MCL80

  • Modos
  • Messages: 3 997
Re : Ici Radio Londres ! News d'outre-Manche
« Réponse #270,  »
Disons que c'est une facette de la ségrégation sur le logement. La ségrégation du logement par l'agent a toujours existé.
Avant les moyens de transports et les ascenseurs, dans immeubles des villes, plus tu étais pauvre plus tu étais logé en étage élevé: Le premier étage était l'étage "noble".

Avec la mécanisation des moyens de transports, la ségrégation spatiale est devenue différente: Maintenant, ce sont plus des espaces du territoire. En fait, le marché immobilier, tel qu'il est depuis une trentaine d'année en France est un puissant outil de ségrégation: Pour de multiples raisons, y compris des ressorts psychologiques, un primo-accédant achète un logement là où il peut tout juste se le payer. Un locataire, c'est quasiment pareil.  Pourquoi? Parcequ'un logement moins cher va se trouver dans un quartier plus pauvre. Ce prix inférieur sera corrélé à de multiples paramètres de déclassement: quartier enclavé et/ou mal entretenu, logements en mauvais état… et in fine populations plus pauvres. Tu ne te loges pas au milieu de plus pauvres que toi… Et comme tu n'as pas les moyens de te loger avec plus riche, tu restes avec ceux de la même strate de revenus.

Cette logique du marché immobilier, est appliquée par les promoteurs: Lorsqu'ils font un programme, que ce soit en pleine ville ou en très lointaine banlieue, ils calent les prix de vente sur la clientèle visée: Tu ne vendras pas un pavillon bas de gamme dans un lotissement neuf au milieu de la pampa vers Sens dans l'Yonne au propriétaire d'un 6 pièces avec réceptions à Neuilly-sur-Seine. Par contre, tu peux espérer le vendre à une famille avec enfants qui est locataire dans Paris ou dans la petite couronne et qui gagne 3 à 4000€ par mois. À l'inverse, si tu construit un immeuble dans le XVIe arrondissement sur le front de Seine ou en bordure de la Villa Montmorency, c'est pas la famille qui gagne 3 à 4000€ par mois que tu vas viser.

Dans le cas que tu décris, le promoteur se retrouve obligé de produire des logements moins cher que ce qu'il aurait pu obtenir sur le marché libre (ce qui est très bien par rapport à tous les effets pervers de la ségrégation spatiale, où trop souvent, la partie la moins aisée de la population se retrouve logée très loin de son lieu de travail). Sauf que les "riches" (relativement, hein, parceque les vrais riches, ils ont un hôtel particulier, un manoir, une villa… Bref, un logement individuel dans un jardin suffisamment grand pour ne pas être embêté par les voisins) ne veulent pas de ce mélange social… Et comme au XVIIIe ou au XIXe siècle, il faut cacher ces voisins indésirables. C'est pas normal, c'est injuste, mais c'est ce qui se passe quand on laisse faire la logique du marché.

Plus les prix de l'immobilier sont élevés par rapport au salaire médian, plus les mécanismes de ségrégation spatiale par l'argent sont forts. Le seul moyen de casser ce genre de spirale, c'est que la puissance publique produise des logements accessibles et de qualité. Et si elle arrive a en produire suffisamment et aux bons endroits pour satisfaire les besoins en logements, alors la pression à la hausse des prix aussi bien de vente que de location dans le parc privé peut être stoppée.
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Urumi

  • Monomaniaque
  • Waffou
  • HD-ready
  • Messages: 4 772
Re : Ici Radio Londres ! News d'outre-Manche
« Réponse #271,  »
Citation de MCL80 le 6 Février à 16:09
Sauf que les "riches" (relativement, hein, parceque les vrais riches, ils ont un hôtel particulier, un manoir, une villa… Bref, un logement individuel dans un jardin suffisamment grand pour ne pas être embêté par les voisins) ne veulent pas de ce mélange social… Et comme au XVIIIe ou au XIXe siècle, il faut cacher ces voisins indésirables. C'est pas normal, c'est injuste, mais c'est ce qui se passe quand on laisse faire la logique du marché.
En fait dans l'exemple qui est décrit dans l'article que je cite, les appartements luxueux ne sont pas occupés à titre de résidence principale, mais sont vendus à de riches étrangers qui viennent y passer 2 jours par mois.

Alaiya

  • Modos
  • OTP FTW !_\o/
  • Messages: 5 436
Re : Ici Radio Londres ! News d'outre-Manche
« Réponse #272,  »
Juste, je mets mon grain de sel pour dire que du fait de l'obligation de 20% de logements sociaux (ou 25 % ? je me demande si ça n'a pas augmenté), aujourd'hui nombre de promoteurs n'obtiennent leurs permis que parce que sur leur programme, 20% des logements seront revendus en VEFA à des bailleurs sociaux (VEFA : vendu en l'état futur d'achèvement) : de facto, cela entraîne une mixité sociale dans le bâtiment, dont la plupart n'ont bien qu'une seule entrée. Et je trouve ça très bien !

EDIT : je précise tout de même que le monde étant ce qu'il est, les niveaux de "finition" ne sont bien évidemment pas les mêmes dans ces logements. Par exemple, ce sera parquet dans les logements vendus à 3000 ou à 4000 €/m², et carrelage ou lino dans les logements de la part sociale. Pour avoir assisté à des réunions de lancement de DCE chez des promoteurs, je vous assure que j'ai tout entendu... :peur:

Urumi

  • Monomaniaque
  • Waffou
  • HD-ready
  • Messages: 4 772
Re : Ici Radio Londres ! News d'outre-Manche
« Réponse #273,  »
Je pense aussi que la mixité sociale dans les quartiers est une bonne chose et pourrait résoudre pas mal de problèmes.

Dans le cas londonien, les promoteurs immobiliers utilisent ces mécanismes pour détourner des mesures anti-gentrification et stigmatiser encore plus les personnes à plus faible revenu.

Alaiya

  • Modos
  • OTP FTW !_\o/
  • Messages: 5 436
Re : Ici Radio Londres ! News d'outre-Manche
« Réponse #274,  »
Citation de Urumi le 6 Février à 23:15
Dans le cas londonien, les promoteurs immobiliers utilisent ces mécanismes pour détourner des mesures anti-gentrification et stigmatiser encore plus les personnes à plus faible revenu.
Disons qu'ils utilisent le système pour le contourner en fin de compte. Ceci dit, j'ai le sentiment que c'est l'apanage de toutes les grandes capitales, non ? :unsure: Quand on regarde le coeur du coeur de Paris, on se retrouve face à une ville-musée et les habitants qui y logent ne sont pour l'essentiel pas des gens comme toi et moi. Quand ils y logent. ON peut d'ailleurs y rajouter le phénomène RBnB qui n'aide pas. C'est triste, je trouve. Après, dans Paris IM, il y a encore fort heureusement des tas et des tas de quartiers très vivants mais là encore, vu les prix de l'immobilier....



MCL80

  • Modos
  • Messages: 3 997
Re : Ici Radio Londres ! News d'outre-Manche
« Réponse #275,  »
Citation de Alaiya le 6 Février à 21:45
Juste, je mets mon grain de sel pour dire que du fait de l'obligation de 20% de logements sociaux (ou 25 % ? je me demande si ça n'a pas augmenté), aujourd'hui nombre de promoteurs n'obtiennent leurs permis que parce que sur leur programme, 20% des logements seront revendus en VEFA à des bailleurs sociaux (VEFA : vendu en l'état futur d'achèvement) : de facto, cela entraîne une mixité sociale dans le bâtiment, dont la plupart n'ont bien qu'une seule entrée. Et je trouve ça très bien !
Je serai tout de même moyennement étonné que la tendance décrite par Urumi ne soit pas déjà là en partie en France. Il me revient en mémoire un projet immobilier dans l'agglo lyonnaise Quelques immeubles et des pavillons. Hé bien les logements sociaux étaient tous concentrés dans un seul immeuble dédié. Alors qu'ils auraient pu être répartis indistinctement dans tous les bâtiments.

La mixité sociale reste un combat.
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Alaiya

  • Modos
  • OTP FTW !_\o/
  • Messages: 5 436
Re : Ici Radio Londres ! News d'outre-Manche
« Réponse #276,  »
Citation
Hé bien les logements sociaux étaient tous concentrés dans un seul immeuble dédié. Alors qu'ils auraient pu être répartis indistinctement dans tous les bâtiments.
Aussi, oui, c'est vrai et assez fréquent, dès lors qu'il y a plusieurs bâtiments. J'ai pas mal d'exemples en tête, avec des copromotions entre promoteurs du secteur privé et bailleurs sociaux par exemple. Ils mutualisent ainsi les coûts du foncier (qui constitue aujourd'hui un frein très significatif en ville et pèse pour beaucoup dans le coût du logement à produire), et ceux liés aux aménagements des communs (études et travaux) : espaces verts, voiries, gestion des EP, entretien des espaces communs en phase exploitation, etc. Mais ensuite, chaque acteur construit son ou ses bâtiments et vend ses logements de son côté.

Il y a aussi les bailleurs sociaux qui exercent des activités d'aménageur : ils portent le foncier, font toutes les études, réalisent les aménagements et la viabilisation des lots. Ils se gardent en général 2 ou 3 lots et revendent tous les autres aux promoteurs privés, ce qui leur permet de financer leurs propres investissements (je parle de logements collectifs ici). Donc en fin de compte, il n'y a pas de mixité dans les bâtiments, par contre, il y a une mixité dans le quartier ainsi nouvellement créé. Ca reste un moindre mal, quand on compare aux quartiers 100 % HLM.

Urumi

  • Monomaniaque
  • Waffou
  • HD-ready
  • Messages: 4 772
Re : Ici Radio Londres ! News d'outre-Manche
« Réponse #277,  »
Citation de Alaiya le 7 Février à 09:29
ON peut d'ailleurs y rajouter le phénomène RBnB qui n'aide pas. C'est triste, je trouve. Après, dans Paris IM, il y a encore fort heureusement des tas et des tas de quartiers très vivants mais là encore, vu les prix de l'immobilier....
Oui, Airbnb fait de gros ravages dans les capitales. Encore une fois, c'était à la base un concept plutôt sympa, louer une chambre inoccupée de temps en temps ou ton appartement quand tu pars en week-end qui a été complètement détourné. Les dernières fois qu'on est passé par Airbnb, c'était à chaque fois des apparts fraîchement rénovés uniquement pour la location.
À Berlin, ça a fait des ravages dans les prix de l'immobilier. Quand j'y vivais, c'était la croix et la bannière pour trouver des apparts et même des collocations. Pourtant ce n'était pas une ville si chère que ça quelques années auparavant.

MCL80

  • Modos
  • Messages: 3 997
Re : Ici Radio Londres ! News d'outre-Manche
« Réponse #278,  »
Cette année, Airbnb, ça va pas marcher du tonnerre, vu l'état du tourisme. Il est probable que certains loueurs professionnels qui avaient misé à bloc en s'endettant pour acheter des appartements soient obligés de se retirer du marché… Difficile de dire si ça aura un effet sur les prix de l'immobilier de certaines métropoles.
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…