RoiLion.Thom

  • Dilettante
  • Waffou
  • Raw! Raw! Fight the power!
  • Messages: 9 716
Re: Canicule : y fé tlo cho pour travaillé
« Réponse #30, le 26 Juillet 2006 à 14:47 »
Kian : "voire" :P

Ici, ça va...

Il ne pleut pas encore, mais il fait "bon" ^^

On a eu un gros orage cette nuit, je ne sais pas s'il est arrivé chez vous, et ça a fait du bien. Malheureusement, l'effet est vite passé. Vivement le prochain ^^
"Je suis un intoxiqué.
- Intoxiqué de quoi ?
- De la vie. Je m'y suis adonné tout petit et je ne peux plus m'en passer."

T. Pratchett, Sourcellerie, Les Annales du Disque-Monde, livre V.

Kamen

  • Waffou
  • What lies behind the mask...
  • Messages: 8 012
Re: Canicule : y fé tlo cho pour travaillé
« Réponse #31, le 26 Juillet 2006 à 14:52 »
Citation
20 ans de bouteille de mon côté, je suis immunisé contre ce malheur
Damien avoue son alcoolisme... et sans honte.
Citation
Moi, j' aime bien ce temps là car il y a les jupettes dehors !
Et pas que ca! Que de fringues moulantes de partout, c'est a attraper un torticolis tellement il y en a regarder. :w00t2:
D'ailleurs, en passant pres d'un restaurant nomme "Le Paradis du Fruit", et en jetant un coup d'oeil a la clientele, on se serait plutot cru au "Paradis du Melon".  :sweatdrop:

A part ca... Pour en revenir au sujet, la clientele se plaint de la fraicheur du rayon frais, mais je vous assure qu'en soulevant tous ces odieux cartons chaque jour, je supporte a peine un T-shirt au milieu des frigos.
Et... Etrange, je suis assez peu les infos en ce moment, mais rien sur une epidemie de petits vieux succombant a la chaleur, ni de plan secheresse avec des agriculteurs au bord de la crise de nerfs. C'est moi qui suis trop loin du monde, ou bien cet ete est bien calme? :mouais:
永遠に、あなたのモノ・・・

Kian

  • Admin
  • Messages: 12 369
Re: Canicule : y fé tlo cho pour travaillé
« Réponse #32, le 26 Juillet 2006 à 14:55 »
C'est mieux, les gens sont plus précautionneux, les vieux sont surveillés, et y a des campagnes de pub à la radio sur le sujet pour mobiliser.

RoiLion.Thom

  • Dilettante
  • Waffou
  • Raw! Raw! Fight the power!
  • Messages: 9 716
"Je suis un intoxiqué.
- Intoxiqué de quoi ?
- De la vie. Je m'y suis adonné tout petit et je ne peux plus m'en passer."

T. Pratchett, Sourcellerie, Les Annales du Disque-Monde, livre V.

FinalBahamut

  • Troll n' roll, go go go ^_^
  • Waffou
  • Messages: 5 258
Re: Canicule : y fé tlo cho pour travaillé
« Réponse #34, le 26 Juillet 2006 à 15:10 »
J'ai entendu une quarantaine, moué ^^

C'est déjà trop, mais on reste loin des 1300 morts/jours durant l'été 2003  :sweatdrop:

(25 °C, et je trouve qu'il fait un peu chaud :troll: )


... et Omni me fit pourvoyeur en anus fruités :classe:

iDam

  • ᕦ(ò_óˇ)ᕤ !!!!!!!!
  • Modos
  • ▃ ▅ ▆ ▇ ▆ ▇ ▅ ▃
  • Messages: 11 922
Re: Canicule : y fé tlo cho pour travaillé
« Réponse #35, le 26 Juillet 2006 à 15:37 »
Citation
les vieux sont surveillés
- Bonjour, contrôle des bouteilles d'eau s'il-vous-plaît !
- Euuh, voilà, voilà ...
- Dites-donc, elle est pratiquement vide ! Vous savez ce que ça coûte de se promener avec une bouteille pratiquement vide ?
- Désolé, j'avais soif...
- Je m'en fiche, allez hop, un charter pour la Floride ! :sarko:

D's©
- Tu viens à la pistoche ?
- Je peux pas, j'ai véloche et cueillette de noisettes aux mûres !

tinou

  • Waffou
  • First hipster
  • Messages: 6 994
Re: Canicule : y fé tlo cho pour travaillé
« Réponse #36, le 11 Octobre 2006 à 15:38 »
Une nouvelle inquietante : le concept de "refugie ecologique" prend son envol, apres les atolls du Pacifique, les ilots glaces arctique :

Source : http://fr.news.yahoo.com/10102006/202/le-rechauffement-de-la-planete-fait-fondre-un-village-esquimau.html
Citation
Le réchauffement de la planète fait fondre un village esquimau de l'Alaska
Par Nadia TESKRAT

SHISHMAREF (Etats-Unis) (AFP) - Le petit village esquimau de Shishmaref posé sur un îlot aux confins de l'Alaska s'enfonce dans la mer un peu plus chaque année, victime du réchauffement climatique, et doit déménager sur le continent, au risque de perdre son identité.
Balayée par les vents, avec la mer à perte de vue mais sans eau courante, l'île est située sur la mer Chukchi, au nord du détroit de Béring, à 150 km de la Russie et à des milliers de kilomètres de la capitale Washington. On y accède par un petit avion depuis Nome, la ville la plus proche à 200 km au sud.

Large d'environ 600 m et longue de 5 km, l'île est posée sur le "permafrost", du sable gelé.
"On constate en Alaska un important réchauffement depuis au moins 30 ans. Les températures atmosphériques augmentent et celles dans le permafrost se réchauffent", explique à l'AFP Vladimir Romanovsky, professeur de géophysique à l'Université d'Alaska Fairbanks (UAF).

Sous l'effet du dégel, le permafrost "devient plus vulnérable" aux inondations dues à la fonte de la banquise et des glaciers qui augmente le niveau de la mer, et aux tempêtes plus violentes qui arrachent des pans entiers de l'île. Le permafrost recouvre "plus de 85%, probablement 90% de l'Alaska", selon M. Romanovsky.
De nombreux experts ont récemment averti que la région arctique serait victime des changements climatiques en cours, l'Alaska étant la partie visible de l'iceberg qui fond.

Chaque année, "nous vivons dans la terreur que la prochaine tempête ne soit celle qui nous emportera tous", raconte à l'AFP Luci Eningowuk, qui préside la Coalition sur l'érosion et le déménagement de Shishmaref chargée de préparer le déménagement du village.

Les vagues "ont détruit de nombreux entrepôts, des bateaux, des séchoirs à viande et poisson et des réserves alimentaires conservées dans le permafrost", dit-elle. Une maison s'est effondrée et une vingtaine de personnes ont dû quitter le rivage pour des endroits plus sûrs à l'intérieur de l'île. Mais c'est tout le village de 600 habitants qui doit déménager.

Le village, presque exclusivement Esquimau Inupiak, a voté en juillet 2002 le déménagement collectif sur le continent. Neuf sites ont été sélectionnés mais Tin Creek, situé à 18 km de Shishmaref et à trois kilomètres de la côte, semble être privilégié, dit Tony Weyiouanna, membre de la Coalition. Une décision doit intervenir prochainement.

"Ce ne sera que cinq ans après qu'on commencera vraiment à déménager", ajoute-t-il, en estimant qu'entre 160 et 200 millions de dollars seront nécessaires pour l'opération. Il faudra ensuite trouver les financements faramineux pour la construction du nouveau village qui prendra plusieurs années.

"Intégrer une autre communauté est inacceptable car l'éparpillement des habitants aurait pour conséquence la destruction de notre communauté liée par la famille, des valeurs et des traditions", dit Mme Eningowuk. Plus de 80% des habitants sont apparentés.

En outre, "le déménagement de notre communauté dans une région éloignée de notre territoire natal aurait un impact catastrophique sur notre mode de vie et notre identité", ajoute-t-elle.

"Nous sommes sur l'île depuis 4.000 ans, nous sommes un peuple de la mer, la mer est notre principal garde-manger", souligne Tony Weyiouanna.

Mais pour Ardith Weyiouanna, une parente, le simple fait de déménager sur la terre ferme représentera de toute façon "un très grand changement parce que le mode de vie sera différent et les contacts avec le monde extérieur plus nombreux".
"Honey badger don't care"