Les suites bureautiques: LibreOffice, Microsoft Office...

Megara

  • Deceptigeekette. Et Spectre.
  • Modos
  • Appelez-moi Meg' ... ou Syl' ^^
  • Messages: 2 061
Re: Les suites bureautiques: LibreOffice, Microsoft Office...
« Réponse #60, le 21 Juillet 2012 à 10:35 »
Citation de Alaiya le 21 Juillet 2012 à 10:06
Citation
Les versions d'Office au-delà de 2000 ont complètement bouleversé l'ergonomie, et je n'arrive pas à m'y retrouver les rares fois où j'y touche.
J'ai eu même problème quand je suis passée direct de 2003 à 2010  :sweatdrop: Cela a été bien l'enfer pendant les 2 premiers mois! Maintenant ça va beaucoup mieux, même s'il m'arrive encore de pester parce que je ne retrouve pas tel ou tel outil...
J'ai eu quelques difficultés à m'y retrouver pendant une ou deux semaines lorsque je suis passée de 2003 à 2007, il y a un an et demi. Par contre, je me suis complètement habituée à 2007, et je n'arrive plus à bosser sur 2003 depuis.  :sweatdrop:

J'hésite à upgrader vers 2010 ou attendre la version 2013.  :unsure:
Pourquoi faire simple, alors qu'on peut faire compliqué ?

Kian

  • Admin
  • Messages: 12 339
Re: Les suites bureautiques: LibreOffice, Microsoft Office...
« Réponse #61, le 21 Juillet 2012 à 16:48 »
Citation de MCL80 le 20 Juillet 2012 à 18:55
Après, Thunderbird fait déjà plein de trucs, et les adaptations faites par l'État pour son usage y intègrent complètement des agendas partagés.
Outlook fait partie en entreprise d'un écosystème qui n'a pas d'équivalent libre complet: Exchange, Outlook, Lync, etc.
En mettant bout à bout divers outils du monde libre (Thunderbird, Lightning, OpenFire, etc) on peut avoir grosso modo la même chose, mais pas unifié dans un ensemble tout en un qui interagi à la perfection que ce soit dans l'entreprise mais aussi inter entreprise.

Meg': la version 2013 va sortir d'ici quelques mois je pense vu que la preview est dispo donc patiente et avise ensuite je dirais.

Megara

  • Deceptigeekette. Et Spectre.
  • Modos
  • Appelez-moi Meg' ... ou Syl' ^^
  • Messages: 2 061
Pourquoi faire simple, alors qu'on peut faire compliqué ?