Six feet under : la rubrique nécro

Ryô

  • Sociologeek
  • Waffou
  • Chuck norris peut casser le bras de Rayman
  • Messages: 3 363
On est tous le con de quelqu'un d'autre

Un appendice ne sert pas forcément à rien. Chez moi, TOUS les appendices servent  :classe:


Mise a jour du blog le 27/12/06

iDam

  • ‾͟͟͞(((ꎤˋ⁻̫ˊ)—̳͟͞͞o
  • Modos
  • ▃ ▅ ▆ ▇ ▆ ▇ ▅ ▃
  • Messages: 12 487

Ryô

  • Sociologeek
  • Waffou
  • Chuck norris peut casser le bras de Rayman
  • Messages: 3 363
On est tous le con de quelqu'un d'autre

Un appendice ne sert pas forcément à rien. Chez moi, TOUS les appendices servent  :classe:


Mise a jour du blog le 27/12/06

Battos

  • Waffou
  • Messages: 2 333

Ryô

  • Sociologeek
  • Waffou
  • Chuck norris peut casser le bras de Rayman
  • Messages: 3 363
On est tous le con de quelqu'un d'autre

Un appendice ne sert pas forcément à rien. Chez moi, TOUS les appendices servent  :classe:


Mise a jour du blog le 27/12/06

PRSK

  • Waffou
  • Messages: 1 120
Re: Six feet under : la rubrique nécro
« Réponse #545, le 24 Février 2014 à 21:24 »
Citation
Mort de Harold Ramis, réalisateur d'« Un jour sans fin »
Le Monde.fr

Il avait chassé les fantômes aux côtés de Bill Murray avant de diriger ce dernier dans l'une des meilleures comédies de la fin du XXe siècle, Un jour sans fin. Harold Ramis est mort à Chicago, lundi 24 février, des suites d'une longue maladie, annoncent plusieurs sites d'information américains, dont celui du Chicago Tribune. Il avait 69 ans.

Harold Ramis, né dans la métropole de l'Illinois le 21 novembre 1944, y fait son apprentissage de la comédie au sein de la troupe de Second City, des rangs de laquelle sont aussi sortis John Belushi, Dan Aykroyd et Bill Murray. Parallèlement il mène une carrière de journaliste, qui le conduit à éditer la page d'histoires drôles de Playboy, une autre grande entreprise culturelle de Chicago.

« CADDYSHACK »,  « SOS FANTÔMES », « UN JOUR SANS FIN »

Avec ses camarades de Second City, il se rapproche de la revue satirique National Lampoon, une union qui donne naissance à l'un des films fondateurs du cinéma américain contemporain, American College (National Lampoon's Animal House, 1978), portrait d'une génération hédoniste et débauchée qui enterre joyeusement les utopies des années 1960. Harold Ramis en coécrit le scénario.

En 1980, il passe à la réalisation avec Caddyshack, Le Golf en folie, l'un des premiers grands rôles de Bill Murray. Suivent Bonjour les vacances, avec Chevy Chase (1983) et Club paradise (1986).
Bill Murray, Dan Aykroyd et Harold Ramis dans "SOS fantômes", d'Ivan Reitman (1984).

Entre-temps, Harold Ramis devient un visage familier dans le monde entier grâce au succès de SOS fantômes (1984). Il coécrit le scénario avec Dan Aykroyd et partage la vedette avec ce dernier, Bill Murray, Ernie Hudson et Sigourney Weaver. Le mélange d'humour collégien et d'effets spéciaux est alors inédit et fait du film un succès mondial, qui générera une suite en 1986.

Rien de tout ça ne prépare à la surprise d'Un jour sans fin, comédie mélancolique portée par Bill Murray, sortie en 1993. Le scénario au mécanisme parfait (coécrit avec Danny Rubin) jette Murray dans la répétition éternelle de la même journée, à charge pour lui de transformer un moment d'échec et d'égoïsme en instant de perfection. Le film mérite l'appellation galvaudée de « culte ». Non seulement il est révéré par de nombreux fans, mais il a aussi fait l'objet d'innombrable études dans diverses disciplines.

Après avoir atteint ce sommet, Harold Ramis propose encore Mes doubles, ma femme et moi (1996) avec Michael Keaton, qui se clone, et surtout les deux épisodes de Mafia Blues, qui opposent le truand Robert De Niro au psychanalyste Billy Crystal. En 2009, il réalise son ultime long métrage, L'An 1, des débuts difficiles, comédie préhistorique avec Jack Black, qui ne rencontre pas le succès. Harold Ramis apparaît dans En cloque, mode d'emploi, de Judd Apatow, manière pour le nouveau maître de la comédie américaine de rendre hommage à un précurseur.
Thomas Sotinel

    Journaliste au Monde
Dégouté....

De plus, je crois bien que Ghostbuster 3 qui est en projet depuis des années ne verra jamais le jour en fin de compte...

Aladfal

  • Waffou
  • Messages: 3 176
Re: Six feet under : la rubrique nécro
« Réponse #546, le 24 Février 2014 à 21:45 »
Citation de PRSK le 24 Février 2014 à 21:24
De plus, je crois bien que Ghostbuster 3 qui est en projet depuis des années ne verra jamais le jour en fin de compte...
Le seul point positif à retirer de cette triste nouvelle. Mais, blague à part, vu comme le projet n'avait de cesse de s'enliser, le film ne se serait sans doute jamais fait de toute façon. Aux dernières nouvelles, le tournage devait démarrer l'été dernier et, pour ce que je sais, il ne s'est rien passé.
Bill Murray absent, un pitch rappelant fort la série animée Extrême Ghostbusters : pour moi, c'était d'office merci mais non merci.
It's one thing to fuck with me, another to fuck with...my ex-girlfriend who hates me.

Eh, t'es un œuf ou une couille ?
- T'es con, j'suis un kiwi !

PRSK

  • Waffou
  • Messages: 1 120
Re: Six feet under : la rubrique nécro
« Réponse #547, le 24 Février 2014 à 21:58 »
Citation de Aladfal le 24 Février 2014 à 21:45
Citation de PRSK le 24 Février 2014 à 21:24
De plus, je crois bien que Ghostbuster 3 qui est en projet depuis des années ne verra jamais le jour en fin de compte...
Le seul point positif à retirer de cette triste nouvelle. Mais, blague à part, vu comme le projet n'avait de cesse de s'enliser, le film ne se serait sans doute jamais fait de toute façon. Aux dernières nouvelles, le tournage devait démarrer l'été dernier et, pour ce que je sais, il ne s'est rien passé.
Bill Murray absent, un pitch rappelant fort la série animée Extrême Ghostbusters : pour moi, c'était d'office merci mais non merci.
Je pense qu'on a été à deux doigts de le voir un jour tout de même. Ramis et Dan Aykroyd avaient décidé de le faire même sans Bill Murray....on peut se douter maintenant que c'est surement la maladie de Ramis qui a encore repoussé le film...
Bref, même si ça aurait été surement moyen, ça m'aurait bien éclaté d'en voir un 3ème...

Seto

  • Waffou
  • Houba!
  • Messages: 1 166
Vous n'avez jamais raison ou tort parce que les autres sont d'accord avec vous. Vous avez raison parce que vos données sont exactes et votre raisonnement juste (W. Buffet)

squekky

  • Adulescent inside
  • Waffou
  • what's my age again
  • Messages: 3 845
You're pretty when i'm drunk.

Ryô

  • Sociologeek
  • Waffou
  • Chuck norris peut casser le bras de Rayman
  • Messages: 3 363
On est tous le con de quelqu'un d'autre

Un appendice ne sert pas forcément à rien. Chez moi, TOUS les appendices servent  :classe:


Mise a jour du blog le 27/12/06

iDam

  • ‾͟͟͞(((ꎤˋ⁻̫ˊ)—̳͟͞͞o
  • Modos
  • ▃ ▅ ▆ ▇ ▆ ▇ ▅ ▃
  • Messages: 12 487


Ryô

  • Sociologeek
  • Waffou
  • Chuck norris peut casser le bras de Rayman
  • Messages: 3 363
On est tous le con de quelqu'un d'autre

Un appendice ne sert pas forcément à rien. Chez moi, TOUS les appendices servent  :classe:


Mise a jour du blog le 27/12/06

squekky

  • Adulescent inside
  • Waffou
  • what's my age again
  • Messages: 3 845
Re : Six feet under : la rubrique nécro
« Réponse #554, le 3 Novembre 2014 à 11:26 »
La blase...

Wayne Static, le chanteur du groupe Static-X nous a quitté d'une overdose à l'age de 48 ans. Pour les non fan de la scéne Indus métal americaine, ce nom ne vous parlera pas. Pour les autres oui il fait parti de ces piliers du métal californien du début des années 2000.

Fais iech...
You're pretty when i'm drunk.