La gestion de l'argent vu et revu par l'Etat francais

Sentinel

  • Ombre
  • Modos
  • Messages: 1 445
Re: La gestion de l'argent vu et revu par l'Etat francais
« Réponse #60, le 30 Juillet 2012 à 03:48 »Modifié le 30 Juillet 2012 à 04:16 par Sentinel
Au retour de mes congés, je posterais une copie d un bulletin de paie d un agrégé qui a percu ce salaire net ;) 
En fait, 1 HS defiscalisée à La Réunion (cad majorée et indexée)= 135€ pour un agrégé.
L agrégé ne doit QUE 9 h de cours/semaine. Ce qui fait qu il peut déclarer autant d HS qui le souhaite. En moyenne, ils déclarent donc entre 40 et 50 HS/mois. Ce qui fait que mieux on est payé, moins on doit d heures réglementaires de service. Toujours plus d heures supp' pour des motifs divers et variés (ex: s occuper du club de babyfoot) -_-
Son supérieur hiérarchique (proviseur ou principal) n est pas foutu de vérifier la réalité du service fait sur le terrain. Il ne fait donc que signer les heures déclarées par le prof...
Ce système me débecte et les profs sont la pire espèce de fonctionnaire. Pourquoi ne pas suivre le modèle des US et privatiser totalement ce secteur ?

Voilà pourquoi je suis totalement favorable à la fin de cette mesure.

Kamen

  • Waffou
  • What lies behind the mask...
  • Messages: 8 012
永遠に、あなたのモノ・・・

Flavien

  • Modos
  • Un bon temps pour un bombardement
  • Messages: 3 245
Re: La gestion de l'argent vu et revu par l'Etat francais
« Réponse #62, le 30 Juillet 2012 à 15:20 »
Citation de Sentinel le 30 Juillet 2012 à 03:48
Au retour de mes congés, je posterais une copie d un bulletin de paie d un agrégé qui a percu ce salaire net ;) 
En fait, 1 HS defiscalisée à La Réunion (cad majorée et indexée)= 135€ pour un agrégé.
L agrégé ne doit QUE 9 h de cours/semaine. Ce qui fait qu il peut déclarer autant d HS qui le souhaite. En moyenne, ils déclarent donc entre 40 et 50 HS/mois. Ce qui fait que mieux on est payé, moins on doit d heures réglementaires de service. Toujours plus d heures supp' pour des motifs divers et variés (ex: s occuper du club de babyfoot) -_-
Son supérieur hiérarchique (proviseur ou principal) n est pas foutu de vérifier la réalité du service fait sur le terrain. Il ne fait donc que signer les heures déclarées par le prof...
Ce système me débecte et les profs sont la pire espèce de fonctionnaire. Pourquoi ne pas suivre le modèle des US et privatiser totalement ce secteur ?

Voilà pourquoi je suis totalement favorable à la fin de cette mesure.
Bon bon bon.
Tout d'abord, je ne sais pas où l'agrégé doit 9h par semaine mais c'est certainement pas le principe de droit (cf décret). Il doit 15H. Ce n'est pas lui qui fait son emploi du temps mais le proviseur adjoint sous l'autorité du proviseur. Toute autre situation est anormale. L'article 1 est clair, jusqu'à 15h par semaine, il n'y a pas de rémunération supplémentaire.

De plus, les agrégés ont toujours eu plus d'heures supp' que les certifiés (cf ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/dpd/ni0243.pdf montrant une situation déjà nette en 2002).

Finalement, les agrégés représentent une minorité des enseignants, la majeure partie des enseignants sont des certifiés. La proportion est de 85% (260 000 vs 50 000).

Ca c'est pour l'aspect objectif.

Personnellement, pour deux HSA (heures supplémentaires par semaine à l'année), je gagne 250€ de plus. Ca revient grosso modo à 35€ de l'heure mais c'est normal étant le plus bas de la hierarchie.
Ca c'est pour le cas particulier.

Pour les HSA, elles sont décidées par le rectorat. Vers janvier/février, il envoie à l'établissement la DGH (dotation globale horaire). Par exemple, pour mon collège, c'était quelque chose comme 780 heures normales et 20 HSA.
Plus tard, le rectorat envoie au collège la division par matière, c'est là où on voit les suppression/création de poste ou l'existence d'un bloc horaire ou des heures supp'.
Pour 2012-2013, en histoire/géo dans mon collège, la dotation étant de 69h + 2 HSA.
Cad : trois certifiés à 18h, un certifié à 12h (service partiel), un bloc horaire de 3h (pour un TZR ou un enseignant qui n'a pas toutes ses heures dans son établissement) et 2 heures supp' correspondant à la troisième par alternance.
Le service s'organise soit par les profs entre eux, la direction valide. Soit par réunion direction + professeurs d'une matière. Pour l'instant, je n'ai jamais vu la deuxième solution.
C'est lors de cette réunion que le "gâteau des HSA" est réparti. Les deux heures de HSA, dans mon collège, tourne tous les ans. Ce qui est plutôt pas mal considérant la difficulté de la classe à gérer.

Après, les établissements possèdent des crédits propres +/- indépendants mais qui sont très limités. Ils sont destinés à rémunérer des cas particuliers. Par exemple, l'année dernière, j'avais failli faire des heures supp' dans un lycée pro pour remplacer deux collègues partant tour à tour en congés pater puis en opération. Mais ce sont des opérations censées être limitées dans le temps et en crédit.

Tu es dans un cas particulier  mélangeant l'audace d'une enflure et la très grande incompétence de la part de la direction mais aussi de la division des personnels. Le rectorat ne doit jamais laisser passer une déclaration aussi grotesque.
Je n'ai pas 10 ans d'expérience mais je commence à cumuler les établissements différents et les personnels de directions...

Après, sur le fond de ta pensée... Je vais considérer que ce n'est qu'une histoire de conflit entre deux visions différentes. J'ai déjà eu ce débat avec un mec de la DRH/DP au rectorat de Poitiers, c'était caricatural au possible et inconstructif.
Je crois qu'il n'y a pas de meilleur fonctionnaire que d'autre selon les branches.
Si on parle des gendarmes, certains gaspillent leurs -pourtant maigres crédits- à s'acheter des tondeuses à ne plus quoi s'avoir en faire, d'autres vident leurs cartouches près d'une centrale nucléaire et s'étonne que leur hierarchie leur tombe dessus.
Si on parle de la fonction publique territoriale, tu trouves des gens qui n'ont pas commencé le boulot à 10h alors qu'ils embauchent à 8h. Café + journal obligent. Ou puisqu'on parle en définitive d'argent public, la plupart des agents se fichent du principe du marché public, on appelle les amis d'abord quand on a des travaux à faire faire. J'ai participé à l'organisation d'une manifestation publique avec un certain budget, il en a fallu des pieds et des mains pour que je fasse comprendre à l'agent se chargeant du dossier qu'il n'avait pas le droit de confier n'importe quelle tâche à n'importe quelle entreprise, surtout si elle est gérée par un ami. D'ailleurs je suis persuadé qu'après mon départ, celui ci a repris "les bonnes vieilles habitudes". Heureusement que la préfecteur et la chambre régionale des comptes n'a jamais fait attention à ça.
Même en FPH où il existe un harcèlement moral latent de beaucoup de docteurs vis à vis des femmes.
Tu trouveras toujours des branleurs, des incompétents ou de vils connards.
Par contre, tu t'occupes d'un service qui te permet de voir des abbérations et ça tombe sur cette branche.

En tous cas, pourquoi pas la privatisation ? Pourquoi pas oui. Mais ce que tu dénonces n'a rien à voir avec la différence public/privé. Et si c'est parce que tu ne veux plus gérer ce genre de personne... Bah /1 tu t'es trompé de vocation et surtout /2 si ce ne sont pas les enseignants, ce sera un autre personnel et je ne suis pas convaincu que tu trouves mieux. Si ce ne sont pas les heures supp', tu trouveras d'autres délices. CF ce que j'ai dit au dessus.
Re: La gestion de l'argent vu et revu par l'Etat francais
« Réponse #63, le 30 Juillet 2012 à 15:31 »
Je le mets en message supplémentaire.

Après réflexion, il semblerait que tu fasses référence à un professeur agrégé exerçant uniquement en classe prépa ou en école normale.
Mais bon, alors là, là, on est dans des proportions à 1/1000.

Si le mec est bien professeur en classe prépa, s'il fait consciencieusement son travail, il va effectivement faire beaucoup d'heures supp' mais de ce que je sais, il est difficile de dire qu'il ne mérite pas son salaire très différent de la norme.
Bon après, on reste quand même dans certaines incohérences liées au Baby foot par exemple !
" En France, les peines d'argent durent plus longtemps que les peines
de coeur et se transmettent de génération en génération. "

( Silhouette du scandale )
Aymé, Marcel

Sentinel

  • Ombre
  • Modos
  • Messages: 1 445
Re: La gestion de l'argent vu et revu par l'Etat francais
« Réponse #64, le 30 Juillet 2012 à 15:41 »Modifié le 30 Juillet 2012 à 15:54 par Sentinel
Citation de Flavien le 30 Juillet 2012 à 15:20
Citation de Sentinel le 30 Juillet 2012 à 03:48
Au retour de mes congés, je posterais une copie d un bulletin de paie d un agrégé qui a percu ce salaire net ;) 
En fait, 1 HS defiscalisée à La Réunion (cad majorée et indexée)= 135€ pour un agrégé.
L agrégé ne doit QUE 9 h de cours/semaine. Ce qui fait qu il peut déclarer autant d HS qui le souhaite. En moyenne, ils déclarent donc entre 40 et 50 HS/mois. Ce qui fait que mieux on est payé, moins on doit d heures réglementaires de service. Toujours plus d heures supp' pour des motifs divers et variés (ex: s occuper du club de babyfoot) -_-
Son supérieur hiérarchique (proviseur ou principal) n est pas foutu de vérifier la réalité du service fait sur le terrain. Il ne fait donc que signer les heures déclarées par le prof...
Ce système me débecte et les profs sont la pire espèce de fonctionnaire. Pourquoi ne pas suivre le modèle des US et privatiser totalement ce secteur ?

Voilà pourquoi je suis totalement favorable à la fin de cette mesure.
Bon bon bon.
Tout d'abord, je ne sais pas où l'agrégé doit 9h par semaine mais c'est certainement pas le principe de droit (cf décret). Il doit 15H. Ce n'est pas lui qui fait son emploi du temps mais le proviseur adjoint sous l'autorité du proviseur. Toute autre situation est anormale. L'article 1 est clair, jusqu'à 15h par semaine, il n'y a pas de rémunération supplémentaire.

De plus, les agrégés ont toujours eu plus d'heures supp' que les certifiés (cf ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/dpd/ni0243.pdf montrant une situation déjà nette en 2002).
Tu as plusieurs "catégories" d'agrégés :
Le lien que tu pointes mentionne que l'agrégé de "base" est bien au 15h. Ensuite il y a :
- Agrégé classe normale et assimilé - ORS 11H
- Agrégé classe normale et assimilé - ORS 10H
- Agrégé classe normale et assimilé  - ORS 9H (catégorie en surnombre dans mon académie)
- Professeur chaire supérieure - ORS 8H (prépa, BTS)
etc...

Les heures supplémentaires dont je mentionne concerne les HSE, dont l'enveloppe *globale* (ex: 100.000€ pour l'établissement X) est doté par le rectorat en début d'année scolaire, voire réabondé au fur et à mesure.
Exemple qui concerne 90% des établissements secondaires : en fin d'année scolaire, au lieu de "rendre" l'enveloppe restante, que font les chefs d"tablissements ? Distribution gratuite d'heures supp" (virtuelles) à leurs "copains" profs (notamment les agrégés). C'est toalement HON-TEUX !  :wacko:
Le ministère se rendant compte de cette situation ubuesque a tenté de créer une nouvelle indemnité dite d'intérêt collectif pour éviter ce gaspillage d'HSE. Force est de constater qu'après 2 ans, l'objectif n'est pas du tout atteint. Au contraire, on distribue HSE virtuelles + IFIC (nouvelle indemnité)

Ca c'est également objectif (factuel).

Pour le reste, je ne suis pas convaincu mais on va en rester là.... ^^

Flavien

  • Modos
  • Un bon temps pour un bombardement
  • Messages: 3 245
Re: La gestion de l'argent vu et revu par l'Etat francais
« Réponse #65, le 30 Juillet 2012 à 15:49 »
Oui, d'accord, mais tu parles quand même d'une classe d'agrégé représentant même pas le 1000e de tous les enseignants de France là !

Evidemment qu'on retrouve toujours des cas ubuesques/incroyablement abérrant.
" En France, les peines d'argent durent plus longtemps que les peines
de coeur et se transmettent de génération en génération. "

( Silhouette du scandale )
Aymé, Marcel

Sentinel

  • Ombre
  • Modos
  • Messages: 1 445
Re: La gestion de l'argent vu et revu par l'Etat francais
« Réponse #66, le 30 Juillet 2012 à 15:52 »
Peu importe, j'en ai vu de toutes les couleurs à force de traiter les contentieux liés à la paye/financier. Tu m'excuseras donc si mes propos t'ont heurté.

Le mot d'ordre c'est "Toujours plus!".

Flavien

  • Modos
  • Un bon temps pour un bombardement
  • Messages: 3 245
" En France, les peines d'argent durent plus longtemps que les peines
de coeur et se transmettent de génération en génération. "

( Silhouette du scandale )
Aymé, Marcel

MCL80

  • Modos
  • Messages: 3 493
Re: La gestion de l'argent vu et revu par l'Etat francais
« Réponse #68, le 30 Juillet 2012 à 16:53 »
Attention Sentinel, pour l'abus qu'on retient, il y a souvent une masse de personnes qui sont dans les clous.

Ceci dit, la fin de la défiscalisation des heures sup' ne changera rien à ce que tu décris… Simplement les abus seront fiscalisés.

Pour ma part, je préférerais aussi, en matière de rémunération qu'on n'oublie pas que sauf pour les corps les plus élevés, les indices de rémunérations de début de carrière sont tous en dessous du SMIC. Plutôt que de revaloriser le point d'indice et de repyramider les corps, l'administration gère cette situation à coup de primes et parfois d'heures sup'. Ce qui ne peut qu'aboutir à des dérives (certains chefs étant tentés d'acheter le calme en autorisant des choses peu régulières)
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

tinou

  • Waffou
  • First hipster
  • Messages: 6 985
"Honey badger don't care"

Battou

  • Papaya Mango
  • Waffou
  • Respectable Housewives.
  • Messages: 8 528
Stupid snake ! You won't be having Jesus Christ Lizard today, will you ? Shame on you ! :o

Hiei-

  • Waffou
  • Messages: 3 592
Re: La gestion de l'argent vu et revu par l'Etat francais
« Réponse #71, le 23 Août 2012 à 02:27 »Modifié le 23 Août 2012 à 02:46 par Hiei-
Ca n'a aucun intérêt, si c'est pour donner d'un côté pour reprendre de l'autre, autant rester tels que l'on est.

Au moins, le caburant, c'est proportionnel à l'usage que tu fais de ton véhicule.

Mais je doute que ce soit appliqué au final, c'est probablement juste une pirouette pour faire accepter aux gens le fait qu'ils ont promis un truc inapplicable  :mdr: (et comme ils savent que les gens ne voudront pas du retour de la vignette, ils pourront alors dire "bon bah pas de blocage du prix du caburant, et problème réglé").

Ou alors, c'est de la filouterie "du genre, on baisse le prix du carburant temporairement, mais on laisse la vignette tout le temps, ce qui au final sera un bénéfice pour l'état).

Surtout que ça ne pénalise pas que les "très riches" qui achètent de grosses voitures, ça pénalise aussi les "très modestes" qui roulent avec des voitures achetés d'occasion qui ont en général une dizaine/quizaine d'années et qui polluent évidemment plus que des modèles récents neuf. Et je pense qu'il y a, au final, infiniment plus de gens dans le second cas que dans le premier.

Personnellement, je ne trouve pas le caburant si cher que ça, au risque d'en faire bondir beaucoup.

Lorsque j'ai eu ma voiture, le gazole était à 1.30 Euros. J'ai fait le plein il y a environ 2 semaines et il était à 1.40 Euros (soit +0.10 en deux ans et demi). Sur un plein, ça fait une différence de 4.5 Euros, soit une augmentation de 1.6 Euros par an (les cigarettes augmentent bien plus que ça, par exemple, ou le coût de la vie en général).

Alors, évidemment, je me doute que les gens roulaient à l'essence ne sont pas dans le même cas, le litre frolant les 1.70, mais actuellement pour un plein, ça ne fait que 10 Euros en plus que le gazole si on part sur la base d'un réservoir de 45 litres (sachant que sur un diesel, une fois sur deux, il faut changer un filtre en plus, ce qui fait qu'une fois sur deux, la vidange coûte ~ 140 Euros).

Maintenant, pour ceux qui font beaucoup de route (ou très peu, au choix, entre les deux ce n'est pas très intéressant), c'est un choix à réfléchir lorsqu'on achète une voiture (en plus de la durée de vie, une essence dépasse rarement les 300.000, alors que j'ai vu pas mal de diesel faire 400.000/500.000 et rouler encore).

Et rien ne dit que le prix des caburants va rester tel quel, il était déjà monté en mars et redescendu depuis.

Ma solution, pour les gens qui trouvent le prix trop élevé, et je les comprends, c'est de limiter les trajets inutiles au maximum et de rouler un peu moins vite/les vitres fermés/sans climatisation (on estime qu'en roulant un peu moins vite, genre 80 km au lieu de 90, on peut économiser jusqu'à 10% de carburant). Je suis moi-même à la campagne, donc je comprends le coup du "voiture = vital" mais quand j'en vois qui s'en servent pour faire 200 mètres, je trouve ça un peu abusé (à l'époque pour prendre le bus, je faisais un kilomètre de marche à pied et ça ne m'a jamais tué. Ma mère doit faire plusieurs kilomètres à pied par jour, elle travaille chez plusieurs personnes dans la commune où je vis, n'est pas si jeune que ça, elle approche des 60 ans et n'est pas en parfaite santé, multiples problèmes dont du diabète donc j'imagine que pour les gens bien portants, c'est encore moins contraignant).

Et éviter les trajets courts, c'est la qu'on consomme le plus logiquement.

Flavien

  • Modos
  • Un bon temps pour un bombardement
  • Messages: 3 245
Re: La gestion de l'argent vu et revu par l'Etat francais
« Réponse #72, le 23 Août 2012 à 03:15 »
Là où tu pointes fort justement, c'est le mode de vie rurbain, périurbain, voire rural. A force de s'étendre et s'éloigner du centre ville et/ou du travail, on consomme plus de transport. A Paris, cela n'est pas forcément important en coût (mais en temps oui), ailleurs si.
" En France, les peines d'argent durent plus longtemps que les peines
de coeur et se transmettent de génération en génération. "

( Silhouette du scandale )
Aymé, Marcel

Ryô

  • Sociologeek
  • Waffou
  • Chuck norris peut casser le bras de Rayman
  • Messages: 2 929
On est tous le con de quelqu'un d'autre

Un appendice ne sert pas forcément à rien. Chez moi, TOUS les appendices servent  :classe:


Mise a jour du blog le 27/12/06

Alaiya

  • Modos
  • OTP FTW !_\o/
  • Messages: 5 033
Re: La gestion de l'argent vu et revu par l'Etat francais
« Réponse #74, le 23 Août 2012 à 07:30 »
Et en ville, en province, les transports en commun c'est bien gentil mais... Par exemple, à Bordeaux, le tramway c'est nickel, mais les bus, c'est une autre histoire. Certes, le réseau est dense, globalement bien fichu (à part quelques aberrations du genre les boulevards, où il faut changer trois fois uniquement pour en faire la moitié du tour!), toutefois le respect des horaires et surtout des rotations est très aléatoire! Quelqu'un qui n'a pas le tram à proximité et qui doit utiliser les bus risque d'être souvent en retard: le nombre de fois où le bus ne passe tout simplement pas (et vu qu'il en passe un tous les quarts d'heure, hein...) est assez hallucinant. Et on ne sait même pas pourquoi. Il m'arrive de prendre le bus pour aller au centre de Bordeaux (j'ai un arrêt à 2 mn à pied de chez moi, et je suis au centre de Bordeaux en 15 mn) parce que j'ai la flemme de prendre la voiture pour aller la garer près du tram à Bègles, mais à chaque fois, c'est aléatoire. Donc chiant.

Bref, tout ça pour dire que OK, en ville, va pour les transports en commun mais encore faudrait-il qu'ils soient vraiment efficaces.