on parte sur de la SF ok mais soyez cohérant dans votre approche. Et durant tout le film jamais on ne sent la menace. Il y a rien, mais rien d’épique. Le combat en mer est ultra mou et le combat à HK (bonjour on doit vendre à la chine) et totalement foiré.
C’est quoi ce combat, avec ces liens d’un kong qui parle le langage des signes et d’une gamine qui a 8 ans qui nous fait du soyez sensible. Et sans parler ce traitement de godzilla en mode c’est lui le gros méchant. Mais merde fuck off les scénaristes allez-vous baigner dans une baignoire de méduse.

Sur cette trilogie qui avait très bien amenée, certe le premier opus frustré par le manque de scéne, mais l’histoire tenait la route et se justifiait en étant cohérante. Idem pour le 2, là nous n’avons rien compris. Et basculer avec un kong sauveur du monde, merde tout comme de base c’est un alpha il faut le protéger (mais vous avez vu le film précédent ?).

Donc oui déçu.
14
Je n'ai pas ouvert ton spoil donc je pense etre hors sujet car là je viens de finir le tome 30.

(cliquez pour montrer/cacher)
putain ce bordel avec l'assaillant qui peut modifier le futur... Ca y est on entre de plein pieds dans les interactions temporelles. Bon ce que je note c'est le 2000 ans déjà mis dans le tome 1, et là qui revient souvent. Tout comme le loop de Ymir et du roi Fritz.
Bon ce soir sous le plaid je rattrape enfin mon retard des deux derniers tome sortie en VF.
Et là je vais commencer le spin off before the fall (là c'est terrain inconnu)






15
Spoiler mec !!!

Je suis en train de rebouffer tous les mangas et en les lisant d'une traite tu réalises que le scénario est plus que béton.
J'en suis au tome 26 et j'ai sur ma pile les suivants jusqu'au 32 (pour info j'achetais les mangas mais j'avais arrêté ma lecture au 22).
Et putain l'arc Mahr est énorme !!!