La loi des séries

Alaiya

  • Modos
  • OTP FTW !_\o/
  • Messages: 5 154
Re : La loi des séries
« Réponse #1140,  »
@ Urumi :

(cliquez pour montrer/cacher)
oui, beaucoup d'invraisemblances, dont la principale est la temporalité, plusieurs fois je me suis surprise à froncer les sourcils en me disant que tout cela n'est pas possible. Idem pour le procès avec l'absence de témoins clés.

Le personnage joué par Cantona est tout sauf sympathique. On peut avoir de la compassion pour lui au départ mais très vite, on se rend compte que sa situation n'excuse pas tout et qu'au fond, le bonhomme est un salaud qui ne vaut pas plus que ceux qu'il a piégés. Et de là à penser que lorsqu'il était lui-même DRH, il ne s'embarrassait pas de certains scrupules... C'est peut-être ça, au fond, que j'ai apprécié : un "héros" qui n'en est pas un du tout, une absence de morale au sens noble du terme, et l'idée qu'au fond l'homme est le produit de la société dans laquelle il vit et que cette société, décidément, n'est pas très reluisante.

RoiLion.Thom

  • Dilettante
  • Waffou
  • Raw! Raw! Fight the power!
  • Messages: 9 791
Re : La loi des séries
« Réponse #1141,  »
Citation de tinou le 3 Juin à 06:10
Unorthodox
Je n'ai vu qu'un seul episode, et c'est plutot reussi selon moi, j'ai hate de voir comment cette mini-serie va se poursuivre. En tout cas la premiere sequence est montee comme un film de suspense type Sicario, avec une belle montee en tension.
On m'a glissé dans l'oreillette récemment que c'est bien, et bien fait, mais quand même pas mal romancé, surtout sur le comportement du mari.
"Je suis un intoxiqué.
- Intoxiqué de quoi ?
- De la vie. Je m'y suis adonné tout petit et je ne peux plus m'en passer."

T. Pratchett, Sourcellerie, Les Annales du Disque-Monde, livre V.

Urumi

  • Monomaniaque
  • Waffou
  • HD-ready
  • Messages: 4 546
Re : La loi des séries
« Réponse #1142,  »
Citation de Alaiya le 3 Juin à 07:28
@ Urumi :

(cliquez pour montrer/cacher)
Le personnage joué par Cantona est tout sauf sympathique. On peut avoir de la compassion pour lui au départ mais très vite, on se rend compte que sa situation n'excuse pas tout et qu'au fond, le bonhomme est un salaud qui ne vaut pas plus que ceux qu'il a piégés. Et de là à penser que lorsqu'il était lui-même DRH, il ne s'embarrassait pas de certains scrupules... C'est peut-être ça, au fond, que j'ai apprécié : un "héros" qui n'en est pas un du tout, une absence de morale au sens noble du terme, et l'idée qu'au fond l'homme est le produit de la société dans laquelle il vit et que cette société, décidément, n'est pas très reluisante.
Oui je comprends ton idée, mais
(cliquez pour montrer/cacher)
je pense que ce n'est jamais complètement assumé. Comme pour l'intrigue, on est toujours un peu entre deux chaises. D'un côté ses méthodes sont plus que discutables, d'un autre, il continue à se lamenter sur l'importance de sa femme dans sa vie. De même il semble prévoir trois coups d'avance, mais n'avait pas prévu que ce serait compliqué en prison. Bref, il y a un manque de cohérence dans le personnage selon moi.

Et du coup, je me demande au final quel est le propos réel de la série et de ce que ça cherche à dire. Je n'ai pas parlé de la fin que je n'ai pas comprise non plus, mais j'imagine qu'elle présageait d'une deuxième saison qui n'aura pas lieu, donc ça tombe un peu à plat.

@ tinou : dommage pour The Eddy, mais c'est vrai qu'on est converti à Damien Chazelle de base. C'est un peu comme Nolan c'est difficile d'être critique. :D