Les revendications des stagiaires dans les entreprises

Yuto

  • Waffou
  • Messages: 1 036
Re: [débat] Les revendications des stagiaires dans les entreprises
« Réponse #15, le 23 Novembre 2005 à 16:14 »
Et y as comme stagiaire qui touche 0 % du smic soit que dalle en sortant d'une entreprise après une période de 3 mois. J'ai de très mauvais souvenir en stage, car je n'ai jamais touché au but recherché. J'ai toujours été exploité à fond , peu importe les études et le mémoire que j'avais à soumettre ...

Enfin, ceci est un mauvais témoigne, car comme je le disais, je suis mal tombé dans mes trop nombreux stages.

Matsya

  • Waffou
  • A vous, pour toujours...
  • Messages: 5 978
Re: [débat] Les revendications des stagiaires dans les entreprises
« Réponse #16, le 23 Novembre 2005 à 16:16 »
Citation de Luna le 23 Novembre 2005 à 16:14
Citation de FinalBahamut le 23 Novembre 2005 à 16:11
Citation
Certaines boîtes fonctionnent de cette manière. Il est faux de dire qu'elles le font toutes.
Ca se généralise, et c'est bien pour ça le gouvernement va en recevoir, des stagiaires.

En même temps, vu que les smicards, ça coûte trop cher, il faut bien au moins ça pour éviter de délocaliser  :sbEnerve4:

Je ne vais pas aller plus loin pour le reste, parce que je suis tellement aux antipodes de ta façon de penser que je risquerais involontairement de déraper et d'être désagréable.

Je laisse le soin à ceux qui n'ont pas décollé de leur siège en lisant ce genre de propos de le faire.  ;)
Tu m'enlèves les mots de la bouche...
+1 !
                             

RoiLion.Thom

  • Dilettante
  • Waffou
  • Raw! Raw! Fight the power!
  • Messages: 9 859
"Je suis un intoxiqué.
- Intoxiqué de quoi ?
- De la vie. Je m'y suis adonné tout petit et je ne peux plus m'en passer."

T. Pratchett, Sourcellerie, Les Annales du Disque-Monde, livre V.

Matt

  • Nebula Bondage Chain®
  • Getbackers ! L'anime encore mieux que le Meikai !
  • Messages: 1 168
Re: [débat] Les revendications des stagiaires dans les entreprises
« Réponse #18, le 23 Novembre 2005 à 16:18 »
ben désolé, mais dans ma formation de concepteur développeur multimédia, on est TOUS dans le même cas, à savoir qu'on bosse autant et aussi bien que des titulaires et qu'on gagne 75 % du smic...

Toutes les entreprises ayant des besoins en informatique affirment d'abord que ces besoins sont secondaires, puis une fois qu'ils peuvent t'exploiter ils ont comme par hasard besoin d'énormément de choses...

Je ne vois pas pourquoi les entreprises n'embauchent pas des jeunes diplômés et préfèrent embaucher des stagiaires pour faire le même travail. Si l'informatique est importante pour eux, qu'ils embauchent vraiment du personnel  !
Glazourected !

Kian

  • Admin
  • Messages: 12 511
Re: [débat] Les revendications des stagiaires dans les entreprises
« Réponse #19, le 23 Novembre 2005 à 16:24 »
Citation de Glazoubil le 23 Novembre 2005 à 15:48
Moi à mon taff mon tuteur m'a appris une ou deux ptites astuces en un an, et sinon il m'a laissé me démerder complètement, j'ai dû trouver tous les logiciels en versions gratuites pour pouvoir faire le moindre truc, on m'a fait faire du rangement/ formatage de plus de 200 pcs, de la formation à des personnes qui n'en avaient rien à faire alors que j'ai un mémoire à préparer, tout ça alors que j'ai jamais attendu que le taff me tombe tout cuit dans le bec...
Moi à mon premier ocntrat de qualif, j'ai formé mon tuteur !! Et oui ...
: Wednesday 23 November, 16:20:10
Citation de Alaiya le 23 Novembre 2005 à 16:04
N'oubliez pas une chose: le stagiaire par défaut ne sait pas travailler. Il sort de la fac ou de l'école, le monde du travail, c'est terra incognita pour lui. On va le former!! Et croyez moi, des stagiaires, j'en ai deux par an, ça prend un temps monstre!!! Et quand tu vends du temps, et que tu dois être rentable, et bien prendre un stagiaire, ça coûte cher à la société. Il faut aussi avoir une vision objective. Le stagiaire, il va travailler moins vite que le titulaire qui fait ce boulot depuis des années.
Oui enfin souvent le stagiaire est formé en quelques jours et rapporte de l'argent pour quelques mois. Nous on a actuellement 3 stagiaires là pour 3 employés de la boite dont moi. Ils apprennent des choses eux-même vu que personne n'a le temps de les former mais peuvent potentiellement nous rapporter, et l'on utilise en production des choses créees par de précédents stagiaires.

Matt

  • Nebula Bondage Chain®
  • Getbackers ! L'anime encore mieux que le Meikai !
  • Messages: 1 168
Re: [débat] Les revendications des stagiaires dans les entreprises
« Réponse #20, le 23 Novembre 2005 à 16:25 »
oui ça m'étonne même pas !  :D
enfin là je peux pas trop le former, tous les logiciels sont propriétaires, et inconnus au bataillon, donc forcément il a une longueur d'avance sur moi !!
Enfin s'il veut des cours de toshop strator flash dremweaver et autres, il pourra toujorus me demander (et je pourrais toujours lui dire "dtc" :D)
Glazourected !

Alaiya

  • Modos
  • OTP FTW !_\o/
  • Messages: 5 284
Re: [débat] Les revendications des stagiaires dans les entreprises
« Réponse #21, le 23 Novembre 2005 à 17:00 »
Je savais bien que mon opinion n'allait pas convenir, on en n'est pas au premier débat!^^
Le problème, comme souvent d'ailleurs, c'est que vous ne regardez les choses que d'une seule bout de la lorgnette. Vous plussoyez à 100 % mais ne faites pas preuve d'objectivité et d'esprit critique. Vous ne considérez qu'un seul et unique aspect des choses, à partir de là, cela ne sert à rien de discuter, non, vous ne croyez pas?

je n'ai jamais dit qu'il n'y  avait pas d'abus. Il y en a. D'après ce que certains d'entre vous disent, ils semblerait que le domaine de l'informatique soit particulièrement touché. OK. Mais est ce là une raison pour généraliser en totalité?

Je reconnais personnellement que les abus existent, et pas qu'un peu. Mais ne pouvez vous donc pas reconnaître l'utilité d'un stage? Vous passez complètement sous silence cet aspect des choses, l'aspect positif du stage, pour au contraire abonder dans un seul et unique sens.
Ne le prenez pas mal mais il y a quand même beaucoup de formatage d'esprit là... Un peu de sens critique de temps à autres ça ne fait de mal et c'est quand plus constructif.
Je n'adhère pas avec la présentation que ce collectif fait du stage, qu'ils ne résume finalement qu'à une séries de droits à acquérir avec des arguments pour certains assez fallacieux, voire démagogiques.

Pour ma part, si propositions je devais faire, il devrait y avoir certaines règles comme une rémunération (et non pas un salaire) minimum car qui dit stage, dit contrat, donc clause à ajouter systématiquement.
De la même manière, toutes les entreprises ne sont pas égales face au stage. Certaines peuvent et doivent payer leur stagiaire plus que le minimum de 30 % du SMIC, et d'autres ne le peuvent pas. Il y a certaines réalités incontournables.

Enfin, il est tout à fait possible d'instaurer une sorte de comité de surveillance, lorsque celui ci fait défaut. certaines écoles envoient des profs sur site pendant le stage de l'élève pour voir si tout se passe bien par exemple. Le stage est pour la plupart une obligation pour valider leur formation, le but étant surtout qu'ils apprennent quelque chose. Les entreprises qui ne satisfont  pas à cet objectif doivent disparaitre de la liste des sociétés potentielles pour la réception de stagiaires, dans les facs et dans les écoles. maintenant, si certaines écoles acceptent d'envoyer leurs élèves dans une boîte où elles savent pertinemment qu'ils vont se faire exploiter, c'est également un des problème à résoudre, problème dont personne n'a encore parlé, soit dit en passant.

Le monde du travail est un monde difficile. De nos jours, il faut savoir aussi se sortir le doigt des fesses pour avancer dans la vie, et pas attendre des droits des acquis, sans lever le petit doigt.
Je terminerai sur une note personnelle: ce sont mes stages qui m'ont formée. L'école m'a enseigné des bases théoriques mais mon travial, j'ai appris à le faire en stage. Si des entreprises ne m'avaient pas donner la chance d'effectuer mon stage chez elles, je ne serais peut être pas là aujourd'hui, et je ne saurais pas faire le quart de ce que je sais faire à l'heure actuelle.

Je regrette vivement le fait que vous crachiez tous sur les vilaines entreprises qui vous exploitent et vous spolient, sans vous poser certaines questions élémentaires.

Kian

  • Admin
  • Messages: 12 511
Re: [débat] Les revendications des stagiaires dans les entreprises
« Réponse #22, le 23 Novembre 2005 à 17:12 »
Citation de Alaiya le 23 Novembre 2005 à 17:00
je n'ai jamais dit qu'il n'y  avait pas d'abus. Il y en a. D'après ce que certains d'entre vous disent, ils semblerait que le domaine de l'informatique soit particulièrement touché. OK. Mais est ce là une raison pour généraliser en totalité?
Je peux te parler du secteur de l'informatique comme du secteur du tourisme. C'est déjà très vaste.
Citation
Je reconnais personnellement que les abus existent, et pas qu'un peu. Mais ne pouvez vous donc pas reconnaître l'utilité d'un stage? Vous passez complètement sous silence cet aspect des choses, l'aspect positif du stage, pour au contraire abonder dans un seul et unique sens.
Là tu confonds tout. On ne pas l'utilité des stats, on affirme qu'ils servent enormément d'abus et tuent l'emploi. De plus importantes restrictions devraient être mises en place.
Citation
Pour ma part, si propositions je devais faire, il devrait y avoir certaines règles comme une rémunération (et non pas un salaire) minimum car qui dit stage, dit contrat, donc clause à ajouter systématiquement.
Ben oui ...
Citation
Je regrette vivement le fait que vous crachiez tous sur les vilaines entreprises qui vous exploitent et vous spolient, sans vous poser certaines questions élémentaires.
Tu prends les choses de travers.

Alaiya

  • Modos
  • OTP FTW !_\o/
  • Messages: 5 284
Re: [débat] Les revendications des stagiaires dans les entreprises
« Réponse #23, le 23 Novembre 2005 à 17:30 »
Citation
Je peux te parler du secteur de l'informatique comme du secteur du tourisme. C'est déjà très vaste.
Tu as une certaine tendance à généraliser, décidément.
Moi je peux te parler de l'ingéniérie. c'est vaste aussi.
Citation
On ne pas l'utilité des stats, on affirme qu'ils servent enormément d'abus et tuent l'emploi
Bref. Tu confirmes ce que je dis. Tu AFFIRMES qu'il y des abus et que ça tue l'emploi. Ne peux tu pas nuancer ton propos?

très bien. Alors prenons le problème à l'envers.

*mode avocat du diable ON*
Quitte à exploiter les stagiaires, acceptons donc les revendications de ce collectif. Un salaire décent, le paiement des charges sociales par l'entreprise, la possibilité de se syndiquer....... ---> Tiens, un salarié comme tout le monde!
Pourquoi dans ce cas va-t-on s'emmerder la vie à prendre un stagiaire qu'on va devoir prendre le temps de former, qu'il va falloir aller voir le matin et le soir, voir ce qu'il a fait, le corriger, faire son enseignement, le recadrer, qui va être moins rentable (non parce que des stagiaires exploités, il y en a, et des stagiaires  de 2 de tension, il y en a aussi, tous les stagiaires ne sont pas des gens performants et percutants), plutôt que d'embaucher un CDD ou un CDI?

Promo de 40 étudiants en école d'ingé en dernière année qui cherchent un stage... Oh ben?! Tiens, c'est bizarre... On ne nous en propose plus! Et comment vais-je donc me faire embacuher avec une expérience proche du zéro absolu?
*mode avocat du diable OFF*

Je caricature à 200 % là, bien sûr... mais je voudrais quand même que cet aspect des choses soit pris en compte. je ne dis pas qu'il faille exploiter les stagiaires, mais c'est donnant-donnant. Ca ne résoud pas le problème certes de ceux qui se font exploiter mais proposez donc des solutions au lieu de vous complaire dans votre malheur!

Le stage ne tue pas l'emploi, pas lorsqu'une entreprise a besoin de quelqu'un qui sait faire. Elle ne va pas prendre un stagiaire parce qu'elle n'a pas le temps. Le stage ne tue pas l'emploi car il peut offrir la chance à des débutants de se faire embaucher.
Kian, je ne dis pas que j'ai à 100 % raison, mais simplement que cela existe, et ce que c'est pas une exception. Accepte donc toi aussi de ton côté de ne pas dire l'inverse, car lorsque je te lis j'ai vraiment l'impression que tu crois dur comme fer que le stage tue l'emploi de partout et tout le temps.



iDam

  • ᕦ(ò_óˇ)ᕤ !!!!!!!!
  • Modos
  • ▃ ▅ ▆ ▇ ▆ ▇ ▅ ▃
  • Messages: 12 189
Re: [débat] Les revendications des stagiaires dans les entreprises
« Réponse #24, le 23 Novembre 2005 à 17:38 »
Citation
Le stage ne tue pas l'emploi car il peut offrir la chance à des débutants de se faire embaucher.
Exact mais à ce que j'ai pu lire deçi delà, c'est la que le bât blesse puisque certains attendent toujours...

Sinon j'ai bien saisi ton point de vue :)

D's©
- Tu viens à la pistoche ?
- Je peux pas, j'ai véloche et cueillette de noisettes aux mûres !

Kian

  • Admin
  • Messages: 12 511
Re: [débat] Les revendications des stagiaires dans les entreprises
« Réponse #25, le 23 Novembre 2005 à 17:39 »
Citation de Alaiya le 23 Novembre 2005 à 17:30
Citation
Je peux te parler du secteur de l'informatique comme du secteur du tourisme. C'est déjà très vaste.
Tu as une certaine tendance à généraliser, décidément.
Moi je peux te parler de l'ingéniérie. c'est vaste aussi.
Ca tombe bien mon père bosse dans ces choses là, on peut en parler.
Citation
Quitte à exploiter les stagiaires, acceptons donc les revendications de ce collectif. Un salaire décent, le paiement des charges sociales par l'entreprise, la possibilité de se syndiquer....... ---> Tiens, un salarié comme tout le monde!
Pourquoi dans ce cas va-t-on s'emmerder la vie à prendre un stagiaire qu'on va devoir prendre le temps de former, qu'il va falloir aller voir le matin et le soir, voir ce qu'il a fait, le corriger, faire son enseignement, le recadrer, qui va être moins rentable (non parce que des stagiaires exploités, il y en a, et des stagiaires  de 2 de tension, il y en a aussi, tous les stagiaires ne sont pas des gens performants et percutants), plutôt que d'embaucher un CDD ou un CDI?
Ne prend pas non plus les extremes. Il s'agit surtout de définir une somme minimale par exemple, et ce en pourcentage du SMIC, comme les contrats de qualification.
Citation
Le stage ne tue pas l'emploi, pas lorsqu'une entreprise a besoin de quelqu'un qui sait faire. Elle ne va pas prendre un stagiaire parce qu'elle n'a pas le temps. Le stage ne tue pas l'emploi car il peut offrir la chance à des débutants de se faire embaucher.
Dans de nombreux domaines le stagiaire sera très très vite opérationnel et rapportera donc.
Citation
lorsque je te lis j'ai vraiment l'impression que tu crois dur comme fer que le stage tue l'emploi de partout et tout le temps.
Je n'ai surement pas dit ça.

Alaiya

  • Modos
  • OTP FTW !_\o/
  • Messages: 5 284
Re: [débat] Les revendications des stagiaires dans les entreprises
« Réponse #26, le 23 Novembre 2005 à 17:56 »Modifié le 23 Novembre 2005 à 18:25 par Alaiya
Citation de Damien le 23 Novembre 2005 à 17:38
Citation
Le stage ne tue pas l'emploi car il peut offrir la chance à des débutants de se faire embaucher.
Exact mais à ce que j'ai pu lire deçi delà, c'est la que le bât blesse puisque certains attendent toujours...

D's©
Ben vi. J'ai pas dit qu'on embauchait tous les stagiaires non plus! Exemple: cette année, deux stagiaires de l'ENGEES. On en a pris 1 en CDD parce qu'il est super bien, qu'il est efficace, il bosse bien, il est sympathique, volontaire et bosseur, et qu'il ne rechigne pas. Si nous avons la charge de travail suffisante, on devrait le garder au sein de la société. le second... non seulement, on ne l'a pas gardé, mais en plus, on l'a pris entre 4 yeux, pour lui dire son fait, à savoir qu'il était feignant, avait des défauts de comportement, n'avait aucun respect de la hiérarchie, et que son rendu était plus que moyen d'un point de vue technique. Même pas la peine qu'il postule lui!
Citation
Ca tombe bien mon père bosse dans ces choses là, on peut en parler.
Ok. Dans notre domaine, d'un point de vue global, la rémunération s'établit à environ 30 % du smic, non chargé bien entendu, soit environ 300 et quelques euros par mois. Les stages durent de 4 à 6 mois, avec un démarrage en février pour terminer en juin ou en septembre. depuis quelques années maintenant, on assiste à un phénomène nouveau qui voit des étudiants de dernière année partir faire cette dernière à l'étranger (erasmus etc...) et de fait, faire leur stage de août à Janvier. Actuellement, nous en avons deux, deux qui sont très bien d'ailleurs.
Ici, comme je le disais plus haut, la rémunération est de 760 euros, mais chargée, avec des tickets restau. Cela reste du domaine de l'exception.
lorsque je fais un devis, suivant la date prévisible de démarrage du contrat, je vends du stagiaire avec un titulaire sur le terrain, au lieu de deux titulaire. Toutes les BE le font. lorsque nous recrutons un stagiaire, il passe un entretien, comme tout le monde. Et il es prévenu dès l'entretien des tâches qu'il va devoir faire, à savoir beaucoup de terrain, de la rédaction au bureau, du travail ponctuel de nuit (ils sont payés double dans ce cas). Ils savent qu'ils feront des journées de 10 à 12 heures sur le terrain, comme les titulaires. Ils savent. Certains refusent, mais en toute connaissance de cause, on ne les prend pas en traîtres.
par contre, celui qui  accepte, je ne veux pas le voir sur le terrain refuser de saisir la pioche parce que monsieur est ingénieur et que c'est un boulot de technicien. Le terrain est très formateur dans notre profession. On est tous passé par là.
le suivi pendant le stage est, c'est vrai, parfois difficile, parce qu'on n'a pas le temps, souvent. Mais perso, je fais des efforts, et ma stagiaire actuelle, je la vois tous les jours et on fait le point très souvent.
La fin du stage: debriefing. Ce qui va, ce qui ne va pas. on fait le point en interne, si le stagiaire est bon, en terme de besoins humains dans la société. Si besoins, il y a, on propose un poste. Si pas de besoin, on le recommande à d'autres entreprises concurrentes mais néanmoins amies. Voilà comment ça se passe chez nous, dans l'ingéniérie de l'environnement.

EDIT: j'ai quand même oublié... certains BE ont certes un tendance à l'exploitation dans le sens mains d'oeuvre pas cher. je connais un BE qui  une année avait pris 14 stagiaires!! Là, c'est abusé. Cela l'est d'autant plus que le client finalement, il ne voit que des stagiaires sur le terrain, donc pas de titulaire et ça craint, d'un point de vue sécurité (non parce que l'environnement, ce n'est pas que les petits oiseaux et les zoulies rivières), car il n' y a personne de "responsable" avec eux.
Ca ce n'est pas normal.

EDIT2: J'ai encore oublié un truc. Concrètement, comment ça se passe: le sujet du stage est défini au départ, généralement l'étude sur laquelle le stagiaire va bosser. Sinon, évidemment, qu'on lui demande quelques coups de main plus triviaux. Une édition de rapport à la bourre, il va plier des plans ou relier des rapports, mais généralement l'ingé aussi parce que lui aussi est à la bourre!^^ Il peut aussi être amené à faire le coursier pour aller porter une offre à l'arrache à un client. Mais bon, ils ne sont pas là pour ça, mais ils rendent quelques services.
Citation
Ne prend pas non plus les extremes.
C'était fait exprès! ^^
Citation
Dans de nombreux domaines le stagiaire sera très très vite opérationnel et rapportera donc.
Mais pas dans tous!
et comme je l'ai déjà dit, il  a des stagiaires incompétents aussi. On en a viré un cette année, en février. On l'a gardé 3 mois mais on l'a dégagé. il était nul. c'est comme ça. Il ne percutait pas, ne comprenait pas ce qu'on lui demandait. Donc, on peut tomber sur des perles... et sur des neuneus.
Citation
Je n'ai surement pas dit ça.
je suis rassurée alors!^^

Matsya

  • Waffou
  • A vous, pour toujours...
  • Messages: 5 978
Re: [débat] Les revendications des stagiaires dans les entreprises
« Réponse #27, le 23 Novembre 2005 à 22:19 »
Tu parlais de donnant-donnant, alors il ne faut pas oublier non plus qu'une bonne formation est tout bénef pour une entreprise. En effet, si elle forme correctement son stagiaire et qu'elle a besoin de quelqu'un, elle peut l'embaucher sans soucis, elle connait sa valeur et elle le paiera moins qu'un "vieux".

Enfin, je pense que l'esprit de ce collectif est non pas de pomper du fric, mais plutôt de permettre aux étudiants qui en ont besoin de ne pas être pénalisé financièrement par les heures faites en stage.
                             

Amir

  • Master of the game
  • Modos
  • Joey est-ce que tu aimes les films de gladiateurs?
  • Messages: 3 741
Re: [débat] Les revendications des stagiaires dans les entreprises
« Réponse #28, le 23 Novembre 2005 à 22:46 »
Citation de KiaN le 23 Novembre 2005 à 17:12
Je peux te parler du secteur de l'informatique comme du secteur du tourisme. C'est déjà très vaste.
Moi aussi, je peux en parler du secteur info. Des stagiaires pas formés, envoyés en clientèle comme consultant avec expérience, envoyés en mission en Suisse (sans pour autant leur donner un salaire descent, surtout quand on voit les frais dans ce pays). Souvent embauchés, mais avec renouvellement de la période d'essai, parce qu'on sait jamais, ils ne feront peut être pas l'affaire finalement (vu qu'ils ont été si bien formés à l'entreprise lors de leur stage).
En tout cas, je ne vois rien de révoltant à ce que quelqu'un qui bosse dur soit payé à la mesure de son effort (c'est pourtant une valeur de droite ça ^^), et ces entreprises qui usent des stagiaires en leur faisant miroiter une embauche me dégoutent.

Tout ça à me fait penser à une discussion que j'avais eu avec des collègues (on est tous "cadres" dans ma boîte (et oui vive les heures sup'), ce qui expliquent leur façon de "penser"), qui trouvaient incompréhensibles que des ouvriers manifestaient parce que leurs usines fermaient et/ou qu'elles étaient délocalisées. Bein oui, sont cons ces ouvriers, c'est la loi du marché, y a que eux pour pas comprendre comment ça marche l'économie. Elle là, depuis qu'on parle de OffShore dans les pays du Maghreb, pays de l'Est, de fermetures de boîtes pour d'autres pays (HP youhouhou!), bein là c'est dégueulasse, pas normal et tout le tralala...
Tout ça pour en venir au fait, qu'on ne comprend pas et qu'on fustige la situation de certaines personnes (puis quand c'est assez éloigné, on s'en fout), mais le jour où ça nous tombe sur la gueule, c'est une autre chanson...

Alaiya

  • Modos
  • OTP FTW !_\o/
  • Messages: 5 284
Re: [débat] Les revendications des stagiaires dans les entreprises
« Réponse #29, le 24 Novembre 2005 à 08:09 »
Citation
Tu parlais de donnant-donnant, alors il ne faut pas oublier non plus qu'une bonne formation est tout bénef pour une entreprise. En effet, si elle forme correctement son stagiaire et qu'elle a besoin de quelqu'un, elle peut l'embaucher sans soucis, elle connait sa valeur et elle le paiera moins qu'un "vieux".
Ah mais je suis entièrement d'accord! Le bénéfice de la formation est partagé des deux côtés.
En fait, en relisant le tout à tête reposé, on se rend compte qu'il y a plusieurs points distincts dans le débat:
- le stagiaire dans une entreprise dont personne ne s'occupe, qui fait des photocopies toute la journée, qui n'apprend rien: gros souci.
- le stagiaire dans une entreprise qui va faire beaucoup d'heures, autant qu'un titulaire, pas payé bézef, mais qui sortira delà quand même avec une bonne expérience.
- le stagiaire dans une entreprise qui va faire ses heures normalement, bien encadré, bonne expérience à la sortie (y en a, n'en déplaise à certains!).

Le point dur, c'est quand même le premier à mon sens et c'est peut être pour éviter ce genre de dérive qu'il faudrait légiférer. maintenant, Compte tenu du lien dont tout cela est parti, il ne s'agit pas de discuter des autres contextes, sauf à bien le préciser.
Citation de "Ubaj"
Tout ça à me fait penser à une discussion que j'avais eu avec des collègues (on est tous "cadres" dans ma boîte (et oui vive les heures sup'), ce qui expliquent leur façon de "penser"), qui trouvaient incompréhensibles que des ouvriers manifestaient parce que leurs usines fermaient et/ou qu'elles étaient délocalisées. Bein oui, sont cons ces ouvriers, c'est la loi du marché, y a que eux pour pas comprendre comment ça marche l'économie. Elle là, depuis qu'on parle de OffShore dans les pays du Maghreb, pays de l'Est, de fermetures de boîtes pour d'autres pays (HP youhouhou!), bein là c'est dégueulasse, pas normal et tout le tralala...
Vi, oui, tu as raison. M'enfin, là, en l'occurence, on est en train de parler de stagiaires, et stagiaires, on l'a tous été (ou on l'est) à un moment ou à un autre. Je vois pas bien le rapport...

Par ailleurs, je suis allée de nouveau sur le site de ce collectif et en fait, je crois avoir trouvé ce qui me gêne personnellement:
http://www.generation-precaire.org/article.php3?id_article=51

Il s'agit de leurs propositions de réforme. Il y a certains points qui sont pertinents, notamment pour ce qui concerne l'aspect pédagogique du stage, parfois relégué aux oubliettes. Néanmoins... en lisant le tout, je me rends compte d'une chose: ils parlent de droits des stagiaires, de droits et uniquement de droits. Pas à un seul moment, la notion de "devoir" n'est évoquée. On retombe systématiquement dans cette mentalité qui vise à tirer bénéfice de tout, sans jamais évoquer ne serait ce que l'infime possibilité que l'obtention de certains "avantages", ou du moins certains acquis, soit soumise à certaines conditions.
La dénonciation de la convention de stage: en lisant les propositions, il semble que cela soit à sens unique. Si une entreprise juge qu'un stagiaire n'est pas à la hauteur, elle peut le virer aussi. Ca, ils ne l'écrivent pas.
Qu'on donne des droits aux stagiaires, je suis d'accord, sous réserve de conditions. La majorité des étudiants qui font des stages sont motivés pour le faire, donc il n' y a pas de souci. Mais comme il faut toujours se prémunir contre le quart restant qui va abuser de certaines situations, il est nécessaire de fixer certaines limites. Le stagiaire s'engage à respecter le réglement intérieur de l'entreprise, à respecter sa hiérarchie, à s'investir dans la vie de l'entreprise et dans la tâche qui lui est demandée, à rendre compte de ce qu'il fait (et ça, je peux vous garantir par expérience que ce n'est pas spécialement un automatisme!), chaque jour.
Après si son tuteur s'en fiche, le stagiaire a le droit de le signaler et de faire jouer ses droits. mais qu'il s'acquitte d'abord de ses devoirs.

Quoi qu'il en soit, d'un côté comme de l'autre, il ne s'agit finalement que de traiter de cas particuliers.
- Pour ce collectif: éviter la généralisation de l'attitude de quelques entreprises négrières, par l'exploitation pure et simple des stagiaires qu'elles prennent;
- Pour les entreprises: éviter la généralisation de stagiaires revendicateurs et syndiqués qui profitent du système.

Alors, personnellement, je suis d'accord avec un aspect qui est celui d'un contrat de travail de base national, le même pour toutes les entreprises, pour l'emploi d'un stagiaire, fixant une rémunération minimale.
Dans ce contrat, chaque partie devra voir signifier ses droits et ses devoirs, l'une envers l'autre, dans une durée de temps limitée.
S'agissant d'un contrat de base, chaque entreprise aurait la possibilité d'en rajouter si elle le souhaite, en considérant bien qu'elle ne peut par contre rien proposer en dessous de ce que ce contrat stipule.
Et il pourrait également être possible d'adapter ce contrat en fonction de la taille de l'entreprise. Par exemple:
Ets < 50 salariés = 30 % du SMIC
Ets < 100 salariés = 40 % du SMIC
....
Création, non pas d'un conseil prud'hommal, mais d'une sorte de comité de surveillance national vers lequel le stagiaire et/ou l'entreprise peuvent se tourner en cas de conflits.

Des possibilités, il en existe. Proposez donc!