Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.

Sujets - squekky
16
Citation
Noir Désir sort de l'ombre


Les fans attendaient cela depuis des mois. Les quatre membres de Noir Désir se sont «remis au boulot», d'après Serge Teyssot-Gay, le guitariste du groupe de rock, dans un entretien accordé au journal suisse «La Gruyère. Mais alors que ce dernier déclare que le groupe « projette d'enregistrer un album durant l'hiver prochain », Denis Barthe, le batteur, se fait plus prudent.

aucun impératif de sortie

«Il n'y a aucune échéance de fixée. Et il n'y a aujourd'hui aucun morceau de composé. On a fait beaucoup de musique, comme d'habitude. Mais à chaque fois qu'on fait de la musique, on en jette les trois-quarts. Nous n'avons aucun impératif de sortie (d'un prochain album)», a-t-il déclaré mercredi.

Si depuis l'affaire de Vilnius, le groupe avait déjà publié un double CD et un double DVD issus de leur dernière tournée, il s'agirait de la première production impliquant Bertrand Cantat. Le chanteur a bénéficié en octobre 2007 d'une libération conditionnelle pour bonne conduite, après une condamnation à huit ans de prison.



Nadia daam


20Minutes.fr, éditions du 21/05/2008 - 19h59
Donc Noir Desir repart sur la route des studios. Enfin d'abord l'ecriture et apres on verra. Mais cette annonce me fait vraiment plaisir.

Noir desir etant un pilier de la scéne rock francaise, voir meme de la scéne francaise. Leurs styles et leurs musiques ont marqué à tout jamais le paysage musicale francais. Et les voir revenir me fait chaud au coeur. Meme si l'album n'abouttit pas, ils continuent toujours à vivre dans leurs passions. Mais en tout cas on retrouve ce groupe soudé.

Album ou pas, je garde l'espoir de pouvoir les revoir sur scéne. Ahhhhhhhhh les arénes de Nimes pour la presentation de l'album des visages et des figures. Que du bonheur. :hug:
17
Bon vu que Kian demande un topic JdR, alors le voici. Cependant je ne me sens pas du tout l’âme de faire la chronologie et le détail du Jeu de role(s).
Je vais plutôt expliquer brièvement le déroulement d’une partie avec ces codes, et les jeux que j’utilise. Mais avant d’en arriver là je vais m’attarder sur le terme Jeu de rôle(s). Le but de mettre le s entre parenthèse est volontaire. Pour ma part je l’écrit des deux façons car d’une je suis un zèbre en orthographe et de deux je n’aime pas me prendre la tête. Mais là  je vais me casser la noix (de coco) et vous expliquer le pourquoi du parce que.

Jeu de rôle peut s’écrire sans s donc ce cas là on s’accorde tout simple au mot jeu. Donc on respecte la langue de Molière. Mais avec un s on appuie le fait que le rôle est ici un élément de jeu multiple comme les dés dans le yams ou les cartes dans le poker. Et sur cette dernière orthographe on met alors en avant que le joueur peut interpréter plusieurs rôles ce qui est le but d’une partie de jeu de rôles.

Bon la grammaire terminée passons aux éléments qui compose un jeux de rôle. Je vais traiter que du Jdr pur et dur et laisser de coté les livres dont on est le héros, les wargames, les semi ou GN et les dérives vidéo ludique.

Pour une bonne partie de jeu de rôles il vous faut un maître du jeu (alias MJ) et des joueurs. Le premier c’est le maître de cérémonie et vous pouvez l’appelez Dieu et lui offrir des offrandes. Il sera alors peut être sympathique et il ne tuera  pas votre magicien de niveau 72 par une erreur de votre équipier ou vous évité le ridicule de se faire piéger la nuit par un apprenti voleur. Bref c’est lui qui va mener la danse et vous immerger dans le monde qu’il vous a préparé. Il est là juste pour gérer l’environnement et vous donner le fil rouge du jeu. Il va interpréter tous les personnage que vous allez rencontrer, courtiser, menacer ou tuer. Donc il faut être sympa si vous ne voulez par attendre l’éternel TGCEM (ta gueule c’est magique).

Apres les joueurs (alias PJ), ce sont des brebis égaré dans un monde hostile et qui vont tout faire pour résoudre les plans machiavélique du maître du jeu. Bon ils sont là en vérité pour jouer au Kevins et faire monter l’expérience de leurs perso pour tataner la gueule au grand méchant vilain pas beau.

Donc pour une partie idéale il faut un MJ et entre 4 et 7 joueurs. Pour ma part c’est une excellente configuration mais il existe des variantes, et j’y reviendrais à la fin.

Apres il vous faut un bon scénario normalement écrit par le MJ, des dés allant de 4 faces à beaucoup mais là cela dépend du jeu. Pour warhammer les des sont très diverse comme à DD mais pour conspiration X deux dés de 6 suffise. Mais défois il faudra ajouter des jeux de cartes comme pour deadlands.

Puis tout dépend quand vous jouer pour ma part c’est la nuit de 19h à 8h du mat donc le café est obligatoire tout comme l’appareil à raclette l’hiver ou le barbec l’été. Mais cela c’est accessoire.

Conspiracy X

Donc je suis pour ma part MJ sur conspiracy X depuis 1998 et en janvier on a fêter avec des amis ( via skype) nos huits ans de jeux et de Popovs.

Alors conspiracy X c’est un jeu Eden Studio sorti en fin 1996. Il est à la base influencé par la série X-files. Mais la licence de cette dernière étant trop élevé Eden préféra crée son propre monde.



Donc Conspiracy c’est notre monde comme on le connaît, mais derriere cette facade que se cache-t-il. Que nous cache le gouvernement ? Pourquoi la navette challenger à exploser ? Qui a tué Kennedy ? Et pourquoi ? Que c’etait il réellement passé à Roswell ? Quels sont ces traces de civilisation ancienne que le gouvernement fait passé pour des élucubrations de savants fous ?

Ce sont à toutes ces types de questions que les joueurs vont être confronté. Enquété sur un monde qu’on croit connaître mais qui n’est en réalité qu’un simple mensonge qui cache une terrible verité. Sommes nous seuls dans l’univers ? Clinton a-t-il couché avec Monica ? La tectonik n’est elle pas un endoctrinement martiens ?

Voici un bref résumé de ce jeu, qui est aujourd’hui à se seconde édition et qui essaye de prendre un second envol. Mais Conspy change de beaucoup de JdR car en plus du perso il faut créer sa cellule et son environnement c'est-à-dire que les joueurs sont obligés de se réunir et de créer leur bases et leur soutiens. Ca permet de lier les joueurs encore plus et de créer une homogénéité dans l’équipement.

Pour moi le jeu je le connais sur les bouts des doigts avec un développement poussé sur des règles additionnels. Et l’ambiance est devenue très malsaine avec des enquêtes qui mettent à mal mes joueurs. Ma satisfaction a ce jeu c’est d’avoir réussi à mettre les chocotte à un joueur mais aussi à en rendre malade un. ( il n’as pas tenu la description de la scène du meurtre et il faillit vomir sur la table ><)

Pour ce jeu il vous faut
-Conspiracy le livre de base
-Aegis le livre du joueur
-Les ombres de l’esprit (livre sur les psykers)
-Forsaken Rites (livre sur les vaudous et les shamans) existe que en vo
-Exodus (livre sur les sauriens)
-Nemesis (livre sur les petit gris)
-Atlantis rising (livre sur les atlantes) exite que en vo
-Cryptozoologie (livre sur les animaux) uniquement en vo
-Subrosa (livre qui permet la création de nouveau perso ou cellules) vo
-Hand Unseen (le livre sur le livre noir) vo

Matos :
Conspiracy X se joue avec juste deux des de 6 et un jeu de carte Zener (carte qui reprennent les symboles croix rond carré triangle et vagues)

Systeme :
Le jeu est tres simple et fluide le joueur lance touours deux des de 6 et en fonction de la difficulté et de sa comptéance il doit obtenir un résultat égal ou inferieur au resultat démandé.
Les cartes Zener sont là juste pour les psy qui si ils veulent lancé un sort doivent tiré la carte qu’ils desirent. C’est fun mais réaliste.

Création du perso :
Alors ici le joueur crée son perso de A à Z pas de tirages aléatoires ou de stats définis en fonction du personnage choisit. Jouer un gros plein de graisse chauve qui peu et qui est sex symbol c’est possible.


DeadLands

Ensuite je suis MJ et PJ sur Deadlands depuis 1999.


Vous aimez le far west, sauvez la jeune demoiselle d’indiens enragés, menez une charge de cavalerie dans une ligne d’infanterie, traquez le visage pale dans les rocheuses ou alors plumez le pied tendre dans un saloon. Je ne peux dire que bienvenue dans le monde de Deadlands et plus de cela il y a une ambiance très King et Lovecraft.

Deadlands se déroule durant la guerre de sécession, mais la donne à changé car aujourd’hui les morts marchent, les indiens ont retrouvé la toute puissance de la magie chamanique et le monde devient de plus en plus malsain. La preuve même votre whisky est frelaté à peine sortie de la bouteille. Les joueurs vont errer dans un far west plus hostile que jamais ou la poudre, la vapeur et la magie doivent cohabiter. Mystères, Légendes et combats sont les maîtres mots de ce monde imaginé par les studios Eden
En tant que PJ je jouais un métis Navajos, déserteur de l’armée nordiste. Avec un ami on vait créer nos persos ensemble. Donc on était demi frère lui c’était un pur Navajos apprenti shaman et moi un pisteur. Cependant comme il utilisait la magie shamanique il ne pouvait porter aucune arme hormis son couteau donc j’étais en sorte son garde du corps. Mais nos perso était comment dire basique comparé à ceux d’un autre joueur qui interprété une cow girls Hucksters (huckster se sont des magiciens qui utilisent les cartes et pour lancer un sort il faut faire une partie de poker contre le MJ). Son perso était comment sadique malsain et excellent à souhait. Combien de fois il/elle nous a sortie de la mouise.
Tout comme un autre ami qui jouait un pasteur black de 2 mètre de hauts et qui combattait avec un immense tronc d’arbre avec la sculpture à peine commencer de Jesus. Un bourrin de chez bourrin.

Donc un jeu sympa ou tout se joue ou peut se jouer a la mode Clint Eastwood.

Pour ce jeu il vous faut :

Deadlands livre de base
The Quick and the Dead le livre des joueurs
Le livre des morts qui permet de jouer des mort vivants
Le livre des Hucksters qui nous ouvre la voix des parties de pokers
Smith & Robards pour les savants fous
La croix et le colt pour les croyants
La Danse des Esprits pour connaître les secrets des indiens
Critters, Vermines et Abominations pour toutes les bestioles qu’on croise
Critters, Vermines et Abominations 2 bref le retours des choses pas belles
Au nom de la Loi la loi c’est vous livre sur les marshalls
Tales o’ terror : 1877 mise à jour des règles uniquement en vo
 City o’ Gloom livre sur la ville de Salt Lake City en vo
Lost Angels idem que en haut mais sur lost angels vo
Back East : The North des infos sur le nord vo
Back East : The South idem sur le sud vo
South o’ the Border là on s’aventure au Mexique avec les légendes aztèques vo

Matos :
Deadlands se jouent avec des dés de 4, de 6, de 10 et de 12 faces mais aussi d’un jeu de 32 cartes.

Système :
Alors la c’est assez complexe mais sans l’être le joueur pour réussir une action lance autant de des que permet sa compétence mais il doit faire un chiffre supérieur au seuil annoncé. C'est-à-dire si la difficulté est de 8 et que votre niveau est 1d4 vous êtes un peu dans la panade mais si vous avez 5 D12 c’est nickel. Bon après il y a des variantes mais le système ressemble à ceci.
Pour les Huckster c’est une partie de poker en un tour si le joueur gagne le MJ le sort est lancé.

Création des personnages
Les joueurs choisit un archétype qui a déjà ces compétence et son matos, puis pour chaque caractéristique et compétence il tire des cartes au hasard et la valeur des cartes lui donneront son niveau. Système qui pour ma part ne permet pas de jouer un perso qui nous plait.


Warhammer


Bon on a vu l’époque moderne, le fantastique place à l’Heroic Fantasy. Bon je garde le D&D et l’AD&D pour plus tard mais là place à Warhammer.

Donc le monde de warhammer c’est une sorte de reflet des ouvrages de Tolkien meme si au final Games Workshop à réussit à créer son propre univers avec ces propres races comme les Skavens ou alors l’aberration que sont les nains du chaos.

Le monde de Warhammer c’est une exploration d’une terre de légende avec des rencontres subtils qui peuvent aller de la simple bande de gobelins en maraude aux armées des légions du chaos. Bon le fluff de ce jeu est très vaste et très complexe mais ce qu’il fait son charme surtout si on tape( allégrement) dans le jeu de plateau Warhammer édition 4 et 5.
Les joueurs avec les suppléments peuvent jouer tout types de personnages, le hic c’est que la création est aléatoire. Mais l’environnement rattrape tout cela. Avec D&D Warhammer est le jeu conseillé pour tout néophytes, d’une part par son environnement ouvert et d’autre part par sa prise en main. Mais il est aussi source de richesse pour des MJ et des PJ expérimenté qui se font des parties de génies.
Apres le résumé c’est simple on est dans l’empire, nation humaine la plus puissante et on vagabonde sur les routes.

Là j’étais MJ et PJ( mais rarement), et je n’ai malheureusement pas passé le pas avec la nouvelle version qui propose des tonnes et des tonnes de suppléments. J’ai juste acheté le livre Skavens que j’ai un peu bidouillé pour l’utilisé avec l’édition précédente. Mais les livres sur les Elfes noirs ou les morts vivants ont l’air bien fourni de quoi donné de bonne veillé aux joueurs.
Pour ca je préfère laisse la place à Wing qui se dirige vers la position de MJ et à Kian qui est joueur.

C.O.P.S



Bon C.O.P.S c’est le dernier jeu que j’ai achété il y a bientôt quatres ans. On plonge dans l’univers de la flicaille de Los Angels de 2030. Edité chez Asmodé ce jeux fut un événements lors de sa sortie même si pour ma part je l’ai vite détourné quand est sortie les suppléments sur les gangs.

COPS va vous emmener pour un long voyage vers Los Angeles en 2030. Vous allez pouvoir incarner un membre du COPS, l'une des plus prestigieuses unités du LAPD, la police de L.A.
Une ville dure, une société violente et crépusculaire vous attendent. À vous de créer et d'entretenir l'espoir, de faire respecter la loi, au milieu d'une jungle urbaine qui file à une vitesse vertigineuse vers le néant!

La Californie a obtenu son indépendance du reste des USA, et le jeune état cherche maintenant sa voie. Pour contenir les soubresauts de sa jeunesse, il faut une police forte, qui sache faire respecter la loi, en gardant à l’esprit que posséder un insigne et une arme ne vaut pas comme sauf-conduit pour faire n’importe quoi. La Californie est un état jeune et pétri d’idéaux humanistes et démocratiques, elle cherche des hommes pour bâtir cet édifice. Entrez dans ce grand projet, engagez-vous dans la police !

Voici pour la petite histoire. Là aussi je suis MJ et PJ, mais de C.O.P.S on a gardé que les règles car après le jeu a évolué vers ce qu’on attendait du jeu. C'est-à-dire manier de jeunes branleurs qui vont créer leurs gangs et là c’est plus jouissif et plus prenant. En tant que MJ j’ai pu assister à la création d’un gang de religieux protestant, qui vivait grâce au don des paroissiens et qui faisait respecté la loi dans leurs quartiers. A un gang de Russes qui vivaient tout feu tout flammes et qui vendait tout et n’importe quoi, même ceux qui ne leurs appartenait pas.
En tant que joueur j’étais plutôt solitaire et je louais mes services. Mais l’ambiance était très GTAIII avec des fusillades dans tous les sens et des actions très immorales comme le fait de piéger un nourrisson au C4. Bon mais là ce n’est pas réellement C.O.P.S mais son opposé.
Donc C.O.P.S vous devez empêcher ça mais c’est d’un ennuit mortel. Mais les illustrations comme les couvertures petent dans leurs graphimses ^^.

Ce qu’il vous faut
Cops : livre de base
Bienvenue à Los Angles : livre sur les gangs présent
Lignes blanches : les frontières de l’état et le marché de la drogue
Affranchis : gérer les mafias
Gansta paradise : gérer les gangs
HiteK lotek : Les technologies de LA
Helter Skelter : gerer les serials killers et les gangs SM
10-99 : comment procéder sur certaines situation
15 minutes : gérer les medias
4 juillet : gérer les politiques
OSS666 : gérer les militaires
Complots : un aperçut des legendes urbaines
Horizon lointains : descriptifs des bases sous marines
Desunion : jouer dans l’union l’etat ennemie de la californie
Little One : jouer les cops en fin de carriere et en reconverstion
Endgame : supplement pour jouer « enfin » les crapules

Matos :
Ben trou noir mais je croit qu’il se jouait entierement au d6

Systeme :

Black out ><

Création de personnages :

Bon on l’embarras du choix mais chez les flics donc obliger de servir la loi mais on peut le faire en etant snipeur, maitre chien ou encore secraitaire. Bref liberté dans le monde des cops mais il faut attendre le supplement Endgames pour pouvoir jouer autre chose qu’un flic. Supplement qui est sorti trop tard pour ma part.


Pour ma part je reviendrais plus tard sur le sujet avec Vampire la Mascarade, Shadowrun, Pendragon et Call of Cthullu et Star Wars.
18
Musique / La scéne rock Thailandaise
« le 28 Février 2008 à 11:26 »
Allez après la JPOP, la KPOP, les Korn-flakes et autres Bog quick, je me permets d’envahir votre domaine musicale avec la scène rock indé et « commercial » made in Thai.
Alors qu’est qui change dans le rock thai a première vu rien hormis la langue. Et il faut dire que le thaïlandais c’est un peu comme l’Allemand, il faut s’y habituer pour pouvoir apprécier les morceaux à leurs justes valeurs. Mais si la langue ne vous fait pas peur et que vous avez survécu à l’invasion Rammstein et Mucc, vous devrez normalement tomber sous le charme de Clash, BodySlam ou encore Restrospect.

CLASH

Bon l’intro placé autant entré dans le vif du sujet. Surtout qu’en ce moment je me regarde le live de Clash « Clash Army » qui fait suite à l’album Crashing.
Alors petit historique de ce groupe qui est pour ma part mon groupe chouchou au même rang que Indo ou encore L’arc en ciel. Vous aurez alors déduis qu’on a ici un groupe rock au influence pop mais qui déchaîne les foules. Donc ce groupe est né en 2001 lors du contest GMM ( GMM est la boite de production leader sur le marché thai). Lors de cette manifestations le groupe se nommé Lucifer, nom certes provocateur mais qui n’avait pas trop de charisme. C’est ainsi que Preeti Barameeanant (Bank), Thanapon Rokesomput (Ponn),Thapana Na Bangchang,Sukrit Sripaoraya (Soom),Anan Dapphetthikon (Yak) ont renommé leur groupe Clash et on sorti leur premier opus One. Avec leur célèbre tube   Guad(Hug) qui les projette au devant de la scène. Ce premier titre très pop laisse une grande place aux guitares et au chant. Mais la puissance de Clash ne résume point à cette ambiance. Car ce jeune groupe sait taper dans tous les domaines du métal en passant par l’emo. Leur panel est varié et ça donne sur scène une explosion de genre et de mise en scène.
En parlant de live, le dernier Clash army est une merveille de mise en scène. Monter comme un drama on a le droit à des actes jouer par des acteurs ou les joutes verbales sont de veritables bijou. Mention spéciale avec l’apparition du chanteur de Retrospect, mais attention ce n’est pas une comédie musicale. La joute est en vérité un duo qui apparaîtra plus tard dans l’album Fan. De plus on a le droit de voir un anime diffusé en fond qui illustre certaines chansons.
Donc qu’est ce qui m’a fait aimé Clash, c’est l’ambiance le groupe devellope une ambiance musicale tres riche mais aussi teinté de tout ce qu’il c’est fait de meilleur durant les années fin 90. La voix du chanteur Bank qui n’hesite pas à alterner dans le guttural, rap et posé. Mais surtout les compositions de Ponn qui à la gratte à réussi à donner une dimension au groupe jamais entendu auparavant.



Les titres à ecouter sont Flying qui sonne tres Red Hot, Crashing avec son bon rap metal, Sop Tee Oek Chun.

Donc la disco des ces petits gars.

les Albums studios

•   One (2001)
•   Soundshake (2003)
•   Brainstorm (2004)
•   Emotion (2005)
•   Crashing (2006)

Les Albums acoustiques

•   Soundcream (2003: Special Acoustic Album)
•   Smooth Clash (2006: Special Acoustic Album)
•   Fan (2007: Special Album)

Les best of
•   Crazy Clash (2004: Greatest hits from 2001-2004)
•   Very Clash (2006: Very best Album)

Les lives
•   Funsize Friday: Rock Size S Concert (2003)
•   Pack 4 Freedom Romantic Rock (2005 )
•   First Clash (2006 )
•   Clash Army Rock Concert (2007 )

quelques clips :

Mue tee rai ai oon

Crashing



Bon pour le moment l’actu de Clash bat son plein avec la sortie de Fan et du Clash Army Rock, mais derrière cette actu se cache une autre vérité. Le groupe en ce moment est en stand by pour cause de problèmes de santé de la mere de Bank. Atteinte d’une leucémie son fils a mis en stand by le groupe pour être à ces cotes mais aussi l’aider dans le traitement de cette maladie. Donc pour les groupies du groupe Fan est juste un album tampon qui permet au groupe de rester sur le devant de la scène malgré ce tragique événement.


Passons ensuite à mes autres chouchous BodySlam


Autant connus que Clash, BodySlam a un parcours assez atypique. Tout d’abord le groupe est sorti en 2000. Mais avant cela il existait sous un autre nom. C’est sous La-On que Toon, le leader charismatique du groupe, et ces amis envahirent les charts. Ils sortirent sous ce nom deux albums. Et c’est en 2000 avec un remaniement du groupe que BodySlam naîtra et envahira les charts thaïlandais.
Le groupe se démarque par son rock assez agressif mais tout aussi mélancolique. On n’est pas dans le néo ou la fusion. Ces deux derniers étant bien représenté par le groupe Restrospect qu’on verra plus tard. Non BodySlam navigue sur les frontières mais ils gardent une véritable identité musicale. Leurs sont est reconnaissable entre mille. Et il faut reconnaître que Toon qui compose tous les morceaux sait donne une patte à chaque des ces titres.
On est facilement pris par les guitares ou alors par la puissance d’une batterie qui sonne tres grunge. Et encore je dirais néo grunge dans le style un peu successeur de ce qui se faisait à l’epoque bénite de Silverchair ou de Pearl Jam. Et pour le moment le dernier opus save my life fait carton plein surtout avec le single Ok huk qu résonne dans toutes les oreilles. Pour vous dire quand ce morceau s’incruste en soirée ou en boite tout le monde chavire.
Fort de quatre albums BodySlam est une vision d’un rock indé à l’image de nos Aqme nationaux ou des Stainds américains.


Les Albums studios
•   Bodyslam (2002)
•   Drive (2003)
•   Believe (2005)
•   Save my life (2007)

Quelques clips

Ok huk



Retrospect

Bon, après le rock gentil regardons ce qu’il se fait du coté de la scéne métal fusion. Débarqué en 2006 avec leur premier opus Unleashed, les quatre garnements de Retrospect on réussi à s’imposer sur la scène thaïlandaise. Leur premier album fut accueilli unanimement par la critique. Le succès fut tellement rapide qu’ils eurent la chance d’ouvrir le concert de Big Ass ( un des groupes pilier de la scène thai) et de figurer avec eux sur le dvd de la tournée Begins. Et les choses ne s’arrêtent point là car le chanteur Nap a eu la chance de monter sur scène lors de la dernière tournée de Clash.
Mais que font ces jeunes garnements pour avoir eu le succès aussi rapide. Aussi rapide que Linkin Park avec son Hybrid Theory. Il suffit de bien écouter et de voir que ces quatre garcons n’ont pas les mains dans leurs poches. Et tous leurs titres sont un savant mélange de pop rock et de métal bien hurlant. Et la symbiose de ce mélange donne quelque chose d’agréable à écouter mais aussi quelque chose de novateur.
Le titre single pror waa rak est à l’image de l’album, on alterne partie calme et violente. On retrouve l’ambiance qui émané de l’album BrainStrom de Clash mais avec le scratch en moins. Mais ce n’est pas plus mal car on replonge plus vers la période béni du néo metal avec avec l’epoque le titre Bored de Deftones.
Pour le moment le groupe est en pleine écriture du second opus qui est attendu de pied ferme par l’ensemble des fans. Et là le groupe devra choisir sa voix. Faire un successeur dans la ligné de Unleashed ou alors partir sur une autre voix. Et pour le moment c’est la seconde solution qui semble être retenu car quand on voit la folie de Nap sur le duo avec Clash, on sait que ce petit jeune ne va se calmer de si tôt. Donc on aura un album bien plus violent et bien plus noir

L’album studio
•   Unleashed (2006)
Live
•   Begins première partie de Big Ass(2007)

pror waa rak

Pror waak rak en live lors de la premiere partie de Big Ass

le duo avec Clash


la suite avec big ass et potato
19
Le Comptoir / Lego a 50 ans
« le 29 Janvier 2008 à 06:11 »

Lego fete ces 50 ans
Citation
Depuis 1958, les petits éléments en plastique moulé de la firme danoise continuent à s'imbriquer parfaitement les uns avec les autres. Lego a annoncé il y a deux ans la délocalisation de la production de son usine de Billund 

Pour l'occasion, le moteur de recherche sur Internet Google s'affiche en briques Lego ce lundi : la célèbre petite brique en plastique à picots fête aujourd'hui ses cinquante ans. Le groupe danois a pour l'occasion réédité une maquette de centre-ville des années 50, avec sa station essence, son cinéma, sa mairie, vendue sur son site Internet pour 140 euros.

Chaque année, environ 19 milliards d'éléments sortent de l'usine de Billund, au Danemark, soit 36.000 par minute. Le plastique est chauffé à 232° C avant d'être injecté dans des moules sous très haute pression. Sept secondes plus tard, la brique est éjectée du moule. Tous les éléments créés depuis 1958 s'emboîtent encore parfaitement !

En 1998, la firme a lancé sa gamme Mindstorms, permettant de fabriquer des robots programmables à l'aide d'un ordinateur. Destinée à rajeunir la marque et à ne pas se laisser rattraper par les nouveaux jouets high-tech, cette innovation n'a rencontré qu'un succès limité.

Le nom de Lego est une abbréviation du danois "leg godt", qui signifie "joue bien". Le groupe a été fondé en 1932 par Ole Kirk Christiansen et l'ex-atelier de charpentier est aujourd'hui devenu le numéro six mondial du jouet. Il est contrôlé par le petit-fils du fondateur, Kjeld Kirk Kristiansen.

En 2006, Lego a enregistré un bénéfice net de 1,4 milliard de couronnes danoises (191 millions d'euros) sur un chiffre d'affaires de 7,8 milliards de couronnes (1 milliard d'euros). Le groupe employait 4.922 salariés.

En 2004, l'entreprise, en perte, était considérée comme en sursis, et on ne donnait pas cher de sa survie en tant que groupe familial et indépendant. Le nouveau et jeune patron Knudstrop a alors lancé un plan stratégique sur sept ans destiné à revitaliser la marque. Il a annoncé deux ans plus tard la disparition de 1.200 emplois sur 1.400 à Billund, et la relocalisation de la production dans les usines tchèque et mexicaine d'un sous-traitant, Flextronics. Il a aussi recentré Lego sur la petite brique qui a fait son succès, abandonnant les projets de diversification dans l'habillement, le jeu vidéo, les produits pour bébé. Les parcs à thème Legoland ont été revendus à la firme de capital-investissement Blackstone.

Depuis, la société va mieux. Elle devrait annoncer en février des ventes en forte croissance pour l'année 2007.
Article de l'echo


Allez le petit historique un peu mieux  :yes:

Le lego n'a pas toujours été le système raffiné de construction en briques de plastique qu'il est de nos jours. Les débuts furent humbles : dans son atelier de Billund (Danemark), Ole Kirk Christiansen, un pauvre charpentier ne pouvait imaginer que son entreprise familiale grossirait au point de devenir l'une des plus importantes au monde.

Le nom de la société fut créé par Ole Kirk Christiansen en 1934, à partir des mots du danois leg godt, signifiant « se joue bien ». Le mot « lego » voudrait dire « je mets ensemble » ou « j'assemble » en latin, bien que ce soit une traduction plutôt libre d'un verbe qui serait ordinairement traduit par « je lie » ou « je rassemble ». Son slogan est depuis toujours « Il ne vaut rien de mieux, que le meilleur ».

Les débuts[/u]

En 1916, Christiansen ouvrit une charpenterie à Billund, gagnant sa vie en construisant des maisons et des meubles pour les fermiers de la région, avec l'aide d'un petit groupe d'apprentis.

Son atelier brûla en 1924 quand un incendie, allumé par ses deux jeunes fils, enflamma quelques copeaux. Non découragé, Ole Kirk prit le désastre comme une opportunité de construire une charpenterie plus vaste et d'augmenter son chiffre d'affaires. Cependant, la Grande dépression eut un impact non négligeable sur ses revenus. En cherchant des méthodes pour réduire ses coûts de production, Ole Kirk commença à produire des versions miniatures de ses produits pour l'aider dans la phase de conception. Ce furent ces modèles réduits qui allaient l'inspirer pour commencer à fabriquer des jouets.

L'atelier commença à construire des jouets à tirer en bois, des cochons-tirelires, des voitures et des camions. Il eut un succès limité, car les familles étaient pauvres et souvent dans l'impossibilité d'acheter ces jouets. Les fermiers des environs échangeaient parfois de la nourriture contre ses jouets. Ole Kirk se rendit compte qu'il devait continuer à produire des objets utiles en plus des jouets pour maintenir son entreprise. Au milieu des années 1930, le bref engouement pour le yo-yo lui fournit une période d'activité, jusqu'à sa fin soudaine. De nouveau, Ole Kirk tourna cet incident en sa faveur, transformant les composants du yo-yo en roues. Son fils Godfred se mit à travailler dans l'entreprise.

Ole Kirk se mit à la page et commença à produire des jouets avec ce nouveau matériau. L'un des premiers jouets modulaire était un camion qui pouvait être désassemblé puis remonté. Ce ne fut qu'en 1949 que les briques à « plots », qui font aujourd'hui l'image de la société, furent développés. Ces « briques à assemblage automatique », faites en acétate de cellulose, étaient conçues dans l'esprit des blocs en bois traditionnels qui pouvaient être assemblés. Le concept révolutionnaire, cependant, était que ces briques en plastique pouvaient être « verrouillées » ensemble. Elles ont plusieurs « plots » au sommet, et un fond avec des trous carrés correspondant. Elles adhéraient ensemble mais pas trop pour pouvoir être séparées. En 1953, les briques eurent un nouveau nom : LEGO Mursten, ou « briques LEGO ».

L'utilisation de plastique pour les jouets était peu estimée par les détaillants et les consommateurs de cette époque. De nombreuses livraisons furent retournées suite à des ventes insuffisantes : on pensait que les jouets en plastique ne pourraient jamais remplacer ceux en bois. En dépit de ces critiques, cependant, les Christiansen persévérèrent. En 1954, Godfred était devenu le responsable de la fabrication.

Ce fut sa conversation avec un acheteur étranger qui lui fit entrevoir l'immense potentiel que représentait un « système » complet, mais les briques avaient encore quelques problèmes techniques : leur aptitude au « verrouillage » était limitée, et elles n'étaient pas très polyvalentes. C'est en 1958 que la brique contemporaine fut développé. Elle fut améliorée avec des tubes creux dans la partie inférieure. Cela ajouta du support dans la base, permettant une adhérence détachable bien meilleure, tout en élargissant la palette de possibilités.

La même année Ole Kirk mourut et Godfred hérita de la direction de la société.

Croissance[/u]

Lego allait progresser substantiellement les années suivantes. En 1959, la division Futura fut fondée. Sa petite équipe était chargée de produire des idées de nouveaux projets. Un autre incendie frappa l'entreprise en 1960, consumant presque tout le stock de jouets en bois : heureusement, la ligne plastique était suffisamment forte pour rester seule en fonction. À la fin de l'année, le personnel se composait de quatre cent cinquante personnes.

1961 et 1963 virent l'introduction des premières roues Lego, un ajout qui élargit le potentiel pour construire des objets roulants et des objets pour les préscolaires.

En 1963, l'acétate de cellulose, qui souffrait de décoloration et de vrillage, fut abandonné au profit de l'acrylonitrile butadiène styrène ou ABS, qui sert toujours pour fabriquer les briques de nos jours. L'ABS présente de nombreux avantages : il est résistant à la chaleur, aux acides, aux sels, aux produits chimiques et il est non toxique. De plus, sa tenue dans le temps est excellente. En 1964, un livret de conseils fut inclus pour la première fois.

L'une des séries qui eut le plus de succès, l'ensemble ferroviaire, fut disponible en 1966. Le module avait un moteur de 4,5 volts et, deux ans plus tard, fut muni d'un moteur de 12 volts. Le 7 juin 1968, le parc Legoland fut ouvert à Billund. Ce parc à thème présentait des modèles complexes de villes. Il prit beaucoup d'ampleur ultérieurement, permettant d'accueillir plus d'un million de visiteurs payants par année. Plus de huit millions de modules furent vendus en 1968.

En 1969, le système Duplo fut mis en vente. Les briques avaient une dimension double, les rendant plus sûres pour les très jeunes enfants ; les deux systèmes restaient compatibles, ce qui facilitait la transition.

Expansion[/u]

Lego commença à cibler le marché féminin avec l'introduction de meubles et de maisons de poupées en 1971. L'année suivante, ce fut la construction de bateaux avec des coques qui flottaient. Le fils de Godfred, Kjeld, rejoignit les cadres de l'entreprise.

En 1974, une usine fut ouverte à Enfield dans le Connecticut et les premiers personnages apparaissent. Ce sont des personnages basés sur une pièce de torse et où se montent la tête et les bras, et dont le reste du corps est à monter avec des pièces standards. Ils sont parfois appelés « maxifig » par opposition à ceux plus populaires (et toujours actuels) qui arriveront en 1978 : les « minifig », qui remplacent les figurines de même taille, statiques et sans visage, apparues en 1975.

Les « séries pour expert » furent introduites en 1975, comprenant des pièces mobiles comme des engrenages, dents, axes et leviers, et qui permettaient la construction de modèles réalistes comme des automobiles avec une direction et un moteur fonctionnels.

En 1979, ce fut l'introduction des accessoires spatiaux avec des fusées et autres engins intergalactiques. Les séries SCALA permirent aux jeunes filles de se distraire avec la bijouterie.

Depuis les années 1960, les éducateurs utilisent les briques pour développer la créativité et la capacité à résoudre des problèmes. Ce que l'entreprise appuya particulièrement avec son département Lego Dacta.

En 1977, la gamme pour experts changea de nom pour devenir les Lego Technic. En 1986, les accessoires électriques furent disponibles ainsi qu'un embryon de contrôle par ordinateur. En 1987, ce sont les composants pneumatiques qui enrichissent l'expérience. En 1988, le premier concours fut organisé. En 1990 apparaissent une voiture de course et un véhicule tout-terrain, avec un niveau de détails et un réalisme accrus. En 1991, un régulateur de vitesse devint vite indispensable pour les mordus de train.

En 1992, deux records Guinness furent homologués. Le premier, qui comprenait 400 000 briques, mesurait 4,45 m par 5,22 m : c'était un château pour la télévision suédoise. Le second était un train de 545 m de long, avec trois locomotives. Duplo fournit un tournevis, une pince, des boulons et des écrous. La ligne Paradisa avec des couleurs pastels est destinée aux filles. En 1993, Duplo avait un train et un « brickvac » en forme de perroquet pour ramasser les briques éparpillées sur le sol.

Les couleurs les plus fréquentes des ensembles de base sont rouge, jaune, bleu, noir, blanc et gris clair. D'autres couleurs furent disponibles à la fin des années 1990. Les briques vertes furent proscrites pendant longtemps, car on craignait qu'elles ne soient employées à construire des véhicules militaires, faisant du Lego un jouet militariste, mais cette peur semble avoir diminué. Les minifig ont la « peau » jaune, à l'exception de quelques joueurs de basket-ball et de la réplique de Lando Calrissian, personnage de La Guerre des étoiles, lesquels avaient une « peau » brune. Ce détail a été la source d'accusations de racisme envers la société Lego, mais une réponse communément donnée par les amateurs est que la peau humaine n'est jamais du même jaune que celle des figurines.

Au XXIe siècle, Lego propose des jeux vidéo, comme Lego Star Wars, Lego Racers, Bionicle The Game, etc.

La société accusa ses nouveaux concurrents de plagiat à la tombée du brevet. L'avocat adverse surprit tout le monde en retournant l'accusation.



Mais pour ma part j'ai grandi avec Lego surtout avec la ville, et là de voir qu'ils reviennent sur le devant de la scéne ca fait ultra plaisir. J'ai pas  du tout aimé la periode fin 90 debut 2000 avec l'achat de liscence à tout va comme Star Wars HP ou encore Spiderman. Mais ces dernier temps ils font vraiment des trucs de malades surtout dans la gamme ville qui ne cessent de develloper sur leur site web.

donc l'image de la ville des 50 ans



Pour Battou et Kamen




Pour Tinou



Pour Urumi et la Radahsse


Pour Kgeg T_T



Pour RL


Pour AZB

Bon ces derniers c'est du fan service.
20
Jeux vidéo / RPG, reculer, parer, gagner.
« le 27 Décembre 2007 à 13:18 »
Allez un ch'ti Topic sur tous les RPG en tout genres.

Donc pour faire mega innovant et pour faire plaisir à RL toi aussi vient parler de tes quetes perdu dans Final Fantasy ou de tes hits combos dans les Tales of.

Bon pour faire plus serieux. En attendant de me faire peter Final Fantasy XII ( oui je suis mega à la bourre) mais aussi d'attendre febrilement le moi de Fevrier pour voir debarquer Lost Odyssey sur dame blanche, je campe comme un porc sur Blue Dragon.

Pour le moment j'en suis à plus de 90 heures de jeux avec des perso trop de la mort qui tuent bossté au maximum et je te fais des hits à plus de 6000 de degats, et j'approche de la fin. Il me reste plus qu'un monde à finir et je pourrais enfin refermé l'aventure Blue Dragon.
Certes j'ai pris mon temps, mais c'est le prix à payer pour une faire les quêtes annexes c'est à dire shooter ces ***** de dragons, le robot doré et l'excrement royal. Donc rien que pour ces trois quêtes il faut être booster au maximum. Et vu maintenant la facilité que j'ai à me ballader dans les derniers donjons je penses que le boss final va pas faire long feu.

Mais en tout cas le monde de Blue Dragon est tres prennant certes les graphismes et les personnages font tres enfantin ( Akira Toriyama au design), cependant le scénar est assez simple ce qui donne une immersion totale sans prise de têtes. On est loin des hits present sur la dame blanche comme Enchanted Arms.

Enchantede Arms un des premiers RPG sur 360 m'a donné pas mal de fil à retordre pour preuve je suis bloqué dans les ruines de l'école. Mais j'ai bien aimé le systeme de combat mais aussi le systeme de création de Golems.

Voilà un petit post d'introduction avant de finir (j'espere à 100 pour cent blue dragon).

Bon Triplette vu que tu as bouclé le jeu en 55 heures tu as battu Nene avec quel niveau juste pour savoir ?
: Lundi 10 Décembre 2007, 06:15:23
Je viens de voir qu'il y a un RPG develloppé par square Enix qui est prevu sur dame blanche depuis 2006.

Son nom Infinite undiscovery, au vu du trailer ce jeux m'a l'air tres sympathique. On sent l'influence Final Fantasy, mais cela me derenge point. Apres graphiquement je le trouve pas mal tout comme le gameplay. Mais bon aucune news dessus donc pojet avorté ou alors mis en stand by ?

Triplette je ne sais pas tu as des infos dessus ou pas ?


Voici quelsques screens

http://image.jeuxvideo.com/images/x3/i/n/inunx3004.jpg

http://image.jeuxvideo.com/images/x3/i/n/inunx3010.jpg
21
Musique / cherche sample/platine
« le 27 Novembre 2007 à 22:34 »
Bon j'ai envie de me remettre à la musique. Mais pas envie de me repayer une batterie.

Et j'ai toujours été attiré par les samplers et boites à rythmes. Ayant des connaissances tres limites en matiere de samples et de platines je me tourne vers vous.

Apres quelques rechercher sur le net je suis tombé sur le logiciel Reason qui me permet en plus d'enregistré moi même mes instruments. Ayant recupéré une vielle basse je trouve l'idée pas mal.

Mais apres j'aimerais vraiment poussé le bouchon plus loin avec l'adjonction de Platines. Je sais qu'à une periode c'etait Gemini qui régner sur le marché mais aujourd'hui qu'en est il. Vaut mieux rester sur le vyniles ( qualité de son incomparable) ou alors passer sur le cd.


Apres pour le matos je suis en train de me monter un pc dédié à ca avec une carte son multi canaux.

Bref je me relance dans la Zick mais j'ai envie d'y aller à mon rythme avec pour premier achat le pc+le sampler et apres me devellopers vers des platines, adjonctions de boites à rythmes et de tables de mix.

Voila merci de vos conseils.
22
Cinéma / Godzilla
« le 3 Septembre 2007 à 01:46 »
Allez un petit topic pour faire plez au petit Kgeg :P.

Surtout que là je me suis refait all monsters attack  :yes:. Allez petit topo sur la bebete.



Iiiiiiiiiiih !!!!!Ahhhhhhhhhhhhhhhhh !!!!! Boum !!!! Reboum !!! Voici la situation : d’un coté des cris de gens terrorisés et de l’autre des bruits d’explosion et de destruction. Donc la question que l'on vous pose est la suivante : pourquoi avons nous de tels cris et bruits assourdissants dans ce topic ? La réponse est simple, parce que aujourd’hui nous allons vous parler d’un gros lézard connu sous le petit nom de Godzilla ou Gojira en Japonais.

Tout d’abord qui est Godzilla ? Godzilla est avant tout le monstre le plus connu mondialement. Cet énorme reptile de quarante mètres de haut est le personnage japonais le plus exporté sur Terre. Les causes de son succès proviennent de son extraordinaire panel de films, depuis 1954 Godzilla fut à l’affiche de plus de 28 films. Et le succès est toujours au rendez vous.

Crée en 1954 par Tanaka Tomoyuki dans la studios de la Toho, Godzilla est l'un des premiers films marquants dans l’histoire du cinéma japonais après la période de censure américaine. Le film Godzilla (premier du nom) est un film en réponse aux bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki mais aussi aux expériences nucléaires américaines. Le lézard géant symbolise alors la peur des japonais face à la montée du nucléaire, mais aussi un appel à la défense de la Terre. C’est sous ces bannières qu’est réalisé ce premier grand film qui marquera à jamais les générations. Malheureusement par la suite ce message sera perdu et on n'assistera plus qu’à de simples mises en situation où Godzilla affrontera divers monstres. Mais avant de s’avancer dans sa cinématographie, analysons le monstre.

Même si Godzilla fut créé par des studios, il possède sa propre histoire, même si fictive, on vous l’accorde. Donc Godzilla est un rescapé de l’ère préhistorique. Vivant dans un profond sommeil dans une grotte sous le Pacifique il est réveillé suite aux différents essais nucléaires qui sévissent prés de son antre. C’est ainsi que toute l’énergie développée va le sortir de sa torpeur. Et inévitablement il va attaquer les terres les plus proches. C’est à dire Tokyo. Ainsi on découvrira sa véritable puissance, car en plus de sa masse musculaire il possède une arme redoutable. De sa gueule il crache des jets de flammes qui peuvent atteindre des températures inimaginables. La cause principale de ce développement de puissance vient de son exposition aux radiations nucléaires qui ont modifié son métabolisme. Il se nourrit désormais d’énergie nucléaire pure. Et avant d’attaquer une ville ou une force armée il se rassasie soit d’une centrale nucléaire soit d’un sous-marin nucléaire, qu’il soit russe ou américain, pour lui ça ne change rien. Voilà comment en plein milieu du XX siècle Godzilla reprend vie et devient alors la némésis de dame Nature.
Pour le coté réel, donc studio, Godzilla est le fruit d’interminables discussions entre Tanaka Tomoyuki son papa et Ishirô Honda le réalisateur du premier film. A eux deux ils ont insufflé la vie à ce gigantesque monstre. Et ainsi ils ont ouvert la porte a plusieurs autres monstres, ou Kaijû eiga, comme Mothra le grand papillon protecteur du sol Nippon ou encore Rodan l’oiseau préhistorique. Mais la concurrence se lance aussi, avec les studios Daei qui nous offre Gamera la tortue géante.


Cependant dans les aventures de Godzilla, on peut discerner plusieurs parties et les rassembler en plusieurs groupes. Au premiers coup d’œil le néophyte remarquera que les aventures du grand lézard sont soit lui contre Tokyo, soit un affrontement avec d’autres monstres dans des duels d’anthologie. Mais si on se consacre un peu plus à ces aventures on peut au final mieux les regrouper. Nous avons tout d’abord le Godzilla représentation des erreurs et des horreurs de l’humanité. Son rôle de némésis est parfait. Il représente alors les principales peurs des japonais. Ce qui était la base de sa création. Et c’est ainsi qu’on le voit dans Godzilla en 1954, dans le retour de Godzilla en 1955 et dans le retour de Godzilla en 1985, ce dernier volet étant là pour relancer la machine et offrir une nouvelle chance au monstre après avoir effectué une traversée du désert de 15 ans. Suit alors la catégorie du grand méchant. Son rôle est toujours de faire peur mais Godzilla trouve sur son chemin d’autres monstres qui sont là pour l’empêcher de nuire, comme dans Godzilla versus Mothra en 1964 et en 1992, et aussi Ghidrah, le monstre à trois têtes en 1964, ou encore en 2002 avec Godzilla, Mothra and King Ghidorah: Giant Monsters All-Out Attack. Puis nous le retrouvons dans un autre rôle, celui de protecteur. C’est ainsi que dans Godzilla contre King Ghidora en 1991, ou dans Godzilla contre Space Godzilla en 1994 le monstre joue le rôle de rempart contre les menaces extérieures. En quelque sorte il défend son territoire. Puis vient la catégorie générique des Godzilla versus. Inaugurée en 1962 avec le très célèbre King Kong versus Godzilla. Notre gros lézard va affronter à travers plusieurs films différents monstres qui sont soit issus des anciennes licences de la Toho, soit imaginés pour le bien du film comme SpaceGodzilla Biollante ou encore Destroyah.

Autre que ces aventures, Godzilla c’est aussi la magie du Cinéma. Les effets spéciaux du premier volet sont devenus la marque de fabrique de la série. Que le film date de 1954 ou de 2004 il garde toujours son cachet. Car aujourd’hui dans la tête de tous les fans mais aussi de tout le monde Godzilla c’est un acteur déguisé, les villes sont de bonnes vieilles maquettes et les plans sont toujours filmés de la même façon. Nous devons ces bases à Ishiro Honda qui signa le tout premier Godzilla. Mais il ne se contenta pas que d’une seule participation, il a réalisé au total sept volets dont le célèbre King Kong versus Godzilla, Mothra contre Godzilla ou encore MechaGodzilla contre attaque.
On ne remerciera jamais assez Ishiro Honda pour ces moments de magie. Certes aujourd’hui on rigole face à de tels clichés mais en 1954 c’était une véritable révolution. Fini les marionnettes, place aux costumes et au réalisme. Tout le savoir faire japonais fut mis à contribution pour retranscrire les idées de Ishiro Honda. Costumes, maquettes et effets spéciaux sont utilisés pour parfaire ce qui par la suite deviendra un monument des films de monstres.


Aujourd’hui plus de cinquante ans ont passé et notre lézard a grandi, il mesure désormais cent mètres de hauts suite à l’expansion urbaine. Car il ne faut pas oublier que Godzilla est né pour détruire, donc si aujourd’hui il se retrouve plus petit que les principaux bâtiments, il n’y a plus de magie. Mais il a aussi voyagé, et après Tokyo et Hong-Kong, c’est New York qui subit ses ravages. En 1998 Roland Emmrich adapte le lézard dans une nouvelle aventure où les responsables de sa mutation sont les français. Mais aussi durant la fin des années quatre-vingt-dix et le début des années deux mille la Toho lance plusieurs films plus ou moins en relation avec les premiers Godzilla, pour les fans. On retrouve alors éternels clichés qui sont le professeur et sa fille qui retournent terre et mer pour contrer et étudier Godzilla. Mais aussi une lutte de survie contre les ravages de ce monstre. C’est en 2004 qu’est sorti le dernier volet, Godzilla Final War, réalisée par Ryuhei Kitamura.


Godzilla a réussi aussi à sortir du Cinéma : tout d’abord des groupes lui ont rendu hommage comme Sépultura avec son terrible Biotech is Godzilla, Lostprophet avec Your are japan, We are Godzilla, ou encore le jeune groupe de Métal Gojira. De part et d’autre Godzilla est respecté est adulé. Depuis plus de cinquante ans il rayonne (ou piétine) sur le Japon, il s’exporte par delà les mers et il se décline sous plusieurs versions : jouets, jeux vidéos et dessin animé.
Mais il reste pour les yeux du public ce grand monstre devastateur, né pour annhiler Tokyo et mettre à mal le génie humain.




Cinématographie :
• 1954 : Godzilla (Gojira) , de Ishirô Honda
• 1955 : Le Retour de Godzilla (Gojira no gyakushû) , de Motoyoshi Oda
• 1962 : King Kong vs Gozilla (Kingu Kongu tai Gojira) , de Ishirô Honda
• 1964 : Mothra contre Godzilla (Mosura tai Gojira) , de Ishirô Honda
• 1964 : Ghidrah, le monstre à trois têtes (San daikaijû: Chikyu saidai no kessen) , de Ishirô Honda
• 1965 : Invasion Planète X (Kaijû daisenso) , de Ishirô Honda
• 1966 : Godzilla, Ebirah et Mothra: Duel dans les mers du sud (Gojira, Ebirâ, Mosura: Nankai no daiketto), de Jun Fukuda
• 1967 : Le Fils de Godzilla (Kaijûtô no kessen: Gojira no musuko), de Jun Fukuda
• 1968 : Les Envahisseurs attaquent (Kaijû sôshingeki), de Ishirô Honda
• 1969 : Godzilla's Revenge (Gojira-Minira-Gabara: Oru kaijû daishingeki), de Ishirô Honda
• 1971 : Godzilla vs Hedora (Gojira tai Hedorâ), de Yoshimitsu Banno
• 1972 : Godzilla vs Gigan (Chikyû kogeki meirei: Gojira tai Gaigan), de Jun Fukuda
• 1973 : Godzilla vs Megalon (Gojira tai Megaro), de Jun Fukuda
• 1974 : Godzilla vs Mechagodzilla (Gojira tai Mekagojira), de Jun Fukuda
• 1975 : Mechagodzilla contre-attaque (Mekagojira no gyakushu), de Ishirô Honda
• 1984 : Le Retour de Godzilla (Gojira), de Koji Hashimoto
• 1989 : Godzilla vs Biollante (Gojira tai Biorante), de Kazuki Omori
• 1991 : Godzilla vs King Ghidorah (Gojira tai Kingu Gidorâ), de Kazuki Omori
• 1992 : Godzilla vs Mothra (Gojira tai Mosura), de Takao Okawara
• 1993 : Godzilla vs Mechagodzilla II (Gojira VS Mekagojira), de Takao Okawara
• 1994 : Godzilla vs Space Godzilla (Gojira VS Supesugojira), de Kensho Yamashita
• 1995 : Godzilla vs Destroyah (Gojira VS Desutoroia), de Takao Okawara
• 1999 : Godzilla 2000 (Gojira ni-sen mireniamu), de Takao Okawara
• 2000 : Godzilla X Megaguirus (Gojira tai Megagirasu: Jî shômetsu sakusen), de Masaaki Tezuka
• 2001 : Godzilla, Mothra and King Ghidorah: Giant Monsters All-Out Attack (Gojira, Mosura, Kingu Gidorâ: Daikaijû sôkôgeki), de Shusuke Kaneko
• 2002 : Godzilla X Mechagodzilla (Gojira tai Mekagojira), de Masaaki Tezuka
• 2003 : Godzilla, Mothra, Mechagodzilla: Tokyo S.O.S. (Gojira tai Mosura tai Mekagojira: Tôkyô S.O.S.), de Masaaki Tezuka
• 2004 : Godzilla: Final Wars (Gojira: Fainaru uôzu), de Ryuhei Kitamura
23
Musique / Le Retour de R.A.T.M
« le 5 Juillet 2007 à 04:43 »
En parcourant la toile à midi je suis tombé sur ca .

http://zegut.blogspot.com/2007/04/rage-against-machine-confirme-sa.html

Putain que c'est bon, ca fait meme plaisir. Bon je sais que Rage against the machine c'est le groupe qui nous a bercé pendant nos années lycées. Mais rien que l'idée de leur retour m'enchante, mais aussi me fait peur.
Car pour moi Rage c'etait la dénonciation contre tout le systeme en tout bon jeune (con) qu'on etait, on etait fier de lancer des Killing the name of ou des bombtracks lors des manifs lycenne et étudiantes.
Apres connaissant leurs engagements ils y a encore des choses à dire. Mais si ils font un retour vont ils être comme avant ? Ahhhhhhhhhhh le concert de R.A.T.M avec Freedom à la fin, ou encore un Sleep now in the fire.

Bref j'ai la patate sur cet annonce mais je reste scpetique sur la suite. C'est comme si Nirvana revenait sur le devant de la scéne. R.A.T.M c'est génerationnel et ca rime avec les années 90.
Bref j'attend de voir mais j'ai des doutes qui couvrent mon engouement.
24
Alors perdu entre l'Australie et la Nouvelle Zelande, on a la Nouvelle Caledonie.



Mais qu'est ce que ce bout de terre ? En quelques chiffres c'est :
-9 heures de décalages horaires avec Paris
-22 heures d'avion
- plus de 5 communautes
-18575 km²
- 230000 habitants
-22.5 degres de temperatures moyenne
-un sommet de 1628 m
-12.5 hab au km²
-28 dialectes
-1774 la date de sa decouverte

Mais c'est quoi d'autre ?

Tout d'abord ce petit ilot n'est ni un Dom ni un Tom. Et ceci depuis 1998. La Nouvelle Caledonie est un POM (Pays d 'outre mer). Et la question de l'independance, est une question qui divise le territoire. De plus le sort en sera jeter lors des prochains referendums en 2014 ou 2018. Mais avant d'en arriver là faisons un petit retour en arriere vitesse x48.
Nous sommes en pleine ere galciere, l Australie, La Nouvelle Zelande, La Nouvelle Guinée et La Tasmanie ne forme qu'un seul et unique continent : Sahul. C'est de ce continent qu 'emergea la Nouvelle Caledonie.

LA CREATION ET SA DECOUVERTE

Bon n 'ayant pas de Doloreane et Doc ayant contacté une fievre subintestullaire, je me fit au bouquains et autres legendes urbaines. On est en -3000 environs, ok on peut mettre une marge de +/- 200 si vous voulez. Donc on est en -3000 avant notre tres Jean Claude que la Nouvelle Caledonie se peuple par des... Austronesiens. Famille linguistique des dialectes parles de Taiwan à Madagascar. Et pour prouvé cela on a retrouve des poteries ( a mon avis ca devait etre des repondeurs de l'epoque avec option GPS).
Donc ces poteries ont permis au historiens ( non pas de l'epoque, quoi que) de definir deux periodes dans la prehistoire de l'archipel. Celles ci se nomme La periode Kone et la periode Nai Oundjo.
Mais je reviendrais plus tard sur ces deux periodes. Je prefere pour le moment vous offrir une legere introduction.

On continu notre voyage dans le temps pour arriver en 1774 avec la decouverte de l'ile par le Capitaine Anglais James Cook. Et oui en Septembre 1774, a bord de son navire le Resolution que Cook accoste au nord de l'ile. Ca decouverte il a doit à sa legere dévaition de sa route habituelle qui le menait de Nouvelle Zelande en Australie. Mais cette decouverte met fins à des anes de recherches et d'utopie à propos de l'hypothetique continant austral.
Apres lui de nombreux marins partiront à la decouverte de ces iles encore non cartographiées.

Ensuite nous passons en 1822, bien sur entre 1774 et 1822 de nombreux navigateurs vont s'interesser à l'ile. Parmi eux on a D'Etrecasteux, Huon de Kermadec, mais c'est à Jules Sebastien Dumont d'Urville que nous allons nous interesser.
Ce capitaine est parti arpenté les mers du sud à la recherche du célebressime commandant La Perousse ( Un Albigeois comme moi ^^). Cependant ce n'est pas lui qui localise le site du naufrage. Mais Dillon un commandant Anglais, cette découverte il l'a doit à un Prussien qu'il aurait auparavant sauvé et apres abandonné aux larges des cotes de Vanikoro.
Bon je sais on s'eloigne avec toutes ces histoires maritimes, mais il faut savoir que l'Astrobale et la Boussole ont bien été retrouvé mais que des campagnes de fouilles sont régulierement lancé pour comprendre les raisons du naufrage.
Certes le sujet n 'est pas là mais ces histoires maritimes sont liées avec le cailloux. Et du cailloux parlons et retournons y.

1840 L'INSTALLATION EUROPEENES ET LE RATTACHEMENT FRANCAIS

Ce sont d'abord deux missionnaires qui s'instalerent en Nouvelle Caledonie. Mais face aux tribus ils furent massacres dans les nobles relges de l'art de l'époque. Et il faut attendre 1843 qu'une mission catholique s'installe sur la cote est pour permettre l'arrivé d'européens. De plus cette même année Napoleon III rattache officiellement la Nouvelle Caledonie à l'empire Francais. Contrant par la même occasion l'egonomie anglaise dans les mers du sud.
De plus il s'inspire des anglais pour peupler cette nouvelle terre. En prenant exemple sur l'Australie, il cre un penitencier. Et les premiers balncs à arrivé sur l'ile de sont d'autres que des bagnards. En 1854 sort de terre Fort Constantine mais aussi Port de France qui deviendra plus tard Nouméa. Mais cette presence occidentale n'est pas au gout de tous le monde. Et les tribus Kanaks se montrent hostile à cette invasion. Et des heurts explose comme l'atteste l'attaque des missions de Saint Louisou de Mont Doré. Mais ces élans d'agressions n'empeche pas l'arrivé de nouveaux bagnards, qui servent de mains d'oeuvre gratuite pour l'état Francais. Et c'est ainsi que entre 1864 et 1897 plus de 22 000 prisonniers vont etre envoyes dans les differents bagnes de l'ile.
Pour les plus chanceux cette nouvelle terre leur permet de pouvoir repartir à zero. létat leur offre des terres et la liberte. Mais ces terres n'appartiennent pas du tout aux Francais mais aux Kanaks. Et c'est ainsi que la violence rerentre dans la danse.
L'insurection éclate et elle durera plus de sept mois. A la tête de ce mouvement on trouve Atai chef du village de Kowalé qui menera les combats dans les regions de Foa et de Bourail.
Ce soulevement provequera la mort de plus 200 colons mais aussi de 2000 Kanaks. Mais durant ces événements un autre va changer radicalement le visage de l'île à tout jamais. En 1864 Jules Garnier découvre le trésor de ces terres caledoniennes. Ce tresor c'est le Nickel, et ce minerais sera exploité convenablement en 1874 et en 1880 se cre la SLN.

la suite demain
25
Jeux vidéo / DS ( no no on ne parle pas de Dam's)
« le 27 Mai 2007 à 16:52 »
Vu que sur le fofo il n'y a pas de topic DS, bref je passe le pas.



bon on connait tous les avantages et les innovations de la DS. Mais hier avec Wingman on a fait chauffer la carte bleu pour l'achat du R4.
Et la que du plaisir entre l'emulation de jeux, mais aussi les foncionnalité basic comme balladeur Mp3, balladeur Mp4, controle à distance du pc sur des programmes comme Winamp ou alors Msn.

Bref maintenant je suis comme un petit fou surtout sur Jump super star :w00t2:.
26
Sport / Rugby et même pas mAAAAL !!
« le 19 Mars 2007 à 21:22 »
Je trouve bizarre que personne n'est lancé ce topic. Surtout que certains sont assez mordus du ballon oval.

Bon le topic arrive un peu tard avec la fin du VI nations. Mais cette année la competition fut surprenante pour moi. Car on a vu une équipe anglaise à l'agonie infligé une rouste à la France on a vu l'Italie qui pour la premiere fois à eviter la cuiellere en bois et a de plus infligé deux défaites à l'Ecosse et au Pays de Galles.
Bon ceci est passé. Maintenant regardons le futur et le moi de Septembre avec la coupe du monde. La France Joue à domicile. Va t elle réussir l'exploit de ramener le trophé qui rappellons nous lui échappe depuis le début. L'équipe de France seule équipe à etre toujours arrivé dans le dernier carré de la compétition.

En plus de ceci on a le droit à la crise du Rugby Francais par rapport à son top 14 jugé tres éprouvant par les joueurs et les clubs. Championnat tellement épuisant que les internationaux sont sur les rotules et que la coupe d'europe de Rugby va être l'année prochaine boycotter par la france au vu du calendrier imposé.

Donc que vous soyer Toulousains, Castrais, Parisiens, Perpignanais, Catalans ou encore Albigeois :p venez ici pour partager la passion du Rugby :w00t2:.

De plus là j'attend mon pack match du vélodrome pour la coupe du monde et j'ai recu mes places pour la demi finale du top 14 à marseille. :w00t2: :w00t2: :w00t2:
27
Informatique & Multimédia / Radioblog n'est plus
« le 15 Mars 2007 à 10:38 »
Citation
était tout simple. Même pas besoin de télécharger. Pour écouter une chanson, il suffisait de taper son titre sur le site Radioblogclub.com et de la sélectionner. Grâce au procédé du "streaming", elle résonnait en quelques secondes dans les enceintes. Mais depuis mercredi 14 mars, le site est indisponible. En cause, un conflit avec la Sacem, la société français de gestion des droits d'auteur de musique.

Dans un communiqué, la société Mubility, propriétaire de Radioblogclub, explique que la Sacem"a fait pression sur la société OVH afin qu'elle suspende ses prestations d'hébergement du site, ce qui a été fait sans autre forme de procès", alors que des négociations étaient en cours pour parvenir à une rémunération des auteurs-compositeurs français dont les titres étaient diffusés sur le site. Mercredi soir, la Sacem n'avait pas publié de communiqué. Le 7 mars, elle avait annoncé avoir demandé, et obtenu, la fermeture d'un site similaire, Blogmusik.net.
 
NÉGOCIATIONS INTERROMPUES


Créé en août 2005 par le Français Benoît Tersiguel, radioblog.com proposait un outil original permettant aux blogueurs d'installer une liste de lecture audio sur leur blog. Les titres, regroupés et repertoriés, étaient mis à disposition des visiteurs connectés, sans être téléchargeables même si les internautes les plus débrouillards avaient trouvé des failles dans le système.

Selon Mubility, Radioblogclub était en discussion depuis un mois et demi avec David El Sayegh, chargé des problématiques Internet à la Sacem pour négocier un contrat "qui prévoyait un reversement à la Sacem d'un pourcentage des recettes publicitaires françaises du site". Mais, "pour une raison qui lui est propre, David El Sayegh a introduit des exigences qui ont bloqué la négociation".

Dans une interview récente publiée par le site 01net, David El Sayegh déclarait :"Ce n'est pas une victoire pour les auteurs de faire fermer un site. La vraie victoire serait de conclure des accords. Mais si les gens ne nous répondent pas et ne considèrent pas nos demandes, on fera fermer".

JUSQU'À 300 000 MORCEAUX

Interrogé par lci.fr, Benoît Tersiguel commente : "Depuis un moment, j'ai envie de trouver un cadre légal à Radioblogclub. Mais quand la Sacem propose qu'on lui reverse 8 % de notre chiffre d'affaires mondial, ce n'est pas viable. Les auteurs-compositeurs français représentent 16 % des recherches sur le site, et 70 % de notre audience ne vient pas de France".

La fermeture de Radioblogclub ne devrait être que provisoire. La société Mubility annonce que le site avait de toute façon prévue de migrer en mai vers de nouveaux serveurs "plus puissants et plus sûrs". Cette migration devrait être avancée, indique Mubility. La société prévoit un accroissement mensuel de 5 à 10 % de sa fréquentation "qui avoisine maintenant les 20 millions de visiteurs [par mois] et place Radioblogclub.com dans le peloton de tête des 600 sites Web les plus visités de la planète".

Autre conséquence annoncé par Mubility, si Radioblogclub.com réouvre, le site devrait désormais bloquer l'écoute des oeuvres des auteurs-compositeurs français. Le site "Radioblogclub.com" réunissait en 2006 plus de 82 000 blogueurs dans le monde dont 70% aux Etats-Unis. Il a recensé jusqu'à 300 000 morceaux.
Tiré du monde.

C'est frustrant balzant et tout ce que vous voulez. Les majors commencent serieusement à me courir dessus. Certes il y a le droit d'auteur. Mais la culture doit etre accessible et non limité à une élite. Aujourd'hui les auteurs on s'en fout ce qu'il faut ces du fric. Et ca me gonfle plus que tout. Je comprend que les maisons de diques vont mal. Mais au lieux de jouer les hypcorites en disant qu'on vole les artistes ils devraient peut etre afficher combien le cout sur un cd revient à l'artiste. Car là maintenant bonjour pour pouvoir ecouter un titre au et en découvrir d'autre. :pleure:
28
Anime et manga / L'animation autre que la japonaise
« le 11 Mars 2007 à 13:19 »
Bon en ce moment, certains me disent que je suis en pleine recession niveau animé. Mais bon gé m'en fout :harhar:.

Donc depuis un moment je suis en train de me (re)matter des séries comme Bob Morane, Martin Mystere ou encore Spirou et Fantasio. Je vois que d'ici je fais peur mais bon c'est pas grave.

Pour revenir ces series presentent une bonne alternative à la japanime. Pour Bob Morane l'animé à bientot dix ans mais on retrouve certains ingredients des romans de Vernes ou de la bande déssiné de Vanes, Attanasio ou encore Forton. :w00t2:
Certes la série s'adressé au 8-12ans donc toutes scénes de violences ont été atténué comme aussi les mises en valeurs des personnages féminins ( Ylang Ylang :wub: qui a le charsime d'un ours de sibérie). Mais cet animé ne rend pas entierement hommage au commandant pour ceux qui le connaisse dans les romans. Mais il a permis de relancer la série en l'ouvrant à un nouveau public. Diffusé à l'époque sur France 3 je me souviens que pour moi ce fut un régal surtout que j'etais retombé sur deux trois volumes de la bd.
Voila Bob Morane le héros parfait, même plus parfait que James Bond.

Pour martin mystere la aussi adpatation de la bande déssiné de Castelli et Alessandrini. Mais là la maison de pro Marathon a juste repris le concept pour le rajeunir et le mettre au gout du jour. Donc on se retrouve avec un heros adloscent perdu dans son lycée et fan de paranormal. Un bonne alternative à la serie men in black avec beaucoup d'humour. Surtout que l'animation n'a rien a envié aux série d'aujourd'hui :yes:.

C'est pour dire que dans la vie il n'y pas que l'animation japonaise :mario:

Bon je vous laisse j'ai des aventures de Spirou et Fantasio qui m'attendent :mario:.

29
Politique / François Bayrou : Mouvement Démocrate
« le 1er Février 2007 à 10:49 »
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-823448,36-860474@51-825418,0.html

Bon je me lance suite à tous les commentaires sur les differents topics des elections.

Donc a gauche Sego, a droite Sarko et au centre Babayou.

Au fur et à mesure que la campagne ce lance Bayrou devient une alternative aux électeurs qui en ont marre du face à face gauche droite.

Donc au lieu de débattre à gauche comme à droite autant tout mettre au centre dans ce topic :p.

Voili donc qui est Bayrou ? Et quel est son programme ?
30
Livres & BD / XIII
« le 6 Janvier 2007 à 19:13 »
http://www.lexpress.fr/mag/arts/dossier/bd/dossier.asp?ida=454736

La nouvelle vient de tomber il n'y aura pas un mais deux tomes pour finir et clore la saga XIII. Et attention les yeux c'est Jean Giraud alias Mobieus le papa de Blueberry qui s'y colle. Intitulé l'aventure Irlandaise on risque d'apprendre pas mal de révaltion sur le personnage de XIII.

De plus on sait que Van-Hamme à décidé de se retirer de l'aventure, mais qui sait si ce spin off fonctionne de ne pas voir arriver un nouveau scénariste et de continuer les aventures du grand amnesique. Pour l'instant rien n'ai dit mais fin 2007 sera sous les couleurs de XIII.