Le sujet sur les Voyages

tinou

  • Waffou
  • Crie par dessus l’ouragan
  • Messages: 7 106
Le sujet sur les Voyages
« Réponse #45, le 12 Janvier 2006 à 04:46 »
Sympa le récit! Par contre ton site ne pourra jamais être vu par au moins 1.3 milliards d'humains. Le Grand Firewall de Chine a encore frappé (ce qui est dingue, c'est que reporter sans frontière dot com marche pas, mais reporter sans frontiere point fr marche...).
Citation de Megara
Shangai fait partie des villes que je voudrais visiter, donc j'espere que tu vas continuer!
Sinon, comment trouves-tu les habitants de Shangai par rapport a Pekin ou a Hong-Kong? Je n'ai l'experience de visites qu'a Hong-kong et Singapore, pas dans la "vraie Chine", et on m'a dit que les chinois sont plutot "rentre-dedans"... Est-ce vrai...?
Pekin: never been there
HK: ils sont un peu pareils, mais en plus rentre dedans comme tu dis. Cela doit etre le choc pour un japonais, car ici on t'aborde vraiment violemment pour n'importe quelle raison : mendier, rolex, dividi, etc... Ca doit etre pire a l'interieur des terres, dans la vraie Chine. Avec des lawai (gaijin) a tout les coins de rue...
"Honey badger don't care"

Megara

  • Deceptigeekette. Et Spectre.
  • Modos
  • Appelez-moi Meg' ... ou Syl' ^^
  • Messages: 2 061
Le sujet sur les Voyages
« Réponse #46, le 12 Janvier 2006 à 06:32 »
Bizarre, pourtant je ne mets que des photos et des recits de voyage sur ce site… Pas de quoi fouetter un chat communiste… :mouais: C’est les textes que t’as pas pu voir, ou les photos (ou les deux ?).

Justement, en allant regarder le site fr de Reporters sans Frontiere, je suis tombee sur les trous noirs du Net :

La chine :
Citation
La Chine a été l’un des premiers Etats répressifs à comprendre qu’elle ne pourrait pas se passer d’Internet et qu’il lui faudrait donc parvenir à le maîtriser. C’est aussi l’un des rares pays à avoir réussi à aseptiser son Réseau, le purgeant de toute information critique, tout en le développant (la Chine compte aujourd’hui plus de 130 millions d’internautes). Quelle est la recette miracle de ce géant de la censure ? Un savant mélange de technologie de filtrage, de répression et de diplomatie. Enfin, si la Chine censure et surveille le Net avec efficacité, elle est également passée maître dans l’art d’intimider ses internautes, jouant avec succès la carte de l’autocensure. Avec 62 personnes emprisonnées pour des textes publiés sur Internet, la Chine est la plus grande prison du monde pour les cyberdissidents.
Et le Vietnam n’est pas en reste…
Citation
En matière de contrôle du Réseau, le Viêt-nam suit très scrupuleusement l’exemple chinois. Toutefois, bien qu’encore plus rigide d’un point de vue idéologique, il ne dispose pas des capacités économiques et technologiques de son voisin. Le pays s’est doté d’une cyberpolice, qui filtre les contenus "subversifs" sur la Toile et surveille les cybercafés. S’il existe toutefois un domaine dans lequel ce pays n’est pas à la traîne, c’est bien la répression envers les cyberdissidents et les bloggers. Trois d’entre eux sont détenus depuis plus de trois ans pour avoir osé s’exprimer en faveur de la démocratie sur Internet.
Pourquoi faire simple, alors qu'on peut faire compliqué ?

tinou

  • Waffou
  • Crie par dessus l’ouragan
  • Messages: 7 106
Le sujet sur les Voyages
« Réponse #47, le 12 Janvier 2006 à 06:52 »
Citation
Bizarre, pourtant je ne mets que des photos et des recits de voyage sur ce site… Pas de quoi fouetter un chat communiste… mouais C’est les textes que t’as pas pu voir, ou les photos (ou les deux ?).
Les deux mon capitaine... La page reste blanche. Pareillement, je n'ai accès a presque aucun blog (blogspot et cie). Genre le mien par exemple... Par contre ceux d'Alain Juppé et DSK marchent... Mais ce sont des blogs pros...
Re: Le sujet sur les Voyages
« Réponse #48, le 16 Janvier 2006 à 10:53 »Modifié le 16 Janvier 2006 à 11:16 par tinou
Alors comment que c'était ce concert de rock indépendant chinois?

La liste officielle des artistes pour commencer, avec en gras les performances auxquelles j'ai assister:
Citation
四有新人 /Si-You-Xin-Ren(brit-pop)                                                      13:00—13:20 

Mortal Fools (punk)                                                                             13:20—13:40   

Heaven's Door (r&b/funk)                                                                     13:40—14:00   

翘翘板/Qiao-Qiao-Ban (brit pop)                                                           14:00—14:30   

Microphonic (brit-pop)                                                                          14:30—15:00   

mint (funk)                                                                                          15:00—15:30   

14行诗 /Sonnet (indie rock)                                                                  15:30—16:00   

扩音器/Loudspeaker (punk)                                                                  16:00—16:30   

第一次抽奖 First Lucky Draw(奖品 Epiphone ECS-10木吉他一把 )       16:30—16:40   

三黄鸡/San-Huang-ji (folk rock)                                                             16:40—17:15   

老街/Old Street (metal)                                                                        17:15—17:50   

Slit (new metal)                                                                                   17:50—18:40   

玄武门/Xuan-Wu-Men (classic melodic metal)                                        18:40—19:30   

天幕落/ Falling Velarium (metal)                                                           19:30—20:15   

第二次抽奖 2nd LuckyDraw(奖品 Epiphone ECS-10木吉他一把 )         20:15—20:25   

冷酷仙境/Cold Fairyland (dark folk/world)                                               20:25—21:20   

另一种光亮/Another Light (hard core)                                             21:20—22:00

第三次抽奖 3rd Luckydraw(奖品 Kramer 202电吉他一把 )                           22:00—22:15   

The Verse (funk rock)(北京 )                                                             22:15—23:00
Bon voici quelques photos pour accompagner mes dires:

Ambiance cave underground où l'on peut croiser des Damien névrosés, des Kamen bigarés ou des Battouman chinois!!!


Premier groupe: Slit
Le bassiste et le guitariste/chanteur




Un pur groupe de métal d'inspiration Symphony X (pour ce que je connais), avec toutefois quelques riffs dynamiques qui rappellent quelque peu la saveur d'un Extreme. Bourrin. Voix cassée que l'on entend pas tellement, encore des progrès à faire en rythmique et en enchainement d'accords sur plusieurs octave... On a eu droit a une reprise de The Final Countdown très épique!

Deuxième groupe: 玄武门/Xuan-Wu-Men






Au début de l'instrumental classieux, maîtrisé, metal. La chanteuse nous a ensuite rejoint pour nous offrir une belle voix, puissante et pas trop aigue. En un mot puissant et cool à la fois (zavez vu le gabarit du guitariste? :P). Speciale dedicace au synthé qui a le meme manteau que le big boss de la Brigade Fantome dans HxH, et qui confère un petit look visual pas dégueu!

Troisième groupe: 天幕落/ Falling Velarium




Alors là sublime, en un mot sublime! Damien aurait apprécié, tout le monde aurait apprécié car il y en avait pour tout le monde. Au niveau du style: on a de tout: un guitariste au style rock européen metrosexuel Francois Truffaut-Brian Molko de Placebo, un autre guitariste au style de Kiss sans le maquillage, MotorHead ou Tokyo Blade, bref plein de groupe de "purs" des 70s, un batteur intello tranquille mais efficace style Yasu dans Nana, un bassiste skateur dans la pure tradition du style américain a la Blink 182. Le tout est saupoudré d'un chanteur visualeux à souhait, cheveux rouge lentille bleue, qui semble pris de convulsion démoniaque sur scène, avec une voix qui porte bien et joue sur beaucoup, beaucoup d'octaves... Bonne performance de scène. Musicalement ça déménage! Ca pogotait dans tous les sens!!!

Quatrième groupe: Cold FairyLand





Mon coup de coeur de la soirée, pour l'originalité construite autour d'un concept indus de base. Les compositions m'ont foudroyé en plein coeur, me rappelant quelques performances de musique ainoue entendue au Japon il y a presque deux ans maintenant. Le son de la Pipa ou du Violoncelle ressorte vraiment bien, ce n'est pas un artefact de bande ou un quelconque gimmick racoleur. Yao Yao vient d'ailleurs de l'Opéra de Shanghai il me semble. Jamais encore je n'avais vu une performance ou les musiciens croyaient autant en leur art. Renversant!



Cinquième groupe: The Verse

Venu de Pékin, ces huluberlus digne héritiers des Red Hot sont vraiment excellents, je les ai d'ailleurs revu jouer dans un bar hier soir. Le chanteur est polyvalent, chant, piano-flute, guitare, percussions... Les chansons bougent bien, ils ont fait quelques reprises à leur sauce, comme Under The Bridge ou Sunday Bloody Sunday... J'ai vraiment adoré! :yaisse: Le guitariste est excellent!
"Honey badger don't care"

iDam

  • ᕦ(ò_óˇ)ᕤ !!!!!!!!
  • Modos
  • ▃ ▅ ▆ ▇ ▆ ▇ ▅ ▃
  • Messages: 12 192
Re: Le sujet sur les Voyages
« Réponse #49, le 16 Janvier 2006 à 14:33 »
Wooooo tu nous gates énormément ! :yaisse: Merci pour tout ça :) ...tous ont sorti des albums ? Tu pourrais me ramener des singles susceptibles de m'enchanter ? :D

Le guitariste de Xuan me fait penser à un bon fils de famille qui a fait croire à ses parents qu'il partait en stage d'aumônerie. Le groupe Failling Velarium m'a l'air bien... un look DeG mais avec une musique plus juste et moins casse-patte ^^

D's©
- Tu viens à la pistoche ?
- Je peux pas, j'ai véloche et cueillette de noisettes aux mûres !

tinou

  • Waffou
  • Crie par dessus l’ouragan
  • Messages: 7 106
Re: Le sujet sur les Voyages
« Réponse #50, le 16 Janvier 2006 à 16:52 »
Je crois pas que tous ai sorti un album. De plus le caractère indépendant de leur label va peut être rendre difficile de trouver cela chez un disquaire lambda. En fait à l'entrée du concert on m'a donné une carte de visite avec une adresse mail et peut etre un site web de leur label. C'est à ce que j'ai compris des gens basés sur Taiwan, qui souhaiteraient faire réussir ces formations. Or Taiwan et la Chine...

Il faut que je retrouve cette carte de visite!

J'ai l'album de Cold Fairyland avec moi là. Je vais voir si je peux trouver celui de Falling Velarium...

Aujourd'hui j'ai un peu rien foutu 'cause il pleut. Ce week end je vais à Nanjing, ce n'est qu'à 4 heures de train au nord-ouest d'ici. Je cherche toujours du travail, et euuuuh, ben voilà.
"Honey badger don't care"

Kamen

  • Waffou
  • What lies behind the mask...
  • Messages: 8 012
Re: Le sujet sur les Voyages
« Réponse #51, le 16 Janvier 2006 à 17:12 »
Hum, si ce sont des petits groupes, tu peux pas acheter leur CD/te le faire offrir sur place? Je sais que c'est comme ca que j'ai recupere un album fait maison, en allant assister a la performance d'un de mes colocataires (Tomo, dont le groupe s'appelait Chupa koki... Un nom plein de poesie...). C'est la aussi que j'ai compris que vouloir danser comme dans Dance Dance Revolution, ca marchait mieux qu'en France :classe:).
Sinon, vraiment bien sympa ton petit report, ca donne envie d'y aller...
Citation
des Kamen bigarés
C'est a dire ni en noir ni en violet? Wouah!!!!! :yaisse:
永遠に、あなたのモノ・・・

tinou

  • Waffou
  • Crie par dessus l’ouragan
  • Messages: 7 106
Re: Le sujet sur les Voyages
« Réponse #52, le 20 Janvier 2006 à 05:30 »
Citation
Hum, si ce sont des petits groupes, tu peux pas acheter leur CD/te le faire offrir sur place?
Ben c'est ce que j'ai fait avec Cold FairyLand, mais pour les autres groupes, il n'y avait plus de CD au moment ou je me suis décidé.
Posted on: Monday 16 January 2006, 17:32:47
Petit post consacré aux noms de nos amis Chinois...

Comme vous le savez peut être, il est de bon ton pour les Chinois de se choisir un nom occidental, souvent anglo-saxon, pour faciliter les échanges avec les étranger, du fait que le chinois est une langue assez difficile niveau prononciation. Cette habitude leur vient du collège ou ils choisissent ce nom avec leur enseignant d'anglais.

Des fois quand même, on tombe sur des trucs un peu hallucinants...

Par exemple, notre agente immobilière se fait appeler Choc! Oui oui, ça surprend aux premiers abords. Mais c'est pour donner un petit côté arty sans doute. D'autres fois, c'est plus fun: une fille dont le nom chinois signifie quelque chose proche de hirondelle, choisit son nom anglais: swallow!!! Mais bien sûr! Et on a beau leur expliquer que non, ils ne peuvent pas choisir un nom comme ça, souvent on est face a des esprits aussi bornés qu'un fan de Visual adulant Dir en Grey et rien d'autre.

J'ai aussi entendu parler de slut, de shag, etc. :mdr:

"Honey badger don't care"

Kamen

  • Waffou
  • What lies behind the mask...
  • Messages: 8 012
Re: Le sujet sur les Voyages
« Réponse #53, le 20 Janvier 2006 à 10:27 »
Citation
le nom chinois signifie quelque chose proche de hirondelle, choisit son nom anglais: swallow
J'vois pas le rapport avec les hirondelles, mais par contre c'est tout un programme sur les habitudes "personnelles" de la demoiselle... :mrgreen:
C'est dingue cette histoire de prenoms. Ces fameux pseudos choisis sont reguliers? Ils les prennent pour la prononciation, une hypothetique synonymie, ou juste pour la claaaasse, genre franponais? Derniere question : ton nom n'est-il pas trop difficile a prononcer? :classe:
永遠に、あなたのモノ・・・

Megara

  • Deceptigeekette. Et Spectre.
  • Modos
  • Appelez-moi Meg' ... ou Syl' ^^
  • Messages: 2 061
Re: Le sujet sur les Voyages
« Réponse #54, le 20 Janvier 2006 à 13:02 »
Citation de tinou le 20 Janvier 2006 à 05:30
Comme vous le savez peut être, il est de bon ton pour les Chinois de se choisir un nom occidental, souvent anglo-saxon, pour faciliter les échanges avec les étranger, du fait que le chinois est une langue assez difficile niveau prononciation. Cette habitude leur vient du collège ou ils choisissent ce nom avec leur enseignant d'anglais.
J'ai l'impression que c'est un peu systematique chez les chinois. Je me rappele qu'en 1999, a la fac ou j'etais en echange, tous les taiwanais avaient un nom chinois, qu'ils utilisaient entre eux, et un nom plutot anglais, qu'ils utilisaient avec nous, les occidentaux (et aussi avec les Japonais). Ca m'avait aussi etonnee, ces Lucy, Lily, Diana, John...
Par contre les Japonais ne le font pas (sauf ceux qui ont vecu longtemps aux US et qui veulent le montrer).

Bon, alors de mon cote, je vais commencer le volet Angkor, Cambodge...

**********************

Aéroport de Ho-Chi-Minh Ville, 25 décembre, 15h30

Plus qu’une demi-heure avant embarquement. Une seule question nous taraude : où est la bonne porte exactement ? L’un des moniteurs de l’aéroport indique la 6, l’autre la 9. Il n’y a pas à dire, tout est « à titre indicatif » dans ce pays... Bon, de toute façon, l’avion doit être gare entre la 6 et la 9, on devrait arriver à le trouver...


Deux heures plus tard, aéroport de Siem Reap, Cambodge

L’avion s’est « garé » à une cinquantaine de mètre de l’aéroport, et déverse sans trop de façon sa centaine de passager sur le tarmac chaud de Siem Reap. Ici, pas de bus de transport, ni d’office de la sécurité, on a le droit de s’eparpiller sur la piste d’atterissage. D’ailleurs les touristes – dont moi, en tête – se précipitent sur la gauche de l’avion pour prendre en photo le soleil couchant, avec un avion décollant devant lui. Certains s’avancent même sur la piste, voir y gambadent, sans qu’un officier ne les en empêche... Le Cambodge marcherait-il sur le même mode que le Vietnam ?

Enfin, bonne impression un peu mitigée dès que j’arrive aux bureaux de l’immigration... L’unique oeil de la Web-cam de l’officier me fixe d’un regard torve, ce qui me pousse à me décaler légèrement pour éviter de rester dans son champ. Peine perdue : l’officier me fait signe de rester dans l’axe. Puis me congédie d’un geste tout aussi dédaigneux dès qu’il a fini de rentrer mes données dans la base du Royaume du Cambodge (tres bien équipé, tout de même). Je me pose alors une question : pourquoi les officiers de l’Immigration ont ils besoin d’être aussi désagréables, quelque soit le pays ?

Sitôt nos valises recupérées, nous nous dirigeons vers la sortie. Une bouffée d’air chaud nous accueille de nouveau lorsque les portes s’ouvrent, de même qu’un guide cambodgien, qui nous annonce que notre guide attitre nous attend à quelques pas. Bizarre... Nous n’avons pas encore mis nos badges « HIS ». Et pourtant, plusieurs autres guides pointent un doigt vers un homme, qui nous fait des grands signes avec une pancarte écrite en japonais. A n’en pas douter, tous les guides touristiques de Siem Reap savent que ce soir, des françaises, faisant partie d’un voyage organisé japonais- débarquent dans cette ville de Province.

 
Point de Chute : Siem Reap

Siem Reap se situe à l’Ouest du Cambodge, à 170km de la frontière avec la Thaïlande. En 2005, c’est une ville / hôtel, qui se développe grâce et pour le tourisme des temples, qui apporte chaque année plus d’un million de visiteurs. Les hôtels sont omniprésents sur la route menant de l’aéroport à la vieille ville, le centre de Siam Reap, et constituent la seule zone éclairée la nuit. Ils offrent d’ailleurs un spectacle étonnant, rivalisant d’opulence, de lumières et de fastes, sortes d’énormes phares (ou sapin de Noel, ou meringue geante, selon l'imagination), plantés au milieu de trous noirs. Car si les écoles ont émergé de terre depuis l’an 2000, grâce aux devises des investisseurs et touristes singapouriens, français, japonais, et surtout, surtout, sud-coréens, une partie entière de la ville (et de la population) continue à vivre dans des conditions précaires, sans eau courante et sans électricité.

Par chance, notre hôtel se trouve dans la vieille ville, à deux pas du Vieux Marché, et non sur la route des hôtels que nous venons de traverser. Evidemment, l’hôtel n’est pas un palace comparable à ceux que nous avons croisés, et ne clignote pas comme une ampoule. Mais au moins, les chambres sont spacieuses et très bien aménagées, et le personnel – en livrée, tout de même – accueillant et prévenant.

Le dîner du soir a lieu dans l’un des restaurants phares du tourisme, à en voir le nombre de bus stationnés sur son étroit parking. L’endroit est bien aménagé, construit sur deux étages en forme de U, et ouvert aux quatre vents (il fait encore 28 degrés ici) comme en Thaïlande ou à Bali. Un spectacle de Sbek Thom, théâtre d’ombres Khmer aux marionnettes faites en cuir, vient agrémenter le repas, 100% cambodgien. Heureusement d’ailleurs qu’il y a ce spectacle, car j’avais presque oublié combien les Japonais sont coincés lorsqu’ils sont en présence de personnes qu’ils ne connaissent pas. Pourtant à la même table, nous sommes royalement ignorées jusqu'à ce que je me décide à me saisir de ma bouteille de Angkor (la bière locale) et propose un Kampai… ! Et encore, l’ambiance reste plutôt fraîche, j’en profite donc pour aller regarder en coulisse les marionnettes.

Ce sont des enfants qui assurent le spectacle ; ils sont une quinzaine, certains agitant et articulant les marionnettes derrière le rideau, d’autres se passant le micro pour « doubler » tour à tour les personnages. L’histoire est déclamée en Cambodgien, langue plutôt étrangère aux oreilles des touristes ici présents, mais la musique, à percussion, et l’ambiance générale du restaurant assurent à chacun ce qu’il était venu chercher ; du folklore.

Quelques photos:
- Un avion dans le Sunset;
- Representation de Sbek Thom, cote pile
- ... Et cote face: les enfants assurent!
Pourquoi faire simple, alors qu'on peut faire compliqué ?

tinou

  • Waffou
  • Crie par dessus l’ouragan
  • Messages: 7 106
Re: Le sujet sur les Voyages
« Réponse #55, le 20 Janvier 2006 à 14:42 »
Citation de Megara
A n’en pas douter, tous les guides touristiques de Siem Reap savent que ce soir, des françaises, faisant partie d’un voyage organisé japonais- débarquent dans cette ville de Province.
Tu n'étais donc pas la seule française?
Citation
Le dîner du soir a lieu dans l’un des restaurants phares du tourisme, à en voir le nombre de bus stationnés sur son étroit parking. L’endroit est bien aménagé, construit sur deux étages en forme de U, et ouvert aux quatre vents (il fait encore 28 degrés ici) comme en Thaïlande ou à Bali. Un spectacle de Sbek Thom, théâtre d’ombres Khmer aux marionnettes faites en cuir, vient agrémenter le repas, 100% cambodgien. Heureusement d’ailleurs qu’il y a ce spectacle, car j’avais presque oublié combien les Japonais sont coincés lorsqu’ils sont en présence de personnes qu’ils ne connaissent pas. Pourtant à la même table, nous sommes royalement ignorées jusqu'à ce que je me décide à me saisir de ma bouteille de Angkor (la bière locale) et propose un Kampai… ! Et encore, l’ambiance reste plutôt fraîche, j’en profite donc pour aller regarder en coulisse les marionnettes.
Ah ouais c'est quand même hyper encadré quand même... Cela dit, ce genre de spectacle nous est inaccessible quand on ne voyage pas en groupe, car trop cher.... Mais les Japonais essayent t-ils de communiquer avec les locaux ou bien restent t-ils là à regarder?

Sinon j'aime beaucoup la photo du sunset! :yaisse:
Re: Le sujet sur les Voyages
« Réponse #56, le 20 Janvier 2006 à 15:05 »
Allez, regardez tous ce magnifique menu dans un petit boui-boui local!

Comme quoi même parler anglais peut s'avérer inutile tant les chinois sont "forts" en anglais!!

"Honey badger don't care"

Kamen

  • Waffou
  • What lies behind the mask...
  • Messages: 8 012
Re: Le sujet sur les Voyages
« Réponse #57, le 20 Janvier 2006 à 22:42 »
 :peur: :peur: :peur:
Et tu choisis quoi en ayant lu un menu pareil? J'avoue naviguer a vue avec les kanjis dans une telle situation, mais ca reste un peu risque...
永遠に、あなたのモノ・・・

Megara

  • Deceptigeekette. Et Spectre.
  • Modos
  • Appelez-moi Meg' ... ou Syl' ^^
  • Messages: 2 061
Re: Le sujet sur les Voyages
« Réponse #58, le 21 Janvier 2006 à 03:30 »Modifié le 21 Janvier 2006 à 04:15 par Megara
Citation de tinou le 20 Janvier 2006 à 14:42
Tu n'étais donc pas la seule française?
Et non, j'y suis allee avec une amie de fac, qui vit au Japon depuis presque 8 ans.
Citation
Ah ouais c'est quand même hyper encadré quand même... Cela dit, ce genre de spectacle nous est inaccessible quand on ne voyage pas en groupe, car trop cher.... Mais les Japonais essayent t-ils de communiquer avec les locaux ou bien restent t-ils là à regarder?
C'est un tour japonais... Et pourtant, nous n'avions pas choisi l'option la plus encadree... Au contraire...

Mais je dirais que pour Angkor, il vaut mieux etre encadre, car l'acces aux sites n'est pas si aise que cela.

Les restos: Le cout de la vie au Cambodge, comme au Vietnam, est derisoire a comparer du Japon, ou de la France. Pour te dire vrai, dans les deux pays, lorsque nous etions livrees a nous memes (c'est-a-dire, pas de repas inclus), nous ne sommes allees que dans les meilleurs resto indiques par le "Routard" et le "Lonely Planet"... En nous en tirant pour 20 dollars (2300 yens, 16 Euros) au dejeuner. Et encore, je donne des prix plutot vietnamiens... Le Cambodge est encore moins cher. Le soir, le pire que nous avons fait, c'est la Tour d'Argent de Hanoi; l'Empereur. 51 dollars pour le diner du 31 decembre, dans un cadre exceptionnel... Cela fait 42 Euros, pour s'en mettre plein les yeux... Et les papilles!
42 Euro... Je ne pense pas que tu puisses faire un repas de 42 Euros a la Tour d'Argent ou chez Bocuse...


Les Japonais en voyage a l'etranger:
... Ils se lachent.. Oui et non... J'ai ete plusieurs fois dans des voyages organises japonais, et la seule chose a laquelle je pense, c'est qu'il traine derriere eux une certaine ambiguite. Ils ont besoin de ce semblant d'organisation qui va les rassurer, mais d'un autre cote, lache dans un marche local , ils vont discuter le bout de gras jusqu'a la derniere limite, pour obtenir l'illustration du plus mauvais gout de l'etalage... Bizarrement, ils ne vont pas etre a l'heure de depart du bus. Is se rebellent, dans la limite autorisee par leur subconscient... Ou plutot, inconscient...  :whistling2:
Bref, oui, ils se lachent... un peu  :p:

Pourquoi faire simple, alors qu'on peut faire compliqué ?

tinou

  • Waffou
  • Crie par dessus l’ouragan
  • Messages: 7 106
Re: Le sujet sur les Voyages
« Réponse #59, le 25 Janvier 2006 à 08:16 »


Cassé comme la jade


En 1937, avec d'un côté une armée chinoise faible et sous-équipée, et d'un autre l'armée japonaise s'approchant à l'horizon, l'invasion et l'occupation de Nanjing par le Japon apparut imminente. Alors qu'il remballait tout et fuyait, le gouvernement chinois a encouragé la population de Nanjing à rester, en disant: "Tout ceux qui ont du sang et respirent doivent sentir qu'ils souhaitent être cassé comme la jade plutôt que rester entier comme la tuile". Et pour renforcer cette déclaration, les portes de la cité furent closes, piégeant plus d'un demi-million de citoyens à l'intérieur. Néanmoins, des milliers de civils ont tentés de suivre le gouvernement qui battait en retraite en s'échappant par la Porte de Xiaguan, la seule porte dans l'enceinte de la cité qui était restée ouverte. Un tunnel de 21 mètres menait à cette porte à l'intérieur duquel régnait la panique et une incroyable violence suscitée par cette dernière. Dans le chaos résultant et les collisions, des milliers de gens ont péris suffoqués, brûlés ou piétinés à mort.

Ce qui suivit dans Nanjing fut 6 semaines d'un impitoyable massacre en continu, à un point tel qu'il n'en avait encore jamais eu dans l'histoire des faits de guerres modernes. Pendant l'occupation japonaise de Nanjing, entre 300000 et 400000 civils chinois furent tués, que ce soit en massacres de groupes ou en meurtres individuels. Dans l'intervalle du seul premier mois, 20000 femmes entre 11 et 76 ans furent brutalement violées. Les femmes qui tentèrent de refuser ou les enfants qui interféraient recevirent des coups de baillonnettes ou furent tout simplement tués. Il a été rapporté que les massacres commis à Nanjing ont été ordonnés et encouragés par les officiers japonais en commande comme une procédure militaire en bonne et due forme.

Les Japonais, cependant, ont sous-estimé le courage et la force du peuple chinois. Au lieu de briser la volonté du peuple, l'invasion a servi de catalyseur à un sens de l'identité de détermination. Ceux qui ne moururent pas - cassés comme la Jade - ont survécu pour contre attaquer.

Le Viol de Nanjing est clairement absent de beaucoup d'ouvrage d'histoire de par le monde. Malgré cela, il est espéré qu'une prise de conscience grandissante  de cet horrible évènement aidera à prévenir que de telles atrocités ne se reproduisent. Comme le dit l'ancien proverbe chinois, "l'expérience passée, si non oubliée, est un guide pour le futur".

C'est ce proverbe qui est inscrit en grand dans l'enceinte du mémorial du massacre, à Nanjing. J'ai visité la ville ce week end, et c'était vraiment très bien. Le musée se compose d'une partie extérieure avec des sculptures de style socialiste revenant sur le drame, le tout fait très triste. On a aussi une cloche de la paix à l'entrée. On passe silencieusement devant des centaines de squelettes exhumés, où l'on nous explique qu'un tel a du être décapité, tel autre a reçu un coup de baillonnette dans le bassin, etc. L'intérieur du bâtiment relate l'invasion japonaise de la Chine, et là, si vous faites parti de ces gens qui a Paris s'habillent avec des motifs du genre drapeau japonais, banzaii etc, (au même titre que les Japonais portent parfois des costumes nazis sans en connaître la réelle signification) juste parce que le Japon c'est "in", voilà qui remet les choses en perspectives. Il y a des peintures relatant le massacre, et surtout plein de photos des atrocités : de la simple tête du chinois décapité "posée" sur un rondin de bois avec la cigarette à la bouche comme pour faire une bonne blague, à la femme enceinte violée et éviscérée vivante. Les photos parlent d'elles mêmes, et le nom de "Viol de Nanjing" est particulièrement bien choisi, tant les Japonais n'ont semblent t-ils "pensés qu'à ça" on dirait. Ca des femmes violées en veux-tu en voilà.

C'est vraiment un musée très très dur, peut être plus encore que celui d'Hiroshima, mais qui finit sur une note d'espoir, la réconciliation des pays etc. Les deux musées ont un point commun: les grues en origami, symbole international de paix.

Voici quelques photos (photos interdites dans le bâtiment, désolé):


Posted on: Wednesday 25 January 2006, 03:44:00
Euh... juste pour dire que l'intérêt de Nanjing ne se limite pas à ça, bien au contraire. J'ai vu une foultitude de temples, de tombes de dynasties oubliées (Nanjing fut la capitale de la Chine), d'allées sacrées, de jardins, de pagodes, et autres joyeusetés classées patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO (ce qui veut tout et rien dire, j'en conçois). Des détails dans l'après midi. Nanjing, qui est à l'echelle de la Chine, une bien petite ville, seulement 5 millions d'habitants...^^ C'est aussi moderne que Shanghai, avec des rues aux nombreux platanes, a la circulation dense, aux buildings modernes:





PS: je suis plus puceau des temples confucéens! Et hier je me suis balladé dans le quartier juif de Shanghai! Des rapports très vite!!!


"Honey badger don't care"