Emmanuel Macron Président de la République

Battou

  • Papaya Mango
  • Waffou
  • Respectable Housewives.
  • Messages: 8 782
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #375,  »
A partir du moment où il sait lui-même (d'ailleurs c'est lui qui saisit) le Conseil Constit' pour faire le ménage, ça n'est que du théâtre où tout le monde trouve un peu son compte.

Le RN clame une victoire idéologique (mais valide quand même un plan de régularisation), les LR montrent qu’ils bougent encore, l’aile gauche du macronisme peut se draper dans de la vertu et l’extrême gauche braille et se roule par terre.

Et le Président pourra dire « Ben vous voyez, ça ne marche pas, donc chut et on fait comme je dis et de toutes manières il y’a l’Europe par-dessus ».
Stupid snake ! You won't be having Jesus Christ Lizard today, will you ? Shame on you ! :o

MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 637
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #376,  »
Dans ce jeu, Manu' joue (volontairement?) perdant par tous les bouts:
- Il épouse les idées du RN: Cela valide aux yeux du public que les idées du RN sont acceptables et pour ceux à qui il a vendu qu'il était un "rempart", ils se sentent trahis.
- Il dit et fait dire par sa collaboratrice… pardon, première ministre: on a voté ça, mais on va pas l'appliquer: en gros, on a fait des papouilles au RN, mais on les assume pas.

Juste un truc, l'histoire de la consignation d'une somme par les étudiants étrangers pour "payer leur retour". Déjà, n'importe quel pays qui a une ambition internationale ne fait pas ça, justement pour participer à la formation des futures élites d'autres pays et de bénéficier ensuite d'ouvertures économiques… mais passons. Borne annonce que le décret fixera le montant à une somme ridicule pour contourner la loi… sauf qu'en fonction de la rédaction de la loi, le RN ou ses satellites pourront attaquer devant le Conseil d'État le décret qui sera pris sur le fond: montant insuffisant pour payer le retour. Le Conseil d'État peut tout à fait censurer le décret. Et c'est le gouvernement qui aura lui-même allumé la mèche qui va brûler pendant des mois pour ensuite peut-être lui péter à la figure. Dernière chose: si cette disposition reste dans la loi, si l'extrême droite arrive au pouvoir, elle aura juste un décret à prendre pour fixer la somme à consigner à un montant exorbitant et ramassera la mise sur le thème de la xénophobie populiste.

Dans ce jeu, les LR jouent aussi perdants par tous les bouts car ils se sont mis en remorque du RN et ont poussé ses idées. Ils ne gagneront pas une voix aux élections pour ça (probablement au contraire). Pourquoi choisir le clone alors que l'original se présente?

Le seul gagnant, c'est le RN et on risque de le voir dès les prochaines élections (entre l'abstention et le pourcentage pour leur liste)
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #377,  »
Bon, moins de 6 mois après le dernier remaniement qui devait donner un nouvel élan (juillet 2023, qui s'en souvient? Et le nouvel élan, il me semble qu'on en parlait sous Chirac dans les années 1990… depuis, il a eu le temps de prendre un coup de vieux, l'élan) nouveau gouvernement avec un petit jeune à la tête de gendre idéal pour faire rêver les mémés. Tout ça pour un nouvel nouvel élan. :shifty:

Comme il est bien entouré, il a une ministre de l'éducation nationale qui s'est suicidée politiquement en direct même pas deux jours après sa nomination, avec ses déclarations sur l'enseignement public (c'est une réalité qu'il y a des enseignants qui ne sont pas remplacés, mais maintenant qu'elle est aux commandes, qu'est-ce qu'elle compte faire pour y remédier?… En a-t-elle seulement l'ambition? C'est là-dessus qu'il fallait apporter une réponse).

Et à peine une semaine après la constitution du gouvernement, début d'une jacquerie paysanne qui touche une bonne partie de l'Europe… l'inflation des deux dernières années est descendu jusqu'au secteur primaire. Il va falloir augmenter les prix d'achat des denrées aux agriculteurs pour qu'ils puissent boucler leur budget et il va donc y avoir une nouvelle vague d'inflation qui va remonter la chaîne jusqu'au consommateur dans les prochains mois.

On parie que le prochain remaniement aura lieu au plus tard en juillet? Et certains trouvaient que la IVe république était instable…
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Alaiya

  • Modos
  • OTP FTW !_\o/
  • Messages: 5 766
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #378,  »Modifié
Citation
c'est une réalité qu'il y a des enseignants qui ne sont pas remplacés, mais maintenant qu'elle est aux commandes, qu'est-ce qu'elle compte faire pour y remédier?
Sur ce sujet, il y a quand même un truc qui ne va pas : On a fini par considérer comme acquis que les enseignants sont trop souvent et trop nombreux à être absents. On ne parle même plus de cet absentéisme, seul compte désormais le fait de les remplacer. Ou comment soulager le symptôme sans en résoudre la cause.

Il me semble que le gouvernement ferait mieux de s'attaquer à la racine du problème parce qu'il y a absence et "absence". Il y a absence pour maladie, et il y a "absence" pour formation : d'ailleurs, l'enseignant est, dans ce dernier cas, a priori non considéré comme absent au sens strict du terme. Mais il est absent devant ses élèves. Quand il est en formation, il ne fait pas cours. Il me semble que ce point, qui relève strictement du fonctionnement actuel de l'EN, pourrait être étudié et résolu.

A mon sens, si on supprime ces "absences", les autres types d'absences ne seraient statistiquement pas beaucoup plus élevés que dans d'autres professions et il n'y aurait plus de sujet.

Ryô

  • Sociologeek
  • Waffou
  • Chuck norris peut casser le bras de Rayman
  • Messages: 3 423
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #379,  »
J'ai vu un schéma sympa qui démontre que les absences enseignantes sont toutes relatives.

Mais rassurez vous, on va leur donner des jolis costumes (hors les pompes sur les croquis, le futur moyen de se distinguer).

Et on parle déjà de les généraliser. J'ai fait le calcul, à 200 euros le kit par an et par élève, ça fait 500 000 enseignants payés 5000 euros brut. En temps plein et pérenne...

De quoi régler la revalorisation du métier, les problématiques d'encadrement et de soit disant absences...

PS: la formation se fait avec remplacement. C'est la base théorique. D'ailleurs l'institut de ma fille a été deux semaines en formation, remplacée systématiquement. Mais c'est dans le privé. Donc les conditions différent quelque peu.
On est tous le con de quelqu'un d'autre

Un appendice ne sert pas forcément à rien. Chez moi, TOUS les appendices servent  :classe:


Mise a jour du blog le 27/12/06

MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 637
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #380,  »
Vous remarquerez que les agriculteurs n'ont rien à voir avec les gilets jaunes:
  • Un gilet jaune qui touche à l'arc de triomphe, c'est un casseur, un vandale, etc et on peut le tirer au LBD
  • Un agriculteur qui jette une bombe dans un local de la DREAL, abîme une préfecture ou met le feu à la MSA, il est reçu par le premier ministre qui s'excuse quasiment.

Après, je ne dis pas que les agriculteurs ne sont pas gravement dans la merde financièrement et ça, c'était totalement prévisible: l'inflation vu sa force allait bien toucher aussi de front le secteur primaire. Elle a juste mis du temps à arriver. Il faut d'ailleurs bien avoir conscience et c'est totalement normal, que si les agriculteurs sont mieux rémunérés, cela veut dire dans quelques mois des produits alimentaires plus chers dans les rayons.

Et juste un truc, alléger les normes environnementales ne sauvera pas les agriculteurs. Ceci d'autant qu'ils sont les premières victimes des pesticides qu'ils utilisent. C'est bien une révision complète du modèle agricole qu'il faut lancer, mais ça sera alors toute la chaîne jusqu'au consommateur qui devra accepter des changements et y compris payer (nettement) plus… on parie que ça ne sera pas le cas et qu'il faudra attendre une situation du type de celle qu'est en train de subir le Maroc (secheresse extrême depuis 6 ans transformant une partie des terres agricoles en désert, mettant définitivement sur la paille une bonne partie du monde agricole de ce pays) pour qu'on commence à réfléchir?
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Battou

  • Papaya Mango
  • Waffou
  • Respectable Housewives.
  • Messages: 8 782
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #381,  »
Ecoute, à chacun ses excuses et ses passe-droits. Pour certains, c'est le manque de vacances à la montagne et à la mer, d'autres la "justesse de la cause".

C'est quand même un peu injuste de réduire leurs revendications à du "laissez-nous polluer et exploiter en paix parcequ'on s'en fout du reste" quand les normes auxquelles ils sont contraints ne sont pas respectées par les autres producteurs extra-européens avec lesquels ils sont en concurrence (et on ne va même pas parler de l’esclavage qui a lieu dans les plantations « bio » en Espagne).

Mais bon, bientôt la bouffe de synthèse produite sous le monople des géants de la tech sera là, et on n'aura plus besoin de ces gens qui empèchent le bon citadin venu s'installer en campagne de dormir sur ses deux oreilles (le bruit et l'odeur comme disait l'autre).
Stupid snake ! You won't be having Jesus Christ Lizard today, will you ? Shame on you ! :o

MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 637
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #382,  »
Tu sais bien que c'est plus compliqué que ça. Depuis les années 1950/60, en France, les politiques publiques ont orienté une bonne partie de l'agriculture vers des logiques strictement productivistes et de volume avec un niveau de qualité parfois discutable. Avec surtout une mécanisation et une très forte utilisation des intrants.

On a donc pas mal d'agriculteurs qui ont des productions bas de gamme et qui ont très longtemps vécu sur l'export vers des pays pauvres au fur et à mesure que le marché intérieur voulait de moins en moins ces productions. Or la mécanisation et le productivisme se sont largement développé ailleurs sur la planète, y compris dans des pays à coûts de production nettement plus bas. Résultat, ces agriculteurs n'ont plus de débouchés pour leurs productions, ou a des prix qui sont loin de couvrir leurs coûts… c'est notamment pour eux qu'il faut redonner des perspectives et la solution ne pourra pas être de leur dire de continuer dans la même voie puisqu'elle n'est pas viable.

Sachant de plus qu'on est dans des schémas de taylorisation dans certaines filières: un agriculteur fait éclore les œufs, un autre élève les poussins, un troisième engraisse les poulets… et tous les trois sont liés par des contrats léonins à des géants de l'agrobusiness. C'est de l'agriculture uberisée où les agriculteurs prétendument indépendants payent toutes leurs installations, mais sont tenus d'y élever que les bêtes qui leur sont confiées par le donneur d'ordre et les bêtes qui meurent avant terme leur sont facturées. Doit-on considérer que c'est un fonctionnement agricole normal?

Plus largement, quelle politique agricole pour réellement permettre aux agriculteurs de vivre malgré le changement climatique en cours? Les bassines sont (au mieux) une solution de court terme, tant qu'il y a encore un peu d'eau disponible en hiver… mais c'est quoi le coup d'après? Comment on fait en sorte que les agriculteurs aient aussi moins besoin d'intrants? Tout ça ce sont des questions de politiques publiques. C'est pas l'agriculteur dans son coin qui peut apporter cette réponse globale et la mettre en œuvre à grande échelle, pas plus que la FNSEA qui est totalement inféodé à l'agrobusiness. Ses patrons sont d'ailleurs patrons de l'agrobusiness. Le gouvernement, pas plus que ses prédécesseurs depuis des décennies, n'apporte de réponse. Ceci veut dire que le nombre d'agriculteurs va continuer de s'effondrer faute de viabilité économique des exploitations. Est-ce cela qui est souhaité? Pour mémoire, le secteur primaire est celui qui connaît une saignée continue dans ses effectifs depuis la révolution industrielle. On est passé en quelques décennies de millions de paysans en France à quelques centaines de milliers. À l'échelle historique, c'est probablement le changement du monde du travail le plus brutal qui ait existé.

L'agriculteur étranglé par les prix trop bas, il tire donc sur les contraintes lui permettant de desserrer l'étau à court terme: le GNR, les règles environnementales… Sauf que, comme je l'ai écrit, ça ne sauvera pas les agriculteurs.

Et je ne crois pas vraiment que la bouffe 100% de synthèse sera un jour économiquement compétitive.

Après, pour en revenir à ce que j'ai écrit au début: le 1er juillet 2023 lors des émeutes, le bâtiment de la DDTM du Gard à Nîmes est partiellement incendié et il n'y a pas de mots assez durs pour condamner les émeutiers. 19 janvier 2023, un bâtiment de la DREAL à Carcassonne est endommagé par une explosion et là, tout va bien, les agroterroristes qui ont revendiqué la chose ne seront certainement pas inquiétés.
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

iDam

  • ‾͟͟͞(((ꎤˋ⁻̫ˊ)—̳͟͞͞o
  • Modos
  • ▃ ▅ ▆ ▇ ▆ ▇ ▅ ▃
  • Messages: 12 602

MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 637
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #385,  »
Le gouvernement continue d'avancer sur l'uniforme… mais les enfants et les parents ne sont pas toujours d'accord:
https://www.lemonde.fr/societe/article/2024/02/16/uniforme-a-l-ecole-au-college-chape-les-eleves-suspendent-l-experience-qu-ils-considerent-comme-un-retour-en-arriere_6216872_3224.html

Ce que j'aime bien, c'est la réaction du rectorat: "Un travail sera mené avec les élèves afin que le projet grandisse dans l’esprit de chacun"… C'est mieux tourné que s'ils avaient dit "ces petits merdeux n'ont rien compris, on va leur expliquer et ils auront intérêt à être d'accord", mais sur le fond c'est à peu près pareil.

En tout cas, il y a du fric pour ça… par contre il vaut mieux que ces petits cons, ils viennent pas se plaindre qu'ils n'ont pas de professeur, car à défaut de prof, il y a des effectifs pour tenir les matraques:
https://www.lyonmag.com/article/134641/lyon-des-crs-mobilises-devant-le-rectorat-face-a-une-manifestation-lyceenne

Je sais pas pourquoi, mais le gouvernement risque d'avoir bientôt des problèmes avec sa jeunesse et pas seulement pour des questions de vêtements…
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Flavien

  • Modos
  • Un bon temps pour un bombardement
  • Messages: 3 502
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #386,  »
Ce qu'il faut savoir, c'est combien un jeu d'uniformes représente pour une collectivité.

La compétence éducation, en commune, c'est environ 1000€ par élève (personnels, entretien des locaux, énergie, fourniture, mobilier etc etc).

Au-delà des dépenses par élève liées à la compétence (communale, départementale toussa), en primaire, les communes dotent les écoles d'un budget fournitures scolaire en € par élève. Généralement autour de 40€. Ma commune dote en moyenne de 47€de fourniture par élève, c'est donc une commune qui "dote bien".

Donc je vous laisse imaginer ce que représente 200€ par jeu d'uniformes même si, grand prince, l'Etat va prendre en charge 50% de la somme.

Dans un contexte où les infras scolaires ont montré leur limite, que ce soit dans leur facture énergétique, la qualité de l'air, l'aménagement des écoles par rapport aux grandes problématiques (réchauffement climatique, lutte contre le harcèlement, hygiène, conflits d'usage, bien être des usagers en général...), où la question des salaires n'est pas non plus réglée.

On est dans la provocation.
En soi, on s'en fout des uniformes, ça peut même être sympa comme élément permettant "sentiment d'appartenance" à une école. Mais ce pognon de dingue, on en a besoin pour d'autre chose de plus utile, les conditions de travail des élèves en premier lieu.

" En France, les peines d'argent durent plus longtemps que les peines
de coeur et se transmettent de génération en génération. "

( Silhouette du scandale )
Aymé, Marcel

MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 637
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #387,  »
Le sentiment d'appartenance, je pense que ça va dépendre du contexte: Les élèves du collège ou du lycée le plus mal considéré du coin devront continuer à en porter l'image une fois dehors pour rentrer chez eux. Pour le coup, ça va plutôt stigmatiser les élèves. Et le sentiment d'appartenance est à double tranchant: lorsqu'il y a des animosités entre lycées, les adversaires pourront bien s'identifier entre eux…

Mais par-delà la provocation, je me demande dans quelle mesure le gouvernement ne prépare pas les esprits à la prochaine guerre. Mettre la jeunesse en uniforme n'a jamais été anodin et annonce rarement des temps heureux.
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #388,  »
Après Sarkozy qui s'était offert Guy Môquet, Manu' s'est lui aussi accaparé un résistant communiste fusillé par les nazis.

Quelle indignité après la loi immigration… en plus il l'a fait en invitant les héritiers de la waffen SS et de la milice à la cérémonie. C'est la classe d'inviter ceux qui se revendique l'héritage des bourreaux à un hommage aux victimes.
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Battou

  • Papaya Mango
  • Waffou
  • Respectable Housewives.
  • Messages: 8 782
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #389,  »
Deux semaines après un hommage aux victimes des attaques du Hammas en présence de leurs complices.
Rien de nouveau sous le soleil du "en même temps".
Stupid snake ! You won't be having Jesus Christ Lizard today, will you ? Shame on you ! :o