MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 612
Re : Faits divers et compagnie
« Réponse #3555,  »
Même dans les beaux quartiers, on est plus en sécurité:
https://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/transports/paris-un-bus-de-la-ratp-sembrase-sur-le-boulevard-saint-germain-04-04-2022-WJKY24BODFEBFJGVQGWCCMSNEY.php?ts=1649131417417

Ce que j'aime bien, c'est quand l'article parle de "véhicules propres"… Je serai curieux de connaître le bilan carbone de celui-ci. :mdr:

Et vu la couleur de la fumée, on ne peut même pas dire "Habemus papam" :mrgreen:
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…

FinalBahamut

  • Troll n' roll, go go go ^_^
  • Waffou
  • Messages: 5 693
Re : Faits divers et compagnie
« Réponse #3558,  »
Citation
Quand son voisin, âgé de 32 ans, rentre lui aussi de la Fête de la chasse
Qui va à la chasse perd sa place.

On lui a fait soufflé dans le ballon ?

Non parce que, le chasseur de base, il rentre pas de sa fête en-dessous de 5 grammes dans chaque poche.


... et Omni me fit pourvoyeur en anus fruités :classe:

MCL80

  • Modos
  • Messages: 4 612
Re : Faits divers et compagnie
« Réponse #3559,  »
Oui, mais en dessous de 5 grammes, il tremble trop pour viser le sanglier. :peur:

En tout cas les gens deviennent dingos quand ils sont dans leur caisse et je trouve que ça empire depuis 2020.
Re : Faits divers et compagnie
« Réponse #3560,  »
À l'amont de Lyon, sur le Rhône, la machine à fake news tourne à plein régime:
https://www.lyoncapitale.fr/actualite/inondee-pour-preserver-lyon-la-plaine-du-bouchage-veut-faire-reconnaitre-son-sacrifice
https://www.lyoncapitale.fr/actualite/et-si-la-plaine-du-bouchage-arretait-de-sauver-lyon-des-crues

Personne dans la presse n'a eu l'idée de regarder la loi de 1858. Ils répètent tous comme des perroquets que c'est la faute à cette loi. Bien sûr c'est beaucoup plus compliqué que ça. La réalité c'est que cette plaine est inondable depuis que le Rhône s'écoule (ce qui ne rajeunit personne). Cette plaine est traversée par des petits affluents du Rhône. Ça, c'est le contexte initial.

Le Rhône a été concédé à la CNR par l'État pour l'exploitation hydroélectrique (il y a aussi la navigation, mais pas sur ce secteur). Au début des années 1980, la CNR construit son dernier barrage dur le Rhône à Sault-Brénaz. Or la retenue derrière le barrage rehausse la ligne d'eau au niveau de la plaine. Ceci voudrait dire que si le lit du Rhône n'était pas modifié, la plaine serait encore plus souvent inondée. La CNR a donc dû éviter ça. Elle a proposé que la plaine soit endiguée mais avec un fonctionnement spécifique: si le Rhône est bas, les vannes dans la digue sont ouvertes et les cours d'eau qui traversent la plaine s'écoulent normalement. Si le niveau du Rhône monte, mais reste en-dessous des conditions de débit équivalentes à la côte antérieure d'inondation, on ferme les vannes et on met en route les pompes permettant aux affluents de la plaine d'être rejetés dans le Rhône. Quand les conditions de débit sont supérieures à la côte d'inondation antérieure, les pompes sont arrêtées, les vannes ouvertes et la plaine s'inonde…

Sauf que ça c'était le schéma proposé par le CNR. Les collectivités locales ont négocié à l'époque que la plaine ne soit inondée que pour des débit du Rhône plus importants (en gros, les affluents sont pompés pour être rejetés dans le Rhône pour des côtes de crue plus élevées). Résultat, la plaine est inondée moins souvent et les habitants protestent quand l'eau arrive… alors qu'en fait ils bénéficient déjà d'une protection.

Ah j'oubliais: pour les débits du Rhône observés ces dernières semaines, Lyon ne risquait pas d'être inondé: avec les quais et les digues, la ville risquerait une inondation importante que pour des crues beaucoup plus fortes… où cette fameuse plaine (mais pas qu'elle) serait plus que noyée.

Mais c'est tellement facile d'opposer la ville aux pauvres campagnes déshéritées… c'est beaucoup plus simple et surtout ça permet toutes les manipulations populistes. :shifty:
Re : Faits divers et compagnie
« Réponse #3561,  »
Je suis tombé sur cet article: https://www.lemonde.fr/societe/article/2024/01/02/pourquoi-la-promesse-de-videogerer-les-villes-avec-des-cameras-couplees-a-une-intelligence-artificielle-seduit-et-inquiete_6208686_3224.html

Je n'ai pas pu le lire en totalité, mais j'avoue qu'avec le recul je suis à la fois inquiet et rigolard sur le fantasme panoptique des collectivités qui mettent autant d'argent dans ces systèmes. Les caméras "voient", mais de toute manière, dans les villes il y a tant de recoins que les angles morts sont multiples, donc l'idée de tout contrôler à distance est un leurre. En outre, les caméras ne règlent rien: quand il y  a un dépôt d'ordures sauvage, un nid de poule qui se forme sur un trottoir, ou autre, ce n'est pas la caméra qui va porter les ordures à la déchetterie ou boucher le trou. En fait, avec les caméras, certains s'imaginent qu'ils vont arriver à remplacer une partie de la présence humaine des équipes techniques alors que c'est très certainement faux… sauf à finalement réellement moins entretenir l'espace public.

D'ailleurs, en parlant de Nîmes, il me semble que les habitants du quartier de Pissevin attendent des services publics comme dans tous les autres quartiers, par exemple le ramassage régulier des ordures ménagères, le nettoyage des rues, des services publics, une police de proximité…

En revanche, c'est sûr que pour surveiller les manifestations de l'opposition, c'est un bon outil.
Attention à la marche en descendant du tram^^
La gare demeure et ne se rend pas…