Ryô

  • Sociologeek
  • Waffou
  • Chuck norris peut casser le bras de Rayman
  • Messages: 3 331
Re : Élections présidentielles 2022
« Réponse #15,  »
Le quinquennat qui se termine se résume à :
"Vos gueules les feignasses, on déchire trop et on va sauver le monde. Vous avez un truc à dire? Balec, osef!"
On en voit le résultat. Tout part en couille, l'enseignement est à l'abandon, le soin pareil, la dimension sécuritaire est pilotée par des gros dingos qui ne voient la violence légitime d'État que comme une répression.

Au mieux ça va continuer, au pire ça va s'aggraver.
On est tous le con de quelqu'un d'autre

Un appendice ne sert pas forcément à rien. Chez moi, TOUS les appendices servent  :classe:


Mise a jour du blog le 27/12/06

MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 323
Re : Élections présidentielles 2022
« Réponse #16,  »
Il faut tout de même voir que le dernier quinquennat est pour l'essentiel la cristallisation des politiques antérieures. Et pourtant, je n'exonère pas Manu' (qui n'oublions pas a été aux manettes sous Hollande déjà et qui sous Sarko' trempait dans la réforme de l'État)

Cela fait plus de 30 ans que les personnels des services publics (hôpitaux, établissements d'enseignement, etc) voient leurs effectifs et leurs moyens fondre (ou le ratio entre personnel, moyens et usager se dégrader), et dénoncent cette situation. Les politiciens dans le même temps bourraient le mou des citoyens pour leur expliquer que les fonctionnaires étaient des branleurs, que le service public coûte cher et qu'on peut faire vachement mieux pour beaucoup moins cher.

Pendant des années l'illusion a marché car les personnels ont pris sur eux en remplaçant 1, 2, 3 collègues pas remplacés, parfois en faisant des horaires de dingues au mépris de leur santé. Sauf qu'à un moment ça craque. Entre la personne qui part en burn-out, le nouvel arrivant qui va se rebeller contre la charge de travail et ne va pas se mettre en danger, ceux qui baissent les bras de découragement… Et ce qu'on est en train de voir, c'est le craquement de l'ensemble. Les personnels n'en peuvent plus, ne veulent et ne peuvent plus tenir les bouts de ficelles pour que tout continue à fonctionner. Résultat, tout s'effondre quasiment comme un château de cartes, car derrière la façade qui est en train de s'effondrer, ça faisait longtemps qu'il ne restait plus grand-chose.

Alors Manu' essaye d'amuser la galerie avec des maisons France-Services pour remplacer les accueils physiques du public qui ont fermé les uns après les autres (alors que la base du service public, c'est bien d'être accessible par le public, pas planqué dans une tour d'ivoire). Sauf que ce qui a été cassé, ça va coûter beaucoup plus cher de devoir le reconstruire que si ça avait été entretenu. Pour remettre d'aplomb l'hôpital (si tant est qu'il y en ait la volonté), ça va être des tombereaux de milliards qu'il va falloir sortir pour former, recruter et rémunérer du personnel. Et en plus, ça va prendre des années. En parallèle, si on veut réellement améliorer la situation et que tout ne soit pas concentré sur l'hôpital, il va falloir résorber les déserts médicaux en formant des généralistes à la pelle, former aussi dans les spécialités pour lesquels les besoins en médecins et personnels médicaux sont criants.

Pour l'hôpital et la médecine, on paye une politique mise en place il y a 40 ans qui partait du principe que moins il y aurait de médecins, moins les gens consulterait et moins ça coûterait cher. Idée super logique alors que le vieillissement de la population commençai à s’amorcer nettement. Les moyens des hôpitaux ont donc été de plus en plus contraints, les services ont été "rationalisés" (voir les fermetures de tous les "petits" services d'urgence, de maternité, de chirurgie). Combien de territoires ont perdu leur hôpital transformé au mieux en mouroir maison de retraite médicalisé ou centre de soin ambulatoire depuis 40 ans? Et dans le même temps, le numerus clausus a été drastiquement abaissé (pour le plus grand plaisir des médecins en place) pour réduire le recrutements de médecins. Pour contraindre les services, toute une bureaucratie inutile a été créée pour surveiller les services, leur imposer des réorganisations incessantes, leur refuser les moyens de fonctionner grâce à des procédures tatillonnes. Grâce à ça on a la situation qu'on a maintenant.

Mais je vous rassure, il n'y a pas de changement de cap en vue. Par exemple notre chère ministre de l'écologie Pompei… pardon Pompilli se réjouit pour 2022 car les effectifs des services de son ministère seront en baisse… moins forte que les années précédentes. Elle considère même que c'est un retournement de tendance. Autant vous dire que la nature et la biodiversité, voir la planète sont sauvés (ou tout comme) :peur:
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Alaiya

  • Modos
  • OTP FTW !_\o/
  • Messages: 5 610
Re : Élections présidentielles 2022
« Réponse #17,  »
En tout cas, concernant cette Présidentielle, elle sera sans nulle doute un très grand cru en matière de médiocrité, c'est affligeant. Et je ne pense pas que quoi que ce soit change début 2022, très sincèrement. Les dés ont parlé avant même que d'être jetés.

A gauche : Hidalgo, notoirement antipathique, sans charisme, sans carrière, sans bilan (Paris, ce n'est pas la France), c'est une coquille vide. Alors que la gauche a encore quelques personnes valables, comme Taubira qui serait la seule présidentiable du lot. Mais vu la bande de bras cassés qui lui servirait de base au PS, on comprend bien pourquoi elle n'y va pas. Elle n'est pas masochiste.

A droite : Ciotti est un kapo et Pécresse une cruche. Bertrand, malgré tous ses défauts, était le seul à peu près "normal" du lot. Il n'aurait jamais gagné, évidemment, mais il aurait pu survivre au ridicule. Les deux autres mourront dans d'autres souffrances.

Les verts (à gauche donc) : Jadot est aussi charismatique qu'une huître neurasthénique. Le mec, c'est le père de famille classe moyenne en balade le WE le nez levé et un sourire béat en travers de la figure. Sauf que lui, c'est du lundi au dimanche inclus. Et Rousseau... *met un coup de pied à Rousseau pour l'expédier avec Ciotti et Pécresse et lui réserver le même destin*

L'extrême gauche : Mélanchon et son ego démesuré, à se demander s'il en a véritablement quelque chose à foutre des causes pour lesquelles il est censé se battre pourvu qu'il EXISTE. Ah, et il paraît qu'il y a aussi un candidat du parti communiste. Il paraît.

L'extrême droite : Marine Le Pen est inaudible et toujours aussi incompétente. Si elle ne s'appelait pas Le Pen, j'éprouve presque de la compassion pour elle. Presque. Zemmour est tellement dans la caricature de tout que je suis à chaque fois effarée devant les énormités qu'il sort à la chaîne et pire encore, devant le fait que des gens lui accordent du crédit alors qu'il joue sur leurs peurs avec la subtilité d'un 33 tonnes lancé à 150 sur l'autoroute.

Sauf individu providentiel parachuté par la grâce de je ne sais quelle entité en début d'année prochaine, le résultat est d'ores et déjà connu.

MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 323
Re : Élections présidentielles 2022
« Réponse #18,  »
Je ne parierai malgré tout pas sur le résultat. Les sondages sont totalement bidons (je renvoie à l'article du Monde qui décrit comment ils sont faits) donc tout peut arriver.

Ne pas oublier que tous les candidats ont un melon démesuré de toute façon (pour se présenter à cette élection, il faut avoir une certaine estime de soi, même pour être un "président normal")

Après, Manu', il a rien à craindre du PS. Choisir une apparatchik qui n'a aucun talent de tribun pour une candidature, déjà avec un programme ça aurait pas été gagné, mais sans programme, ça risque pas de marcher.

Du côté LR, Pécresse, vu qu'elle est un peu comme Manu' politiquement, elle peut être pas loin de lui (et elle se débrouille un peu mieux qu'Hidalgo en meeting… Ce qui n'est pas une performance)

Mélanchon, c'est un tribun, un vrai. Donc ça fait des meeting du tonnerre avec des foules galvanisées, mais le problème c'est que la campagne contrairement à il y a 20 ans, ce n'est pas que des meetings.

Jadot, je sais pas quoi en penser. Dans les villes en particulier, il y a une vraie attente écolo. C'est même assez fascinant par certains côtés. À Lyon, par exemple, s'il y a un an l'ancien maire (Gégé roi du monde) roulait encore les mécaniques et donnait des leçons à tout va, depuis quelques temps, il est moins visible. Et je ne suis pas sûr que les habitants de Lyon (la ville, c'est pas forcément pareil à l'échelle de la métropole) le regrettent car il y a une politique de réduction de la place de la voiture qui se met enfin en route. Même si les conseils municipaux ont été mal élus en 2020, on ne peut pas exclure une surprise. Après, les verts, y'a pas de miracle à en attendre, en particulier sur les services publics. Certains sont des libéraux à fond.

Le Pen, elle a voulu se "dédiaboliser", du coup elle a laissé un espace sur sa droite à plus radical… Et maintenant, rattrapée par LR sur ses idées, elle essaye de se "rediaboliser" pour regagner du terrain. du coup je pense qu'elle a paumé une partie de son électorat qui va probablement aller sur de l'abstention (ce qui ne veut pas dire qu'elle ne reste pas dangereuse) Et si on  a un total Le Pen+Zemmour à 30% ou plus, je préfère vous dire qu'on sera pas bien du tout.

Après, ne pas oublier que plus il y aura de candidats qui éparpilleront les voix au premier tour, moins il y aura besoin de faire un bon score pour être au second. On peut avoir un résultat avec 3 candidats en tête entre 19 et 20% au 1er tour. Et vu d'aujourd'hui, y'en a plusieurs qui peuvent espérer y être.
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Ryô

  • Sociologeek
  • Waffou
  • Chuck norris peut casser le bras de Rayman
  • Messages: 3 331
Re : Élections présidentielles 2022
« Réponse #19,  »
Merci d'avoir précisé qu'effectivement tout cela ne date pas d'hier.
J'aimerais bien lire cet article du Monde !
On est tous le con de quelqu'un d'autre

Un appendice ne sert pas forcément à rien. Chez moi, TOUS les appendices servent  :classe:


Mise a jour du blog le 27/12/06

FinalBahamut

  • Troll n' roll, go go go ^_^
  • Waffou
  • Messages: 5 637
Re : Élections présidentielles 2022
« Réponse #20,  »Modifié
Médiocrité est un terme qui doit probablement revenir à chaque présidentielle... mais il semble particulièrement adapté en 2021.
On peut se demander comment, a priori, quelqu'un d'aussi médiocre que Macron peut être président, et espérer continuer à l'être.
En vérité, c'est qu'à côté, c'est encore plus médiocre.
En contraste, il semble "acceptable".

Quelques remarques :

- Il faut rappeler une évidence : la présidentielle est une élection sans intérêt, puisque l'enjeu est d'élire un représentant des intérêts économiques.  Il y a une réelle continuité sur le plan économique de Sarko à Macron en passant par Hollande.  Dit autrement, peu importe qui sera élu, on connait déjà la politique économique. Jadot, Hidalgo, Macron, Le Pen, Pécresse, c'est 50 nuances de néolibéralisme.

Je vous renvoie à ce titre à un édito du Télégramme de ce jour sur Pécresse, où on ne parle à aucun moment de son  programme.

https://www.letelegramme.fr/france/edito-pecresse-la-premiere-marche-05-12-2021-12881378.php


Le Pen est nulle (Sarko disait d'elle que c'était son père sans la culture), mais comme pour Macron, le contraste avec Zemmour peut la rendre finalement quasi-centriste. On sent que nos élites auraient de moins en moins de difficultés à travailler avec elle.

Jadot : C'est qui Jadot ? Celui qui pose sa candidature pour un maroquin à l'environnement dans un second quinquennat Macron ?
Rien que d'imaginer Jadot expliquer aux  grands patrons français qu'il faut mettre un peu de vert dans son capitalisme est digne d'un sketch de Benny Hill.

Hidalgo : elle a dit que "l'hôpital n'est pas une entreprise comme les autres". La gauche, ça a bien changé ^^;;

Mélenchon : Perplexe. Il y avait une vraie dynamique en 2017 (et ce pourquoi Hollande a préféré mettre en garde quelques jours avant le 1er tour de 2017 sur le danger Mélenchon et non Le Pen, preuve que l'extrême droite n'est pas l'ennemi du pouvoir en place).
Aujourd'hui, ça ne fait pas envie.
Au passage, dire de Mélenchon et de LFI que c'est l'extrême gauche donne le vertige sur la droitisation de notre paysage politique.*
Si Mélenchon, c'est l'extrême gauche,
Poutou c'est quoi ? La méga ultra gauche ?
Faut être sérieux : LFI est ce que le PS devrait être sur le plan des idées, ni plus ni moins. L'extrême gauche cherche à renverser le capitalisme. Pas exactement la même chose.

Je finis par Pécresse : d'abord, ne la sous-estimez pas : c'est une femme de réseau, et au moins sur ce plan, elle est sacrément efficace. Et puis, elle est aussi très drôle. Rappelez-vous, elle a dit : "Rien de telle qu'une femme pour faire le ménage"


Rien de t elle, qu une femme pour faire le ménage !!!!! - Vidéo Dailymotion

Bref.

En 2022, j'aurai probablement aqua-poney.


... et Omni me fit pourvoyeur en anus fruités :classe:

Alaiya

  • Modos
  • OTP FTW !_\o/
  • Messages: 5 610
Re : Élections présidentielles 2022
« Réponse #21,  »
@FB : oui, c'est ça. Dans l'absolu, il n'y en a pas un pour rattraper l'autre mais en relatif, par comparaison comme tu dis, Macron est le plus acceptable de tous.

Mélanchon : je n'ai quand même pas l'impression qu'il kiffe le capitalisme, de base. Ceci étant, je vois ce que tu veux dire : il faut faire avec les entreprises (donc le capitalisme) mais en mettant l'aspect humain et social au premier plan. Donc, oui, en fait plus PS que faucille entre les dents, en effet :D Mais sa personnalité s'accorde tellement mal avec ce qu'il défend...

Pécresse : j'ai regardé un peu son parcours. Loin d'être une conne, plutôt le genre bûcheuse précoce, mais ça n'en fait pas pour autant une personne présidentiable (on peut être très cultivé et très con, c'est pas nouveau). Quand je l'écoute, j'ai l'impression de n'entendre que des phrases toutes faites, un ton de voix totalement artificiel, son discours est affecté,  "appris par coeur", il n'y a rien de spontané en elle, rien d'honnête ou d'humain. Et, bon sang : mais quelle idée de se faire botoxer la tronche à ce point... ! Ca la rend encore moins... vivante.

@MCL : je ne regarde pas les sondages, j'exprime un ressenti purement personnel, un jugement "a vista de naz" comme on dit dans le coin. Pour être présidentiable, il faut avoir un charisme, peu importe le bord politique finalement. Et en matière de charisme, on a Mélanchon (si) et Macron (aussi). C'est. Tout. D'aucuns pourraient aussi évoquer Zemmour, remarquez. Oui, je sais, faut pas juger sur le physique gnagna mais il ne faut pas oublier que c'est très viscéral, tout ça, très reptilien. Le troupeau doit se choisir un chef et il ne choisira pas l'avorton qui trépigne parce que l'image du chef, c'est l'image du troupeau. Alors vous me direz, on a bien élu Sarkozy. C'est vrai. Mais il était d'un autre calibre que Zemmour à tous les niveaux et ne jouait pas dans la même cour. Donc sans tenir compte des programmes des uns et des autres - que les français ne liront pas / ne comprendront pas / n'en auront rien à carrer - si on se base uniquement sur les bonhommes et les bonnes femmes, ben... :lac:

FinalBahamut

  • Troll n' roll, go go go ^_^
  • Waffou
  • Messages: 5 637
Re : Élections présidentielles 2022
« Réponse #22,  »
Citation
mais quelle idée de se faire botoxer la tronche à ce point... !
Au moins, elle sera prête pour son entrée au musée Grévin :yaisse:

Alors que bon, je ne sais si c'est l'âge, mais une chevelure qui grisonne par si, un corps sculpté par la patine du temps par là, une peau qui commence (légèrement) à se parcheminer... ça peut avoir son charme aussi.

(on apprend à être tolérant avec les vieux... avec l'âge. Mais c'est sincère aussi, chez certains/certaines, la vieillesse leur va bien ^^)


... et Omni me fit pourvoyeur en anus fruités :classe:

Urumi

  • Monomaniaque
  • Waffou
  • HD-ready
  • Messages: 4 907

MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 323
Re : Élections présidentielles 2022
« Réponse #24,  »
Citation de Alaiya le 5 Décembre 2021 à 14:28
Et, bon sang : mais quelle idée de se faire botoxer la tronche à ce point... ! Ca la rend encore moins... vivante.
Et encore, Mélanchon, pour se représenter en 2027, il va falloir qu'il se fasse retendre sinon les yeux seront cachés derrière les sourcils. Ça risque de pas être chouette. :hypocrite: :roule:
En plus, vu l'ampleur du boulot, il va y avoir des frais.









 :jesors:

Re : Élections présidentielles 2022
« Réponse #25,  »
Citation de FinalBahamut le 5 Décembre 2021 à 16:07
(on apprend à être tolérant avec les vieux... avec l'âge. Mais c'est sincère aussi, chez certains/certaines, la vieillesse leur va bien ^^)
Tu veux dire comme Wauquiez qui à peine né était déjà le plus vieux bébé de France avec les cheveux teints en gris par son coiffeur? :p
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

FinalBahamut

  • Troll n' roll, go go go ^_^
  • Waffou
  • Messages: 5 637
Re : Élections présidentielles 2022
« Réponse #26,  »
Citation de MCL80 le 5 Décembre 2021 à 18:23
Citation de Alaiya le 5 Décembre 2021 à 14:28
Et, bon sang : mais quelle idée de se faire botoxer la tronche à ce point... ! Ca la rend encore moins... vivante.
Et encore, Mélanchon, pour se représenter en 2027, il va falloir qu'il se fasse retendre sinon les yeux seront cachés derrière les sourcils. Ça risque de pas être chouette. :hypocrite: :roule:
En plus, vu l'ampleur du boulot, il va y avoir des frais.
Ca va faire comme avec Alice Sapritch : "Quand je serre les fesses, j'ouvre les yeux".


... et Omni me fit pourvoyeur en anus fruités :classe:

tinou

  • Waffou
  • Messages: 7 289
Re : Élections présidentielles 2022
« Réponse #27,  »
On finit l’année avec :
- Pécresse winneuse ascendant snowboardeuse de l’UMP
- Taubira en potentiel black savior de la gauche, la candidature du PS ne décollant pas… Taubira a semble t-il une plus grande côte à cet instant précis qu’Anne Hidalgo.
- Non pas 4, ni 5 mais bien 7 voire 8 candidats à gauche : Jadot, Roussel, Mélenchon, Arthaud, Poutou, Montebourg, Hidalgo, Taubira. On a vraiment l’embarras du choix… auront-ils tous 500 signatures par contre? Et quand bien même, je ne vois pas comment l’un d’eux pourrait se qualifier sans retrait des autres (et encore… même pas sûr)

Bref, on sent que la campagne va plutôt se jouer sur la droite, l’impact de l’obtention ou la non-obtention des 500 signatures de Zemmour par exemple aura un impact certain.

Je mets une pièce sur Macron pour le moment. Mais si Pécresse passe devant le Pen, ce ne sera pas si simple…

"Honey badger don't care"

MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 323
Re : Élections présidentielles 2022
« Réponse #28,  »
Pour l'instant, j'ai tout de même l'impression que la campagne présidentielle reste confinée à un cercle d'initiés germanopratins et de commentateurs de chaînes d'infos continues. Si ça ne sort pas vraiment de ces cercles-là (et franchement avec des candidats qui ne vont probablement quasiment pas organiser de réunions publiques, je ne vois pas comment ça pourrait), on va vers une abstention record. Franchement, si le seuil de qualification au second tour est à 18-19% avec une participation à 50-60% ça va faire mal à la légitimité du résultat.

On a toute une partie de la population qui considère que la classe politique dans son ensemble est discréditée. Y compris certains qui ont voté Le Pen en 2017. Donc l'hypothèse d'une abstention marquée n'est pas délirante. Dans cette hypothèse, il n'est pas certain que Le Pen soit au second tour… Et ça, Manu' veut tenter de l'éviter, mais d'une certaine façon, malgré ses manœuvres passées, il n'a plus du tout la main. En plus, il n'a pas réellement de parti non plus et comme la différence politique avec Pécresse est non mesurable, la réalité c'est que les députés REM  risque de passer très vite à la concurrence pour se recaser si les sondages ne sont pas bons.

Ne pas oublier non plus que le dernier président à avoir été réélu sans Le Pen au second tour, c'est Mitterrand… il y a 34 ans.
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Kian

  • Admin
  • Messages: 12 674
Re : Élections présidentielles 2022
« Réponse #29,  »
Citation de MCL80 le 28 Décembre 2021 à 13:52
Ne pas oublier non plus que le dernier président à avoir été réélu sans Le Pen au second tour, c'est Mitterrand… il y a 34 ans.
Ce nombre  ne veut rien dire en absolu : ça correspond en réalité à un sur deux.