Si il ne fallait retenir qu'un seul...

Ménélas

  • ATATATATA !
  • Messages: 146

Nico

  • Waffou
  • I'm an IBF Fada and you ?
  • Messages: 3 215

  • Une personne qui n'a jamais commis d'erreurs n'a jamais tenté d'innover. - Albert Einstein

  • La terre n'est pas un don de nos parents, ce sont nos enfants qui nous la prêtent...


Kamen

  • Waffou
  • What lies behind the mask...
  • Messages: 8 012
Re : Si il ne fallait retenir qu'un seul...
« Réponse #17, le 2 Août 2005 à 22:45 »Modifié le 3 Août 2005 à 10:42 par Damien
Dur dur entre Leon et le Cinquieme Element, tous deux offrent un Gary Oldman en grande forme a chaque fois. Je dirais Leon, parce que le scenario est moins nunuche (et c'est peu dire)... Quant au Grand Bleu, quitte a me faire lyncher, ce furent d'interminables heures d'un ennui liquide palpable... C'est dire! (Je me suis inflige la version longue en guise d'introduction aux bessoneries).
Le prochain realisateur, c'est qui? De Palma? Jackson? Woody Allen? J'ai une proposition malhonnete a faire... Kitano Takeshi... Ca vous inspire? :niark:

Double-post Power! Je rajouterais que je suis tout a fait d'accord avec Damien, Subway a cette ambiance 80's exceptionnelle qui fait qu'on y revient malgre soi...

EDIT Damien:wrongplace: again :p:
永遠に、あなたのモノ・・・

tinou

  • Waffou
  • Messages: 7 315
Re : Si il ne fallait retenir qu'un seul...
« Réponse #18, le 3 Août 2005 à 05:21 »
Bon allez! Pour prolonger l'idee de Kamen, le prochain realisateur est : Kitano Takeshi.

Donc selon vous, quel est le meilleur film de Kitano Takeshi en tant que realisateur?

- Violent Cop
- A scene at the sea
- Getting Any
- Jugatsu
- Sonatine
- Kids Return
- Brother (Aniki mon frere en VF)
- L'ete de Kikujiro
- Hanabi
- Dolls
- Zatoichi


Pour moi, c'est Kids Return. J'aime beaucoup l'univers du film, la ville, le quotidien des jeunes heros. La relation entre eux est tres chouette, peu de dialogues, plein de non dits savoureux. J'aime bien contempler cette evolution, cette annee scolaire avec eux. Leurs conneries, leurs peurs, les coups de bourres, les cours de boxes etc. Je me rend compte que j'ai du mal a vraiment exprimer pourquoi j'ai aimer ce film... La musique peut etre? Une des meilleures partitions de Hisaishi selon moi, en tout cas pour les films de Kitano. Ce film me fait aussi penser au livre 1969 de Murakami Ryu, qui a aussi recemment ete adapte au cinema (meme si c'est un peu comme ce que sera Nana le film, bien edulcore, avec de la pop bien niaise a la place du punk...)
"Honey badger don't care"

Thomas

  • Waffou
  • Messages: 690
Pas d'hésitations, votons pour la bannière "Evasion"


Ont déjà adhéré : Battou, Amnounet, Shaka999jp, Rhadamanthe-hadès,RoiLion.com , Ex-Flooder.

Amnounet

  • Post Tenebras Lux
  • Bannis
  • Messages: 2 886
Re : Si il ne fallait retenir qu'un seul...
« Réponse #20, le 3 Août 2005 à 10:35 »
J'ai beaucoup aimé Brother et Kikujiro no Natsu ......... après moultes hésitations je choisirais quand même Brother ... (Sinon Léon pour Luc Besson)

Kamen

  • Waffou
  • What lies behind the mask...
  • Messages: 8 012
Re : Si il ne fallait retenir qu'un seul...
« Réponse #21, le 3 Août 2005 à 11:09 »
Sans hesitation... Dolls. J'ai une sainte horreur des autres... :peur:
J'avoue avoir donne le nom de Kitano parce que je ne peux pas l'encaisser... Meme si c'est une sorte de genie multitache. Kitano a tendance a reutiliser les memes ficelles d'un film a l'autre, les memes personnages, la meme ultra-violence muette (je pense en particulier a Hanabi, qui doit etre le meilleur de la liste des "policiers traumatises") sans apporter grand chose d'un film a l'autre. Zatouichi a au moins le merite d'etre un distrayant film d'epoque et de casser la monotonie, sans pouvoir toutefois pretendre au titre de "grand film".
Dolls a un triple merite compare aux autres : il est plastiquement superbe ; sa construction narrative "cliche", pour qui connait le "theatre de poupees" (Bunraku) , un delice ; enfin, Mr K. n'a pas le role phare de son film... La musique est peut etre un cran en-deca des autres films de Kitano mais reste tres convenable, et l'ultra-violence est plus pernicieuse et douloureuse, transcendee par la construction du film (cf. la terrible scene de la voiture, lorsque le heros est reveille en sursaut ; la succession des saisons...). Alors, je concede qu'une part de son onirisme et son rythme extremement lent peuvent rebuter de nombreux spectateurs, mais il n'empeche... C'est le seul Kitano dont je sois ressorti avec un souvenir emerveille. :sweatdrop:

NB : je n'ai vu ni Kids Return, ni Getting Any, donc mon jugement est peut etre fausse...
永遠に、あなたのモノ・・・

Ayou

  • Waffou
  • Messages: 783

Battou

  • Papaya Mango
  • Waffou
  • Respectable Housewives.
  • Messages: 8 716
Re : Si il ne fallait retenir qu'un seul...
« Réponse #23, le 3 Août 2005 à 12:51 »
"Je vais me cacher" ? skoi comme film ça ?  :mouais:

Sinon pour Besson le Grand Bleu.
Kitano... je sais pas. J'en ai pas vu des masses de films avec lui en fait.  :sweatdrop:
Stupid snake ! You won't be having Jesus Christ Lizard today, will you ? Shame on you ! :o

Mister_R_Ouf

  • Neko mimi mode !
  • Gundam Addict *__*
  • Messages: 165
Re : Si il ne fallait retenir qu'un seul...
« Réponse #24, le 7 Août 2005 à 01:21 »
Pfiouuuuuu, Kitano en tant que réalisateur...

Sûrement L'Été de Kikujirô, Dolls, Brother et Hana-bi a égalité.
Les deux premiers parce qu'ils offraient à leurs sorties, et offrent toujours, une véritable touche de fraîcheur dans le cinéma japonais parfois trop conventionnel/asceptisé/fait sur commande comme on peut le voir dernièrement depuis l'avénement de la "nouvelle vague" tokyoïte des réalisateurs (trop de super-productions à la Devilman et autres avec moultes effets numériques, jolis certes, mais saoûlant à force... Par contre, je ne renie pas des oeuvres comme "Tokyo Eyes" qui sont de petites perles !).

Pour ce qui est de Brother et Hana-bi, ce serait parce qu'ils sont, pour moi, la quintessence de ce qui peut se faire au niveau du film de genre "yakuza" en gardant tout de même à l'esprit l'dée fondamentale selon laquelle les yakuzas sont des hommes ayant choisis de vivre ainsi pour eux, leur honneur, mais aussi l'honneur de celui qu'ils servent, et ne sont donc pas uniquement des brutes idiotes et tyranniques (comme viennent parfois à l'oublier les jeunes recrues).

Sinon, pour toucher un mot sur le phénoméne Zatôichi vu par Kitano, je trouve quand même qu'on s'éloigne assez de ce qu'était le mythe du faux-héros sans attaches ni véritable "justice" qu'était Zatôichi a sa création (Mifune, tu roxxeras toujours autant \o/).
Kitano nous a plutôt livré une version plus "chambara" du personnage et, sans que ce soit vraiment mauvais, c'est une vision du personnage à laquelle j'ai du mal à accrocher (alors que j'ADORE le chambara pourtant !!) :bah:.
1923 - 2005... In memories of : "Saraba Ojii-chan..."

Touch... Lorsque le "Destin" décide d'une tragédie...

tinou

  • Waffou
  • Messages: 7 315
Re : Si il ne fallait retenir qu'un seul...
« Réponse #25, le 7 Août 2005 à 01:32 »
Citation de "Mister_R_Ouf"
Par contre, je ne renie pas des oeuvres comme "Tokyo Eyes" qui sont de petites perles !).
... c'est un film de Jean Pierre Limosin, un francais pur et dur! Il a aussi realise Novo. Je conseille a tous le dvd de Tokyo Eyes, qui contient un interessant documentaire sur Tokyo dans les bonus
"Honey badger don't care"

Mister_R_Ouf

  • Neko mimi mode !
  • Gundam Addict *__*
  • Messages: 165
Re : Re : Si il ne fallait retenir qu'un seul...
« Réponse #26, le 7 Août 2005 à 01:37 »
Citation de tinou le 7 Août 2005 à 01:32
Citation de "Mister_R_Ouf"
Par contre, je ne renie pas des oeuvres comme "Tokyo Eyes" qui sont de petites perles !).
... c'est un film de Jean Pierre Limosin, un francais pur et dur! Il a aussi realise Novo. Je conseille a tous le dvd de Tokyo Eyes, qui contient un interessant documentaire sur Tokyo dans les bonus
Voui, mais ça reste un film japonais, sur une histoire d'amour plutôt japonaise (même si elle serait facilement transposable ailleurs finalement... Quoi qu'il y a pas de métro partout :mdr2: ) dans le plus pur style japonais (ce genre de style que les occidentaux qualifient parfois de "chiant-y-se-passe-rien"...).
1923 - 2005... In memories of : "Saraba Ojii-chan..."

Touch... Lorsque le "Destin" décide d'une tragédie...

tinou

  • Waffou
  • Messages: 7 315
Re : Si il ne fallait retenir qu'un seul...
« Réponse #27, le 7 Août 2005 à 10:29 »
On continue si vous le voulez bien avec.... avec qui au juste?

Ah oui! Steven Spielberg:

Quel est selon vous son meilleur film :

-La Guerre des mondes
-Le Terminal
-Arrête-moi si tu peux
-Minority report 
-A.I. Intelligence artificielle 
-Il faut sauver le soldat Ryan 
-Amistad 
-Le Monde perdu   
-La Liste de Schindler 
-Jurassic Park
-Hook ou la revanche du Capitaine Crochet   
-Always
-Indiana Jones et la Dernière Croisade
-L'Empire du soleil
-La Couleur pourpre 
-Indiana Jones et le Temple maudit 
-La Quatrième Dimension (un des 4 episodes de la reprise de 1983 est signe Spielberg)
-E.T. l'extraterrestre   
-Les Aventuriers de l'Arche perdue
-1941
-Rencontres du 3e type
-Les Dents de la mer
-Sugarland express 
-Duel

Pour moi, j'hesite franchement entre les aventuriers de l'arche perdue, rencontre du 3eme type.... Je crois que ma preference va a l'arche perdue, une bonne bande dessinee adaptee en film, avec de l'action, de la perspective historique, du suspense et des voyages... C'est toujours tres plaisant a regarder (au contraire du temple maudit qui a pris un sacre coup de vieux), c'est que du bonheur.

A oui, et son plus nul : Always, parce que ce film est... chiant! Enfin j'ai trouve... Le terminal est pas loin derriere...
"Honey badger don't care"

iDam

  • ‾͟͟͞(((ꎤˋ⁻̫ˊ)—̳͟͞͞o
  • Modos
  • ▃ ▅ ▆ ▇ ▆ ▇ ▅ ▃
  • Messages: 12 470
Re : Si il ne fallait retenir qu'un seul...
« Réponse #28, le 7 Août 2005 à 11:32 »Modifié le 7 Août 2005 à 11:35 par Damien
Ah la, c'est plus dans mes cordes..

-A.I. Intelligence artificielle  : NULLISSIME ! Je n'arrive toujours pas à comprendre comment on peut pleurer dans le passage où le robot est abandonné par sa "mère"...

-Il faut sauver le soldat Ryan : Bouleversant-bis dans le rendu du Débarquement

-La Liste de Schindler : Bouleversant dans le traitement des juifs   

-Jurassic Park : Excellent dans le concept ! Nature et Découverte a eu une rupture de stock d'ambre cette année-là !

-Hook ou la revanche du Capitaine Crochet : Très amusant et coloré ! les clins d'oeil à Pollock sont joliment posés.  

-Indiana Jones et la Dernière Croisade : YEAH ! Mon préféré ! Sean Connery, après avoir taté du moinillon dans Le Nom de la Rose, vient prêter main-forte à un Ford junior au meilleur de sa forme ! Une enluminure cinématographique qui m'a illuminée... et je lui dois en partie mon envie de faire de l'histoire de l'art !

-E.T. l'extraterrestre : zzzzzz.... c'est quoi la question ? Ah oui, une madeleine sous pellicule sur la tolérance à prônée vis-à-vis de la différence d'autrui avec une sous-couche de social-fantasy... vue deux fois (1980's et l'an dernier... même constat : je bave en dormant la bouche ouverte)
   
-Les Aventuriers de l'Arche perdue : Très bon film avec une ambiance historique truffée d'erreurs mais si vite excusable par le jeu de Ford... le paradigme de l'archeo-spaghetti movie©Damien !

-Rencontres du 3e type : Film contemplatif® où je me suis passablement endormi... la philosophie d'un ailleurs et d'un au-delà n'a pas réussi à atteindre sans embûche mon hypothalamus pris en otage par des images de sexe et de violence...

-Les Dents de la mer : et Dieu créa le bikini en sucre pour requin !

D's©

tinou

  • Waffou
  • Messages: 7 315
Re : Si il ne fallait retenir qu'un seul...
« Réponse #29, le 7 Août 2005 à 11:39 »
C'est vrai que la sequence d'ouverture du Soldat Rillette du mans, filme a l'epaule par Spielberg himself, c'est proprement HALLUCINANT!

Sinon dans Hook, tiens je n'avais pas note que le coup des boules de peintures etaient une reference a Pollock... Faut dire que je connais pas trop Pollock...

Je me coucherai moins con tout a l'heure....
"Honey badger don't care"