Le catch...non non, rigolez pas, restez un peu...

Aladfal

  • Waffou
  • Messages: 3 181
Le catch...non non, rigolez pas, restez un peu...
« le 16 Février 2007 à 21:53 »Modifié le 17 Février 2007 à 10:18 par Aladfal
Tout d'abord, j'ai hésité quand à la rubrique dans laquelle placer ce topic. Sport ou télévision ? Si la performance physique n'est certes pas à mettre en doute, il se trouve que le catch a davantage sa place aux côtés de Prison Break, Lost et autres Heroes qu'assis sur le même banc que Zidane, Tony Parker et consorts.

Il convient en premier lieu d'écluser la traditionnelle question idiote : oui, le catch, c'est du chiqué. M'est tout de même avis que personne n'en doute une fois passé un certain âge. Un très bon papier sur la question occupait 2 pages du n°21 du magazine Joystick (novembre 1991), magazine que j'ai pu retrouver dans son intégralité sur le net, faute de posséder des bras de 60 km de long et ainsi feuilleter mon exemplaire. Le journaliste en charge du papier y opérait quelques comparaisons fort bien senties.
Dans un premier temps, il comparait le catch au théâtre, retorquant au classique "C'est nul le catch, c'est truqué" que le théâtre aussi c'était truqué, que les acteurs savaient dès le début comment la pièce allait se terminer. Et bim ! Mais je le répète, "Le catch, c'est truqué" me semble être une doléance appartenant définitivement au passé.
Un peu plus loin, comparaison un poil osée avec le cinéma. D'un côté, les films adaptés d'Agatha Christie où tout l'intérêt est d'essayer de deviner qui est l'assassin. "On se fout un peu de savoir si c'est bien filmé, bien monté, bien joué, ce qui importe c'est la fin." De l'autre côté, il prend Barry Lindon de Stanley Kubrick comme exemple de film où l'issue finale n'a guère d'importance, soulignant qu'en l'occurrence un narrateur annonce ce qui va se passer avant même que ça n'arrive. "Du coup, on prête attention aux détails, aux lumières, au jeu des acteurs, etc." Et de conclure ainsi : "Eh ben la boxe c'est Agathie Christie et le catch c'est Stanley Kubrick."
Bref, nous voilà donc rendus avec les préliminaires.

95% des gens sont tentés de se moquer lorsqu'on leur parle de catch et je ne saurais les en blâmer puisqu'ils s'imaginent que l'on regarde du catch comme l'on regarde un match de foot (notez qu'il y a sans doute des gens pour regarder le catch au 1er degré...mais ces gens-là loupent tout, croyez-le bien).
En gros, le catch c'est marrant à regarder si on l'aborde à la fois comme un soap et comme le fameux théâtre de Guignol. L'arbitre qui voit jamais rien en se laissant distraire alors que tous les spectateurs s'époumonent, c'est ni plus ni moins que du "Guignol, derrière toi !" Et c'est effectivement scénarisé comme un soap...et au moins aussi mal joué.
C'est délicieusement manichéen et, mieux que tout, les méchants deviennent gentils, les gentils deviennent méchants en un coup de cuillère à pot. Du jour au lendemain, les ennemis les plus farouches deviennent les meilleurs amis à la faveur de l'émergence d'un adversaire commun...et inversement quelques mois plus tard.

Au fond du fond, le catch véhicule les mêmes valeurs que les anime que nous aimons tant (et que les gros navets américains) : la justice qui finit par triompher, le dépassement de soi, etc. Les gentils sont très gentils et les méchants...très très méchants évidemment.
Il faut savoir que c'est extrêmement redondant et c'est aussi de là que vient le plaisir à terme : savoir comment ça marche et pouvoir prédire comment tout va se passer. Durant les programmes hebdomadaires, les gentils perdent souvent du fait des incessantes tricheries et de la traîtrise des méchants. Ce sont des martyrs. Fort heureusement, ils gagnent généralement aux moments importants (durant les programmes Pay per View donc), lorsque les titres sont en jeux la plupart du temps. Si d'aventure ils perdent un match important, pas de panique, le lendemain ils se vengent avec panache. En tous les cas, les spectateurs sont contents car ils soutiennent les gentils de toute leur âme. Les gentils sont les héros du peuple. On les acclame tandis qu'on siffle copieusement les méchants. A noter que l'accueil du public à un temps T n'est conditionné que par l'alignement du personnage à ce même temps T (sauf affinités particulières du spectateur qui le feraient passer outre la conception de bien et de mal, bien sûr).

Le rapport du public américain (le seul qu'on voit) à ce divertissement est assez fascinant de par l'implication des spectateurs vis-à-vis d'un spectacle a priori aussi primaire. On peut facilement en venir à les qualifier de beaufs, et à raison sans doute. Mais c'est le mérite du catch, offrir du rêve et une joie simple à des gens simples ou à des cerveaux fatigués...comme un bon gros film de Chuck Norris. Dans un cas comme dans l'autre, c'est bien meilleur à regarder au 2ème voire 12ème degré profond. :P

Sinon, question redondance, la forme se pose là aussi, les lutteurs utilisant toujours les 3-4 mêmes techniques, dont 1 ou 2 "finish moves", comme lorsque vous prenez toujours le même perso auquel vous faites exécuter la même technique qui va bien à chaque fois dans un jeu de baston.

Oui donc, soap + Guignol + nanard + jeu vidéo = catch.
It's one thing to fuck with me, another to fuck with...my ex-girlfriend who hates me.

Eh, t'es un œuf ou une couille ?
- T'es con, j'suis un kiwi !

Matsya

  • Waffou
  • A vous, pour toujours...
  • Messages: 5 978
                             

Brock

  • Waffou
  • Messages: 297
"Soyons réalistes, demandons l'impossible."

"Une femme pardonne parfois a celui qui force l'occasion,
mais ne pardonne jamais a celui qui la manque."

Aladfal

  • Waffou
  • Messages: 3 181
Re: Le catch...non non, rigolez pas, restez un peu...
« Réponse #3, le 16 Février 2007 à 22:49 »
Des règles, oui. Mais des "fausses règles", spectacle oblige (sans compter qu'elles sont sans cesse transgressées au nez et à la barbe de l'arbitre).

Donc, si l'on envisage le catch comme une vraie discipline martiale, il y a plusieurs façons de gagner :
- river les épaules de l'adversaire pendant 3 secondes (le plus courant)
- abandon de l'adversaire (au moyen d'une prise de soumission)
- disqualification (mais dans ce cas, si un titre est en jeu, il ne change pas de mains...et du coup, il arrive que les méchants fassent exprès de se faire disqualifier afin de garder leur ceinture...symbole du titre, comme en boxe. On est disqualifié pour toute pratique illicite du genre taper l'adversaire avec une chaise, le grand classique)
- perte de connaissance de l'adversaire (simulée bien entendu...mais ça n'arrive de toute façon jamais)

A noter donc qu'au niveau des conditions de "victoire", ça se rapproche pas mal de la lutte (de nombreux lutteurs viennent d'ailleurs de la lutte universitaire).

Il y a en outre, à l'occasion de matchs spéciaux, des conditions de victoire non moins spéciales : être le premier à sortir d'une cage (par la porte ou en escaladant la paroi s'il n'y a pas de plafond), attraper la ceinture suspendu en hauteur à l'aide d'une échelle préalablement rappatriée sur le ring (en ayant donc pris soin de neutraliser son opposant avant...sans quoi celui-ci ne manquera pas de lui mettre des batons dans les roues), le premier qui perd du sang, boucler son adversaire dans un cercueil, un corbillard ou encore l'enterrer vivant, mettre le feu à son adversaire, etc.
Mais là, ça devient carrément du cirque.

Sinon, il ne faut pas rester en dehors du ring plus de dix secondes (sinon, disqualifié...mais ça non plus, ça n'arrive jamais).
It's one thing to fuck with me, another to fuck with...my ex-girlfriend who hates me.

Eh, t'es un œuf ou une couille ?
- T'es con, j'suis un kiwi !

Wingman

  • True Detective
  • Waffou
  • Nulla Salus Sine The Hives
  • Messages: 4 257
Re: Le catch...non non, rigolez pas, restez un peu...
« Réponse #4, le 16 Février 2007 à 22:56 »
Je me souviens trop du catch quand j'étais gamin je regardais tout le temps ça avec les célèbres Hulk Hogan, The Undertaker et le Yokozuna.
Que de bons souvenirs tout ça ...

Bernard_Frederic

  • Waffou
  • Meilleur sosie de Claude
  • Messages: 1 197
Un coeur qui bat, un nez qui flaire, une décision qui tombe... C'est Bernard Frédéric :yes:

Aladfal

  • Waffou
  • Messages: 3 181
Re: Le catch...non non, rigolez pas, restez un peu...
« Réponse #6, le 16 Février 2007 à 23:13 »
Citation de Wingman le 16 Février 2007 à 22:56
Je me souviens trop du catch quand j'étais gamin je regardais tout le temps ça avec les célèbres Hulk Hogan, The Undertaker et le Yokozuna.
Que de bons souvenirs tout ça ...
Hulk Hogan vient seulement d'arrêter, l'Undertaker catche toujours et Yokozuna a été retrouvé mort dans une chambre d'hôtel (comme plein de "stars") y'a un bout de temps...

En gros, on regardait plus ou moins à la même époque, quand ça passait sur Canal +. Quand j'ai redécouvert y'a une paire d'années, ça avait énormément changé du point de vue de l'engagement physique...beaucoup beaucoup beaucoup plus athlétique maintenant.

Ah ben d'ailleurs, vous me faites penser, j'ai oublié : les catcheurs sont des super-héros !
Le catch est à la lutte ce que Rocky est à la boxe, les mecs encaissent pendant des minutes et des minutes mais se relèvent toujours.
Au moment où tout semble perdu, pouf le miracle.
Et certains personnages s'avèrent particulièrement folkloriques comme l'Undertaker qui est un mort-vivant et est donc invulnérable ou Hulk Hogan et son fameux "second souffle" qui fait qu'il ne ressent plus la douleur alors qu'il était en très mauvaise posture..

Posté: Vendredi 16 Février, 22:59:42

Et les règles par équipe : un seul catcheur de chaque équipe (des duos généralement) sur le ring à la fois, passage de relais en se tapant la main...mais bien sûr, les méchants ne se privent pas pour se mettre à deux sur un seul adversaire dans le dos de l'arbitre.

Toujours dans le genre tricherie, il y a souvent des interventions extérieures des complices des lutteurs...là encore, vous l'aurez deviné, c'est plutôt l'apanage des méchants.

Je vous ai dit que c'était manichéen ? :P
It's one thing to fuck with me, another to fuck with...my ex-girlfriend who hates me.

Eh, t'es un œuf ou une couille ?
- T'es con, j'suis un kiwi !

Matsya

  • Waffou
  • A vous, pour toujours...
  • Messages: 5 978
                             

Aladfal

  • Waffou
  • Messages: 3 181
Re: Le catch...non non, rigolez pas, restez un peu...
« Réponse #8, le 16 Février 2007 à 23:16 »
C'est scénarisé des mois voire un an à l'avance...
La comparaison au soap est on ne peut plus pertinente : une armée de scénaristes écrivent le truc.
Il doit arriver que les catcheurs eux-mêmes soient consultés sur le devenir de leurs personnages.
It's one thing to fuck with me, another to fuck with...my ex-girlfriend who hates me.

Eh, t'es un œuf ou une couille ?
- T'es con, j'suis un kiwi !

Hiei-

  • Waffou
  • Messages: 3 592

Wingman

  • True Detective
  • Waffou
  • Nulla Salus Sine The Hives
  • Messages: 4 257

Aladfal

  • Waffou
  • Messages: 3 181
Re: Le catch...non non, rigolez pas, restez un peu...
« Réponse #11, le 16 Février 2007 à 23:21 »Modifié le 16 Février 2007 à 23:31 par Aladfal
Citation de Hiei- le 16 Février 2007 à 23:17
Undertaker, il est plutôt style Biker de nos jours ^^ que "croque-mort", son ancien look.
Il sont récemment revenus à un mix des deux justement (toujours un peu biker - tatouages, tout ça mais plus de moto - et chapeau à large bord et cache-poussière).

Tu soulèves justement un point important : les catcheurs changent plusieurs fois de "design", d'attitude générale voire de nom en cours de carrière...mais sans jamais que ne soit niée la continuité (enfin, disons que c'est rare).

L'Undertaker pour exemple :

   
It's one thing to fuck with me, another to fuck with...my ex-girlfriend who hates me.

Eh, t'es un œuf ou une couille ?
- T'es con, j'suis un kiwi !

Hiei-

  • Waffou
  • Messages: 3 592

tinou

  • Waffou
  • Messages: 7 378
"Honey badger don't care"

Aladfal

  • Waffou
  • Messages: 3 181
It's one thing to fuck with me, another to fuck with...my ex-girlfriend who hates me.

Eh, t'es un œuf ou une couille ?
- T'es con, j'suis un kiwi !