Kian

  • Admin
  • Messages: 12 555

Flavien

  • Modos
  • Un bon temps pour un bombardement
  • Messages: 3 349
Re: Le Japon et les Japonais
« Réponse #601, le 17 Février 2008 à 05:20 »
Allez kiki, viendez avec moi. Pas cap de se promener torse nu à Shinjuku.
" En France, les peines d'argent durent plus longtemps que les peines
de coeur et se transmettent de génération en génération. "

( Silhouette du scandale )
Aymé, Marcel

Kian

  • Admin
  • Messages: 12 555

Alaiya

  • Modos
  • OTP FTW !_\o/
  • Messages: 5 349

Megara

  • Deceptigeekette. Et Spectre.
  • Modos
  • Appelez-moi Meg' ... ou Syl' ^^
  • Messages: 2 061
Re: Le Japon et les Japonais
« Réponse #604, le 18 Mars 2008 à 10:19 »
Citation
des jeunes hommes rêveurs et efféminés. Les mêmes canons guident Sakamaki lorsqu'elle recrute ses serveurs, qui devront ensuite discuter avec les clientes du café Edelstein de leur vie au pensionnat comme dans un véritable jeu de rôles.
C'est sur, cela doit changer les japonaises des thons qui leur grognent après au boulot, à la maison ou au bureau.  :niark:

Pourquoi faire simple, alors qu'on peut faire compliqué ?

Alaiya

  • Modos
  • OTP FTW !_\o/
  • Messages: 5 349
Re: Le Japon et les Japonais
« Réponse #605, le 18 Mars 2008 à 10:25 »
Citation de Megara le 18 Mars 2008 à 10:19
Citation
des jeunes hommes rêveurs et efféminés. Les mêmes canons guident Sakamaki lorsqu'elle recrute ses serveurs, qui devront ensuite discuter avec les clientes du café Edelstein de leur vie au pensionnat comme dans un véritable jeu de rôles.
C'est sur, cela doit changer les japonaises des thons qui leur grognent après au boulot, à la maison ou au bureau.  :niark:
Tu m'étonnes!  :roule:

Quoi qu'il en soit, le nombre de titres publiés au Japon du genre shonen ai voire carrément yaoi est assez impressionnant... mais bon, à comparer certainement avec la part de hentai qui doit exploser tous les scores...  :niark:

tinou

  • Waffou
  • MACRON 4EVER
  • Messages: 7 145
Re: Le Japon et les Japonais
« Réponse #606, le 17 Avril 2008 à 06:37 »
Dans les deux cas la plupart des auteurs sont en fait des femmes...
Posted on: Tuesday 18 March 2008, 10:44:38
Le Japon qui fait rever, c'est aussi ca: http://www.cyberdyne.jp/

Une boite de robotique qui fabrique des exosquelettes. Les fans de Terminator auront noté le nom de la boite...  :notworthy:
"Honey badger don't care"

Kamen

  • Waffou
  • What lies behind the mask...
  • Messages: 8 012
Re: Le Japon et les Japonais
« Réponse #607, le 7 Mai 2008 à 13:57 »Modifié le 7 Mai 2008 à 14:00 par Cyril
On savait que les Francais etaient ingrats. Mais que dire des Japonais! Le taux de soutien a l'actuel Premier Ministre de l'archipel flirte avec les 25% (ce qui ne constitue pas un record historique, puisque Shinzo Abe avait eu droit aux memes impressionnantes statistiques), a cause bien sur d'une certaine inaction, d'une mauvaise reforme du systeme de sante des seniors, et, disons-le bien net, du prix de l'essence! Pour la petite histoire, une taxe provisoire avait ete instauree sur l'essence depuis 1974, et est normalement reconduite d'annee en annee. Or, suite a l'actuelle paralysie du Senat japonais, cela n'a pas ete le cas, et les Japonais ont pu s'offrir le litre de super a 125 Yens au lieu de 150. Helas, le doux reve n'a dure qu'un mois, et la semaine derniere la population se ruait dans les stations services pour remplir a tour de bras jerricanes et multiples vehicules (un charmant monsieur avouait l'air candide qu'il stockait l'essence dans ses voitures, puisqu'il en avait 5!) :wacko: Inutile de dire qu'un rapide sondage a la suite du retablissement de cette taxe dans les plus brefs delais a ete accueilli avec grogne, mecontentement, et force critiques!
Citation
EDITORIAL: 25% support rate
04/23/2008
The public approval rating for Yasuo Fukuda's Cabinet has dropped to 25 percent. This indicates that both the prime minister and his ruling Liberal Democratic Party are in deep trouble. According to a nationwide Asahi Shimbun poll over the weekend, Fukuda's popularity is now the lowest since he took office last September. A record 60 percent of those polled said they disapprove of his Cabinet. These dismal numbers are more or less about the same as those Shinzo Abe and his Cabinet faced after his party was whipped in the Upper House election last summer.

The Fukuda Cabinet's approval rating had been sliding for months, but what dealt the latest blow was the introduction of the hugely unpopular health insurance system for people aged 75 or older this month.

However, Fukuda's current crisis is rooted in structural factors. For one, the political landscape has remained effectively frozen since Fukuda took office.

The Cabinet missed its deadlines, so to speak, with the appointment of a new Bank of Japan governor and the provisional gasoline tax rate. The result was a political vacuum and widespread confusion. In the latest poll, an overwhelming 69 percent of respondents who said they do not support the Fukuda Cabinet cited "policy" as their reason. This indicates people are not only questioning Fukuda's policies, but also are frustrated with the prolonged political standstill.

When the provisional gasoline tax rate expired at the end of last month, Fukuda told a news conference, "I apologize to the people for making them pay these political consequences."

We can appreciate Fukuda's lament that Minshuto (Democratic Party of Japan), which has the most seats in the Upper House, is on the warpath with the ruling coalition and refuses even to negotiate. But he should have known seven months ago that his administration would be stuck unless he got Minshuto to at least agree to negotiate over policies, even if it involved appeasing and cajoling.

One solution he saw was to discuss the idea of forming a "grand coalition" with Minshuto leader Ichiro Ozawa. But after Minshuto vehemently opposed the idea, Fukuda had no other strategy, and political debate has since drifted aimlessly.

Minshuto is not the only cause of the Fukuda Cabinet's present crisis. Take the case of the ill-planned health insurance system for the elderly: Fukuda tried to cover up its inadequacies by replacing the system's offensively blunt name with a euphemism celebrating old age. That did nothing to allay public anxiety.

Other unfortunate developments have arisen, too. Fukuda was working to improve relations with China when the tainted Chinese gyoza dumpling scare and unrest in Tibet combined to undo his efforts. Fukuda canceled his tour of Europe prior to being this year's Group of Eight summit host because of his political problems at home. Obviously, these incidents are far from what he had hoped for.

During the Keizo Obuchi Cabinet (1998-2000), the Upper House was under opposition control for a while. This occurred during financial turmoil, and Obuchi helped the nation weather the crisis by effectively accepting Minshuto's policy in its entirety. But Fukuda is less likely to be as flexible and accommodating as Obuchi, since the ruling coalition controls two-thirds of the more powerful Lower House.

The root cause of the current stagnation is the fact that the voting public is divided in its opinions: It has vested the LDP with the power to control the Lower House, but given the upper hand in the Upper House to Minshuto. If this situation continues, the problems will spread.

What are you going to do, Mr. Fukuda?

--The Asahi Shimbun, April 22(IHT/Asahi: April 23,2008)
http://www.asahi.com/english/Herald-asahi/TKY200804230052.html
Posted on: 07 May 2008, 21:29:22
Au Japon, on ne rigole pas! En tous les cas, de moins en moins. Akihabara, autrefois paradis du gamer, du geek, de l'otaku, et du pervers moyen, est desormais beaucoup moins colore. Suite a une serie de scandales ou des "jeunes filles" (jusqu'a 30 ans) se livraient a de spectaculaires shows dans la rue le week-end (le quartier devenant entierement pedestre les samedi-dimanche-jours feries) ou, deguisees en ecolieres ou en heroines legerement vetues, elles prenaient des poses plus ou moins provocantes (cela pouvait virer au trash) pour que la faune masculine environnante armee d'appareils photos en tous genres puissent zoomer sur ses appas ou sa culotte, il a ete decrete que toute performance de rue, quelle qu'elle soit, serait interdite a Geek-land. Dimanche, patrouilles policieres accompagnees de citoyens concernes scandaient "non aux performances de rue", armes de panonceaux reprenant leur litanie (et rappelant parfois les peines encourues). Certes, il y a eu derapage. Mais c'est aussi l'interdiction des rappeurs et autres danseurs de rue (occupation illegale de la chaussee), d'une bonne part des deguisements (un reportage montrait un jeune homme deguise en Sailor Moon qui prenait la fuite a la vue de la police), et de tout ce qui etait "drole et colore" a Akiba.
A la place, on a la police qui defile, et qui est bien bruyante. Je ne suis pas sur qu'on gagne au change.
La question maintenant est : le phenomene sera-t-il etendu a d'autres quartiers de Tokyo? Les parades policieres ne dureront-elles qu'un temps, ou vont-elles s'ancrer dans le folklore du quartier?
Reste un bon point : le style vestimentaire du Japonais moyen fait qu'on a toujours l'impression d'etre Mardi Gras en se promenant dans le quartier! :p Et les maids continuent de distribuer (un peu plus discretement) leurs flyers.
永遠に、あなたのモノ・・・

tinou

  • Waffou
  • MACRON 4EVER
  • Messages: 7 145
Re: Le Japon et les Japonais
« Réponse #608, le 4 Juin 2008 à 11:01 »
Les Ainous enfin reconnus comme peuple indigène du Japon.

On voit que le sommet du G8 au Lac Toya (Hokkaido) approche...
Citation
Le Japon s'apprête enfin à reconnaître le peuple aïnou


Le Japon va reconnaître l'existence d'un peuple indigène, les Aïnous, établi depuis des millénaires dans l'archipel mais privé jusqu'à maintenant d'existence légale au nom de "l'homogénéité" de la nation.

Le Parlement japonais doit adopter une résolution demandant au gouvernement de soutenir les Aïnous, un peuple ethniquement différent de l'immense majorité des Japonais et souffrant de discriminations.

Cette résolution conjointe du parti au pouvoir et de l'opposition, susceptible d'être votée à l'unanimité, affirme pour la première fois que les Aïnous "sont un peuple indigène avec leur propre langue, religion et culture", a-t-on appris de sources parlementaires.

"C'est un pas en avant parmi d'autres, mais un grand pas", se félicite Yukio Sato, directeur de l'association de défense des droits des Aïnous, Utari.

Cette reconnaissance officielle intervient avant le sommet des pays riches du G8, organisé par Tokyo du 7 au 9 juillet sur l'île de Hokkaido (nord), où sont établis l'essentiel des 70.000 Aïnous vivant au Japon.

"Il est normal de reconnaître (le peuple aïnou) comme un petit peuple indigène en tant que tel, comme les Aborigènes en Australie et les Indiens en Amérique", selon Hiroshi Imazu, chef de file des députés à l'origine de la
résolution.

En septembre, l'ONU a adopté une déclaration non contraignante soutenant les droits humains et fonciers des 370 millions d'indigènes à travers le monde, Aïnous compris.

Le Japon l'a soutenue, en précisant toutefois qu'il n'accepterait aucune velléité indépendantiste des indigènes ni demande de restitution de terres.

Ce texte tombe "au bon moment", juge Kazuo Kato, professeur de sociologie à l'université du bien-être de Shizuoka (centre) et spécialiste des Aïnous.

"L'environnement est une des priorités du sommet (du G8) et vous ne pouvez faire fi des peuples indigènes lorsque vous abordez le sujet", précise-t-il.

Le G8 comprend les Etats-Unis, le Japon, l'Allemagne, le Royaume-Uni, la France, l'Italie, le Canada et la Russie. Il doit s'atteler à trouver des solutions contre le réchauffement climatique.

Les analystes jugent toutefois improbable que le gouvernement japonais change radicalement de politique envers les Aïnous, malgré cette reconnaissance à venir.

"Nous n'avons pas encore atteint notre but", souligne M. Sato dont l'association va continuer de militer pour "la dignité" des Aïnous.

Les sources historiques sont peu nombreuses sur les Aïnous, qui n'avaient pas d'écriture, mais ce peuple est vraisemblablement arrivé dans l'archipel plusieurs milliers d'années avant Jésus-Christ, en provenance de Sibérie.

Des batailles entre Japonais et Aïnous sont narrées dans le "kojiki", un ouvrage du VIIIe siècle après J.C. retraçant les origines mythologiques de la lignée impériale japonaise.

Peuple animiste de chasseurs-cueilleurs, les Aïnous diffèrent ethniquement des Japonais: plus grands et dotés d'une pilosité plus fournie, ils ont aussi la peau plus claire et n'ont pas les yeux bridés.

Progressivement acculés au Nord de l'archipel, à Hokkaido et dans les îles aujourd'hui russes des Kouriles et de Sakhaline, les Aïnous ont été contraints de renoncer à leurs terres, langue et mode de vie par la "loi sur les anciens aborigènes de Hokkaido" adoptée en 1899 à Tokyo.

Finalement abrogée en 1997, elle a été remplacée par une loi appelant à protéger les traditions aïnoues qui n'a pas, toutefois, reconnu ce peuple comme indigène.

Les Aïnous demeurent aujourd'hui parmi les habitants les plus pauvres du Japon. Seuls 17% d'entre eux sortent diplômés de l'université, deux fois moins que la moyenne nationale.
"Honey badger don't care"

Flavien

  • Modos
  • Un bon temps pour un bombardement
  • Messages: 3 349
Re: Le Japon et les Japonais
« Réponse #609, le 6 Juin 2008 à 12:18 »
C'est fait  ;)
Citation
TOKYO (AFP) - Le Parlement japonais a reconnu vendredi l'existence du peuple indigène aïnou, vivant depuis des millénaires dans l'archipel, et a promis d'améliorer ses conditions de vie.

La résolution, votée à l'unanimité par les élus des partis au pouvoir et de l'opposition, affirme pour la première fois que les Aïnous "sont un peuple indigène avec sa propre langue, religion et culture".

Elle appelle le gouvernement à prendre des mesures "immédiates" pour soutenir les Aïnous, qui demeurent aujourd'hui parmi les habitants les plus pauvres du Japon.

"Nous venons d'ouvrir une nouvelle page dans l'histoire des Aïnous", s'est félicité Tokuhei Akibe, un meneur de la cause aïnoue, lors d'une conférence de presse.

Arborant une robe traditionnelle aïnoue, M. Akibe a toutefois prévenu qu'il s'agissait d'un simple "pas en avant" et qu'il fallait rendre "effectifs" les engagements pris.

Bien que largement symbolique, cette reconnaissance pourrait déboucher sur une aide dans le domaine de l'éducation et de l'emploi. Seuls 17% des Aïnous sortent diplômés de l'université, deux fois moins que la moyenne nationale.

"Si notre pays veut mener la communauté internationale, il est crucial que tous les peuples indigènes puissent garder leur honneur et leur dignité", souligne la résolution.

Le porte-parole du gouvernement a déclaré que le gouvernement respecterait la résolution du Parlement, mais n'a pas évoqué de mesures concrètes pour les Aïnous.

"Notre gouvernement accepte solennellement le fait historique que le peuple aïnou a été victime de discrimination et a souffert de la pauvreté au cours de la modernisation de notre pays", a-t-il dit devant la presse.

Cette reconnaissance officielle intervient avant le sommet des pays riches du G8, organisé par Tokyo du 7 au 9 juillet sur l'île de Hokkaido (nord), où sont établis l'essentiel des 70.000 Aïnous du Japon.

Cette statistique est toutefois sujette à caution, des descendants d'Aïnous cachant leur origine par crainte de discrimination, selon leurs associations.

Les sources historiques sont peu nombreuses sur ce peuple qui n'avait pas d'écriture, mais il est vraisemblablement arrivé dans l'archipel plusieurs milliers d'années avant notre ère, en provenance de Sibérie.

Des batailles entre Japonais et Aïnous sont narrées dans le "kojiki", un ouvrage du VIIIe siècle après J.C. retraçant les origines mythologiques de la lignée impériale japonaise.

Chasseurs-cueilleurs, les Aïnous diffèrent ethniquement des Japonais: plus grands et dotés d'une pilosité plus fournie, ils ont aussi la peau plus claire et n'ont pas les yeux bridés.

Selon des études génétiques, les Aïnous ont des origines communes avec les Tibétains et avec des peuples indigènes de Sibérie et de Mongolie.

Les hommes portent traditionnellement de longues barbes et les femmes sont tatouées avant l'âge du mariage.

Animistes, les Aïnous révèrent les esprits vivant dans les plantes et les animaux, particulièrement les ours.

Acculés au cours des siècles au nord de l'archipel, à Hokkaido et dans les îles aujourd'hui russes des Kouriles et de Sakhaline, les Aïnous ont été contraints de renoncer à leurs terres, langue et mode de vie par la "loi sur les anciens aborigènes de Hokkaido" adoptée en 1899 à Tokyo.

Elle avait été abrogée en 1997 mais les Aïnous n'avaient pas été reconnus comme peuple indigène jusqu'à présent.

Peu d'Aïnous vivent encore suivant leurs coutumes ancestrales et leur langue est aujourd'hui en voie d'extinction
" En France, les peines d'argent durent plus longtemps que les peines
de coeur et se transmettent de génération en génération. "

( Silhouette du scandale )
Aymé, Marcel

Nico

  • Waffou
  • I'm an IBF Fada and you ?
  • Messages: 3 215
Re: Le Japon et les Japonais
« Réponse #610, le 8 Juin 2008 à 10:39 »
Citation
Un homme de 25 ans, membre présumé de la pègre japonaise, a poignardé 15 passants, dimanche 8 juin, en début d'après-midi dans le quartier d'Akihabara à Tokyo et le bilan de ce coup de folie est encore incertain, certaines sources évoquant 5 morts et 10 blessés. Akihabara, connu pour ses nombreux magasins d'électronique, est très fréquenté par les touristes.

L'homme conduisait un camion et a d'abord renversé des passants dans la rue, avant de sortir de son véhicule et de poignarder des gens au hasard, selon les médias. Les images de télévision montrent une zone délimitée en plein milieu d'une intersection, où la foule ne pouvait pénétrer pour laisser les secours s'occuper des blessés.
Mais que fait Saeba Ryu ??? :mrgreen:

  • Une personne qui n'a jamais commis d'erreurs n'a jamais tenté d'innover. - Albert Einstein

  • La terre n'est pas un don de nos parents, ce sont nos enfants qui nous la prêtent...


tinou

  • Waffou
  • MACRON 4EVER
  • Messages: 7 145
Re: Le Japon et les Japonais
« Réponse #611, le 8 Juin 2008 à 11:15 »
Dingue... J'y etais hier...  :peur:

Je sais que yen a qui sont pas content que j'en ai rechappe, mais moi je suis content! :w00t2:
"Honey badger don't care"

Nico

  • Waffou
  • I'm an IBF Fada and you ?
  • Messages: 3 215
Re: Le Japon et les Japonais
« Réponse #612, le 8 Juin 2008 à 21:40 »
Citation
Japon: Une nouvelle façon de regarder des films à la TV

La plus importante chaîne de location de supports vidéo et musicaux japonaise, le réseau Tsutaya, a présenté  une offre de films à la demande, accessible directement via un téléviseur disposant d'une prise internet comme en proposent les fabricants japonais.

Tsutaya, qui compte quelque 1.330 boutiques au Japon et 27,2 millions de membres-clients, va proposer depuis vendredi des longs-métrages et feuilletons TV en haute-définition à la demande (VOD), sur une page spéciale de la plate-forme interactive pour postes de télévision Actvila, créée par les principaux fabricants de TV nippons (Sharp, Sony, Matsushita/Panasonic, Toshiba, Hitachi).

  • Une personne qui n'a jamais commis d'erreurs n'a jamais tenté d'innover. - Albert Einstein

  • La terre n'est pas un don de nos parents, ce sont nos enfants qui nous la prêtent...


tinou

  • Waffou
  • MACRON 4EVER
  • Messages: 7 145
Re: Le Japon et les Japonais
« Réponse #613, le 9 Juin 2008 à 04:04 »
Pour suivre le sujet tout les jours, je peux vous dire que Actvila c'est super cool, mais techniquement c'est pas encore tout a fait cela. Ca rame un peu et la VOD en HD n'est pas encore possible (ils l'avaient annoncés comme possible au moment du lancement en septembre 2007, puis se sont retractes)...
"Honey badger don't care"

Kamen

  • Waffou
  • What lies behind the mask...
  • Messages: 8 012
Re: Le Japon et les Japonais
« Réponse #614, le 9 Juin 2008 à 16:47 »
Un grand moment de drolerie en perspective...

(cliquez pour montrer/cacher)
Conférence de Mme Valérie Pécresse                           09/06/2008
=======================================================================
No F-52


* Vendredi 13 juin, 13 h 30, à l'Université de Tokyo

Mme Valérie Pécresse, Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la
Recherche, prononcera le 13 juin 2008 à 13 h 30 à l'Université de
Tokyo, Campus de Recherche de Komaba, une conférence intitulée :

« France-Japon : l'enseignement supérieur et la recherche, un pont
entre nous » (interprétation simultanée).

La conférence aura lieu au Convention Hall, bâtiment 6 (bloc A).

Plan du campus : http://www.iis.u-tokyo.ac.jp/access_e/campusmap_e.html
Organisation : Université de Tokyo
Informations détaillées : http://dir.u-tokyo.ac.jp/files/france.pdf
永遠に、あなたのモノ・・・