UE / Grèce : Syriza, la gauche anti-austérité arrive au pouvoir

MCL80

  • Modos
  • Messages: 3 447
Re : UE / Grèce : Syriza, la gauche anti-austérité arrive au pouvoir
« Réponse #30, le 1er Juillet 2015 à 19:44 »
Citation de Kamen le 1er Juillet 2015 à 01:30
Sérieusement ? :oo:
En France, Monsieur, on a un service public de Qualitay, avec de la moquette épaisse et des boiseries en palissandre restaurées à neuf dans le bureau du président. Ça nécessite bien quelques économies sur le contenu des antennes… Au rythme où ça va, RTL va finir par être considérée comme une radio intello. :peur:
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Battou

  • Papaya Mango
  • Waffou
  • Respectable Housewives.
  • Messages: 8 505
Re : UE / Grèce : Syriza, la gauche anti-austérité arrive au pouvoir
« Réponse #31, le 1er Juillet 2015 à 21:53 »Modifié le 1er Juillet 2015 à 21:58 par Kian
Tsipras vient de troller L'Europe.  J'étais septique face à l'emballage qu'il y avait eu autour de lui mais force est d'avouer que sur ce coup là....  Respect.

Edit: trompé de topic.  Ah la navigation sur smartphone....

Edit de Kian : j'ai mis ton message au bon endroit
Stupid snake ! You won't be having Jesus Christ Lizard today, will you ? Shame on you ! :o

FinalBahamut

  • Troll n' roll, go go go ^_^
  • Waffou
  • Messages: 5 254
Re : UE / Grèce : Syriza, la gauche anti-austérité arrive au pouvoir
« Réponse #32, le 3 Juillet 2015 à 22:31 »
L'UE révèle sa vraie nature :

http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/grece-un-referendum-sous-la-pression-de-l-asphyxie-economique-489316.html
Citation
L'asphyxie de l'économie grecque est chaque jour plus évidente. Les entreprises grecques ont été exclues du système électronique de transferts intra-zone euro Target 2. Ceci conduit à une impossibilité quasi-totale d'importer. Des pénuries de nourriture, d'essence et de médicaments ont été signalées, notamment dans les îles.
Pour beaucoup d'électeurs, la question n'est donc pas de voter pour ou contre les propositions, mais pour ou contre le retour à la normale en apaisant la fureur des créanciers et de la BCE. Le « oui » ne peut donc que profiter de cette asphyxie économique organisée.
Faut-il le rappeler, Tsipras est arrivé démocratiquement au pouvoir.

http://www.lesoir.be/926063/article/actualite/union-europeenne/2015-07-02/martin-schulz-s-attend-un-gouvernement-technocrates-en-grece
Citation
«  De nouvelles élections seraient impératives, si le peuple grec vote pour le programme de réformes et donc en faveur du maintien dans la zone euro et que Tsipras, de façon logique, démissionne  », a déclaré Martin Schulz dans une interview au quotidien des affaires Handelsblatt.

La continuité pendant la période menant aux élections devrait être assurée par «  un gouvernement de technocrates, pour que nous puissions continuer à négocier  », a-t-il ajouté.
L'UE cherche clairement à renverser un gouvernement démocratiquement arrivé au pouvoir. Un coup d'état sans les armes.

Preuve est faite qu'il est impossible de changer l'UE de l'intérieur. l'UE est hors-sol, elle s'est autonomisé du peuple. Un machin incontrôlable.

En sortir semble être la solution la moins déraisonnable.


... et Omni me fit pourvoyeur en anus fruités :classe:

Flavien

  • Modos
  • Un bon temps pour un bombardement
  • Messages: 3 228
" En France, les peines d'argent durent plus longtemps que les peines
de coeur et se transmettent de génération en génération. "

( Silhouette du scandale )
Aymé, Marcel

tinou

  • Waffou
  • Messages: 6 954
Re : UE / Grèce : Syriza, la gauche anti-austérité arrive au pouvoir
« Réponse #34, le 4 Juillet 2015 à 02:21 »
Meme si ca me semble impossible, je me demande s'ils n'auraient pas interet a sortir de l'euro et passer 5-10 ans de merde avec la drachme, puis entrevoir le bout du tunnel et vraiment construire une economie. Car la ils ne releveront jamais la tete de l'eau avec le poids de la dette...

Bon et puis j'ai entendu dire que seulement 30% du pays est cadastré... Donc il est certain que des reformes sont a faire pour ne serait-ce que prelever l'impot correctement. Et faire payer l'eglise (mais l'eglise n'est pas separee de l'etat... Ca aussi c'est choquant pour un bolchevik laik biberonne a la construction europeenne comme moi)
"Honey badger don't care"

FinalBahamut

  • Troll n' roll, go go go ^_^
  • Waffou
  • Messages: 5 254
Re : UE / Grèce : Syriza, la gauche anti-austérité arrive au pouvoir
« Réponse #35, le 4 Juillet 2015 à 08:02 »
Citation de Flavien le 3 Juillet 2015 à 23:21
Euh, le referendum a été demandé par Tsipras, c'est lui qui va se renverser tout seul s'il se plante.
Je parle surtout de l'attitude de l'UE, qui est finalement la même que celle montrée lorsque Papandreou il y a quelques années, souhaitait mettre en place un référendum et s'est vu ordonné d'y renoncer par Sakozy/Merkel.
L'UE a un problème dès qu'il s'agit de consulter le peuple sur des questions qui le concerne directement.

Maintenant, concernant ce référendum proprement dit : Tsipras n'avait finalement pas le choix. Il a été élu sur un programme de rupture avec l'austérité. Depuis 6 mois, l'UE lui répond niet et souhaite lui imposer le même programme qu'à Samaras.
Il n'avait donc que trois choix possibles :

- sortir de l'euro
- démissionner (ou accepter le plan, ce qui le forcerait inexorablement à démissionner)
- consulter les grecs

Donc, ce référendum était inévitable. Faut bien comprendre qu'on parle de négociations, mais l'UE n'a rien négocié. Elle n'a jamais voulu négocier. Elle a forcé Tsipras à toujours plus de concessions, mais l'UE n'a rien lâché.
Il est notoire que l'intransigeance de Merkel (prisonnière de son opinion publique et de son ministre des finances) a une très lourde responsabilité dans cette affaire. Elle joue le renversement du gouvernement grec.

Ceci étant, Tsipras a commis deux erreurs :

- il a cru qu'on pouvait faire changer de politique à l'UE. Il s'est heurté à un mur, à une broyeuse froide. Il était même prêt à faire des concessions impensables en janvier. Mais l'UE ne pouvait pas se permettre de montrer qu'on pouvait déroger à sa politique, parce que c'était montrer la voix à Podemos & cie.
- il aurait du choisir une ligne directrice et s'y tenir. On ne peut pas être crédible quand on est flou. Son comportement le rend moins crédible à la fois auprès de l'UE et de son peuple.

Dans tout ça, le référendum n'a finalement pas d'importance car les conséquences seront les mêmes dans les deux cas : la Grèce restera instable politiquement (si c'est le oui, quel gouvernement va suivre derrière Tsipras, si c'est le non, la réaction de l'UE sera terrible) et instable financièrement (il n'y a guère que l'UE pour croire encore que son plan va fonctionner alors qu'il a échoué depuis le début).

Du côté de l'UE, le couple Hollande/Merkel a été très nettement fissuré, et a révélé la grande faiblesse d'Hollande.

Bref, c'est un gros bordel.


... et Omni me fit pourvoyeur en anus fruités :classe:

MCL80

  • Modos
  • Messages: 3 447
Re : UE / Grèce : Syriza, la gauche anti-austérité arrive au pouvoir
« Réponse #36, le 4 Juillet 2015 à 18:06 »
Je me trompe peut-être, mais il est probable qu'objectivement les grecs aient intérêt à voter non. Cela actera le défaut de payement de façon nette et mettra les créanciers face à leurs responsabilités: Être ultra-rigides en ne rééchelonnant rien ce qui veut dire qu'ils perdent l'intégralité de leur mise. Ou accepter de négocier un rééchelonnement leur permet de limiter les pertes.

Après, il faut bien réaliser une chose, c'est que l'UE peut peut-être chasser la Grèce des instances dirigeantes de la zone euro, mais elle n'a pas le pouvoir d'empêcher que l'euro soit la monnaie officielle de la Grèce. Le gouvernement grec peut aussi tenter d'émettre une monnaie parallèle qui n'aura cours qu'en Grèce en coexistence avec l'euro pour pratiquer une dévaluation compétitive de fait.

Bref, le scénario de ce qui va suivre n'est pas encore net. Par contre, ce qui semble sûr, c'est qu'il en sortira probablement une fragilité accrue de la zone Euro, car cet épisode met en évidence l'absence de solidarité des états européens. On peut donc parier qu'à court terme les spéculateurs vont "tester" la solidité des plus faibles
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

FinalBahamut

  • Troll n' roll, go go go ^_^
  • Waffou
  • Messages: 5 254
Re : UE / Grèce : Syriza, la gauche anti-austérité arrive au pouvoir
« Réponse #37, le 4 Juillet 2015 à 20:05 »
http://www.lorientlejour.com/article/932963/la-grece-qualifie-de-rumeur-malveillante-un-article-du-financial-times.html

L'UE aura donc utilisé tous les coups bas pour affoler les grecs et faire passer le OUI.

Je suis effaré de voir jusqu'où ça va.

Je ne dirais pas que c'est du terrorisme de la part de l'UE comme Varoufakis, mais on n'est pas loin d'une forme de putsch financier de la part de la part de la troïka.

En tout cas, on aura réussi à hisser une moitié de la Grèce contre une autre. Va falloir recoller les morceaux ensuite.

Et je ne parle pas de l'image de l'UE qui va devenir catastrophique.

Quand je repense à un autre référendum il y a 10 ans et son non-respect par l'UE, déjà....


... et Omni me fit pourvoyeur en anus fruités :classe:

RoiLion.Thom

  • Dilettante
  • Waffou
  • Raw! Raw! Fight the power!
  • Messages: 9 617
"Je suis un intoxiqué.
- Intoxiqué de quoi ?
- De la vie. Je m'y suis adonné tout petit et je ne peux plus m'en passer."

T. Pratchett, Sourcellerie, Les Annales du Disque-Monde, livre V.

tinou

  • Waffou
  • Messages: 6 954
"Honey badger don't care"

MCL80

  • Modos
  • Messages: 3 447
Re : UE / Grèce : Syriza, la gauche anti-austérité arrive au pouvoir
« Réponse #41, le 21 Juillet 2015 à 22:31 »
Disons probablement qu'il a été mi-consentant, mi-forcé. Dès lors que Tsipras a choisi de s'assoir sur le résultat du référendum pour se plier aux conditions invraisemblables des membres de l'eurogroupe (et qui devraient conduire à relativement court terme à un nouveau psychodrame avec une sortie de la zone euro, tant elles sont insupportables) Varoufakis qui indisposait une partie des ministres des finances européens ne pouvait plus être ministre. De plus, ça lui permet de partir sans avoir à assumer le poids de l'austérité insupportable que vont endurer les grecs.

Quand je pense que le ministre allemand des finances voulait transférer la propriété des entreprises grecques privatisables à une société de banksters qu'il dirige et qui est basée au Luxembourg… Cette société intègre et sérieuse a réussi à verser 700 millions à Lehman Brothers alors que la boîte était déjà en faillite. Et ce sont ces gens-là qui expliquent que les grecs jettent l'argent par les fenêtres.
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

RoiLion.Thom

  • Dilettante
  • Waffou
  • Raw! Raw! Fight the power!
  • Messages: 9 617
"Je suis un intoxiqué.
- Intoxiqué de quoi ?
- De la vie. Je m'y suis adonné tout petit et je ne peux plus m'en passer."

T. Pratchett, Sourcellerie, Les Annales du Disque-Monde, livre V.

FinalBahamut

  • Troll n' roll, go go go ^_^
  • Waffou
  • Messages: 5 254
Re : UE / Grèce : Syriza, la gauche anti-austérité arrive au pouvoir
« Réponse #43, le 22 Juillet 2015 à 08:04 »
On appelle ça la magie de l'Europe.

M'enfin, ce bras d'honneur envers la démocratie de la part de l'Europe ne fait que rappeler le référendum 2005 en France, celui des Pays-Bas, celui d'Irlande (où on a fait voter deux fois le peuple parce que le premier résultat ne convenait pas)...

Mais la nature même de l'Europe est elle compatible avec la démocratie ?

Pour moi, bien sur que non : a partir du moment où tu "constitutionnalises" une politique néolibérale, où tu inscris dans les traités ce type de politique, tout autre choix démocratique que le néolibéralisme est impossible, "hors-la-loi ".

Tsipras a commis une erreur : il a cru qu'il pouvait changer l'Europe de l'intérieur. On sait maintenant que ce n'est pas possible.

Cet épisode peu glorieux aura au moins permis de révéler la vraie nature de l'UE.

J'ai envie de dire que j'avais 10 ans d'avance...


... et Omni me fit pourvoyeur en anus fruités :classe: