Football : 11 gars et un ballon !

Hiei-

  • Waffou
  • Messages: 3 592
Re: Football : 11 gars et un ballon !
« Réponse #3015, le 8 Octobre 2008 à 21:23 »
1) C'était à prévoir, vu que pas mal de clubs ont des financements dont on ne sait des fois même pas d'où ils sortent.

2) Le pouvoir d'achat pour la ligue 1, il a bon dos, vu le prix affolant des places des fois, pouvoir d'achat ou pas, seuls les plus friqués arrivent à avoir des places pour les "gros matchs". On en entend d'ailleurs beaucoup se plaindre de ça à la radio sur les émissions de foot.

FX

  • Waffou
  • Messages: 8 800
Re: Football : 11 gars et un ballon !
« Réponse #3016, le 9 Octobre 2008 à 09:17 »
Foot - Transferts - Deschamps à la place de Le Guen?
 Selon L'Equipe de jeudi, Didier Deschamps serait dans les petits papiers de Charles Villeneuve qui songe de plus en plus à remplacer Paul Le Guen à la tête du PSG. Le président parisien aurait déjà approché l'entourage de l'ancien capitaine des Bleus. Un Deschamps qui ne serait pas insensible au projet parisien.

Sans emploi depuis son départ de la Juventus Turin en mai 2007, Didier Deschamps s'est rapproché de l'agent Alain Migliascio, un proche de Charles Villeneuve. C'est cet homme qui a permis le transfert de Ludovic Giuly dans la capitale. Et c'est lui qui pourrait amener l'ancien Marseillais sur le banc du PSG. Un banc pour le moment occupé par Paul Le Guen qui entretient des relations de plus en plus tendues avec son président.

La discorde entre Le Guen et Villeneuve

Parmi les motifs de discorde, le recrutement. Le technicien voulait Govou et Briand, il a eu Kezman et Giuly. De son côté, Villeneuve regrette que le PSG ne joue pas un football spectaculaire et possède la plus mauvaise attaque de L1. La réception de Lorient au Parc programmée le 18 octobre vaudra très cher pour Le Guen. Il pourrait ne pas survivre à une défaite, même si Villeneuve a démenti hier tout contact avec "DD" : «Un changement d'entraîneur n'est pas d'actualité. La formation et le marketing figurent parmi les priorités les plus urgentes.»

En attendant, Didier Deschamps reste aussi à l'affût en ce qui concerne les Bleus qu'il aimerait retrouver en priorité si Raymond Domenech devait partir. "La Dèche" devrait rapidement être fixé sur son avenir. Reste encore à savoir où.

Flavien

  • Modos
  • Un bon temps pour un bombardement
  • Messages: 3 461
Re: Football : 11 gars et un ballon !
« Réponse #3017, le 18 Mai 2009 à 06:19 »
Marseille s'est fait mettre profond par l'arbitre, quelque chose de fantastique.
Cette saison, en foot, aura été celle de l'incompétence totale.

Quand je vois Ederson (je crois) faire un plongeon digne d'un Uké de Kata de Judo et bénéficier d'un penalty alors que Niang prend, dans la surface, de grandes semelles. Il me semble évident que Marseille n'avait pas le droit de l'emporter hier.

" En France, les peines d'argent durent plus longtemps que les peines
de coeur et se transmettent de génération en génération. "

( Silhouette du scandale )
Aymé, Marcel

Nico

  • Waffou
  • I'm an IBF Fada and you ?
  • Messages: 3 215
Re: Football : 11 gars et un ballon !
« Réponse #3018, le 27 Août 2009 à 19:12 »
Tirage de la C1

A Bayern / Juventus / Bordeaux / Haifa
B MU / CSKA / Besiktas / Wolfsburg
C Milan AC / Real / OM / FC Zurich
D Chelsea / FC Porto / Atletico / APOEL Nicosia
E Liverpool / Lyon / Fiorentina / Debrecen
F Barca / Inter / Dynamo Kiev / Rubin Kazan
G Sevilla / Rangers / Stuttgart / Unirea
H Arsenal / AZ  / Olympiakos / Standard

Marseille OUT :o

  • Une personne qui n'a jamais commis d'erreurs n'a jamais tenté d'innover. - Albert Einstein

  • La terre n'est pas un don de nos parents, ce sont nos enfants qui nous la prêtent...


Flavien

  • Modos
  • Un bon temps pour un bombardement
  • Messages: 3 461
" En France, les peines d'argent durent plus longtemps que les peines
de coeur et se transmettent de génération en génération. "

( Silhouette du scandale )
Aymé, Marcel

MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 380
Re: Football : 11 gars et un ballon !
« Réponse #3020, le 4 Novembre 2009 à 19:41 »
Au sujet du Grand Stade que projette Aulas pour Lyon, un adjoint (vert) de Gérard Collomb, Étienne Tête met les pieds dans le plat:
(Opinion publiée dans "Le Monde" en début de semaine)
Citation de Étienne Tête
Il y a un monde entre les événements politiques nationaux et les petites tractations sordides de couloir. Europe Ecologie réussit une percée exceptionnelle aux dernières élections européennes, Nicolas Sarkozy occupe, deux jours après, le terrain de l'environnement en héraut des énergies renouvelables.

Dans le même temps, dans le huis clos de l'Assemblée nationale, raccroché au projet de loi de développement et de modernisation des services touristiques, un amendement très éloigné du sujet est adopté à la demande du gouvernement. Que dit-il ? Que les stades de football appartenant au privé sont "d'intérêt général".

Propos anodins ! Pour bien comprendre, il faut connaître la situation dans la capitale des Gaules. L'Olympique lyonnais, le club de foot professionnel de Jean-Michel Aulas, sept fois champion de la ligue 1, (2001-2008), troisième en 2009, aurait besoin d'un complexe sportif, "OL Land", comportant un stade de 60 000 places, pour asseoir sa domination financière vis-à-vis des autres clubs sportifs français ou européens.

JUSTIFIER UNE AIDE DE 300 MILLIONS D'EUROS

Au départ, le grand stade de Lyon était présenté comme un projet financé par le privé. La réalité est très différente. Après réflexion sur la rénovation du stade historique de Gerland, le patron de l'Olympique lyonnais a jeté son dévolu sur un terrain de soixante hectares, à l'est de l'agglomération, en bordure du périphérique. Le terrain est très mal desservi du point de vue des infrastructures. Pour permettre l'arrivée et le départ du public dans de bonnes conditions, il faudrait investir de 180 à 200 millions d'euros d'argent public. Les collectivités locales doivent également céder, au-dessous de la valeur du marché, les terrains nécessaires pour permettre à la société commerciale d'empocher les plus-values foncières, malcommodes à estimer : 100 millions d'euros. Le montant de l'investissement privé tournerait entre 380 et 400 millions d'euros, soit un solde d'argent réellement privé de 280 à 300 millions d'euros.

Première évidence : dans la période de dénonciation des parachutes dorés et des revenus exorbitants des "patrons", comment justifier une aide de 300 millions d'euros d'argent public, au profit de l'équipement d'une société commerciale cotée en Bourse, réalisant des bénéfices, dont le propriétaire est la 262e fortune industrielle (94 millions d'euros, avec un revenu annuel de l'ordre de 2,6 millions), selon le classement de l'hebdomadaire Challenges ? C'est l'inverse d'un signe fort pour soutenir les citoyens en situation précaire, précarisés encore davantage par la crise économique, voire pour encourager la protection de l'environnement.

FOOT-BUSINESS

Le gouvernement avait alors promis une "loi Laporte" sur le sport pour ouvrir un authentique débat. L'amendement est revenu par la "petite porte", pour contourner l'avis du Conseil d'Etat, qui n'aurait pas manqué de souligner, comme le précise le rapport Séguin "Grands stades Euro 2016", l'inconstitutionnalité de la procédure d'expropriation pour un projet privé.

En seize saisons, de 1993-1994 à 2008-2009, l'effectif moyen d'un club professionnel (L1 et L2) est ainsi passé de dix-neuf à vingt-sept joueurs, entraînant une fragilisation économique des clubs et une incapacité à financer les équipements. Un consensus de plus en plus grand - le rapport sénatorial Collin sur le développement économique du football professionnel, Frédéric Thiriez, président de la Ligue de football professionnel, Michel Platini... - se fait jour pour plafonner la masse salariale et le nombre de joueurs par club professionnel.

La création d'emplois est le plus mauvais des arguments pour appuyer la construction des stades au profit du foot-business. L'important est le "contenu en emplois" de l'investissement et du chiffre d'affaires en fonctionnement. Par comparaison, les deux sociétés de Jean-Michel Aulas : la Cegid, 248 millions d'euros de chiffre d'affaires hors taxes (CAHT), 2 290 emplois, 9,23 emplois par million d'euros ; OL Groupe, 211 millions d'euros de CAHT, 325 emplois, 1,11 emploi par million d'euros. Les transports collectifs sont à 11 emplois par million d'euros. En réalité, le sport-business capte d'importantes sommes du revenu disponible des Français vers des activités très peu créatrices d'emplois, au lieu de diriger ces mêmes ressources vers des métiers riches en emplois. Le chômage est ainsi favorisé. Pendant la période de construction, le contenu en emplois est équivalent à celui des bâtiments et travaux publics. En cela, il serait plus utile de rénover les hôpitaux, d'appuyer l'isolation thermique des bâtiments pour favoriser les économies d'énergie.

LA FORTUNE DU CLUB ET SA RÉUSSITE SPORTIVE

Toutes les thèses ont fleuri pour justifier la construction de "OL Land" : pour entrer en Bourse, il faut être propriétaire de son stade. Ensuite cela a été l'inverse : il faut entrer en Bourse pour financer le stade. Désormais, il faut un stade pour que la France soit candidate à l'Euro 2016, la coupe européenne de football. Le rapport Séguin prouve que, en termes de quantité, la France a suffisamment de capacité. Il faut, pour respecter les critères, huit stades, dont un de plus de 50 000 places (pour les matchs d'ouverture et la finale), trois de plus de 40 000 places (les quarts et demi-finales) et cinq de plus de 30 000 places. Ils ont seulement besoin de rénovation en matière de qualité d'accueil. Aux équipements connus (Saint-Denis, Marseille, Paris, Lens, Lyon, etc.), il faut ajouter le stade de Lille en cours de réalisation qui, lui, n'a pas besoin de modification législative.

L'aide publique au privé est-elle légitime au regard de la libre concurrence, "non faussée", entre les clubs, selon l'expression du droit européen ? La réponse est dans le rapport Besson ("Accroître la compétitivité des clubs de football professionnel français", novembre 2008). Il y a une relation directe entre la fortune du club et sa réussite sportive. L'apport considérable d'argent public conduira à une distorsion de concurrence en termes de résultats sportifs, et par suite de performances économiques. Le foot-business est déjà abondamment subventionné par l'Etat, les collectivités locales (loi Buffet), par des mesures dérogatoires au droit commun (la loi Lamour du 15 décembre 2004 permet de payer 30 % de la rémunération des joueurs sous forme de droits d'image, exempts de charges sociales).

Mais le peuple le veut-il ? Dans un sondage CSA, "La situation politique et le rapport de force électoral à Lyon dans la perspective des élections municipales", réalisé par téléphone les 15 et 16 janvier 2008 (réponses données à l'aide d'une liste), le projet de grand stade, avec 3 %, est bon dernier, derrière l'accès au logement (38 %), la lutte contre la pollution (37 %), les transports en commun et liaisons avec les autres villes (30 %) (total supérieur à 100 %, les interviewés ayant pu donner quatre réponses). Les citoyens ont du bon sens : il vaut mieux regarder le foot à la télévision (5 à 10 millions de téléspectateurs) et avoir un bon service de cardiologie qu'ajouter 20 000 places à un stade. Un deuxième sondage CSA-Carton rouge, publié le 15 juin 2009, indique que 71 % des Français sont opposés à un financement à la fois public et privé d'"OL Land".

"Du pain et des jeux ", précepte attribué à Juvénal. Historiquement, pour conjurer les émeutes du peuple, les consuls romains organisaient des distributions de farine gratuite, le pain avant les jeux. Il symbolise l'idée qu'il suffit d'endormir le peuple en le rassasiant de nourriture et de plaisirs futiles. Aujourd'hui, à l'inverse de Rome, d'aucuns vont plus loin, ils imaginent qu'il suffit de mettre des gens dans les stades pour leur faire oublier qu'ils ont de moins en moins de pain, c'est-à-dire du nécessaire. Ils ont perdu le sens des priorités.


Adjoint au maire de Lyon, conseiller régional (Verts)
Je dois avouer que je partage pas mal son analyse, en particulier sur la localisation du futur stade au milieu de nulle part, ainsi que sur les financements publics… Il s'est d'ailleurs pris une soufflante avant-hier de la part de Gérard Collomb pour avoir osé dire tout haut ce que pas mal de monde pense tout bas.
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Nico

  • Waffou
  • I'm an IBF Fada and you ?
  • Messages: 3 215

  • Une personne qui n'a jamais commis d'erreurs n'a jamais tenté d'innover. - Albert Einstein

  • La terre n'est pas un don de nos parents, ce sont nos enfants qui nous la prêtent...


FX

  • Waffou
  • Messages: 8 800
Re: Football : 11 gars et un ballon !
« Réponse #3022, le 4 Décembre 2009 à 19:53 »
Je trouve les groupes faibles... Bref, ça sent bon pour la France même si contre des équipes de cegenre elle n'est pas à l'aise. Le bon groupe c'est le G, là ça risque d'être beau, j'espère Brésil/Portugal

iDam

  • ‾͟͟͞(((ꎤˋ⁻̫ˊ)—̳͟͞͞o
  • Modos
  • ▃ ▅ ▆ ▇ ▆ ▇ ▅ ▃
  • Messages: 12 452
Re: Football : 11 gars et un ballon !
« Réponse #3023, le 5 Décembre 2009 à 02:57 »
Wow ! Y a les Nords-Coréens ! Le groupe E est pas mal non plus. Quant à l'Espagne, elle est sous une bonne étoile.

D's©

Battou

  • Papaya Mango
  • Waffou
  • Respectable Housewives.
  • Messages: 8 713
Re: Football : 11 gars et un ballon !
« Réponse #3024, le 5 Décembre 2009 à 22:38 »
Citation de FX le 4 Décembre 2009 à 19:53
Je trouve les groupes faibles... Bref, ça sent bon pour la France même si contre des équipes de cegenre elle n'est pas à l'aise. Le bon groupe c'est le G, là ça risque d'être beau, j'espère Brésil/Portugal
Brésil/Côte d'Ivoire FTW. Ces pleureuses plongeuses de portugais ne méritent queue dalle. :o
Sinon j'espère qu'enfin les Pays Bas ne casseront pas la gueule dans la dernière ligne droite après des premiers tours flamboyants. ça fait 10 ans qu'ils nous font le même numéro, y'en a marre -___-
Stupid snake ! You won't be having Jesus Christ Lizard today, will you ? Shame on you ! :o

MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 380
Re: Football : 11 gars et un ballon !
« Réponse #3025, le 23 Décembre 2009 à 18:43 »
Je suis tombé sur cet article, et franchement je suis sur le derrière:
(cliquez pour montrer/cacher)
2 000 litres de fioul par jour pour chauffer la pelouse du stade de Nancy

LEMONDE.FR avec AFP | 22.12.09 | 10h58  •  Mis à jour le 22.12.09 | 11h03

Par temps de grand froid, l'AS Nancy-Lorraine (L1) utilise jusqu'à 2 000 litres de fioul par jour pour éviter que la pelouse du stade Marcel-Picot ne gèle, l'amende en cas de match annulé au dernier moment pouvant atteindre 250 000 euros, a indiqué le club lundi 21 décembre.

La pelouse du club lorrain est ainsi bâchée et chauffée depuis le 12 décembre, et les quatre moteurs diffusant l'air chaud sous la bâche consomment environ 2 000 litres de fuel par jour, explique son directeur général, Nicolas Holveck.

S'il ne met pas tout en œuvre pour maintenir un terrain praticable et que la rencontre est annulée au dernier moment, le club risque de recevoir une amende de la Ligue de football de 40 000 euros, plus les frais de dédommagement de l'équipe adverse. En cas de match télévisé, les frais peuvent s'élever à 250 000 euros, poursuit M. Holveck.

PELOUSE CHAUFFANTE À SOCHAUX

A Metz (L2), le stade Saint-Symphorien est bâché et chauffé depuis le 14 décembre afin d'être maintenu à 1,5 °C. Avec les températures descendues à - 15 °C, 1 200 litres de fuel (à 60 centimes le litre) ont été utilisés pour le match prévu lundi soir, indique Jean-François Girard, responsable du stade. Le match a finalement été reporté en raison des chutes de neige qui ont rendu le terrain impraticable.

"Cela peut paraître irraisonnable, mais si nous ne faisons pas tout pour conserver un terrain praticable, la ligue nous met une amende" de 30 000 euros, voire plus si le match devait être télévisé, les frais totaux pouvant grimper jusqu'à 50 000 euros en comptant le dédommagement à l'équipe adverse, souligne-t-il, précisant que la bâche coûte à elle seule 30 000 euros.

Sochaux (L1) est le seul club français équipé d'une pelouse chauffante. Près de 28 km de câbles en aluminium sont installés sous la pelouse du stade Bonal, chauffée dès que la température extérieure descend à 3 °C, expliquent les responsables. Environ 60 000 euros d'électricité par an sont ainsi nécessaires, avec un investissement initial de 350 000 euros pour le câblage.

En deux jours, à Nancy ils consomment plus que pour chauffer une maison, même mal isolée pendant un hiver entier. :wacko:
C'est quand même un gaspillage effarant d'énergie, alors qu'il y a des gens qui crèvent de froid dans la rue!
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

FX

  • Waffou
  • Messages: 8 800
Re: Football : 11 gars et un ballon !
« Réponse #3026, le 20 Mars 2010 à 11:55 »
Citation
Toulalan repris de volée
Christophe Dugarry et Bixente Lizarazu, au nom de France 98, et la Fédération répliquent samedi aux accusations de Jérémy Toulalan.

Christophe Dugarry se défend de charger les Bleus comme le lui reproche Jérémy Toulalan.(EQ)
Le grand déballage de Jérémy Toulalan vendredi dans Le Progrès contre France 98 («"France 98" nous fait "chier"») et la Fédération (communication «catastrophique», va «là où souffle le vent») vaut au récupérateur des Bleus plusieurs mises au point, samedi. Christophe Dugarry, symbole de la présence médiatique des champions du monde, répond sans détour dans les colonnes du Parisien. «Je ne me sens pas concerné. Je n'ai jamais critiqué ni jugé les joueurs de l'équipe de France. J'ai simplement dit que Raymond Domenech n'était pas l'homme de la situation. J'ai quand même le droit de le penser et de le dire ! Je trouve que Jeremy Toulalan mélange tout. On peut critiquer le sélectionneur et croire en l'équipe de France. Je ne connais aucune autre communauté que celle des anciens de France 98 qui soutient autant l'équipe de France et qui affirme qu'elle peut faire de belles choses.»

«Je pensais que Toulalan était un garçon intelligent mais il faut qu'il arrête : France 98 n'a rien à voir avec l'histoire.» (Lizarazu)

Le commentaire de Lizarazu dans L'Equipe est plus sec. «Je pensais que Toulalan était un garçon intelligent mais il faut qu'il arrête : France 98 n'a rien à voir avec l'histoire. Si Toulalan a un problème avec un, deux ou trois joueurs de cette époque, il n'a qu'à citer son nom. Si c'est moi, j'irai débattre avec lui comme je débats avec Raymond Domenech. Mais qu'il nous dise d'abord de qui il parle et de quoi il parle.» Les responsables de la FFF, également invités à réagir à la sortie médiatique surprise du discret Lyonnais, alternent prise de distance (Jean-Pierre Escalettes) et ironie (Noël Le Graët). Escalettes, dans L'Equipe, ne veut pas s'étendre. Répondant à l'accusation de girouette, il réplique : «Le maintien de Domenech était pourtant une façon d'aller dans le sens du vent... Mais je ne souhaite pas commenter ce genre de propos. Toulalan est un garçon que j'aime beaucoup et l'équipe de France a besoin qu'on la laisse vivre. Laissons là se préparer tranquillement pour la Coupe du monde.»




«Avant le match, j'ai salué Jérémy Toulalan (...) et j'ai trouvé qu'il faisait la gueule.» (Noël Le Graët)
Le Graët répond de son côté dans Le Parisien au reproche lancé par le joueur sur le choix de l'Espagne comme sparring-partner aux Bleus avant le Mondial («Il n'y a eu rien de pire pour nous mettre en confiance»). Le vice-président de la Fédération «assume complètement» ce choix et met les joueurs devant leurs responsabilités : «Ce match a été fixé dix-huit mois à l'avance. Si tout le monde avait été en forme et de bonne humeur, il y aurait eu un vrai match. Si l'équipe de France a été nulle, est-ce la faute de la Fédé ?» Et Le Graët d'enfoncer le clou : «Avant le match, j'ai salué Jérémy Toulalan (...) et j'ai trouvé qu'il faisait la gueule. France-Espagne a montré des limites, mais il faut partir à la Coupe du monde avec confiance.»
Honnêtement il n'a pas tort Toulalan, "France 98", ils sont insupportables, enfn pas tous mais pour moi le pire c'est Liza, il a un melon le type incroyable, depuis qu'il est sur TF1 c'est fou.

Autant Dugary dans ses commentaires et analyses je le trouve juste et assez objectif, mais Liza en taule ça lui ferait du bien ( en plus des fesses ).

iDam

  • ‾͟͟͞(((ꎤˋ⁻̫ˊ)—̳͟͞͞o
  • Modos
  • ▃ ▅ ▆ ▇ ▆ ▇ ▅ ▃
  • Messages: 12 452
Re: Football : 11 gars et un ballon !
« Réponse #3027, le 12 Juin 2010 à 08:55 »
Bon ben on dedans là ! J'vais pas suivre grand-chose par manque de temps ceci dit...

J'ai vu les résultats Uru - Fr 0-0 et AdS - Mx 1-1

Pas fameux comme départ. Match chiant à mourir ?

D's©

Hiei-

  • Waffou
  • Messages: 3 592
Re: Football : 11 gars et un ballon !
« Réponse #3028, le 12 Juin 2010 à 14:02 »
Moyen pour celui de la France.

L'équipe de France n'a pas si mal jouée que ça, mais ils jouent trop lentement en attaque (c'est le cas depuis des lustres).

Ce qui fait que quand ils attaquent, l'équipe adverse a largement le temps de se replier. Genre le mec avec le ballon, il cherche pendant 5s à qui il va envoyer le ballon (ou pire, il fait carrément une passe en retrait, ce qui est complètement contre-productif).

Alors, qu'au contraire, dans ce genre d'attaques, il faut aller super vite (ne pas garder le ballon plus de 2s avant de faire sa passe).

Afrique du sud - Mexique était déjà mieux, même s'ils ont fait match nul, ils attaquaient pas mal (surtout le Mexique au début).

tinou

  • Waffou
  • Messages: 7 312
Re: Football : 11 gars et un ballon !
« Réponse #3029, le 12 Juin 2010 à 15:48 »
Je viens de voir Coree du Sud - Grece. Ben c'etait un match super!  :yaisse: Le 47eme mondial ne s'est pas degonfle et a domine toute la partie, avec 2 buts, et une tres grosse occasion.

La Grece n'est plus ce qu'elle etait...
Et la Coree fait bien plaisir a voir, au moins il y a de l'envie, je ne crois qu'on puisse en dire autant du Japon. Ici il regne la meme ambiance qu'en France, avec les gens qui craignent une grosse branlee contre le Cameroun lundi.
"Honey badger don't care"