Potes 'n' Roll !

Le Comptoir => Le Comptoir => Discussion démarrée par: Alaiya le 12 Juin 2006 à 13:30

Titre: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Alaiya le 12 Juin 2006 à 13:30
Allez, pensons une seconde à ceux qui se sont pris la tête ce matin sur:

Série L:

- "N'avons-nous de devoirs qu'envers autrui?"

- "Cela a-t-il un sens de vouloir échapper au temps?"

Série ES:

- "Faut-il préférer le bonheur à la vérité?"

- "Une culture peut-elle être porteuse de valeurs universelles?"

Série S:

- "Peut-on juger objectivement la valeur d'une culture?"

- "L'expérience peut-elle démontrer quelque chose?"

Les sujets de philo, moi, ça m'éclate!^^
Titre: Re: Flood !
Posté par: FX le 12 Juin 2006 à 13:31
Citation
- "Faut-il préférer le bonheur à la vérité?"
Yep, présent !  :D

Bon ben j'ai fait ça en 2h30 et plutot satisfait du boulot !
Titre: Re: Flood !
Posté par: Alaiya le 12 Juin 2006 à 13:33
Alors? tes conclusions? le bonheur ou la vérité? Les deux sans doute... (ou plutôt, jamais l'un sans l'autre).
Titre: Re: Flood !
Posté par: FX le 12 Juin 2006 à 13:35
Alors j'ai mis oui et non ! Disons que j'ai mis oui car certaines vérités font plu mal que des petit bobards et que sans bonheur la vie ne vallait pas d'être vécu sans bonheur ( bien sûr avec des limites ) et bla bla bla, soit 5 pages de parlotte...
Titre: Re: Flood !
Posté par: RoiLion.Thom le 12 Juin 2006 à 13:37
C'est vraiment de la connerie en barre de 12 ces sujets... :sleeping:
Titre: Re: Flood !
Posté par: Kian le 12 Juin 2006 à 13:38
Ben, c'est la philo de l'éducation nationale quoi ;)
Titre: Re: Flood !
Posté par: FX le 12 Juin 2006 à 13:39
Bah c'est d'la connerie mais généralement j'ai de bonnes notes alors tant que ça me donne des points... :yahou:
Titre: Re: Flood !
Posté par: Alaiya le 12 Juin 2006 à 13:39
Ben je dirais que les deux sujets sur la culture sont étonnants et on va dire, dans l'air du temps, quand même... (même si les sujets d'actu, les correcteurs y z'aiment pas dans les copies). mais bon ça sent la perche tendue vers la tolérance, l'absence de vérité unique, blablabla...
Titre: Re: Flood !
Posté par: sonatine le 12 Juin 2006 à 13:42
Moi j'ai une ptite question, s'il ya des membres de l'éducation nationale philosophique...Est-ce qu'il faut obligatoirement parler des auteurs qu'on a vu en cours pour avoir la moyenne ? Moi à l'époque j'avais eu 7, en ne parlant que de mes propres conclusions par rapport au sujet (bah oui j'avais rien réviser ^^).
Titre: Re: Flood !
Posté par: AZB le 12 Juin 2006 à 13:43
Citation de RoiLion.com le 12 Juin 2006 à 13:37
C'est vraiment de la connerie en barre de 12 ces sujets... :sleeping:
+1000  :mrgreen:
D'ailleurs ça me rappelle que je m'étais ramassé un pôv' 8/20 coeff. 8 après avoir passé plus de 3h sur un sujet de merde, j'étais jouasse tiens :kaola:
Citation de Rhadamanthe-hadès le 12 Juin 2006 à 13:39
Bah c'est d'la connerie mais généralement j'ai de bonnes notes alors tant que ça me donne des points... :yahou:
Mais comment j'me marrerai si jamais tu te ramasses une note pourrie ma Rhadasse  :harhar: :mdr:
Titre: Re: Flood !
Posté par: Kian le 12 Juin 2006 à 13:43
Je crois que j'avais eu 11 sans la moindre citation et la moindre référence mais je ne peux plus l'affirmer, me souviens pas très bien  :mouais:
Titre: Re: Flood !
Posté par: FX le 12 Juin 2006 à 13:45
AzB t'es pourri du cul, putin j'ai 13 de moy' à l'année si j'ai une taule j'vous fait tous cramer !  :scrogneugneu:
Titre: Re: Flood !
Posté par: sonatine le 12 Juin 2006 à 13:48
 :mouais: je dois être vraiment nul pour philosopher alors ^^
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: RoiLion.Thom le 12 Juin 2006 à 14:21
On est deux ;)

Au sens Educationationalesque du terme en tout cas, car au sens de la vie, la vraie, avec des prostituées en slip de cuir et des saladiers de cocaïne avec jets de champagne à travers toute la salle de concert, c'est autre chose :punk:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Alaiya le 12 Juin 2006 à 14:30
En parlant de citation, j'en avais glissé une et une seule dans ma copie... Mais le problème c'est que si à l'origine cela devait être "La religion est l'opium du peuple", ça s'est transformé j'ai-jamais-su-pourquoi dans ma copie en "l'opium est la religion du peuple".

Même maintenant, quand j'y repense, j'ai honte... surtout qu'en plus, tout le monde l'a sorti celle-là!^^ (sujet sur la religion, forcément...)

J'ai eu 11, alors de deux choses l'une:
- soit le correcteur était dyslexique, et il n'a rien vu;
- soit il en avait tellement marre de la voir cette citation que j'ai éclairé sa journée avec mon inversion malencontreuse.

Quoi qu'il en soit, d'un point de vue général, je ne mettais jamais de citation (je trouve ça con... -__-).
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: RoiLion.Thom le 12 Juin 2006 à 14:35
Pas mal ta citation :D

Moi j'avais casé : "Il n'y a pas que des gens bons à la tête de l'art" :joker:

Et c'était bien chaud, j'ai mis du temps, vu que c'était un sujet sur la science :sweatdrop:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Alaiya le 12 Juin 2006 à 14:38
Très très chouette dis donc, tiens!^^

(je vais la retenir, et quand je la ressortirai, je mettrai un copyright sur ta pomme!)
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: RoiLion.Thom le 12 Juin 2006 à 14:42
C'est pas de moi, faut pas pousser ^^

Je l'ai entendu la première fois dans les paroles de MC Solaar. Après je ne sais pas si c'est de lui...
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: sonatine le 12 Juin 2006 à 14:46
Citation de RoiLion.com le 12 Juin 2006 à 14:21
On est deux ;)

Au sens Educationationalesque du terme en tout cas, car au sens de la vie, la vraie, avec des prostituées en slip de cuir et des saladiers de cocaïne avec jets de champagne à travers toute la salle de concert, c'est autre chose :punk:
^^ Epicure...
Citation de Alaiya le 12 Juin 2006 à 14:30
En parlant de citation, j'en avais glissé une et une seule dans ma copie... Mais le problème c'est que si à l'origine cela devait être "La religion est l'opium du peuple", ça s'est transformé j'ai-jamais-su-pourquoi dans ma copie en "l'opium est la religion du peuple".
:ptdr: j'en peux plus  :roule: , surtout que c'est pas forcément faux.
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: RoiLion.Thom le 12 Juin 2006 à 14:49
Citation de sonatine le 12 Juin 2006 à 14:46
Citation de RoiLion.com le 12 Juin 2006 à 14:21
On est deux ;)

Au sens Educationationalesque du terme en tout cas, car au sens de la vie, la vraie, avec des prostituées en slip de cuir et des saladiers de cocaïne avec jets de champagne à travers toute la salle de concert, c'est autre chose :punk:
^^ Epicure...
A fond !

Vive l'édonisme ascétique Epicurien ! :joker:
Titre: Re: Flood !
Posté par: MCL80 le 12 Juin 2006 à 18:58
Citation de sonatine le 12 Juin 2006 à 13:42
Est-ce qu'il faut obligatoirement parler des auteurs qu'on a vu en cours pour avoir la moyenne ?
Salut!

Les citation, intellectuellement, ça n'a aucun intérêt. Je n'ai jamais mis de citation dans mes dissertations de philo, car je suis incapable du par-c½ur. Je ne me souvient plus si ça m'a porté chance ou pas, mais je préfère largement savoir expliquer les concepts que de recracher des phrases toutes faites sans les comprendre.

Bref, un prof intelligent est capable de voir celui qui pige le truc et celui qui étalle juste deux-trois citation au milieu d'un néant intellectuel pour meubler une copie volumineuse, mais pleine de vide. :p

À bientôt!
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: iDam le 12 Juin 2006 à 19:14
Les sujets L sont soporifiques...
Citation de Alaiya le 12 Juin 2006 à 13:30
- "Peut-on juger objectivement la valeur d'une culture?"
Non. Question d'éducation et de perception visuelle, de notion d'ancienneté et de trésors différentes dans chaque culture et surtout à cause de la prédominance de la religion sur des millénaires...

D's©
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Khiryu le 12 Juin 2006 à 20:33
Ouais ben si je repassais mon bac ES je reprendrais encore une fois le commentaire de texte, sans aucune hésitation...
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Yann Solo le 12 Juin 2006 à 21:25
Citation de Alaiya le 12 Juin 2006 à 13:30
- "Faut-il préférer le bonheur à la vérité?"
Une pantoufle.


(hein? comment ça c'est pas ça la réponse? bah moi je la trouve aussi claire que la question :mrgreen:)
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Flavien le 12 Juin 2006 à 22:04
Citation de Damien le 12 Juin 2006 à 19:14
Les sujets L sont soporifiques...
Citation de Alaiya le 12 Juin 2006 à 13:30
- "Peut-on juger objectivement la valeur d'une culture?"
Non. Question d'éducation et de perception visuelle, de notion d'ancienneté et de trésors différentes dans chaque culture et surtout à cause de la prédominance de la religion sur des millénaires...

D's©
Tiens, c'est rare d'avoir un sujet où la réponse est catégorique. En tous cas, un élève de terminale ne peut pas dire oui... Et un ethnologue a intérêt à être balèze pour justifier son "oui"... !
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: FX le 14 Juin 2006 à 12:48
Bon ce matin, Histoire-Géo !!!


Je suis plutot content de moi, j'ai eu le sujet que je voulais, 'L'Asie Orientale !!! :yahou:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Flavien le 14 Juin 2006 à 13:48
C'était quoi en majeure ?
Et quoi en mineure ?
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: FX le 14 Juin 2006 à 14:11
Alours, Majeur : Géo- L'Asie orientale une puissance en expansion

et mineure : Un texte de De Gaulle sur la mémoire résistante
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Flavien le 14 Juin 2006 à 14:50
cool, c'est assez facile.

Surtout la mineure, c'est du gateau.

Vous n'aviez pas à faire de carte, donc c'est plus rapide à faire... Et donc tu as le temps pour te consacrer à la majeure...
D'autant que vous partez sur un postulat et non une interrogation !

Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: FX le 15 Juin 2006 à 18:46
'Tain je crois avoir défoncer les maths !!!!  :yahou: :w00t2: :yahou:

Posté: Jeudi 15 Juin, 11:39:18

Tain j'ai chié grave l'anglais... :pleure:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Flavien le 15 Juin 2006 à 18:48
Mmmm

c'est à dire ?

Ce n'est pas forcément réhidibitoire
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: FX le 15 Juin 2006 à 18:51
C'est à dire que tout ce putain de sujet m'a gonflé, de A à Z !!!!  :scrogneugneu:

On est tous sorti en jurant sur le sujet !!  :mdr:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: RoiLion.Thom le 16 Juin 2006 à 11:54
Bah ça compense avec les Maths, ça sert à ça :mrgreen:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: FinalBahamut le 16 Juin 2006 à 12:13
Bah, le bac, c'est facile. La preuve, j'ai eu mon Bac S option SVT sans presque rien foutre (bah oui, faire la fête ou apprendre, il faut parfois choisir ^^ ) avec quelques notes comme :

- 6 en maths (ma très grande fierté, en S ça claque pas mal) :yaisse:

- 6 en philo' (c'est le lundi, et le lundi c'est juste après le dimanche, qui lui-même est après le samedi)  :yaisse:

- 8 en allemand  :yaisse:

- et 8 en Histoire-Géo  :yaisse:

Bref, le bac maintenant, on le donne vraiment à n'importe qui.  :yahou:

(tiens, ça fait 10 ans cette année que je l'ai passé, déjà...  :wheelchair: )
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Peter le 16 Juin 2006 à 12:40
J'ai finis mon BAAAAAAACCCCCCCCCC ........

ptete mension AB  :D  :D


yyyyyoooouuuuuppppppiiiiii  :w00t2:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: FinalBahamut le 16 Juin 2006 à 12:45
Citation de ferrago le 16 Juin 2006 à 12:40
J'ai finis mon BAAAAAAACCCCCCCCCC ........

ptete mension AB  :D  :D
mention  :mrgreen:

-----------------------------------> [  :peur: ]
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: FX le 16 Juin 2006 à 13:54
Fini l'écooooooooooooooooooooooooo, putain 5h !!!!!!!!! :scrogneugneu:

allez plus que l'oral d'espagnol mercredi et c'est fini !!!!!!!!!! :yahou:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Z666 le 16 Juin 2006 à 14:23
Quoi ça existait vraiment les mentions ? Moi qui croyait que ce n'était qu'une légende urbaine...
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Flavien le 16 Juin 2006 à 14:47
Citation de FinalBahamut le 16 Juin 2006 à 12:13
Bah, le bac, c'est facile. La preuve, j'ai eu mon Bac S option SVT sans presque rien foutre (bah oui, faire la fête ou apprendre, il faut parfois choisir ^^ ) avec quelques notes comme :

- 6 en maths (ma très grande fierté, en S ça claque pas mal) :yaisse:

- 6 en philo' (c'est le lundi, et le lundi c'est juste après le dimanche, qui lui-même est après le samedi)  :yaisse:

- 8 en allemand  :yaisse:

- et 8 en Histoire-Géo  :yaisse:

Bref, le bac maintenant, on le donne vraiment à n'importe qui.  :yahou:

(tiens, ça fait 10 ans cette année que je l'ai passé, déjà...  :wheelchair: )
tu as du prendre 20 en Bio et en physique.Chimie !
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Z666 le 16 Juin 2006 à 14:51
Bah pas forcément, j'ai fait comme final avec une variante math 4 physique 8 histoire 8 et pas de deuxième langue la dernière année.

Avec des notes entre 12 et 15 dans les autres matières ça passe sans problème (enfin 360points, 10.00, sans problème quoi)
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: FinalBahamut le 16 Juin 2006 à 16:28
Citation de Z666 le 16 Juin 2006 à 14:51
Bah pas forcément, j'ai fait comme final avec une variante math 4 physique 8 histoire 8 et pas de deuxième langue la dernière année.

Avec des notes entre 12 et 15 dans les autres matières ça passe sans problème (enfin 360points, 10.00, sans problème quoi)
Tutafé.

J'ai eu entre autres conneries 15 en Phys'... ce qui n'est pas extraordinaire, en "temps normal".

Nan, parce que vu le peu de travail que je fournissais cette année-là (j'étais occupé ailleurs ^^ ), je ne pouvais qu'avoir un bac "moyen" au mieux. De plus, je ne savais pas vraiment quoi faire après.

Donc, je suis allé les mains dans les poches au Bac sans trop me fouler, histoire de louper mon bac pour refaire une année de Term', mais sans trop me vautrer pour ne pas paraître trop ridicule.
Pas de bol, donc, j'ai trouvé moyen d'avoir quand même ce Bac de justesse.

Alors, au lieu de refaire une année plus "sérieuse", "costaud", j'ai du trimballer un petit bac S.
Ne sachant que faire, j'ai essuyé mon derrière pendant un an en Fac de Sciences. Les bancs de la Fac n'étant pas confortables, je l'ai quitté l'année suivante pour faire un tout petit misérable BTS :mdr:

Mais bon, au final, même si j'aurais pu faire largement mieux, ma vie actuelle me fait dire que je n'ai pas trop à me plaindre. Un boulot qui me plait à deux minutes de la plage, une femme et une vie quotidienne dans cette merveilleuse région qu'est la Bretagne...

Yé souis heureux !

Pourvou qué ça dourre lé plou longtemps possible :sweatdrop:

/3615 my life
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Peter le 16 Juin 2006 à 16:36
Citation de FinalBahamut le 16 Juin 2006 à 16:28
Un boulot qui me plait à deux minutes de la plage, une femme et une vie quotidienne dans cette merveilleuse région qu'est la Bretagne...
:w00t2: un compatriote .......  :w00t2:

 :coucou: vive la bretagne ....... ( comment ca j'habite a reims ? R A F je suis breton ......  :P )
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Hiei- le 16 Juin 2006 à 19:02
Citation de FinalBahamut le 16 Juin 2006 à 16:28
Citation de Z666 le 16 Juin 2006 à 14:51
Bah pas forcément, j'ai fait comme final avec une variante math 4 physique 8 histoire 8 et pas de deuxième langue la dernière année.

Avec des notes entre 12 et 15 dans les autres matières ça passe sans problème (enfin 360points, 10.00, sans problème quoi)
Tutafé.

J'ai eu entre autres conneries 15 en Phys'... ce qui n'est pas extraordinaire, en "temps normal".

Nan, parce que vu le peu de travail que je fournissais cette année-là (j'étais occupé ailleurs ^^ ), je ne pouvais qu'avoir un bac "moyen" au mieux. De plus, je ne savais pas vraiment quoi faire après.

Donc, je suis allé les mains dans les poches au Bac sans trop me fouler, histoire de louper mon bac pour refaire une année de Term', mais sans trop me vautrer pour ne pas paraître trop ridicule.
Pas de bol, donc, j'ai trouvé moyen d'avoir quand même ce Bac de justesse.

Alors, au lieu de refaire une année plus "sérieuse", "costaud", j'ai du trimballer un petit bac S.
Ne sachant que faire, j'ai essuyé mon derrière pendant un an en Fac de Sciences. Les bancs de la Fac n'étant pas confortables, je l'ai quitté l'année suivante pour faire un tout petit misérable BTS :mdr:

Mais bon, au final, même si j'aurais pu faire largement mieux, ma vie actuelle me fait dire que je n'ai pas trop à me plaindre. Un boulot qui me plait à deux minutes de la plage, une femme et une vie quotidienne dans cette merveilleuse région qu'est la Bretagne...

Yé souis heureux !

Pourvou qué ça dourre lé plou longtemps possible :sweatdrop:

/3615 my life
Héhé.

j'avais aussi dans l'objectif de le foirer pour refaire une année (car j'avais rien foutu non plus, donc fallait pas s'attendre à avoir plus de 10) et je me suis raté aussi, car je l'ai eu -.-

Mais bon, vu les suceurs qu'il faut être pour entrer en BTS ici (vu le peu de places disponibles pour mon lycée), je suis sur que même avec 15 de moyenne générale dans l'année, et pareil au bac, je n'aurais pas été plus pris donc je ne regrette pas de l'avoir eu direct.

Par contre, j'ai pas été essuyé les bancs de la fac moi, tout le "à côté" était trop cher pour moi  :bye:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: FX le 3 Juillet 2006 à 11:23
Ouaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!!! :yahou:

Mention AB, je suis bien content !!  :yahou: :yahou: :yahou:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Kingelf le 3 Juillet 2006 à 11:27
Félicitations  :yaisse:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: iDam le 3 Juillet 2006 à 11:27
Bravo à toi, tu viens d'obtenir ton permis pour faire Bac+5/6 avant de pointer à l'ANPE pendant un an ou deux :classe:

D's©
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Ayou le 3 Juillet 2006 à 12:26
Citation de Rhadamanthe-hadès le 3 Juillet 2006 à 11:23
Mention AB, je suis bien content !!  :yahou: :yahou: :yahou:
Rectification, tu es AB content :o

Ce post débile était sponsorisé par:
blagayou, les blagues dont personne n'en est fou !!


PS: bravo :jap:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: BigBrother le 3 Juillet 2006 à 12:31
Félicitations Rhada  ;)
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: AZB le 3 Juillet 2006 à 13:02
Citation de Rhadamanthe-hadès le 3 Juillet 2006 à 11:23
Ouaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!!! :yahou:

Mention AB, je suis bien content !!  :yahou: :yahou: :yahou:
Bon alors question: tu les as payés combien?  :oo: :harhar:

Bon allez je plaisante, félicitations ma grosse loutre baveuse  :mrgreen:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: squekky le 3 Juillet 2006 à 13:29
quand je lis ca c'est bon j en suis sur le bac cet année ils l'ont encore donnée.


Felicitation Rhada :p
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Kingelf le 3 Juillet 2006 à 13:49
C'est maintenant que tu peux faire la fête  ;)
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Alaiya le 3 Juillet 2006 à 13:51
Bravo Rhada!  :yaisse:

A toi les joies de la vie étudiante:

- Les bitures du jeudi soir;
- Les filles (et en droit, il paraît qu'elles sont sacrément jolies);
- Les steaks hachés surgelés par paquet de 10, dans le compartiment ridiculement petit de ton frigo d'étudiant mode minipouss;
- Les sittings à la laverie du coin de la rue;
- Le ménage (ben vi, va falloir que tu te démerdes tout seul maintenant);
- L'achat de tee shirt en masse, parce que sinon, va falloir que tu te repasses tes chemises;
- Le restau U (un grand moment de finesse culinaire).
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Z666 le 3 Juillet 2006 à 14:05
- Abandonner la fac au bout de 2 semaines...
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Alaiya le 3 Juillet 2006 à 14:13
Citation de Z666 le 3 Juillet 2006 à 14:05
- Abandonner la fac au bout de 2 semaines...
Mais.... rrrhhooo... ne le décourage pas tout de suite voyons! :mrgreen:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: iDam le 3 Juillet 2006 à 14:18
Citation de Alaiya le 3 Juillet 2006 à 13:51
- Les bitures du jeudi soir;
Pourquoi QUE le jeudi soir ? :P
Citation
- Les filles (et en droit, il paraît qu'elles sont sacrément jolies);
Des working-girls sacrément bien roulés, tout court :mrgreen: ... si vous cherchez l'âme soeur et que vous voulez faire des études en arts, laissez tomber : les filles sont généralement pas belles ou bien conservent leurs instinct Babylonesques...

D's©
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Kian le 3 Juillet 2006 à 14:19
en fait normalement, les bitures c'est le mercredi, jeudi, vendredi, samedi ^^
Dimanche à mardi, repos, sauf exceptions frequentes du mardi soir.
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Z666 le 3 Juillet 2006 à 14:20
Bah c'est du vécu. (Tu peux d'ailleurs remplacer le deux semaines par une dizaine d'heures selon l'approche que tu as du problème)

C'était juste pour dire que la fac, il vaut mieux être à fond sinon ça finit comme moi il y a 4ans.

Et en effet pourquoi QUE le jeudi soir ?!
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Luna le 3 Juillet 2006 à 16:08
Eh bé félicitations RH  :yaisse:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Peter le 3 Juillet 2006 à 16:55
 :yahou:  :yahou:  :yahou:  :yahou:  :yahou:  :yahou:

radha bravo je l'ai aussi, mais j'ai pas encore les notes, c'est qu'a 20h ce soir sur le net ......... par contre j'ai loupé la mention fuck, enfin vous me direz j'avais 7 de moyenne a l'année alors on va pas etre trop gourmand, mais je sais deja qu'a la rentrée je retourne dans mon EX bahut, je vais voir tous les cons de profs avec une grosse pancarte LOL 
:up: comme celle la mais avec un lol quoi  

 :yahou:  :yahou:  :yahou:   :yahou:  :yahou:  :yahou:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Sentinel le 3 Juillet 2006 à 17:38
Bravo à nos 2 bacheliers! :yaisse:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Alaiya le 3 Juillet 2006 à 17:50
Bravo à toi aussi Ferrago!^^
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Kamen le 3 Juillet 2006 à 18:00
Apparemment, le bac a encore ete brade cette annee :troll:
Felicitations (quand meme) :troll:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: tinou le 3 Juillet 2006 à 19:38
Bravo aux baceux, en esperant qu'ils ne deviennent pas des faceux...

:troll:

car la fac, c'est le maaaal
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Nico le 3 Juillet 2006 à 19:45
Pfff ils filent vraiment le bac à n'importe qui :mrgreen:

Bravo sinon :mrgreen:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Amnounet le 3 Juillet 2006 à 19:57
Citation de Rhadamanthe-hadès le 3 Juillet 2006 à 11:23
Mention AB,
Mention Azoulay Berda ? beurk ..  :mdr:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Battos le 3 Juillet 2006 à 20:34
Bon anniversaire à la Loutrasse et à F :whistling2:


Comment ? C'est pas leur anniversaire ?
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: sonatine le 3 Juillet 2006 à 20:53
à part le beps, il n'y a rien de plus facile que la bac :troll:

Félicitations en tout cas et bon courage pour la suite (pourquoi conserver une telle différence de niveau entre le supérieur et le secondaire :wacko: ?)
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: FX le 3 Juillet 2006 à 20:59
Bon je vous annonce mes notes !!!

-HG : 13

-Maths : 16

-Eco ( tronc commun ) : 14

-Anglais : 12

-Eco ( spé ) : 6  :mdr2:

-Espagnol : 9

-EPS : 15

-EPS spé : 13

-TPE : 13

EDIT : J'ai oublié la philo 8
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Nico le 3 Juillet 2006 à 21:08
Citation de Rhadamanthe-hadès le 3 Juillet 2006 à 20:59
-Maths : 16

-Eco ( tronc commun ) : 14

-Eco ( spé ) : 6  :mdr2:
Merci le 14 en éco hein :o

16 en Math snul ca :o javais eu 19 moi :mrgreen:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: FX le 3 Juillet 2006 à 23:58
L'important c'est la mention " Admis"....Le reste c'est que du bonus !!! :yahou:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: FinalBahamut le 4 Juillet 2006 à 11:40
D'après ce que j'ai entendu, le cru 2006 pour le Bac serait exceptionnel. Si tout le monde a son Bac, ce diplôme va finir par avoir autant de valeur que le BEPC dans quelques années :troll:

Félicitations tout de même aux heureux élus  ;)
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: FX le 4 Juillet 2006 à 12:27
Je l'ai trouvé vraiment facile moi ! Notemment les maths où je trainais à 10 et là j'ai taper le 16 !!!  :oh:

Enfin je crois qu'il est important de conserver le Bac, c'est quand même un moment pour un étudiant, et hier le moment où l'on attendait tous, quand j'y repense état exceptionnel !

Des rires, des cris et des larmes aussi ! C'était un bon moment, enfin pour les Bacheliers.... :ptdr:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Z666 le 4 Juillet 2006 à 15:37
Ca se voit que tu l'as eu du premier coup, sinon tu éviterais le mot "exceptionnel"  :pleure:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Nico le 4 Juillet 2006 à 21:04
Citation de FinalBahamut le 4 Juillet 2006 à 11:40
D'après ce que j'ai entendu, le cru 2006 pour le Bac serait exceptionnel. Si tout le monde a son Bac, ce diplôme va finir par avoir autant de valeur que le BEPC dans quelques années :troll:

Félicitations tout de même aux heureux élus  ;)
Mais clairement !
Apres on s'etonne de la faiblesse de nos universités...
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Amir le 4 Juillet 2006 à 22:50
Citation de Ex-Floodeur le 4 Juillet 2006 à 21:04
Citation de FinalBahamut le 4 Juillet 2006 à 11:40
D'après ce que j'ai entendu, le cru 2006 pour le Bac serait exceptionnel. Si tout le monde a son Bac, ce diplôme va finir par avoir autant de valeur que le BEPC dans quelques années :troll:

Félicitations tout de même aux heureux élus  ;)
Mais clairement !
Apres on s'etonne de la faiblesse de nos universités...
Bah ça ouvre juste des portes le bac (et encore), après c'est pas dit que tout le monde sorte diplomé non plus.
Ahhh la fac de psycho! :mdr:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: FX le 5 Juillet 2006 à 00:17
allez avaler mon programme d'éco très indigeste !!!  :kaola: :kaola:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Peter le 5 Juillet 2006 à 00:37
lol radha demain j'organise un barbec chez moi, tout le monde ramene ses cours et on va faire un joli feu de joie entouré de tentes, au moins mes cours auront servi une fois  :p
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: FX le 5 Juillet 2006 à 00:42
Citation de ferrago le 5 Juillet 2006 à 00:37
lol radha demain j'organise un barbec chez moi, tout le monde ramene ses cours et on va faire un joli feu de joie entouré de tentes, au moins mes cours auront servi une fois  :p
Mort de rire on compte faire la même chose !!!!!  :ptdr:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Yann Solo le 5 Juillet 2006 à 07:33
Citation
Une lycéenne obtient son bac avec 20,18 de moyenne sur 20

© AFP Clatot
SAINT JEAN D'ARVEY (AFP) - mardi 4 juillet 2006 - Une élève de terminale S (scientifique) au lycée Vaugelas de Chambéry, Marianne Tenand, 17 ans, a réussi l'exploit d'obtenir son baccalauréat avec une note supérieure à 20 (sur 20), grâce aux matières optionnelles.
Ah c'est du joli tiens :mdr:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: iDam le 5 Juillet 2006 à 09:57
Citation de Rhadamanthe-hadès le 5 Juillet 2006 à 00:42
Citation de ferrago le 5 Juillet 2006 à 00:37
lol radha demain j'organise un barbec chez moi, tout le monde ramene ses cours et on va faire un joli feu de joie entouré de tentes, au moins mes cours auront servi une fois  :p
Mort de rire on compte faire la même chose !!!!!  :ptdr:
Vous le regretterez bien amèrement plus tard ... c'est un pan de votre mémoire que vous détruisez et ce ne sont pas vos souvenirs qui vous aideront à en parler à vos enfants... ou pour vous-même.

D's© conservateur
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Matt le 5 Juillet 2006 à 15:17
clairement ! si par la suite vous devez reprendre une partie de cette enseignement pour un futur travail aussi, vaut mieux relire ses notes familières plutôt qu'un livre...
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Hiei- le 5 Juillet 2006 à 18:46
Citation de ferrago le 5 Juillet 2006 à 00:37
lol radha demain j'organise un barbec chez moi, tout le monde ramene ses cours et on va faire un joli feu de joie entouré de tentes, au moins mes cours auront servi une fois  :p
J'ai fait cramer les miens avec 2 potes dans un bunker en haut d'une falaise  :mdr: (Faudra que j'y retourne, voir si les restes y sont encore où si quelqu'un y est passé entre temps  :mdr:)

Moi le bac, par contre, je n'ai eu aucune joie à l'avoir. Car je savais que ce que je voulais faire, je n'avais pas été pris et que la Fac c'était trop cher pour moi avec tous les à côtés ? Sûrement.
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Nico le 11 Juillet 2006 à 19:39
Il semble que le taux record de reussite de ce bac 2006 fasse grincer pas mal de dents...
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Kamen le 11 Juillet 2006 à 20:28
Vi, a la radio, on parle carrement de distribution gratuite. Pas eu de tel score depuis 1968. :niark:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Amir le 11 Juillet 2006 à 20:49
Bah ça fait un moment que le BAC est distribué, quand je vois les scores au BAC en Algérie (37% l'année dernière, et 51% cette année pour un score incroyable), le taux de réussite en France me fera toujours rire!
J'en parlai aussi avec un Espagnol qui me disait que par chez lui un bachelier c'était pas commun, alors qu'ici c'est de la rigolade.
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Kamen le 11 Juillet 2006 à 21:00
Vi, un bac d'il y a 30 ans, c'est une licence d'aujourd'hui. Pourquoi faire perdre 2 a 3 ans de plus dans une selection sterile? C'est une perte de temps et d'argent pour tous, tout en se gargarisant avec des scores grotesques qui ne veulent plus rien dire.
Bref, la politique francaise en matiere d'education ne lasse pas de m'etonner par ses choix delirants.
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: iDam le 11 Juillet 2006 à 21:05
Je pense que l'obtention du bac 2006 serait plus à mettre sur le compte de l'instauration des TPE que des manifs CPE.

D's©
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Kamen le 11 Juillet 2006 à 21:06
Hein? Le TPE est supprime Damien... :sweatdrop:
(Si on parle bien de ce dossier bidon servant a offrir des points aux petits lyceens).
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: iDam le 11 Juillet 2006 à 21:08
Ah bon ? Et cela a-t'il été remplacé par autre chose comme un suivi en contrôles blancs intensifs ?

D's©
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Kamen le 11 Juillet 2006 à 21:16
Non. Back to basics. Le flou sur la notation autour du TPE etait trop important, et ca donnait trop de travail aux enseignants charges de suivre les eleves. :mdr2: :mdr2: :mdr2:
Comme dans le primaire, retour aux notions de base : lecture, ecriture, calcul. :ptdr:
C'est une honte de publier un document mettant en avant ces 3 elements comme base de l'enseignement en primaire. Le besoin de reaffirmer la mission de l'ecole? C'est vrai que ca devenait beaucoup atelier couture/theatre et autres bouffonneries. A force de politiquement correct, et en voulant soi-disant menager les familles les plus modestes qui ne peuvent pas aider leur progeniture dans les devoirs, on en arrive a un systeme ou on prefere faire perdre leur temps aux enfants, sans reduire ladite fracture. :lac:
Ils instaurent par contre le petit brevet en fin de primaire, histoire de verifier que des illetres ne passent pas au college. Et on attend 2006 pour parler d'un truc pareil, ca me tue. :thumbdown2:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: FinalBahamut le 12 Juillet 2006 à 15:32
C'est officiel, la cuvée 2006 éclate la cuvé 68 (http://www.opiom.net/forums/images/smilies/rock.gif)

http://infos.tf1.fr/infos/france/0,,3316146,00.html
Citation
La session 2006 du baccalauréat a donné lieu à un record historique de réussite avec 81,9% de candidats reçus, soit 2 points de mieux qu'en 2005 et 0,6 point de plus qu'en 1968. La série scientifique enregistre la plus importante hausse avec un taux de réussite accru de 4,4 points par rapport à 2005.
Prochain objectif : viser 100 % de reçus  :yaisse:

Vous avez dit "reculer pour mieux sauter" ?...

Sinon, fait assez rare pour être signalé, les bretons se font pour une fois subtiliser la palme du meilleur taux de réussite.
Citation
La suprématie habituelle de l'académie de Rennes (90,8%) est à peine contestée cette année par les excellents résultats de celle de Grenoble (91%)
Bon, de très peu quand même  :p

Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Hiei- le 12 Juillet 2006 à 19:46
Le problème est que plus on avance, moins le bac a l'air compliqué (y'a aussi eu l'effet CPE d'ailleurs qui a du l'alléger) donc bon...

Bon, comme d'hab, tout le démenti mais ça, c'est l'habitude en France  :mdr:

On arrive à 95% un jour oui, plus ça avance, plus on le donne  :sweatdrop:

(Déjà à mon époque, il commençait à le donner à un petit tout le monde, moi y compris, c'est comme ça que j'ai eu les 8 points qui me manquait encore à la seconde épreuve sur les 72 à rattraper), et ça date de 5 ans environ pourtant.
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: FinalBahamut le 12 Juillet 2006 à 20:12
Moi 10 ans, et comme je le disais quelque part dans les pages précédentes, c'était presque comme si on me demandait "il te faut combien de points ?".

Ca ne date pas d'hier...
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: iDam le 13 Juillet 2006 à 00:01
Pareil. Je suis certain qu'ils ont dû me rajouter les 3-4 points manquants pour me permettre d'obtenir le bac. Le fait d'avoir répondu "J'ai été accepté à l'Ecole du Louvre" à la question "tu vas faire quoi à la rentrée ?" a beaucoup joué. Et c'était un 6 juillet :D

D's©
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Kamen le 13 Juillet 2006 à 11:31
Il parait que les correcteurs ont eu comme mot d'ordre de rajouter jusqu'a 5 points sur les copies de cette annee. :thumbdown2:
2006, un tres bon cru, decidemment.
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: RoiLion.Thom le 13 Juillet 2006 à 11:49
Citation de Kamen le 11 Juillet 2006 à 21:16
Ils instaurent par contre le petit brevet en fin de primaire, histoire de verifier que des illetres ne passent pas au college. Et on attend 2006 pour parler d'un truc pareil, ca me tue. :thumbdown2:
A voir. Il existe l'évaluation d'entrée au collège, depuis que j'existe, qui est censée contrôler ce genre de choses, et finalement, on voit que nada. Donc changer le nom du "diplôme", si son application est inchangée, ne va pas résoudre grand chose...
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: FX le 13 Juillet 2006 à 22:38
Repasser le donc et on verra.... :scrogneugneu:  :kaola: :kaola:

Hors mis les Maths, je ne vois pas en quoi il serait plus facile ce bac.... :lac:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Kamen le 13 Juillet 2006 à 22:53
Ben, les correcteurs ont ete particulierement genereux, et ont donne des notes parfaitement immeritees.
Ceci dit, le bac, je veux bien le repasser, histoire d'avoir une moyenne generale encore plus obscene que celle que j'ai eue. :classe:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: FX le 13 Juillet 2006 à 23:05
Tu m'expliques comment l'on peut être généreux en maths, ou en anglais par exemple ??

De plus c'est super méprisant de dire ça, non seulement pour les bacheliers a qui ont dit " tu ne le mérite pas " et surtout pour les non- bacheliers qui entendent " ouai vraiment pour louper le bac faut être un vrai débile ", bref vraiment sympa quoi.... :lac: :scrogneugneu:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Kamen le 13 Juillet 2006 à 23:14
Euh, je tiens ca d'un correcteur a qui on a donne les ordres...
D'habitude, on ne demande qu'un boost de 2 a 3 points sur les notes (c'est deja enorme), la on est arrive a 5 points.
Etre genereux en maths? C'est facile. On revoit le bareme. Si tout le monde s'est plante sur un exo, ils basculent un max de points sur celui qui etait le mieux reussi (par exemple, le QCM).
Au risque de paraitre meprisant (et puis meme si je le parais, m'en fous), OUI IL Y A DES QUOTAS IMPOSES DE BACHELIERS. OUI, LE BAC EST OFFERT A CERTAINS. Maintenant, ce n'est pas ma faute. Et je trouve navrant que l'on decale la selection reelle de 3 ans (la licence en fait).
Etre debile pour rater son bac, pas necessairement. Il y a des personnes qui ne sont pas faites pour l'enseignement general tel qu'il est pratique en France. D'autres sont d'authentiques glandeurs/feignasses. D'autres des personnes en reelle difficulte qui n'ont pas de bases assez solide. Et oui, il y aussi une frange de debiles, j'en ai vu a tous les niveaux scolaires (et on se demandait comment ils etaient arrives la. Enfin, apres la licence, on a elimine les touristes, hein!).

PS : je te defie de me trouver ou j'ai ecrit que les bacheliers ne meritaient pas le bac cette annee... J'ai ecrit que les notes etaient immeritees et surgonflees, ce qui n'est pas la faute des etudiants... Par voie de consequence, oui certains qui ont eu leur bac cette annee le doivent a la clemence des autorites superieures.
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: FX le 13 Juillet 2006 à 23:31
Ca ne s'adresse pas que à toi Kamen  !! Mais dire que les notes ont été gonflé jusqu'à 5 points ça veut dire quoi, que même ceux qui ont eu la mention Bien n'aurait pas du l'avoir ? Tu ne trouves pas ça un peu gros ?

De plus j'ai eu vent des notes de philo et dans l'ensemble elles sont plutot catastrophiques, alors qu'est ce que ça aurait été sinon ?!!

Bref, je suis totalement contre ce genre d'affirmation très péjoratives, je crois qu'il faudrait simplement dire que le bac n'est pas un éxamen insurmontable, que ce n'est pas la mer à boire mais qu'il est important !
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Kamen le 13 Juillet 2006 à 23:34
Pour le gonflage de notes... Par ce que j'en sais grace a un insider...
Ils gonflent les notes des eleves en difficulte, pour obtenir le quota annuel de bacheliers. Les mentions bien et au-dessus ne beneficient pas de la clemence du jury... SAUF s'ils leur manquent quelques petits points pour avoir la mention. Auquel cas, ils arrondissent au superieur.
Pour la philo, je ne sais pas. Mes indics corrigent en maths et en eco. :sweatdrop:
Quant aux 5 points, j'y crois. Certains profs refusent par ethique, mais ils se font bien sacquer par la hierarchie apres... Il ne faut pas croire que le bac est une epreuve mythique. On a conserve cette image de rite de passage, mais je le repete, la vraie porte de selection se situe en fin de DEUG ou en licence.
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: AZB le 13 Juillet 2006 à 23:38
Citation de Kamen le 13 Juillet 2006 à 23:34
On a conserve cette image de rite de passage, mais je le repete, la vraie porte de selection se situe en fin de DEUG ou en licence.
+1, personnellement j'ai que le bac et jusqu'ici ça m'a pratiquement servi à rien ( d'ailleurs vous pouvez enlever le "pratiquement" :whistling2: )
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: squekky le 13 Juillet 2006 à 23:40
Pour ma part le bac il a ete donné, desolé de decvoir les bacheliers. Mais avec plus de deux mois de greves on arrive a faire peter les stats. Et la il faut pass'etonner mais il y a un bug.

Sinon Kamen c'est vrai qu aujourd'hui le bac n'amene rien a part 'ouverture vers les facs. Aujourd'hui de toute facon sur le marché du travail il faut au minimum arrivé avec un bac+2 suivant les etudes qu'on a choisit. et encore c'est pas donné.
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: FX le 13 Juillet 2006 à 23:43
Je susi tout à fait d'accord sur l'inutilité du Bac, mais si tu l'as pas t'es bais* pour la suite !
Encore une fois ce gonflage de note m'étonnes et je vais d'ailleurs te le montrer pour l'éco !

Avec mon cas, en tronc commun, j'ai eu 14 et en spé 6, comment expliques tu cette différence ?
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Kamen le 13 Juillet 2006 à 23:45
J'sais pas, j'suis pas correcteur! Je vais demander. :sweatdrop:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Hiei- le 14 Juillet 2006 à 03:14
C'est pas comme si on critiquait ceux qui l'ont eu hein ?

On dit déjà qu'à notre époque, on le donnait un peu à tout le monde, donc que ça n'a rien changé.

La preuve, d'après ce que certains d'entre nous ont dit, on aurait pas du l'avoir si c'était 100% impartial.  :sweatdrop:

Comme moi par exemple qui n'a fait que le strict minimum (je me tirais des épreuves dès que c'était autorisé, en général 1h20-1h30, même si légalement, logiquement c'est 1h, mais ils ne voulait pas lacher les gens si vite), et qui suis arrivé avec 72 points à rattraper.

Première épreuve : 64 points de rattrapés (rien à dire, je les méritais je pense, je suis tombé sur un truc que je connaissais très bien). [Note écrite : 6/20 / Note oral : 14/20]

Second épreuve : Il ne me manquait que 8 points, et je n'aurais je pense, jamais du les avoir. Fallait faire un exo et j'ai pas trouvé le bon résultat  :sweatdrop: Faut m'expliquer comment on peut faire passer la note de quelqu'un de 8 à 10, quand le mec a foiré (surtout vu la gueule que tirait la meuf après avoir lu le résultat de mon exo :sweatdrop:) [Note écrite : 8/20 - Note oral : 10/20]. Même pire car 9 aurait suffit pour que je l'ai et j'ai eu 10, et pourtant ça ne méritait pas 10, même 9, j'en doute fort  :sweatdrop: (J'ai quasi rien dit à part me répéter en boucle sur quelques phrases  :mdr:)

Sinon, oui, on parle des gens qui ne l'avaient pas à la base, ceux qui ont plus de 10, il n'y a aucun intérêt à gonler les notes, à part si la personne a raté la mention de quelques points.

D'accord aussi, le bac ne sert à rien (à part pouvoir continuer), en gros, tu pourrais le virer, ça changerait rien. Il suffirait de faire comme en 3ème  : Si t'as une bonne moyene général, tu passes et tu peux continuer (FAC/BTS), sinon tu retappes. (Ce serait d'ailleurs mieux je trouve, quasi aucune chance de raté pour les gens qui ont des résultats corrects, et nettoyage de tout ceux qui foutent rien de l'année, et qui ont le bac sur un coup de chance).

Je suis aussi d'accord pour le "cas grève qui a aidé", ou alors, l'année prochaine, faudra 4 mois de grève, si on pète le record à chaque fois qu'il y a des mois de grève  :sweatdrop: (ils ont bien du retirer des trucs pour le reste un chouilla plus simple, ce qui n'a pas été vu pendant les 2 mois, sinon faudra m'expliquer comment, par le plus grands des hasards, au moins une épreuve n'a pas eu un truc que personne n'a fait ? Je ne sais pas si c'est le cas, mais si c'est le cas, comment on peut exploser le record si tout le monde se ramasse quelque part à par en gonflant le truc ?)

Rhada : Car tu l'avais de toute façon, sûrement (donc aucun intérêt à gonfler la note). Soit il te manque quelques points et ils te les filent. S'il t'en manque des dizaines, bah c'est le rattrapage, et après là-bas, ils sont encore plus coulant niveau notes (surtout qu'ils ont tes notes sous les yeux si j'ai bien compris, donc ils essaient de faire au moins 10 en tout  :sweatdrop:)

Pour finir, je ne vois pas vraiment ce qui a été dit de mal ici.

S'il avait été dit "A notre époque, c'était dûr et maintenant c'est donné", j'aurais compris.

Mais justement c'est le contraire, moi j'ai lu "Déjà à notre époque, on le donnait pour un rien, ça n'a pas dû changé".
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: FX le 14 Juillet 2006 à 10:30
t'inquiètes pas je ne tape pas le scandale !  :)

Effectivement je l'ai eu largement car j'ai eu la mention, mais bon, dans l'épreuve écrite je ne vois pas de gonflement de notes, pour le ratrapage, effectivement je pense là qu'ils sont généreux, en même temps faire retaper quelqu'un à qui il manque 6 points c'est tout de même très con...

Pour en revenir au CPE, je ^pense qu'il faut arreter de se cacher derrière, car dans mon lycée et dans pas mal d'autres, les programmes ont été bouclé !
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Kamen le 14 Juillet 2006 à 10:50
Dans ton lycee et pas mal d'autres, certes, mais il ya bien des endroits ou le programme ne l'a pas ete. En 95, annee de mon bac (oui, je suis vieux :P), le prof d'histoire-geo nous fait : "bah, la Russie ca ne tombera jamais, on la zappe et je vous detaille plus le reste". Bilan : la Russie est tombee, bien evidemment. Heureusement que l'autre sujet etait un classique indemodable (l'agriculture ou l'urbanisme aux USA, j'sais plus).
Idem avec l'option litterature. J'avais une prof tres vicieuse (elle voyait le mâle partout), qui relisait en boucle au debut de chaque cours les passages les plus chauds d'Aime Cesaire ("hum, la pagaie qui plonge dans la riviere, c'est une metaphore transparente du coit voyons") ou d'Hamlet ("Ophelie qui divague, la vierge debitant des insanites. Comme c'est beau!" :wacko:) . Resultat, c'est la scene du cimetiere qui est tombee, et j'ai eu une note trop pourrie... Heureusement, ca ne pouvait pas me faire perdre de points.
Des programmes mal boucles, j'en ai aussi eu au moment de mon bac de francais, on a fait les Fleurs du Mal en 3 semaines pour avoir le compte de textes a l'oral ! :sleeping: (pouffiasse, sur mon poete prefere en plus).
Bref, deja qu'en temps normal, les profs ont du mal a tenir les delais, avec le CPE, je ne suis pas convaincu que cela ait arrange les choses... :mrgreen:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Hiei- le 14 Juillet 2006 à 11:19
J'avais eu le même problème en histoire sur un sujet pas vu, mais je suis tombé sur le... Japon :mdr: (et comme l'année d'avant, j'en étais au point du genre "Ah bon, le Japon, c'est une île ?" On en apprend tous les jours :mdr: ) Je crois que je peux dire que je m'en suis bien sorti avec 8/20   :sweatdrop:

Ah là là, nostalgie quand tu nous tiens :)

* se sent vieux tout d'un coup  :mdr: *
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: MCL80 le 14 Juillet 2006 à 19:22
Citation de Kamen le 14 Juillet 2006 à 10:50
Dans ton lycee et pas mal d'autres, certes, mais il ya bien des endroits ou le programme ne l'a pas ete. En 95, annee de mon bac (oui, je suis vieux :P), le prof d'histoire-geo nous fait : "bah, la Russie ca ne tombera jamais, on la zappe et je vous detaille plus le reste". Bilan : la Russie est tombee, bien evidemment. Heureusement que l'autre sujet etait un classique indemodable (l'agriculture ou l'urbanisme aux USA, j'sais plus)
Ça me rappelle mon bac (1994 :sweatdrop:)... La Côte d'Ivoire était tombée (sur l'air du "ça tombera jamais" pour le prof), ainsi l'agriculture aux USA avec une carte à faire (sujet qui m'avait gonflé à bloc, que je n'avais donc que survolé au moment des révisions)... Heureusement que je m'étais accroché aux branches en prenant le sujet sur les flux mondiaux de pétrole, avec la carte fournie qu'il n'y avait plus qu'à commenter... Ce que j'ai été le seul de ma classe à faire, mais qui m'a valu une note correcte. Tous les autres se sont précipité sur l'agriculture aux USA...

Que de souvenirs. :wheelchair:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: RoiLion.Thom le 17 Juillet 2006 à 12:13
Ah moi mon prof d'histoire Géo en terminale (moins loin tout de même, 1998/1999, mais ca reste le siècle dernier ^^) nous a carrément dit dès le premier jour : "bon on ne finira pas le programme, je vous le dis maintenant pour que vous ne veniez pas vous plaindre à la fin. j'ai déjà pas fini celui de l'an dernier, et là on nous en a rajouté." :mdr:

D'ailleurs mon bac était le premier de la nouvelle épreuve d'histoire-géo, qui, évidemment, a été d'une facilité quasi-biblique, à base de "étude de documents : la 2de guerre mondiale" et "carte : la chine, contraste de population, ou allemagne, une puissance mondiale". Bref les sujets types, dont on savait que ce serait ça dès septembre.

Le problème du bac, c'est que quand on l'a, et encore plus quand on a grandi un peu après, on est conscient que "ça ne sert à rien" et surtout que c'est donné à beaucoup, en partie avec cette histoire de points, alors que quand on a 18 ans (ou l'âge de son bac, mais 18 ans en majorité) et qu'on ne s'intéresse pas aux infos, bah tout ce qu'on voit, c'est que c'est le stress, que les copains l'année dernière l'ont raté, qu'on nous fait peur avec, etc.

Alors évidemment, un Rhadamanthe a qui l'on dit "on l'a donné à tout le monde", il le prend mal, tout comme mon petit cousin, si je lui disait, lui qui été quasi sûr de pas l'avoir, super stressé, mal dans sa peau à cause de ça, même...

Mais ils passeront de l'autre côté de la barrière dans quelques années :)
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Kian le 18 Juillet 2006 à 11:51
Moi, je n'ai pas le bac.

M'en fout, je suis Bac+2  ^^
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Alaiya le 27 Juillet 2006 à 14:49
Pour clôturer le sujet en beauté... :D

Comme Bonaparte, Jules César pouvait dicter plusieurs lettres à la fois, c
était un dictateur

Eh oui

Les dolmens étaient des espèces d'abribus postés tous les 100 mètres.
C'est ça

L'histoire de Rome commence en 753 avenue Jésus-Christ.
Ça me laisse sans voix

Les amazones étaient comme les femmes, mais encore plus méchantes.
Misogyne

Jeanne d'Arc voyait des apparitions invisibles.
C'est pour ça qu'on l'a brûlée

Au Moyen Age, la bonne santé n'avait pas encore été inventée.
Eh non

François 1er était le fils de François 0.
(qui était arrivé avec son cheval, etc.)

C'est Richelieu qui fonda la Star Académy française.

Louis XV était l'arrière petit fils de son oncle Louis XIV.
Ah, la famille

La drôle de guerre, cependant, n'a fait rire personne.
J'aime bien celle là

Le pôle est recouvert de glace: c'est la capote glaciaire.
(obsédé)

Dans le monde, il n'y a que la France qui n'est pas un pays étranger.
C'est bien vrai !

Le Mexique était autrefois, le pays des pastèques.
Là, ça m'en bouche un coin

La Suisse est une fée des rations.
On le sait, ce sont des rats

La mer des caraïbes baigne les lentilles française.
Entre autres

L'eau de mer sert, en particulier, à remplir les océans.
On y avait pas pensé

On peut suivre une rivière dans un sens en amont et dans l'autre sens en l
avalant.
Bon courage

Les quatre points cardinaux sont le haut, le bas, l'est et l'ouest.
C'est pourtant simple

La Terre tourne en rond dans un sens et en travers dans l'autre sens.
Là c'est pas très clair

Socrate parlait beaucoup car il avait la langue bien pendante.
Ben oui, ça donne soif

Au pluriel, on dit des "cristaux" car il y a plusieurs cristals.
Logique imparable

Les devoirs où il y a des conjugaisons s'appellent les devoirs conjugaux.
Voila qui est bien dit

Victor Hugo est né à l'âge de 2 ans.
Le Pauvre

Un sonnet est formé de deux quatrains et de deux tiercés.
Gagnants bien sûr

Toute sa vie, Montaigne a voulu écrire mais il n'a fait que des essais.
J'aime bien aussi

A la fin de sa vie, l'écrivain Hemingway s'est suicidé pour mettre fin à ses
jours.
The end

Un polygone est une figure qui a des côtés un peu partout.
C'est à peu près ça !

On dit qu'une ligne droite est perpendiculaire quand elle se met à tourner d
un coup.
Rouler bourré

L'ovale est un cercle presque rond, mais quand même pas.
Il ne faut pas exagérer

Le losange est un carré tordu en biais.
C'est pourtant vrai

Le 0 est très utile, surtout si on le met derrière les autres nombres.
Fils de banquier ?

Un nombre réel est un nombre qu'on peut toucher du doigt.
Fils de magicien ?

La loi des probabilités s'appelle ainsi car on n'est pas sûr qu'elle existe

Peut-on en douter ?

L'ordinateur peut faire plus de calculs que le cerveau de l'homme car il n'a
que ça à faire.
La vérité !

L'air pur est uniquement formé de gaz naturels.
Pas chez Paul

Une bouteille d'eau explose s'il gèle car, sous l'effet du froid, l'eau
devient un explosif.
Quoi, c'est pas ça ?

En cas de grossesse, on fait une chorégraphie.
Surtout la mère de Béjart

Plus le train ralentit, moins sa vitesse est plus grande.
Et la note je t'en parle pas !

Un corps lâché d'une certaine hauteur choisit toujours de tomber.
Aïe !

C'est le cerveau qui donne les ordres et les autres parties sont obligées d
obéir.
Na !

Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Kian le 27 Juillet 2006 à 14:54
J'adore les perles du bac  :ptdr:
Ce sont les perles 2006 ?
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Alaiya le 27 Juillet 2006 à 14:59
tout à fait! ;)

Ah... le haut, le bas, l'est et l'ouest.... énorme!^^
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: FinalBahamut le 27 Juillet 2006 à 15:06
Par contre, le coup de la Star academy, ça fait un peu gros pour être vrai, quand même  :mouais:

Et celle-là est vraiment énorme de stupidité :
Citation
Dans le monde, il n'y a que la France qui n'est pas un pays étranger.
Allez, on t'as reconnu Thierry Roland  :coucou:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Flavien le 27 Juillet 2006 à 15:26
Citation de KiaN le 27 Juillet 2006 à 14:54
J'adore les perles du bac  :ptdr:
Ce sont les perles 2006 ?
Ce sont des inventions, dans aucun Bac de France, tu fais mention à Rome en histoire.
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: squekky le 27 Juillet 2006 à 15:27
Citation de Alaiya le 27 Juillet 2006 à 14:49
La Suisse est une fée des rations.
On le sait, ce sont des rats
Il va etre content Amn ^^
Citation de Alaiya le 27 Juillet 2006 à 14:49
Une bouteille d'eau explose s'il gèle car, sous l'effet du froid, l'eau
devient un explosif.
Houla je vous dis l'armurie que j ai au congelo  :p
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Kamen le 27 Juillet 2006 à 15:31
J'avais vu quelques perles du concours d'entree de Sciences Po, veridiques celles-la. Et croyez-moi, ce n'etait pas triste. La seule dont je me souvienne, c'est un sujet sur l'Asie ou l'on parlait des tribulations de Saint Gapour. C'est Ayou qui va etre content! ^^
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Ayou le 27 Juillet 2006 à 15:37
Saint Gapour bah bien sûr :o
Ohlala ^^'
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Amnounet le 27 Juillet 2006 à 17:28
Il n'a pas existé Saint Gapour ?  :whistling2:
Citation de squekky le 27 Juillet 2006 à 15:27
Citation de Alaiya le 27 Juillet 2006 à 14:49
La Suisse est une fée des rations.
On le sait, ce sont des rats
Il va etre content Amn ^^
Bah quoi, il faut assumer ... :P
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: RoiLion.Thom le 31 Juillet 2006 à 09:37
A mon avis, il y en a la plus grande partie qui est inventée.

Mais bon, c'est drôle, en tout cas, certaines m'ont fait beacoup rire.
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: clad le 3 Août 2006 à 22:37
A tout hasard personne n'aurai un lien vers les résultats gratuit du BTS muc pour l'académie de Paris?
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Kian le 4 Août 2006 à 13:28
Gratuit non, perso j'avais utilisé ça moi :
http://f21.www.france-examen.com/?FE=1154690741
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: FX le 4 Août 2006 à 13:37
Essaies ça sinon...c'était gratuit pour mes résultats.

http://www.education.gouv.fr/sec/baccalaureat/resultat_bac.htm
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: clad le 4 Août 2006 à 13:43
J'ai aussi utilisé france exam, cependant c'était pour voir le reste de ma classe, quand à ton site Rhadamanthe-hadès malheureusement ça ne concerne pas le bts.

Merci quand même  ;)
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: iDam le 4 Octobre 2006 à 21:48
Il aurait sans doute eu plus sa place dans les liens débiles mais je trouve que cette campagne de pub présente bien l'imbécilité ou l'ignorance des plusieurs candidats à l'oral du Bac. Un conseil aux futurs bacheliers : assurez à l'écrit !(http://www.youtube.com/watch?v=7JtyycYhYx4&mode=related&search=) :roule:

D's©
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Battou le 4 Octobre 2006 à 21:55
 :oo:
Trop gros pour être vrai je dis... en fait c'est surtout dans la section pub que ça doit se trouver.
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: iDam le 4 Octobre 2006 à 21:59
Ce sont des acteurs, pas des candidats pris sur le vif lors de leur oral ^^...

D's©
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Alaiya le 4 Octobre 2006 à 22:09
 :mdr2:

Excellentes ces pubs!

(Mention spéciale à La Gaule, et la fécondité et le "à l'année prochaine").

Hé, sérieux, on s'y croirait.
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Battou le 4 Octobre 2006 à 22:13
Moi c'est l'Effet de Serre qui m'a tué.  :mdr:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Ken_oh le 4 Octobre 2006 à 22:34
Citation de Battouman! le 4 Octobre 2006 à 22:13
Moi c'est l'Effet de Serre qui m'a tué.  :mdr:
Ouais  :mdr2:
Comme ça plus de problème de chomage  :ptdr:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: 999 le 4 Octobre 2006 à 22:54
Citation de Battouman! le 4 Octobre 2006 à 21:55
:oo:
Trop gros pour être vrai je dis... en fait c'est surtout dans la section pub que ça doit se trouver.
Ah non, je ne crois pas. J'en ai vu des cas qui passaient à côté de moi...
Histoire : -Qu'est-ce qui se passe au Proche-Orient?
-Bah....Y a l'autre-là...Y veut reprendre son pays!

Ou un type qui se fait aider par le prof en physique, mais qui au final lui écrit un truc qui a rien à voir au tableau.
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Battos le 4 Juillet 2008 à 13:31
Vu qu'il existe déjà un topic sur le sujet, je vais pas en créer un nouveau sur cette année.

Bref, juste pour dire que ma professeur de gestion vient de m'appeler. Elle voulait me féliciter pour me dire que j'avais eu 17 à l'oral de gestion (matière principale me concernant) et donc que j'avais le bac ! Ça m'enlève un de ces poids... :notworthy:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: AZB le 4 Juillet 2008 à 13:40
[mode "vipère en rut" ON]
Beuh, maintenant le bac ils le donnent t'façon  :shifty: :harhar:
[mode "vipère en rut" OFF]

Congratulaisheunz Battonounette  :mario:  :yes:  J't'imagine bien en train de courir de joie dans tous les sens tel un Homer au pays du chocolat... :mrgreen:

(http://stickandballguy.com/blog/wp-content/uploads/2007/04/homer.gif)
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: squekky le 4 Juillet 2008 à 13:47
Et bien mon Battos toutes mes félicitation.

Heureux pour toi. Et voilà maintenant tu es un grand, finis de fumer les clopes à la récré et de dire que les profs c'est tous des cons.

En tout cas meme avec la distance je suis partant pour un barbec pour feter tout ca :harhar:.

Au fait l'an prochain tu vas ou ? :unsure:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Battos le 4 Juillet 2008 à 14:05
Merci à vous !

Alors, pour AZB : Oui, je m'y attendais pas du tout. J'avais complètement oublié la possibilité que ma prof de gestion m'appelle, surtout que j'ai été une tanche toute l'année dans cette matière. J'ai sauté de partout ! :mrgreen:

Pour Squekk' : Why not pour le barbec' ! Quand tu repasseras sur le vieux continent ! :yaisse:
Pour l'année prochaine, ça sera soit un BTS Animation et Gestion Tourstiques Locales à Cannes, soit la Fac de Lettres de Nice ! Il faut que j'appelle l'institut de mon BTS et, à défaut de ne pas pouvoir aller à ce BTS, j'irais à la Fac à la place ! ;)
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: 999 le 4 Juillet 2008 à 14:08
Félicitations Battos!

'tain je ne pensais pas que tu étais aussi jeune.  :sweatdrop: (Ou alors tu le passes en "candidat libre"?  :unsure: )

Fais-toi plaisir maintenant, tu pourras glandouiller autant que tu veux à la fac!  :yahou:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Myrddin le 4 Juillet 2008 à 14:33
Citation de Battos le 4 Juillet 2008 à 14:05
Pour l'année prochaine, ça sera soit un BTS Animation et Gestion Tourstiques Locales à Cannes
A Sainte Marie de Chavagnes  :sweatdrop: ?
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Totoro le 4 Juillet 2008 à 16:09
Félicitations petit, tu vas pouvoir passer de bonnes vacances.
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: FX le 4 Juillet 2008 à 17:02
Good petit Battos  :yaisse:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Battos le 4 Juillet 2008 à 20:55
Merci à vous ! ^^
Citation de 999 le 4 Juillet 2008 à 14:08
'tain je ne pensais pas que tu étais aussi jeune.  :sweatdrop:
Et oui ! :sweatdrop:
Citation de 999 le 4 Juillet 2008 à 14:08
Fais-toi plaisir maintenant, tu pourras glandouiller autant que tu veux à la fac!  :yahou:
Oui, j'y compte bien ! :mrgreen:
Citation de Myrddin le 4 Juillet 2008 à 14:33
A Sainte Marie de Chavagnes  :sweatdrop: ?
Exactement !
J'avais oublié que tu étais cannois, mon cher Myrddin des NRJ Music Awards ! :mrgreen:

Et sinon, Totoro, en effet, place aux vacances et à la repousse des cheveux (car oui, tellement, j'étais anxieux, j'en perdais mes cheveux... :peur:) !
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Bernard_Frederic le 4 Juillet 2008 à 20:57
Félicitations Battos, fête ça dignement :yahou:
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Nico le 4 Juillet 2008 à 22:08
BAttos qui a son bac.... C'est pas croyable, ils le filent vraiment à tout le monde ce bac....
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Alaiya le 4 Juillet 2008 à 22:10
Félicitations^^
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Myrddin le 4 Juillet 2008 à 22:11
Citation de Battos le 4 Juillet 2008 à 20:55
Exactement !
J'avais oublié que tu étais cannois, mon cher Myrddin des NRJ Music Awards ! :mrgreen:
T'as de la chance. Ils ont fait un bâtiment tout neuf pour les BTS et maintenant ils ont même une classe pour eux et une salle informatique !!!

Dommage que je n'ai pu en profiter pour ma part :o .
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Battos le 5 Juillet 2008 à 12:27
Merci, merci (à part une certaine personne qui commettait du flood auparavant :boude:) ! ^^

Myrddin : Tu y étais pendant quelle période à De Chavagnes ? Maternelle ? Ecole Primaire ? College ? Lycée ? BTS ? :unsure:
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Myrddin le 5 Juillet 2008 à 12:41
Citation de Battos le 5 Juillet 2008 à 12:27
Myrddin : Tu y étais pendant quelle période à De Chavagnes ? Maternelle ? Ecole Primaire ? College ? Lycée ? BTS ? :unsure:
J'y suis rentré au CP et suis sorti avec mon Bac :P .

Je pense avoir passé un sacré bout de temps là-bas en vérité  :D !
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Battos le 5 Juillet 2008 à 12:58
Ah oui, tu connais pas mal l'établissement alors ! :sweatdrop:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: FX le 9 Juin 2011 à 21:42
Citation de Alaiya le 3 Juillet 2006 à 13:51
Bravo Rhada!  :yaisse:

A toi les joies de la vie étudiante:

- Les bitures du jeudi soir;
- Les filles (et en droit, il paraît qu'elles sont sacrément jolies);
- Les steaks hachés surgelés par paquet de 10, dans le compartiment ridiculement petit de ton frigo d'étudiant mode minipouss;
- Les sittings à la laverie du coin de la rue;
- Le ménage (ben vi, va falloir que tu te démerdes tout seul maintenant);
- L'achat de tee shirt en masse, parce que sinon, va falloir que tu te repasses tes chemises;
- Le restau U (un grand moment de finesse culinaire).
Petit bilan :

- Les bitures ont été ciblées surtout en 3ème année, mais pas que le jeudi
- J'ai du manger 3 steack haché surgelé et jamais chez moi
- Jamais été à la laverie, j'avais une machine à laver
- Le ménage, ça m'a jamais dérangé
- repasser ne me dérange pas non plus
- Jamais été au RU !
- Les gondesses, ça été...


Alors verdict ? :mrgreen:
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: kgeg le 9 Juin 2011 à 22:08
Citation de FX le 9 Juin 2011 à 21:42
Citation de Alaiya le 3 Juillet 2006 à 13:51
Bravo Rhada!  :yaisse:

A toi les joies de la vie étudiante:

- Les bitures du jeudi soir;
- Les filles (et en droit, il paraît qu'elles sont sacrément jolies);
- Les steaks hachés surgelés par paquet de 10, dans le compartiment ridiculement petit de ton frigo d'étudiant mode minipouss;
- Les sittings à la laverie du coin de la rue;
- Le ménage (ben vi, va falloir que tu te démerdes tout seul maintenant);
- L'achat de tee shirt en masse, parce que sinon, va falloir que tu te repasses tes chemises;
- Le restau U (un grand moment de finesse culinaire).
Petit bilan :

- J'ai du manger 3 steack haché surgelé et jamais chez moi
- Jamais été à la laverie, j'avais une machine à laver
- Jamais été au RU !


Alors verdict ? :mrgreen:
Ben t'as raté ta vie étudiante mec !  :pleure:
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: iDam le 10 Juin 2011 à 04:04
Merde, moi aussi alors !  :peur:

D's©
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: AZB le 10 Juin 2011 à 09:29
Citation de FX le 9 Juin 2011 à 21:42
- Les gondesses, ça été...
Ouais enfin, vu le goujat qu't'as dû être, ça m'étonnerait fort que ça ait été pour elles aussi :o
Titre: Re: Bac : édition 2006
Posté par: Alaiya le 10 Juin 2011 à 10:56
Citation de kgeg le 9 Juin 2011 à 22:08
Citation de FX le 9 Juin 2011 à 21:42
Citation de Alaiya le 3 Juillet 2006 à 13:51
Bravo Rhada!  :yaisse:

A toi les joies de la vie étudiante:

- Les bitures du jeudi soir;
- Les filles (et en droit, il paraît qu'elles sont sacrément jolies);
- Les steaks hachés surgelés par paquet de 10, dans le compartiment ridiculement petit de ton frigo d'étudiant mode minipouss;
- Les sittings à la laverie du coin de la rue;
- Le ménage (ben vi, va falloir que tu te démerdes tout seul maintenant);
- L'achat de tee shirt en masse, parce que sinon, va falloir que tu te repasses tes chemises;
- Le restau U (un grand moment de finesse culinaire).
Petit bilan :

- J'ai du manger 3 steack haché surgelé et jamais chez moi
- Jamais été à la laverie, j'avais une machine à laver
- Jamais été au RU !


Alors verdict ? :mrgreen:
Ben t'as raté ta vie étudiante mec !  :pleure:
+1!  :mdr: (joli déterrage, c'était une très bonne idée^^)

Bon, dans ce cas, raconte nous: tu mangeais quoi chez toi? des bons petits plats que tu te faisais toi-même? Des pâtes? (même combat que les steaks hachés surgelés, hein) Des tupperwares préparés par môman?

Tu n'es jamais allé manger au RU? Même pas pour accompagner des potes qui eux y mangeaient? le RU, c'est un truc à faire au moins une fois dans sa vie, juste pour "voir" XD

Quant aux filles, bon, je crois qu'on avait tous compris que ça s'était plutôt bien passé... :p

Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Kian le 10 Juin 2011 à 11:35
Les steaks surgelés c'est un truc d'étudiant riche :harhar:
Les autres n'ont que pâtes au beurre avec Ketuchup les grands jours.
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: FX le 10 Juin 2011 à 11:43
Je fais dans les 30/35 euros de courses par semaine, je ne me suis jamais privé, je mangeais correctement ! Les économies je les ai faite sur le peu de soirées alccolisées que j'ai fait, le fait de ne pas fumer aussi :yes:
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Kian le 10 Juin 2011 à 11:55
C'est sur que  :smoke2: et :soif: ça troue vite le budget !
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Myrddin le 10 Juin 2011 à 13:53
Pas en ne faisant que les soirées open bar (ou en buvant avant la boîte et pas dedans).
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: FX le 10 Juin 2011 à 14:17
En 5 ans à Bordeaux, j'ai mis les pieds 4 fois en boite...
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Kian le 10 Juin 2011 à 14:23
Citation de FX le 10 Juin 2011 à 14:17
En 5 ans à Bordeaux, j'ai mis les pieds 4 fois en boite...
Moi je suis allé au ZooBizarre une fois à Bordeaux tiens.
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: FX le 10 Juin 2011 à 14:25
Connais pas :bah:
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Kian le 10 Juin 2011 à 14:26
Citation de FX le 10 Juin 2011 à 14:25
Connais pas :bah:
Ca ne doit pas être connu (Google ne donne pas grand chose), j'ai juste retrouvé la carte de la boite dans des flyers y a pas longtemps, c'est pourquoi je me souviens du nom ^^
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Alaiya le 10 Juin 2011 à 16:42
Citation de Myrddin le 10 Juin 2011 à 13:53
Pas en ne faisant que les soirées open bar (ou en buvant avant la boîte et pas dedans).
Moi j'dis, on sent le professionnel, là. Si, si!  :mdr:
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: FinalBahamut le 10 Juin 2011 à 21:05
Déjà, faire du droit, en soit c'est déjà rater un peu sa vie étudiante quoi.

Je veux dire, tu veux faire un vrai métier plus tard ?

Le droit, c'est quand même un peu le repaire de tout ceux qui ne savent quoi faire comme taff plus tard et qui veulent toucher des bourses (non non, pas celles là bande de coquins, les autres).

Y a AES aussi dans le genre.

Enfin bref...

 :croa:
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Matsya le 11 Juin 2011 à 06:11
J'ai fait AES dans un lointain passé, deux ans. ^^
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Aladfal le 11 Juin 2011 à 07:48
Citation de FinalBahamut le 10 Juin 2011 à 21:05
Déjà, faire du droit, en soit c'est déjà rater un peu sa vie étudiante quoi.

Je veux dire, tu veux faire un vrai métier plus tard ?

Le droit, c'est quand même un peu le repaire de tout ceux qui ne savent quoi faire comme taff plus tard et qui veulent toucher des bourses (non non, pas celles là bande de coquins, les autres).

Y a AES aussi dans le genre.

Enfin bref...

 :croa:
Non mais ces a priori clichesques dégueulasses, sérieux... :sweatdrop:

Bon ok, j'ai fait du droit dans un lointain passé, deux ans.  ^^

Et tout le reste de travers comme disait Coluche, ouais. :mdr:
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: FinalBahamut le 11 Juin 2011 à 13:57
 :harhar:
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Megara le 11 Juin 2011 à 15:14
Citation de Matsya le 11 Juin 2011 à 06:11
J'ai fait AES dans un lointain passé, deux ans. ^^
Et mois j'ai fait AES pendant 4 ans, jusqu'à la maîtrise (option Systèmes d'Information... tiens tiens...!) ^^

FB:  :whip:
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Matsya le 11 Juin 2011 à 20:52
Citation de Megara le 11 Juin 2011 à 15:14
Citation de Matsya le 11 Juin 2011 à 06:11
J'ai fait AES dans un lointain passé, deux ans. ^^
Et mois j'ai fait AES pendant 4 ans, jusqu'à la maîtrise (option Systèmes d'Information... tiens tiens...!) ^^
Ça existe ça ?! :oo: :oo: :oo: :oo:
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Megara le 11 Juin 2011 à 22:30
Matsya: oui, à l'IAE de Lyon III. Je ne sais pas si cela porte toujours le même nom, par contre.
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Flavien le 12 Juin 2011 à 13:39
C'est rigolo, moi aussi j'ai fait du droit  :mdr:
Une licence de droit public puis un master pro  :mdr:

Sinon, dans ma terminale L, je n'ai qu'une élève qui va faire droit. C'plus trop à la mode ici...
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: FX le 14 Juin 2011 à 11:43
Moi j'ai toujours voulu en faire, depuis le primaire :bah: Je suis un enfant perturbé !

Sinon ça commence aujourd'hui non ? :shifty:
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Wingman le 14 Juin 2011 à 12:23
Jeudi
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Flavien le 14 Juin 2011 à 21:19
Ouep...
13h30 de surveillance en deux jours.

J'ai bien aimé la secrétaire qui me dit "on a regardé mais on vous doit pas de jour de préparation (mes oraux sont la semaines prochaines"

Oui certes... mais c'était pas nécessaire de me charger autant  :bye:
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Urumi le 14 Juin 2011 à 21:41
D'autant que ça n'a rien de très fun, la surveillance.
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Kamen le 14 Juin 2011 à 23:11
C'est quoi ces prejuges sur le droit? :lac:
Je me dis qu'il faudrait en faire... Traducteur specialise en droit des affaires ou en medecine/pharmacie, c'est LE profil qui rapporte a l'heure actuelle.
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Flavien le 15 Juin 2011 à 14:23
Citation de Urumi le 14 Juin 2011 à 21:41
D'autant que ça n'a rien de très fun, la surveillance.
Bah... En tête à tête avec l'Atlande sur le Monde Britannique, ça va le faire... (ou pas)
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: FinalBahamut le 15 Juin 2011 à 20:30
Citation de Kamen le 14 Juin 2011 à 23:11
C'est quoi ces prejuges sur le droit? :lac:
Je me dis qu'il faudrait en faire... Traducteur specialise en droit des affaires ou en medecine/pharmacie, c'est LE profil qui rapporte a l'heure actuelle.
Ah non mais le droit c'est très bien.

D'ailleurs, par la force des choses je suis obligé de me mettre à la doublette droit civil/droit public.

Mais disons qu'il y a des filières où tu trouves un paquet de jeunes qui sont là "par défaut". Comme le droit  ^^

(ah oui, sinon les roux puent et les blondes sont moins utiles qu'une machine à laver).


 :croa:
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Kamen le 15 Juin 2011 à 22:21
Je croyais que les "filieres-poubelles" etaient AES, litterature et psycho. :peur:
Pour AES, je me souviens meme avoir lu une etude par un grand nom de la recherche, il y a de nombreuses annees, sur le piege que consistait une filiere qui presentait pourtant tous les atouts. Sauf erreur de ma part, il doit s'agir du livre de Raymond Boudon, Effet pervers et ordre social (1977). Oui je sais, ca date. :sweatdrop:
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Flavien le 17 Juin 2011 à 17:35
Psycho, oui. Beaucoup d'ailleurs, sans raison valable, choisissent psycho pour faire instit.

Sinon je suis très fier de moi.
J'ai LOUUUUUUUUURDEMENT insisté sur les sujets "économie, société, culture en France après 1945" et, en carte, sur le Brésil...
... Et c'est tombé.
 :classe:

Après, si mes élèves se plantent, je déclinerai toute responsabilité !
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Alaiya le 17 Juin 2011 à 17:48
J'espère qu'ils auront compris le message pendant leurs révisions! XD

Ca me rappelle un truc: en terminale, la prof nous soutient que de Gaulle va tomber en histoire et la Chine en géo (c'était en 1994). Bon, j'étais en terminale C, et vu la taille du programme d'histoire-géo, hein... Impasses, impasses, et impasses. Et j'ai au moins révisé ce qu'elle avait prédit...

... J'ai eu la décolonisation en histoire et les Etats Unis en géo  :mdr:

Bon, j'ai quand eu 11/20, mais franchement, je ne faisais pas la fière en sortant.
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: MCL80 le 17 Juin 2011 à 19:32
Moi, je me rappelle, au bac C en 94, il y avait eu la Côte d'Ivoire, je sais plus quoi (un truc sur les USA, il me semble), et les flux de pétrole à travers le monde. Tous ceux que je connaissais ont pris les USA… Moi j'ai pris le pétrole (ben oui, quand on a pas d'idée, autant avoir le pétrole. :yes:), et il me semble que ça m'a pas trop mal réussi. (mais la note, alors là, je l'ai oublié)
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: tinou le 18 Juin 2011 à 01:25
Alors en histoire, et bien j'y suis alle les mains dans les poches sans rien reviser. Pourquoi? Car a mon epoque (99), tout etait servi sur un plateau dans l'epreuve : analyse de documents. Il suffit de regarder les documents et de faire une synthese.

Geo : carte du Japon. Ca a ete...

Bon j'ai pas eu une super note de memoire, mais vraiment je preferais reviser les maths (coeff 9) et la physique (coeff 6).
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Alaiya le 22 Juin 2011 à 10:27
Et celle-là, elle n'est pas énorme?

http://www.liberation.fr/societe/01012344825-une-probable-fuite-au-bac-s

C'est la loose absolue pour ceux qui vont sûrement devoir repasser cette épreuve  :sweatdrop:
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Battou le 22 Juin 2011 à 10:31
Il y'a également eu  une belle pagaille pour le concours d'internat de médecine...
http://www.20minutes.fr/article/740925/concours-medecine-epreuve-annulee-deroule-mardi-ambiance-tendue
 :sweatdrop:
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Wingman le 22 Juin 2011 à 10:35
Ah ouais celle là elle était pas mal aussi ...

Quand au bac S, vu la tête de mes internes, ça serait presque bien ^^
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Alaiya le 22 Juin 2011 à 10:35
Clair que pour des étudiants en médecine, surtout à ce niveau là d'études, un truc comme ça c'est l'Enfer. L'erreur est humaine c'est vrai, mais lorsqu'il y a de tels enjeux derrière, il me semble important de cadrer au maximum pour éviter de telles bourdes.

Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Kamen le 22 Juin 2011 à 12:27
Pour le bac, il y a aussi... LA PHILO !
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/06/20/01016-20110620ARTFIG00757-3000-copies-du-bac-de-philo-cherchent-correcteurs.php
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Wingman le 22 Juin 2011 à 13:41
Mise à jour : Luc Chatel, ministre de l'Éducation nationale, a annoncé mercredi matin lors d'une conférence de presse que l'épreuve concernée ne serait pas annulée. Les candidats n'auront donc pas à la repasser. En revanche, l'exercice concerné par cette fuite, finalement prise au sérieux, sera « neutralisé », ce qui signifie qu'il ne comptera pas dans l'établissement de la note finale. Le ministère a par ailleurs indiqué qu'il déposerait une plainte afin que l'auteur de la fuite soit identifié.


Perso je trouve ça un peu abusé, quand je pense aux bacheliers (qui n'étaient pas au courant de la fuite, comme mes internes) qui auront peut être réussi cet exercice et se sont plantés dans les autres ...

Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Urumi le 22 Juin 2011 à 14:10
Bah, il en faudrait bien plus que cela pour que l'épreuve soit annulée, non ? Puisque même l'épreuve d'agrég d'histoire de cette année ne l'a pas été, malgré la grosse bourde dans le choix du document à analyser : http://www.fabula.org/actualites/le-document-propose-a-l-agregation-d-histoire-2011-etait-un-faux_44904.php(http://www.fabula.org/actualites/le-document-propose-a-l-agregation-d-histoire-2011-etait-un-faux_44904.php).
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Battou le 22 Juin 2011 à 15:34
Citation de Wingman le 22 Juin 2011 à 13:41
Mise à jour : Luc Chatel, ministre de l'Éducation nationale, a annoncé mercredi matin lors d'une conférence de presse que l'épreuve concernée ne serait pas annulée. Les candidats n'auront donc pas à la repasser. En revanche, l'exercice concerné par cette fuite, finalement prise au sérieux, sera « neutralisé », ce qui signifie qu'il ne comptera pas dans l'établissement de la note finale. Le ministère a par ailleurs indiqué qu'il déposerait une plainte afin que l'auteur de la fuite soit identifié.


Perso je trouve ça un peu abusé, quand je pense aux bacheliers (qui n'étaient pas au courant de la fuite, comme mes internes) qui auront peut être réussi cet exercice et se sont plantés dans les autres ...
ça coute trop de sous de faire rédiger un nouveau sujet et réorganiser l'épreuve. De toutes manières, ce n'est pas comme si cet "incident" ne sera pas pris en compte dans la délibération et "l'harmonisation" des notes.
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Wingman le 22 Juin 2011 à 19:10
Ah mais ouais je comprend que c'est pas faisable de refaire l'épreuve, et en soit la réaction est rapide et éradique le problème.
Après je me met à la place des gens qui n'ont pas triché et cet exercice aurait pu être "l'aide" à pas perdre des points.

Mais bon, comme tu le dis, va y avoir quelque chose au niveau de la notation. Mais ça n'empêche pas d'espérer fortement que ça portera pas préjudice à pas mal de monde dont mes pitits internes
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Urumi le 22 Juin 2011 à 21:12
Bah, ça aura l'effet inverse chez d'autres, qui se sont plantés à l'exercice en question et poussent donc un grand ouf de soulagement.
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Ryô le 24 Juin 2011 à 20:15
ça dérange personne la grosse faute dans le titre du topic...?
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Battos le 24 Juin 2011 à 20:31
Marrant que tu dises ça, au moment de cliquer pour lire ta réponse, je me suis dit la même chose. ^^
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: FinalBahamut le 24 Juin 2011 à 20:37
Quand je pense que j'ai du bosser mon bac S de 96, moi, y en a qui se cassent pas le cul (http://www.rue89.com/2011/06/24/jai-eu-mon-bac-mention-triche-cout-20-000-francs-210848) :scrogneugneu:

(bah, j'avoue : si j'avais pu profiter... mais pas à ce prix, faut pas déconner non plus ^^)
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Hiei- le 24 Juin 2011 à 21:05
C'est pas très flatteur pour le type, non ?

Ca veut dire que c'est un gros cancre assumé ?  :sweatdrop:

Edit : Ah ben oui, c'est confirmé. Le type, il a les sujets la veille, et il réussit même pas à avoir le bac du premier coup  :mdr:

(Sinon, faudra m'expliquer comment on peut obtenir le diplôme pour devenir avocat si on est même pas capable d'avoir un simple bac, à moins de truander une nouvelle fois  :sweatdrop:)
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Kian le 24 Juin 2011 à 22:16
Citation de Ryô le 24 Juin 2011 à 20:15
ça dérange personne la grosse faute dans le titre du topic...?
J'avais pas fait gaffe, c'est corrigé.
Citation de Hiei- le 24 Juin 2011 à 21:05
(Sinon, faudra m'expliquer comment on peut obtenir le diplôme pour devenir avocat si on est même pas capable d'avoir un simple bac, à moins de truander une nouvelle fois  :sweatdrop:)
Après 3 essais je n'ai jamais réussi à avoir le bac alors qu'aujourd'hui je suis bac +4 (et prochainement ingénieur) donc bon c'est jouable.
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Flavien le 25 Juin 2011 à 00:02
Citation de Hiei- le 24 Juin 2011 à 21:05
C'est pas très flatteur pour le type, non ?

Ca veut dire que c'est un gros cancre assumé ?  :sweatdrop:

Edit : Ah ben oui, c'est confirmé. Le type, il a les sujets la veille, et il réussit même pas à avoir le bac du premier coup  :mdr:

(Sinon, faudra m'expliquer comment on peut obtenir le diplôme pour devenir avocat si on est même pas capable d'avoir un simple bac, à moins de truander une nouvelle fois  :sweatdrop:)
C'est la capacité de droit...
Mais généralement, ce sont des gens qui reviennent dans le circuit, devenus mâtures, qui bossent pas mal et en veulent. J'ai pas mal de connaissances comme ça.

Sinon, apparement, ils ont chopé les responsables. J'espère qu'ils vont prendre un max. Je suis rarement dans la sanction/répression mais là il faut que ce soit exemplaire.
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: MCL80 le 25 Juin 2011 à 00:38
Je pense qu'il est assez probable qu'ils prennent le maximum… Ça va être un exemple. Et l'imprimeur, il va connaître aussi sa douleur, car il devait y avoir dans son contrat une clause de confidentialité soignée.

Par contre, il me semble bien qu'à mon époque, les sujets étaient dupliqués par l'imprimerie nationale. Et là, pour le coup, c'est sécurisé (production des passeports… entre-autres) et surtout les gens de la maison, étant fonctionnaires, connaissent parfaitement le coût d'une fuite (révocation immédiate, perte de leur droit à pension de retraite… sans compter les poursuites pénales). Maintenant, le gouvernement trouve que l'imprimerie nationale coûte trop cher, et préfère sous-traiter, mais on n'a rien sans rien non plus. :shifty:
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Hiei- le 25 Juin 2011 à 22:24
Citation de Kian le 24 Juin 2011 à 22:16
Citation de Hiei- le 24 Juin 2011 à 21:05
(Sinon, faudra m'expliquer comment on peut obtenir le diplôme pour devenir avocat si on est même pas capable d'avoir un simple bac, à moins de truander une nouvelle fois  :sweatdrop:)
Après 3 essais je n'ai jamais réussi à avoir le bac alors qu'aujourd'hui je suis bac +4 (et prochainement ingénieur) donc bon c'est jouable.
Oui, mais là, le type a eu les sujets la veille, et a failli le rater quand même, ce qui est énorme  :sweatdrop:
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: MCL80 le 26 Juin 2011 à 14:06
Citation de Hiei- le 24 Juin 2011 à 21:05
(Sinon, faudra m'expliquer comment on peut obtenir le diplôme pour devenir avocat si on est même pas capable d'avoir un simple bac, à moins de truander une nouvelle fois  :sweatdrop:)
Tu te fais élire au parlement, et au bout de quelques années de mandat, tu as automatiquement le droit de t'inscrire au barreau. ;)
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: PRSK le 27 Juin 2011 à 16:39
Le jeune qui a prit les photos habite dans ma ville. :niark:

Represent! :mrgreen:
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Flavien le 27 Juin 2011 à 20:10
Tu risques de pas le revoir de sitôt  :sweatdrop:
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: FinalBahamut le 27 Juin 2011 à 20:41
Citation de MCL80 le 26 Juin 2011 à 14:06
Citation de Hiei- le 24 Juin 2011 à 21:05
(Sinon, faudra m'expliquer comment on peut obtenir le diplôme pour devenir avocat si on est même pas capable d'avoir un simple bac, à moins de truander une nouvelle fois  :sweatdrop:)
Tu te fais élire au parlement, et au bout de quelques années de mandat, tu as automatiquement le droit de t'inscrire au barreau. ;)
Moi, j'ai jamais eu besoin de me faire élire pour avoir le barreau.
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Matsya le 27 Juin 2011 à 21:32
Citation de FinalBahamut le 27 Juin 2011 à 20:41
Citation de MCL80 le 26 Juin 2011 à 14:06
Citation de Hiei- le 24 Juin 2011 à 21:05
(Sinon, faudra m'expliquer comment on peut obtenir le diplôme pour devenir avocat si on est même pas capable d'avoir un simple bac, à moins de truander une nouvelle fois  :sweatdrop:)
Tu te fais élire au parlement, et au bout de quelques années de mandat, tu as automatiquement le droit de t'inscrire au barreau. ;)
Moi, j'ai jamais eu besoin de me faire élire pour avoir le barreau.
Je me demande si je ne vais pas cliquer sur "Report to moderator" là. :mdr:
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: PRSK le 27 Juin 2011 à 23:53
Citation de Flavien le 27 Juin 2011 à 20:10
Tu risques de pas le revoir de sitôt  :sweatdrop:
ça m'est égale. :D Déjà je veux savoir qui c'est. :mrgreen:
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Kian le 28 Juin 2011 à 12:18
Citation de Matsya le 27 Juin 2011 à 21:32
Citation de FinalBahamut le 27 Juin 2011 à 20:41
Citation de MCL80 le 26 Juin 2011 à 14:06
Citation de Hiei- le 24 Juin 2011 à 21:05
(Sinon, faudra m'expliquer comment on peut obtenir le diplôme pour devenir avocat si on est même pas capable d'avoir un simple bac, à moins de truander une nouvelle fois  :sweatdrop:)
Tu te fais élire au parlement, et au bout de quelques années de mandat, tu as automatiquement le droit de t'inscrire au barreau. ;)
Moi, j'ai jamais eu besoin de me faire élire pour avoir le barreau.
Je me demande si je ne vais pas cliquer sur "Report to moderator" là. :mdr:
A vu, a bien ri  :mdr:
Titre: Re: Bac : les édition se suivent et les candidats peinent...
Posté par: MCL80 le 30 Juin 2011 à 22:49
Citation de FinalBahamut le 27 Juin 2011 à 20:41
Citation de MCL80 le 26 Juin 2011 à 14:06
Citation de Hiei- le 24 Juin 2011 à 21:05
(Sinon, faudra m'expliquer comment on peut obtenir le diplôme pour devenir avocat si on est même pas capable d'avoir un simple bac, à moins de truander une nouvelle fois  :sweatdrop:)
Tu te fais élire au parlement, et au bout de quelques années de mandat, tu as automatiquement le droit de t'inscrire au barreau. ;)
Moi, j'ai jamais eu besoin de me faire élire pour avoir le barreau.
Oui, mais là tu peux le dire au journal officiel. :harhar: :yes:
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Seto le 5 Juillet 2011 à 11:14
Il semblerait qu'ils aient noté large : mon ex avait calculé qu'il lui manquerait une trentaine de points : elle l'a eu.
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: kgeg le 5 Juillet 2011 à 11:25
Citation de Seto le 5 Juillet 2011 à 11:14
Il semblerait qu'ils aient noté large : mon ex avait calculé qu'il lui manquerait une trentaine de points : elle l'a eu.
Tu vas enfin être libre \o/

(http://hitparade.ch/cdimg/2_be_3-pour_etre_libre_s.jpg)
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Seto le 5 Juillet 2011 à 11:44
Ouep ça fait bizarre d'ailleurs. Un cauchemar de 5 ans qui touche à sa fin et la seule chose que je ressens à l'instant c'est : le vide.
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: kgeg le 5 Juillet 2011 à 11:50
Citation de Seto le 5 Juillet 2011 à 11:44
Ouep ça fait bizarre d'ailleurs. Un cauchemar de 5 ans qui touche à sa fin et la seule chose que je ressens à l'instant c'est : le vide.
Mouè enfin tu sais ce que j'en penses et dans l'ensemble je pense que c'est une bonne chose au final ! ;)

 :hug:
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Seto le 5 Juillet 2011 à 12:07
Citation de kgeg le 5 Juillet 2011 à 11:50
Citation de Seto le 5 Juillet 2011 à 11:44
Ouep ça fait bizarre d'ailleurs. Un cauchemar de 5 ans qui touche à sa fin et la seule chose que je ressens à l'instant c'est : le vide.
Mouè enfin tu sais ce que j'en penses et dans l'ensemble je pense que c'est une bonne chose au final ! ;)

 :hug:
Je n'en doute pas mais il va me falloir quelques mois d'adaptation... et vu mon sens social proche du zéro absolu il va me falloir un gros travail pour "affronter" à nouveau le monde extérieur. J'étais déjà pas à l'aise à la base, là j'avoue que je flippe comme pas permis.
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Flavien le 5 Juillet 2011 à 12:51
Citation de Seto le 5 Juillet 2011 à 11:14
Il semblerait qu'ils aient noté large : mon ex avait calculé qu'il lui manquerait une trentaine de points : elle l'a eu.
Comment peut-elle savoir qu'il lui manquerait une trentaine de points ? Elle est prof ?  :sweatdrop:
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: FX le 5 Juillet 2011 à 12:53
En s'auto notant banane ! Tout le monde le fait !  :whip: ( moi je m'auto note totalement à l'envers, sauf pour les maths où je pensais prendre au moins 15 et j'ai eu 16 ! )

Tu es toujours à Arsonval Flavien ?
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Seto le 5 Juillet 2011 à 13:11
Citation de Flavien le 5 Juillet 2011 à 12:51
Citation de Seto le 5 Juillet 2011 à 11:14
Il semblerait qu'ils aient noté large : mon ex avait calculé qu'il lui manquerait une trentaine de points : elle l'a eu.
Comment peut-elle savoir qu'il lui manquerait une trentaine de points ? Elle est prof ?  :sweatdrop:
En estimant les questions auxquelles elle a su répondre c'tout. Comme elle est en S, c'est plus facile de démêler le vrai du faux. La vraie interrogation c'était les autres matières.
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: AZB le 5 Juillet 2011 à 14:13
Citation de FX le 5 Juillet 2011 à 12:53
En s'auto notant banane ! Tout le monde le fait !  :whip:
Nan, moi j'l'ai pas fait :o ( t'façon je pensais devoir me coltiner le rattrapage, alors...  :mdr: )

Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Seto le 5 Juillet 2011 à 14:25
M'en parle pas, moi j'suis allé aux épreuves les mains dans les poches, j'en avais rien à foutre d'avoir une mention ou pas vu l'école où j'étais accepté après et j'ai du passer la semaine de révision à me balader et jouer aux cartes.
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Matsya le 5 Juillet 2011 à 19:15
Citation de Seto le 5 Juillet 2011 à 14:25
M'en parle pas, moi j'suis allé aux épreuves les mains dans les poches, j'en avais rien à foutre d'avoir une mention ou pas vu l'école où j'étais accepté après et j'ai du passer la semaine de révision à me balader et jouer aux cartes.
Moi, je donnais des cours d'Histoire/Géo. à mon ex. Sinon, je n'avais strictement rien fait (comme les années précédentes quoi).
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Hiei- le 5 Juillet 2011 à 20:24
J'ai rien révisé du tout non plus à l'époque, je suis même sorti à chaque épreuve quasiment après une heure  :mdr:
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Alaiya le 6 Juillet 2011 à 07:43
Pour ma part, j'ai fait ça bien quand même. J'ai révisé les maths et la physique à fond, la bio dans une moindre mesure. Par contre, pour le reste, genre l'HG, c'était lecture devant Roland Garros ^^
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: FX le 6 Juillet 2011 à 11:32
2 aprem sur l'éco, le reste sur les acquis, j'étais sur de moi en HG. Au final 13 de moyenne  :classe:

(Evidemment, en ECO et HG, j'ai pris les dissertes  :lac: )

J'ai gardé mes sujets de brevet et de bac, ça me fera de bons souvenirs
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: tinou le 6 Juillet 2011 à 11:39
Citation de FX le 6 Juillet 2011 à 11:32
2 aprem sur l'éco, le reste sur les acquis, j'étais sur de moi en HG. Au final 13 de moyenne  :classe:

(Evidemment, en ECO et HG, j'ai pris les disserte  :lac: )

J'ai gardé mes sujets de brevet et de bac, ça me fera de bons souvenirs
Moi j'ai gardé le sujet Mines-Pont, c'était marrant le problème sur le changement d'orbite dans le film Mission to Mars.
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Seto le 6 Juillet 2011 à 14:10
Ca me rappelle les tests de l'ETGL (le campus de Thalès, là où kianouch a eu son diplome aussi d'ailleurs). Les tests duraient 4 heures, je les ai fini en deux, totalement sûr de mon coup et pendant que les autres étaient presque tous en sueur  :mdr:

L'autre truc marrant c'était les tests d'entrée chez Logica : 15 personnes au départ et du lourd : mines, centrale, enst et deux malheureux universitaires dont moi. Bilan après les tests de logique : 4 personnes retenues -> les deux universitaires et les deux diplomés d'école les plus pourries  :mdr:
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Flavien le 6 Juillet 2011 à 14:54
Citation de FX le 5 Juillet 2011 à 12:53
En s'auto notant banane ! Tout le monde le fait !  :whip: ( moi je m'auto note totalement à l'envers, sauf pour les maths où je pensais prendre au moins 15 et j'ai eu 16 ! )

Tu es toujours à Arsonval Flavien ?
Non je suis à Limoges, dans un lycée général et technologique.

Sinon, je ne me suis jamais autonoté. J'avais des objectifs et j'estimais si je les avais +/- rempli...
Mais étant en éco, j'étais incapable de me jauger :
- En philo,
- En éco
- En hist/géo
- en Français
- en Anglais (le dernier sujet, comment peut on se l'évaluer ?)
Je pouvais me mettre une fourchette de points mais c'était plus lié à mes résultats habituels...

Finalement, j'ai eu toutes les notes de mes objectifs, sauf en math (j'avais pour objectif de prendre 12 et j'ai pris 10... )
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: FX le 6 Juillet 2011 à 15:13
Nan mais l'auto notation c'est d'la daube, c'est une appréciation générale, et sur certaines matières c't'impossib', tout ce qui est littéraire. En général, tu t'auto-notes par rapport à ce que tu as eu au cours de l'année, et comment tu as senti le sujet. par exemple pour moi :

- en éco j'ai toujours eu entre 8 et 12 ( mais cette [ce topic est en public, triple buse!] me saquait en permanence ), donc là j'espérais 11, j'ai eu 14
- en philo j'ai eu entre 12 et 15 toute l'année, j'espérais au moins 12, j'ai pris 8 ( dans les dents !)
- en HG, j'ai toujours eu d'excellentes notes jusqu'en term, où pareil,  [même chose!]  me saquait comme un fou, bref, j'ai eu 15 à la disserte
- en français écrit, j'avais toujours entre 12 et 16 ( en invention le reste m'emmerdait ), bim j'ai pris 6, j'en ai conclu que mon prof de 1ère aimait mon style, pas le correcteur du bac ! Comme en philo !

- en maths, j'avais entre 8 et 12, j'espérais pas me tauler, mais à la sortie je savais que j'avais cartonner, au moins 15 et j'ai eu 16
- en anglais (avec miss  [grumpf] ) on avait pas vraiment de note, enfin c'est une mauvaise prof, bref, je pensais m'être sacrément torché, bah au final j'ai eu 12
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Megara le 6 Juillet 2011 à 21:23
Citation de Seto le 6 Juillet 2011 à 14:10
L'autre truc marrant c'était les tests d'entrée chez Logica : 15 personnes au départ et du lourd : mines, centrale, enst et deux malheureux universitaires dont moi. Bilan après les tests de logique : 4 personnes retenues -> les deux universitaires et les deux diplomés d'école les plus pourries  :mdr:
Tu as passé des tests chez Logica ITS ou LBC?
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Seto le 6 Juillet 2011 à 22:15
Citation de Megara le 6 Juillet 2011 à 21:23
Citation de Seto le 6 Juillet 2011 à 14:10
L'autre truc marrant c'était les tests d'entrée chez Logica : 15 personnes au départ et du lourd : mines, centrale, enst et deux malheureux universitaires dont moi. Bilan après les tests de logique : 4 personnes retenues -> les deux universitaires et les deux diplomés d'école les plus pourries  :mdr:
Tu as passé des tests chez Logica ITS ou LBC?
Ca remonte à 9 ans et ça s'appelait encore Unilog (Rue du Rocher dans le 8e si j'ai bonne mémoire, c'était le siège à l'époque). Par contre je serais incapable de te dire le nom que ça a pris maintenant.
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Matsya le 7 Juillet 2011 à 00:29
Citation de Megara le 6 Juillet 2011 à 21:23
Citation de Seto le 6 Juillet 2011 à 14:10
L'autre truc marrant c'était les tests d'entrée chez Logica : 15 personnes au départ et du lourd : mines, centrale, enst et deux malheureux universitaires dont moi. Bilan après les tests de logique : 4 personnes retenues -> les deux universitaires et les deux diplomés d'école les plus pourries  :mdr:
Tu as passé des tests chez Logica ITS ou LBC?
C'est vrai que c'était marrant de voir les gens paniquer. Et ne parlons des cas de groupe où les gros boulets prennent "les choses en main".  Je mourrais d'envie d'éclater de rire ! :lol:
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: MCL80 le 7 Juillet 2011 à 10:26
Citation de Seto le 6 Juillet 2011 à 14:10
L'autre truc marrant c'était les tests d'entrée chez Logica : 15 personnes au départ et du lourd : mines, centrale, enst et deux malheureux universitaires dont moi. Bilan après les tests de logique : 4 personnes retenues -> les deux universitaires et les deux diplomés d'école les plus pourries  :mdr:
Ben, tout dépend du profil qu'ils cherchaient. Si c'est une "tête bien pleine", c'est un ingénieur, si c'est une "tête bien faite" c'est un universitaire. Ce que je veux dire par là (en dehors de la provoc' gratuite. :P), c'est que l'ingénieur et l'universitaire n'ont pas la même approche d'une même question (ces approches sont complémentaires au final) de par leur mode de formation (beaucoup plus cadrée pour l'ingénieur que pour l'universitaire).
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Megara le 7 Juillet 2011 à 12:22
Citation de Seto le 6 Juillet 2011 à 22:15
Ca remonte à 9 ans et ça s'appelait encore Unilog (Rue du Rocher dans le 8e si j'ai bonne mémoire, c'était le siège à l'époque). Par contre je serais incapable de te dire le nom que ça a pris maintenant.
Okay, je vois. C'était Unilog Management, la branche conseil d'Unilog.
Maintenant, ça s'appelle Logica Business Consulting, cis à la Défense, Place des Reflets.

En règle générale, LBC ne recherche pas vraiment des ingénieurs, mais plutôt des personnes aptes à devenir consultants en business.
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Matsya le 7 Juillet 2011 à 12:37
Citation de Megara le 7 Juillet 2011 à 12:22
Citation de Seto le 6 Juillet 2011 à 22:15
Ca remonte à 9 ans et ça s'appelait encore Unilog (Rue du Rocher dans le 8e si j'ai bonne mémoire, c'était le siège à l'époque). Par contre je serais incapable de te dire le nom que ça a pris maintenant.
Okay, je vois. C'était Unilog Management, la branche conseil d'Unilog.
Maintenant, ça s'appelle Logica Business Consulting, cis à la Défense, Place des Reflets.

En règle générale, LBC ne recherche pas vraiment des ingénieurs, mais plutôt des personnes aptes à devenir consultants en business.
La preuve : moi ! ^^
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Seto le 7 Juillet 2011 à 13:08
Citation de Matsya le 7 Juillet 2011 à 12:37
Citation de Megara le 7 Juillet 2011 à 12:22
Citation de Seto le 6 Juillet 2011 à 22:15
Ca remonte à 9 ans et ça s'appelait encore Unilog (Rue du Rocher dans le 8e si j'ai bonne mémoire, c'était le siège à l'époque). Par contre je serais incapable de te dire le nom que ça a pris maintenant.
Okay, je vois. C'était Unilog Management, la branche conseil d'Unilog.
Maintenant, ça s'appelle Logica Business Consulting, cis à la Défense, Place des Reflets.

En règle générale, LBC ne recherche pas vraiment des ingénieurs, mais plutôt des personnes aptes à devenir consultants en business.
La preuve : moi ! ^^
Normalement, j'aurai dû en être aussi, mais j'ai reçu une très mauvaise nouvelle pendant que j'attendais l'entretien et je l'ai complètement raté, j'étais trop perturbé  :pleure:
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Matsya le 7 Juillet 2011 à 13:15
Dans mon cas, j'ai accepté, puis démissionné. ^^
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Matsya le 27 Mars 2012 à 02:14
J'ai cherché un endroit plus approprié, mais je n'ai pas trouvé, donc je poste ici cet article très intéressant (que vous connaissez peut-être) écrit par un prof : "Comment j'ai pourri le Web." :

http://www.laviemoderne.net/lames-de-fond/009-comment-j-ai-pourri-le-web.html

Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Ryô le 27 Mars 2012 à 07:21
Oui, ben c'est rigolo, c'est bien de l'avoir mis en lumière, mais c'est d'une banalité malheureusement affligeante.
Je me rappelle des rapports de BEP que je lisais de mes propres élèves pour les préparer à l'examen. C'est patent: tu lis, puis d'un coup le style change. Tu tapes la phrase dans google, et pouf, tu tombes sur un site internet lambda.

Du coup tu gueules, tu expliques que quand on va chercher une info, on cite ses sources... Je suis tombé pour donner quelques cours à la fac sur le site de M. Bachelet, qui est très intéressant. Une page complète sur le plagiat, que voici:

http://plagiat.ec-lille.fr/(http://plagiat.ec-lille.fr/)

Je la fais passer à tous les élèves tous les ans à présent. Mais là, c'est de la recherche documentaire. Ce qu'ont dû vouloir faire les gosses qu'il a niqués. Alors oui, dans ce cas, on cite ses sources, et c'est normal, dans une recherche documentaire. Mais là où il met le doigt sur quelque chose de vraiment important, c'est l'incapacité flagrante des gosses à penser par eux-mêmes. Enfin, à 2x18 ans bientôt, je ne suis pas sûr que j'aurai fait beaucoup mieux à la moitié de mon âge, ni même que j'étais un grand intellectuel alors. D'ailleurs j'ai voté Chirac en 95, c'est dire.
Je ne suis même pas sûr de l'être tout à fait maintenant, à dire vrai. Pour se targuer de ça, faut quand même être un sacré connard prétentieux, ce que je suis certes, mais pas à ce point-là.
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: The WormLord le 27 Mars 2012 à 09:46
Vache, j'aurais jamais cru que quelqu'un citerait ce cher Rémi  :mdr:

Edit : Sinon, assez d'accord avec toi : à 18 ans, j'aurais sûrement pompé sur le net. Par contre, je pense que j'aurais reformulé plutôt que copié directement.
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Ryô le 27 Mars 2012 à 10:47
Un pote à toi?
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: The WormLord le 27 Mars 2012 à 11:15
Euh non, c'est un prof de Centrale Lille et j'ai fait quelques années là-bas :)
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Ryô le 27 Mars 2012 à 11:27
D'accord!
Ben son site est moche mais riche d'informations
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: The WormLord le 27 Mars 2012 à 11:28
J'avoue que mon jugement est biaisé par les quelques cours que j'ai eus avec lui ^^
Après je ne sais pas si j'ai l'excuse du jeune con, mais pour moi il était incapable de faire passer quoi que ce soit à ses élèves (hormis quelques fous rires)
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: FX le 18 Juin 2012 à 10:56
Citation
L'épreuve de philosophie a donné lundi à 8h00 le coup d'envoi du baccalauréat. Les élèves des trois séries du baccalauréat général ont ouvert le bal. Les candidats du bac technologique passent quant à eux l'épreuve à 14 heures.
Les sujets de la série L

Les deux sujets de dissertation de la série L sont : "Que gagne-t-on en travaillant ?" et "Toute croyance est-elle contraire à la raison ?". Le texte à expliquer est un extrait du Traité théologico-politique de Spinoza.

Le coefficient de l'épreuve de philosophie en série L est de 7.
Les sujets de la série ES

Les sujets de dissertation de philosophie de la série ES sont : "Travailler, est-ce seulement être utile ?" et "Peut-il exister des désirs naturels ?" Le troisième sujet est le commentaire d'un extrait de De l'obéissance passive de George Berkeley.

Le coefficient de l'épreuve de philosophie série ES est de 4.
Les sujets de la série S

Les sujets du baccalauréat 2012 de philosophie pour la série S sont : "Serions-nous plus libres sans État ?" et "Avons-nous le devoir de chercher la vérité ?", pour les dissertations. Le troisième sujet est le commentaire d'un extrait de Émile de Rousseau.

Le coefficient de l'épreuve de philosophie série S est de 3
:mrgreen:
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: FinalBahamut le 18 Juin 2012 à 12:41
Franchement, ça sert encore à quelque chose le bac aujourd'hui ? Enfin, est-ce que ça sert plus que le brevet des collèges, par exemple... :unsure:

Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Ryô le 18 Juin 2012 à 13:37
Le brevet à mon sens est très utile.
C'est le seul examen national qui pour l'instant marque la fin d'un cycle (le collège), tout en permettant de se confronter comme tous les autres examens futurs à ce que c'est qu'un passage national, sans les risques que courent les gens du bac et après.

Le bac ouvre toujours l'accès aux facultés et est lui aussi la fin d'un cycle.
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: FX le 18 Juin 2012 à 14:20
Le bac c'est la récompense pour le temps passé à l'école depuis la maternelle, symboliquement ça reste fort. Sinon en tant quel tel, à part ouvrir les portes du cycle supérieur, non à rien.
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Alaiya le 18 Juin 2012 à 14:40
Citation de FinalBahamut le 18 Juin 2012 à 12:41
Franchement, ça sert encore à quelque chose le bac aujourd'hui ? Enfin, est-ce que ça sert plus que le brevet des collèges, par exemple... :unsure:
Le bac général ça ne sert à rien mais il faut l'avoir. Il sanctionne l'enseignement général depuis la maternelle comme le dit FX, et c'est un symbole, c'est vrai. Et pas de bac, pas d'étude supérieure. Et avoir un bac général pour s'arrêter et aller bosser, ma foi, ça ne sert à rien, mais si tu n'as pas "au moins* le bac, tu passes pour un pignouf.

Après, il y a les bac pro, là, c'est différent, et c'est d'ailleurs très bien pour ceux qui veulent aller bosser tôt, et qui ne sont pas intéressés par les études.

Donc, oui, le bac ça sert, un minimum du moins.
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: FinalBahamut le 18 Juin 2012 à 20:53
Un symbole et un passage obligé vers les "études sup'", oui.

Mais bon, comme on le donne à tout le monde, il n'a plus vraiment de valeur, non ? Pourquoi ne pas le donner après un contrôle continu, plutôt que ce simulacre d'examen ?

Déjà qu'il y a une quinzaine d'années c'était plus ça, je vois qu'il continue tranquillement de se "brevetiser" ce bac.

A force de vouloir que tout le monde ait son bac, on en oublie le plus important pour un gosse à l'école : avoir tous les outils en main pour pouvoir s'orienter et être orienté dans la bonne direction, plutôt que d'entendre des "passe ton bac, passe ton bac, passe ton bac" comme un mantra...

Trop de jeunes passent leur bac (général s'entend) sans trop savoir pourquoi, juste parce qu'on leur dit que c'est mieux, et que s'orienter vers un bac techno ou pro, voir pire, vers des CAP & cie, c'est parce qu'on a échoué comme une merde à l'école.

(oui, c'était mon post : "moi aussi, j'ai le droit d'enfoncer des portes ouvertes" ^^)
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Ryô le 18 Juin 2012 à 21:29
Si on le donnait à tout le monde, tout le monde l'aurait (cqfd).

Il y a pour l'an prochain une refonte du brevet pour le rendre plus difficile. Probable que le bac passe par là.
Sur ce point, je suis pour le contrôle continu qui aurait le mérite de valider des capacités au fur et à mesure. Ça marche bien en bac pro, ça ne rend pas du tout automatique l'obtention du bac.

Et croire que les profs notent mieux leurs propres élèves...c'est bien possible pour ce qui me concerne, n'étant pas un enculé, je ne nique pas mes élèves. Pour des copies, pour l'avoir vécu, quand c'est de la merde, c'est de la merde, élève propre ou pas.
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: FinalBahamut le 18 Juin 2012 à 22:42
Citation
Si on le donnait à tout le monde, tout le monde l'aurait (cqfd).
On va pas jouer avec les mots : tu avais probablement compris que, avec 86 % de réussite, je trouve que le bac tient plus de "l'école des fans" que d'un vrai examen.
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: tinou le 19 Juin 2012 à 00:43
C'est aussi et surtout la symbolique tres franchouillarde qui y est attachee... la philosophie, etc. Combien de petits francais se sentent uniques au monde parce qu'ils "ont recu un enseignement philosophique en terminale?". Ca rend les gens cons, le bac. Incapables de voir ailleurs, des les ouvrir a la difference. "Tu n'as pas ton bac? --> tu es un bon a rien!". C'est cet absolutisme cretin qu'il faudrait abolir, et pour moi il tient beaucoup du format de l'epreuve. Les gens jugent les autres sur leur capacite a passer 4 x 4 heures sur des sujets de merde en juin... Rite initiatique fort boyesque tres lolesque si vous me permettez.

Schemas qui se repetent ensuite dans l'entreprise.

Quand a la fameuse philosophie qui rend les petits francais siiiii intelligents, je trouve beaucoup plus constructif et formateur les enseignements de type americains ou on te fait analyser des textes, on te demande ce que tu en penses, etc. de maniere beaucoup moins hypocrites qu'en philosophie ou on demande aux eleves de recracher des bouts de citations et faire du name dropping a tout bout de champs, sur des concepts imposes. Et si tu fais pas la reponse gauchiste de base, tu sais que statistiquement tu as plus de chance de te taper un 8 qu'un 14...
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Ryô le 19 Juin 2012 à 07:06
Citation de tinou le 19 Juin 2012 à 00:43
Ensemble de son œuvre
D'où la notion de contrôle continu, qui est plus régulier.
Quant à la philo, outre le fait qu'elle convoque toutes les sciences humaines, effectivement, à 18 ans, c'est un peu idiot de faire bosser ce pensum.
Citation de FinalBahamut le 18 Juin 2012 à 22:42
Citation
Si on le donnait à tout le monde, tout le monde l'aurait (cqfd).
On va pas jouer avec les mots : tu avais probablement compris que, avec 86 % de réussite, je trouve que le bac tient plus de "l'école des fans" que d'un vrai examen.
J'avais évidemment compris, mais je trouve dangereuse l'utilisation des remarques de comptoir ou des blagues à la con dans la réflexion.
L'autre jour, en ouverture de son argumentation (elle était d'humeur chafouine), elle sort à table "t'achète chinois, t'achète cinq fois" et démarre sur un discours pas piqué des hannetons sur des thèmes assez chers à la France Bleu Marine.

Sans parler que la blague en elle-même est à peine drôle à la première utilisation, je trouve, donc, pas bien malin son utilisation sur le mode "sérieux". C'est pareil pour ta remarque, qui est un raccourci intellectuel trop facile pour éviter de débattre sur d'éventuels problèmes liés à la chose:

- baisse du niveau général
- grand messe républicaine
- vouloir que 80% d'une classe d'âge ait le bac, c'est un objectif qui veut dire quoi en amont?
- et cetera que j'ai pas en tête immédiatement.

Bref, c'pas ton idée, qui me gène, FB, c'est l'utilisation qui en est faite.  ;)
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Alaiya le 19 Juin 2012 à 07:20
Citation
Mais bon, comme on le donne à tout le monde, il n'a plus vraiment de valeur, non ? Pourquoi ne pas le donner après un contrôle continu, plutôt que ce simulacre d'examen ?
Qu'on introduise une part de contrôle continu, pourquoi pas. Néanmoins, quand on sait la subjectivité de certains profs dans la notation, je suis assez mesurée sur le sujet: disons qu'on examen anonyme corrigé par des profs anonymes me paraît plus juste et plus égalitaire.

Par ailleurs, je ne suis pas d'accord pour supprimer l'examen lui même parce que, pour moi, cela reviendrait à cautionner encore un peu plus cette tendance marquée depuis plusieurs années qui veut qu'on mâche de plus en plus les choses aux gamins. Les mettre dans un situation d'examen, dans une situation de stress et de compétition, ne peut pas leur faire de mal, pour leur montrer que, non, on n'a pas toujours ce qu'on veut en claquant des doigts et que parfois, les doigts en question, il faut se les sortir  :mrgreen: A mon sens, passer une péreuve de cette ampleur est utile pour l'avenir, pour prendre conscience qu'on n'est pas un être exceptionnel, qu'on est soumis au même lot que tout un chacun et que la vie, ce n'est pas un truc tout facile et tout simple. Rien que pour cette dernière raison, je pense qu'il est impératif de maintenir le bac.
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: FX le 19 Juin 2012 à 10:46
Moi je suis toudaccord avec Alounette :hug:

Pour la philo, tinou bien vu, comme je ne connaissais rien aux concepts qui ne m'intéressaient pas, j'ai disserté sur vraiment ce que je pensais du sujet (un truc sur la vérité), et bah bim 8 :o

Et pour la subjectivité, ma prof d'éco ne pouvait me blairer, quoi que je fasse elle me mettait entre 7 et maxi 10, tout le temps, c'était incroyable, elle me saquait royalement au point qu'elle ne mettait pas la même chose sur ma copie que sur celles des autres. Si elle avait corrigé mon travail au bac, jamais je n'aurais eu 14.
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Flavien le 19 Juin 2012 à 11:49
Citation
Quand a la fameuse philosophie qui rend les petits francais siiiii intelligents, je trouve beaucoup plus constructif et formateur les enseignements de type americains ou on te fait analyser des textes, on te demande ce que tu en penses, etc. de maniere beaucoup moins hypocrites qu'en philosophie ou on demande aux eleves de recracher des bouts de citations et faire du name dropping a tout bout de champs, sur des concepts imposes. Et si tu fais pas la reponse gauchiste de base, tu sais que statistiquement tu as plus de chance de te taper un 8 qu'un 14...
Ca, c'est ta propre expérience qui te fait dire n'importe quoi.

Je peux contrer avec ma propre expérience, j'ai eu 15 en philo sans mettre une seule citation.
Et pour avoir été enseignant en Terminale L, la citation est importante mais les enseignants de philo privilégient la réflexion de l'élève et la construction de cette dernière.
Par ailleurs, la philo se passe en bac Techno, et évidemment dans ce cas, les enseignants en demandent un minimum sur l'apport de citation.

La citation est la preuve que la réflexion est pertinente. Elle s'appuie sur quelqu'un qui a eu la même réflexion. Cela s'arrête là. Tu fais un florilège de citations, tu ne prends pas la moyenne si cela n'a aucun rapport avec le sujet. Evidemment, entre une copie construite sans citation et une copie construite avec citation, la seconde aura une meilleure note mais quoi de plus normal ?

Par ailleurs, tu fais sûrement dans la provoc' mais "gauchiste de base" c'est idiot, les prof' de philo n'aiment pas les clichés, c'est tout. Après, tu peux balancer une idée anarchiste ou nationaliste, si c'est dans le sujet et l'opinion est raisonnée, tu as toutes les chances de prendre une bonne note.
Le problème est qu'en philo, par contre, il existe une forte variable de notation, mais cela n'est pas lié à une idée "commune des profs de philo" mais bien de leur liberté de réflexion... Soit justement l'idée même de la philosophie... Pour autant, les bacs blancs révêlent que ces variables touchent des cas particuliers.

Finalement, le contrôle continu est une fausse bonne idée, comme l'autonomie totale des établissement. Le contrôle continu est un fard, on peut maquiller et créer sur le papier des élèves performants et prétendre que notre établissement est performant.
Toi qui parles des Américains... Sont ils si performants que celà avec leurs méthodes ? Quand tu te payes une école, peut elle s'autoriser à te faire échouer ? Même si tu es un débile profond ? Tu passeras, car quelqu'un, ou par auto discipline, fera en sorte de passer.

Le baccalauréat a de gros défauts, notamment la tentation de l'objectif 85% de réussite. Mais il est relativement démocratique, anonyme et juste. Les commissions d'harmonisation n'augmentent qu'une minorité de notes.
Mais je préfère largement un examen terminal qu'un contrôle continu où pendant un ou trois ans, la tentation du maquillage est plus que forte.

Bref, il conviendrait de faire attention...

Après, sur notre construit... Je ne crois pas que la philosophie soit un quelconque révélateur de notre comportement en entreprise. comme notre prétendu aspect plus littéraire de notre éducation.
Cela me rappelle les réflexions des Anglo-saxons, comme les Anglais... Raillant notre assistanat, nos grèves, notre comportement... Alors que depuis la seconde guerre mondiale, les indicateurs socio-économiques n'ont été meilleurs, en Grande Bretagne, que pendant 4 ou 5 ans. Soit entre 2005 et 2009.
Notre système sociétal est contestable, ben ouais, comme tous.
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: The WormLord le 19 Juin 2012 à 13:41
Citation de Flavien le 19 Juin 2012 à 11:49
Ca, c'est ta propre expérience qui te fait dire n'importe quoi.

Je peux contrer avec ma propre expérience, j'ai eu 15 en philo sans mettre une seule citation.
Et pour avoir été enseignant en Terminale L, la citation est importante mais les enseignants de philo privilégient la réflexion de l'élève et la construction de cette dernière.
Par ailleurs, la philo se passe en bac Techno, et évidemment dans ce cas, les enseignants en demandent un minimum sur l'apport de citation.
Et là tu idéalises le tableau avec ta propre expérience :)
Moi la philo j'attendais justement une confrontation d'idées, d'argumentaires, etc. Et en fait seul le tout 1er cours de l'année a répondu à mes attentes : raté dans le planning des salles de cours, on s'est retrouvés assis dans la cour du lycée avec le prof qui nous a demandé ce qu'on attendait de la philo, justement.
Et derrière... Plouf, plus rien que du cours théorique à apprendre des citations à la mords-moi-le-nœud. Je me suis complètement désintéressé de la matière jusqu'à mon 4 au bac ^^
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: RoiLion.Thom le 19 Juin 2012 à 13:52
Pareil. Aucun dialogue. Aucune reflexion. Que du "notez cette citation de Machin, et apprenez que Truc a dit...". Basta. Une matière totalement inutile dans mon cas.
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: FinalBahamut le 19 Juin 2012 à 14:09
Allez, vu que j'ai un certain don pour les discussions de comptoir, j'y mets aussi ma propre expérience : 15 de moyenne en term' en Philo, et 6 au bac.

Ca résume bien ce que je pense de la philo : une matière stratosphérique, à l'utilité douteuse, et dont on ne comprend pas très bien la notation  :mdr:
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Flavien le 19 Juin 2012 à 20:14
Je n'idéalise pas puisque je vous explique ce que l'on demande en philo en terminale. Je pense quand même être assez mieux placé que la plupart des personnes ici, milldiou ! Y'a un an pile, j'étais de surveillance en philo et également de secrétariat. J'ai beaucoup bossé avec le prof de philo qui était PP.J'ai pu en parler justement des exigences... Vu qu'on essayait de faire un peu de transversalité/pluridisciplinarité.

Après, je peux concevoir que vous ayez eu une mauvaise expérience... Ou que cela ait changé en 10 ans.  Mes collègues des deux lycées lesquels j'ai fréquentés avaient la même démarche. Les élèves ne se sont jamais plains de cela d'ailleurs. Plus par un long programme, des questionnements difficiles... Mais pas "un empire de citations". Ca c'est la mauvaise démarche que s'infligent beaucoup d'élèves.

Maintenant, quelle communication avez vous eu avec votre enseignant ? Ne concentrez vous pas un souvenir de plus en plus lointain et alerte de fin d'année parce qu'aucun cours n'avait été pris (cad 50% ou plus des élèves en philo) et là oui, dans l'urgence, les citations.

En ce qui concerne FB, le propre de la philo, c'est de ne pas arriver à avoir un avis sur tout, et de faire du sophisme... Et de se planter :P
Heureusement pour moi, c'est arrivé en janvier, pas en juin :P

Par contre, bon, j'y suis allé un peu violent sur Tinou, gomen.
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: FinalBahamut le 19 Juin 2012 à 20:33
Citation
c'est de ne pas arriver à avoir un avis sur tout
Je la prends pour moi celle-là  :mdr:
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Kian le 19 Juin 2012 à 20:37
En philo, en 2001, mon prof détestait un ami et moi, et nous mettait toujours 6 alors que la moyenne de la classe devait être à 12.

... au bac, il a eu 13 et moi 11. Le reste de la classe a eu... 6  :roule:
(et je vous garantie que j'ai mis zéro citation)

On lui a fièrement montré nos notes et expliqué qu'il était nul :classe:
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Flavien le 20 Juin 2012 à 01:19
Citation de FinalBahamut le 19 Juin 2012 à 20:33
Citation
c'est de ne pas arriver à avoir un avis sur tout
Je la prends pour moi celle-là  :mdr:
T'en fais pas, c'était aussi pour moi  :peur:
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Ryô le 20 Juin 2012 à 07:02
C'est marrant cette notion du "mon prof me détestait". J'aimerais bien faire une étude là-dessus, un de ces quatre. En général, quand un prof a un ou deux élèves dans le pif, c'est qu'ils y sont un peu pour quelque chose. D'expérience. Ceux qui éventuellement ne m'aimaient pas élève...je pourrais difficilement leur reprocher, vu comment je pouvais me foutre d'eux.

Je reconnais ne pas piffer certains de mes élèves. Cela dit, comme disait un ancien directeur "on n'est pas là pour vous aimer", c'est un fait.

Néanmoins, même si un élève me sort par les yeux, s'il est bon, il est bon, pis c'est tout. J'en ai un en tête, immédiatement, là. J'y pèterais bien la gueule, tellement c'est un petit connard. A foutre, à chercher la merde, à répondre...Je déteste les élèves qui ne jouent pas le jeu de l'élève. Si j'en fais autant, je les envoie à l'hosto, moi... Mais même ce gros con, qui me fait chier depuis un an, je lui ai foutu une bonne note à son CCF: c'était du bon boulot.

De mon côté j'ai jamais eu le sentiment que mes mauvaises notes étaient liées à une sentimentalité négative que je pouvais avoir avec un prof. Par contre, j'ai eu des cons, comme tout le monde, c'est sûr.
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: RoiLion.Thom le 20 Juin 2012 à 08:56
Moi mon prof ne me détestait pas, mais nous n'avions clairement pas des rapports cordiaux. Avec mon prof de français non plus d'ailleurs. Faut dire que j'avais un bon côté "péteux" qui, chez un scientifique qui plus est, devait être assez détestable pour un prof je suppose.
Bref pour répondre à Flavien, je ne m'entendais pas mieux que ça avec lui (il fait partout des 3 de ma vie qui m'ont foutu dehors), mais pour autant ce n'est pas ça que je lui reproche, mais ce que j'ai dit avant. Il n'y avait soit aucune volonté soit aucun talent à faire passer un quelconque intérêt pour sa matière...
Mais au final, comme tout le monde ici, ma note au bac n'avait rien à voir... J'ai eu dans les 4-8 toute l'année, et 14 (ou 16 je ne sais plus) au bac.
Et pourtant j'ai réussi à placer dans ma copie qu'"il n'y a pas que des gens bons à la tête de l'art" :yaisse: (c'était mon petit défi de jeune péteux de l'époque)
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: The WormLord le 20 Juin 2012 à 09:01
Citation de Flavien le 19 Juin 2012 à 20:14
Je n'idéalise pas puisque je vous explique ce que l'on demande en philo en terminale. Je pense quand même être assez mieux placé que la plupart des personnes ici, milldiou ! Y'a un an pile, j'étais de surveillance en philo et également de secrétariat. J'ai beaucoup bossé avec le prof de philo qui était PP.J'ai pu en parler justement des exigences... Vu qu'on essayait de faire un peu de transversalité/pluridisciplinarité.
Ben si tu idéalises, puisque de fait tu assimiles la demande (ce qu'on attend d'un élève de terminale) à ce qui se pratique réellement (dans mon cas "fermez vos gueules et notez ça").

Je veux bien te croire que ce qui est attendu est bieng, voire très bieng. Par contre tu peux me croire quand je te dis que c'est mal appliqué, parfois.
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Flavien le 20 Juin 2012 à 16:23
A la base, j'ai donné mon expérience car quelqu'un généralisait par sa propre expérience. C'était rhétorique.

L'argument, c'est surtout le boulot réellement fait avec des enseignants de philosophie et ce que je sais des contenus, comme des savoir faire.
Après, de toutes façons, même cette expérience ne suffit pas, je le reconnais avec aise...
... Mais je pense que plus que les enseignants, le problème sont les élèves même qui, souvent, ne jouent pas le jeu du cours dialogué et du débat.

J'avais 1h tous les 15j d'ECJS en seconde et term l'année dernière, je voulais faire des débats toute l'année... Que je trouvais franchement super intéressant :
ex : Liberté et sécurité sur Internet, par exemple.

J'avais des term L. J'ai pas pu en faire un seul correct, 95% du débat venait de moi même.

Souvent, les élèves le vivent mal mais quand on passe en mode "cours magistral de bourrin", c'est parce qu'on est contraint.
J'ai fait ça mardi, j'ai une classe de 4e d'une fumisterie sans nom. Allez hop, pendant 40 minutes, ils ont fait que gratter... Et pas du facile : Socialisme, libéralisme, rôle de l'Eglise au XIXe...
Et cons comme ils sont, je vais recommencer demain.
Car quand on passe en cours dialogué, la moitié s'en désinteresse et part en steak. Et non, ils sont pas trop jeunes en 4e.
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: MCL80 le 20 Juin 2012 à 19:40
Ce qu'il y a de bien avec le bac, c'est que même ceux qui l'ont eu il y a longtemps en parlent tous les ans… Un vrai marronnier, et probablement un rite initiatique aussi, pour avoir marqué autant. :D

Pour la philo, je n'ai jamais fais une citation. Pour moi, ce n'était ni l'objet ni l'intérêt de cette matière. Par contre, le fond du programme n'abordait pas assez les aspects que j'aime, ce qui fait que je ne me suis jamais investi à fond. De mémoire, j'ai eu une note moyenne au bac là dessus… Mais par rapport au coeff 9 des math, y'avait pas photo.
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Kian le 20 Juin 2012 à 20:23
Citation de Ryô le 20 Juin 2012 à 07:02
C'est marrant cette notion du "mon prof me détestait". J'aimerais bien faire une étude là-dessus, un de ces quatre. En général, quand un prof a un ou deux élèves dans le pif, c'est qu'ils y sont un peu pour quelque chose. D'expérience. Ceux qui éventuellement ne m'aimaient pas élève...je pourrais difficilement leur reprocher, vu comment je pouvais me foutre d'eux.

Je reconnais ne pas piffer certains de mes élèves. Cela dit, comme disait un ancien directeur "on n'est pas là pour vous aimer", c'est un fait.

Néanmoins, même si un élève me sort par les yeux, s'il est bon, il est bon, pis c'est tout. J'en ai un en tête, immédiatement, là. J'y pèterais bien la gueule, tellement c'est un petit connard. A foutre, à chercher la merde, à répondre...Je déteste les élèves qui ne jouent pas le jeu de l'élève. Si j'en fais autant, je les envoie à l'hosto, moi... Mais même ce gros con, qui me fait chier depuis un an, je lui ai foutu une bonne note à son CCF: c'était du bon boulot.

De mon côté j'ai jamais eu le sentiment que mes mauvaises notes étaient liées à une sentimentalité négative que je pouvais avoir avec un prof. Par contre, j'ai eu des cons, comme tout le monde, c'est sûr.
Ben je vais te dire, que je l'ai cherché ou pas ne me semble pas dans ce cas précis être la question: nous le trouvions tous les 2 mauvais et étions 2 personnes assez littéraires. Le résultat final nous a donné raison.
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: FinalBahamut le 20 Juin 2012 à 20:45
Citation de MCL80 le 20 Juin 2012 à 19:40
Par contre, le fond du programme n'abordait pas assez les aspects que j'aime, ce qui fait que je ne me suis jamais investi à fond.
Farpaitement d'accord avec toi : le cours sur le désir, une vrai déception  :pleure:
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Ryô le 21 Juin 2012 à 07:04
Kian, ma remarque ne te concernait pas au premier chef, car je m'appuyais juste sur ta remarque pour évoquer quelque chose de plus général. Mais dans ce lot, effectivement, ça doit apparaître, des gens qui détestent vraiment des élèves et leur font savoir d'une manière ou d'une autre.
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Alaiya le 21 Juin 2012 à 08:00
Pour la philo, ayant fait un bac C, je n'en avais pas grand chose à faire, ce que je regrette après coup, parce que c'est une matière intéressante. Donc, je n'ai rien potassé, et limite je n'ai pas le souvenir d'avoir fait beaucoup de devoirs sur table au cours de l'année... c'est donc que j'ai du avoir la moyenne. Et j'ai eu 11 au bac, c'était sur la religion. J'ai glissé une seule citation dedans, et en plus, je me suis plantée: au lieu d'écrire "la religion est l'opium du peuple", j'ai écrit "l'opium est la religion du peuple"  :mdr: Le correcteur a du bien se marrer. Mais je suis entièrement d'accord avec Flavien: pourvu que l'argumentation soit bonne et étayée, tu peux écrire ce que tu veux, sans citations.

Pour les profs qui saquent les élèves parce que justement ils ne peuvent pas les saquer: j'ai eu le cas, avec ma prof d'anglais en terminale. J'étais meilleure qu'elle, ce qu'elle ne supportait pas. C'était une bonne femme de 50 ans, qui s'habillait comme une jeunette de 20, imbue de sa personne, et qui nous avait balancé le jour de la rentrée qu'elle enseignait aux prépa lettres (de Bastia, hein: je vous laisse imaginer le niveau XD), et que notre classe de terminale C, elle n'en avait rien à battre. Elle parlait anglais avec un accent corse à couper au couteau. Bref. Elle m'a collé des 12 et des 13 toute l'année, alors que je n'ai jamais eu moins de 18 de moyenne en anglais sur toute ma scolarité. Et j'ai d'ailleurs eu 18 au bac. Elle me détestait et ne s'en est jamais cachée. Pour ce qui me concerne en tout cas, cela étaye le fait que le contrôle continu n'est pas forcément une bonne chose.

Mais par contre, il ne faut pas confondre avec le niveau recherché par le prof: en maths, en terminale, j'en ai bavé. Je comprenais les cours, mais je prenais des tôles aux contrôles. Genre 8, 9... craignos en TC. Jusqu'au moment où j'ai compris que le niveau des contrôles était fait pour nous préparer à la prépa... Or, les maths et moi, on se détestait déjà assez pour ne pas avoir envie de continuer notre vie en commun après le bac. J'ai été rassurée au bac blanc, quand j'ai eu 15 (bac corrigé par la prof de maths de l'autre TC). et j'ai eu 15 au vrai bac également. Dans ce cas, il ne s'agissait pas de relation bancale prof/élève mais bien d'un niveau recherché ne correspondant pas à celui de la terminale. Du coup, ça aussi ça peut influer sur un contrôle continu.
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: tinou le 20 Juillet 2012 à 16:26
Ma soeur a eu son bac, avec de bonnes notes, dont 15 en maths. Pas mal alors que l'Academie de Nice a ete incapable de trouver un prof de maths pour assurer les cours de sa classe de septembre a fevrier...

Et elle a eu 14 en philo alors que son prof lui a colle 6 toute l'annee...

Comme quoi les profs
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Flavien le 21 Juillet 2012 à 03:54
Citation de tinou le 20 Juillet 2012 à 16:26
Ma soeur a eu son bac, avec de bonnes notes, dont 15 en maths. Pas mal alors que l'Academie de Nice a ete incapable de trouver un prof de maths pour assurer les cours de sa classe de septembre a fevrier...
C'est totalement inadmissible, quelque soit le bac (S ou ES) mais prévisible. La filière math est totalement abandonnée par les étudiants à juste titre. A quoi bon se taper un concours difficile (même si là, presque 100% des candidats peuvent être reçus si note convenable) alors qu'on peut être mieux payé ailleurs ?

Ajouté à la chute des postes d'enseignants, à l'affectation annuelle des TZR (ceux qui sont censés remplacés les professeurs titulaires en poste)...

Ben y'a personne.
Citation
Comme quoi les profs
Les profs sont effectivement peu utiles voire "nocifs" dans le cas d'un élève autodidacte. Car un conflit risque d'éclater entre un élève qui veut apprendre selon sa méthode/ce qu'il aime et l'enseignant qui donne une méthode généralisée/iste.

Dans le cas d'un élève issu d'un milieu social favorisé ou culturellement bien doté, le professeur ne sera qu'un complément, une valeur ajoutée...Mais elle n'est pas si évidente que cela car tout dépend du niveau de la classe.

Et surtout il faut prendre en compte les autres : les besogneux, ceux issus des classes moyennes, ou ceux issus de milieux dépourvus de repères culturels, intellectuels d'un certain niveau. Et eux, pour peu qu'ils  en veuillent, on leur en apprend énormément et donne les moyens de se constituer un savoir académique.

Après pour la philo, on en a déjà parlé.

C'est amusant en tous cas, c'était le sujet au bac de Français ES quand j'étais encore élève. Sur l'utilité de l'école.
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: FX le 21 Juillet 2012 à 09:47
En 1ère (année du bac français) je n'ai pas eu de prof de français de fin septembre à début janvier... Heureusement après le prof qu'on a eu était top, mais on a pas pu tout rattraper, il a fait un choix et a zappé la poésie. Devinez ce qui est tombé... :joker:
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Hiei- le 22 Juillet 2012 à 23:45
Citation de FinalBahamut le 18 Juin 2012 à 20:53
Trop de jeunes passent leur bac (général s'entend) sans trop savoir pourquoi, juste parce qu'on leur dit que c'est mieux, et que s'orienter vers un bac techno ou pro, voir pire, vers des CAP & cie, c'est parce qu'on a échoué comme une merde à l'école.
Je confirme, c'est exactement ce que j'ai entendu à l'époque, et j'en vois le résultat aujourd'hui.

Comme dirait l'autre, si j'avais su !
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: MCL80 le 23 Juillet 2012 à 22:52
Déjà sous Napoléon III certains disaient qu'il y avait trop de bacheliers et qu'on ne trouvait pas à les employer… Comme quoi, la question n'est pas nouvelle, et à l'époque on était loin des pourcentages actuels. ;)
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: RoiLion.Thom le 24 Juillet 2012 à 12:04
Non le problème soulevé par Flavien n'est pas le nombre de bacheliers, mais la mauvaise (voire absence d') orientation à la fin du collège avec dénigrement des filières "techniques". Effectivement, je suis d'accord que c'est devenu un régime "passe-partout" que les élèves suivent sans se poser de questions alors que beaucoup seraient plus épanouis dans d'autres filières.
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Flavien le 24 Juillet 2012 à 12:26
Je ne sais plus si c'était moi qui ai dit ça... Mais j'en suis d'accord et je précise.

La plupart du temps, si la part de responsabilité de l'équipe éducative existe (errare humanum est en somme), le principal problème demeure la famille.  Sauf dans les milieux très populaires, quand on parle de bac pro ou de CAP, c'est l'hallali. On a même eu le cas d'un parent nous accusant de racisme/discrimination sociale parce qu'on voulait mettre sa fille en bac pro (!!!).

A ce sujet là, on a quelques réformes à faire.

D'une part, la seconde générale et la seconde technologique devraient être distinctes voire on devrait supprimer carrément la voie technologique pour la mettre en voie professionnelle. Beaucoup trop de gamins passent en seconde générale et technologique et se retrouvent avec un niveau déplorable. Y'a clairement un problème d'orientation post collège.
Il serait plus simple d'avoir un enseignement dit "général" avec le tronc commun classique (math, hist-géo, français, anglais, lv2, sport, SVT + les matières à spé dès la seconde : physique/chimie, Eco, latin, lettres, lv3... à choisir, ajoutons droit). En 1ere on choisit entre un enseignement littéraire avec un enseignement des langues bien plus poussé qu'actuellement (pour valoriser cette filière), ES qui va valoriser commerce, droit, éco, humanités et S sur la physique et les SVT.
Pas de fusion seconde générale/technologique, ça évitera des classes avec des différences de niveaux abyssales sans pour autant révolutionner le tryptique L/ES/S

D'autre part, il faut refonder l'enseignement professionnel afin d'y inclure les sections technologiques. Il existe déjà des BacPro et BacTechno qui font double emploi. Et quelque part, y'a pas grande différence entre la destinée d'un gars qui fait Bac Techno STG et d'un autre qui fait Bac pro compta/secrétariat, c'est juste de l'hypocrisie. Et évidemment, valoriser ces filières. Car bon, juste pour le rappeler, un plombier touche bien plus qu'un prof.
Mîne de rien...

Pour redonner une possibilité de changement de filière (particulièrement de bac pro à bac G), on recrée la 1ère adap' qui était une très bonne chose, je trouve.

Pour les examens, en soi, si on respecte l'esprit des examens, y'a pas de problème. Par contre, dissocions bien le baccalauréat de la fin du lycée. Le baccalauréat doit être un sésame pour l'Université et rien d'autres. Par un examen de fin d'études au lycée. Cela arrangerait pas mal de choses...


Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: FinalBahamut le 20 Juin 2013 à 19:29
Perles en ES : http://www.challenges.fr/economie/20130620.CHA1096/bac-sciences-economiques-les-plus-belles-perles-des-copies-des-candidats.html?google_editors_picks=true

J'aime beaucoup celle-là :
Citation
"Les pays pauvres se sont quasiment tous rassemblés en Afrique. Il aurait plutôt dû se rapprocher des Etats-Unis, comme l’ont fait le Mexique et le Canada."
:mdr2:

Et celle-là alors :
Citation
"Les riches bouffent le gâteau et les pauvres se contentent des miettes. Mais plus le gâteau est gros, plus les miettes sont grosses."
:ptdr:
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Kamen le 20 Juin 2013 à 22:04
Mais tu ne releves pas les verites difficiles a entendre, comme :
Citation
"La principale industrie alimentaire de Bretagne est la crêpe."
Plus le temps passe et moins je peux comprendre qu'on ecrive de telles enormites dans une copie. A moins de vouloir faire rigoler le correcteur.
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Kian le 20 Juin 2013 à 22:17
Citation de Kamen le 20 Juin 2013 à 22:04
Plus le temps passe et moins je peux comprendre qu'on ecrive de telles enormites dans une copie. A moins de vouloir faire rigoler le correcteur.
Je pense qu'il y a de ça. Certains, je suppose, sachant qu'ils n'ont de toute façon aucune chance vu leur niveau s'amusent, tout bêtement. J'imagine du moins. Mais ça n'explique pas toutes les énormités ^^
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Ryô le 20 Juin 2013 à 22:46
Je suis d'accord. C'est trop énorme pour être juste de la connerie, il doit y avoir une logique d'action derrière (oui, je crois beaucoup en l'être humain).
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Flavien le 20 Juin 2013 à 23:58
Alors :

/1 dans les "perles du bac", il existe énormément de fake.
/2 ensuite, il existe des candidats qui viennent pour le fun. Ce lundi, en philo, dans mon lycée apparemment, quelqu'un a écrit "je n'ai rien à dire car je n'ai pas travaillé... A l'exception de "sans maîtrise, la puissance n'est rien"".
/3 malheureusement, sous le coup de la pression ou de la bêtise, certains élèves peuvent sortir des énormités. Cf mes états d'âmes lors de la correction du bac blanc.
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: FinalBahamut le 21 Juin 2013 à 07:53
Citation de Kamen le 20 Juin 2013 à 22:04
Mais tu ne releves pas les verites difficiles a entendre, comme :
Citation
"La principale industrie alimentaire de Bretagne est la crêpe."
.
Parce qu'elle n'est même pas marrante  :nono:

Effectivement, il doit forcément avoir des fakes.

Sinon...  :peur:
Titre: Re: Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: FX le 21 Juin 2013 à 10:26
J'y crois pas à ces "perles" de bac moi :bah:
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Kamen le 23 Juin 2015 à 16:09
Même la presse britannique se gausse du niveau des étudiants français, c'est dire...
http://www.theguardian.com/world/2015/jun/22/french-teens-unable-cope-with-baccalaureate-english-question?CMP=fb_gu
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Urumi le 23 Juin 2015 à 18:31
S'il est vrai qu'il y aurait beaucoup à dire sur l'enseignement des langues étrangères en France et en Belgique francophone, je ne suis pas sûre que les anglo-saxons aient des leçons à donner à qui que ce soit concernant la maîtrise - voire même un quelconque intérêt envers - d'autres langues que l'anglais.
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: iDam le 23 Juin 2015 à 18:36
To cope... OK, alors désolé mais moi aussi je ne connaissais pas ce terme. C'est un verbe soutenu ou bien j'ai jamais lu/vu ce qu'il fallait d'intelligent pour passer à côté ? :o

D's©
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Kamen le 23 Juin 2015 à 19:40
Que les Anglo-saxons moquent l'enseignement linguistique, c'est une chose, ces gens n'ayant aucune notion de grammaire (d'où les erreurs systématiques sur it's/its, ou he's/his). Par contre, que la médiocrité des bacheliers français soit mentionée par The Guardian, c'en est une autre... The Sun ou The Daily Mirror, ça me surprendrait moins.

Quant au verbe "cope", c'est un mot courant, j'ai dû l'apprendre en 3e. :bah: Qu'on ne l'ait jamais vu, ça peut arriver (comme j'ai appris des choses évidentes récemment), mais ce n'est ni soutenu comme "sate", ni ultra-spécifique comme "bellow", donc pondre une pétition à ce sujet, oui, c'est ridicule.
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Battou le 23 Juin 2015 à 20:09
Je ne vais pas me faire l'avocat de ces ânes qui s'entêtent à refuser le système métrique mais... là ce qui est risible, c'est surtout que nos jeunes en fassent un scandale au point de demander capricieusement, par le biais d'une pétition, l'annulation de l'épreuve.
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Kian le 23 Juin 2015 à 20:11
"To cope" n'est réellement pas un verbe rare ou soutenu. D'accord avec Battou...
J'aurais du y penser en 2001 tiens ! J'ai rien compris à l'épreuve de maths, une pétition !
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Urumi le 23 Juin 2015 à 21:27
Sur le ridicule de la pétition, on est tous bien d'accord. :mainaufront:
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: tinou le 23 Juin 2015 à 22:43
C est une blague le coup de to cope seulement pour les bilingues?
j ai des souvenirs de terminale ou l'anglais appris etait un poil soutenu quand meme, genre downton abbey parfois
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Battou le 23 Juin 2015 à 23:56
Chez les anglais, il semblerait que ce soit un problème de maths qui ait posé des problèmes aux jeunes :
http://www.bbc.co.uk/newsbeat/article/33022147/that-gcse-maths-question-and-the-students-who-tried-to-answer-it
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Kamen le 24 Juin 2015 à 01:26
Et une question pas bien dure, puisqu'on ne demande meme pas de prouver la proba, Juste d'en deduire une bete egalite. :rolleyes:
Iront-ils jusqu'a la petition truffee de fautes? J'aurais du lancer des class actions quand j'entravais rien au sujet, tiens! Ah, jeunes naifs que nous etions.
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Battou le 24 Juin 2015 à 07:56
Nous n'avions pas d' aillefone ni de rezosocio.  :o
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Flavien le 24 Juin 2015 à 09:32
Ce qui pose problème, c'est d'en faire une information en France. Utiliser quelques milliers de twits dégénérés pour en faire un sujet national, c'est problématique et symptomatique de la qualité du travail journalistique contemporain.

Il y a 15 ans, dans chaque cour d'école, il était certain qu'une partie des gamins hurlaient au scandale d'avoir "mis des intégrations à ce moment tordu" ou "d'avoir proposé un texte de Kant plutôt que Sartre" ou "de ne pas avoir été clair à la question 17 a". Mais voilà, elles n'étaient ni amplifiées par un réseau centripète, ni recherchées par des journalistes sans imagination.
Et en effet, to cope with n'est pas particulièrement soutenu. Les professeurs d'anglais l'introduisent en même temps que "to deal with".

A titre personnel, je suis plus consterné par l'erreur du sujet en histoire/géo. Comprenons-nous bien, cela n'a pas grande incidence pour les élèves. Seulement, pour nous, l'heuristique, c'est à dire la critique du document et la recherche de son authenticité est la base de la science historique. De fait, c'est une erreur très grave pour moi qui, encore une fois, m'interpelle que la manière dont les sujets sont créés, critiqués, sélectionnés.
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Urumi le 24 Juin 2015 à 22:46
Qu'est-ce qu'il s'est passé avec l'épreuve d'histoire géo ?
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: The WormLord le 24 Juin 2015 à 22:55
Je n'ai pas retenu tous les détails, mais pour illustrer un sujet qui parlait de Neil Armstrong, ils ont utilisé une photo d'Apollo 14 ou un truc de ce genre.
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Urumi le 24 Juin 2015 à 23:05
Tant qu'ils n'ont pas mis une photo de Lance... :shifty:
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: tinou le 24 Juin 2015 à 23:51
Ou de Louis...
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: MCL80 le 25 Juin 2015 à 19:02
Citation de Urumi le 24 Juin 2015 à 23:05
Tant qu'ils n'ont pas mis une photo de Lance... :shifty:
C'est pourtant bien lui qui a fait l'aller retour sur la lune à vélo et à l'eau claire, non? :hypocrite:

Blague à part, je crois que Flavien a bien résumé la situation de ces soit-disant journalistes qui passent leur temps sur facebook et n'ont plus aucun sens de la mesure (dans la PQR, c'est encore pire… Je me demande même pourquoi on n'a pas encore enlevé le R, tiens. Et avec les réductions de format du papier, c'est même plus bon pour éplucher les patates.)

Enfin bon, le bac est passé, place au brevet, avant les épreuves de rattrapage… Et le tour de France avec Neil Amstrong en tête. :P
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Flavien le 25 Juin 2015 à 21:07
Ouais, ben le brevet souligne encore le problème des sujets mal faits.

La cinquième page du sujet de maths propose un schéma d'une façade d'une maison à repeindre, elle est représentée en un rectangle et un triangle.
Il est écrit "la surface à repeindre est grisée".

...

Eh bah non, rien est grisé...

...

Et faut pas attendre que le rectorat fasse le premier pas hein.

Je ne sais pas si la mise en page est réalisée par le prof ou des services spéciaux... Mais je suis sûr que personne ne vérifie rien, ne relis rien et c'est imprimé en 836 000 exemplaires sans se soucier s'il y a une grosse coquille ou rien.
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Kamen le 25 Juin 2015 à 22:54
Pour moi qui travaille dans l'industrie de l'ecrit, cette incurie n'est pas "juste" un probleme de rectorat, ou une "honte" pour les historiens, mais un symptome de quelque chose de plus general : "la relecture, c'est une perte de temps" et "la relecture, c'est verifier qu'il n'y ait pas trop de fautes d'orthographe". Je bosse beaucoup avec les editeurs de ma boite, plus que par le passe, et ils ne se contentent de reformuler le texte traduit a la marge pour qu'il sonne mieux, ils passent du temps a verifier toutes les infos, a comparer les sources et s'assurer que tous nos media fournissent la meme information. Je fais de meme pour certains projets que je coordonne, et les textes soit disant relus qu'on me refourgue en anglais contiennent des coquilles (ce qui est inacceptable, surtout que l'usage de correcteurs automatiques est la regle) et des enormites factuelles (dates pas raccord entre autres, alors qu'il s'agit du meme relecteur a chaque fois, donc il a tout vu passer). Egalement, il semblerait que dans l'industrie du jeu video au moins (et la traduction en general, tout comme le journalisme, de ce que j'en vois), la politique soit celle d'un contenu de niveau acceptable, a savoir que traquer les erreurs comporte un cout que plus personne ne veut assumer. Donc, hop, c'est publie, l'auteur doit bien avoir fourni un truc acceptable, et le lecteur survivra, non ?
Les consequences, ils s'en tamponnent, et il ne peut rien se passer de grave... :rolleyes:
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: MCL80 le 26 Juin 2015 à 18:08
Ah, les relecture… Dans un département métropolitain de la moitié sud de la France et dont le point haut n'atteint pas les 1000 mètres dont je tairai le nom, un arrêté préfectoral interdisait la chasse des sangliers au mois de juillet en cas de neige. Cet arrêté avait franchi tous les échelons hiérarchiques qui théoriquement relisent avant de signer le bordereau et avait été publié. Oui, dans l'administration il n'y a plus grand'monde pour relire ce qu'il signe. :peur:
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Flavien le 26 Juin 2015 à 18:24
Ahah.
Sinon, brevet d'Histoire/géographie/éducation blabla, dans le genre foutage de gueule, la question longue en géographie de l'épreuve 2015 est la même, en plus précise, que celle de l'épreuve 2014 passée à Pondichery.
On parle d'une version du brevet dont les premiers sujets sont sortis en 2013.

Y'a vraiment un truc qui tourne pas rond.
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Alaiya le 29 Juin 2015 à 10:01
J'ai cru voir aussi des consignes de correction pour le bac philo plutôt ubuesques: commentaire d'un texte de Descartes => "la connaissance de la doctrine de l'auteur n'est pas requise". Oooooook. Donc en fait, si tu n'as jamais mis les pieds en cours de philo de toute l'année, ben c'est pareil. Du coup, pourquoi on passe une épreuve de philo? ch'ais pas, moi, mais celles de français en première devraient suffire pour le coup, non? XD
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Flavien le 29 Juin 2015 à 15:25
Ben t'sais, faut bien arriver à 90% de réussite. Tous les moyens sont bons.
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: iDam le 29 Juin 2015 à 16:42
A un moment, le 90%, faut s'asseoir dessus et accepter plus de redoublements. On a la première génération SMS au travail et ça donne des courriels pro désastreux sans oublier le reste, visible chez BTM.

D's©
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: RoiLion.Thom le 29 Juin 2015 à 16:48
Citation de Alaiya le 29 Juin 2015 à 10:01
J'ai cru voir aussi des consignes de correction pour le bac philo plutôt ubuesques: commentaire d'un texte de Descartes => "la connaissance de la doctrine de l'auteur n'est pas requise". Oooooook. Donc en fait, si tu n'as jamais mis les pieds en cours de philo de toute l'année, ben c'est pareil.
A vrai dire et vu que j'ai 5 minutes pour répondre, je ne partage pas ton avis.
Dans mon cas, j'ai été extrêmement déçu par la philo en terminale. Il ne s'agissait, au final, que d'apprendre par coeur des pans entiers d'arguments et argumentations, avec pléthore de citations, pour les ressortir le jour J en inventant un lien entre ces arguments et le sujet.
Bref, un intérêt intellectuel 0.
Ce qui me semble intéressant à creuser dans la philo, c'est la manière de réfléchir, de se poser les questions et de ne pas arriver à y répondre, en en ouvrant d'autres. Savoir par coeur tout Rousseau et compagnie, à côté de ça, en effet, je ne trouve pas ça important. Ce qui n'empêche pas d'apprendre des citations et de connaître à peu près les bonshommes (histoire de ne pas placer Platon au moyen-âge par exemple), mais voilà quoi...
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Battou le 29 Juin 2015 à 17:11
Citation de Alaiya le 29 Juin 2015 à 10:01
J'ai cru voir aussi des consignes de correction pour le bac philo plutôt ubuesques: commentaire d'un texte de Descartes => "la connaissance de la doctrine de l'auteur n'est pas requise". Oooooook. Donc en fait, si tu n'as jamais mis les pieds en cours de philo de toute l'année, ben c'est pareil. Du coup, pourquoi on passe une épreuve de philo? ch'ais pas, moi, mais celles de français en première devraient suffire pour le coup, non? XD
En même temps, même à la Sorbonne ils n'ont pas lu pas Descartes. Tu te rends comptes ? Mais allô, quoi. :humpf:
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Flavien le 29 Juin 2015 à 17:11
Citation de iDam le 29 Juin 2015 à 16:42
A un moment, le 90%, faut s'asseoir dessus et accepter plus de redoublements. On a la première génération SMS au travail et ça donne des courriels pro désastreux sans oublier le reste, visible chez BTM.

D's©
Oui alors, je tiens à relativiser :
Globalement, les enfants écrivent moins biens que leurs aînés. C'est un fait. Cependant, la dégradation est bien moins grave qu'on le prétend. D'une part, la révolution numérique a engendré un retour massif de l'écrit social (réseaux sociaux) et professionnel (mails plutôt que téléphone). Ce retour de l'écrit remet sur les rails une bonne partie de personnes, de tous âges. Je suis loin d'observer un "+50 ans = expression rigoureuse" "+30 ans : peut mieux faire" "-30 ans = kikoolol !"
D'autre part, la baisse de qualité du Français vient aussi de l'arrêt de la relecture (ou l'absence de toute conséquence si elle fait défaut) aussi bien à l'école que dans la vie professionnelle. Kamen le dénote à son niveau. C'est loin de ne toucher que l'école.

Maintenant, je vous le dis, les choses ne s'arrangeront jamais. L'éducation nationale est un enjeu politique (les Français se sentent tous concernés) et financier (premier budget de l'Etat)... Mais aussi économique, social et culturel.
L'Etat ne tapera jamais avec pertinence là où il faut :
- Sur les infrastructures pour améliorer le savoir/bien être de tout le monde (profs, élèves, administration, personnel technique)
- Redéfinir le principe du collège unique : Est-ce que cela signifie un seul lieu pour une génération ? Ou une unicité des enseignements pour une génération ?
- Redéfinir l'accès aux études supérieures en clarifiant le rôle du baccalauréat. Le bac n'est pas inutile pourvu que l'on sache clairement à quoi il sert et quel est le sens et la valeur de l'obtention de ce diplôme.
- Permettre aux acteurs privés d'investir massivement dans l'enseignement professionnel et technique afin de financer une promotion de ces formations... Clairement méprisées par l'orientation et les pouvoirs publics.

Il est beaucoup plus facile de faire des réformes brumeuses, incompréhensibles où l'on se bornera à des chiffres paliers... Dont la réalité est l'alourdissement des services des fonctionnaires (pour ainsi alléger considérablement la masse salariale) au détriment des enfants.
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Alaiya le 29 Juin 2015 à 18:29
Citation de RoiLion.Thom le 29 Juin 2015 à 16:48
Citation de Alaiya le 29 Juin 2015 à 10:01
J'ai cru voir aussi des consignes de correction pour le bac philo plutôt ubuesques: commentaire d'un texte de Descartes => "la connaissance de la doctrine de l'auteur n'est pas requise". Oooooook. Donc en fait, si tu n'as jamais mis les pieds en cours de philo de toute l'année, ben c'est pareil.
A vrai dire et vu que j'ai 5 minutes pour répondre, je ne partage pas ton avis.
Dans mon cas, j'ai été extrêmement déçu par la philo en terminale. Il ne s'agissait, au final, que d'apprendre par coeur des pans entiers d'arguments et argumentations, avec pléthore de citations, pour les ressortir le jour J en inventant un lien entre ces arguments et le sujet.
Bref, un intérêt intellectuel 0.
Ce qui me semble intéressant à creuser dans la philo, c'est la manière de réfléchir, de se poser les questions et de ne pas arriver à y répondre, en en ouvrant d'autres. Savoir par coeur tout Rousseau et compagnie, à côté de ça, en effet, je ne trouve pas ça important. Ce qui n'empêche pas d'apprendre des citations et de connaître à peu près les bonshommes (histoire de ne pas placer Platon au moyen-âge par exemple), mais voilà quoi...
Non mais connaître des citations par coeur, ça ne sert à rien on est bien d'accord, surtout si on n'y comprend rien. Je te rejoins sur le fait que la philo c'est censé apprendre à réfléchir et à poser les bonnes questions. Néanmoins, et pour développer cet esprit critique (dans un cadre philosophique s'entend), la connaissance des principaux courants de pensées, qui se nourrissent les uns et les autres, est quelque peu... nécessaire? Parce que si ce n'est pas le cas, alors ça revient à ni plus ni moins qu'un commentaire de texte (ici) tel qu'on doit le faire en classe de première. Après, on peut aussi prendre le problème à l'envers: pourquoi distinguer la philosophie du français dans ce cas? Pourquoi ne pas plutôt confondre les deux matières, et en faire un enseignement conjoint, de la seconde à la terminale?

En l'occurrence, clairement, au regard des consignes de correction, ce n'est pas une épreuve de philo qu'on demande de corriger, mais une épreuve de français.

Après, à titre personnel, j'ai toujours considéré que l'enseignement de la philo pour la philo n'était pas adapté à une classe d'âge de 17/18 ans, parce que la grande majorité des élèves est trop jeune pour concevoir les tenants et les aboutissants de cette matière. C'est bien d'en faire, mais je ne sais pas: on dirait une vieille madeleine de Proust qu'on ressert chaque année parce que dans l'esprit collectif, la philo est connotée "noblesse de l'esprit" et "symbole du passage à l'état d'adulte". S'il y a une réflexion à avoir, c'est bien la place de la philo dans l'enseignement.
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Kamen le 29 Juin 2015 à 22:18
Je ne suis pas completement d'accord sur l'idee du par-coeur qui ne sert a rien (pas de cris, lisez la suite !). Pour un Francais, oui, l'important est de savoir construire un raisonnement, et cela ne se limite pas a la philo : l'histoire-geo, par exemple, releve de la meme logique (avec placement de faits precis plus qu'abstraction totale). Par contre, parlez de la meme chose aux USA ou au Japon et l'on vous rira au nez. Les epreuves sont des QCM ! Organiser son savoir est moins important que de savoir tout court, et c'est un choix de societe. La ou je m'interroge, c'est sur l'enseignement en Angleterre, n'ayant pas grand-monde avec qui en parler.

Il me semble avoir lu que la place de la philosophie est justifiee par son importance dans la formation intellectuelle et le flambeau qu'il constitue, lumiere que la tyrannie sur le trone s'empresserait d'eteindre. C'est d'autant plus croustillant que Napoleon aurait institue l'enseignement... Et que j'ai du mal a voir a titre personnel ce que cette matiere m'a apporte sur le long terme. Oui, elle aura ete interessante car j'ai eu la chance d'avoir une prof passionnee et passionnante, avec qui j'ai pu avoir de longs echanges en dehors des cours. Mais je vois d'autres matieres qui auront eu un impact plus fort sur ma facon de raisonner aujourd'hui, par exemple la SES et l'histoire-geo qui demandent d'interroger la nature des sources, le public vise... bref, de rester critique et de ne pas absorber passivement ce qu'on me dit.

Je me demande vraiment quelle est la mission dont les profs de philo se sentent charges aujourd'hui, en particulier au vu d'enonces comme ceux que vous me decrivez... Je ne souviens meme plus de mes sujets pour le coup. Et a peine des cours... Au moins ai-je la sensation que c'est moins vain (et faux ou dangereux) que la theorie economique enseignee a l'universite.
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Ryô le 30 Juin 2015 à 08:11
C'est pas pour favoriser ma paroisse, mais parce que je le pense sincèrement: ils feraient surtout mieux de mettre de la sociologie à la place de la philosophie.
D'une parce que l'une est fille de l'autre, et de deux parce que la socio permet de mettre en doute une multitude de stéréotypes.

Elle aurait le même usage (apprendre à se poser des questions, la rigueur scientifique, la méthodologie, la lecture) tout en ayant moins l'impression de n'avoir jamais de réponse (ce que laisse croire le stéréotype de la philosophie, justement). De plus, comme elle s'intéresse aux mondes sociaux, elle est beaucoup moins vaporeuse que la philo qui touche aux idées.

C'est plus subtil, car en s'attachant à montrer le social, au final, on s'intéresse de front aux idées des membres du social.
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Battou le 30 Juin 2015 à 18:25
En Physique-Chimie, c'est le bordel aussi :
http://www.lemonde.fr/bac-lycee/article/2015/06/30/bac-s-2015-la-fronde-des-correcteurs-de-physique-chimie_4664911_4401499.html
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Flavien le 30 Juin 2015 à 19:36
Chez nous, le flicage a bien fonctionné :
- les profs de maths se sont écharpés pendant deux heures dans mon centre de correction, n'étant pas d'accord avec l'appréciation moyenne d'une acquisition de compétence.
- les profs de Français sont peut être encore en train de corriger des copies à l'heure actuelle.
- quant à nous, en H/G, constatant que le serveur de rentrée de notes était ouvert malgré l'interdiction de les rentrer avant 16h, on l'a fait et on s'est barré bien avant 16h, nos copies étant tellement pauvres de contenu... Ce qui n'était pas un drame en soi puisque le sujet s'y prêtait.

Dans les perles de l'année :
Sur une carte d'Europe, l'élève place l'Océan pacifique sous la Grèce, en Russie ou en Atlantique. Il évoque les Etats-Unis comme pays membre de l'UE.
Dans un développement construit (question longue), un élève expliquera que Paris est un poids pour la France ou une puissance agricole mondiale... Que Paris est dominé par la mégalopole de Londres.
Sur les caractéristiques du nazisme, on apprendra qu'il sert à tuer des Nazis (ce qui n'est pas faux avec les SA... mais bon...) ou que l'antisémitisme c'est la haine des gens de couleurs.
On appréciera également le droit de vote aux femmes accordé en 1989, 1990, 1996...  Ou une illustration du droit de vote signifie la peine de mort (l'élève ne précise pas abolition) ou "droit de guerre"...
On aimera l'élève qui a entouré correctement le drapeau comme symbole républicain dans la première image... Puis deux autres parties de chaque bâtiment sur chaque image impossibles à identifier.
On valorisera le pouvoir exécutif qui permet d'exécuter une personne... Ou que le peuple souverain en France sont les étrangers.
On pensera au futur en lisant que le Front national a gagné les élections de 1936.
Mais aussi la victoire de Mitterrand en 1936, chef de la droite.

... P'tre que d'autres reviendront en mémoire.
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Alaiya le 30 Juin 2015 à 21:16
Oh. Mon. Dieu! :roule:
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Kamen le 30 Juin 2015 à 21:38
C'est croustillant...
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Ryô le 1er Juillet 2015 à 07:22
Je veux mourir.
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: RoiLion.Thom le 1er Juillet 2015 à 08:11
Ah le Front National en 1936, c'est un classique ! ^^
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Flavien le 1er Juillet 2015 à 09:09
Mais vous savez, ces perles ne sont pas particulièrement désolantes. C'est un classique.

Ce qui m'effraie, c'est la pauvreté lexicale, l'absence de structure rhétorique, les connaissances diffuses quand bien même elles sont rabâchées ou évidentes.
Pour les deux premiers aspects, la nature de l'évaluation, la nature même des requis à la fin de l'école primaire et du collège, y est  pour beaucoup. On a baissé les seuils pour exiger des "minima". Les enfants sont comme tout le monde : ils s'étalonnent. Surtout que les parents ne compensent presque jamais (sauf pour les CSP ++ ou les profs).
Pour le second aspect, c'est plus problématique et les enseignants se doivent de faire assimiler plus de connaissances considérées comme "cruciales" dans le parcours citoyen. Sur mes 45 copies, je pense que seuls 5 élèves savaient que les droits de vote au suffrage universel ont été accordés en 1848 et 1944. Sur mes 45 copies, seuls deux ou trois élèves connaissaient le sens de l'expression "remettre en cause" et plus de la moitié ont confondu "cause et conséquence".
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: iDam le 1er Juillet 2015 à 09:54
Citation de Flavien le 1er Juillet 2015 à 09:09
Sur mes 45 copies, seuls deux ou trois élèves connaissaient le sens de l'expression "remettre en cause" et plus de la moitié ont confondu "cause et conséquence".
Bigre.

D's©
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Alaiya le 1er Juillet 2015 à 10:31
Citation de iDam le 1er Juillet 2015 à 09:54
Citation de Flavien le 1er Juillet 2015 à 09:09
Sur mes 45 copies, seuls deux ou trois élèves connaissaient le sens de l'expression "remettre en cause" et plus de la moitié ont confondu "cause et conséquence".
Bigre.

D's©
Ca me fait penser aux ingénieurs débutants à qui il faut encore expliquer - à plusieurs reprises - la différence entre "vulnérabilité" et "sensibilité" de la ressource en eau.

Et ça sort d'école de géologie.

Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: MCL80 le 1er Juillet 2015 à 19:50
Résultats du bac : l'insupportable attente(http://uneanneeaulycee.blog.lemonde.fr/2015/07/01/resultats-du-bac-linsupportable-attente/) :mdr:
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: FinalBahamut le 12 Juillet 2015 à 08:28
Citation de Flavien le 30 Juin 2015 à 19:36
Il évoque les Etats-Unis comme pays membre de l'UE.
Alors que tout le monde sait que c'est l'UE qui est un des états des Etats-Unis
 :croa:

Blague à part, il ne faut effectivement pas trop taper sur l'orthographe : globalement, ça reste très correct. On a recruté une jeune de 24 ans qui me fait relire parfois son travail, et j'avoue ne pas avoir trop de travail.

Les jeunes font très bien le distinguo entre langage sms/facebook et langage professionnel, quand même.

On peut par contre réellement s'inquiéter sur la richesse du vocabulaire...
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Kamen le 16 Juillet 2015 à 13:06
Dans le registre "les cours d'histoire ne sont plus ce qu'ils étaient", je vous donne le 14 juillet !
http://bescherelletamere.fr/rien-a-voir-mais-le-14-juillet/
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Flavien le 16 Juillet 2015 à 13:55
Ouais,
le pire est que l'essentiel des media relayent cette bêtise par une autre bêtise, à savoir que la fête nationale commémore la prise de la Bastille.

C'est mon petit moment de gloire, pendant la leçon sur la Révolution en 4e.
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Kamen le 16 Juillet 2015 à 14:12
Alors, question bête à ce sujet : on commémore le 14 juillet 1790, ou 1789, ou les deux ? Car c'est un truc que je ne me souviens pas avoir abordé en cours d'histoire. Je l'ai appris sur le tard dans un contexte fort différent (et je croyais bêtement que c'était la chute de la Bastille avant).
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: iDam le 16 Juillet 2015 à 14:34
Tu n'es pas le seul à te poser la question...(http://www.lefigaro.fr/culture/2015/07/14/03004-20150714ARTFIG00005-mais-au-fait-que-celebre-t-on-le-14-juillet.php)

Je suis comme toi. L'école t'apprend 1789 et c'est tout.

Henri Guillemin m'a appris le reste :
https://youtu.be/hrghLyElSCY

D's©

Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Flavien le 16 Juillet 2015 à 16:59
Le choix du 14 juillet s'est fait par rapport aux débats sur la loi de 1880.
La loi n'a jamais tranché car les députés s'arrangeaient de l'ambiguïté 1789-1790. En gros, les Républicains sont pour 1789, les modérés et les droites pour 1790.
C'est pourquoi on se contente de dire officiellement "14 juillet" sans faire mention à une année.

Pourtant, la IIIe république dans ses célébrations, et dont nous sommes influencés, a joué là dessus et a largement plébiscité 1789.

Pourtant, si on étudie les 10 ans de la Révolution, il existe une bonne dizaine d'évènements qui sont bien plus important que la prise d'une prison qui contenait dix canons et quinze prisonniers.
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: FinalBahamut le 16 Juillet 2015 à 18:22
Le problème, c'est de trouver l'évènement qui fait le plus consensus. A l'époque, c'était probablement autrement plus ardu de réconcilier les royalistes (encore très nombreux), radicaux, socialistes, etc. sur l'idée d'une fête nationale.

Le 14 juillet permet de jouer sur l’ambiguïté (1789/1790) et de satisfaire tout le monde, comme l'a expliqué Flavien.

Moi, j'aurai bien proposé le 18 mars 1871 comme fête nationale, mais je ne suis pas sûr que ça ait rassemblé tout le monde...
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: MCL80 le 16 Juillet 2015 à 19:16
De toutes façons, j'm en fout, je ne fête que le 4 août. :o
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: FinalBahamut le 16 Juillet 2015 à 19:57
C'est vrai que l'on a tendance à l'oublier, mais ça fait plus de 200 ans que les privilèges sont abolis...

...
..
.

 :mdr2:
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: FinalBahamut le 16 Juillet 2015 à 19:58
Non, moi je préfère commémorer le 14 juillet 1945.
Devoir de mémoire.
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: tinou le 16 Juillet 2015 à 23:28
Ou le 22 juin 1940 pour une part grandissante helas de francais...
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Flavien le 17 Juillet 2015 à 00:10
Je crains plutôt que ce soit le 6 février 1934.

Enfin, comme on dérive... L'association populisme et nationalisme français, que les Napoléons ont su mater, a connu de nombreuses résurgences de Boulanger à l'Action française en passant par Poujade et désormais la dynastie Le Pen.
Les périodes de dépression étant de sacrés révélateurs.
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: RoiLion.Thom le 21 Juillet 2015 à 09:07
Pardon de passer pour un âne, mais c'est quoi la fête de la fédération de 1790 ?
Je l'ai sans doute appris au lycée, mais bon, je suis un scientifique, donc avec mon grand âge, ça a dû s'évader...
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Kian le 21 Juillet 2015 à 22:20
Citation de RoiLion.Thom le 21 Juillet 2015 à 09:07
Pardon de passer pour un âne, mais c'est quoi la fête de la fédération de 1790 ?
Je l'ai sans doute appris au lycée, mais bon, je suis un scientifique, donc avec mon grand âge, ça a dû s'évader...
Si je peux me permettre de pointer sur un lien Wikipedia sur le sujet ^^
https://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%AAte_de_la_F%C3%A9d%C3%A9ration

C'est mon quartier en plus, j'ai bossé 2 ans rue de la Fédération à 2 pas de chez moi :p
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Kamen le 21 Juin 2016 à 14:29
Comme tous les ans, les lycéens se plaignent pour des choses toujours plus futiles !
http://www.lemonde.fr/bac-lycee/article/2016/06/20/bac-2016-petition-contre-l-epreuve-d-anglais-qui-demandait-de-situer-manhattan_4954322_4401499.html
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: RoiLion.Thom le 21 Juin 2016 à 15:01
:roule: :roule: :roule:

"Les questions du texte A nous demandaient des connaissances géographiques et historiques que nous ne possédons pas tous, même si cela paraissait évident"

:ptdr:
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Alaiya le 21 Juin 2016 à 15:11
Les pauvres pauvres bichounous.... :pleure:
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: The WormLord le 21 Juin 2016 à 15:53
Bah hé, bientôt on leur demandera d'écrire en français dans les épreuves autres que le Français !
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: MCL80 le 21 Juin 2016 à 18:28
L'année prochaine, on autorise à écrire en SMS.

Non, mais dans cette histoire, ce qui m'a sidéré, ce n'est pas que les élèves se plaignent (c'est tous les ans pareil), mais c'est qu'un journal se prétendant "sérieux" reprenne un argumentaire digne d'une cour de récré. La presse de référence elle est belle… de référence pour éplucher les patates, oui !

Franchement, quand j'ai passé le bac, il y en avait déjà qui sortaient des énormités montrant leur manque de culture crasse, mais ça faisait juste rigoler les autres et ils se la bouclaient. Maintenant, c'est tout juste si ce ne sont pas des victimes avec besoin d'un soutien psychologique.
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Battou le 21 Juin 2016 à 18:29
Mais...  Ce n'est plus au programme de géographie de terminale,  les États Unis ?
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: FX le 21 Juin 2016 à 18:42
De toute façon, l'objectif, c'est bien de toujours tirer les gens vers le bas non ?
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Kian le 21 Juin 2016 à 19:42
Citation de Battou le 21 Juin 2016 à 18:29
Mais...  Ce n'est plus au programme de géographie de terminale,  les États Unis ?
Oui mais là c'était une épreuve d'anglais :mdr: ...  ils ne font pas de cross-matière ^^
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: iDam le 21 Juin 2016 à 21:11
Le jour où la presse se mettra en mode unfollow sur les rézo kassos, ça ira un peu mieux :o

D's©
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Flavien le 21 Juin 2016 à 23:16
Citation de Battou le 21 Juin 2016 à 18:29
Mais...  Ce n'est plus au programme de géographie de terminale,  les États Unis ?
Si. New York est justement le cadre d'une étude de cas sur l'intégration d'une ville monde et de son territoire dans la mondialisation.
C'est aussi au programme en 4e mais c'est moins obligé de passer par New York.
Et bien sûr, en Anglais, tu parles quand même assez souvent de  Manhattan.
J'ai une collègue qui semblait néanmoins plus nuancée car le texte semblait être peu évident sur les références historiques or c'était aussi demandé.  Alors faut voir... j'ai pas vu le sujet en question. ...
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: tinou le 22 Juin 2016 à 04:48
Citation de Flavien le 21 Juin 2016 à 23:16
Citation de Battou le 21 Juin 2016 à 18:29
Mais...  Ce n'est plus au programme de géographie de terminale,  les États Unis ?
C'est aussi au programme en 4e mais c'est moins obligé de passer par New York.
Et bien sûr, en Anglais, tu parles quand même assez souvent de  Manhattan.
En bon gauchiste-hipster, un prof d'anglais devrait plutot parler des food trucks et des bibliotheques participatives de Brooklyn...

Non? :o

Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: Flavien le 22 Juin 2016 à 07:37
Citation de tinou le 22 Juin 2016 à 04:48
Citation de Flavien le 21 Juin 2016 à 23:16
Citation de Battou le 21 Juin 2016 à 18:29
Mais...  Ce n'est plus au programme de géographie de terminale,  les États Unis ?
C'est aussi au programme en 4e mais c'est moins obligé de passer par New York.
Et bien sûr, en Anglais, tu parles quand même assez souvent de  Manhattan.
En bon gauchiste-hipster, un prof d'anglais devrait plutot parler des food trucks et des bibliotheques participatives de Brooklyn...

Non? :o
J'aimerais bien voir un gauchiste-hipster enseigner à mes élèves de la campagne profonde...
Titre: Re : Bac : les éditions se suivent et les candidats peinent...
Posté par: iDam le 22 Juin 2016 à 10:19
Puis bon, depuis le temps que les kids bouffent du Marvel et du blockbuster catastrophe, ils ont toujours pas constaté que ça se produisant dans 90% des cas du côté de Manhattan ? :o

D's©