Les films de Walt Disney des années 1930 à nos jours

Urumi

  • Monomaniaque
  • Waffou
  • HD-ready
  • Messages: 4 428

Kamen

  • Waffou
  • What lies behind the mask...
  • Messages: 8 012
Re: Les films de Walt Disney des années 1930 à nos jours
« Réponse #181, le 21 Octobre 2012 à 20:52 »Modifié le 21 Octobre 2012 à 23:31 par Kamen
Je reviens de mon concert Fantasia. Je rappelle le principe : les 50 films Disney ont ete remasterises et projetes tout au long de 2011 au BFI, le clou de cette retrospective etant le tres attendu double Fantasia/Fantasia 2000, avec orchestre live dans la salle. Le tout, rien moins qu'au tres luxueux Royal Albert Hall.
Je reviens litteralement transporte. C'etait MAGNIFIQUE. GRANDIOSE.

Mais, chaque chose en son temps.
Les moins, car il y en a eu : une armada de parents qui se sont dit que Disney, c'etait pour les enfants, donc ils sont venus avec leurs hordes hurlantes de mioches morveux, c'etait infect. Et ca pleurait, et ca criait, et ca mouchait... C'etait un concert, bon sang de bois ! Est-ce qu'on emmene son gosse de 4 ans a un concert ? :sleeping:
J'espere au moins que ca aura sensibilise les gamins a la musique...

Seconde deception : je pensais qu'il s'agissait de l'integralite des deux films, ce ne furent que des morceaux choisis. Exit les sequences suivantes : la toccata et fugue en re mineur (bah), le Sacre du printemps (bah bis : sequence des dinos, avec un remontage-massacre de la musique de Stravinsky), la Ronde des heures (ARGH !!! La sequence des hippos en tutu !!! Je voulais tellement la revoir !), la Nuit sur le mont Chauve et l'Ave Maria (le demon sur le volcan et la procession nocturne) ; le concerto pour piano no2 (Shosta, sequence du petit soldat de plomb), le Carnaval des animaux (la ridicule sequence du flamant qui joue au yo-yo).

En effet, pour offrir une duree de concert, nous avons eu droit a un remontage melant les deux films : 5e de Beethoven (papillons), 6e par le meme (Bacchus), Casse-Noisettes (les fees et les fleurs), l'Oiseau de Feu (le plagiat de Mononoke), la Rhapsody in Blue (sequence annees 20), l'Apprenti Sorcier (les balais), Pomp and Circumstance (Donald et l'Arche), les Pins de Rome (les baleines).

ET, deux bonus de folie !!! Dans la premiere partie du concert, nous avons eu droit au Clair de lune, sequence prevue pour Fantasia mais non presente au montage final (disponible dans les bonus DVD de certaines editions, toutefois) ; et le bis fut le Vol du bourdon, extrait du film d'animation Melody Time. Helas, ce ne fut pas le sensationnel Destino, ni meme l'une des sequences excisees listees plus haut (ah, que n'aurai-je donne par Ponchielli ou Moussorgsky !).

La qualite de l'image etait AHURISSANTE. Les couleurs, specialement dans le Casse-Noisettes, m'ont completement decolle la retine. Pour le Dukas, a part deux images de Yen Sid bien laides avec son sortilege initial, rien ne trahissait les 70 ans du film. En fait, il n'y a eu que le Clair de lune (qualite visuelle nettement inferieure de la restauration, due aux conditions materielles, j'imagine ?) et quelques plans dans la Pastorale qui devoilaient que le film appartenait a un glorieux passe.
Musicalement, le chef etait bien. Quelques tres legers problemes de synchro dans les deux Beethoven (car oui, l'exercice est difficile : il faut faire coincider parfaitement le son et l'image en temps reel !), mais rien de redhibitoire. L'orage a permis de tout remettre en place et de se regaler sur le Tchaikovsky.
Le direct a ceci de magique que des morceaux qui ne m'ont jamais specialement parle, notamment la sequence des baleines, prennent tout a coup une autre dimension car le son nous prend aux tripes. Ah, ce crescendo final des pins, j'en ai eu des frissons ! Pour l'Oiseau, visuellement a tomber, la prestation etait bonne, mais j'avais helas dans l'oreille des versions historiques qui m'ont empeche de pleinement profiter du moment present. Surtout, la sequence de la berceuse etait helas jouee trop vite... mais ce minutage etait contraint par l'image ! Balance tres difficile a trouver, donc. Je tire mon chapeau au chef, qui m'a malgre tout transporte dans les moments les plus physiques (danse infernale) ou magiques (le celesta de la danse de la fee Dragee ; l'atmosphere ensorcelante de la danse arabe).

J'ai redecouvert une sequence comme celle d'Elgar. Si musicalement, c'est toujours aussi... anglais, pour rester poli, visuellement, c'est eblouissant. Et les gags entre Donald et les animaux rappellent vraiment un court-metrage de Donald. C'est drole (toute la salle a ri a plusieurs reprises, moi compris), c'est attendrissant, bref, ce fut un grand moment. Meme chose avec les Respighi, qui a le probleme inverse : superbe musique mais visuel sans interet (des baleines dans le ciel). Si l'orchestre vous embarque, par contre, changement complet d'atmosphere et frissons garantis. Enfin, la Rhapsody est toujours aussi delicieuse, un vrai Silly Symphonies moderne.

En un mot comme en cent : GENIAL. :yaisse:
永遠に、あなたのモノ・・・

Jaxom

  • Waffou
  • Messages: 1 842
"Un chien, un chat et un rongeur, c'est la recette du bonheur !"

Kamen

  • Waffou
  • What lies behind the mask...
  • Messages: 8 012
Re: Les films de Walt Disney des années 1930 à nos jours
« Réponse #183, le 21 Octobre 2012 à 23:46 »
Quoi donc ? Une fessee ?
N'ayant vu aucun des nouveaux masters DVD, je ne saurais dire si l'image est encore plus belle. Tout ce que je sais, c'est que la suite du Casse-noisettes semblait etre un DA realise il y a quelques annees. Rien que ca. Mais je devine que l'usage de peinture speciale transparente n'est pas etranger au fait que cette sequence, en particulier, demonte le cristallin.
Et j'ai pense tres fort a toi au moment de l'Arche. Je me suis dit : "Jax avait raison, cette sequence est visuellement a tomber" (idem avec l'Oiseau).
Et comme je suis tres influencable, mon fond sonore de la soiree, c'est Casse-Noisettes par Dorati. :sweatdrop:
永遠に、あなたのモノ・・・

Urumi

  • Monomaniaque
  • Waffou
  • HD-ready
  • Messages: 4 428

Jaxom

  • Waffou
  • Messages: 1 842
Re: Les films de Walt Disney des années 1930 à nos jours
« Réponse #185, le 5 Mars 2013 à 00:43 »
A noter que Disney avait censure le début d'Aladdin en retirant une réplique du fameux vendeur de babioles en question ou en parlant d'Aggrabah il disait quelques chose du genre "et ou on vous coupe les oreilles si ils n'aiment pas votre visage. C'est barbare, mais bon c'est chez nous après tout". Cela est discute très brièvement sur un des reportages de l’édition spéciale DVD concernant l’écriture des chansons du film il me semble et avait évidement été retiré pour cause de stéréotype et racisme.
Citation de http://disney.wikia.com/wiki/Aladdin
One of the verses of the opening song "Arabian Nights" was censored because of political sensitivity. Following protests from the American-Arab Anti-Discrimination Committee, the lyrics were changed in July 1993 from the more accurate "Where they cut off your ear if they don't like your face/It's barbaric, but, hey, it's home," in the original release to a more generic "Where it's flat and immense and the heat is intense/It's barbaric, but, hey, it's home." The new change was seen on the 1993 video release of this title. The original lyric was intact on the initial CD soundtrack release that predated the movie's theatrical release and subsequent protests. The soundtrack was re-released at the time of the DVD release of the film; on the re-released soundtrack, the edited lyric is used. The June 16 copy of Entertainment Weekly used this to suggest that Aladdin was the 25th most controversial film ever.
"Un chien, un chat et un rongeur, c'est la recette du bonheur !"

Urumi

  • Monomaniaque
  • Waffou
  • HD-ready
  • Messages: 4 428

RoiLion.Thom

  • Dilettante
  • Waffou
  • Raw! Raw! Fight the power!
  • Messages: 9 714
Re: Les films de Walt Disney des années 1930 à nos jours
« Réponse #187, le 5 Mars 2013 à 09:08 »
Critiquable, critiquable... C'est tout à fait comparable à ce que dit ton odieux connard à la fin de l'article : sous prétexte qu'on est au XXIè siècle, en Europe occidentale, et qu'on va parler d'un pays arabe, il faut taire le fait qu'à l'époque c'était violence et barbarie à tous les étages ?

Bon d'accord, c'est un Disney, c'est pour les gamins, ça n'a pas sa place. Mais c'est la même chose que pour Tintin au Congo, en fait.

Je ne pense pas qu'il faille mentir aux enfants. Ils ne sont pas bêtes. Ils vaut mieux leur expliquer pourquoi c'est mal que de leur cacher.

Bon je digresse ^^
"Je suis un intoxiqué.
- Intoxiqué de quoi ?
- De la vie. Je m'y suis adonné tout petit et je ne peux plus m'en passer."

T. Pratchett, Sourcellerie, Les Annales du Disque-Monde, livre V.

Urumi

  • Monomaniaque
  • Waffou
  • HD-ready
  • Messages: 4 428

RoiLion.Thom

  • Dilettante
  • Waffou
  • Raw! Raw! Fight the power!
  • Messages: 9 714
Re: Les films de Walt Disney des années 1930 à nos jours
« Réponse #189, le 5 Mars 2013 à 09:40 »
Ce que je veux dire c'est que Tintin au Congo peut sembler raciste, mais c'était comme ça dans les années 30. Et pour Aladdin ça a beau dater des 90's, ça parle d'une époque d'il y a plus de 2000 ans.
"Je suis un intoxiqué.
- Intoxiqué de quoi ?
- De la vie. Je m'y suis adonné tout petit et je ne peux plus m'en passer."

T. Pratchett, Sourcellerie, Les Annales du Disque-Monde, livre V.

The WormLord

  • Waffou
  • Messages: 1 029
Je vous sers un ver ?

RoiLion.Thom

  • Dilettante
  • Waffou
  • Raw! Raw! Fight the power!
  • Messages: 9 714
"Je suis un intoxiqué.
- Intoxiqué de quoi ?
- De la vie. Je m'y suis adonné tout petit et je ne peux plus m'en passer."

T. Pratchett, Sourcellerie, Les Annales du Disque-Monde, livre V.

kgeg

  • Naturellement riche en fibres
  • Waffou
  • Il en perd sa moumoutte le mamouth !
  • Messages: 5 790
Re: Les films de Walt Disney des années 1930 à nos jours
« Réponse #192, le 5 Mars 2013 à 13:14 »
Citation de RoiLion.Thom le 5 Mars 2013 à 09:40
Ce que je veux dire c'est que Tintin au Congo peut sembler raciste, mais c'était comme ça dans les années 30. Et pour Aladdin ça a beau dater des 90's, ça parle d'une époque d'il y a plus de 2000 ans.
Oui sauf qu'on n'est ni sur le même format ni sur le même public ciblé ;)
Vous n'avez aucune passion.

RoiLion.Thom

  • Dilettante
  • Waffou
  • Raw! Raw! Fight the power!
  • Messages: 9 714
"Je suis un intoxiqué.
- Intoxiqué de quoi ?
- De la vie. Je m'y suis adonné tout petit et je ne peux plus m'en passer."

T. Pratchett, Sourcellerie, Les Annales du Disque-Monde, livre V.

kgeg

  • Naturellement riche en fibres
  • Waffou
  • Il en perd sa moumoutte le mamouth !
  • Messages: 5 790
Vous n'avez aucune passion.