Transports en commun: Toi aussi viens sentir la sueur dans le métro

MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 106
@Alaiya: Les projets de RER dans les métropoles sont très bien. La seule question qui va émerger immédiatement, c'est celle du budget. Le réseau a connu un sous-investissement absolument dramatique depuis une quarantaine d'années. L'état des voies engloutie l'essentiel des budgets d'entretien et de renouvellement, mais il y a la question de la signalisation (pour augmenter le débit), de l'alimentation électrique des lignes électrifiées, de l'aménagement des bifurcations, de l'ajout de voies au niveau des goulets d'étranglements.

Sur la signalisation, la France a un gros train de retard. On a des lignes qui ont des équipements des années 1920-1930 encore en service, notamment sur les postes d'aiguillage (Voir par exemple Brétigny ou Étampes entre Paris et Orléans ou plus près de moi, Ambérieu-en-Bugey). Les lignes principales sont totalement sous-équipées en système de circulation à contre-sens, donc quand on fait des travaux sur une des deux voies, l'autre ne peut pas toujours permettre l'écoulement de la circulation dans les deux sens… Ce qui veut donc souvent dire fermeture de la ligne en cas de travaux. Dans les nœuds ferroviaires des métropoles, il faudrait aussi redécouper la signalisation pour resserrer les trains et augmenter le débit. De plus après les accidents des années 1980, les équipements de sécurité qui ont été mis en place ont réduit de 15 à 20% le débit maximum de toutes les lignes concernées. Si au début, avec le déclin des marchandises, ça ne s'est pas trop vu, c'est désormais un point dur pour l'augmentation du nombre de circulations. Idéalement, il faudrait passer au système de signalisation européen (ERTMS) qui améliorerait nettement le débits et la sécurité, mais ce sont des coûts énormes. Toutefois, après avoir longtemps temporisé, SNCF réseau semble être décidé à se lancer… Il faudra adapter tous les matériels roulants, qui eux appartiennent aux régions ou à SNCF Mobilités et donc revient la question de qui doit payer.

Sur les installations électriques, c'est la misère. Certains tronçons de lignes ont été électrifiés dans les années 1950 et n'ont pas été modernisés. Depuis, le nombre de trains a augmenté, la puissance du matériel roulant aussi (moteurs plus puissants, climatisation…). Résultat, la plupart des matériels achetés sont actuellement bridés pour ne pas trop pomper. Or plus un train accélère et roule lentement, plus il occupe la voie longtemps. Ce qui allonge aussi les temps de parcours et réduit le débit.

Sur les bifurcations les plus chargées, il faudrait systématiquement les déniveler pour que les flux de sens opposés ne se croisent plus. Là aussi, cela permet de gagner sur la vitesse et le débit. SI à certains endroits c'est le cas (en particulier dans l'Est de la France historiquement pour des raisons stratégiques), il reste de jolis points durs (exemple: Moret-sur-Loing, Givors…)

Les suisses se sont lancés il y a pas loin de 40 ans dans l'amélioration de leur réseau à grande échelle et ils commencent à bénéficier pleinement des effets de cette opération planifiée. Ils ont d'abord défini le niveau de service cible (fréquences, gares d'arrêts, temps de parcours…) sur chaque infrastructure en fonction des besoins des potentiels utilisateurs. De là, ils ont défini les travaux nécessaires pour atteindre le service cible. Ce qui leur a donné un budget. Et là, ils ont arbitré en priorisant les opérations les plus efficaces pour s'approcher de la cible. Maintenant sur leur réseau, c'est quasiment sur chaque mission un train par heure au minimum. En France, on a des infrastructures usées jusqu'à la corde. SNCF réseau arrive devant la région en disant "soit vous payez X dizaines de millions d'euros, soit je ferme la ligne." Dans de nombreux cas, la région paye sans se poser la question de la politique de desserte derrière… or quel sens il y a à dépenser des dizaines de millions d'euros pour une ligne qui va voir circuler 5 trains par jours? Alors que dans le même temps, la route juste à côté sera saturée… Mais passer à 15 trains par jour pour avoir une desserte horaire sur une amplitude descente, c'est rajouter un joli billet, déjà en exploitation et parfois en infrastructure (si les trains doivent se croiser, par exemple… ou s'ils arrivent sur un nœud ferroviaire saturé qu'il faudra améliorer avant de pouvoir les faire circuler…)

Après, plus globalement, sur les évolutions de l'aménagement du territoire, je reste extrêmement prudent. On voit que  (pour faire court) depuis la Seconde guerre mondiale, on a un basculement planétaire d'une société rurale à une société urbaine. Les emplois ne sont donc, pour leur immense majorité, plus liés au travaux agricoles et aux activités qui en découlent directement. Ce qui veut dire que de moins en moins de gens ont besoin, pour de strictes motifs d'emploi, d'habiter dans des petits villages ou des hameaux au milieu des champs. Cela pose un paquet de questions sur l’étalement urbain, l'avenir humain des zones rurales. Ceci d'autant que cette tendance de concentration urbaine est de plus en plus organisé au profit des plus grosses métropoles au détriment des villes moyennes et petites qui assurent un maillage du territoire. Cette question deviendra d'autant plus aiguë si le prix des carburants augmente. Se loger dans des contrées dépeuplées, sauf à vivre localement de la terre, risque de devenir hors de prix… Mais vivre dans les métropoles risque aussi d'être impossible si l'approvisionnement ne peut plus se faire correctement faute d'énergie pour le transporter…
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Alaiya

  • Modos
  • OTP FTW !_\o/
  • Messages: 5 515
Merci beaucoup pour ces informations des plus instructives : je n'y connais rien en transports ferroviaires et je n'imaginais pas toutes ces contingences pour faire rouler des trains dans de bonnes conditions ! Par contre, je sais - parce qu'ils font partie de nos clients - que c'est le bordel entre SNCF mobilités et SNCF réseau : il faut un bac+15 rien que pour comprendre leurs organigrammes :peur: sans compter que la guéguerre SNCF/ex-RFF existe toujours, travailler avec eux n'est jamais simple...

A te lire, je comprends en tout cas qu'on n'a pas l'cul sorti des ronces pour disposer de transports ferroviaires efficaces et surtout efficients à un horizon raisonnable. Perso, je suis très favorable au train pour des tas de raisons (sécurité, simplicité) et lorsque j'en ai la possibilité et que ça s'adapte avec mon besoin, je privilégie le train. Par exemple, depuis la LGV Bordeaux-Paris, Angoulême est à 30 mn (si, si !) de Bordeaux par le TGV. En voiture, c'est 1h15. Franchement, y a pas photo (même combat avec Poitiers). Et comme ils ont mis en place des BHNS à Angoulême, avec un peu de chance je peux me rendre facilement à un RDV bien placé en prenant le train+bus et je gagne en temps et en sérénité.

Dans l'idéal, faudrait que ce soit comme ça dans plein d'endroits, ce qui déchargerait le réseau routier, au moins en partie.

MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 106
Citation de Alaiya le 31 Août à 16:55
A te lire, je comprends en tout cas qu'on n'a pas l'cul sorti des ronces pour disposer de transports ferroviaires efficaces et surtout efficients à un horizon raisonnable.
Ça va dépendre des moyens qui seront mis… Mais effectivement on va dire que ça va prendre du temps vu l'échelle des travaux à engager. Il y a d'abord un goulet financier, mais aussi sur le personnel formé aux métiers de l'infrastructure. SNCF réseau et toutes les entreprises de BTP ont une capacité limite dans le domaine et même s'ils l'ont augmenté ces dernières années, c'est aussi un frein. D'autant qu'avec les contraintes d'exploitation, les plannings de travaux sont construits au moins 2-3 ans à l'avance (La fermeture totale d'une grande gare pour un chantier important pendant un week-end, c'est facilement 3 à 5 ans d'anticipation).

Pour avoir un éclairage sur la vie du système ferroviaire, le site http://transportrail.canalblog.com/ est pas mal d'autant qu'il ne regarde pas que les aspects franco-français.
Re : Transports en commun: Toi aussi viens sentir la sueur dans le métro
« Réponse #303,  »
Je dois avouer que je ne pensais pas lire un jour un article de cette teneur sur un des sites du Figaro…
https://www.lefigaro.fr/vox/economie/ouverture-a-la-concurrence-de-la-sncf-la-fragmentation-du-reseau-ferroviaire-va-fragmenter-la-france-20210909

Sinon, une interview du PDG de la SNCF: https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/jean-pierre-farandou-en-2030-il-n-y-aura-plus-de-panne-technique-a-la-sncf_2158130.html. La partie sur l'empreinte écologique de la SNCF et les capteurs solaires pour l'auto-consommation électrique ne manque pas de sel quand on connaît l'histoire de la SHEM (Société Hydro-Electrique du Midi) société qui produit de l'électricité et que la SNCF a été contrainte de vendre en 2003 (https://shem.fr/histoire/ ) sur ordre formel du gouvernement… avant cette date, le niveau d'autoconsommation était bien meilleur. Et je préfère ne pas commenter commenter le fait qu'il n'y aurait plus de pannes sur le réseau en 2030 car on m'accuserait de faire du mauvais esprit.

Sinon, les américains aiment leurs trains (même s'ils ne les prennent pas beaucoup): https://www.railpictures.net/photo/781989/
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

tinou

  • Waffou
  • Messages: 7 219
Re : Transports en commun: Toi aussi viens sentir la sueur dans le métro
« Réponse #304,  »
Pour avoir été dans mon enfance un usager régulier de ce TER de la Côte d'Azur, je peux t'assurer que les problèmes ne datent pas du passage du réseau à RFF, du split SNCF Voyages / SNCF Réseau ou autre...

et je parle bien du seul TER, les corails et autres tgv fonctionnaient (et fonctionnent toujours?) normalement.

Cela étant, très curieux de trouver une telle tribune en effet dans le Figaro!
"Honey badger don't care"

MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 106
Re : Transports en commun: Toi aussi viens sentir la sueur dans le métro
« Réponse #305,  »
La Côte-d'Azur, le problème principal est l'infrastructure unique à 2 voies sur lesquelles il faut arriver à faire passer la desserte directe longue distance, les dessertes locales et les trains de marchandises. Tout ça sur une conurbation dense et qui justifie donc de très nombreux trains de desserte locale. Donc gros problème d'engorgement dès qu'il y a le moindre retard, surtout que dans de nombreuses gares, il n'est pas possible qu'un train plus rapide double un train lent… et comme les trains rapides (plus que TGV désormais, avec une garantie retard) sont la vitrine, les trains locaux sont plantés au moindre problème dans une gare où ils peuvent être doublés.

Il y a eu déjà des investissements importants depuis quinze ans, en particulier une troisième voie entre Antibes et Cagnes, Si ça fluidifie un peu, le goulet reste l'arrivée sur Nice. La nouvelle gare de Nice aéroport devrait un peu aider aussi et probablement que d'ici 10 ans, tout le secteur sera équipé en signalisation européenne qui permettra un meilleur débit.

La ligne à grande vitesse prévue… un jour, devrait améliorer encore la situation à l'ouest de Nice… Mais pas sûr que ça suffise tant les besoins sont importants. Et surtout, à l'Est de Nice, vu que la montagne tombe à pic dans la mer, je ne vois pas de miracle à court terme sur les possibilités d'améliorer le débit.

Et pour tout dire, je ne suis pas certain que Transdev fera des miracles sur la ponctualité entre Marseille et Nice vu les contraintes de l'infrastructure. Après, sur la propreté et le confort du matériel, ils devraient arriver à faire mieux qu'actuellement. :shifty:
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Urumi

  • Monomaniaque
  • Waffou
  • HD-ready
  • Messages: 4 829
Re : Transports en commun: Toi aussi viens sentir la sueur dans le métro
« Réponse #306,  »
L’angle de la complexité et de la bureaucratie que va entraîner cette mise en concurrence est intéressant je trouve.

L’expérience qu’on a des trains en Grande Bretagne n’est pas ouf, effectivement. C’est juste qu’ils ont des boucs émissaires faciles pour justifier leurs retards auprès de leurs clients. Aka « le train d’une autre compagnie bloque la voie ».

Plus largement je trouve hallucinant qu’on envisage ce genre de choses à l’heure où il faudrait un investissement massif dans les transports publics pour réduire les émissions de GES et augmenter la qualité de vie des gens. Là encore le discours de l’Europe est incohérent.

Kian

  • Admin
  • Messages: 12 623
Re : Transports en commun: Toi aussi viens sentir la sueur dans le métro
« Réponse #307,  »Modifié

Video Le #TGV a 40 ans. Voici comment les premiers passagers jugent ce train révolutionnaire :
https://twitter.com/i/status/1438540934623469570
Citation
Exceptionnel pour les #40ansTGV la visite du poste de régulation samedi et dimanche.

Un lieu secret de notre SNCF ouvert au public.
Plus d’info sur place en Gare de Lyon voie 19 à 23.
=> https://twitter.com/BB27000/status/1438795791976607744/photo/1

MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 106
Re : Transports en commun: Toi aussi viens sentir la sueur dans le métro
« Réponse #308,  »
Visiblement, la rame 16 (record du monde) a été soit repeinte (il me semble), soit pelliculée. C'est une bonne nouvelle.

Sinon, dans l'attente d'un musée des transports en commun (la France est l'un des rares  pays riche à ne pas en avoir) : https://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/transports/la-ratp-devoile-ses-tresors-ce-week-end-a-quand-un-grand-musee-des-transports-en-ile-de-france-17-09-2021-QPBQKZOA6VA7TDJ6UOLBLERDIA.php
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…