Si il ne fallait retenir qu'un seul...

RoiLion.Thom

  • Dilettante
  • Waffou
  • Raw! Raw! Fight the power!
  • Messages: 10 022
"Je suis un intoxiqué.
- Intoxiqué de quoi ?
- De la vie. Je m'y suis adonné tout petit et je ne peux plus m'en passer."

T. Pratchett, Sourcellerie, Les Annales du Disque-Monde, livre V.

iDam

  • ‾͟͟͞(((ꎤˋ⁻̫ˊ)—̳͟͞͞o
  • Modos
  • ▃ ▅ ▆ ▇ ▆ ▇ ▅ ▃
  • Messages: 12 487
Re: Si il ne fallait retenir qu'un seul...
« Réponse #61, le 21 Décembre 2005 à 14:48 »
C'est pourtant visible : seuls les américains sont capables de sauver l'humanité du méchant météore/alien/tsunami/Mère michelle...

D's©

Alaiya

  • Modos
  • OTP FTW !_\o/
  • Messages: 5 656
Si il ne fallait retenir qu'un seul...
« Réponse #62, le 21 Décembre 2005 à 14:55 »Modifié le 21 Décembre 2005 à 14:57 par Alaiya
Dans le lot, il n'y en a que 2 que je n'ai pas vu (Do not go gently et pain and gain), et franchement, j'en retiendrais 3:

1/ Island: j'ai personnellement beaucoup aimé. OK, c'est bourré de pubs pour des produits américains, OK, les invraisemblances sur les parties "actions" sont énormes... mais au delà de ça, j'ai trouvé le sujet et son traitement vraiment intéressants. A revoir à tête reposée.

2/ Bad Boys.  Pour les raisons suivantes:
2.1/ Je me suis vraiment marrée, tout simplement.
2.2/ Will Smith torse poil, sous sa chemise en soie: cliché énorme, image au ralenti et tout le bataclan... mais j'adore! :mdr:

3/ Rock: le film d'action et de suspens très classique mais d'une efficacité redoutable, celui-ci. C'est un must dans le genre. Et pi... Sean Connery (si tous les mecs pouvaient vieillir comme ça...)!

Après le reste... Bof. Pearl Harbor, j'ai failli m'endormir (et c'était looooong!!), Armaggedon est franchement... nul, et bad boys II totalement inintéressant.
Citation de Damien le 21 Décembre 2005 à 14:48
C'est pourtant visible : seuls les américains sont capables de sauver l'humanité du méchant météore/alien/tsunami/Mère michelle...

D's©
Ah ben là, y a Independance day dans le même genre! Première image du film (la toute première hein!): le drapeau américain. Au moins, tu sais déjà à quoi t'attendre, on ne te ment pas sur le produit. :mdr2:

RoiLion.Thom

  • Dilettante
  • Waffou
  • Raw! Raw! Fight the power!
  • Messages: 10 022
Si il ne fallait retenir qu'un seul...
« Réponse #63, le 21 Décembre 2005 à 15:01 »
Citation de Damien le 21 Décembre 2005 à 14:48
C'est pourtant visible : seuls les américains sont capables de sauver l'humanité du méchant météore/alien/tsunami/Mère michelle...

D's©
Patriote, voire patriotique, donc... mais patriotisant, on frôle le néologisme (pour ne pas dire qu'on y a mis le doigt jusqu'au coude, même :sweatdrop:)
"Je suis un intoxiqué.
- Intoxiqué de quoi ?
- De la vie. Je m'y suis adonné tout petit et je ne peux plus m'en passer."

T. Pratchett, Sourcellerie, Les Annales du Disque-Monde, livre V.

tinou

  • Waffou
  • Messages: 7 317
Re: Si il ne fallait retenir qu'un seul...
« Réponse #64, le 4 Avril 2006 à 16:21 »
Pour reprendre sur Armageddon, j'ai lu dans la BD VLAD une excellente analyse de l'oeuvre de Bay. Selon l'auteur, le film exalte la violence sans en avoir l'air. Le but du film n'est pas vraiment de sauver la terre, mais de décomplexer les américains par rapport aux autres pays, et notamment de leur jeune culture. En détruisant Paris et Moscou, deux centres de cultures mondiaux, le réalisateur veut montrer que l'on a pas besoin de background culturel fort pour briller et être le meilleur. Désolé c'est un peu confus, c'était extrêmement bien dit dans la BD, assez fin, cad sans lourdeur antiaméricaine de base, non, juste de critique constructives...

Reprenons le topic avec les films de Klapisch: dégoulit de nostalgie jaune 70s, pétillement frais de jeunes années, un cinéma populaire et décomplexé.... Peut être un des seuls réalisateurs français qui s'assume entièrement, à mon sens.

Quel est pour vous son film incontournable en tant que réalisateur?

Les Poupées russes  (2004)
Ni pour, ni contre (bien au contraire) (2002)
L'Auberge espagnole (2001)
Peut-être (1999)
Un air de famille (1996)
Chacun cherche son chat (1995)
Lumière et compagnie (1995)
Le Péril jeune (1994)
Poisson rouge (1994)
La Chambre (1994)
Riens du tout (1992)
Ce qui me meut (1988)

Pour ma part, j'aime beaucoup Ni Pour Ni contre, un brillant exercice de style, tout comme Un air de Famille. L'auberge espagnole et sa suite m'amuse beaucoup et sont assez agréables à regarder. Par contre Peut être j'ai du mal. Comme beaucoup je pense, je reste sur ma très bonne impression du péril jeune, même si c'est peut être quelque part une facilité de dire cela. C'est juste que Vincent Elbaz me fait hurler de rire dedans... !
"Honey badger don't care"

RoiLion.Thom

  • Dilettante
  • Waffou
  • Raw! Raw! Fight the power!
  • Messages: 10 022
Re: Si il ne fallait retenir qu'un seul...
« Réponse #65, le 4 Avril 2006 à 16:30 »
Un air de famille, incontestablement !

Mais le Péril Jeune arrive tout près du premier.



En effet, Vincent Elbaz tout comme R Duris lui doit beaucoup.

Moi, Peut-être, j'ai adoré.
"Je suis un intoxiqué.
- Intoxiqué de quoi ?
- De la vie. Je m'y suis adonné tout petit et je ne peux plus m'en passer."

T. Pratchett, Sourcellerie, Les Annales du Disque-Monde, livre V.

iDam

  • ‾͟͟͞(((ꎤˋ⁻̫ˊ)—̳͟͞͞o
  • Modos
  • ▃ ▅ ▆ ▇ ▆ ▇ ▅ ▃
  • Messages: 12 487
Re: Si il ne fallait retenir qu'un seul...
« Réponse #66, le 4 Avril 2006 à 20:25 »
Dur, dur...

Un air de famille pour l'aspect comique de la crise de la cellule familiale avec des répliques qui font toujours mouche.
Le péril jeune pour l'insouciance joviale d'une bande de jeunes cons qui ne comprennent rien aux manifs et cherchent à fumer comme les grands.
Ni Pour ni Contre pour l'incroyable machination.

Le péril jeune parce que comme eux, je me prenais pas la tête à rentrer dans les discussions adultes et vivait ma jeunesse pleinement. Et encore un peu aujourd'hui.

Un café avec cinq pailles, siouplé...

D's©

tinou

  • Waffou
  • Messages: 7 317
Re: Si il ne fallait retenir qu'un seul...
« Réponse #67, le 4 Avril 2006 à 20:31 »

Dites...


N'empêche, l'actualite nous montre quelque part l'immobilisme de la France. Je ne vois aucune difference dans les revendications/manifs/etats d'esprit des heros du Peril Jeune, et les jeunes prétendument gauchistes d'aujourd'hui.


Vous voulez pas sucer mon pote pendant que je vous encule?
"Honey badger don't care"

iDam

  • ‾͟͟͞(((ꎤˋ⁻̫ˊ)—̳͟͞͞o
  • Modos
  • ▃ ▅ ▆ ▇ ▆ ▇ ▅ ▃
  • Messages: 12 487
Re: Si il ne fallait retenir qu'un seul...
« Réponse #68, le 4 Avril 2006 à 20:40 »
Un film toujours d'actualité, raison de plus pour le laisser sur la plus haute marche du podium. Eh oui, la vision des manifestants sérieux est très proche de ceux des lycéens d'aujourd'hui qui suivent le mouvement à 80%...

D's©
Re: Si il ne fallait retenir qu'un seul...
« Réponse #69, le 9 Août 2006 à 16:22 »
Et hooooop-làààà ! :D

(sans les coudes !)

C'est un peu le méli-mélo ce topic (auteur/acteur) mais n'est pas rock n' roll qui veut ici...

Allez, Johnny Depp ?

# Pirates of the Caribbean: Dead Man's Chest (2006) .... Jack Sparrow
# Charlie and the Chocolate Factory (2005) .... Willy Wonka
# The Libertine (2004) .... Rochester
# Finding Neverland (2004) .... Sir James Matthew Barrie
# Secret Window (2004) .... Mort Rainey
# Once Upon a Time in Mexico (2003) .... Sands
# Pirates of the Caribbean: The Curse of the Black Pearl (2003) .... Jack Sparrow
# From Hell (2001) .... Inspector Frederick Abberline
# Blow (2001) .... George Jung
# Chocolat (2000) .... Roux
# Before Night Falls (2000) .... Lt. Victor
# The Man Who Cried (2000) .... Cesar
# Sleepy Hollow (1999) .... Constable Ichabod Crane
# The Astronaut's Wife (1999) .... Commander Spencer Armacost
# The Ninth Gate (1999) .... Dean Corso
# Fear and Loathing in Las Vegas (1998) .... Raoul Duke
# The Brave (1997) .... Raphael
# Donnie Brasco (1997) .... Donnie Brasco/Joseph D. 'Joe' Pistone
# Nick of Time (1995) .... Gene Watson
# Dead Man (1995) .... William Blake
# Don Juan DeMarco (1995) .... Don Juan
# Ed Wood (1994) .... Ed Wood
# What's Eating Gilbert Grape (1993) .... Gilbert Grape
# Benny & Joon (1993) .... Sam
# Arizona Dream (1993) .... Axel Blackmar
# Edward Scissorhands (1990) .... Edward Scissorhands
# Cry-Baby (1990) .... Wade "Cry-Baby" Walker
# Platoon (1986) .... Private Gator Lerner

Dur-dur... Edward, Ed Wood, Donnie Brasco et Jack Sparrow première monture...  :sweatdrop:

D's©

tinou

  • Waffou
  • Messages: 7 317
Re: Si il ne fallait retenir qu'un seul...
« Réponse #70, le 9 Août 2006 à 17:03 »
Pour moi c'est tout vu, c'est Arizona Dream  :rougit:

Il est tellement marrant, tellement puissant, tellement rock'n roll, que franchement... C'est en fait tres facile de choisir...!

Ensuite viendrait Ed Wood... Et puis Pirates des Caraibes.
"Honey badger don't care"

Battou

  • Papaya Mango
  • Waffou
  • Respectable Housewives.
  • Messages: 8 725
Stupid snake ! You won't be having Jesus Christ Lizard today, will you ? Shame on you ! :o

squekky

  • Adulescent inside
  • Waffou
  • what's my age again
  • Messages: 3 845
Re: Si il ne fallait retenir qu'un seul...
« Réponse #72, le 9 Août 2006 à 17:16 »
Pour ma part c'est Edward Scissorhands, classique mais émouvant. Mais dnas le role de Jack Sparrow c'est vrai qu'il est hallucinant mais j'aurais une preference pour lepremier des pirates des cariabes :classe:

Sinon tu l'as oublié dans 21 jumpstreet  :roule: :mdr2:
You're pretty when i'm drunk.

Aladfal

  • Waffou
  • Messages: 3 176
Re: Si il ne fallait retenir qu'un seul...
« Réponse #73, le 9 Août 2006 à 17:17 »
Moi, je dirais...
Rah putain, pas facile, il est bon quand même (et rendez-vous compte, je l'apprécie alors que ma copine bave devant et n'arrête pas de voir des sosies de lui dans les brocantes...bon, faut dire qu'il est juste super beau mec) :
- Edward : super touchant, un rôle quasi-muet en plus.
- Ed Wood : totalement fabuleux...mais il faut dire qu'il doit beaucoup à un "personnage" hors norme quand même (j'ai vu Don Juan le même jour, plus anecdotique déjà, avec un Marlon Brando déjà bien attaqué).
- From Hell : tout à fait à sa place dans l'époque victorienne. Je sais, ça veut rien dire...mais difficile de savoir si j'ai aimé sa performance ou si c'est le film, que j'ai beaucoup apprécié, qui me fait dire ça. Pis voilà, quoi...il est plaisant à regarder dans ce film, il est gracieux et "graphiquement" bien à sa place.
- Pirates des Caraïbes : totalement louf', j'adore. Quand tu vas voir le film sans qu'on t'ait averti, t'es méchamment surpris...j'ose supposer que beaucoup ont détesté "son" pirate (Keith Richards power !).

Et n'oublions pas 21 Jump Street qui fut paraît-il un calvaire pour lui.

It's one thing to fuck with me, another to fuck with...my ex-girlfriend who hates me.

Eh, t'es un œuf ou une couille ?
- T'es con, j'suis un kiwi !

AZB

  • Waffou
  • Messages: 8 924
Re: Si il ne fallait retenir qu'un seul...
« Réponse #74, le 9 Août 2006 à 21:18 »
Edward Scissorhands, sans conteste, c'est le film qui m'a fait apprécier Johnny Depp :mrgreen: ( Sinon en deuxième choix: Sleepy Hollow )
Si ça ne marche pas comme vous voulez, plaignez-vous jusqu'à ce que vous obteniez satisfaction :o