La Croisade Anti-Sexe - The Anti-Sex Croisade

Hiei-

  • Waffou
  • Messages: 3 592
Re: La Croisade Anti-Sexe - The Anti-Sex Croisade
« Réponse #150, le 30 Août 2013 à 12:18 »
[début du troll]

Ah nan mais le problème de la Disney Girl, c'est qu'en plus, c'est tout laid  :D

A la limite, ce serait agréable à voir pourquoi pas, mais c'est pas du tout le cas  :mdr:

C'est surtout ça qui me choque, perso  :roule:

[/fin du troll]

Aladfal

  • Waffou
  • Messages: 3 167
Re: La Croisade Anti-Sexe - The Anti-Sex Croisade
« Réponse #151, le 1er Septembre 2013 à 19:54 »
Citation de Alaiya le 29 Août 2013 à 15:36
On a parlé des médias et de leurs influences sur les esprits et les modes de pensées, mais je ne peux m'empêcher de penser qu'il y a peut être aussi une part d'éducation là-dedans. Quand depuis tout petits, on enseigne aux garçons qu'ils sont plus fort physiquement que les filles par exemple, qu'on leur dit directement ou indirectement (via le comportement du père par exemple vis à vis de la mère ou des soeurs), qu'une fille c'est censé être aux ordres (ou équivalent), que le garçon voit que ses soeurs sont traitées différemment, etc, est-ce que c'est vraiment la bonne méthode?

ce que je veux dire, c'est que dans le monde des bisounours, un homme ne devrait pas considérer qu'une fille habillée vulgairement = une fille à sauter.

Thom, Al², vous qui avez des garçons, vous en pensez quoi?
Il va sans dire que l'éducation qu'on donne aux enfants (et pas qu'aux garçons) conditionne l'image qu'ils ont de l'homme, de la femme et des rapports entre les deux sexes. Raphaël ayant été élevé très jeune par des parents séparés, il a été habitué à avoir deux parents qui faisaient à manger, la vaisselle, le ménage et a donc échappé d'office aux clichés style travail d'homme/travail de femme (que l'on se serait bien gardés de véhiculer de toute façon). Après, je lui enseigne jour après jour l'égalité sous toutes ses formes et j'essaie de lui apprendre à ne pas juger autrui, la seule erreur que je fais parfois étant de lui dire d'y aller mollo (physiquement) avec sa belle-mère car "c'est une fille" (désolé). En fait, ça coule tellement de source pour moi que j'ai un peu de mal à voir quoi répondre à la question. J'attends de voir comment il se comportera en grandissant.
It's one thing to fuck with me, another to fuck with...my ex-girlfriend who hates me.

Eh, t'es un œuf ou une couille ?
- T'es con, j'suis un kiwi !

Hiei-

  • Waffou
  • Messages: 3 592
Re: La Croisade Anti-Sexe - The Anti-Sex Croisade
« Réponse #152, le 2 Septembre 2013 à 11:37 »
J'ai pas tout lu mais je voulais rebondir sur les "femmes nues dans les pubs".

Pour ça, il n'y a pas de risque je pense, déjà on ne voit rien dans les pubs en question, et de deux, à notre époque, il y en avait plus de trucs dans ce genre comme disait Alaiya, et ça n'a jamais traumatisé personne sur ce forum, je pense (de toute façon, ton gosse, tôt ou tard, cherchera lui même des femmes sans petite tenue, c'est sûr et certain  :D D'ailleurs, même avec une fille, ce serait pareil je pense, c'est la découverte de l'anatomie, en autres)

Après, c'est sûr que ça ne se fait pas à 2 ans, mais il n'y a rien de choquant que ce soit vers 10 ans (même si ça peut sembler jeune), la vie est ainsi faite, et tout se rajeunit.

Ce n'est d'ailleurs pas car tu as vu un porno une fois (où l'image de la femme n'est pas du tout dégradée sauf exception, *ironie inside *) que tu vas obligatoirement traiter les femmes comme de la merde, il y a un fossé entre de la fiction et de la réalité (sinon après avoir visionné 8 saisons de Dexter, je serai devenu un tueur en série depuis des lustres...)

Et quitte à choquer, je ne pense pas vraiment que l'éducation joue tellement là-dedans (une mauvaise peut être, mais à part ça). On ne m'a jamais spécialement parlé de quoi que ce soit à ce sujet ici, et ce n'est pas pour ça que je considère les femmes comme des boniches ou de la merde (et pourtant, vu ce que j'ai vécu récemment, je pense que ça m'aurait sûrement facilité la vie).

Pourtant, mon père allait bosser le matin et ma mère s'occupait de la maison/des enfants (même si c'était un choix), j'ai donc eu le cliché sous les yeux pendant toute ma jeunesse et ce n'est pas pour ça que je trouve ce shéma "normal et que je veux le reproduire.

Pour le reste, plus que de lui dire d'y aller molo car c'est une "fille", mieux vaudrait dire d'y aller molo car c'est sa "belle-mère" justement, et que donc le respect, tout ça.

Aladfal

  • Waffou
  • Messages: 3 167
It's one thing to fuck with me, another to fuck with...my ex-girlfriend who hates me.

Eh, t'es un œuf ou une couille ?
- T'es con, j'suis un kiwi !

Urumi

  • Monomaniaque
  • Waffou
  • HD-ready
  • Messages: 4 723
Re: La Croisade Anti-Sexe - The Anti-Sex Croisade
« Réponse #155, le 27 Octobre 2013 à 10:21 »Modifié le 27 Octobre 2013 à 10:27 par Kian
Cet article sur le harcèlement des femmes étrangères au Japon m'a paru intéressant : http://www.japantimes.co.jp/community/2013/10/23/voices/japan-no-safe-country-for-foreign-women/

Peut-être que tinou ou meg auront des choses à dire à ce propos ? En tout cas, ce qui m'a le plus effrayé, ce ne sont pas les agressions, mais l'absence totale de réaction des témoins et des autorités.

Megara

  • Deceptigeekette. Et Spectre.
  • Modos
  • Appelez-moi Meg' ... ou Syl' ^^
  • Messages: 2 061
Re: La Croisade Anti-Sexe - The Anti-Sex Croisade
« Réponse #156, le 27 Octobre 2013 à 13:28 »
Ce qui est relaté dans cet article ne m'étonne pas. J'ai deux expériences à partager à ce sujet :
  • En 1999, durant mon stage chez Toyota à Nagoya, j'étais logée dans un dortoir de la boite, dans le quartier d'Imaike, bordée de bars et de clubs louches. Un soir, alors que je rentrais au dortoir, je me suis faite attaquée par un japonais qui m'a plaquée contre le mur de la sortie de métro, pour me peloter. J'ai réussi à le mettre en fuite à coup de sacs à main et à coups de pied. Le lendemain, l'une de mes amies m'a dissuader d'aller à un koban - pour que je n'ai pas de problème ;-) - et s'est rendue à ma place. Je pense qu'elle s'attendait un peu à ce qu'on allait lui dire : à savoir qu'il y a beaucoup d’hôtesses en situation illégale dans le coin, et qu'on m'aura prise pour l'une d'elle. Et comme une hôtesse en situation illégale n'ira pas porter plainte au koban... bref, circulez, y a rien à voir.
  • En 2004, l'épouse du directeur marketing de PJ a eu la peur de sa vie : en menant ses deux enfants à vélo au lycée franco-japonais de Tokyo, elle a eu la malencontreuse idée d'appuyer le vélo contre une palissade. Le propriétaire de la maison est sorti furax avec une batte de baseball, et a détruit le vélo devant tout le monde : la femme et ses deux gosses qui hurlaient de terreur, et les passants. Quand elle a voulu allé porter plainte au commissariat, elle a retrouvé le type en question buvant le thé avec les policiers, qui ont refusé de prendre sa plainte, mais l'ont également accusé de tous les problèmes causés par les petits français dans le voisinage. Cela s'est terminé en conciliation, mon chef ayant obtenu le remboursement symbolique du vélo par l'énervé en question, mais aucune excuse.
En dehors de ces deux faits, sur toute la période où j'ai vécu au Japon (1999-2007), je me suis sentie plutôt, voir même beaucoup en sécurité, avec la possibilité de sortir tard le soir sans craindre pour ma sécurité. Des tarés, il y en a partout, même au Japon. Après, les policiers japonais n'aiment pas les gaijin, qui sont vite vus comme des coupables, mais cela, on n'y peut rien...

Je ne sais pas si cela a beaucoup changé depuis mon départ, mais je trouve les rues de Tokyo beaucoup plus safe que celles de Paris ou sa banlieue, où tu peux facilement te faire taper dessus par deux racailles voulant te voler ton sac (j'en sais quelque chose).
Citation de Urumi le 27 Octobre 2013 à 10:21
Peut-être que tinou ou meg auront des choses à dire à ce propos ? En tout cas, ce qui m'a le plus effrayé, ce ne sont pas les agressions, mais l'absence totale de réaction des témoins et des autorités.
L’absence totale de réaction de la part des témoins, ça, tu peux le trouver à Paris. Pas sur que si une femme se fait agresser dans le RER devant témoins, il y en ai un qui ose lever le nez de son précieux 20 minutes pour aller l'aider...  :sleeping:
Pourquoi faire simple, alors qu'on peut faire compliqué ?

Kian

  • Admin
  • Messages: 12 565
Re: La Croisade Anti-Sexe - The Anti-Sex Croisade
« Réponse #157, le 27 Octobre 2013 à 20:39 »
Citation de Megara le 27 Octobre 2013 à 13:28
L’absence totale de réaction de la part des témoins, ça, tu peux le trouver à Paris. Pas sur que si une femme se fait agresser dans le RER devant témoins, il y en ai un qui ose lever le nez de son précieux 20 minutes pour aller l'aider...  :sleeping:
En effet, femme mais aussi en tant qu'homme, on m'a déjà agressé dans un RER blindé de monde (RER B entre Bourg-la-Reine et Denfert-Rochereau) sans que personne ne réagisse un samedi soir à 22h.. (il y a un peu plus de 5 ans) Rien de conséquent certes mais tout de même...

Urumi

  • Monomaniaque
  • Waffou
  • HD-ready
  • Messages: 4 723
Re: La Croisade Anti-Sexe - The Anti-Sex Croisade
« Réponse #158, le 29 Octobre 2013 à 13:23 »
Effectivement, l'absence de réaction de témoins à Paris ou ailleurs peut se comprendre par l'envie d'éviter une situation dangereuse ou parce qu'ils se disent qu'il y aura toujours quelqu'un d'autre qui interviendra à leur place. Que la police ne souhaite même pas enregistrer de plainte en cas d'agression sexuelle, là ça me choque plus. Car même s'ils savent au fond qu'il n'y aura rien à faire ou qu'on ne pourra pas retrouver l'agresseur, ce refus est un véritable déni par rapport à la victime. Mais évidemment, ça ferait augmenter les statistiques dans le mauvais sens...

Sinon, j'ai trouvé un écho amusant à cet article dans un épisode d'Hajime no Ippo, où un boxeur russe ne retrouvait plus son chemin et essayait d'obtenir de l'aide des passants. Et la réaction était "ah, un étranger a l'air en difficulté, mais mieux vaut ne pas s'en mêler".

Sinon, le sentiment de sécurité est quelque chose d'assez subjectif et ne va pas toujours de pair avec le degré de dangerosité de l'environnement, je dirais.

Hiei-

  • Waffou
  • Messages: 3 592
Re: La Croisade Anti-Sexe - The Anti-Sex Croisade
« Réponse #159, le 20 Novembre 2013 à 11:53 »Modifié le 20 Novembre 2013 à 12:05 par Hiei-
Le problème de nos jours, c'est que ça peut vite partir en sucette pour deux fois rien.

N'importe quelle personne sensée aurait l'idée d'aider quelqu'un qui se fait agresser, mais de nos jours, t'as vite fait de te prendre un coup de couteau donc, ça fait relativiser...  :sweatdrop: (et comme on peut mourir d'un simple coup de couteau s'il est mal placé...)

Surtout dans un train, à moins qu'il soit à l'arrêt, tu es coincé avec les types pendant le trajet donc si ça part en couille, pas moyen de te tirer.

Pour les agressions d'étrangers, j'ai été en Belgique il y a un mois et un pote a voulu me montrer la fameuse rue Aerschot à Bruxelles. Il m'a raconté qu'il fallait mieux éviter de venir seul dans cette rue, surtout lorsqu'on était français (ou étranger), et/ou qu'il fallait éviter de parler dans cette rue (justement pour ne pas que ça s'entende car il y avait un gros risque de se faire emmerder, sinon).

Mais ce n'est pas le Japon, de toute façon, qui considérait que le sida, c'est une maladie venant des étrangers ? (il me semble avoir lu Kamen en parler il y a un bail, de mémoire, et ça résumerait bien ce qu'ils pensent des étrangers lors de situations problématiques  :sweatdrop:)


RoiLion.Thom

  • Dilettante
  • Waffou
  • Raw! Raw! Fight the power!
  • Messages: 9 911
"Je suis un intoxiqué.
- Intoxiqué de quoi ?
- De la vie. Je m'y suis adonné tout petit et je ne peux plus m'en passer."

T. Pratchett, Sourcellerie, Les Annales du Disque-Monde, livre V.

kgeg

  • Naturellement riche en fibres
  • Waffou
  • Il en perd sa moumoutte le mamouth !
  • Messages: 6 008
Vous n'avez aucune passion.

RoiLion.Thom

  • Dilettante
  • Waffou
  • Raw! Raw! Fight the power!
  • Messages: 9 911
"Je suis un intoxiqué.
- Intoxiqué de quoi ?
- De la vie. Je m'y suis adonné tout petit et je ne peux plus m'en passer."

T. Pratchett, Sourcellerie, Les Annales du Disque-Monde, livre V.