Actualite de la Chine et des Chinois

MCL80

  • Modos
  • Messages: 3 504
Re: Actualite de la Chine et des Chinois
« Réponse #90, le 11 Décembre 2008 à 19:28 »
Ce qui me fait rigoler c'est quand à la radio, ils présentent les choses dites sur les forums du web chinois comme des protestations officielles. C'est un peu comme si ce qui est dit sur PnR était considéré comme la parole de la république française. :mdr:

Les autorités de Pékin se servent d'internet comme d'un défouloir pour leur population, en espérant que les gens qui s'agitent là ne viendront pas un jour s'agiter dans la rue contre eux. Ils laissent la soupape se lever dans la direction qui les arrange. Quand ils estiment que ça suffit, ils mettent l'éteignoir, et on en parle plus, mais c'est un autre sujet qui sert à se défouler.

Pour moi, on est dans le grand guignol total dans cette histoire, et si Sarko' avait réellement eu quelque chose dans le pantalon, ils se serait pas laissé transformé en paillasson par les autorités chinoises. Seulement ce type est un instable, et plutôt que se tenir à une ligne de conduite, il veut tout le temps être sur la photo… Résultat, le vent tourne, et la girouette suit. Et les autorités chinoises, elles aiment bien s'amuser avec les girouettes.
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

tinou

  • Waffou
  • First hipster
  • Messages: 6 994
Re: Actualite de la Chine et des Chinois
« Réponse #91, le 17 Août 2010 à 02:07 »
http://www.lesechos.fr/info/inter/020725590214-trente-ans-apres-sa-mue-capitaliste-la-chine-devient-la-deuxieme-economie-mondiale.htm
Citation
Trente ans après sa mue capitaliste, la Chine devient la deuxième économie mondiale

[ 17/08/10  - 01H00  - Les Echos  - actualisé à 00:36:04  ]
Au cours du deuxième trimestre 2010, l'activité a été si faible au Japon que, pour la première fois, la richesse nationale a été inférieure à celle de la Chine. Au-delà des chiffres à court terme, une certitude : 2010 sera l'année du basculement qui verra Pékin détrôner Tokyo pour devenir la deuxième économie mondiale. Objectif suivant : dépasser les Etats-Unis.



Les sceptiques pourront objecter que la statistique n'est que trimestrielle et que la proposition devient caduque lorsqu'on observe l'ensemble du premier semestre 2010. Le chiffre publié, hier, par les autorités japonaises n'en est pas moins symptomatique d'une évolution inéluctable, dont tous les économistes savent qu'elle sera définitivement parachevée à la fin 2010 : au cours du deuxième trimestre, le produit intérieur brut (PIB) du Japon s'est établi à 1.288 milliards de dollars, contre 1.337 milliards pour la Chine. Même si ces chiffres devraient être affinés d'ici à quelques mois, c'est la première fois que la conclusion s'impose officiellement : trente ans après avoir amorcé sa mue capitaliste, la Chine est montée, hier, sur la première marche du podium économique asiatique et est en train de détrôner le Japon pour devenir la deuxième économie mondiale.

Les mauvais chiffres japonais ne sont pas pour rien dans ce basculement. Dans l'Archipel, le deuxième trimestre s'est soldé par une hausse négligeable du PIB (0,1 %). Au moment où la hausse des exportations ralentissait, le Japon a dû faire face à une baisse de l'investissement public, conséquence de la fin progressive des plans de relance. Et ce, alors que la consommation des ménages était, une fois de plus, atone. Le gouvernement a annoncé, hier, qu'il envisageait de nouvelles mesures de soutien à l'économie.

Mais, derrière ce constat à court terme, l'inversion des rôles entre la Chine et le Japon est un événement logique une fois replacé dans une perspective historique. Sans remonter aux siècles anciens, l'ascension de la Chine, depuis 1978, s'est faite à vitesse accélérée et relativement constante. Tandis que le Japon est passé, au cours des trois mêmes décennies, d'une trajectoire dont l'insolence inquiétait l'Occident au statut de pays englué dans la stagnation.

Les signes avant-coureurs de cette accession de la Chine au statut de leader asiatique étaient visibles depuis plusieurs années. D'après le Fonds monétaire international (FMI), c'est en 2001 que Pékin a dépassé Tokyo en parité de pouvoir d'achat, c'est-à-dire en ajustant les statistiques en fonction des taux de change.
Aucun triomphalisme officiel

La prochaine étape sera de monter sur la première marche du podium mondial. Selon les études, les Etats-Unis pourraient être dépassés entre 2020 et 2030. Des scénarios trop lointains pour être réellement crédibles, car ils sont conditionnés par une multitude de paramètres, mondiaux mais aussi internes à la société chinoise. Mais, d'ores et déjà, Pékin est devenu le premier moteur de l'économie mondiale, assurant à lui seul un tiers de la croissance mondiale en 2010 selon l'OCDE. Et le pays a détrôné l'Allemagne en tant que champion du monde des exportations, tandis qu'il a surpassé les Etats-Unis pour devenir le premier marché automobile mondial.

Aucun triomphalisme officiel, pour l'instant, du côté chinois. La journée d'hier s'est passée sans réaction politique. En janvier dernier, le chef des Statistiques chinoises, Ma Jiantang, avait insisté sur la nécessité de rester « sobre » du fait que la Chine reste un « pays en développement ». Une posture destinée, à l'évidence, à ne pas attiser les sentiments antichinois dans un monde de plus en plus désemparé face à l'irrésistible ascension de Pékin.

Mais un discours réaliste également. Même si, selon les Nations unies, 300 millions de Chinois sont sortis de la pauvreté en trente ans, le PIB par habitant était légèrement inférieur à 3.000 dollars en 2008, ce qui classait le pays au 127 e rang mondial. Et si la trajectoire du pays a été relativement linéaire jusqu'ici, tout porte à croire qu'elle le sera moins désormais. Il faudra compter avec la concurrence croissante d'autres pays comme l'Inde. Morgan Stanley a déclaré hier s'attendre à ce que la croissance indienne dépasse celle de la Chine à partir de 2015. De plus, la dépendance par rapport aux exportations de l'économie chinoise pourrait devenir une fragilité si les consommateurs occidentaux devenaient durablement économes.
Et la Chine devient la deuxieme puissance economique mondiale (en terme de PIB).
"Honey badger don't care"

Ryô

  • Sociologeek
  • Waffou
  • Chuck norris peut casser le bras de Rayman
  • Messages: 2 944
On est tous le con de quelqu'un d'autre

Un appendice ne sert pas forcément à rien. Chez moi, TOUS les appendices servent  :classe:


Mise a jour du blog le 27/12/06

FinalBahamut

  • Troll n' roll, go go go ^_^
  • Waffou
  • Messages: 5 258


... et Omni me fit pourvoyeur en anus fruités :classe:

MCL80

  • Modos
  • Messages: 3 504
Re: Actualite de la Chine et des Chinois
« Réponse #94, le 17 Août 2010 à 22:15 »
Ceci dit la hausse très rapide de la Chine m'inquiète un peu sur la solidité des fondations de cette construction économique… Et que la Chine s'arrête de croître, je n'ose imaginer les conséquences ailleurs… :peur:
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

FinalBahamut

  • Troll n' roll, go go go ^_^
  • Waffou
  • Messages: 5 258
Re: Actualite de la Chine et des Chinois
« Réponse #95, le 18 Août 2010 à 09:45 »
Citation de MCL80 le 17 Août 2010 à 22:15
Ceci dit la hausse très rapide de la Chine m'inquiète un peu sur la solidité des fondations de cette construction économique… Et que la Chine s'arrête de croître, je n'ose imaginer les conséquences ailleurs… :peur:
Colosse aux pieds d'argile , on a déjà lu ça quelques part ^^

Les premiers à en pâtir seraient les States  :sweatdrop:


... et Omni me fit pourvoyeur en anus fruités :classe:

Jaxom

  • Waffou
  • Messages: 1 842
"Un chien, un chat et un rongeur, c'est la recette du bonheur !"

MCL80

  • Modos
  • Messages: 3 504
Re: Actualite de la Chine et des Chinois
« Réponse #97, le 25 Août 2010 à 18:43 »
Quand je pense qu'ici on fait tout un foin pour les embouteillages de départ en vacances les samedi d'été. Ça au moins, c'est pas un bouchon de fillette. :mdr: :mdr:

Ceci dit, ça montre aussi qu'à très court terme la croissance chinoise va être bloquée par des infrastructures insuffisantes par rapport aux besoins.
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Kamen

  • Waffou
  • What lies behind the mask...
  • Messages: 8 012
Re: Actualite de la Chine et des Chinois
« Réponse #98, le 6 Janvier 2011 à 18:59 »
Fabuleux! J'ai deja du poster quelque chose sur la difficulte des mariages au Japon, mais en Chine, ce n'est guere mieux...
(cliquez pour montrer/cacher)
Citation
The Dating Surplus for Chinese Women
Marina Adshade on December 31, 2010, 10:00 AM
A while back, we talked about why it is that so many educated women in urban centers can’t find a man (Sexless in The City). In countries like China, where there is a huge surplus of men, finding a partner shouldn’t be difficult for women. I thought I would post a letter I received this week from Niko Bell who tells me that for Chinese women finding a man is not as easy as we might think:
Citation
Hi Marina,

I liked your article. I hope we really do see the movement on the ground that you give the policy credit for.

Given that men outnumber women in China by a reasonable margin, you would think that women would have an easy time picking out mates. Not always the case, many of my friends tell me.

According to projections by the Chinese Academy of Social Sciences, this year will see 23 million more Chinese men of marriageable age than women. The fault mostly lies with gender-specific abortions in a culture that still values male babies over female. This era should be a great time to be a Chinese woman, with lots of potential partners to choose from. As it turns out, however, some women are still ending up lonely. To understand why, there are a few things that you need to know about finding a mate in China.

First, wealth matters. Many Chinese women place high value on a husband with money and stability. In a now famous moment from a Chinese dating show, a female contestant rejected a suitor with the iconic line, "I would rather cry in the back of a BMW than laugh on the back of a bicycle."

Second, men have to marry downwards. It is humiliating for a Chinese man to be married to a woman with a higher or even equal income. Instead, men prefer to marry women slightly below them on the social ladder.

Third, the Chinese social strata are distinct and significant. For the first time this year, words like "Jia man" and "Yi woman" became officially recognized words in the Chinese lexicon. Jia men and women are rich businesspeople and professionals. Yi's are middle class people with stable jobs. Then come Bing's, lower class city folk and relatively well off country folk. Then come Ding's, poor country folk or factory workers - the lowest of the low. As we learned above, Jia men prefer Yi women, Yi men prefer Bing women, and Bing men prefer Ding women.

Life is good for Ding women. If they are attractive enough, they have a good chance of marrying upwards into Bing families in the city. The poor Ding men, especially in the country where the gender divide is most evident, are left in a bind. Their own women are disappearing, and marrying upwards would be a humiliation. Even if a Ding man got over his pride, it would be hard for him to find a Bing woman who would take him over all the available Bing and Yi men. Of those 23 million bachelors, most of them will be found here, among poor men in the countryside.

There is one other group, however, that finds itself left out of this game of social musical chairs: Jia women. Jia men are usually rich enough to afford a stay at home wife, which is preferable, so they take their pick of Yi women. Yi men may need money a little more, but not enough to suffer the humiliation of a wife with a higher income. Thus, the poor Jia woman finds herself unable to find a mate by virtue of her high income.

There is little chance of convincing any of these left over men and women to get together. If, however, you are a successful man looking for a career oriented woman, or a woman looking for an old fashioned life in the rice fields, you know where to go.

Cheers,

Niko
http://bigthink.com/ideas/26367
永遠に、あなたのモノ・・・

tinou

  • Waffou
  • First hipster
  • Messages: 6 994
"Honey badger don't care"