La culture : entre cimaise et mur crasseux, socle et sol, élite et masse

iDam

  • ᕦ(ò_óˇ)ᕤ !!!!!!!!
  • Modos
  • ▃ ▅ ▆ ▇ ▆ ▇ ▅ ▃
  • Messages: 12 173
Diantre ! Et ce n'est maintenant que je me rends compte qu'il n'existait pas de topic dédié à la culture !

J'entends par là toute forme manifestation en lien avec les musées (journées nationales, expositions), les monuments (plusou moins la même chose) et les espaces de créations contemporains (galeries, expo, happening, perf',...). On peut aussi traiter d'ouvrages en relation avec les arts (hors récits des grandes civilisations qui iront dans le topic éponyme) contemporains ou non.

Pour inaugurer ce topic, allons voir du côté de l'art urbain avec Speedy Graphito, jeune gars né en 1961. Piochant ses références dans l'art de Combas, du manga, ou encore de Harring, il officie sur différents suppports (pochoir, peinture, bronze, bois, mur, voiture, vidéo,...) pour y exalter ses étâts d'âmes : "Je peins comme je respire, en quête de l'âme universelle." Il fusionne différentes cultures (le tag au manga ou au jeu vidéo) et s'imprègne d'un insatiable goût pour le graphisme urbain.

Une affiche sauvage dans Paris :
Une peinture acrylique de 2005 sur le thème du mandala relooké :

D's©
- Tu viens à la pistoche ?
- Je peux pas, j'ai véloche et cueillette de noisettes aux mûres !

MCL80

  • Modos
  • Messages: 3 749
Et un remontage de topic. ^^

Je me suis fait deux expos:

Praxitèle au Louvre (jusqu'au 18 juin):

Une expo clairement survendue. L'intitulé aurait du être "les copistes de Praxitèle", car il n'existe aucune œuvre que l'on puisse attribuer avec certitude au maître. On a donc exposé des descriptions de ce qu'il a produit, et de multiples copies de la période romaine, où il était à la mode de décorer les jardins de villas avec de beaux ephebes ou de belles Vénus en marbre.

L'expo présente aussi des statues antiques dont il ne restait que quelques morceaux et qui ont été "reconstitués" au XVIIème, XVIIIème et XIXème. Le resultat est surprenant. D'un moceau de tronc on refait une statue complète, ou pour les moins abimées on recré des membres et on leur remet des objets dans les mains (parfois sans réelle logique).

Les statues présentées sont cependant intéressantes, car elles montrent l'interprétation d'un même sujet par différents artistes, et parfois leur différence de talent. C'est aussi l'occasion d'admirer de superbes drapés, des Vénus très dévétues et des éphèbes plus que déshabillés.

Voir le site de l'exposition



Lalique au Musée du Luxembourg (jusqu'au 29 juillet)

Exposition intéressante mais relativement légère de bijouterie. On y découvre le travail de Lalique aussi bien ses esquisses que les réalisations. De plus, des travaux contemporains et des sources d'inspiration sont présentées. L'expo fait cependant un peu trop courte, et un aspect sur les techniques aurait été le bienvenu.

Voir le site du Musée du Luxembourg
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Urumi

  • Monomaniaque
  • Waffou
  • HD-ready
  • Messages: 4 609
Citation de MCL80 le 3 Juin 2007 à 23:48
Praxitèle au Louvre (jusqu'au 18 juin):

Une expo clairement survendue. L'intitulé aurait du être "les copistes de Praxitèle", car il n'existe aucune œuvre que l'on puisse attribuer avec certitude au maître.
C'est normal hélas, peu de statues grecques nous sont parvenues finalement. A ma connaissance, seul l'Hermès portant Dionysos enfant est attribué à lui, mais je ne sais pas s'ils ont pu l'avoir pour l'expo puisqu'elle se trouve au musée d'Olympie.

Made by myself (ce qui explique la mauvaise qualité  :sweatdrop: )


De dos (ben quoi, c'est vrai, on ne voit jamais les fesses des statues...  :hypocrite: )


Dommage que j'habite loin, elle m'aurait bien tenté cette expo...

MCL80

  • Modos
  • Messages: 3 749
Citation de Urumi-chan le 4 Juin 2007 à 09:08
C'est normal hélas, peu de statues grecques nous sont parvenues finalement. A ma connaissance, seul l'Hermès portant Dionysos enfant est attribué à lui, mais je ne sais pas s'ils ont pu l'avoir pour l'expo puisqu'elle se trouve au musée d'Olympie.
Non, ils ne l'ont pas eu (même en copie) mais ils disent que l'aspect de la statue fait penser à une copie postérieure à Praxitèle (peut-être un de ses élèves...)
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

Kingelf

  • Potos
  • Messages: 1 273
 Je me suis fait le week end dernier l'expo de David Lynch à Denfert Rochereau.

 Musique surréaliste, tableaux improbables avec des matériaux... révolutionnaires (dit façon Gad Elmaleh), séquences filmées abracadabrantesques, photos retouchées de femmes nues déformées... L'exubérance de l'art moderne n'est décidément pas de mon goût.

 Un autre en parlera mieux que moi
Un brave Africain au plus rusé capitaine qui fut jamais.
"Tu sais vaincre; mais tu ne sais pas user de ta victoire: Rome, que tu tenais, t'échappe; et le destin ennemi t'a ôté tantôt le moyen, tantôt la pensée de la prendre."

iDam

  • ᕦ(ò_óˇ)ᕤ !!!!!!!!
  • Modos
  • ▃ ▅ ▆ ▇ ▆ ▇ ▅ ▃
  • Messages: 12 173
- Tu viens à la pistoche ?
- Je peux pas, j'ai véloche et cueillette de noisettes aux mûres !

MCL80

  • Modos
  • Messages: 3 749
Expo Babylone au Louvre:

Très intéressante (et peuplée :sweatdrop:) exposition sur cette cité antique. De nombreuses sculptures très intéressantes et des tablettes venant de de divers musées notamment de Berlin.
Panneau de briques en relief : Dragon passant à droite (porte d’Ishtar)

Panneau de briques en relief : Lion passant à gauche (porte d’Ishtar)


Statuette dite “ L’Adorant de Larsa ”, vouée au dieu Amurru pour la vie de Hammurabi

Statue de prince sumérien : Gudea ( ?)

Stèle carrée d’Asarhaddon portant le récit de la restauration de Babylone:

Le Code d'Hammurabi (Au Louvre en temps normal) a été déplacé pour être mis dans l'expo.


La seule chose qui est un peu dommage, c'est que la "Tour de Babel" et l'imaginaire qu'elle a suscité au cours des siècles jusqu'à nos jours occupe près de la moitié de l'expo. Elle est malgré tout à voir absolument.


Le site de l'expo
Exposition Daumier à la BnF

Du 4 mars au 8 juin 2008.

Une très belle expo sur l'œuvre de Daumier avec des illustrations originales superbes.

De la satire politique:
Louis-Phillipe


très connue, la métamorphose en poire


Adolphe Thiers et la chambre des députés


La caricature sociale

L'auteur modeste ^^

L'artiste

Le cocu visionnaire

Le locataire

La publicité mensongère


On voit dans tous ces dessins l'excellente maîtrise du trait et des dégradés de gris. De plus, cette exposition contient quasi-exclusivement des tirages lithographiques sur papier blanc du dépôt légal ou destinés à la commission de censure. Le dessin de Daumier est donc parfaitement respecté, contrairement aux tirages dans la presse, où les papiers de moindre qualité et des méthodes de reprographie rustiques on parfois fait perdre beaucoup de qualités du dessin.

Une expo à voire absolument aussi pour l'actualité des dessins qui ont pourtant pour certaains plus de 150 ans.

Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

harsiesis

  • Waffou
  • Thank you, and good night.
  • Messages: 527
Citation de MCL80 le 10 Avril 2008 à 18:50
Expo Babylone au Louvre:

Très intéressante (et peuplée :sweatdrop:) exposition sur cette cité antique. De nombreuses sculptures très intéressantes et des tablettes venant de de divers musées notamment de Berlin.
J'avais vu et aimé moi aussi. Le seul truc c'est que je n'aurais pas été contre quelques rudiments (même basiques) d'écriture cunéiforme, parce que pour un non-connaisseur les tablettes se ressemblent toutes plus ou moins, et il y en a beaucoup.

Pour l'imaginaire autour de la tour de Babel, j'ai assez vite passé, ça m'intéressait moins et les surveillants nous pressaient à cause de la fermeture à 16h30 :sweatdrop:

Après tout ce qui était histoire et mythes fondateurs était très bien amené :)


Kamen

  • Waffou
  • What lies behind the mask...
  • Messages: 8 012
Re: La culture : entre cimaise et mur crasseux, socle et sol, élite et masse
« Réponse #9, le 20 Mai 2011 à 17:45 »Modifié le 20 Mai 2011 à 19:08 par Kamen
Un article passionnant sur le malaise des musées. En 2 parties, très long, mais plein de choses qui sonnent justes. Notamment l'accès tellement différencié au musée en Angleterre et en France. Et aussi la nullité de la scénographie en Sarkozie (alors que l'expo du British Museum sur les rites funéraires égyptiens m'ont appris plus en 2 heures qu'une dizaine de visites au Louvre).
http://www.minorites.org/index.php/2-la-revue/1072-heritage-1.html

Post Merge: 20 Mai 2011 à 19:08
Et j'en rajoute une couche avec la gestion des musées.
http://www.lemonde.fr/culture/article/2011/03/30/la-cour-des-comptes-epingle-la-gestion-des-musees_1500710_3246.html

(cliquez pour montrer/cacher)
Citation
La Cour des comptes épingle la gestion des musées

La Cour des comptes vient d'évaluer dix ans de gestion de 37 musées nationaux, dont les plus importants : Louvre, Centre Pompidou, Orsay, Versailles... Le rapport de 200 pages, dévoilé mercredi 30 mars, n'est pas une évaluation individuelle mais celle d'un secteur. On l'imagine en bonne santé, avec des lieux créés ou rénovés et un public toujours plus nombreux. C'est vrai, mais la Cour dévoile un envers du décor et un avenir bien plus sombres.

Un seul point est jugé franchement positif : en dix ans, les musées ont développé leur offre - plus de salles et des horaires plus larges, plus d'expositions, d'acquisitions d'oeuvres, de catalogues, d'événements... Mais cette croissance serait mal gérée.

C'est le coeur du rapport. Pour la Cour, un des objectifs des grands musées est de développer les ressources propres afin de moins faire appel aux deniers de l'Etat : "Il n'en a rien été." C'est même souvent le contraire. Les ressources propres ont grossi, notamment en augmentant les tarifs et développant le mécénat, mais les dépenses ont augmenté beaucoup plus. Résultat, la part des ressources propres des 37 musées était de 48 % en 2004, elle est de 39 % en 2010.

Conséquence, les crédits de l'Etat aux musées ont augmenté de 58 % en dix ans. Ils ont "augmenté deux fois plus vite que ceux du ministère de la culture et trois fois plus vite que ceux du budget de l'Etat". Si on ajoute les avantages fiscaux liés au mécénat, l'aide aux musées a progressé de 70 % à 90 %. Quel autre secteur a eu cette chance ?

La Cour dit en substance que les musées ne peuvent se contenter d'augmenter leurs effectifs et épingle "leur réticence ou leur incapacité à compenser par des gains de productivité une réduction du soutien de l'Etat". Réduire le train de vie est "la seule réponse ", dit la Cour : augmenter le prix du ticket ? Pas démocratique. Intensifier le mécénat ? C'est un manque à gagner pour l'Etat et il "est mal évalué".

Le rapport surprend sur le mécénat, dont il pointe les effets négatifs en termes financiers. Il aborde aussi "la délicate question des contreparties". On apprend ainsi que le Louvre était prêt à baptiser la salle de La Joconde du nom du sponsor japonais Nippon Television, qui l'avait rénovée. La Galerie d'Apollon a failli aussi s'appeler Total... Le ministère de la culture a dit non au pétrolier en ajoutant qu'il "ne vendait pas le Louvre en appartements".

Sur la gestion, la Cour conclut avec une menace lourde. L'Etat a lancé de gros travaux dans les musées ou s'apprête à le faire : Musée Picasso, à Paris, salles d'art de l'Islam au Louvre, Musée des civilisations, à Marseille, Centre de conservation des musées à Cergy-Pontoise, Grand Palais, Musée d'histoire de France... Le tout est évalué à 1 milliard d'euros, "soit deux fois plus que la décennie précédente, dit-on à la Cour. C'est insoutenable."

L'autre point noir est celui du public. A priori, la dernière décennie fut "éclatante", avec 10,3 millions de visites en plus, soit une hausse de 58 % - la plus forte d'Europe. Parmi les dix musées les plus fréquentés au monde, quatre sont français - le Louvre, qui est premier, puis Versailles, le Centre Pompidou et Orsay.

Mais une des missions du musée est d'attirer un public qui vient peu ou jamais, notamment les gens modestes, les jeunes de moins de 18 ans, et ceux qui habitent en province. Or ces 10 millions de visiteurs en plus, outre les touristes, sont des habitués, des Parisiens, âgés et aisés - la Cour définit un "public parisien des connaisseurs", qui ne cesse de croître.

Autre point fâcheux : le pourcentage de Français à ne jamais mettre les pieds au musée augmente. Des chiffres ? Il y avait 17 % de jeunes dans les musées en 2003, ils sont tombés à 15,6 %, et la plupart sont forcés - groupes scolaires.

La Cour épingle ici les tarifs. La loi Musées de 2002 demande que le prix du ticket vise à "favoriser l'accès au public le plus large ". Et pourtant ce ticket a augmenté, en dix ans, de 35,5 % au Louvre, 113 % à Versailles, 160 % au Centre Pompidou. Largement au-dessus des 20 % de l'inflation. La Cour reconnaît que la voie est "très étroite" : comment demander à la fois au musée de démocratiser l'accès et d'accroître les ressources propres ?

La Cour dénonce aussi "une politique nationale de plus en plus parisienne". Elle s'étonne que nombre d'établissements récents, jusqu'au projet de Maison de l'histoire de France, soient encore implantés à Paris.

Elle ajoute que pendant que l'Etat a aidé en masse les grands musées à Paris, l'aide des collectivités locales aux musées en région a été divisée par deux. Résultat : Les 26 musées en Ile-de-France (sur les 1 200 en France) ont attiré 49 % du public en 2002 et 58 % en 2009.

La Cour des comptes salue en revanche les "indéniables progrès" dans la gestion des collections - conservation, enrichissement. Avec un bémol : les réserves. A Paris, la menace d'une crue de la Seine a obligé les musées à se replier vers un entrepôt provisoire, en attendant la construction d'un site à Cergy-Pontoise à l'horizon... 2020.

La Cour, en s'appuyant sur des exemples au Louvre ou à Orsay, démontre que la règle qui veut que les musées se prêtent gratuitement des oeuvres n'existe plus, et qu'elle est même devenue une "hypocrisie". Elle montre comment les locations proches du "mécénat" rapportent gros. Et conclut : "Il serait fâcheux que de telles opérations se développent sans que leur cadre éthique et scientifique ait été fixé."

Tout au long du texte, la Cour pointe un responsable : l'Etat, qui ne joue plus son rôle de régulation. Il est très bien que les musées aient gagné en autonomie, à condition que l'Etat fixe des grandes lignes et objectifs en matière de tarifs, mécénat, prêts, visiteurs... La cour avance 23 propositions qui vont dans un sens : que l'Etat prône moins "une politique de l'offre" et se soucie plus de la demande - diversifier les publics. Faire moins et mieux, pour tout le monde.

Michel Guerrin
 
Article paru dans l'édition du 31.03.11
永遠に、あなたのモノ・・・

Aladfal

  • Waffou
  • Messages: 3 142
It's one thing to fuck with me, another to fuck with...my ex-girlfriend who hates me.

Eh, t'es un œuf ou une couille ?
- T'es con, j'suis un kiwi !

iDam

  • ᕦ(ò_óˇ)ᕤ !!!!!!!!
  • Modos
  • ▃ ▅ ▆ ▇ ▆ ▇ ▅ ▃
  • Messages: 12 173
- Tu viens à la pistoche ?
- Je peux pas, j'ai véloche et cueillette de noisettes aux mûres !

Aladfal

  • Waffou
  • Messages: 3 142
It's one thing to fuck with me, another to fuck with...my ex-girlfriend who hates me.

Eh, t'es un œuf ou une couille ?
- T'es con, j'suis un kiwi !

iDam

  • ᕦ(ò_óˇ)ᕤ !!!!!!!!
  • Modos
  • ▃ ▅ ▆ ▇ ▆ ▇ ▅ ▃
  • Messages: 12 173
- Tu viens à la pistoche ?
- Je peux pas, j'ai véloche et cueillette de noisettes aux mûres !

Kamen

  • Waffou
  • What lies behind the mask...
  • Messages: 8 012
Cinq expositions en moins d'un moins, record battu ! :D

Doctors, dissection and resurrection men
http://www.museumoflondon.org.uk/London-Wall/Whats-on/Exhibitions-Displays/Doctors-Dissection-Resurrection-Men/Default.htm?utm_source=sitenavad&utm_medium=banner&utm_term=ddrmrightad&utm_content=ddrm&utm_campaign=DDRMrightadd
Un petit tour du Londres "inquietant", les pratiques medicales et leur lien avec les profanateurs de sepulture (car pour l'avance de l'anatomie, il fallait bien des corps a dissequer). Un theme inattendu traite avec intelligence et ce qu'il fallait de sordide (evidemment, les profanateurs ont eu recours au meurtre pour trouver des cadavres frais ; evidemment, les pompes funebres avaient prevu des cercueils blindes pour empecher les visiteurs nocturnes, etc.). Surtout, son impact sur la societe aura ete durable puisque ces pratiques auront pousse a l'Anatomy Act de 1832 qui reglera les questions de dons d'organes en Angleterre jusqu'en 2004 (ou de nouveaux scandales inciteront a changer un certain nombre de points et a reecrire tout cela dans le Human Tissue Act).

Light Show
http://www.southbankcentre.co.uk/whatson/festivals-series/light-show
Des sculptures lumineuses et autres pieces autour du concept de lumiere. Ou comment rendre l'art moderne accessible. Superbe collection de pieces, alternant entre le grandiose et le clin d'oeil, le ludique et le contemplatif, idees originales, possibilite de rentrer dans certaines oeuvres (la sculpture proteenne dans la chambre noire embrumee, c'etait quelque chose !), cette expo n'est pas populaire pour rien. La premiere piece, sorte de gigantesque saule pleureur recouvert de diodes s'allumant aleatoirement mettait la barre tres haut. Surtout, elle appelait a une longue contemplation, puisque changeante en permanence. Une piece amusante fut celle de la chambre eclairee de couleurs differentes (lumiere verte, bleue et rose/rouge), a faire absolument avec quelqu'un (ou seul avec un miroir). On a l'impression de devenir un personnage de jeu video, c'est fascinant. Enfin, le clou du spectacle est certainement la derniere piece, plongee dans le noir. A la lumiere de stroboscopes etaient alignes differents jets d'eau dont la trajectoire et le debit avaient ete minutieusement calcules. Le rendu ? Un kaleidoscope de textures et de formes toutes plus etranges les unes que les autres. L'impression de voir du stop-motion, de l'aluminium qui se froisse ici, de la glace qui ondule la, ou un fin plastique transparent bondissant. Voire un scintillement de poudre en suspension (fines gouttes en suspension). Definitivement a voir absolument lors d'un passage sur Londres, mais une reservation est indispensable !

Extinction: not the end of the world?
http://www.nhm.ac.uk/visit-us/whats-on/temporary-exhibitions/extinction/index.html?utm_expid=2163420-0&utm_referrer=http%3A%2F%2Fwww.google.fr%2Furl%3Fsa%3Dt%26rct%3Dj%26q%3Dextinction%2520not%2520the%2520end%2520of%2520the%2520world%26source%3Dweb%26cd%3D1%26sqi%3D2%26ved%3D0CCsQFjAA%26url%3Dhttp%253A%252F%252Fwww.nhm.ac.uk%252Fvisit-us%252Fwhats-on%252Ftemporary-exhibitions%252Fextinction%252Findex.html%26ei%3DuflfUaiGEoTCO_DGgOAJ%26usg%3DAFQjCNEhQiG2_zs-HPf9V_AmOnEglrqztg%26bvm%3Dbv.44770516%2Cd.d2k
Une expo remettant en perspective l'extinction. Tres grosse deception, car minuscule, presentant tres peu de pieces, et surtout peu informative. Toutes les phrases se terminent par des points d'interrogation, on parle de l'ile Maurice et de Saint-Helene (j'esperais des choses que je ne connaissais pas), puis on montre un tigre empaille et un manteau... Bref, si l'idee de base etait excellente, l'execution est desastreuse. A eviter.

Treasures of the Royal Courts
http://www.vam.ac.uk/content/exhibitions/treasures-of-the-royal-courts/about_the_exhibition/
L'art britannique de 1480 a 1680, a travers de multiples temoignages (tableaux, bijoux, armures, pieces d'orfevrerie, etc.). L'interet residait particulierement dans les pieces d'orfevrerie, importees de la cour des tsars. En effet, tous les objets en argent conserves en Angleterre ont ete fondus, et seuls les cadeaux offerts aux ambassades etrangeres pouvaient constituer un temoignage de cette epoque. Et c'est peu dire que c'est magnifique ! Outre le plaisir des yeux, on lira en filigrane l'histoire diplomatique des cours a l'epoque d'Ivan le Terrible.

Lichtenstein: a retrospective
http://www.tate.org.uk/whats-on/tate-modern/exhibition/lichtenstein
Magistral ! Lichtenstein ne se limite pas qu'a ses reprises de BD, meme si celles-ci sont deja tres impressionnantes. J'ai decouvert un artiste complet, experimentant avec les matieres, les formes, et la notion meme d'art. Ses series d'objets, ses miroirs, ses sculptures art deco ou meme ses paysages sont saisissants. Mon manque de culture m'aura empeche d'apprecier pleinement la salle dediee a l'art sur l'art (pastiches et parodies d'oeuvres celebres), mais pratiquement tout le reste m'aura conquis. C'est incroyable ce que de simples points Benday peuvent generer comme effet. La derniere salle, consacree a ses paysages chinois tardifs, m'a happe un long moment tant le sujet se fond a merveille avec l'evolution de sa technique.
Exemple :
(cliquez pour montrer/cacher)

Bref, l'autre expo a ne pas manquer en cas de passage sur Londres. La encore, reservation indispensable tant elle a de succes.
永遠に、あなたのモノ・・・