Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.

Messages - Flavien
1
Citation de tinou le 9 Juillet à 07:58
Tiens c'est intéressant, la dernière fois que j'ai mentionné Jérôme Fourquet, on m'a limite traité de fasciste macroniste de merde partouzeur de droite.
Edited.

Le truc drôle est que tu le mentionnes et il n'a quasiment aucun rapport avec l'article de MCL.
Je ne suis même pas sûr que Fourquet soit encore à l'Ifop, en tous cas il n'y a plus de rôle exécutif et il n'est pas auteur, co auteur de la revue ni même membre des deux associations à l'origine de l'article.

Dans ta prochaine allusion, tu pourras ajouter en adjectif "illuminé".


2
On est à 24h d'un séisme et certains ici cristallisent leur problème avec le front populaire sur un mensonge médiatique (antisémitisme de parti) ou quelques crétins certes insupportables mais dont l'impact sociétal est clairement mineur par rapport à une eventuelle victoire d'un parti d'extrème droite dont certains cadres commencent déja à se lacher.

Vous me fatiguez.
3
Et quand ils font campagne, s'expriment (Bardella, Gentillet, Chudeau, les candidats de ma région), ce sont de vraies purges ressortant une stupidité réelle (cherchez la rivale RN de Hollande)  ou réactivant leur racisme.

Mais ça passe crème.
4
Citation de MCL80 le 25 Juin à 22:04
Juste un truc, s'il y a une majorité qui n'est pas la sienne, Manu' n'aura pas plus de pouvoir que le roi d’Angleterre. Et si c'est le RN, il sera probablement très vite marginalisé.
Plusieurs choses, les lois fondamentales anglaises donnent du pouvoir au Roi d'Angleterre un vrai rôle exécutif et un rôle de contrepouvoir législatif. Mais, à l'exception de la tentative autoritaire de Georges III, ils délèguent intégralement les décisions exécutives et n'utilisent jamais ses droits de nuisance (véto, dissolution...)
Et c'est un élément très commun avec la Ve République (ou le droit en général), il y a l'esprit et la pratique.

Pour ce qui concernent les pouvoirs du Président, ils sont potentiellement très étendus, il y a tout dans le texte constitutionnel qui permet un exercice autoritaire du pouvoir, et M.Macron a d'ailleurs utilisé un certains nombres. Maintenant, je n'ai absolument aucune idée de ce que Macron veut ou est prêt à faire selon les scénarios du 7 juillet. Je ne le pensais pas capable d'être connard au point, à ce moment politique, de diaboliser l'ensemble de la Gauche... Mais je dois faire mon mea culpa, depuis 8 ans, je l'ai surestimé, notamment son respect des Institutions, de la Démocratie et des Principes de la République... Et on dirait que je lui donne encore trop de crédits.

Pour le RN, je ne serais pas aussi optimiste non plus. D'une part, on voit clairement que les pouvoirs médiatiques "modérés" (la galaxie radio france notamment), les pouvoirs économiques et une certaine frange politique de droite... Sont clairement en train d'accepter la possibilité d'un gouvernement RN et surtout la manière d'y collaborer efficacement. D'autre part, si victoire il y a, que ce soit en relatif et bien sûr encore plus en absolu, il y aura une vraie légitimité électorale et populaire sur le temps long (pour de la politique). Cette victoire impliquerait un élément clair : personne ne peut douter que le RN a une volonté de rompre avec des valeurs républicaines, il ne s'en cache pas. On remarque que la notion de démocratie, pour beaucoup, comme l'Etat de droit, se limite simplement au vote et à la volonté majoritaire nonobstant ces principes et valeurs. Le RN aura latitude de changer l'Etat, au moins d'un point de vue du droit (je ne doute pas de la résistance passive administrative dont je serais sans doute un des membres farouches), et bien plus facilement que dans un Etat fédéral comme aux Etats-Unis ou aux contre-pouvoirs bien plus limitants (les Etats-Unis aussi). Et ça peut aller très vite. Clément Viktorovich a analysé une interview de Pierre Gentillet et on voit très bien comment ça peut aller vite.

Reste que, quoi qu'il arrive, Emmanuel Macron est une des plus grandes catastrophes de la Ve République, alors qu'à son élection, il avait tout en main pour faire "le bien". Sauf qu'en réalité, c'était déjà un connard de droite qui a menti sur ses intentions, la volonté Bayrouesque de transformer la politique française vers des mécanismes vertueux, il s'en balec, on a jamais eu cette Réforme, par contre, on a eu tout le reste que le RN et Fillon rêvaient.
Et avec du mépris.
5
Citation de iDam le 20 Juin à 20:48
Identifiant/mot de passe obtenus pour voter en ligne pour le 1er tour entre mardi et jeudi prochains.

L'impression d'être un aristo qui peut voter au calme dans son manoir sans se mêler à la plèbe (en plus, il paraît que vous avez un retour de Covid chez vous ?) :o

D's©
*Râcle la gorge*

Ah bon ?

Et la coqueluche, la FUCKING coqueluche.
6
Citation de Alaiya le 16 Juin à 13:57
Ca s'est déjà vu un ancien président redevenu député ?

"Et un Président de la République qui sort de chez sa maîtresse en scooter aux petites heures du matin pour aller acheter des pains au chocolat (1), ça s'était déjà vu ?
–– Heu... Non.
–– Ben voilà."


(1) l'histoire se déroule à Paris.
Giscard probablement. Je vais vérifier.

Oui, jusqu'en 2002.
7
En tous cas, il a bien raison dans sa circonscription !
8
Citation de iDam le 13 Juin à 14:35
Je commence à imaginer des résultats avec RN et FP au coude-à-coude si bien qu'aucune majorité ne se dégagera et donc, on deviendra la Belgique :o

Non ?

Parce que là, entre un parti présidentiel qui part en vrille et LR qui est atomisé et devrait définitivement fermé boutique (Ciotti/FX, même saloperie), je vois que dalle entre les deux unions de circonstance.

D's©
Je pense qu'effectivement on risque d'avoir deux groupes parlementaires proches, et un groupe présidentiel qui prend la raclée de sa vie au milieu avec un groupe LR pas si réduit que ça.
Après, plusieurs possibilités constitutionnelles, dont la plus flippante : Macron peut très bien gouverner sans faire appel au Parlement, la plupart des lois peuvent être des décrets à l'exception des Lois de finance... Mais même au final, quand les lois de finance sont impossibles à avoir, le Président peut faire passer les ordonnances nécessaires (je paraphrase : "Si le Parlement ne s'est pas prononcé dans un délai de cinquante jours, les dispositions du projet peuvent être mises en oeuvre par ordonnance.")

Ce serait juste un retour de la France de Mac Mahon par contre....
9
Bompard semble faire des efforts pour faire consensus, va au moins dans le bon sens. Et considérant ce que je pense de lui, vous n'imaginez pas l'effort que ça me coûte de l'écrire !
10
Est-ce que Attal, en confirmant un décret pour réformer (encore et en plus sévère, en mentant encore une fois) l'assurance chômage, a-t-il conscience que cela va encore faire perdre des électeurs en vue des législatives ?

A ce niveau là, le suicide devient un art.
11
Citation de Ryô le 10 Juin à 11:33
Je n'arrive pas à savoir si on est dans le "fait du prince", la vexation de sale gosse, la stratégie du barrage républicain à la De Gaulle (je me casse, ah non reviens, de 1968)... Il met un foutoir gigantesque en tout cas.

J'ai bien aimé l'intervention de Glucksman dans la foulée, très pédagogue à mon goût.
Ce mec a un hubris que seul Achille peut égaler. Donc y'a de l'idée. Il est persuadé qu'il est capable de faire face et de gagner. Là où j'ignore, c'est ce qu'il veut gagner, c'est le billard à une bande (gagner les législatives avec une majorité) ou à deux bandes (mettre le RN au gouvernement pour les ridiculiser et faire gagner son poulain en 2027) ou à 3 bandes (semer le chaos et revenir en 2032, il n'aura que 55 ans).

Le plus curieux, en tous cas, c'est que je trouvais la victoire du RN "limitée" compte tenu des sondages... Mais sans doute que cela a suffi pour faire bouger les lignes.
A gauche, je désespère... Si d'un côté tu as Ruffin ou Faure qui veulent rassembler et rationaliser une alliance pour trouver ce qui fait commun, tu peux compter sur les débiles antiques comme Mélenchon ou Cambadélis pour directement dynamiter le tout. On verra, y'a moyen quand même de faire preuve de bon sens... Si cela n'empêcherait pas une majorité relative de RN, cela peut permettre d'empêcher une majorité absolue.
J'espère que la droite de la gauche, et les hystériques autour de Delga auront la décence de ne pas s'allier avec Renaissance... Et que le reste de la "gauche" macroniste quitte définitivement le navire pour laisser Renaissance devenir le "démocratie libérale" des années 1990 et mourir comme son aïeul.

12
Citation de MCL80 le 26 Mai à 11:04
Ça doit faire 29 ans que je suis sur internet (le coup de vieux! :wheelchair: ) c'est sûr que ça a bien changé… mais je ne suis pas sûr que ce soit en bien (re :wheelchair: )

J'ai jamais eu l'occasion d'utiliser IRC en plus. (pas d'intérêt pour de le chat) :peur:
C'était mon premier lien avec internet, mon prof (visionnaire) voulait faire une discussion/échange avec des élèves d'une établissement secondaire quebecois via IRC (sur ircle, on était riche, notre lycée avait des macs :o
C'était en octobre 1997, j'ai toujours ma boîte mail yahoo créée pour l'occasion :wub:

13
Pas mal... le mien devait ressembler à 72208387 de mémoire...
Mais entre les fermetures de yahoo, msn... Et je voyais plus personne sur icq (j'avais plus de 100 contacts un moment.?) Depuis longtemps.
J'ai du arrêter trillian vers 2014-2016 que j'utilisais surtout pour de l'irc...
J'avais tenté sur le tel via une appli mais sans conviction...

Tout ça est parti aux poudres de l'histoire... pourtant y'avait moyen d'évoluer.
14
Citation de MCL80 le 17 Mai à 22:24
Ceci dit, en matière de bêtise et de nullité, le président du groupe LR à l'Assemblée nationale a décroché le pom-pom sur le sujet puisqu'il demande la tenue du congrès avant l'été tout en disant qu'il est possible de discuter d'ici-là. Quelle sens y aura-t-il à discuter si la réforme constitutionnelle ne peut pas être modifiée par lesdites discussions? :shifty:

Un commentateur disait hier que les trois réformes constitutionnelles en cours ou envisagées concernant des îles (la Corse, Mayotte et la Nouvelle-Calédonie) étaient toutes les trois très mal parties. Certes pas pour les mêmes raisons, mais ça en dit long sur le désintérêt et l'incompétence du gouvernement pour tout ce qui n'est pas dans l'hexagone (pour ne pas dire tout ce qui est en dehors du périphérique parisien)
L'article du Monde d'aujourd'hui est édifiant. On justifie la méconnaissance du sujet par Attal, jeune 1er ministre, alors qu'on oublie qu'il est au gouvernement depuis 2018 et a fait porte parole.
15
Après, comment s'étonner ?
On a un président d'une arrogance et d'une inconséquence assez rare... Et stupéfiante pour quelqu'un qui, depuis 2017, a à peu près tout foiré même quand il avait une occaz en or de réussir... Qui met de l'huile sur le feu calédonien.
On a un ministre de l'intérieur à vie complètement demeuré, inculte et nourri à la gestion sarkozyste des services de l'Etat.
Et surtout on a un Premier ministre dont on peine toujours à chercher s'il a une once d'ego en terme de conscience sociétale ou si vraiment tout est piloté par l'Elysée.

Et d'ailleurs, c'est assez fascinant de constater combien Attal, pourtant dans les gouvernements macronistes depuis 2018, n'a absolu pas compris que la Nouvelle Calédonie était une compétence primordiale de Matignon et qu'il valait mieux s'y coller un peu plus sérieusement depuis le résultat de troisième réferendum et de l'impasse, pourtant très prévisible, politique. D'ailleurs, je ne comprends pas l'entêtement de l'Etat d'avoir maintenu ce troisième référendum...

Enfin, fascinant, perso, je ne suis pas surpris, pour moi, c'est le pur produit de la politique français, un benêt sans cerveau qui n'existe que par l'apprentissage d'éléments de langage le rendant populaires chez les éditocrates et dans les Cours des grands de LREM/Renaissance.