Transports en commun: Toi aussi viens sentir la sueur dans le métro

MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 323
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Kamen

  • Waffou
  • What lies behind the mask...
  • Messages: 8 012
永遠に、あなたのモノ・・・

iDam

  • ‾͟͟͞(((ꎤˋ⁻̫ˊ)—̳͟͞͞o
  • Modos
  • ▃ ▅ ▆ ▇ ▆ ▇ ▅ ▃
  • Messages: 12 433

Kian

  • Admin
  • Messages: 12 674

MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 323
Re : Transports en commun: Toi aussi viens sentir la sueur dans le métro
« Réponse #199, le 26 Août 2015 à 18:27 »
Les débats des derniers jours dans les médias sont vraiment d'un niveau consternant avec tous les illuminés qui veulent mettre des portiques de sécurité partout, sans aucun sens des réalités (on leur dit que le RER A, c'est plus de 1 million de passagers par jour dont la plupart le font 2 fois dans la journée avec des pointes de fréquentation dans certaines stations qui se chiffrent en dizaine de milliers de personnes par heure?). Je vois bien aussi le truc lorsque la SNCF affiche la voie d'un train 5 minutes avant, avec 800 à 900 personnes à charger. Sur ce dernier cas, même en réduisant la durée de contrôle à 2 secondes par personne (en trouvant la place qui n'existe pas dans les gares pour multiplier les lignes de contrôle, on sera pas loin des 2000 secondes… Une bonne demi-heure, quoi.)

Ceci sans compter le coût délirant de la mesure, alors que le ministre des finances (auquel les entreprises publiques comme la SNCF sont rattachés) ne cesse de dire que le train est trop cher et de faire la promotion des sociétés privées qui concurrencent cette société publique.

Pour rappel, en France on doit avoir à peu près 1000 fois moins de "chances" de mourir dans un attentat fait par un fou furieux que dans un accident de la route… Et pourtant les fous du volant risquent des peines bien moindre même quand ils font un carnage sur un trottoir après avoir roulé à 160 en ville.
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Kamen

  • Waffou
  • What lies behind the mask...
  • Messages: 8 012
永遠に、あなたのモノ・・・

The WormLord

  • Waffou
  • Messages: 1 158
Je vous sers un ver ?

Kamen

  • Waffou
  • What lies behind the mask...
  • Messages: 8 012
永遠に、あなたのモノ・・・

RoiLion.Thom

  • Dilettante
  • Waffou
  • Raw! Raw! Fight the power!
  • Messages: 9 996
"Je suis un intoxiqué.
- Intoxiqué de quoi ?
- De la vie. Je m'y suis adonné tout petit et je ne peux plus m'en passer."

T. Pratchett, Sourcellerie, Les Annales du Disque-Monde, livre V.

Alaiya

  • Modos
  • OTP FTW !_\o/
  • Messages: 5 610
Re : Transports en commun: Toi aussi viens sentir la sueur dans le métro
« Réponse #204, le 27 Août 2015 à 09:44 »
N'empêche: ca fait des années que je me dis que si quelqu'un veut faire un attentat, le TGV, c'est le truc idéal: n'importe qui peut monter dedans, chargé de n'importe quoi et personne n'y verra rien. Le mec, il met une bombe et fait dérailler le train, genre au moment où il est bien lancé. Et paf, une bonne centaine de morts. Sans. Déconner.

Après, MCL a raison: des contrôles de sécurité avant les accès aux trains, c'est ingérable. Mais bon. Je comprends qu'on se pose la question, même si elle n'a pas de réponse.

The WormLord

  • Waffou
  • Messages: 1 158
Je vous sers un ver ?

MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 323
Re : Transports en commun: Toi aussi viens sentir la sueur dans le métro
« Réponse #206, le 27 Août 2015 à 19:15 »
Pour un attentat, c'est pas le TGV qui est idéal, mais le métro ou le RER: contrôles strictement impossible et nombre de personnes très élevé. Il y a aussi les galeries marchandes type 4 Temps à La Défense, ou à Lyon, celle de la Part-Dieu, avant noël où vu la foule le contrôle est totalement impossible… Le pire, c'est qu'à ces endroits, les mouvements de panique arriveraient peut-être à faire plus de morts que l'attaque en elle-même.

Après, pour rappel, le TGV semble très robuste par rapport aux déraillement. Il faudrait à priori une charge importante pour arriver à rompre la continuité de la rame… Ou alors s'attaquer à la voie. Ceci dit, quelqu'un qui saurait conduire un train et désactiver les sécurités pourrait sans problème le faire entrer dans une gare terminus type Paris-Lyon ou Marseille-St-Charles à 80-100 kilomètres heures… S'il arrive aux heurtoirs à cette vitesse, ça fera de la casse. Mais c'est très peu probable, car ça veut dire arriver à prendre le contrôle de la cabine de conduite sans se faire repérer.

Bref, il y a un risque irréductible et il faut accepter de faire avec… Ou alors il va falloir tellement embaucher qu'effectivement le chômage va vraiment baisser.
Re : Transports en commun: Toi aussi viens sentir la sueur dans le métro
« Réponse #207, le 14 Novembre 2015 à 18:47 »
Décidément, une journée vraiment terrible:
Au moins 7 morts dans le déraillement d'un TGV d'essai sur la deuxième partie de la ligne à grande vitesse de Paris à Strasbourg qui doit ouvrir l'année prochaine:
(cliquez pour montrer/cacher)
Un TGV d’essai déraille près de Strasbourg, au moins 7 morts

Le Monde.fr | 14.11.2015 à 16h46 • Mis à jour le 14.11.2015 à 18h29 | Par Philippe Jacqué

Une rame d’essai de TGV, circulant avec de nombreux techniciens à bord, a déraillé samedi 14 novembre à Eckwersheim, près de Strasbourg. L’accident a fait au moins sept victimes et 10 blessés graves, selon un communiqué de l’Elysée. Il n’y a aucun lien avec les attentats qui ont eu lieu la veille à Paris.

Quarante-neuf passagers, principalement des techniciens, étaient à bord, selon une source proche de l’enquête. Au moins sept blessés ont été dénombrés par les Dernières Nouvelles d’Alsace. Leur évacuation par hélicoptère est en cours, indique le journal.

A l’AFP, la SNCF précise que la rame a vraisemblablement déraillé « en raison d’une vitesse excessive ». Interrogé par Le Monde, le groupe indique ne pas pouvoir donner de plus amples détails sur les raisons de l’accident. Le nombre exact de personnes présentes dans le train n’était pas confirmé à 17 heures samedi.

De nombreux secours

Une équipe de plongeurs de la gendarmerie, des hélicoptères de la sécurité civile, ainsi que plusieurs dizaines de véhicules de secours ont été dépêchés sur les lieux de l’accident.
Le secrétaire d’Etat chargé des transports, Alain Vidalies, ainsi que sa ministre de tutelle, Ségolène Royal, ont annoncé qu’ils allaient se rendre sur place.

L’accident est survenu sur une portion de voie pas encore ouverte au trafic commercial. Il s’agit de l’extension de 106 kilomètres de la ligne à grande vitesse (LGV) Est, qui devait initialement ouvrir commercialement en avril 2016. Ce parcours mène de Baudrecourt, en Lorraine, à Vendenheim, au nord de Strasbourg.

Depuis septembre, la SNCF a commencé ses essais dynamiques sur la ligne. Vendredi 13 novembre, le site de la LGV Est, géré par SNCF Réseau, le gestionnaire d’infrastructure ferroviaire, avait même posté une vidéo pour présenter ces essais dynamiques.

Avant toute ouverture de nouvelle ligne, une rame d’essai, qui ressemble visuellement à une rame commerciale, teste la LGV. Il s’agit en fait d’un véritable laboratoire sur rail. Cette rame « contient les outils de mesures capables de mesurer toutes les caractéristiques de la ligne. Durant les marches d’essais, les ingénieurs et techniciens vérifient les résultats et la conformité des données par rapport aux critères de référence », indique le site de la LGV Est.

« Evaluer les accélérations »

Dans le cas précis de cette nouvelle portion, la rame d’essai devait réaliser 200 allers-retours pour atteindre la vitesse de 352 km/h, « soit 10 % de plus que la vitesse d’exploitation » (320 km/h) entre septembre 2015 et la fin du premier trimestre 2016, indique le gestionnaire de l’infrastructure. Selon SNCF Réseau, l’objectif est d’être attentif « à la qualité de l’infrastructure et au confort futur des voyageurs ».

Selon le site de la LGV Est, ces tests permettent d’« évaluer les accélérations verticales, longitudinales, transversales auxquelles les passagers peuvent être exposés, grâce à des appareils appelés accéléromètres, [de] s’assurer de la constance de la tension du courant et de la bonne qualité du captage du courant par le train, [de] contrôler la qualité et la fiabilité des systèmes de communication radio GSMR (et) le bon fonctionnement des systèmes de contrôle commande ».

Selon SNCF Réseau, « cette phase est indispensable à l’obtention de l’autorisation de mise en exploitation commerciale, qui sera délivrée par l’Etablissement public de sécurité ferroviaire (EPSF) à la fin du 1er trimestre 2016 ».

Philippe Jacqué
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Kamen

  • Waffou
  • What lies behind the mask...
  • Messages: 8 012
永遠に、あなたのモノ・・・