Livre de chevet, livre qui va vous achever.

Bunny

  • Waffou
  • Messages: 25
Re: Livre de chevet, livre qui va vous achever.
« Réponse #330, le 8 Mai 2014 à 18:42 »
Perso, j'en suis au tome 2 de l'intégrale de GoT (en VF) et j'ai plus de mal à le finir que le tome 1. Je le trouve moins digeste, moins enthousiasmant. Par contre, je trouve pas mal de suivre la série en même temps, parce que, comme d'autres, j'aurais souvent du mal à m'y retrouver concernant les personnages. Du coup, là, pour certains, je les visualise, pour d'autres, je me dis "tant pis". :P

C'est vrai que l'univers est très très dense, mais c'est aussi intéressant, parce qu'il y a effectivement des choses qui sont prévues dès le départ et je le vois d'autant plus que je suis beaucoup plus loin dans la série. Certaines phrases des bouquins me font sourire quand je pense à la suite et prendre connaissance des 2 (romans et série) peut être un bon truc pour recouper les infos.

Bon, après, je sais que la série s'éloigne ensuite des livres et que certains événements sont changés, repoussés, etc, mais on a la ligne directrice.
Tu l'as vue, ma massue ?!!!

iDam

  • ᕦ(ò_óˇ)ᕤ !!!!!!!!
  • Modos
  • ▃ ▅ ▆ ▇ ▆ ▇ ▅ ▃
  • Messages: 12 116
Re : Livre de chevet, livre qui va vous achever.
« Réponse #331, le 21 Novembre 2014 à 18:08 »
Thom, tu connais cette intégrale ?


Sortie en mars 2013
Citation
Le Magicien d'Oz raconte l'histoire de Dorothy, une petite fille qui vit au Kansas chez son oncle et sa tante. Emportée par un cyclone avec son chien Toto, elle se retrouve dans un étrange pays où, avec l'aide de compagnons un peu bizarres – un épouvantail, un homme en fer-blanc et un lion froussard –, elle va affronter non seulement une sorcière particulièrement cruelle, mais aussi des tigres, des singes volants, des loups affamés, une araignée géante...


Le Merveilleux Pays d'Oz est la suite du Magicien d'Oz. Le lecteur y fait la rencontre de Tip, un jeune garçon contraint de servir la sorcière Mombi et qui finit par s'échapper avec Jack, un drôle de bonhomme en bois à tête de citrouille. Ensemble, ils vont s'aventurer dans une contrée merveilleuse et affronter de nombreuses épreuves.



Tout le monde connaît Le Magicien d'Oz, d'abord par le roman de L. Frank Baum paru en 1900, puis par le film de Victor Fleming (1939). En revanche, on sait moins que Baum donna une suite aux aventures de Dorothy et de ses compagnons – et quelle suite ! Plus de dix volumes parus entre 1900 et 1919, dont nous commençons la publication inédite et intégrale, illustrée par Stéphane Levallois.
Et la suite, sortie en novembre de la même année :
Citation
Dans Ozma du Pays d'Oz, Dorothy, en compagnie de la poule Billina, est projetée par-dessus bord alors qu'elle se rendait en Australie. Elle échoue sur les mystérieuses rives du pays d'Ev où elle fera la connaissance de Tik-Tok, le sympathique Homme mécanique, mais aussi celle des Nomes, une tribu d'êtres disgracieux qui lui donneront bien du fil à retordre. Heureusement, la princesse Ozma et les trois légendaires compagnons de Dorothy viendront au secours de la fillette et de la famille royale d'Ev...

Traduit de l'anglais (États-Unis) par Anne-Sylvie Homassel



Dans Dorothy et le Magicien au Pays d'Oz, un tremblement de terre empêche Dorothy d'arriver à destination et la précipite dans l'étrange contrée des Mangaboos... celle des hommes-légumes ! C'est là qu'elle reverra son cher Magicien, épaulé par une armée de porcelets. On ne vous dira rien en revanche sur les gargouilles de bois et les invisibles habitants de la Vallée de Voe...

Traduit de l'anglais (États-Unis) par Blandine Longre
Connement, j'ai toujours cru qu'en dehors du Magid'Oz, y avait rien. J'ai feuilleté la suite et j'ai pris les deux intégrales à la médiathèque.

D's©
- Tu viens à la pistoche ?
- Je peux pas, j'ai véloche et cueillette de noisettes aux mûres !

Aladfal

  • Waffou
  • Messages: 3 131
It's one thing to fuck with me, another to fuck with...my ex-girlfriend who hates me.

Eh, t'es un œuf ou une couille ?
- T'es con, j'suis un kiwi !

RoiLion.Thom

  • Dilettante
  • Waffou
  • Raw! Raw! Fight the power!
  • Messages: 9 791
"Je suis un intoxiqué.
- Intoxiqué de quoi ?
- De la vie. Je m'y suis adonné tout petit et je ne peux plus m'en passer."

T. Pratchett, Sourcellerie, Les Annales du Disque-Monde, livre V.

squekky

  • Adulescent inside
  • Waffou
  • what's my age again
  • Messages: 3 786
Re : Livre de chevet, livre qui va vous achever.
« Réponse #334, le 23 Avril 2015 à 10:54 »
Citation de squekky le 4 Mars 2013 à 06:12
Ah ah ah !!!

Etant un 'ros fan boys de merde de l'univers de 40k, je peux te dire que ces romans c'est... Du pipi de chat sous cidre.

Oui je fais mon squat (comprendrons les geeks de la firme bicephale). Bon l'hérésie d'Horus est l'événement marquant de l'univers de 40k. C'est le timeslot révé de tous les fansboys du jeu. Pour preuve la boite fille ForgeWorld vient de lancer la production des figurines de cette periode.

En tout cas si cela te plait c'est cool, mais pour un univers de cette ampleur je trouve les romans trés aseptisé et surtout empruntant des raccourcis de facilités tout en chamboulant ce qui a fait le charisme de certains personnage.

La BL c'est bien mais faut pas en abuser au risque de se faire tataner par des joueurs vétérans...
Damien tu as le droit de rire de moi et je le comprendrais.

Bon je viens de m'attaquer à l'hérésie d'Horus avec les deux premier roman et j'attends les deux suivants.

Pour ma part l'univers de warhammer 40.000 est un univers que j'adule et que je respecte. J'aime cette ambiance gothique teinté de space opéra et de survie de la derniere chance.
J'avais commencé les romans avec les fantome de Gaunt et le receuil sur le lion. J'ai été vite déçu... J'étais passé à autre chose tout en regardant à droite ce qui se passait.
Au fur et à mesure je me suis dit bon on recommence mais cette fois ci on choisit les bons romans.
Donc j'ai commencé avec l'ascension d'horus et les faux dieux.

Mon verdict suite à cette lecture le personnage de Loken est vraiment bien amenné et le style de Dan Abnett à l'écriture est bien plaisant. Celui de Graham Mcneill est plus brouillon.
On lit la difference entre les deux romans.
Alors j'ai vraiment aimé le traitement de Horus et Abaddon dans le premier tome, dans le second ils m'ont énervé car trop proche de ce qu'ils sont devenus. Abaddon a suivit Horus par Amour et non par peché orgeuil et vanité tels qu'ils sont décrie dans le deuxiéme roman.
La suite donne bien le ton avec les bonne interactions. Le traitement de Fulgrim est bien tout comme celui de Kharn qui apparait rapidement. Angron j'ai pété une durite. Oui c'est un bourrin au contact mais c'est aussi un putain de stratége et là c'est une masse de muscle sans cervelle...

Bref je vais continuer avec la galaxie en flamme et surtout la fuite de l'einstein.
Aprés je verrais...
You're pretty when i'm drunk.

MCL80

  • Modos
  • Messages: 3 672
Re : Livre de chevet, livre qui va vous achever.
« Réponse #335, le 14 Mars 2016 à 14:56 »
Étant sur le flanc depuis samedi (rien de trop grave), j'ai eu le temps de lire.
François le petit, Chronique d'un règne. Patrick Rambaud : Un petit livre, que je trouve plutôt décevant par rapport aux critiques que j'ai pu lire. N'ayant pas lu les ouvrages de la même veine écrit par le même auteur, je ne ferai pas la comparaison. Je trouve qu'en dehors du dispositif comique (traiter du mandat de F. Hollande comme d'une chronique de cour royale), ça n'a que peu d'intérêt. C'est gentillet.

La Grande Arche. Laurence Cossé: Il faut dire un roman, mais c'est plus le terme enquête qui serait approprié. Nous voila replongés dans la Mitterrandie avec la construction de l'arche de la Défense. Où l'on voit comment un architecte danois quasi-inconnu, Johan Otto von Spreckelsen, remporte le concours d'architecture pour la construction du monument fermant la perspective des Champs Élysées au bout du site de la Défense. Mais on voit aussi toutes les turpitudes autour de ce monument qui conduisent l'architecte à se retirer du projet. C'est un récit très entraînant, bien écrit. À lire. :yaisse:
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

iDam

  • ᕦ(ò_óˇ)ᕤ !!!!!!!!
  • Modos
  • ▃ ▅ ▆ ▇ ▆ ▇ ▅ ▃
  • Messages: 12 116
Re : Livre de chevet, livre qui va vous achever.
« Réponse #336, le 14 Mars 2016 à 18:13 »
J'avais point vu ce post.
Citation de squekky le 23 Avril 2015 à 10:54
Mon verdict suite à cette lecture le personnage de Loken est vraiment bien amené et le style de Dan Abnett à l'écriture est bien plaisant. Celui de Graham Mcneill est plus brouillon.
Plussoiement total.

D's©
- Tu viens à la pistoche ?
- Je peux pas, j'ai véloche et cueillette de noisettes aux mûres !

squekky

  • Adulescent inside
  • Waffou
  • what's my age again
  • Messages: 3 786
Re : Livre de chevet, livre qui va vous achever.
« Réponse #337, le 3 Septembre 2016 à 11:34 »
Citation de The WormLord le 24 Août 2016 à 01:15
La suite de Dune ? Si tu parles des livres du fiston, laisse tomber, ça vaut pas le coup.
ok je note. Du fiston je n avais lu que les deux premiers tome du prelude avec la maison atreides et harkonnen. Je n avais pas continué sur la maison corrino. Trops lent et rops perche par rapport aumonde Herbert. Cependant j ai vu que la suite etait apparu d ou ma curiosite.

bon avant de partir sur le sable je vais continuer la saga de la flotte perdu. Cycle bien prennant.
You're pretty when i'm drunk.

tinou

  • Waffou
  • Crie par dessus l’ouragan
  • Messages: 7 062
Re : Livre de chevet, livre qui va vous achever.
« Réponse #338, le 3 Septembre 2016 à 16:14 »
Citation de MCL80 le 14 Mars 2016 à 14:56
La Grande Arche. Laurence Cossé: Il faut dire un roman, mais c'est plus le terme enquête qui serait approprié. Nous voila replongés dans la Mitterrandie avec la construction de l'arche de la Défense. Où l'on voit comment un architecte danois quasi-inconnu, Johan Otto von Spreckelsen, remporte le concours d'architecture pour la construction du monument fermant la perspective des Champs Élysées au bout du site de la Défense. Mais on voit aussi toutes les turpitudes autour de ce monument qui conduisent l'architecte à se retirer du projet. C'est un récit très entraînant, bien écrit. À lire. :yaisse:
J'ai ecoute Affaire Sensibles sur Inter cette semaine, qui faisait hier ou avant hier  une emission sur le sujet. Passionnant
"Honey badger don't care"

MCL80

  • Modos
  • Messages: 3 672
Re : Livre de chevet, livre qui va vous achever.
« Réponse #339, le 3 Septembre 2016 à 19:41 »
Le sujet redevient d'actualité car la Grande Arche est en rénovation qui sera finie, au moins partiellement, d'ici environ 6 mois. Ce qui est dommage, c'est que finalement ils ne vont pas respecter les choix de l'architecte qui avait souhaité une façade en marbre, qu'ils remplacent par du granite. De plus, l'État va payer cher cette rénovation car il a fait une sorte de PPP (bail emphytéotique administratif pour les initiés.)
Re : Livre de chevet, livre qui va vous achever.
« Réponse #340,  »
Cabu. Une vie de dessinateur par Jean-Luc Porquet, ed Gallimard en 2018.

C'est un pavé sur Cabu, un livre de référence. Je m'y suis plongé il y a une quinzaine et les pages (384) se tournent toutes seules. Bien sûr, il y a les dessins, somptueux, inoubliables depuis ceux des débuts jusqu'aux derniers. Mais le texte est passionnant aussi, racontant la naissance de la fille du proviseur, du grand Duduche, du Beauf, mais aussi la guerre d'Algérie ou Récré A2… Indispensable!
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

iDam

  • ᕦ(ò_óˇ)ᕤ !!!!!!!!
  • Modos
  • ▃ ▅ ▆ ▇ ▆ ▇ ▅ ▃
  • Messages: 12 116
Re : Livre de chevet, livre qui va vous achever.
« Réponse #341,  »
Régression (F. Papillon) : une fliquette corse (prénom : Vannina, eh ouais) est dans la merde. Et le reste de l'humanité aussi puisque des ennemis, restés longtemps tapis dans l'ombre, reviennent pour génocider la planète. Rien que ça. C'est cool et on entre dans une période où de plus en plus de thrillers surfent sur l'écologie et le réchauffement climatique.

Bah tiens, lui aussi : "Tout ce qui est sur terre doit périr: La dernière licorne" de Michel Bussi. Une chercheuse suissesse est dans la merde. L'humanité est en danger et les religions risquent de toutes s'effondrer. la faute à qui ? A l'arche de Noé, un livre interdit et un réchauffement climatique. C'est sympa mais la gestion des persos est un peu cheloue avec des twists désamorcés puis réamorcés.

D's©
- Tu viens à la pistoche ?
- Je peux pas, j'ai véloche et cueillette de noisettes aux mûres !

Alaiya

  • Modos
  • OTP FTW !_\o/
  • Messages: 5 154
Re : Livre de chevet, livre qui va vous achever.
« Réponse #342,  »
Sleeping Beauties (King, père & fils) : du jour au lendemain, les femmes du monde entier s'endorment tandis qu'un cocon se tisse autour d'elles et malheur à celui qui tente de les réveiller. Les habitants et habitantes d'une petite ville des Appalaches tentent de gérer la situation, chacun à leur manière jusqu'au moment où le bruit se répand qu'une femme semble immunisée face au phénomène... Du King dans le style, rien à redire de ce côté-là. Mais c'est long. Très long. Une fin en demi-teinte, avec un sentiment de "tout ça pour ça" une fois la dernière page arrivée.

La Passe-Miroir de Christelle Dabos (4 tomes) : découvert par hasard parce que la libraire s'était plantée et l'avait collé en Fantasy alors qu'en fait, c'était de la littérature YA. Acheté sans savoir et... j'ai totalement accroché. Ca se dévore, ça fait du bien, c'est bien écrit, l'univers est complexe et fascinant et les personnages sont attachants. Dans un monde où la terre a explosé et dont il se subsiste plus que des morceaux de continents flottant au milieu de nulle part - désignés "arches" - chacun dirigé par un "esprit de famille",  Ophélie, animiste de filiation et liseuse de son état (elle "lit" le passé des objets en les touchant), vit sur l'arche d'Anima. Son esprit de famille décide l'unir à un certain Thorn qui vit à l'autre bout du monde sur l'arche du Pôle. Timide, renfermée, têtue et désespérément maladroite, Ophélie obtempère malgré tout et se retrouve plongée dans un monde d'illusions, de trahisons, de complots et de mort, alors qu'elle doit épouser Thorn, un homme froid, taciturne, sans affect et obsédé par l'ordre et les chiffres. Aux prises avec ceux qui veulent se débarrasser d'elle, elle s'efforce de survivre jusqu'au moment où se dévoile une menace qui pourrait bien faire s'écrouler les arches. Je recommande.

@Damien : je me méfie comme de la peste des romans "écologiques". Gaia, sorti il y a un paquet d'années, était une sombre daube caricaturale et dépourvue de toute subtilité (et avec pas mal de conneries dedans, en plus). Depuis, je rechigne beaucoup devant le genre, j'ai trop peur de retomber sur le même type de "littérature".

Urumi

  • Monomaniaque
  • Waffou
  • HD-ready
  • Messages: 4 546
Re : Livre de chevet, livre qui va vous achever.
« Réponse #343,  »
On ne parle plus beaucoup lecture par ici, mais l'un des avantages de réduire les réseaux sociaux, c'est de retrouver le temps de lire et surtout la concentration nécessaire pour le faire.

Je pointe ici quelques lectures récentes, qui ne comprennent pas les livres de non fiction (comment dit-on en français ?) dont j'ai parlé ailleurs. Je me suis beaucoup laissée guider par ce qui était disponible en prêt numérique via ma bibliothèque municipale.

Le pays des autres de Leïla Slimani
Son livre précédent, Chanson douce m'avait marquée. J'adore cette auteure, j'adore son style d'écriture et j'adore l'écouter parler de littérature. Avec le pays des autres, elle entame le premier tome d'une grande fresque sur plusieurs générations. On suit le parcours de Mathilde, Alsacienne, qui a épousé Amine, Marocain venu combattre en France pendant la seconde guerre mondiale. À l'issue de la guerre, elle quitte son pays pour le rejoindre au Maroc et s'installer là-bas. Au centre du récit, les tensions croissantes entre colons et autochtones qui mèneront progressivement à l'indépendance, et les personnages qui tentent chacun de trouver leur place dans un contexte où ils sont toujours l'étranger de quelqu'un.
Il est un peu moins immédiatement accessible que Chanson douce, le contexte est moins familier, mais je me suis laissée emporter sans difficulté dans cette saga familiale dont j'attends déjà la suite avec impatience.

Une drôle de fille d'Armel Job.
Pour la petite histoire, cet écrivain belge était aussi l'un des directeurs de mon école secondaire, avant de commencer à publier des romans. Il place toujours ses intrigues en Ardennes ou à Liège, parfois à une époque contemporaine, mais plus fréquemment dans le passé. Et j'avoue que c'est toujours un plaisir de lire la caractérisation des personnages de ses romans, avec lesquels il n'est souvent pas très tendre, mais qui reflètent assez justement la mentalité de la région. Cette fois-ci, on suit l'histoire d'un couple de boulangers dans une petite ville (fictive) de la Province du Luxembourg dans les années 50, qui se retrouve bon gré mal gré à accueillir une adolescente, orpheline de guerre, en apprentissage. L'arrivée de cette jeune fille constituera le grain de sable qui va faire dérailler toute la machine et les conduira progressivement à leur perte.

Les yeux rouges de Myriam Leroy
Encore une auteure belge que je suis depuis longtemps via ses chroniques et émissions de radio, et dont j'avais beaucoup aimé le premier roman "Ariane". Cette fois-ci, elle s'inspire largement de sa propre histoire pour traiter du cyber-harcèlement dont elle fut victime pendant plusieurs mois. La trouvaille stylistique de ce roman : le discours indirect libre qui donne une vraie fluidité et permet d'éviter un récit trop introspectif, en narrant l'histoire via le discours des témoins (ou le chœur de la société, comme le dit l'auteure). Ça se lit d'une traite.

Un roman russe d'Emmanuel Carrère
C'est le premier livre que je lis de cet auteur, et je prévois déjà d'enchaîner avec L'adversaire. Un roman russe est un objet littéraire à part, hybride, qui échappe à la catégorisation des genres. Il part à la fois sur les traces de son grand-père immigré géorgien, disparu lors de la libération, raconte le making of d'un documentaire réalisé dans la ville de Kotelnich et fait le récit autobiographique de sa relation amoureuse de l'époque. D'aucuns pourraient n'y voir qu'un délire égocentrique d'un intellectuel parisien, le genre de choses avec lequel j'ai très peu de patience d'habitude. Mais ce n'est pas l'impression que j'en ai ressortie. J'y ai vu au contraire beaucoup d'humilité et très peu de complaisance par rapport à son propre comportement. Bref, on aime ou on déteste, clairement. Je me situe dans la première catégorie.

Je passe un peu sur les autres lectures qui m'ont laissée une moins forte impression : Les désaccordés de Joe Dunthorne, qui provoque un défaut d'empathie, La figurante de Pauline Klein, aussitôt lu, aussitôt oublié, Les prénoms épicènes d'Amélie Nothomb, bien sans plus, et plusieurs livres d'Ito Ogawa, qui valent surtout par mon intérêt pour le Japon.

En parlant de Japon, j'ai relu récemment la trilogie 1Q48 de Murakami, qui vaut toujours le coup, malgré les longueurs du troisième tome. Le meurtre du commandeur, plus récent, n'en est d'ailleurs qu'une pâle copie.

FX

  • Waffou
  • Messages: 8 744
Re : Livre de chevet, livre qui va vous achever.
« Réponse #344,  »
Je n'ai pas touché à un A. Nothomb depuis ma classe de 1ère et "métaphysique des tubes" que j'avais détesté.

Ma copine est fan, elle m'a déposé ce matin sur ma table de chevet (puisque j'ai terminé un bouquin hier, "La princesse des glaces" de Lackberg) "Cosmétique de l'ennemi" et "Hygiène de l'assassin". Ca ne m'enchante pas mais ça se lit vite alors bon...