Emmanuel Macron Président de la République

MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 634
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #390,  »
Je ne pense pas qu'il ait invité des complices du Hamas sans que la justice n'y ait mis son nez.

Enfin bon, la récupération est une grande et ancienne pratique de l'extrême-droite et les morts ont l'avantage de ne pas pouvoir protester.

Comme disait Chirac, c'est à la fin de la foire qu'on compte les bouses. Donc après les élections européennes on aura probablement une bonne vision du tas de merde et ça risque de pas sentir bon vu le fumet qui se dégage déjà depuis des mois.
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Battou

  • Papaya Mango
  • Waffou
  • Respectable Housewives.
  • Messages: 8 780
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #391,  »
Ils n'ont pas été invités, mais y sont quand même allés, malgré les demandes des familles (comme Badinter). Comme quoi, le consentement, entre autres, est vraiment une notion variable à l'extrème gauche.

L'odeur, tu l'as déjà à l'AN, le bruit aussi, pas besoin d'attendre les européennes.
Stupid snake ! You won't be having Jesus Christ Lizard today, will you ? Shame on you ! :o

Alaiya

  • Modos
  • OTP FTW !_\o/
  • Messages: 5 766
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #392,  »
Citation
Comme quoi, le consentement, entre autres, est vraiment une notion variable à l'extrème gauche.
C'pas pareil :o L'extrême gauche sait que ce qui est bon pour toi :o Si tu dis non, au fond tu penses oui :o Elle sait ce que tu dois penser pour être moralement raccord avec tes camarades :o L'extrême gauche est une éternelle incomprise :o

La valse des extrêmes dans ce pays serait risible si ce n'était pas aussi affligeant. Ils ont la bouche tellement pleine de la boue de leur démagogie qu'ils en sont inaudibles.ED et EG, même combat, ils s'échangeraient leurs membres qu'on ne verrait pas la différence.

Vous me direz, ils n'ont pas le monopole de la démagogie mais ils n'ont pas le niveau intellectuel nécessaire pour s'y adonner avec finesse.


MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 634
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #393,  »
Vous inquiétez pas d'ici trois ans, tout ce qui est à gauche du RN sera à l'extrême gauche.

Déjà, l'extrême centre tapine ouvertement les idées de l'extrême droite… cette semaine encore Clément Viktorovitch a tapé là où ça fait mal: https://www.radiofrance.fr/franceinfo/podcasts/entre-les-lignes/chronique-emmanuel-macron-et-les-francais-de-preference-4237923

Et pour l'assemblée nationale, ça ne peut que mal se passer vu que Manu' n'a pas de majorité. Dans les autres pays européens, pour avoir une majorité on négocie des coalitions. En France, on constitue un gouvernement minoritaire et on utilise les outils monarchiques de la constitution de 1958 pour passer en force. Avec ces outils, le président gouverne contre le parlement lorsqu'il n'a pas de majorité et que les oppositions sont divisées. (si les oppositions étaient unies, ça serait la majorité)

La réalité, c'est que ce sont ces outils, simplement du fait de leur existence qui empêchent une quelconque coalition avec le parti du président et ses faux-nez. Qui signerait un pacte pour faciliter le travail à un président qui ne tient pas sa légitimité du parlement, a le pouvoir (quasiment) à tout instant de dissoudre l'assemblée nationale et donc du jour au lendemain de se débarrasser du ou des partis avec le ou lesquels il avait précédemment pactisé, alors que dans l'autre sens l'assemblée n'a aucune prise sur lui? En Allemagne, en Italie ou en Espagne (par exemple) le chef de l'exécutif est tenu par l'accord de coalition: s'il décide d'en sortir, lui aussi remet son poste en jeu.

Le scénario, à l'assemblée, il est quasiment écrit d'avance: d'ici la fin du mandat, à un moment quelconque mais qui devient de plus en plus probable que la fin approche, une motion de censure sera votée.
Mon pronostic c'est que cela arrivera très probablement au plus tard l'automne 2026 car à ce moment-là, les députés d'opposition n'auront quasiment plus rien à perdre vu que leur mandat approchera de la fin et Manu' sera complètement ligoté. À 6 mois de la présidentielle, il n'aura que deux choix: Il dissout l'assemblée et se retrouve pendant quasiment six mois en cohabitation, ce qui, sauf incompétence notoire est insuffisant pour ruiner la crédibilité d'un parti. Il ne dissout pas l'assemblée et on peut arriver à un blocage institutionnel complet jusqu'à la présidentielle…
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

FinalBahamut

  • Troll n' roll, go go go ^_^
  • Waffou
  • Messages: 5 699
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #394,  »
Citation de Battou le 24 Février à 19:12
Ils n'ont pas été invités, mais y sont quand même allés, malgré les demandes des familles (comme Badinter). Comme quoi, le consentement, entre autres, est vraiment une notion variable à l'extrème gauche.

L'odeur, tu l'as déjà à l'AN, le bruit aussi, pas besoin d'attendre les européennes.
Oui enfin on parle de l'avis de Mme BADINTER, celle qui navigue autour de la galaxie "Printemps Républicain", un groupuscule d'extrême droite qui se sert de la laïcité à des fins islamophobes.
Et qui vomit, cela va de soi, LFI et Mélenchon qui ont le malheur de chercher à séduire tous les électorats populaires, y compris l'électorat de banlieues.

Aussi, il était évident que Mme BADINTER allait user de la mort de son mari à des fins politiques. C'est pas très beau, mais c'est à l'image de ce qu'elle est aujourd'hui.

Et sinon, Manu se la joue va-t-en-guerre. :yaisse:

Déjà, j'avoue que c'est assez tripant de voir ces intellectuels de plateau TV se comporter comme Dédé qui, après deux blancs le matin au bar, éructe : "Non mais de toute façon, moi je dis qu'on aurait dû depuis longtemps buter Poutine et hop ! La guerre, elle est vite finie !"

Plus intriguant est la sortie de Macron.
Il s'en fout des ukrainiens, c'est clair.
L'humanitaire, c'est pas son truc.
30000 morts à Gaza, ça lui en touche une sans bouger l'autre.

Par contre, j'ai l'impression qu'il est en train de se passer quelque chose dans l'UE, la rivalité franco-allemande semble reprendre du poil de la bête comme au bon vieux temps :w00t2:
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #395,  »
Citation de Alaiya le 25 Février à 14:18
Citation
Comme quoi, le consentement, entre autres, est vraiment une notion variable à l'extrème gauche.
C'pas pareil :o L'extrême gauche sait que ce qui est bon pour toi :o Si tu dis non, au fond tu penses oui :o Elle sait ce que tu dois penser pour être moralement raccord avec tes camarades :o L'extrême gauche est une éternelle incomprise :o

La valse des extrêmes dans ce pays serait risible si ce n'était pas aussi affligeant. Ils ont la bouche tellement pleine de la boue de leur démagogie qu'ils en sont inaudibles.ED et EG, même combat, ils s'échangeraient leurs membres qu'on ne verrait pas la différence.

Vous me direz, ils n'ont pas le monopole de la démagogie mais ils n'ont pas le niveau intellectuel nécessaire pour s'y adonner avec finesse.
Ah non, pas le coup des "extrêmes qui se rejoignent", quand même.
Je sais que les années 30 sont à la mode, mais tout de même... moi je suis pas encore prêt pour le retour de la mode des petites moustaches carrées.

Tiens, un truc tout bête : les patrons n'ont aucun problème avec l'extrême droite (Bolloré aujourd'hui, mais déjà dans les années 30, les patrons ont vachement fricoté avec).
Par contre, je doute que le CAC 40 raffole de Méluche.

Je pourrais continuer sur le féminisme, l'écologie, etc.

Cette idée que les extrêmes se rejoignent ne sert simplement qu'à conforter le parti au pouvoir, ni plus ni moins. Et ils ont raison, les "centristes".  A leur place, je ferais pareil.
C'est juste dommage de devoir ré-expliquer un truc qui a au moins un siècle.

D'ailleurs, je vous invite à jeter un oeil aux travaux de Chapoutot sur le nazisme, notamment sur le management..
Ca défrise et on comprend pourquoi, non, les extrêmes ne se rejoignent vraiment pas.
(et de toute façon, quand on dit "extrême", c'est comme quand on dit "fonctionnaire" : on ne dit strictement rien ^^)
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #396,  »
>> MCL : Ou alors, autre option, l'élection n'aura pas lieu.
L'évolution géopolitique prend un tour vraiment très moche.
Toutes les pièces semblent se mettent en place sous nos yeux pour une jolie conflagration.
J'ai regardé le C Ce Soir sur F5 hier soir, et j'ai été sidéré avec quelle légèreté des centristes qui présentent très bien veulent envoyer des soldats français en Ukraine (bon en vrai, il y en a déjà quelques uns là-bas).

Et surtout certains propos, je résume grossièrement : "il faut que les français s'habituent à ce nouveau monde, ils se sont empiffrés des dividendes de la paix, maintenant il va falloir revenir à du bon vieux classique bourgeois et ces bonnes vieilles guerres/purges".

La formule des "somnambules" pour désigner l'Europe qui bascule dans la première guerre mondiale n'est aujourd'hui pas adaptée du tout : là, on fonce comme un Jacky-moumoute à tombeau ouvert vers la guerre en toute connaissance de cause.

A côté, la politique française n'est vraiment pas intéressante. D'abord parce que le personnel politique est vraiment médiocre. Que rien ne changera (pour remplacer Macron, ils vont mettre Attal ou Philippe... on remplace un petit pois par un autre).
Et puis tout simplement parce qu'on a quand même la furieuse impression que ce n'est pas à cet échelon que ça se passe.

(voilà voilà, c'était Dédé en direct du Penalty ^^)


... et Omni me fit pourvoyeur en anus fruités :classe:

MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 634
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #397,  »
Pour ceux bien au chaud dans les palais de la république ou sur les plateaux télé, qui veulent envoyer des troupes en Ukraine, je leur propose de faire partie du corps expéditionnaire (Napoléon, il y est allé en Russie)… c'est fou tous ces commentateurs qui veulent envoyer des troupes… c'est pas nouveau, le Canard Enchaîné, depuis sa création, n'a cessé de moquer les matamores de salon.

En fait, Poutine, quand il doit lire les rapports, il doit être mort de rire. La France en termes de force de frappe militaire, par rapport à la Russie, c'est quoi? entre 1 et au mieux 10%. De toute manière, les USA ont dit "Niet" (je dis pas qu'il n'y a pas quelques instructeurs et forces spéciales qui sont sur zone, mais de fait, il n'y a pas et il n'y aura pas de présence militaire assumée)

Je rappelle aussi que toutes les aventures russes de la France, à part la guerre de Crimée, (la campagne de Russie, les corps expéditionnaires à la fin des années 1910/début des années 1920) se sont terminées par des branlées mémorables.

En tout cas, Manu' est visiblement dans sa période kaki car il veut des uniformes. Il voulait un corps expéditionnaire à Gaza (là aussi les USA ont dit "Niet")… Vu qu'il doit être frustré, il va lui falloir un dérivatif. Comme déclarer la guerre à Andorre semble difficile vu qu'il est coprince (et en plus, l'Espagne risque de mal le prendre), s'il veut une campagne militaire victorieuse, je ne vois guère que tenter l'invasion de Monaco. (et en plus, c'est pas loin de la base du Charles-de-Gaulle, ce qui permettra de le ramener vite fait à quai lorsque la panne arrivera.)
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Flavien

  • Modos
  • Un bon temps pour un bombardement
  • Messages: 3 502
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #398,  »
Vous savez pertinement que je ne porte pas Macron dans mon coeur mais quand on connait un peu le principe de confrontation militaire, ce qu'a dit Macron n'a rien à voir avec ce qui est fantasmé depuis trois jours.
Et non MCL, la France, ce n'est ni 1 ou 10% de la Russie, ça ne marche pas comme ça la défense... ou l'attaque.
Macron parle autant de rien, comme de l'envoi d'experts (a peu près sûr que c'est deja fait), de forces spéciales voire d'un contingent.

Finalement, Poutine ne se marre pas, il n'a les infos que ce qu'on lui transmet. Et il est persuadé que les su57 sont plus performants que des F22 et que le khinzal n'a jamais raté sa cible. Sauf que le su57 n est aussi furtif que moi chez Kian il y a 18 ans, et le Khinzal s'est fait gauler à 50% par des vieux patriots.

Il y a certainement des responsabilités un peu partout, mais la Russie en Ukraine est une menace pour l'Europe. Penser le contraire est au minimum inconscient, au maximum dangereux.
" En France, les peines d'argent durent plus longtemps que les peines
de coeur et se transmettent de génération en génération. "

( Silhouette du scandale )
Aymé, Marcel

FinalBahamut

  • Troll n' roll, go go go ^_^
  • Waffou
  • Messages: 5 699
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #399,  »
Sur le plan militaire, la guerre en Ukraine a rappelé cruellement qu'une guerre à haute intensité, c'est d'abord de la masse : d'hommes, de munitions... et que le principal défaut des hautes technologies était la difficulté à en produire en masse.

A titre d'info, la France est toute fière de produire 30000 obus par an, là où la Russie devrait arriver à en produire 3 millions.
Ca calme.

Tiens, pour comprendre pourquoi la France n'est aujourd'hui pas du tout taillée pour un conflit comme en Ukraine :

"L'armée ukrainienne « tire entre 5000 et 8000 tirs (d'obus de 155 mm) quotidiennement alors que la Russie tire entre 10.000 et 15.000 coups »,"

=> Les 30 000 obus produit par la France en une année, ça fait même pas une semaine en Ukraine.
Et ce n'est pas un "pro-russe" qui le dit, mais Michel Goya.

Une fois qu'on a dit cela, il est clair que la Russie sortira du conflit affaiblie, mais surtout vis à vis de la Chine et de la Turquie.

Car c'est vraiment pas sûr que l'UE survive au déchirement européen qui se prépare : le modèle économique allemand est complètement déstabilisé par le conflit avec la Russie.

Si vous avez du temps, un article long mais passionnant sur le "grand échiquier" : https://www.revolutionpermanente.fr/Le-nouveau-desordre-mondial-et-les-tendances-a-la-guerre
(oui, c'est un site pas trop macroniste, mais c'est plus argumenté qu'un discours de Bruno Le Maire)

Ce qui m'agace dans le débat actuel avec les bébés BHL comme Glucksmann,  c'est le refus (ou l'incapacité) à faire un grand zoom arrière pour avoir une vision globale du problème et cette volonté de foncer tête baissée dans la guerre.

 (et je passe sur l' "ambiguïté stratégique" de Macron, on parle du gars qui incitait les français quelques jours avant le confinement d'aller au théâtre... dans le genre visionnaire... c'est un champion. Avec un général pareil, moi je déserte)


... et Omni me fit pourvoyeur en anus fruités :classe:

Flavien

  • Modos
  • Un bon temps pour un bombardement
  • Messages: 3 502
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #400,  »
Oui, mais tu parles d'une guerre "risk", comme le sous entend MCL, Macron ne l'a jamais sous entendu ainsi et aucun analyste militaire sérieux imagine Macron penser à projeter les 200 leclercs, 4 sous marins, le Charles de Gaulle, les 60 caesars, 100 rafales et 50000h au combat vers la Volga.
Par contre, la réalité brutale du conflit, et l'absence totale de bon sens de la part de l'Etat russe nous incite à se poser une question simple :
Si la Russie gagne on fait quoi ? Si elle atteint le Dniepr ? On laisse faire ? Ce sont pas nos ognons car la Russie s'occupe de sa sphère d'influence ? On se laisse bercer par la propagande qui  explique que célafoteàlotan la Russie a peur et se protège et tant pis ?

Considérant les tentatives de destabilisation via piratage, corruption de nos "élites", financements de partis, ferme à trolls qui font passer les trolls tocards de la lfi pour des lutins farceurs... Elle est  deja dans la confrontation voire l'hostilité et menace clairement les marges de l'Europe.
La position des US, il va falloir s'en extraire  surtout si ces benêts de rednecks refont du MAGA.

Et à ce sujet  donc, Macron a du sens.

Après, il n'aurait pas du sortir ça... Même si, à titre personnel, imaginer la tête de Scholz après avoir entendu ça m'a fait beaucoup rire.
" En France, les peines d'argent durent plus longtemps que les peines
de coeur et se transmettent de génération en génération. "

( Silhouette du scandale )
Aymé, Marcel

FinalBahamut

  • Troll n' roll, go go go ^_^
  • Waffou
  • Messages: 5 699
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #401,  »
Il n'est pas question de tomber sous le charme du narratif russe, mais simplement d'essayer d'être "froid".
Tu parles de propagande, de surveillance... je rappelle que ce n'est pas Poutine qui surveillait le téléphone d'Angela Merkel.
Financement de partis... on peut se rappeler de la scission FO-CGT financée par les US.
J'ai l'impression qu'on découvre l'eau tiède.

On peut tout à fait s'interroger sur le bellicisme de Gluksmann sans forcément se faire taxer d'agent du Kremlin.

"Même si, à titre personnel, imaginer la tête de Scholz après avoir entendu ça m'a fait beaucoup rire."

=> :mdr:


... et Omni me fit pourvoyeur en anus fruités :classe:

MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 634
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #402,  »
Concernant Manu', je pense que dans les chancelleries on en rigole: le petit frenchie, les deux pieds dans la merde, qui n'a pas vu venir le coup russe au Sahel pour liquider un beau morceau de la Françafrique, mais qui se permet d'avoir des idées pour ses alliés et qui oublie de leur en parler avant. Cette sortie, c'est comme les prix planchers pour les agriculteurs, c'est du vent, car envoyer ouvertement et officiellement des troupes (combattantes ou pas, peu importe) en Ukraine revient à déclarer la guerre à la Russie. Les commandos de forces spéciales sous couverture et autres instructeurs "privés", c'est évident qu'il y en a déjà. Le fait que les USA et de nombreux autres membres de l'OTAN aient jugé utile de préciser qu'il n'était pas question d'une intervention montre bien qu'ils avaient compris la chose de la même manière qu'une bonne partie de la population française.

Dans la guerre en Ukraine, il y a de la propagande des deux côtés. Et l'une des fictions occidentales est de dire que Poutine est seul. Or c'est faux. L'oligarchie russe est derrière lui, l'armée le soutient, le KGB est là aussi… et ce n'est pas par peur de Poutine, c'est par intérêt. Je ne dis pas que c'est un bloc, qu'il n'y a pas une part de pouvoir solitaire, mais tant que l'oligarchie, dans sa majorité y trouve son intérêt, elle soutiendra cette guerre et Poutine. Si un jour (par exemple pour se refaire une virginité au moment de négocier une paix, ou si une révolte populaire monte fort), une partie suffisamment importante de cette oligarchie décide de lâcher Poutine, il aura rapidement un accident de train/d'avion/de bateau, une explosion de gaz ou autre.

Après, l'autre mensonge est de croire que la Russie va avaler l'Europe (ah, l'image du bolchevique le couteau entre les dents…). La guerre actuelle démontre déjà à l'oligarchie russe la faiblesse de l'armée, puisqu'elle est incapable de reconquérir sa "zone d'influence naturelle". Après, cela n'empêche pas des manœuvres de manipulation de l'opinion, d'achat des élites, mais là on est dans une stratégie d'influence agressive, pas de conquête militaire avec occupation qui pour le coup nécessiterait des moyens colossaux.

Ce qui se passe en Ukraine, je le lis comme un conflit entre impérialismes. J'ai tendance à penser qu'au début de la guerre on était sur une guerre entre la Russie défendant sa zone d'influence et les USA, par procuration des Ukrainiens, tentant d'agrandir la leur. Si la Russie a probablement attaqué pour son propre compte, j'ai tendance à penser que depuis des mois on est dans une guerre par procuration entre la Chine et les USA. Oh, bien sûr la Chine est officiellement "neutre" (tout comme les USA ne sont pas en guerre dans ce conflit), mais leur position permet de gagner dans tous les cas de figure:
  • La Russie gagne et conquiert l'Ukraine en partie ou en totalité. De toute manière ses industries, ses finances et sa population sortiront rincées de cette affaire. La Russie, même gagnante, n'aura pas d'autre choix que de vendre toujours plus de ses matières premières à son voisin pour ramener des devises et pouvoir importer des produits manufacturés. Toutefois, dans cette option, la Chine évitera d'avoir des revendications trop grandes (probablement pas de remise en cause des frontières de la Russie, ni de traité trop ouvertement léonin)
  • La Russie perd. Là aussi pas d'autre choix pour la Russie de transiger avec la Chine. Dans un premier temps, ça sera peut-être la vente des matières premières, mais de toute évidence, la Russie pourra tirer un trait sur tout son glacis d'Asie centrale (déjà bien grignoté économiquement par la Chine d'ailleurs) et potentiellement sur une partie de son extrême orient... ou alors carrément un traité "d'amitié" aboutissant de fait à une tutelle chinoise

Après, sur un plan géostratégique plus global, de mon point de vue, les USA n'ont jamais été aussi affaiblis depuis la seconde guerre mondiale et ne sont plus complètement en capacité de faire régner la "pax americana". Après la guerre en Irak, de combien de "théâtres d'opérations" ont-ils dû se retirer plus ou moins piteusement? Ça les USA, tout comme les autres impérialismes l'ont parfaitement intégré. Les USA considèrent que leur vrai concurrent est la Chine (belle ironie, puisqu'ils ont largement contribué au développement de son économie, non par altruisme, mais par pur appât du gain.) Ils considèrent que l'Europe leur est acquise (à la louche) et ne pactisera (globalement) pas avec la Chine. Donc ils considèrent que l'Europe leur restera acquise de manière certaine pour de nombreuses années… dès lors, pourquoi s'épuiser à y stationner des troupes alors qu'ils anticipent une guerre (au moins économique) avec la Chine où ils devront jeter toutes leurs forces. Trump le dit juste plus brutalement et ouvertement que Biden, mais c'est ce qui se met en place.
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #403,  »
Hier je me faisais une remarque en entendant un journaliste citer Pompidou: Pompidou est mort il y a 50 ans (ça sera vrai dans moins d'un mois) et j'ai l'impression qu'on fait sans cesse référence dans les débats à des personnes que l'immense majorité de la population n'a pas connu, qu'il n'y a pas de renouvellement. Un peu comme si la génération juste avant la nôtre nous avait bloqué dans son époque: De Gaulle (qui reste tout de même un cas à part dans l'histoire), Pompidou, Giscard.

Quand j'y réfléchi, au regard de l'histoire, l'omniprésence dans les discours politiques courants  (je ne parle pas d’hommages, ou de discours fleuves où on peut citer Vercingétorix, César, François Ier, Louis XIV, Napoléon, etc, etc.) de personnes mortes il y a aussi longtemps semble une anomalie. Je pense qu'il aurait été totalement incongru que Pompidou cites par exemple à tout bout de champ les Présidents Doumer, Deschanel ou Poincaré. Or ils sont temporellement aussi éloigné de Pompidou que nous le sommes maintenant de lui.

Je ne sais pas ce que ça dit de notre situation politique, mais je ne suis pas sûr que ces morts qui ne partent pas soient une bonne nouvelle pour la vie politique de notre pays…
Re : Emmanuel Macron Président de la République
« Réponse #404,  »
Sur le CETA, Macron avait probablement cru malin de temporiser en faisant en sorte que le gouvernement ne le mette pas à l'ordre du jour du sénat, mais le piège est en train de se refermer sur tous les protagonistes de cette affaire et de lui en particulier.

Le sénat a voté contre cet accord. Partant de là, il y a deux possibilités: le gouvernement transmet le texte à l'assemblée nationale rapidement et il risque un échec cuisant avant les élections européenne. Ou bien le gouvernement ne transmet pas le texte rapidement (ou pas du tout) et dans ce cas les oppositions auront beau jeu de crier au scandale et au déni de démocratie.

Sur cette affaire, je crains qu'en dehors du RN, il n'y ait que des perdants et que le PC ait aussi joué contre lui-même dans cette opération.

Après, le gouvernement va au-devant d'autres problèmes vu les annulations budgétaires déjà faites et celles annoncées. Avec un budget approuvé sans débat ni vote à l'automne 2023 qui en plus contenait des dispositions que le gouvernement n'avait pas prévu de retenir à priori et les premières annulations de crédit sans vote du parlement, il y a désormais un vrai risque de censure sur le futur collectif budgétaire par une majorité de circonstance… la seule chose qui pourrait faire peur aux députés pour qu'ils n'aillent pas à la censure, c'est le sondage qui circule disant que si l'élection législative avait lieu maintenant, le RN serait à 11 sièges de la majorité absolue… Mais dans cette situation, les républicains de Ciotti pourraient largement jouer le rôle de groupe pivot pour soutenir un gouvernement RN minoritaire… voir même participer au gouvernement moyennant une alliance.

En tout cas, on sent bien aussi qu'après les JO, les mesures d'austérité vont pleuvoir à tout va.
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…