UE / Grèce : Syriza, la gauche anti-austérité arrive au pouvoir

FinalBahamut

  • Troll n' roll, go go go ^_^
  • Waffou
  • Messages: 5 245
Re : UE / Grèce : Syriza, la gauche anti-austérité arrive au pouvoir
« Réponse #15, le 25 Janvier 2015 à 13:02 »Modifié le 26 Janvier 2015 à 11:03 par Kian
On a cassé PnR avec nos discussions :ptdr:

_______________________________________________________________________________

Bon, il va quand même falloir nous retrouver cette conversation qui était assez intéressante :p

Pour continuer sur le sujet, un point de vue qui a le mérite de montrer pourquoi, comme je le disais précédemment, l'UE est fondamentalement anti démocratique :
Citation
Si vous gravez une politique économique dans les traités qui fixent le fonctionnement de l’Europe, mais si parallèlement, des élections démocratiques continuent à se dérouler dans les pays membres, il arrive tôt ou tard qu’un gouvernement soit élu sur un autre programme.
Et le programme gravé dans le marbre de l'UE, on le rappelle :
Citation
- de déréglementer l’accès aux marchés de l’économie européenne,

- d’éclater au maximum le paysage concurrentiel,

- de confier la vie économique aux marchés plutôt qu’aux États,

- de confier les services publics à des acteurs privés avec réglementation par les États,

- de confier aux États le soin d’investir dans les secteurs de future croissance (le numérique, les nouvelles biotechs, etc.) et dans la formation de cadres supérieurs mobiles et dynamiques,

- de s’interdire (sauf crise extraordinairement grave) la relance par la demande et la relance monétaire,

- de faire parvenir les États à l’équilibre budgétaire et au désendettement.
http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1311801-syriza-quand-la-grece-s-eveillera-l-europe-tremblera-une-seule-issue-est-possible.html

C'est le programme de Thatcher, de Reagan, de Friedman & cie... pas du tout idéologique bien sûr, puisque "there is no alternative"
(si c'est le cas, autant fournir les cordes) ^^

La démocratie, quand une politique économique est gravée dans le marbre, n'a évidemment pas sa place. On est plus dans un régime autoritaire, oligarchique, mais certainement pas démocratique.

Il redit également que Syriza n'a rien de l'extrême gauche, mais ça, il n'y a que les médias pour nous les vendre rouge. De toute façon, à côté de la Troïka, tout semblera rouge :D
Re : UE / Grèce : Syriza, la gauche anti-austérité arrive au pouvoir
« Réponse #16, le 26 Janvier 2015 à 19:59 »
Juste pour faire mon chieur :p

Est-ce que l'on peut enlever "radicale" dans le titre du topic ? Parce qu'il ne viendrait à l'idée de personne de traiter les frondeurs du PS de "radical". Syriza, c'est juste de la relance keynésienne très classique.

radical : Qui fait table rase du passé, qui révolutionne

Syriza n'est pas du tout là-dedans. Le choix des mots est important, parce que l'on a une fâcheuse tendance ces dernières années à traiter tout ce qui s'écarte des dogmes de l'UE de "radical", "populiste", "extrémiste", et ce terrorisme intellectuel est fatiguant.


... et Omni me fit pourvoyeur en anus fruités :classe:

Kian

  • Admin
  • Messages: 12 287

tinou

  • Waffou
  • Messages: 6 922
"Honey badger don't care"

FinalBahamut

  • Troll n' roll, go go go ^_^
  • Waffou
  • Messages: 5 245
Re : UE / Grèce : Syriza, la gauche anti-austérité arrive au pouvoir
« Réponse #19, le 27 Janvier 2015 à 19:59 »
Non mais entre Besancenot et Madelin, il y a quand même tout un dégradé de nuances.

C'est dingue ce que l'on peut entendre sur Syriza en France. J'ai même entendu sur BFM tv un journaliste demander à un "spécialiste" : "Pouvez-vous rassurer les français qui ont peur du retour des bolchéviques ?" :ptdr:

Sérieux, c'est un problème ce manque de nuances. C'est comme cette tendance à mettre sur un pied d'égalité le communisme  (ou plutôt son application) et le nazisme. Alors que rien ne peux être comparé à Auschwitz.

Et on oublie un peu vite que l'armée Rouge a fait tomber le nazisme (les américains ont été obligés d'accélérer leur plan de débarquement pour ne pas laisser l'Europe à Staline), et à  quel prix humain !

Rien n'est simple, la nuance est partout. Il n'y a pas les méchants rouges contre les gentils bleus.


... et Omni me fit pourvoyeur en anus fruités :classe:

MCL80

  • Modos
  • Messages: 3 380
Re : UE / Grèce : Syriza, la gauche anti-austérité arrive au pouvoir
« Réponse #20, le 28 Janvier 2015 à 19:35 »
En même temps, BFN, on a bien compris depuis longtemps qu'ils roulent plus qu'à droite et qu'ils n'ont pas de déontologie (Qui a annoncé en direct qu'il y avait des gens planqués dans la chambre froide de l'hyper casher alors que la prise d'otage était en cours? Qui a appelé au téléphone l'imprimerie ou les deux autres malades étaient retranchés? En même temps, France 2 a aussi fait fort en annonçant qu'il y avait un otage à l'imprimerie… Alors que le type était planqué sous l'évier)

À ce niveau-là, ils travaille dans le bourrage de crâne, pas dans la finesse des subtilités sémantique et on fait simple: Tout ce qui est à droite de Sarkozy, ce sont des gentils. Tout ce qui est à gauche, ce sont des méchants.
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

FinalBahamut

  • Troll n' roll, go go go ^_^
  • Waffou
  • Messages: 5 245
Re : UE / Grèce : Syriza, la gauche anti-austérité arrive au pouvoir
« Réponse #21, le 28 Janvier 2015 à 21:09 »
A droite je ne suis pas sûr. Je crois simplement qu'ils n'ont aucune déontologie. Ils sont dans la course à l'audimat, la course au plus trash, comme le sont les producteurs d'émission de real-tv.

D'ailleurs, c'est exactement ce qu'ils font sur BFM, de la real-tv.

Après, qu'ils soient à droite... peut-être mais je ne crois pas que ce soit le plus important. Ils font appel aux plus primaires instincts de l'homme : la peur, la souffrance, la violence... et ne sont jamais dans l'explication ou la compréhension parce que forcément, c'est moins sexy.

Non, si tu veux une émission clairement de droite libérale, tu as "c dans l'air". Là c'est clairement de l'idéologie. Le café du commerce des chaînes publiques. Il est excellent dans ce rôle Yves Calvi.

"C'est quand même pas nous qu'on va payer pour les grecs, on n'a pas envie de payer pour eux hein !".

Heu, Yves, on n'avait pas non plus envie de payer pour les banques en 2008. On se rappelle qu'il existe un peuple seulement quand on en a besoin, et on l'oublie le reste du temps. Hein Yves, quand il s'agit d'austérité, on l'oublie le peuple. ^^

D'ailleurs grande surprise aujourd'hui. Non pas que les marchés réagissent à la baisse. L'actionnaire préfère toujours voir des sous dans sa poche plutôt que dans celle du smicard.

Non, ce qui est étonnant, c'est que Tsipras semble décidé à appliquer son programme. C'est qu'on ne sait plus ce que c'est qu'un homme politique qui tient ses promesses (coucou Hollande, "la finance c'est mon ennemi").
Même si pour le coup, il s'agit surtout de faire pression avant la rencontre avec les technos de Bruxelles.

De même, l'appui de Tsipras à Poutine : on n'est sur ce coup clairement pas dans l'idéologie, mais dans un échange de bons procédés. Ca participe aussi à mettre la pression sur Bruxelles.

Tsipras est très intelligent.



... et Omni me fit pourvoyeur en anus fruités :classe:

MCL80

  • Modos
  • Messages: 3 380
Re : UE / Grèce : Syriza, la gauche anti-austérité arrive au pouvoir
« Réponse #22, le 29 Janvier 2015 à 18:13 »
La suite risque d'être tout de même très compliquée. Si Tsipras maintient vraiment le cap, la négociation avec les autres gouvernements européens va être délicate. Je me demande dans quelle mesure, les gouvernants européens ne sont pas prêts à prendre tous les risques, y compris de la dislocation de l'euro, plutôt que de donner l'impression aux populations européennes qu'une autre voie que l'austérité est possible.

Ceci dit, on voit bien que les lignes bougent. La BCE s'est mise au QE dont les allemands ne voulaient pas entendre parler il y a quelques temps… Car il est probable que les allemands aient compris que leur industrie exportatrice avait besoin d'une déflation compétitive, comme l'ont fait les USA et le Japon depuis quelques temps. Ceci dit, cette pente est très dangereuse, car on va vers une guerre monétaire, avec à terme une très grosse inflation. Les dettes étatiques impossibles à régler ont toujours été payées par du papier sans valeur… Mais encore une fois, ce ne sont pas les riches que payeront.

Sinon, pour continuer dans le HS sur les médias, je considère pour ma part que la real-TV est d'extrême droite, car comme tu le dis FB, ces émissions ou ces chaînes, ne font pas appel à la raison, mais aux sentiments. Or on ne bâtit pas une démocratie éclairée sur des sentiments, mais bien sur la raison. Ceci dit, pour BFN, ils roulent vraiment à droite. Pour caricaturer, s'ils ont le choix entre une intervention de la marine ou du petit Nicolas, hé bien ils prendront la marine d'abord.
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

FinalBahamut

  • Troll n' roll, go go go ^_^
  • Waffou
  • Messages: 5 245
Re : UE / Grèce : Syriza, la gauche anti-austérité arrive au pouvoir
« Réponse #23, le 20 Juin 2015 à 19:18 »
Grèce : comment les créanciers utilisent le Bank Run dans la négociation

http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/grece-comment-les-creanciers-ont-utilise-le-bank-run-dans-la-negociation-485761.html

Ce qui est incroyable, c'est que la Troïka ne regarde même pas les économies, ce qu'ils veulent, c'est imposer à tout prix leur idéologie : baisse des retraites, etc.

L'Union Européenne est en passe de devenir, à bien des égards, une Union soviétique soft. Ce que certains appellent déjà un "fascisme mou".



... et Omni me fit pourvoyeur en anus fruités :classe:

MCL80

  • Modos
  • Messages: 3 380
Re : UE / Grèce : Syriza, la gauche anti-austérité arrive au pouvoir
« Réponse #24, le 20 Juin 2015 à 20:02 »
Ce que disait hier un grec à la radio: De toutes façons, beaucoup de gens ici sont déjà dans une misère noire et considèrent qu'ils n'ont quasiment plus rien à perdre. Il faut bien que les européens aient conscience de ça.

Si Tsipras ne recule pas c'est bien qu'il sait que sa population ne l'accepterait pas. Moi, clairement, ce que je crains c'est un scénario à la Lheman Brothers: Au nom de la morale et de l'idéologie néolibérale, on lâche la Grèce. Résultat, un défaut de payement grec avec en corolaire l’affichage pour tous que l'Europe ne cherchera pas à protéger l'unité de l'euro ni à stabiliser l'eurozone…

Les conséquences sont imprévisible, quoiqu'en disent les oracles de Bruxelles : du pschit à un effondrement monétaire d'échelle mondiale. Toutefois, les liquidité massivement injectées depuis 2008 par les banques centrales sur les marchés ont rendu l'économie très fragile, car des bulles se sont constituées. Le moindre évènement un peu brusque est susceptible de tout faire s'effondrer. Est-il réellement nécessaire d'allumer une allumette à côté d'un baril de poudre?
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

FinalBahamut

  • Troll n' roll, go go go ^_^
  • Waffou
  • Messages: 5 245
Re : UE / Grèce : Syriza, la gauche anti-austérité arrive au pouvoir
« Réponse #25, le 20 Juin 2015 à 21:40 »Modifié le 20 Juin 2015 à 22:30
Peu importe finalement, que la Grèce capitule ou non.

Elle aura mis en lumière l'idéologie extrême qui règne dans les bureaux de Bruxelles et l'UE sortira de cette histoire avec une image terriblement dégradée.

Et le pire : il aura été démontré que l'Union Européenne est tout sauf une union. Ce n'est pas une union, il y a des pays forts - un pays fort - qui dictent leurs lois aux pays plus faibles.

Un rapport de domination du plus fort envers le plus faible.

Clairement, l'UE n'a eu de cesse le jour même de l'élection de SYRIZA d'humilier le nouveau gouvernement grec.
Par idéologie, par peur de voir un courant anti-austéritaire se développer en Europe à travers des partis comme Podemos, pour dire en gros aux citoyens européens : "vous voyez, même si vous votez pour un parti qui sort des ornières européennes, au final ça ne sert à rien, on vous remettra à chaque fois dans ces mêmes ornières."

La Grèce de Tsipras aura démasqué l'imposture : l'Union Européenne, c'est la loi de la jungle, rien d'autre.

"Le roi est nu"


... et Omni me fit pourvoyeur en anus fruités :classe:

Kamen

  • Waffou
  • What lies behind the mask...
  • Messages: 7 922
永遠に、あなたのモノ・・・

MCL80

  • Modos
  • Messages: 3 380
Re : UE / Grèce : Syriza, la gauche anti-austérité arrive au pouvoir
« Réponse #27, le 30 Juin 2015 à 22:40 »
Bon, après les fonds spéculatifs vautours, les "journalistes" vautours: France Info a envoyé ses brêles de niveau intergalactique ses meilleurs éléments pour une édition spéciale aujourd'hui à Athènes, et tout les 1/4 d'heure, ils scandaient plus que XX h minutes avant le défaut de payement. :sleeping:
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Kamen

  • Waffou
  • What lies behind the mask...
  • Messages: 7 922
永遠に、あなたのモノ・・・

Flavien

  • Modos
  • Un bon temps pour un bombardement
  • Messages: 3 206
" En France, les peines d'argent durent plus longtemps que les peines
de coeur et se transmettent de génération en génération. "

( Silhouette du scandale )
Aymé, Marcel