Kaamelott: les malheurs d'Arthur

iDam

  • ‾͟͟͞(((ꎤˋ⁻̫ˊ)—̳͟͞͞o
  • Modos
  • ▃ ▅ ▆ ▇ ▆ ▇ ▅ ▃
  • Messages: 12 636
Re : Kaamelott: les malheurs d'Arthur
« Réponse #120, le 5 Juin 2016 à 16:55 »
Loth lâche un bout de gras !
Citation
Verra –t- on un jour un film adapté de la série ? « La réponse est oui ! Il se tournera probablement en janvier et il est plus que vraisemblable que j’en fasse partie » assure l’humoriste.


D's©

RoiLion.Thom

  • Dilettante
  • Waffou
  • Raw! Raw! Fight the power!
  • Messages: 10 043
"Je suis un intoxiqué.
- Intoxiqué de quoi ?
- De la vie. Je m'y suis adonné tout petit et je ne peux plus m'en passer."

T. Pratchett, Sourcellerie, Les Annales du Disque-Monde, livre V.

FX

  • Waffou
  • Messages: 8 807

Kianouch

  • Admin
  • Messages: 12 763
Re : Kaamelott: les malheurs d'Arthur
« Réponse #123, le 8 Juin 2016 à 22:18 »
En fait, l'entreprise où je travaille, il parait que c'est trop Kaamelott, du coup faut que je me mette un peu plus sérieusement à la série ;-)

iDam

  • ‾͟͟͞(((ꎤˋ⁻̫ˊ)—̳͟͞͞o
  • Modos
  • ▃ ▅ ▆ ▇ ▆ ▇ ▅ ▃
  • Messages: 12 636
Re : Kaamelott: les malheurs d'Arthur
« Réponse #124,  »
Des années plus tard, j'ai enfin vu le film.

Et j'aurai pas dû. Gigantesque déception. Trop chiant, trop long, trop lourdingue, trop grotesque, trop gênant. Plus de 10 ans pour en arriver à un truc décousu et mou, ça la fout mal. K n'est pas fait pour le format long-métrage. Ou plutôt, Astier n'a pas le niveau pour faire tenir son univers durant 2h sans nous perdre en chemin. Alors en vrac :

(cliquez pour montrer/cacher)
Le malaise du Robobrol : putain, à quel moment l'équipe a cessé d'activer son cerveau en se disant que ce serait une bonne idée de mettre un jeu en scène ?

Les costumes : tout le monde se braquait sur celui de Lancelot mais les autres, on en parle ?

Les scènes d'action : on est dans un opéra ou un film de fantasy ? La façon dont les Saxons déboulent, c'est risible. Le duel Arthur/Lancelot, c'est zéro

Les dialogues : pas drôles. Même Perceval est chiant quand il l'ouvre.

Les absents sans la moindre mention : Yvain, Ygerne ou encore le maître d'armes. Par contre, pour nous coller une indigestion avec les phrases du Roi Burgonde, là, no problem). Et puis ça enchaîne les personnages qui apparaissent aussitôt et disparaîssent aussitôt, avec le moins de lien possible : Gauvain, la Dame du Lac, le Duc d'Aquitaine

Les nouveaux : J'ai retenu que la très petite et bonne prestation de Cornillac, les autres c'est osef/20 comme les mineurs, le fils d'un pécore, le mec qui jardine en Carmélide ou la soeur de Léodagan

Arthur : il a fait quoi entre Rome et sa séance d'esclavagisme ? Et à son retour, à part dire "tiens, on pensait que vous étiez mort", personne ne veut savoir ce qu'il était vraiment devenu tout ce temps. Niveau émotion, c'était zéro. Niveau explication, c'est zéro. Alors pour pondre des moments dont on se fout pour soi-disant retrouver l'humour K (les 200 pas que j'ai PAS DU TOUT trouvé drôle tant c'est lourd de chez lourd), ça y va mais pour donner de la constance au scénario, là, on peut aller se faire foutre.

Lancelot : Un tyran ??? Pardon ??? Il est ridicule, à des années-lumières de sa prestation dans la fin du livre IV et surtout le V. Et sa fuite à la fin du combat, pitié, que c'était nul !

Loth : le disque des citations latines est complètement rayé, stop maintenant. Le comique de répétition est catastrophique ici, et ça concerne tout le monde.

Flashback : mouais, ça meuble mais OSEF total de son amour d'ado. Papinius, on a bien pigé qu'il était là (quel intérêt d'insister sur sa présence ?) mais quid de Manilius ? Ah, et son escapade pour buter une meuf et revenir tranquillou alors que tout le monde l'attendait depuis des heures (sans chercher à la rattraper), c'est complètement con.

Carmélide : l'idée d'un château sans arme, c'est original mais j'ai loupé quelque chose ou Elias qui est censé être un magicien puissant est ici ultra useless ? Il pourrait très bien trouver un moyen de réarmer le royaume

Le duo Perceval et Karadoc : ça ne marche plus. Pire, je trouve que Perceval a un comportement de connard du même niveau que Karadoc, et ça me fait bien chier.

Le château : j'avoue, le voir était sympa mais putain, l'aspect carton-pâte durant les dialogues lourdinges des traîtres (Père Blaise, tu fous quoi avec eux ???) devant les assauts burgondes, c'était pas la peine. Et c'est la le gros problème du film : faire un mix film fantasy sérieux et humour absurde. Ouais mais non, la sauce prend pas ici et ça m'a fait sortir trop souvent du film

Excalibur : je vois la flamme bleue comme celle de l'amour qu'il a finalement (à moitié) consommé avec Guenièvre pour reprendre sa place

Le roi Ban : c'est sympa comme apparition

Méléagant : alors lui, je l'avais complètement oublié mais c'était une bonne surprise de le voir !


Bref, pour moi, K ça restera la série TV (je prends toujours autant de plaisir à mater tous les livres, surtout les 4-5-6) et rien d'autre.

D's©

RoiLion.Thom

  • Dilettante
  • Waffou
  • Raw! Raw! Fight the power!
  • Messages: 10 043
"Je suis un intoxiqué.
- Intoxiqué de quoi ?
- De la vie. Je m'y suis adonné tout petit et je ne peux plus m'en passer."

T. Pratchett, Sourcellerie, Les Annales du Disque-Monde, livre V.